HAPPY ENDINGS CHRONICLES
Besoin d'une raison de nous rejoindre ? Cliquez sur lecture et vous verrez !




 

Partagez|

When your kids vanish, you life fall apart [Robin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Apple Queen
Apple Queen

avatar
Regina Mills de Locksley
▻ Messages : 4855
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : The dark castle in the Enchanted Forest

MessageSujet: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Mar 27 Nov - 19:27

When your kids vanish, your life falls apart

Une nouvelle réunion avait eu lieu. Robin était parti avec David à Camelot pour s’assurer le soutien des chevaliers et des soldats qui seraient volontaires pour soutenir leur roi par intérim dans la reconquête de Storybrooke. Des groupes de travail avaient été instauré et l’affaire avançait bien. Regina était ravie de la tournure que prenaient les choses, mais c’était un déchirement à chaque fois d’abandonner ses adorables jumeaux qui grandissaient à vue d’oeil, le temps de ces réunions. Cela lui rappelait, lorsqu’Henry venait d’arriver et qu’elle devait le quitter pour aller travailler. Au début, elle le prenait avec elle, mais on lui avait rapidement conseillé de ne pas le faire, et d’ailleurs elle avait constaté elle-même qu’elle ne pouvait être concentrée avec ses enfants dans la même pièce. Lina et Richard avait à présent trois mois, ils faisaient le bonheur de leurs parents ainsi que de leur frère et sœur, du moins CJ et Roland, puisque Henry avait décidé de rejoindre Emma à Storybrooke. La reine était inquiète pour son petit prince, mais elle avait confiance en sa faculté de raisonnement, et surtout, après une visite qui, certes, ne s’était pas déroulée sous les meilleurs auspices avec Emma, avait convenu avec son fils qu’ils communiqueraient par miroir magique interposé et qu’il lui donnerait quotidiennement de ses nouvelles. Cela ne remplaçait pas une présence physique, une étreinte, mais c’était mieux que rien.

Marchant main dans la main avec Robin, arpentant les couloirs en pierre sculpté, Regina ne cachait pas son impatience de retrouver ses petits. Ils étaient surveillés par une nourrice dans la chambre royale qui leur avait été attribuée.

- Les choses avancent bien, qu’est-ce que tu en dis, Amour ? demanda-t-elle alors qu’ils arrivaient aux abords de la chambre.

La belle brune posa sa main sur la poignée et sans savoir pourquoi, elle fut prise d’un mauvais pressentiment. Cela faisait très longtemps que ça ne lui était pas arrivé, comme une seconde d’angoisse pesante et terrible. Tâchant d’ignorer cela et rester tout à sa joie de retrouver ses bébés, elle actionna la poignée et ouvrit la porte. Son sourire se figea lorsqu’elle constata les berceaux vides. Les deux berceaux ! Etonnant, en général, la nourrice n’en avait qu’un à la fois dans les bras.

- Nanon ? Où êtes-vous ?

La nourrice, en larmes, parut timidement, sortant de derrière un rideau. Regina arqua un sourcil et sentit son angoisse l’envahir.

- Que se passe-t-il ? Où sont Richard et Lina ?

La dénommée Nanon se confondit en excuses inaudibles et s’agenouilla, toute tremblante, devant Robin et Regina. Tout que cette dernière comprit du charabia de la servante fut le mot « disparu ».

- Pardon ? Disparus ?! Mais… comment ? Où ? Qui ? Parlez !!

Son coeur battait à présent la chamade, comment deux bébés de trois mois pouvaient-ils ainsi disparaître ? Comment une telle chose était possible ? N’écoutant plus les délires larmoyants de Nanon, Regina se précipita sur les berceaux et attrapa les couvertures des petits avant de faire apparaître une mappemonde de la Forêt Enchantée et des royaumes attenants. Elle déposa tout cela sur une table à langer dont qu’elle débarrassa les ustensiles d’un revers de bras, faisant tout choir au sol. La sorcière retira l’une des pinces métalliques qui tenaient ses cheveux, frotta les deux couvertures dessus, et fit ensuite apparaître une fiole dont elle apsergea quelques gouttes du contenu sur l’extrémité de l’épingle avant de piquer son index gauche avec pour faire tomber une goutte de sang sur la carte. Elle récita à voix basse une incantation en demandant à localiser les deux bébés. Mais rien à faire, la goutte de sang restait désespérément immobile.

- Allez !!! cria-t-elle en frappant de ses paumes sur la table.

©️ 2981 12289 0

_________________
 
Christmas won't be that happy this year

Some kids are missing
©️ Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Stunning in every way
Stunning in every way

avatar
Robin de Locksley
▻ Messages : 1610
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Précédemment aux enfers, dans le Tartare. Il se trouve à présent à NY

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Jeu 29 Nov - 18:26

When your kids vanish, your life falls apart

Robin, fraîchement revenu de son périple à Camelot, pouvait prétendre à la satisfaction. En effet, avec l'aide de David, avec qui il s'était rapproché, ils étaient parvenus à convaincre plusieurs soldats. Il en était de la protection de Camelot, mais aussi et surtout de tout le Royaume. En de telles circonstances, il était difficile pour des soldats si vaillants, de refuser cet appel. Le retour fut donc fêter en grandes pompes, tous étaient à la fête, mais plus encore la Reine, sa reine. Quelques jours s'étaient écoulés, le manque n'en avait pas moins demeuré intense. Puis il retrouva leurs deux petites merveilles aux sourires d'ange, qu'il n'aurait voulu quitter pour rien au monde. Roland était lui-même ravi de ces retrouvailles. Qu'il avait grandi ce petit bonhomme qui embrassait à présent l'adolescence. Une fierté pour Robin, qui le voyait s'occuper de son petit frère et de sa petite sœur, secondant de temps à autre la nourrice. Malgré la guerre en approche, tout semblait si bien se passer.

Trois mois s'écoulèrent donc dans le royaume, bercé par une légère quiétude, mais toujours en proie à une indicible menace. Robin et Regina, qui avaient décidé de s'octroyer un peu de temps pour eux, marchaient tranquillement, main dans la main, laissant leurs pas résonnaient entre les mûrs froids du palais. « - Oui ma reine ! Les choses avancent bien, mais je sais que déjà, tu t'impatientes de revoir nos deux petits monstres. Je sais aussi que tu es préoccupée par Henry. Je me trompe ? Tu le verras bientôt, j'en suis certain. On y arrivera, on y arrive toujours. » Il lui prit alors le visage entre les mains « - Je ne fais jamais de promesses au hasard, tu le sais ! » avouait-il tout en approchant son visage du sien, assez près pour que leur nez se frôle. « - Aller, je ne te fais pas languir plus longtemps ! » Il consentit de ce fait, à lui laisser la place pour qu'elle ouvre la porte loin de se douter que d'ici quelques secondes, leurs sourires cesseraient d'illuminer conjointement leur visage et que la joie s'éclipserait au profit d'un désespoir sans fin.

Les jumeaux n'étaient plus dans leur berceau respectif, la panique assaillit aussitôt les deux parents, une panique qui redoubla lorsque la nourrice, en pleurs, fit son apparition. « - Calmez-vous Nanon ! Respirez ! » Il essayait de faire preuve de plus de patience que son épouse, mais il peinait à contenir ses craintes. Il se prit alors la tête et suivi de près Regina, qui entreprit d'utiliser la magie pour retrouver leurs bébés. Cette fois, l'archer ne pouvait se résoudre à s'opposer. Il retourna auprès de la nourrice qui ne cessait de pleurer et déjà à bout, il l'a prit par les épaules. « - Non Nanon ! Vous devez vous reprendre ! Que faisiez-vous avant de vous rendre compte qu'ils ont disparu ? Où étiez-vous ? Avez-vous remarqué quelque chose ? S'il vous plaît, dites-nous quelque chose ! » La pauvre n'en demeurait pas moins incapable de fournir le moindre détail tant elle était désemparée. Robin avala difficilement sa salive « - C'est Frollo ! Cet enfoiré de Frollo ! » Il balança ce qui lui passa sous la main sur le mur. Regina à son tour se mit à hurler face à l'échec de son entreprise. « - On va les retrouver mon amour ! » tenta-t-il en s'approchant, tâchant au préalable de se calmer pour la prendre dans ses bras.

©️ 2981 12289 0

_________________
Merry christmas
Revenir en haut Aller en bas
Apple Queen
Apple Queen

avatar
Regina Mills de Locksley
▻ Messages : 4855
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : The dark castle in the Enchanted Forest

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Lun 3 Déc - 11:08

When your kids vanish, your life falls apart

L’archer connaissait son épouse mieux que personne. Il avait deviné son impatience de retrouver les jumeaux, il savait son inquiétude constante pour Henry reparti à Storybrooke depuis des semaines et surtout combien il lui manquait. C’était la première fois en presque douze ans qu’ils étaient séparés physiquement aussi longtemps. Heureusement qu’ils usaient de miroirs magiques pour communiquer. Et puis il y avait CJ et Roland qui étaient auprès d’eux, toujours présents pour les égayer par leur simple présence et leur joie de vivre.  Robin et Regina s’apprêtaient à retrouver les plus jeunes de leur jolie petite tribu, sans se douter le moins du monde de ce qui les attendait.

Regina eut soudain l’impression que le sol se dérobait sous ses pieds. La nourrice avait prononcé, entre deux sanglots, des mots synonymes de drame incommensurable. Lina et Richard n’étaient plus là. La question qui taraudait les jeunes parents était « où ». Mais la servante, en pleurs, était incapable de répondre et la jeune maman, égale à elle-même, s’activa pour trouver une solution. Elle espérait qu’un sort de localisation par le sang fonctionnerait, mais il semblait qu’ils n’étaient plus dans le royaume. Pendant ce temps, le père inquiet tachait de raisonner Nanon qui était incapable d’expliquer ce qui s’était passé. Robin laissa sa rage parler en jetant un objet au mur tandis que Regina s’énerva face l’inutilité de son sort. Elle se retourna, jetant un regard noir digne de la méchante reine à la domestique, tandis que son mari, plus prompt à garder son calme, l’enlaça. La reine ne quittait cependant pas la servante du regard, incapable de rendre son étreinte à Robin. La colère montait en elle, plus forte et incontrôlable que jamais. La méchante reine ne demandait qu’à sortir. C’était trop, plus qu’elle ne pouvait supporter, Regina ne pouvait subir une perte de plus.

- Elle va parler, c’est moi qui te le dis !

L'hypothèse de Frollo lui semblait peu probable. Pourquoi aurait-il fait ça ? Il avait ce qu'il voulait, ils étaient partis. Contournant Robin, elle s’avança vers Nanon, la main tendue vers elle pour l’étrangler à distance. La nourrice se mit à suffoquer, suppliante, s’agenouillant, tâchant de retirer la main invisible qui lui enserrait le cou.

- Je veux savoir ce qui s’est passé, dans les moindres détails, alors parle, PARLE !!

Elle la lâcha subitement, l’obligea à se remettre sur ses pieds et par magie, fit glisser derrière elle un fauteuil dans lequel elle la jeta.

Regina faisait les cents pas devant Nanon qui était comme clouée au fauteuil et dont la voix tressaillante s’élevait dans le silence morne de la chambre.

« - Je venais de les coucher pour leur sieste… je suis allée chercher des langes propres… je ne me suis absentée que cinq minutes… quand je suis revenue, ils n’étaient plus là... »

- Vous vous moquez de moi ?! Vous les avez laissés seuls sans surveillance ?!!

« - N… Non, normalement je devais être remplacée... »

La servante ne semblant pas prompte à donner de nom, l’insidieuse colère grondante qui s’insinuait peu à peu dans chaque atome du corps de Regina fit rage. Elle se pencha vers elle et sans attendre, lui arracha le coeur.

- Je veux un nom, je le veux maintenant !

©️ 2981 12289 0

_________________
 
Christmas won't be that happy this year

Some kids are missing
©️ Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Stunning in every way
Stunning in every way

avatar
Robin de Locksley
▻ Messages : 1610
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Précédemment aux enfers, dans le Tartare. Il se trouve à présent à NY

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Mar 4 Déc - 18:35

When your kids vanish, your life falls apart

Le bonheur ! Une exclamation de joie que l'on ne peut s'empêcher de faire entendre à la face du monde, car trop souvent nous en avons été privé. Le bonheur, c'est si bon, si grand, un sentiment tellement fort qu'il nous fait oublier les malheurs, la tristesse et tout ce qui assujettit notre âme aux tourments. Malheureusement, il n'en est que plus éphémère encore. Robin pensait naïvement que cette fois serait la bonne, que cette seconde chance après toutes les péripéties vécues en amont, était elle aussi la bonne, celle qui le mènerait enfin lui et sa famille vers un bonheur constant. Il s'était trompé, le bonheur ne dure jamais et n'était-ce pas cela leur véritable malédiction ? Et quand bien même si cela était le cas, pourquoi ? Regina n'avait-elle pas fait montre d'un nombre considérable de changement ? Elle faisait le bien chaque jour, ne ménageait pas sa peine pour réparer ce qu'elle avait brisé, assumait malgré tout l'animosité vivace de certaines personnes. Et que dire de Robin, qui lui aussi avait eu son lot de malheur et qui malgré le traumatisme encore présent de son passage au Tartare, tâchait de se montrer fort pour les enfants, pour son épouse, pour leur famille. Le glas venait malgré tout de sonner, les jumeaux avaient disparu et le malheur venait de reprendre ses droits. Un premier objet fut balancé contre le mur par l'archer, accompagnant de concert le cri de rage d'une Regina impuissante. Robin vint aussitôt contre elle pour l'apaiser, mais quelque part, au fond de lui, il savait que cette initiative était veine. Quelque chose venait de se briser, un quelques choses jusqu'alors indéfinissables qui prit toute son ampleur lorsque le héros au grand cœur eut compris ce que son épouse étant en train de faire.

« - ARRETE ! » C'était un cri rauque, mêlant la colère et la peur. Regina avait tenté d'étrangler leur servante qui se retrouvait à présent assise contre un siège. Robin posa alors un regard sur son épouse, qui venait de mettre un terme à l'étreinte et ce qu'il vit le paralysa. Le regard de Regina laissait transparaître une noirceur qu'il ne lui connaissait pas tout comme son attitude, cette façon de parler et de se tenir. Elle était semblable à un fauve rodant autour de sa proie blessée et prêt de ce fait à bondir pour mettre un terme aux supplices de l'animal. « - Mais qu'est-ce que tu fais ? » laissa entendre Robin le regard brillant et le cœur haletant. La servante faisait de son mieux pour retranscrire les événements, mais ça n'était de toute évidence pas assez pour Regina qui fondit sur sa proie et lui arracha le cœur. « - NON ! » hurla Robin effrayé par ce qui prenait vie sous ses yeux. « - Rends lui son cœur ! MAINTENANT ! » La froideur et le dégoût venaient bien malgré lui de l'assaillir face à cette femme qu'il ne connaissait pas, mais dont il ne pouvait plus ignorer la nature à présent. « - MAINTENANT REGINA ! » réitéra-t-il avec colère.

©️ 2981 12289 0

_________________
Merry christmas
Revenir en haut Aller en bas
Apple Queen
Apple Queen

avatar
Regina Mills de Locksley
▻ Messages : 4855
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : The dark castle in the Enchanted Forest

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Ven 7 Déc - 8:56

When your kids vanish, your life falls apart

La souffrance, Regina ne l’avait-elle pas assez endurée ? Y avait-il un seuil au-delà duquel elle devenait trop insupportable pour que l’on puisse lutter ? Si tel était le cas, la disparition des jumeaux sans qu’une explication claire et logique qui permettrait de les retrouver était sans doute la goutte qui fit déborder le vase. Si son côté sombre, sa part d’ombre était facilement mise au placard quand le bonheur était de mise, à chaque coup dur, c’était un pas vers la sortie qu’effectuait la méchante reine. Le deuil de Robin avait déjà était la limite, la frontière avait été presque franchie mais l’heureuse nouvelle que lui avait annoncée la fée bleue avait permis à Regina de faire face et survivre à la perte de son grand amour. Mais qu’est-ce qui pouvait bien faire surmonter la perte de ses enfants ? Y avait-il quelque chose qui pouvait atténuer cette souffrance ? Cela existait-il ? Regina avait cette horrible impression de ne plus rien contrôler, ni la situation, ni même sa propre personne. Elle était comme spectatrice de ses actions, comme sur « pilote automatique ». C’est ainsi que la nourrice se retrouva clouée dans un fauteuil en velours vert brodé, assenée de questions, avant de finalement se trouver le coeur arraché. La voix de Robin paraissait si lointaine, Regina était folle de rage et n’avait d’attention que pour ce qu’elle faisait et les réponses qu’elle voulait avoir.

«  - Anita, c’est Anita qui devait me seconder ! » lâcha finalement Nanon.

Le dernier cri de Robin ramena Regina à la réalité, celle qu’elle n’était pas seule et que son mari était le triste témoin d’une scène qui aurait pu s’apparenter à de la torture. Bien malgré elle, la reine rendit son coeur à la nourrice, sans ménagement néanmoins.

- Ne me crie pas dessus, susurra-t-elle entre ses dents. Ne fais plus jamais ça et ne me donne pas d'ordre.

D’un mouvement de poignet, elle fit apparaître la dénommée Anita qui ne sembla pas comprendre ce qui se passait.

« - Saperlipopette ! Je… Oh Majestés... » dit-elle respectueusement en voyant Robin et Regina.

Cette dernière lui lança un regard noir qui glaça le sang de la servante.

-Richard et Lina ont disparu, je veux que vous me disiez où ils sont ! Qui est entré ici ?

La reine tâchait de contenir son courroux mais rien n’était plus difficile.
L’interrogatoire dura un bon quart d’heure, Regina n’avait de cesse de faire répéter aux deux servantes le déroulement de leur matinée depuis qu’elle et son mari avaient quittés les petits pour aller à leur énième réunion.

« - Comme je vous l’ai dit, Majesté, j’étais aux cuisines à aider à préparer une soupe de fèves... »

- Y avait-il une personne que vous ne connaissiez pas ? Avez-vous remarqué quelque chose d’inhabituel ?! Je perds patience, donnez-moi quelque chose avant que je ne vous change toutes deux en ouistitis !


Les deux servantes n’en menaient pas large et ne savait plus que dire pour la contenter, sachant pertinemment que rien ne conviendrait puisqu’elles n’avaient rien vu. Regina était partagée entre fureur et désespoir. La méchante reine en elle n’avait qu’une envie, broyer les coeurs de ces incapables qui avaient laissé deux nouveaux-nés disparaître, mais Regina essayait de toutes ses forces de se raisonner. Robin était là, lui aussi souffrait certainement autant qu’elle.

- Trouvez-les ! Débrouillez-vous, je veux que vous me les rameniez ! lança-t-elle d’une voix autoritaire.

Elle se tourna vers elles et d’un geste vif, les fit disparaître derrière un écran de fumée. Elle se laissa ensuite tomber dans un sofa couvert de soie, la mine déconfite et le regard vide.

- Je suis désolée, Robin. Je… je fais de mon mieux.

Les larmes se mirent à dévaler ses joues sans qu’elle n’en ait le contrôle. Les bébés avaient disparu, la souffrance devenait physique tant c’était insupportable. Soudain, après quelques secondes de silence, elle se leva d’un bond.

- Hadès ! Ça ne peut être que lui ! Il les avait menacés alors que je les portais encore, à Storybrooke ! Je ne savais pas où était l’entrée de son foutu Enfers, alors il nous a menacés ! C’est lui ! Ou Zelena ! Ma sœur était déterminée à me pourrir la vie. Elle était là à Camelot, ça ne peut être une coïncidence !

Elle se tourna vers Robin et alla vers lui. C’était presque une lueur d’espoir que l’on put voir dans son regard, ils avaient peut-être là l’ombre d’une piste.

- Nous devons aller à Storybrooke pour en avoir le coeur net ! Tu es d’accord ?


©️ 2981 12289 0

_________________
 
Christmas won't be that happy this year

Some kids are missing
©️ Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Stunning in every way
Stunning in every way

avatar
Robin de Locksley
▻ Messages : 1610
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Précédemment aux enfers, dans le Tartare. Il se trouve à présent à NY

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Ven 7 Déc - 19:57

When your kids vanish, your life falls apart

« J'aurais aisément préféré être aveugle et incapable de comprendre ce qui se passait. J'aurais aimé que l'on m'arrache le cœur une seconde fois pour que je n'aie pas à ressentir toute la tristesse, tout le désespoir, la colère, la peur qui m'assaillaient à présent. J'étais impuissant, paralysé, incapable de comprendre… » Robin luttait contre lui-même pour tâcher de garder son calme et le contrôle sur la situation, mais à mesure que le temps s'écoulait, c'était peine perdue. Un désespoir qui s'intensifia lorsqu'il comprit que sa femme avait disparu au profit de celle que toutes et tous connaissaient mieux sous le nom de « Méchante reine » Il avait d'ailleurs fait un pas en arrière lorsqu'il eut compris qu'elle venait par magie, de saisir la gorge de la jeune Nanon. Il ne la reconnaissait plus, elle qui n'était que douceur, attention, amour, qui était donc cette femme incapable de se contrôler ? Serait-elle capable d'aller jusqu'à tuer sous la colère ? Rien qu'à l'idée d'y songer, l'archer se sentit presque honteux et pourtant la question pouvait aisément se poser.

« - Non, tu n'oserais pas faire ça ! » lâche-t-il dans un murmure alors que la Méchante Reine semblait enfin lui accorder de l'attention, rendant au passage son cœur à la nourrice. « - Je te crie dessus si j'en ai envie et si c'est nécessaire et là en l'occurrence ça l'est. » Le regard sombre et la voix glaciale, Robin ne se reconnaissait pas lui-même. Jamais encore, il n'avait parlé à Regina de la sorte et jamais encore, il n'avait senti le dégoût l'assaillir en posant son regard sur cette femme qu'il aimait tant et qu'il ne reconnaissait plus à présent. « - Regina je t'en prie, calme-toi ! » Elle fit alors apparaître l'une des autres nourrices en charge de la surveillance de Richard et Lina. La pauvre demoiselle était encline à l'incompréhension et semblait de ce fait incapable de s'exprimer avec aisance. Robin lui envoya un regard désolé incapable de mieux. Il s'en voulait tellement, mais que pouvait-il faire de mieux si ce n'est assistait à cet interrogatoire forcé. « - S'il vous plaît mesdames, faites un effort. » Anita reprit la parole et énonça pour la dixième fois son emploi du temps au grand désespoir du héros au grand cœur qui se massa les tempes tout en se rapprochant des berceaux vides.

« - Encore de la magie, je suppose ! » laissa-t-il entendre dans un murmure le regard lourd alors que Regina congédia (par magie bien sûr) les deux jeunes servantes en les intimant de ramener les deux bébés. À nouveau seule, la reine laissa son humanité revenir au galop, Robin gardait de la distance toujours face aux berceaux vides qu'il fixait. « - Tu fais de ton mieux ? » Il détourna alors le regard pour le poser sur la reine assise dans son sofa couvert de soie. « - Tu l'as étranglé, tu as arraché son cœur et ce regard que tu m'as lancé. Ce n'est pas la femme que j'ai épousé ça, ni la femme que j'aime. » Et les pleurs ni faisaient rien, l'image de la méchante reine ne quittait plus l'esprit du pauvre Robin. « - Tu les auraient tué si je n'avais pas été là ? » Mais de toute évidence elle avait autre chose en tête et alors qu'elle énonçait ses suspicions et se rapprocher de son époux, ce dernier fit un pas en arrière. « - Réponds à ma question avant. Les aurais-tu tué si je n'avais pas été là ? »

©️ 2981 12289 0

_________________
Merry christmas
Revenir en haut Aller en bas
Apple Queen
Apple Queen

avatar
Regina Mills de Locksley
▻ Messages : 4855
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : The dark castle in the Enchanted Forest

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Mar 11 Déc - 12:40

When your kids vanish, your life falls apart

C’était un véritable cauchemar.. Oui, il ne pouvait en être autrement. Ce ne serait pas la première fois qu’un cauchemar s’avérait être plus vrai que nature… Non, pourtant tout concordait pour dire que ce qui se passait était la triste réalité. Regina avait l’impression d’étouffer sous le poids de la souffrance psychologique qu’elle endurait en constatant à chaque seconde qui passait que ses bébés ne revenaient pas, qu’ils avaient disparu et que personne n’était en mesure de lui dire ce qui s’était véritablement passé afin qu’elle puisse les retrouver. Elle avait laissé, dans un moment de désespoir total, ses sombres instincts reprendre le dessus, les ténèbres qui semblaient si heureuses de ressurgir à nouveau avaient pris le contrôle en s’emparant du coeur de la nourrice, la forçant à avouer ce qu’elle savait. De bien maigres informations, en vérité. Le mari de Regina s’offusquait de ses méthodes, mais elle était en colère, elle souffrait et elle ne pouvait pas supporter qu’il ose la contredire devant les domestiques. Elle se contenta de lui lancer un regard noir après avoir rendu son coeur à Nanon. Il lui demandait de se calmer, mais comment le pouvait-elle ? Lina et Richard étaient aux abonnés absents, ce n’était que des nourrissons de trois mois, ils étaient si petits, livrés à eux-mêmes. Sans attendre, la reine fit apparaître la seconde servante dont le nom venait d’être prononcé et l’interrogatoire reprit de plus belle. Après une vingtaine de minute, à court d’une patience qui s’était rapidement étiolée, la jeune maman fit disparaître les deux domestiques en leur ordonnant de retrouver les petits. Robin n’avait pu s’empêcher de prononcer un commentaire sur la magie. La reine effondrée releva la tête vers son mari.

- Et qu’aurais-tu voulu que je fasse ? Que je les félicite d'avoir laissé deux nourrissons sans surveillance ? Tu as d’autres méthodes plus rapides pour obtenir des réponses, toi ?

Elle essayait de lui dire qu’elle faisait de son mieux mais l’archer n’avait de cesse de l’accabler de reproches. Blessée, Regina se leva difficilement, ses jambes tremblaient sous sa robe tant le chagrin, la colère, la déception l’assaillaient.

- Je… je l’ai fait pour qu’elles nous apprennent ce qui s’était passé ! Elle n’aurait jamais dénoncé son acolyte si je ne le lui avais pas ordonné ainsi. Robin… non… ne dis pas ça, répondit-elle la voix remplie de peine lorsqu’il énonça que ce n’était la femme qu’il aimait.

Les larmes dévalaient les joues de Regina qui soudain pensa avoir trouvé un, voire deux coupables potentiels à ce kidnapping. Elle se précipita vers son mari pour lui faire part de son idée, mais celui-ci semblait resté bloqué sur le fait qu’elle aurait pu tuer Nanon et Anita.

- Quoi ? se contenta-t-elle de répondre sur le coup de l’étonnement.

Il réitéra alors sa question. Agacée, ne comprenant pas comment une question aussi subsidiaire pouvait l’accaparer alors qu’ils avaient deux suspects à trouver, elle soupira.

- Bien sûr que non ! Comment peux-tu me croire capable de les tuer ?

Elle ne le ferait pas sans la certitude de leur culpabilité. Regina remarqua qu’il avait reculé d’un pas tandis qu’elle s’était avancée vers lui. Elle croisa alors les bras.

- Alors on en est là ? Tu as peur de moi parce que tu m’as vue arracher un coeur ? Robin, nos bébés ont disparu ! Nos bébés, que tu as voulu, que j’ai porté, ils ne sont plus là ! Je sais que tu abhorres la magie, mais pour l’instant c’est le moyen le plus rapide et efficace que nous ayons ! Grâce à ça, j’ai pu voir qu’ils ne sont plus dans ce royaume. Il nous faut agir, je t’en supplie, j’ai besoin de toi.

Sa voix était pleine de sincérité et Regina espérait que Robin ne lui tiendrait pas rigueur trop longtemps de cet écart de conduite qu’elle-même ne jugeait que secondaire.

©️ 2981 12289 0

_________________
 
Christmas won't be that happy this year

Some kids are missing
©️ Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Stunning in every way
Stunning in every way

avatar
Robin de Locksley
▻ Messages : 1610
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Précédemment aux enfers, dans le Tartare. Il se trouve à présent à NY

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin] Mar 11 Déc - 15:28

When your kids vanish, your life falls apart

Il aurait voulu qu'elle lui arrache son cœur à lui. Cette pensée trônait dans un coin de sa tête. Robin n'en était pas fier, mais il regrettait l'époque où délestait de son cœur, il ne pouvait ressentir pleinement ses émotions et ses sentiments. Cette époque où il n'était pas vraiment lui-même. Oui, il voulait disparaître, être seul, crier, pleurer. Quelque chose en lui se nourrissait de sa tristesse et renforcé bien malgré lui sa colère à tel point qu'à présent, bien qu'il sache les servantes innocentes, il souhaitait leur mort, ainsi que celle de toutes les personnes liées de prêt ou de loin à l'enlèvement. Oui, il les voulait mortes, ou torturait avidement jusqu'à leur dernier soupir. Il se revoyait alors dans l'arène de cet asile de fou répondant au nom de Tartare. Il tuait avidement, sans réfléchir, il n'était plus qu'une bête sauvage, brisée par les hôtes de ces lieux. Il décapitait, éventrait, arrachait les bras, les jambes, les organes et ce Robin aimait ça. Il aimait être applaudi, lui le gladiateur des ténèbres, le petit jouet préféré du docteur.Cette image peuplait encore ses cauchemars, tout comme le dégoût qui l'habitait lorsqu'il se surprenait à aimer ça. Un dégoût qu'il répercuta sur sa femme, elle aussi assaillie par les ténèbres. Oui, elle lui renvoyait une image de lui qu'il préférait taire et contre laquelle il luttait de ce fait. Mais la disparition des enfants n'aidait pas à lutter à armes égales bien qu'il soit encore capable de résister à l'envie d'aller tout foutre en l'air. « - Évidemment que la torture est la méthode la plus rapide pour avoir des réponses » Il continua bien malgré lui à laisser la colère parler pour lui accablant Regina de plus belle et rendant l'échange tendu entre les deux époux. Le regard de l'archer semblait d'une telle froideur qui ne put perdurer fort, heureusement, les larmes de Regina ayant suffi à lui faire entendre raison et à le délester presque aussitôt de cet infâme masque de froideur.« - Je… » commença-t-il avec hésitation « - Je condamne tes méthodes et tu le sais et le fait de te voir arracher un cœur comme ça… Je n'ai jamais été confronté à celle que tu étais jadis, comprends que ça me trouble de te voir comme ça ! Et c'est aussi de ma faute » Il poussa un long soupire et prit place sur l'un des sièges à disposition. « - Quand, j'étais là-bas, j'ai goûté aux ténèbres et j'ai aimé ça. Quand je t'ai vu arracher ce cœur, je me suis revu. Je ne t'en ai encore jamais parlé, c'est peut-être le bon moment ! Ils se sont servis de moi, pour torturer d'autres personnes et je crois que j'ai fini par prendre goût et aimer ça. Finalement, ce n'est pas toi qui me dégoûtes, mais moi. J'ai tellement peur qu'il arrive quelques choses à nos enfants, je ne le supporterais pas Regina et cette fois Petit Jean ne sera pas là pour m'empêcher de commettre l'irréparable et toi non plus si tu cèdes aux ténèbres. » Et enfin, il accepta de revenir vers elle pour la prendre dans ses bras et l'y serrer fort. « - Maintenant, je suis prêt à te suivre et je te demande pardon de t'avoir blessé ! »



©️ 2981 12289 0

_________________
Merry christmas
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When your kids vanish, you life fall apart [Robin]

Revenir en haut Aller en bas
When your kids vanish, you life fall apart [Robin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
" Haitian orphans adjusting well to Maritime life
" Life in UCLA
" TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
" Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
" 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: La Forêt Enchantée-
Sauter vers: