Partagez | 
 

 (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar


Fa Mushu

▻ Messages : 1017
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Lun 30 Jan - 12:20

L'art de la mode
Rumpelstiltskin & Mushu.

Depuis qu'il avait commencé à raconter ces soi-disants rencontre avec des géants, la modeste boutique de la famille Fa ne désemplissait pas. Mushu en était ravi. Il était persuadé avoir apporté une aide précieuse à ces parents. Une aide précieuse et aussi beaucoup plus amusante que de se contenter d'assembler des bouts de tissu ensemble ! L'Asiatique ne voyait que ce qu'il voulait bien voir, trop concentré sur le fait d'avoir un public attentif devant les histoires abracadabrantes qu'il contait pour réaliser que son auditoire n'achetait ou ne commander rien, et que, par conséquent, ces visiteurs tenaient plus du visiteur encombrant que de potentiels clients.

Le jeune homme n'en oubliait pas de travail, même si son travail était plus lent. La matinée se terminait doucement, ces parents avaient déjà fini deux commandes tandis que lui en était encore aux ajustements de sa première couture de la journée. Son sourire satisfait demeurait imperturbable, malgré les regards de reproche que lui lançait son père à chaque fois qu'il passait devant lui. Détail que Mushu ne semblait pas remarquer. Il n'y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir, comme on dit.

Les seuls moments où il se taisait, c'était lorsqu'il avait une épingle en bouche lorsqu'il avait besoin de ces deux mains pour tenir le tissu. Mushu planta l'objet en question et quitta quelques instants son travail des yeux pour se tourner vers son auditoire.
"C'est alors que le géant me lança un défi." Continua-t-il de raconter. En bon conteur, il plaça une pause à cet instant pour laisser le temps à chaque membre du public de spéculer à voix haute sur l'objet du défi mentionné. Le jeune homme écouta les différentes propositions avec un sourire amusé tandis qu'il se débarrassait d'un mauvais pli dans son ouvrage. Il s'accorda quelques secondes supplémentaires, juste le temps d'admirer son œuvre, avant de poursuivre. "C'était un test de force." Lâcha-t-il enfin. "Le défi consistait à prendre un arbre et à le porter jusqu'au bout du chemin. D'un geste, le géant avait arraché le plus gros arbre des alentours, comme on sortirait un navet de terre. L'arbre était si gros que..." Tel un pêcheur du dimanche, Mushu estima la taille avec ces mains. Puisqu'il improvisait son histoire au fur et à mesure, son regard scrutait la pièce pour trouver l'inspiration. "Qu'une de ces racines était aussi grande que cette pièce." Compléta-t-il. Mushu croisa les bras et leva le menton avec satisfaction devant le 'ohhh' étonné qui s'échappa de l'assistance.

La question qu'il attendait avant de poursuivre ne tarda pas : Si l'arbre était aussi gros, comment avait-il pu relever le défi du géant ?
"Très simple." Répondit-il aussitôt avec indulgence, comme s'il se montrait compréhensif envers l'ignorance de son interlocuteur. Il se pencha dans une attitude qui laissait croire qu'il était sur le point de confier un secret. Aussitôt, son auditoire se rapprocha un peu. Ils ne voulaient pas rater la suite ! De son côté, Mushu avait complètement délaissé son ouvrage. "La taille de l'arbre était le défaut du plan du géant et non sa force." Souffla-t-il avec une expression de conspirateur. "Je me suis glissé dans les racines de l'arbre, il était trop gros pour que le géant remarque ma stratégie. Ensuite, il m'a suffi de..."

Le jeune homme s'interrompit, non parce qu'il voulait créer une pause théâtrale dans son histoire, mais parce qu'un nouveau arrivant venait d'apparaître dans la boutique et pas n'importe qui, puisqu'il s'agissait du Ténébreux en personne ! Sa mère le réalisa en premier, d'après le glapissement qui s'échappa de sa bouche. Presque aussitôt, tout le monde s'inclina tandis que certains s'écartaient avec crainte. La réputation du Ténébreux était connue, même dans ces terres reculées.

Mushu s'inclina également, mais un peu moins profondément que ces semblables. S'il l'avait fait, il n'aurait pu lever les yeux pour jeter un regard à la dérober en direction du redoutable sorcier. Or, il ne pouvait s'empêcher de se laisser guider par sa curiosité. Ce n'était pas tous les jours qu'on accueillait un tel personnage dans sa boutique ! Ce détail n'échappa pas à son père qui se dirigea vers lui et appuya sa main sur l'arrière du crâne de son fils afin d'obliger Mushu à se prosterner aussi profondément que les autres. Tout en faisant cela, le paternel osa briser le silence :
"Monseigneur, c'est un honneur de vous accueillir dans notre modeste boutique, que pouvons-nous faire pour vous ?"
(c) sweet.lips

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Dim 5 Fév - 23:01

Il me fallait toujours une excellente raison pour que je me déplace. Quelles que soient mes motivations, celles-ci se résumaient principalement à : détruire des vies ou acquérir des moyens pour détruire des vies. Et autant que possible mettre en place le sort noir qui risquera de détruire encore plus de vies que je n’ai jamais pu le faire par le passé. Tout cela, à des fins parfaitement égoïstes et magnifiquement heureuses pour moi : avoir plus de pouvoirs possible et retrouver mon fils. C’était deux choses que je devais acquérir le plus rapidement. Le temps passait, je n’oubliai pourtant pas Bae, si j’avais regretté de le laisser seul partir dans ce monde sans magie, je me rendais compte que ce temps supplémentaire m’avait permis de réfléchir à des manières d’apporter la magie dans un monde qui en serait démuni. La méditation imposée par mes longues nuits d’une éternelle insomnie m’avait conduit à quelques hypothèses. Pendant que Regina devenait de plus en plus noire en son âme, une si belle pomme au cœur fané. J’espérais qu’elle se montrera à la hauteur, un jour. Quoi qu’il en soit, après avoir effectué un séjour à aggrabah où j’avais pu pénétrer dans la caverne aux merveilles, j’étais ressorti avec une trouvaille qui ne pouvait alors que m’être utile.

Un tissu hors du commun, celui-ci permettrai de survivre à tout changement de température, non pas que j’en avais besoin. Ni même pour le confort de mon précieux être, j’avais besoin qu’un mortel au coeur pur dérobe un objet pour moi, pour cela, il me fallait qu’il possède des vêtements qui puissent affronter l’extrême pour l’endroit dans lequel j’allais l’envoyer. Bien que je sache filer la paille en or, j’étais incapable de concevoir un vêtement. Il me fallait trouver un ouvrier de talent, bien que j’étais prêt à faire appel à un artisan du royaume j’avais eu vent d’un être qui se vanterait d’être extraordinaire. Rien de plus amusant que ces personnes outrageusement orgueilleux de talents.

J’appris que cette famille de tailleur vivait dans le royaume de la soi, un heureux hasard n’est-ce pas ? Les choses sont toujours très simples quand l’on sait presque tout. J’apparus dans une rue pittoresque, devant la boutique des Fa. Il y avait un monde fou là-dedans, mais je n’allais guère patienter comme un vulgaire client. En pénétrant la boutique, je pu ouïr d’un fragment d’histoire tout à faire abracadabrante digne d’un… Héros ?

Ce loustic n’avait rien d’un héros. Mais il y avait quand même matière à se divertir. Quand ma présence fut remarquée par l’un des clients absorbé par ce récit, ils se prosternèrent tous, excepté ce petit raconteur d’histoires. Du moins, pas totalement. Ce n’était pas à mes yeux une arrogance déplacée, j’aimais que l’on me respecte, mais un peu de défis était plaisant. Mushu Fa, évidement ce n’était pas vers lui que ma première attention était tournée, cependant j’étais persuadé que celui-ci ne serait pas contre une petite mésaventure.

Son père prit la parole, je me hâtais face au concerné ignorant parfaitement le tailleur. Mais en priorité je me tournais vers ces petits curieux qui d’un regard semblaient comprendre que leur présence était encombrante. Il était si plaisant d’être craint de la sorte, jamais défié, ou presque.

« — Parait-il que votre fils aime les défis ? Un défi de dragon n’est rien pour lui, alors… Accepterait-il le défi d’un ténébreux ? »

Je souriais, c’était assez divertissant pour moi que de voir le visage déconfit de son paternel. La prétention de son fils allait peut-être conduire à leur perte. C’était que je m’étais donné du mal pour voler ce tissu, ce serait bien dommage que celui-ci ne soit pas tailler avec le plus de motivations possible… Un réel gâchis, je ne le permettrais pas.
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar


Fa Mushu

▻ Messages : 1017
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Mar 14 Fév - 10:39

L'art de la mode
Rumpelstiltskin & Mushu.


L'arrivée de ce visiteur l'avait interrompu alors qu'il allait attaquer la meilleure partie de son histoire avec l'ogre. Si le visiteur en question n'avait pas été le Ténébreux en personne, sans doute Mushu en aurait été vexé et ne se serait pas privé pour en faire la remarque. Au lieu d'être offensé par cette interruption, le jeune tailleur se laissa porté par sa curiosité. Une curiosité qui l'empêcha de se prosterner aussi profondément que les autres personnes présentes. Ce n'était pas tous les jours qu'on accueillait un invité de ce calibre ! Comment pourrait-il contempler cet événement exceptionnel dans les moindres détails en ayant le regard rivé vers le sol ?

Toutefois, il n'eut rapidement pas le choix. Son père s'était empressé de s'assurer que son fils se courbait aussi bas que les autres. Le jeune tailleur n’opposa aucune résistance bien que cette main pressée sur l'arrière de son crâne ne lui plût pas du tout. Au-delà de la fermeté de la poigne, il pouvait sentir la main de son père tremblé, ce qui lui fit taire toute tentative de protestation face à ce geste qui l'empêchait de satisfaire sa curiosité.

Était-il le seul à être intrigué plutôt que terrifier par la présence du plus grand sorcier de ce monde dans leur modeste boutique ? D'ailleurs, son père osa prendre la parole pour signaler aussi poliment que possible qu'il s'agissait d'un honneur. Une manière indirecte de demander pourquoi le visiteur était venue jusqu'ici. Mushu aurait tout donné pour pouvoir lever un peu le regard afin de mieux suivre l'échange qui allait suivre, surtout qu'il entendait les gens s'écarter. Avait-il raté quelque chose ? Une démonstration de magie qui obligeait le reste de clientèle à battre en retraite aussi prudemment que possible ? Hélas, sans doute son père avait-il deviné son envie de regarder, car le jeune homme sentit la pression à l'arrière de son crâne se faire plus forte, comme une espèce de message silencieux qui signifiait très clairement : tais-toi et reste à ta place.

Le Ténébreux parla de défi, ce qui surprit l'Asiatique. Il parait que... Le Ténébreux l'avait entendu raconter son histoire ! Mushu n'en revenait pas. La surprise le rendit muet, ce qui était un événement exceptionnel en soi. Un silence que le chef de famille mit à profit afin d'essayer de rattraper les ennuis causés indirectement par les vantardises de son fils.


"Monseigneur... Ce ne sont que des histoires." Entendit-il argumenter son père dans une tentative de sauver la situation.

En entendant cela, Mushu se redressa vivement, tel un diable à ressort. Il ne pouvait pas laisser son père dire cela ! Même s'il comprenait son intention et que, techniquement, il ne faisait que dire la vérité puisqu'il ne s'agissait effectivement que d'histoire, chose dont tout le monde se doutait un peu, au fond. Bien que les autres clients eussent judicieusement battu en retraite, ils étaient restés à distance raisonnable afin de ne pas rater une miette du spectacle qui se jouait. Le tailleur n'avait aucun doute : ce qui se passerait ici, quelle que soit l'issue, serait certainement répéter et voyagerait d'une oreille attentive à une autre aussi rapidement qu'un feu de forêt. Non, il ne pouvait laisser son père affirmer qu'il ne s'agissait que d'une histoire devant cette audience discrète.

"J'accepte." Affirma-t-il sans attendre. Curiosité et défi se mêlait dans son regard alors qu'il croisait les bras dans une posture remplie d'assurance comme pour garantir qu'il ne changerait pas d'avis. "Quel est ce défi ?" Enchaîna-t-il. Le sourire que lui adressa le sorcier le remplit de détermination à relever ce défi, quelle que soit la nature de ce dernier. On pouvait dire sans se tromper que la réaction de Mushu était totalement opposée à celle de son père, ce dernier semblait se décomposer de terreur un peu plus à chaque minute qui défilait. Il était vraiment curieux d'en savoir plus. Après tout, s'il était vrai que recevoir la visite du Ténébreux était un fait exceptionnel, recevoir un défi de lui devait l'être encore plus. Parce qu'il entendit son père pousser un petit cri étouffé de désespoir face à sa réponse, Mushu se décida à témoigner de la politesse que leur visiteur méritait en s'inclinant légèrement tout en tendant les bras, main droite fermer vers lui et main gauche bloquant ce poing dans le traditionnel salut de la région. Un salut prisé également par les adeptes de kungfu avant un combat, bien que le jeune homme ne comptait pas parmi les pratiquants de cet art. "S'il vous plaît, monseigneur." Ajouta-t-il respectueusement bien qu'avec un temps de retard.

(c) sweet.lips

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Lun 27 Fév - 13:18

Je n’avais jamais été présenté à ce tailleur-conteur, il fallait dire que je n’avais guère eut le loisir de rencontrer chaque individu des royaumes, mais j’avais connaissance d’une grande partie des habitants. Je savais toujours trouver qui puisse m’être utile d’une manière ou d’une autre. Ce jeune Mushu n’avait pas été mon initiale idée, la famille Fa dans son ensemble par ces qualités en la matière. Pourtant, ce jeune homme avait attiré toute mon attention. Son comportement était différent de tous ces trouillards qui tremblaient devant mon nom, il était curieux et quelque peu arrogant. Il m’était si facile de cerner sa personnalité. Sans parler de cette histoire dont j’avais eu vent, je me doutais bien que ce n’était que là des propos mensongers, mais son enthousiasme et sa personnalité faisait de lui un choix d’exception pour réaliser cette tâche. Je redressais la tête lorsque son père m’affirma que ce n’étaient que des histoires, mes yeux restaient rivés sur le grand bavard. Sa réaction ne se fit pas attendre, il s’était redressé et accepté le défi sans en connaitre les termes. Un rire émana de ma gorge, c’était si réjouissant de voir un jeune garçon si prompt à se jeter dans la gueule du loup ou plutôt du crocodile… Il n’y avait rien de plus divertissant pour un homme comme moi, il ne s’agissait que de manipulation pure et dure. Et s’il réussissait son défi, j’avais me semblait-il un prix qui était fait sur mesure pour ce jeune orateur.

D’un geste de la main, je fis apparaitre le lourd tissu qui tomba dans un bruit sourd.

« Le voici, rien qui ne puisses être en deçà de vos véritables compétences jeune Fa. »

Pure provocation, il n’y avait rien de plus amusant que de provoquer un jeune intrépide à l’égo surdimensionné. Mushu était de ce genre d’individu qu’il était si prévisible. J’imaginais l’étendue de sa déception en ne voyant qu’un vulgaire tissu, mais qu’il se rassure...

« Ceci très cher est un tissu qui est loin d’être ordinaire. Il est particulièrement difficile de concevoir un vêtement car il est impossible de le couper et… Oh… Et chaque coup d’aiguille risque de vous faire ressentir un léger… Picotement… »

Une véritable torture en somme. Cela le renforcera, voyons positif ! Ah ! Son père ne semblait vraiment pas de cet avis, s’en était presque touchant. Mais il était trop tard le garçon avait accepté le défi. Je fis quelques pas pour m’approcher de Mushu, plantant mon regard dans le sien. Il ne me semblait pas apeuré, mais craignait-il de souffrir ? Probablement réfléchira-t-il davantage à l’avenir en acceptant un défi.

« Si vous y arrivez très cher, je pourrais vous offrir une aventure bien plus digne d’être raconter et fera la fierté de votre bienveillant père. Toujours partant ? »

Bien que s’il ne l’était pas, je pourrais toujours l’y contraindre d’une manière ou d’une autre. J’avais besoin d’un homme de talent pour apprivoiser ce tissu téméraire. Entre tête de mules, ils allaient bien probablement s’entendre. Mon regard s’attarda quelques secondes sur les divers tissus qui se trouvaient dans cet atelier ; rien de semblable à cette merveille tiré d’une caverne, mais c’était cependant d’une grande qualité. Je parierai que Regina serait ravie de mettre les pieds par ici, si ce n’était pas déjà fait. Malheureusement pour elle, j’étais assez peu disposé à l’emmener faire du shopping. Nous étions dans une certaine phase de mésentente, ce qui était assez habituel entre nous après tout. Je reportais toute mon attention sur le jeune tailleur, me demandant s’il se découragerait ou s’il affrontera les conséquences de sa propre arrogance.
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar


Fa Mushu

▻ Messages : 1017
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Mer 15 Mar - 9:38

L'art de la mode
Rumpelstiltskin & Mushu.


Ogre, dragon, géant, ces histoires étaient rempli de créatures spectaculaires. Elles étaient trop 'grosses' pour être crédibles, sauf auprès des plus naïfs. Comme personne n'osait aller vérifier les faits, on ne pouvait pas dire qu'il ruinait la réputation des créatures qu'il citait dans ces récits. Alors, quel mal y avait-il à romancer un peu ces voyages ennuyeux que lui confiaient ces parents ? Aucun, vraiment. Pas de quoi faire tout un drame ou de révéler la supercherie.

Mushu ne pouvait laisser son père dire qu'il ne s'agissait que d'histoire. Ce n'était pas que des histoires. Il s'agissait d'un trésor d'ingéniosité pour capter l'attention de l'auditoire, le maintenir attentif, le modifier selon les remarques et réactions du public. Non, ce n'était pas QUE des histoires. Cette remarque le fit agir de manière impétueuse en acceptant le défi sans en connaître les détails. Le jeune tailleur ne regretta pas son empressement, même lorsque le sorcier rit devant sa réaction impulsive. De son point de vue, il allait de toute façon accepter. Le Ténébreux, en personne, était venu ici pour lancer un défi. Comment refuser ? Pourquoi songer à le faire ? De ce fait, autant prendre les devants en faisant passer un acte d'orgueil pour du courage auprès des quelques regards curieux restant, spectateurs craintifs et discrets qui ne tarderaient certainement à répéter ce qu'il s'était passé ici.

Il fallut le glapissement de son père pour lui remettre un peu les pieds sur terre. Réalisant que trop de bravoure pourrait passer pour de l'impolitesse, chose qu'il serait dangereux de faire en présence d'un sorcier aussi puissant, Mushu se décida à se montrer un peu plus respectueux en demandant des détails, allant jusqu'à s'incliner de nouveau. Il se redressa bien vite et croisa les bras avec assurance, impatient d'en savoir plus. Impossible de ne pas se montrer curieux concernant le contenu de ce défi !

Avec un geste de la main, le visiteur fit apparaître un lourd tissu. Mushu eut bien de mal à cacher une pointe de déception, là où son père, au contraire semblait soulagé. Certes, le tissu était joli, mais... C'était tout ? Remarque qu'il garda pour lui, bien entendu, bien que le sous-entendu concernant ces véritables compétences avaient piqué son orgueil. Le jeune tailleur regarda le tissu avec plus d'attention tandis que Rumpelstiltskin le rassura vite concernant le côté extraordinaire de celui-ci.


"Comment peut-on en faire un vêtement s'il est impossible à couper ?" S'exclama Mushu en quittant un instant le tissu des yeux afin de se tourner vers son interlocuteur. Cette remarque n'était pas dite sur le ton de la crainte de celui qui regrettait déjà d'avoir parlé trop vite, mais plutôt sur un ton intrigué face à une bizarrerie peu commune. Le sorcier avait bien dit 'particulièrement difficile' et non 'impossible', donc, il existait forcément un moyen de le couper, non ?

Ce détail et celui concernant le picotement à chaque coup d'aiguille lui firent regarder le tissu en question d'une autre manière. Oui, finalement, le défi sera intéressant. On pouvait voir dans son regard qu'il avait hâte de commencer, de toucher ce tissu si exceptionnel et de le soumettre à ces aiguilles. Bien sûr, il était loin d'imaginer la douleur que représentera chaque coup d'aiguille. Le Ténébreux s'approcha de lui, et l'Asiatique quitta la contemplation du tissu pour se concentrer sur celui qui lui lançait ce défi.

Maintenant, le sorcier lui parlait de la récompense s'il réussissait. Si ? Mushu était certain de réussir ! Il était d'autant plus intéresser de la promesse d'une aventure digne de ce nom. Lorsqu'il fut question de la fierté de son père, le jeune tailleur lança un bref regard en direction de celui-ci. Son assurance se crevassa brièvement, révélant un besoin maladif de recevoir la fierté en question. Son père pestait souvent sur le fait que son fils se concentrait plus sur ces histoires que sur son travail, et même lorsque Mushu faisait bien ce travail, justement, il n'obtenait pas vraiment de remarque fière sur ce point puisque c'était normal de le faire. L'Asiatique redevint vite lui-même alors que le sorcier lui demanda s'il était toujours partant.


"Bien sûr ! J'ai accepté, je ne reculerais pas." Affirma-t-il en se reconcentrant sur le visiteur, comme si ce moment fugace de faiblesse n'avait jamais existé. "Quelle sorte de vêtement vous faut-il ? Si c'est pour vous, il faudra que je prenne vos mesures." Continua-t-il avec toujours la même assurance.

Ce n'était qu'un tissu, quel mal pourrait-il arriver ? En plus, tailler un vêtement Rumpelstiltskin, en personne, n'était-ce pas un immense honneur pour la famille Fa ? Surtout s'il réussissait. Il ne comprenait vraiment pas la consternation de son père qu'il sentait dans son dos.

(c) sweet.lips


Spoiler:
 

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Mer 26 Avr - 9:34

Le ténébreux trouvait toujours particulièrement amusante de lancer des défis et surtout de rabaisser les élans d’héroïsme que chacun se croit capable. Non, tout le monde ne peut pas être un héros. Lui-même avait essayé de l’être autrefois, mais rien ne pu y faire. Il était resté un monstre, car les héros ne sont pas toujours ce qu’ils sont. Se servir des pouvoirs du ténébreux pour faire le bien avait malgré tout un prix, alors il avait cessé de chercher à faire le bien, il ne cherchait qu’une seule chose à présent, retrouver son fils. Avoir un semblant de fin heureuse. Rumpel s’était fait à l’idée qu’il n’aurait pas de fin complètement heureuse, qu’il n’aura jamais d’amour totalement véritable, mais bien que rien ne soit jamais pur, les choses peuvent être tout de même agréablement belles à vivre. Il visait cela, laissant les ténèbres dicter sa conduite tant qu’il allait vers son but, il était prêt à payer le prix, celui d’être un monstre. Une bête.

Un rire s’échappa de la gorge de Rumpel quand le jeune tailleur lui demanda comment faire un vêtement d’un tissu impossible à couper. Il tendit la main, mimant une révérence moqueuse alors qu’apparut au creux de sa paume une paire de ciseaux.

« Attention, il faudra me le rendre. » Mit en garde le ténébreux qui tenait particulièrement à ses affaires, c’était un collectionneur après tout. Il avait ensorcelé ce ciseau pour qu’il puisse couper ce tissu, mais ce ciseau appartenait à une famille de sorcière et avaient déjà leur propre magie. Grace à ceux-ci il avait pu collecter un cheveu de Raiponce, il n’avait eu qu’à détourner ce pouvoir sur ce tissu. Un jeu d’enfant, ou presque, à condition d’être le ténébreux.

Parler de récompense était la meilleure manière d’acheter quelqu’un, bien que le jeune homme ait vraisemblablement déjà accepté le défi. Un défi sans lot de victoire était peu intéressant. Oh, si ce n’était prouver sa bravoure, de quoi faire rire une fois encore le mage noir. Son regard toisa la jeune asiatique avant de lui répondre

« La femme qui le portera fait à peu près ta carrure. » ce commentaire désobligeant à peine masqué lui fit grandement plaisir. Le jeune Fa n’avait en rien l’envergure d’un grand soldat et bien que le ténébreux lui-même ne soit pas un modèle d’une immense musculature, il avait tous les pouvoirs, alors il ne s’en préoccupait guère ! Que lui importait la force physique ? Quant-au jeune homme qui lui faisait face, pour combattre un dragon, il en aurait bien besoin.
A moins… A moins d’en devenir un bien évidement…

« Je te laisse jusqu’à demain, tailleur. N’oublies pas que les femmes ont un sens du gout particulièrement… Exigeant. » Bien qu’il savait qu’elle n’aura pas son mot dire sur le style vestimentaire et que bien même elle dira quoi que ce soit, il s’en moquera complètement. Il ne prit pas la peine de prendre la porte, il se volatilisa dans une brume rouge, satisfait encore. Une maigre compensation face à ses malheurs, au chemin qui l’attend encore d’ici le soulagement des retrouvailles.


HJ : désolé du temps de réponse impardonnable
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar


Fa Mushu

▻ Messages : 1017
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Jeu 4 Mai - 15:54

L'art de la mode
Rumpelstiltskin & Mushu.


Il avait accepté un défi du Ténébreux. À côté de cela, ces prétendus aventures qu'il contait ici même semblaient dérisoires. Quelle chance que son histoire la plus intéressante ne soit pas le fruit de son imagination, mais c'était passé devant témoin. Même si la foule s'était empressée de les laisser, les quidams avaient assisté à l'entrer du plus puissant sorcier de ce monde dans la modeste boutique des Fa. Une chance, vraiment, car Mushu se disait que si jamais il avait raconté cette visite, personne ne l'aurait cru.

Dommage qu'il était le seul à voir cette visite comme quelque chose de bénéfique. Son père était trop occupé à pâlir de terreur pour réaliser les avantages de sortir triomphant d'un défi lancer par Rumpelstilskin. Car, Mushu n'avait aucun doute sur sa réussite. Il faut dire qu'il était facile de fanfaronner lorsqu'on ne connaissait pas encore les détails. D'ailleurs, au début, le jeune tailleur fut déçu du contenu du défi qui consistait en un simple travail de couture, autant dire ce qu'il faisait déjà tous les jours.

Déception qui disparut bien vite en apprenant les particularités du tissu. Tout d'un coup, le défi ne semblait plus aussi simple. Au point que l'Asiatique laissa échapper une question sur le fait de tailler un tissu impossible à couper. Son commentaire provoqua le rire de son interlocuteur et une révérence moqueuse, ce qui froissa quelque peu l'orgueil du jeune tailleur. Pendant un instant, il crut que le Ténébreux allait répondre que ce détail n'était pas son problème, à la place, le sorcier fit apparaître une paire de ciseaux. Mushu regarde l'objet apparu par magie, fasciné par cette petite démonstration.


"Bien évidemment." Assura-t-il devant la mise en garde du sorcier qui voulait récupérer les ciseaux après l'ouvrage. Aussi tentant que pouvait être une histoire contant l'exploit d'avoir réussi à dérober quelque chose au Ténébreux, Mushu n'allait pas céder à la tentation de la vivre. Surtout que Rumpelstilskin lui avait déjà promis une aventure qui fera la fierté de son père. Pourquoi gâcherait-il tout en ne rendant pas les ciseaux ? Ce serait insensé et ridicule.

Les maigres doutes qu'il avait eus sur ces chances de réussite s’étaient volatilisés. Le seul problème semblait être la petite douleur évoquée à chaque coup d'aiguille, rien d'insurmontable ! Bien sûr, Mushu ignorait que le visiteur avait menti sur la puissance de la douleur ressentie. Le jeune tailleur posa des questions, montrant de plus en plus d'assurance en osant même sous-entendre qu'il devra prendre les mesures du sorcier si le vêtement lui était destiné.

L'Asiatique apprit que le vêtement était destiné à une femme grâce à un commentaire désobligeant.
"À peu près, ce n'est pas suffisant pour un travail de qualité..." Répliqua-t-il, vexer de la comparaison. Son père manqua de s'étrangler devant son audace, alors qu'il devrait plutôt être ravi de voir son fils aussi motivé à coudre un vêtement !

Avant qu'il ne puisse obtenir d'avantage de renseignement, le sorcier annonça qu'il avait jusqu'à demain pour accomplir le défi. Mushu était trop blessé dans son orgueil pour s'alarmer du peu de temps dont il disposait.
"Comme moi." Commenta-t-il devant le commentaire sur le goût exigeant des femmes. "Ce sera fait." Sur ces mots, le sorcier disparu par magie. Dès que la brume rouge s'était dissipée, le père s'en prit à son fils. "Tu es fou d'avoir accepté et tu vas conduire le nom de notre famille dans ta chute !" L'accusa-t-il, rouge de colère.
Mushu était choqué et déçu du comportement du chef de famille.
"Père, suis-je donc le seul à voir l'honneur de recevoir une commande de la part du plus puissant sorcier de tout les royaumes réunis ? Au contraire, notre famille ressortira grandit de cette histoire." L'Asiatique s'interrompit avant de rajouter que se serait grâce à lui. Il était prêt à laisser ce petit détail de côté, au nom de sa famille, mais son père ne semblait pas réaliser ce détail et préférait pester contre son insolente progéniture. "Si tu échoues..." Mushu coupa court au sermon, blesser du manque de confiance qu'on lui témoignait : "Alors je n'échouerais pas, maintenant, laissez-moi travailler."

Mushu n'avait jamais travaillé avec autant d'application. Puisqu'il n'avait pas le luxe de pouvoir faire plusieurs essais, il fit autant de croquis possible pour l'apparence de la robe tout en gardant les recommandations du ténébreux en tête. Dans sa chambre transformée pour l'occasion en atelier, il étudia la mode des autres royaumes, soupçonnant qu'une tenue se basant uniquement sur les critères d'ici ne suffirait pas à contenter la dame exigeante.

Le jeune tailleur était du genre vantard et exagérer l'efficacité du moindre de ces gestes, pourtant, il y avait bien un domaine où ses vantardises n'étaient pas usurpées et c'était bien en matière de couture. Lorsqu'il se mettait à l'ouvrage, sans être distrait par ces bavardages au sujet d'exploits inventés de toute pièce, il était bon, très bon. Il connaissait aussi ces propres mesures par coeur puisqu'il lui arrivait de piocher dans les réserves de tissus de la boutique afin de se confectionner des habits.

L'Asiatique avait donc toutes les raisons du monde d'être confiant. Le défi lui plaisait beaucoup. Le tissu confié était vraiment magnifique. Il était rare qu'il s'applique autant dans la conception d'un vêtement. Il avait hâte de passer à la partie découpe et couture, ignorant que cela signerait le moment où l'histoire allait se corser.

Le premier coup d'épingle lui arracha un cri autant de surprise que de douleur, au point qu'il lâcha son épingle. Mushu recula, la main tremblante devant la décharge tout sauf bénigne qu'il venait de recevoir. Personne ne vint s'assurer qu'il allait bien. Peut-être que ces parents songeaient qu'il méritait de souffrir un peu pour avoir eu la folie d'accepter le défi ? Le jeune homme n'avait pas le temps de se lamenter sur le manque de compassion de ces géniteurs. Il n'avait pas non plus le luxe de chercher une solution pour échapper à la douleur. S'envelopper les mains lui ferait perdre de sa dextérité. Tant pis.

Ce fut un travail long et douloureux. Comme 'promis' par le sorcier, chaque coup d'épingle puis d'aiguille se fit sentir. Malgré tout, Mushu ne négligeait pas ses efforts, n'oubliant pas pour QUI était cette commande particulière. Il alla jusqu'à sacrifier sa nuit de sommeil pour ajouter des points de broderies, rajoutant des douleurs supplémentaires.

Lorsqu'il eut fini, au petit matin, il avait piètre allure, en totale opposition avec la robe terminée qui, elle, était magnifique (sans fausse modestie de sa part). Les doigts du tailleur étaient tremblantes à cause des décharges répétées et quasiment recouvert de bandage à cause de coup d'aiguille traite obtenu avec les sursauts face à la douleur tandis que ces traits trahissaient une nuit blanche passée sur un travail minutieux.

Il était trop fatigué pour contempler son œuvre. Mushu n'avait qu'une envie : s'écrouler et dormir. Cependant, il ne pouvait pas répondre à cette douce récompense. Il ne pouvait pas non plus recevoir le ténébreux dans cet état. Qu'importe de s'être tué les yeux sur des détails invisibles pour un œil non-averti, il devait donner l'illusion que son travail titanesque avait été enfantin. C'était une question de prestance, d'apparence.

Tout en remplissant une bassine d'eau glacée pour s'en asperger le visage, le jeune tailleur se demanda de combien de temps il disposait avant le retour du sorcier. Avait-il le temps de réveiller ces parents pour qu'il admire son travail ? Ou de manger quelque chose ?

(c) sweet.lips



hj : pas de soucis pour le retard Very Happy

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Lun 15 Mai - 13:49

Le ténébreux était allé vaquer à bien d’autres occupations, ne se souciant pas le moins du monde du petit Mushu. Bien qu’il aurait pu se délecter à observer le jeune ouvrier souffrir, il avait bien mieux à faire selon lui. Rumpel était un être d’une grande noirceur, cependant il était homme de parole, tout contrat se devaient d’être rempli ? Tous… Mis à part un, celui qu’il avait rompu et ne cessait de regrette chaque jour de sa maudite existence. Perdre son fils l’avait déchiré, aussi, il fut étonné que le père de Mushu n’eut décidé de relevé le défi à la place de son fils. Père indigne, lui qui aurait tout fait pour que son Baelfire ne souffre pas. Jusqu’à devenir le dark one, quel genre de père puisse aller aussi loin pour sauver la vie de son fils ? Il avait été un bon père, mais il avait fait une erreur. Il ne pouvait l’oublier, l’effacer même. Il devait essayer de se racheter, de retrouver son fils et réparer les pots cassés, hors il lui était impossible de quitter le monde des contes, il savait qu’il devra faire encore plus de sacrifice, encore plus d’appel à la magie noire… Il était damné, pauvre fou, voué à cette vie de ténèbres, mais probablement aurait-il au bout de son chemin un peu de bonheur.

Le lendemain cependant, il n’oublie pas de retourner chez le tailleur pas plus tard qu’à l’aube. Il ne doutait pas que le jeune homme avait du y passer toute la nuit, cependant, il n’avait pas précisez d’heure, ainsi le tailleur aurait pu achever son heure jusqu’au soir, mais l’idée de lui donner un petit coup de fouet et s’assurer de l’avancée de sa commande l’avait furieusement démangé. Il apparut donc dans une brume rouge. Il se trouva juste derrière le jeune homme qui presque endormi avait fait quelque peu déborder l’eau de la bassine. Il se manifesta plus bruyamment par le biais de paroles afin de faire remarquer sa présence à l’endormi

« On dirait que la nuit a été courte ou… N’as pas manqué de piquant dirions nous. »
Ses mots furent suivit d’un joyeux gloussement.

Il doutait que l’asiatique s’amuse de sa plaisanterie.
Mais Rumpel n’avait jamais eu besoin de public.

Bien évidement, il pourrait soigner les mains du jeune homme, mais la souffrance forge le caractère ! Et bien que celui-ci semblait en avoir, du caractère, il était important de connaitre la souffrance, de plus, le ténébreux allait lui offrir un défi bien plus grand en guise de récompense. Une aventure oui, comme le rêvait le jeune garçon. Le ténébreux ne doutait pas que celui-ci ait déjà entendu parler de la perle du dragon, lui qui ailait tant conter !

« Ainsi donc tu as terminé. » Remarquait-il avec un sourire, le reptile s’approcha de la robe. Ses yeux ne manquèrent aucun détail, c’était d’une très grande qualité, au-delà de ce qu’il avait pu envisager obtenir de ce morceau de tissu. Il ne toucha cependant pas l’œuvre, il la contemplait en silence, pas trop longuement non plus, mais assez pour laisser comprendre qu’il était satisfait du travail.

Il pivota vers le jeune Fa et ouvrit la paume de sa main

« Les ciseaux, très cher. »Avant toute chose.
Ce garçon n’oserait être un voleur, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar


Fa Mushu

▻ Messages : 1017
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Dim 21 Mai - 11:14

L'art de la mode
Rumpelstiltskin & Mushu.




Le concept de nuit blanche était une chose assez inédite pour Mushu. Il n'avait jamais sacrifié des heures de sommeil pour son travail. Parfois, il avait du mal à s'endormir, lorsqu'il mettait au point les exploits inventés de toutes pièces dont il pourrait se vanter le lendemain. Ce matin, sa vantardise était quelque peu émoussée. Tout juste ressentait-il le soulagement d'avoir fini. Ses muscles étaient endoloris, ses yeux lui picotaient à cause du travail minutieux et ne parlons pas de l'état de ces doigts !

Le jeune tailleur se traîna devant une bassine d'eau. Petit à petit, des besoins classiques virent lui titiller l'esprit, sous la forme d'une multitude de questions. Il ne pouvait pas recevoir le Ténébreux dans cet état. Avait-il le temps de faire un brin de toilette ? De manger quelque chose ? De dormir quelques heures ? De réveiller ces parents afin que ces derniers contemplent son oeuvre ? Peut-être oseront-ils critiquer la coupe classique de la robe, mais Mushu avait compensé avec les broderies, au prix de subir plus longtemps la douleur ressentie en multipliant les coups d'aiguilles.

Absorbé dans ces interrogations mentales, les yeux mi-clos de fatigue et avec des gestes quasiment d'automate, l'Asiatique remarquait à peine que sa bassine avait débordé et encore moins réaliser la présence du sorcier qui avait surgi dans son dos. Jusqu'au moment où celui-ci prit la parole. Mushu, qui s'était aspergé le visage afin de se réveiller un peu, sursauta. Si on lui posait la question, il prétendrait que c'est le contact avec l'eau glacée qui était à l'origine de ce sursaut.

"Les deux, comme vous devez vous en douter." Arriva-t-il à répondre avec une pointe de reproche. Sans manque de sommeil, sans doute aurait-il formulé ces reproches de manière un peu plus cassante, Ténébreux ou non. Pour son propre bien, le jeune tailleur était trop occupé à étouffer un bâillement pour songer à ajouter une remarque piquante.

Ensuite, une boule de stress lui noua la gorge tandis que Rumpelstiltskin observait son ouvrage, rendant le tailleur étonnamment silencieux. Oh, il n'avait aucun doute sur la qualité de son travail. D'ailleurs, il se tenait prêt à défendre chaque point de couture, chaque choix. Ce qui ne l'empêchait pas de redouter le verdict. Il se rappelait la menace de son père que Mushu avait coupé avant d'en entendre la suite. S'il échouait... Aucune remarque sarcastique ne fusa de la bouche de son visiteur. Aucun compliment non plus, mais le silence laissait croire qu'il était satisfait.

Mushu se détendit et très vite sa vantardise habituelle refaisait surface. Bien sûr qu'il allait aimer ! Il était le meilleur tailleur du royaume, peut-être plus. Comment avait-il pu en douter ? Il n'avait jamais douté de lui ainsi. Sûrement à cause du manque de sommeil. Se sermonna-t-il mentalement.

Le Ténébreux pivota vers et le tailleur se fit violence pour ne pas sursauter à nouveau. La fatigue, très certainement. Il regarda la main tendue sans comprendre avant que le sorcier ne réclame ces ciseaux. "Oh, bien sûr." S'exclama l'Asiatique en se rappelant soudainement qu'il devait rendre l'objet.

Les ciseaux avaient agréable à manier, il était déçu de devoir les rendre. Cependant, Mushu n'était pas fou au point de voler le Ténébreux. Peut-être s'il avait échoué dans le défi, le tailleur aurait songé à une entourloupe pour garder les ciseaux en guise de compensation. Ce n'était visiblement pas le cas, alors, il n'avait aucune excuse pour les garder. Le jeune homme ensommeillé fouilla dans son matériel de couture et en retira la paire de ciseaux. "Les voici." Dit-il en les tendant à son visiteur. Bien sûr, il ne put s'empêcher d'ajouter : "Si vous êtes satisfait de mon travail, je crois qu'il était question d'une aventure." Osa-t-il commenter. "Bien sûr, s'il faut faire des retouches sur ma création, je reste à votre disposition."


(c) sweet.lips

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   Mer 21 Juin - 19:30

Le dark One n’avait nullement besoin de sommeil, pourtant il avait connu la fatigue autrefois. Ou bien même, l’épuisement. Tout cela était bien derrière lui, la seule fatigue qu’il pouvait ressentir désormais, c’était cet épuisement psychologique qui l’eut alors fait sombrer dans cette folie implacable des ténèbres. Il n’aurait jamais pu imaginer finir ainsi, seul à ce point à tenter d’atteindre ce but, celui de réparer la plus dramatique erreur de sa vie. Il ne se passait pas un jour sans qu’il ne pense à son Baelfire, que le regret ne le dévore et le rende si asthénique. Il n’abandonnait cependant pas, il ne le pouvait, il ne se permettrait pas d’abandonner son fils, encore une fois. C’était à peine s’il considéra l’épuisement du jeune homme, ce serait peu dire que d’affirmer qu’il se fichait complètement de savoir que celui-ci avait passé une très mauvaise nuit ; au contraire, il trouvait même cela amusant quelque part. Les hommes sont si corruptibles, il le savait parfaitement, puisqu’il y avait cédé lui-même. Homme il ne sera plus jamais, songeait-il.

« C’est parfait. » rétorqua le ténébreux lorsque le gamin affirma que la nuit avait été longue et douloureuse. C’était là une bonne nouvelle comme on aime en entendre à l’aube. Bien que… L’on pourrait penser qu’il parle du travail effectué, ce n’était bien évidement pas ça.

Il examina l’œuvre du jeune homme, de toute évidence, ce sera parfait. Il se tourna ensuite vers l’asiatique pour réclamer ses ciseaux, sans faire le moindre… Compliment. Il était assez avare, il était bien plus divertissant d’être mauvais. Il fit disparaitre les ciseaux comme ils étaient apparus la veille. Ceux-ci c’étaient déjà montré forts utiles dans le passé, lorsqu’il eut recueillit une mèche de cette chère princesse aux cheveux interminables… Raiponce, qui est-il pour oser rire d’un nom ?

« Oh une aventure certes, pour un jeune homme qui ne craint pas de souffrir pour avoir tout ce qu’il a besoin, n’est-ce pas ? Aurais-tu entendu parler de la perle du dragon très cher ? » Evidement que non, à moins que ce gamin soit vraiment plus calé en ésotérisme qu’il ne l’aurait cru. La perle du dragon, il l’aurait bien déniché lui-même, mais d’autres préoccupations l’attendaient et puis quel intérêt quand l’on a déjà tous les pouvoirs du ténébreux ? Il n’avait pas la moindre envie de lui expliquer le fonctionnement de la perle, d’ailleurs, ce ne serait pas divertissant ! A moins que ça ne soit une légende dans cette contré ci, quoi qu’il en soit, il n’attendit pas la réponse du tailleur pour continuer. « Tu la trouveras dans la vallée des ombres, ne te fis pas à son nom. Ou peut-être bien que si ! » Il ria, persuadé que le gamin finira tôt ou tard par lui demander des comptes. « A moins que tu ne préfère que je te paie maintenant, car ton père accorde beaucoup d’importance à l’argent. Mais qu’il se rassure, il en aura bientôt beaucoup trop. Si tu la trouve ! » Rumpelstilskin sorti de sa poche un parchemin qui devrait conduire le jeune asiatique vers un tiers qui pourra lui indiquer où se trouve cette vallée. Le prix de l’aventure, il faut prendre des risques. « Bravo jeune Mushu, tu as relevé le défis du ténébreux, à toi le dragon ! » Un vrai cette fois ci, ou presque. Il ria de plus bel et s’évapora sans oublier d’emporter le costume.


hj: désolé c'est super super... nul. Et désolé pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (FB) L'art de la mode (ft Rumpel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) L'art de la mode (ft Rumpel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvel emploi, nouveau mode de vie (TERMINÉ)
» Chatbox: Mode d'emploi
» Mode d'emploi de la Blogosphère
» On recrute! (mode d'emploi)
» A la mode de chez nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Refermer le livre et rêvasser :: RP abandonnés-
Sauter vers:  
Nos amours de 2017
On ne vous remerciera jamais assez pour être vous et pour faire vivre ce forum tous les jours avec nous.