AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Emma Swan

▻ Messages : 202
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: [FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA   Lun 10 Juil - 9:42


Une perle, un rêve, les prémices du changement...
Killian & Emma

Son toucher m'électrisait. Il y avait longtemps que je n'avais pas ressenti ça. Bien sûr j'avais désiré. La plus grande partie de mes relations intimes depuis Neal n'étaient basées que sur le désir et l'attirance physique et je devais reconnaître que le pirate qui se tenait devant moi avait tous les atouts pour m'attirer plus que de raison, mais il n'y avait pas que cela. Il y avait la façon dont il me regardait, la façon dont son corps semblait si bien connaître le mien, comme une sorte de chose naturelle et irréelle... Et tellement agréable. C'était agréable de ne pas se poser de questions. De se laisser guider par l'instinct, le désir, le besoin et l'envie. Je frissonnais à l'évocation de son habitude de faire de ses rêves une réalité, comprenant le sous-entendu et les implications.

Je baissais les yeux, frissonnant toujours à chacun de ses baisers, alors qu'il faisait tout pour maintenir le contact visuel. « Je me pose la question depuis toujours », soufflais-je, ne voulant pas montrer ma faiblesse et combien j'étais malheureuse, ayant le sentiment d'échouer lamentablement. Le bonheur m'avait toujours fuis, depuis ma naissance. Tout ce que j'avais pu prendre de lui m'avait été si vivement arraché qu'il n'en était resté que plus de douleur par la suite. Le bonheur était destiné à me faire mal, encore et toujours. Voilà la seule leçon que j'en avais tiré avec les années. Même ce rêve étrange et trop réel ne semblait avoir été conçu que pour me faire plus de mal et me faire me sentir encore plus seule et misérable au réveil.

A un moment, il émit l'hypothèse qu'il n'y ait pas de réveil. Que cette situation, jamais ne prendrait fin, me demandant s'il serait si terrible de rester là. Non. Bien sûr que non. Mais si tel était le cas, alors cela voudrait dire que ce qui se passait là était la vie après la mort... ou le délire du comateux. Était-ce ça ? Avais-je définitivement plongé dans un sommeil dont je ne me réveillerais jamais ? Ou la folie, peut-être. Peut-être que toutes les épreuves subies depuis toujours avaient finalement eu raison de... ma raison. Peut-être que j'étais définitivement devenue folle et que j'étais en pleine crise psychotique... Le délire était agréable, si tel était le cas, mais d'expérience, les gens qui se trouvaient dans la rue, à hurler que la fin du monde était proche ou que des petits lutins leur parlaient, n'avaient pas l'air extrêmement heureux...

Le goût de ses lèvres coupa toute pensée cohérente, alors que son toucher et son baiser, se révélait bien trop réel pour un simple rêve. Et puis merde. Quand bien même ? Je n'avais pas envie d'y penser. J'avais passé une énième soirée seule, j'approchais de mes vingt-six ans et j'étais toujours seule. Pas de famille, pas d'amis, pas d'amoureux, pas de collègues. Je n'avais rien. Je ne manquerais à personne, comme je le lui avais dit. Si le rêve éternel ou la folie avait ce goût-là, alors autant en profiter tant que ça avait encore un tant soit peu le goût d'un doux paradis.

Quand Crochet se recula, parlant avec une tendresse qui ne m'avait plus été accordé depuis Neal, je lâchais tout, attrapant sa tête entre mes mains et le rapprochant volant un nouveau baiser, plus profond, plus intense. Je ne voulais plus penser. Je ne voulais plus chercher la logique et l'illogique. J'avais voulu son étreinte si fort, sans même m'en rendre compte, mais maintenant qu'il m'avait touché de façon si intime, j'avais l'impression que je n'avais rien souhaité d'autre depuis que j'avais croisé son regard. Il avait raison. Cette situation pouvait durer une heure, ou dix ou toute une vie, il n'en demeurait pas moins que je ne pouvais rien faire, sinon en profiter.

Un peu trop brutalement, un peu trop fiévreusement, je me pressais contre lui, étonnée d'à quel point son corps semblait m'envelopper de la bonne façon. Etait-il bon amant à ce point, pour savoir comment tenir une femme de sorte qu'elle pense que rien d'autre ne puisse être aussi bon pour elle ? Je m'étais posé la question, bien sûr. Depuis la seconde où mes yeux s'étaient attardés une seconde de trop sur sa bouche et que le désir physique avait commencé à prendre naissance en moi. Quel genre d'amant était-il ? Doux et aimant ou puissant et plein de fougue ? Égoïste ou partageur ?
made by black arrow

_________________
he is my son too
I adore his smile. I cherish his hugs. I admire his heart. But most all... I love that he is my son.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones

▻ Messages : 126
▻ Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: [FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA   Sam 15 Juil - 14:43

Son corps répondait à mon corps. Fiévreusement. Sensuellement.
Ils se réchauffaient mutuellement et bientôt nos habits furent une barrière inacceptable.

Avec douceur, attentif à la moindre réticence de sa part qui aurait mis un terme à la consécration de notre désir charnel, je commençais à faire glisser le long de ses épaules ma cape, pour pouvoir l’embrasser dans le creux de son cou.
La soulevant, je la portais comme si elle ne pesait rien jusqu’à ma couche.
Ma cape demeurée seule et désertée au sol.

L’installant, je l’embrassais encore et encore sur ses joues, sur son visage, sur sa bouche, assoiffée de son odeur, du goût de sa peau.

Avec tendresse, j’entrepris de dévêtir le haut de son corps puis j’ôtais moi-même ma chemise avant de me positionner au-dessus d’elle, son  pantalon et le mien toujours nous séparent d’un contact peau à peau.

Je la dévorais du regard. J’avais une envie folle de la prendre, de me sentir en elle, de partager avec elle une danse passionnée mais pas sans son accord.
Cessant de parcourir de mes lèvres  chaque parcelle de son corps, je lui demandais doucement.

« Es-tu prête à aller plus loin ? Si c’est trop rapide pour toi, j’attendrai. Je veux que tu sois heureuse. »

En quelques mots tout était dit.
Je ne ferai que ce qu’elle désirerait. Je ne voulais pas lui prendre ce qu’elle ne voulait pas m’offrir.

Avec lenteur, j’explorai chaque centimètre de son corps. De mes doigts. De mes lèvres. De mon souffle.
Je voulais lui donner du plaisir. Qu’elle se sente aimée, désirable. Unique. Car à mes yeux elle l’était.
D’un sourire je la rassurai. Il n’y aurait nul jugement. C’était sa nuit.

Bon amant je le suis. Le bien-être et la jouissance de ma partenaire fait toujours partie de mon propre plaisir. Violer un bout de viande, vivant ou pas n’est pas pour moi. Je sais que des hommes prennent du plaisir à violenter une femme mais je ne le comprends pas. Je ne le conçois pas.
Pour moi l’acte sexuel est un acte d’amour. L’union de deux corps, de deux êtres, de deux âmes et même lorsque ce n’est pour obtenir la jouissance, il est pour moi nécessaire que ma partenaire prenne aussi du plaisir. Même lorsqu’il s’agit d’une fille de joie.
Toute femme peut avoir du plaisir même sans aller jusqu’à l’orgasme, il suffit qu’elle se sente reconnue, importante, vivante aux yeux de son partenaire.
Il suffit qu’elle ait la sensation d’exister pour lui.

J’attendais sa réponse avant d’aller plus loin, pour ne pas par maladresse lui faire regretter cette nuit.

Un rayon lunaire se glissa par la fenêtre et fit briller fugitivement la perle sur la table.
Mon cœur se serra un bref instant. La crainte que ce moment magique ne cesse. Qu’elle ne disparaisse comme elle était apparue dans ma cabine. Et si ce n’était qu’un rêve ?
Si cet état de grâce était terminé.

Mon bras avec mon crochet près de son visage, de ma main je voulu écarter une mèche de ses cheveux pour l’embrasser de nouveau sur les lèvres et me rassurer de la réalité de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Emma Swan

▻ Messages : 202
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: [FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA   Dim 16 Juil - 23:02


Une perle, un rêve, les prémices du changement...
Killian & Emma

Tout cela était à la fois si bon et si effrayant. Je n'avais jamais été regardé comme ça. Jamais été si cajolée. Crochet, le pirate gentleman... C'était à la fois délicieux, drôle et vraiment effrayant. Parce que ce qui faisait plus mal encore que le rejet, c'était la fin. Avoir tant cru compter, être importante, être protégé et se retrouver de nouveau seule. Et je le serais, seule, à la fin, je le savais. Le Capitaine Crochet, sur un bateau près d'une île mystérieuse qui ressemblait au Pays Imaginaire. Cela prendrait fin et la solitude n'en serait que plus pesante...

Pourtant, je le laissais faire, je prenais plaisir à me retrouver contre lui, sous l'assaut de ses baisers fermes et attentifs, sous la coupe de ses doigts caressants et tendres, à la recherche de plus de contact, de plus de plaisir, me surprenant moi-même à trifouiller les boutons de son veston, de sa chemise, de tout ce qui pouvait faire barrière au contact de sa peau chauffée contre la mienne en feu. Semblant ressentir la même chose, il ne tarda pas à se dévêtir lui-même, après m'avoir ôté mon propre haut.

Soudainement soucieux, il me demanda mon accord pour aller plus loin et je ris sous cape, hochant simplement la tête. Heureuse ? Heureuse était sans doute un mot bien trop fort, mais il n'y avait pas de question de rapidité à se poser. J'avais couché avec des types après moins de temps et moins de conversation que cela. A bien des égards, ça avait presque été aussi complet qu'un rencard. Faire connaissance, manger ensemble, se chercher pour finir à moitié nu dans le même lit. J'avais pour habitude de n'avoir des rencards que pour le travail et chercher mes partenaires sexuels là où il serait le plus simple de trouver un homme qui ne poserait pas trop de questions, m'emmènerait partout ailleurs que chez moi (personne ne rentrait chez moi) et dormirait assez profondément pour que je puisse quitter dans la nuit sans jamais plus reprendre de contacts. Je n'étais pas une romantique. Je ne l'étais plus. Depuis longtemps. Ironiquement, Crochet le semblait bien plus que moi...

Un rayon de lune vint frapper la perle et je sentis quelque-chose remuer au fond de moi. Non, non, non, non..., gémis-je intérieurement, ayant peur que ça soit le signal de la fin du rêve. Je ne voulais pas partir maintenant. Je ne voulais pas me réveiller maintenant. J'avais tout ce que je voulais. Dans ce rêve, un sentiment de bien être bien trop rare. Pas d'abandon, pas de solitude, pas de souffrance. Juste du bien-être. Pourquoi ne pouvais-je pas en profiter encore un peu ?

Désespéré de pouvoir rester, de ne pas me réveiller, je tendis le coup, essayant de capturer les lèvres du pirate, de rester ancré là, par un baiser passionné...

Mais ma bouche ne rencontra jamais celle de Crochet. Les yeux clos, les muscles tendus, je finis par me laisser retomber sur le matelas, ouvrant les yeux, pour ne rien trouver au-dessus de moi. Rien que le vide, mon haut à côté de ma tête, le corps surchauffé et cette démangeaison dérangeante entre mes cuisses. Je fermais une nouvelle fois les yeux, soupirant. Le rêve était terminé. J'étais de retour dans la réalité. Seule et insatisfaite. De frustration, je poussais un son, à mi-chemin entre le gémissement et le grondement. Fait chier... Et en prime, je n'avais même plus sommeil. Je savais que je ne me rendormirais pas.

La nuit allait être longue...
made by black arrow

_________________
he is my son too
I adore his smile. I cherish his hugs. I admire his heart. But most all... I love that he is my son.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Une perle, un rêve, les prémices du changement… EMMA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Minecraft, la perle du moment *_*
» Perle D'Amour ♥
» PERLE douce canichette 10 ans sur le bon coin...
» Perle ♀ Espionne
» Lucas : l'autre perle Brésilienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres du Centre :: Les Sept Mers-
Sauter vers: