AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La plus grande peur d'une mère. Ft Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Charlie S. Llewlyn-Davies

▻ Messages : 76
▻ Date d'inscription : 16/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: La plus grande peur d'une mère. Ft Juliette   Mar 28 Fév - 19:09


La plus grande peur d'une mère.
Aujourd'hui, c'était le grand jour. Enfin, grand jour était un bien grand mot, j'avais postulé pour venir travailler à l'hôpital de la ville en tant qu'infirmière. Dès le lendemain j'avais reçu un appel pour fixer un entretien le jour-même ans l'après-midi. C'était donc maintenant que ça allait se jouer, je ne pourrais pas rester à Storybrooke si je n'avais pas de travail, je serais obligée de repartir à Los Angeles alors que je ne le veux pas. Le fait est que des choses se sont passées, j'ai retrouvé mon amour de jeunesse qui, lui n'a pas pris une ride. Je lui ai appris qu'il avait une fille, les choses ce sont plutôt bien passés, nous avons put régler nos comptes. Je sais dorénavant ce qui m'a poussé à venir ici, même si je ne saurais trop l'expliquer autrement que par le destin. J'avais senti au plus profond de moi que je devais venir dans cette ville, je ne savais pas pourquoi ni ce que j'y trouverai, mais j'étais persuadée qu'il y avait une raison à ça. Cette raison, je l'ai rapidement trouvée. En attendant, revenons en à nos moutons. Habillée de mon tailleur fétiche, j'essayais de paraître le plus présentable et sérieux possible afin de mettre toutes les chances de mon côté pour cet entretien. Ne sachant pas trop combien de temps cela allait durer, j'ai préféré emmener Lily avec moi que j'avais d'ailleurs préalablement emmené se faire inscrire à l'école. Tout était donc fait, cet entretien n'était plus que la dernière étape pour s'installer ici. Lily râlait un peu à l'idée de devoir m'attendre, assise sur une chaise. Je lui demandais d'être patiente et gentille, que c'était vraiment très important pour nous deux que j'ai ce travail. Je l'abandonnais donc avec le livre de contes que je lui avais récemment acheté lorsque la secrétaire vint me chercher pour m'emmener dans la salle d'entretien. Je jetai un dernier coup d'œil à ma fille, n'étant jamais très rassurée de la laisser seule à l'extérieur comme ça, malheureusement, je n'avais personne à qui la confier en ce moment, je me débrouillais donc comme je pouvais. De plus, c'était une fille intelligente qui ne m'avait jamais désobéi sur ce genre de chose jusqu'à maintenant. J'entrais maintenant dans le bureau, respirant un bon coup, affichant mon plus beau sourire, essayant d'être aussi assurée que possible.

La jeune Lily s'ennuyait, elle n'avait qu'une envie, rentrée à l'hôtel, ou même mieux, se promener dans les alentours. Depuis qu'elles étaient arrivées en ville quelques jours plus tôt, elle et sa mère n'avaient pas encore prit le temps de réellement visiter le coin. Par le coin, elle voulait parler de la forêt, car la ville, ce n'était pas trop son dada, elle était plus nature notre petite Lily. Malheureusement, sa mère était souvent occupée et elle n'avait donc pa encore prit le temps de l'emmener où elle le voulait. Soupirant, la petite fille se remit à la lecture de son livre de conte. Elle en était à l'histoire d'une jeune fille malmenée par sa mère et sa soeur, cette dernière lui préférant nettement son aînée. Elle n'était qu'une servante aux yeux de sa mère, habillée d'haillons, faisant uniquement les tâches ingrates alors que sa soeur avait de belles toilettes, et se contentais d'être belle pour attirer un riche mari. Un jour, elle tomba sur une vieille femme qui se trouvait près du puits, cette dernière lui demanda de lui donner de l'eau, la gentille jeune fille lui en donna et pour la remercier de sa gentillesse, chaque fois qu'elle ouvrirait la bouche, il en sortirait des bijoux et des diamant. Lily n'avait pas encore fini son histoire, mais elle sentit un regard braqué sur elle. En effet, un jeune garçon se trouvait à ses côtés. Il regardait son livre et pointa du doigt l'image du puits. "Oh j'ai déjà vu un puits de ce genre par ici !" Lily le regarda avec de grands yeux, très intriguée. C'est vrai? Est-ce qu'il est magique?" Le jeune garçon secoua activement la tête. "Oui, on dit qu'il réalise les souhaits. Tu veux que je te dise où il se trouve?" Lily secoua la tête en signe de réponse positive, elle était très curieuse et très excitée par cette histoire, enfin quelque chose d'intéressant se passait par ici. Elle discuta un peu avec le garçon qui lui fit une sorte de carte sur le cahier qu'elle lui avait fourni comme support. La blondinette hésita un instant. Elle voulait foncer y aller tout desuite, mais elle savait qu'il était plus sage d'attendre sa mère. D'un autre côté, elle savait déjà qu'elle lui dirait que ça pouvait attendre et qu'elles avaient autre chose à faire pour le moment. Regardant la carte, Lily sourit un instant, peut-être que ce n'était pas loin, ça n'en avait pas l'air sur la carte rudimentaire que lui avait fait son nouvel ami en tout cas. Elle se dit que, pour une fois, elle pourrait désobéir à sa mère, et que, si elle se dépêchait, cette dernière n'en saurait jamais rien. Elle prit donc son sac à dos et partie rapidement de l'hôpital. Il lui fallut un certain temps pour atteindre la forêt, elle se rendit compte qu'elle ne serait, finalement, peut-être pas revenue avant que sa mère de sorte. Tant pis, elle était trop loin pour rebrousser chemin maintenant. Elle pénétra donc dans la dense forêt, essayant tant bien que mal de suivre les indications qu'on lui avait données. Au bout de vingt minutes, la fillette due se rendre à l'évidence, elle était perdue. Apeurée elle sortie son téléphone pour appelé sa mère, sauf que là, coup du sort, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus de batterie. Elle se mit à courir dans tous les sens, espérant finir par s'y retrouver, mais rien n'y faisait, Elle finit par s'arrêter au pied d'un arbre sous lequel elle s'assit, retenant tant bien que mal ses larmes qui tombèrent malgré tout.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 1254
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: La plus grande peur d'une mère. Ft Juliette   Ven 3 Mar - 23:42


❝ le cauchemars d'une mère ❞
- Charlie & Juliette -
Life's been blinding me from what I thought I'd see is there clarity in this insanity ? What's she want from me? Roads in front of me taking me astray Are you leaving me? Or are you leading the way?Can you hear what I'm saying? I need to know
J’adorais les mâtinées. J’adorais être dans la forêt à ce moment là de la journée pour la bonne et simple raison que les animaux sauvage s’agitaient autour de moi. De l’écureuil à la biche en passant par le cerf, je ne me lassais pas de sentir leur présence. Il était rare que j’en croise, je sentais leur présence, mais je ne parvenais jamais à les apercevoir c’était sans doute cela qui m’amusait autant. Cette interminable partie de cache-cache entre nous, ça me distrayait et ça me permettait de trouver un peu de légèreté avant d’aller travailler auprès de Marvin. Je devais l’avouer parfois cette vie me plaisait, j’aimais ne pas avoir à ressentir le poids de la couronne sur mes épaules. J’aimais ne pas avoir besoin de prendre des décisions importantes ou vitales pour une ou plusieurs personnes. Cette liberté me permettait de respirait un peu plus sereinement. Puis parfois, je me souvenais de ce que mon absence pouvait engendrer. Je me demandais comment les mages résistaient sans moi, ils étaient fort et ils l’avaient déjà fait par le passé mais ils étaient moins fort qu’avant, plus fatigué et ceux à cause des printemps qu’ils avaient vu défiler sous leur yeux sages et aimant. S’il leur arrivait malheur allais-je pouvoir me le pardonner un jour ? En guise de réponse, alors que j’étais assise sur le puits des souhaits, un écureuil grimpa le long de ma jambe, une slave de curiosité émanant de son tout petit corps tandis que je rigolais en prenant bien garde de ne pas trop bouger pour ne pas l’effrayer. Une fois le petit animal sauvage sur ma robe son regard croisant le mien, je ne pus m’empêcher de sourire telle une enfant devant son cadeau de noël, tandis que mon index caressait le sommet de sa tête avec tendresse et douceur. Si au départ le petit animal avait été pétrifié de peur à l’idée que je le touche il s’aperçu très rapidement que je n’avais nullement l’intention de lui faire du mal et ainsi se dernier grimpa le long de mon bras, avec rapidité me chatouillant au passage déclenchant un nouveau rire enfantin. Notre jeu aurait pu durer encore quelques temps, mais nous fûmes coupés par des pleurs, un écho lointain qui me fit immédiatement sortir de ma torpeur. Ses pleurs, ils n’étaient issus d‘un adulte. Sautant à terre tandis que l’écureuil se cachait derrière ma chevelure, je marchais à la recherche de la source de ses derniers. Après plusieurs mètres, je tombais nez à nez avec une petite fille au cheveu blond comme les blés et les yeux vert aussi vert que ceux de Roméo, plus clair que les miens, songeais-je avant que la voix d’Alfred ne s’impose à mon esprit, venant du passer « Votre prince aura votre visage ma reine et les yeux de son père ». Se souvenir serrant mon corps je retenais un sanglot tandis que les mains venaient automatiquement soutenir le bas de mon ventre, je tentais d’effacer le souvenir de ma fausse couche en secouant la tête, en m’efforçant de me rappeler que le bébé que j’attendais été un petit garçon non une petite fille et que cette enfant n’était pas la mienne. Sentant ma présence, l’enfant leva la tête vers moi, dévoilant ses grands yeux vert remplis de larme tandis que je m’agenouillais à ses côtés :

« Que fais-tu ici toute seule ? Où est ta maman ?»

La fillette étouffa un sanglot avant de me dévisager et de me révéler ce qui la menait ici. Elle était venue voir un puits magique, et elle s’était perdue alors que sa maman lui avait expressément demandée de rester sagement assise le temps qu’elle revienne. Levant la main vers la fillette, j’essuyais ses larmes avec tendresse, tandis que l’écureuil glissait dans mon dos pour se faire la male apeuré par l’enfant.

« Tu veux que je t’aide à retrouver ta maman ? Je m’appelle Juliette c’est quoi ton nom à toi ? »

La blondinette hochant la tête avec frénésie, son petit corps soulevé par de terrible sanglot, elle finissait par rouvrir la bouche pour me répondre.

« Je m’appelle Lily »

Une fis de plus je souriais, avant de me relever et de lui tendre la main tout en ajoutant :

« Et bien Lily je suis heureuse de te connaitre allez vient on va retrouver ta maman, je connais une personne très gentille qui va nous aider »

Expliquais-je en pensant automatiquement à Emma, Lily m’avait dit que sa mère était à l’hôpital mais elle devait déjà être sortie et morte d’inquiétude. Il y avait de faible chance pour qu’elle soit sagement resté dans ce lieu en attendant que chair de sa chair revienne. La fillette me demandant plus d’explication je lui parlais d’Emma, faisant attention d’user de mot simple quand un frisson parcourus l’enfant, incapable de rester là sans réagir je briser la chaine du froid en nous entourant d’une douce chaleur printanière, en prenant garde que la fillette ne remarque rien. C’est donc ensemble que nous sortions de la forêt et que nous nous dirigions vers le bureau du shérif Swan, pendant que de mon côté je priais pour qu’Emma connaisse la mère de cette dernière.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


_________________
one love, two heart

C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
La plus grande peur d'une mère. Ft Juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres à sa defunte grand mère
» Qui n'a pas peur de la grande méchante louve?
» Une journée à la ferme [Partie 1] ~ Super grand mère 8D
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Refermer le livre et rêvasser :: RP abandonnés-
Sauter vers: