AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Dim 5 Mar - 19:26

Stop swaying when the moon is shaking thou
En promenade avec Cookie, le golden retriever de Marvin, mon patron je me promenais aux abords du refuge d’animaux de Storybrooke afin de réaliser une expérience. En effet, sous les demandes de Marvin qui voulait améliorer les réactions de son chien afin de le rendre encore plus « normal » et réaliste possible, j’avais décidé de le confronter à ses congénères. Des congénères vivant, des congénères capable de sentiments et d’expression que j’allais m’appliquer à analyser et retranscrire le mieux possible à mon patron. Bien entendu, j’ignorais dans quel endroit je rentrais bien que Cookie était au meilleur de sa forme, sautillant de gauche à droite me volant une caresse ou deux au passage de ma main avant que nous pénétrâmes dans le refuge. Automatiquement les chats feulèrent de peur, déclenchant la curiosité de Cookie, avant que je ne demande au chien d’avancer vers ses congénères certain d’entre eux grognèrent avant de s’interrompre curieux. Trop occupé à analyser les émotions émises par les canins, je n’entendais pas le son des pas venir en ma direction.
black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Dim 5 Mar - 20:42

Stop swaying when the moon is shaking thou
Tout était propice à passer une bonne journée. Le temps était sublime. Freya était dans le refuge, assise sur une chaise plus que confortable. Elle lisait un livre en attendant d’aller donner à manger aux chiens. Soudain, Elle entendit ces derniers aboyer lourdement, ainsi que les chat feuler de peur. Freya se releva soudainement, sortant les crocs. Quelques pulsions de cette sorte survenaient lorsqu’elle était surprise ou en colère. Freya se remit de ses émotions et reprit alors son apparence normale. Elle se dirigea à toute vitesse vers les animaux.
En y arrivant, elle vit une femme avec un beau golden retriever. Freya eut alors cette sensation de «  déjà-vu », comme si elle avait déjà rencontré cette femme auparavant. Pourtant, elle ne ressemblait à personne de son entourage. Elle se dirigea alors vers la femme, élégante, se tenant droite. Intérieurement, elle ressentait la peur des chats, mais elle savait que c’était à cause du chien. Et les chiens de Freya étaient curieux de voir ce nouveau venu.
La jeune femme se détendit alors un peu, et sur un ton ferme mais agréable, elle demanda :
- Bonjour, puis-je vous aider ?

black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Dim 5 Mar - 21:47

Stop swaying when the moon is shaking thou
Une voix me surprend pour me demander si j’avais besoin d’aide, retenant un sursaut, je me retournais tout sourire devancé par Cookie qui s’était retourné et sagement assis à mes pieds complètement indifférent aux grognements des autres chiens. Alors que j’étais en train de mettre au point mon explication mon regard croisa celui de mon interlocutrice. C’était la louve. Sans crier garde, je revoyais la vision de ma sœur démembré, son doux visage déformé par l’horreur, je la revoyais nu, sale et apeurée contre l’arbre quelques secondes avant que je ne lui rende sa liberté. Mes lèvres se serraient sous l’émotion tandis que mes yeux oscillaient entre la rage et la douleur.

« Vous ! »

Laissais-je échapper en un murmure douloureux, tandis que ma bague commençait à s’illuminer signe qu’elle était prête à m’obéir aux doigts et à l’œil si tel était mon désir.

« Je croyais vous avoir sommé de rester loin de moi ! »
black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Lun 6 Mar - 17:21

Stop swaying when the moon is shaking thou

Le golden retriever était indifférent des autres animaux. Cela interloqua beaucoup Freya, qui fut alors sur le point de demander à la femme qu’avait le chien.
Cependant, à ce moment même, elle croisa son regard avec la femme. C’était la reine blanche, celle qui avait failli la tuer. Elle fut alors pétrifiée, ne sachant où se mettre. La reine blanche murmura alors le mot « vous ». Ce fut un déchirement à l’intérieur de Freya. Elle savait ce qu’elle avait fait, elle avait vu ce regard rempli d’horreur de la reine lorsqu’elle avait tué sa sœur. Les larmes lui montèrenet alors doucement aux yeux, mais elle se retenu.
La femme lui dit alors qu’elle lui avait ordonné de rester loin d’elle. Freya ne sut que répondre, se remémorant chaque moment dans sa tête, ce qu’elle avait fait à sa sœur. Mais également le moment où la reine blanche allait la tuer, elle se remémora alors ce regard rempli de haine. Mais pas de haine telle que Cora ou Cruella. Cette haine de douleur, celle que l’on a quand on est profondément blessé.
Cette position d’invulnérabilité ne dura qu’une fraction de seconde. Freya se reprit alors, se redressa et ne se laissa alors pas faire.

« Je sais très bien. Mais je ne vais tout de même pas partir de mon refuge ? Je ne vais pas me faire chasser de partout quand même. »

Elle dit cela sur le ton du reproche ironique, cassant. Mais elle ne voulait pas paraître méchante, alors elle se reprit alors, laissant encore une fois paraître une gêne et une culpabilité considérable. Elle se détendit un peu, mais vit alors la bague s’illuminer. Une vague de peur s’empara de Freya, et elle lança à la reine.

« Je pense que si vous me tuez, tous ces animaux autour n’hésiteront pas à vous sauter dessus et de vous abattre également. »


Elle essayait en vérité de calmer la reine rouge, car au fond d’elle, elle était terrifiée par cette foudre qui avait failli mettre fin à ces jours. Cependant, son courage et son audace reprit alors le dessus.

«  Pensez-vous vraiment que je suis le réel problème ? Pensez-vous vraiment que j’ai voulu tuer votre sœur ? Par pur plaisir ? »


black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Lun 6 Mar - 18:01

Stop swaying when the moon is shaking thou
Me retrouver face la meurtrière de ma sœur, me faisait revenir vingt six ans en arrière. Dents serrés, je retenais mes larmes, en tentant de me concentrer sur les paroles de Robin et des mages sur la vengeance. Ils me disaient que je devais pardonner et aller de l’avant mais comment faire cela ? Comment me remettre d’une telle douleur, incapable de me retenir je lui rappelais l’unique chose que je lui avais demandé de faire en échange de sa survie. Trop absorbée par ma propre débâcle de sentiment je ne percevais pas les slaves de culpabilité qui émanait de Freya, au contraire je prenais sa provocation pour de la folie simple. Serrant les poings, je m’efforçais de me ressaisir, j’y arrivais, j’allais partir, mais la louve tenta de me menacer déclenchant ainsi un rire sadique fou de rage et de tristesse :

« Ils sont en cage et quand bien même ils sortiraient pensez-vous réellement que je suis incapable de les empêcher de m’atteindre ? »

Lâchant la laisse de Cookie, qui tentait de m’atteindre la main inquiet par mon soudain changement de ton, je passais mes mains dans mes cheveux alertés par la brillance de ma bague. Je devais partir, partir pour ne pas exploser, mais mon corps refusait d’obéir. Elle devait s’en aller, mais au lieu de cela elle tenta de se justifier, m’imposant la vision du corps de ma sœur démembré. Cette vision qui ne m’avait jamais quitté depuis ce jour. Mes larmes jaillissant avec violence, je sentais mon visage se tordre de douleur tandis que j’explosais, accompagné par une bourrasque de vent qui avait ouvert toute les fenêtres et portes du refuge, avant que la foudre ne s’effondre sur le parking avec violence :

« Ce n’était qu’une enfant ! »

L’aboiement de Cookie, me parvenant, je me laissais tomber à sa hauteur, caressant son crâne avec tendresse, pendant que la pluie se déchainait à l’extérieur, mes larmes cessèrent de s’écouler, bien que mon visage restait tordu par la douleur je lui refaisais face :

« Pourquoi ne pas m’avoir tué moi ! Elle était inoffensive ! Tu avais le choix on a toujours le choix ! »

black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Lun 6 Mar - 18:47

Stop swaying when the moon is shaking thou
Juliette allait partir. Freya ne regrettait pas le moindre du monde sa remarque, sa provocation. Elle voulait faire face à cette femme, elle voulait qu’elle sache la vérité. Juliette répondit alors, dans un rire presque sadique. Mais ce rire semblait plus nerveux qu’autre chose, il était tellement remplit de tristesse qu’il ne déclenchait rien en Freya, mis à part une grande pitié pour la femme.

« On ne sait jamais de quoi un animal est capable. »

Et c’était vrai, Freya était par moment incontrôlable. Elle-même ne savait parfois pas battre la louve à l’intérieure d’elle. Et le bracelet de Cora en est la preuve même.
Freya l’avait touché en plein cœur, la femme ne put retenir ses larmes, les larmes de sa sœur. Elle était en train de la voir. Freya ne pouvait se rattraper, lui dire qu’elle était désolée, qu’elle comprenait ce qu’il lui arrivait, que son véritable amour avait été tué de la sorte devant ses yeux. Elle aurait dû dire cela, mais si une chose ressortait du caractère de Freya : c’était la fierté. Elle était fière, elle détestait se morfondre sur ses faiblesses, ou encore pire, s’excuser.
Elle estimait qu’elle ne devait pas s’excuser, que ce n’était pas sa faute, car c’était celle de Cora. Un vent violent se leva alors, ouvrit toutes les portes du refuge. Les animaux se mirent à gémir de colère, certains de peur. La foudre éclata alors sur le parking. Cela fut une déchirure au plus profond de Freya. La foudre, celle qui avait failli tuer la reine rouge, celle qui venait de cette personne en face d’elle.

« Vous croyez que je ne le savais pas ! Je n’avais, et n’ai aucune idée de qui elle est ! Je sais juste que j’ai le meurtre d’une enfant innocente entre mes mains ! »

Elle caressa alors le chien, puis se releva. Elle ne pleurait plus. Mais son visage était encore mouillé, et il était tordu par la douleur qu’elle éprouvait. Freya eut alors, encore une fois, pitié pour cette femme, mais ne le dégagea pas, cette fois-ci. Juliette, ne faisant maintenant plus aucune attention aux manières, tutoyait Freya.

« Je sais ! Je sais qu’elle était innoncente ! »


Cria Freya, lachant maintenant une larme. La douleur de Juliette était trop forte, la culpabilité de la reine rouge aussi.

«  On a pas toujours le choix ! Je n’ai pas choisi d’être sous les ordres de Cora ! Je n’ai pas choisi d’accomplir tous ses faits et gestes, elle avait fait taire ma partie humaine ! Et cela pour toujours si Belle n’aurait pas été là ! »

Elle pleurait à chaudes larmes désormais, elle s’en voulait, elle réalisait tout ce qu’elle avait. Et pas seulement à Alice, mais à tous les autres également.

«  Si j’avais le choix ? Je n’aurais choisi personne ! J’aurais gouverné sur le royaume du Wonderland toute ma vie avec mon mari, j’aurais peut-être même accepté toi et ta sœur dans le pays des merveilles. Mais on n’a pas toujours le choix, c’est faux. Je n’ai pas choisi la mort de mon véritable amour, je n’ai pas choisi de tuer ta sœur, je n’ai peut-être même pas choisie cette vie misérable que j’ai vécu dans le pays des merveilles ! »


Elle était maintenant désemparée, presque écroulée par terre, sa magnifique veste tombait sur ses épaules, ses cheveux s’étaient décoiffés à cause du vent. Elle se forçait à ne pas pleurer, mais c’était impossible, elle se tourna alors pour essuyer son visage et ses yeux qui coulaient à chaude larmes.


black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Mar 7 Mar - 21:12

Stop swaying when the moon is shaking thou
Mes nerfs lâchaient, mais je gardais le contrôle de la bague malgré quelques violentes slaves qui avait fait vibrer les murs du refuge, prouvant au passage que les années n’avaient pas engourdies ma puissance. Les larmes avaient également fait leur apparition sur mon visage angélique qui était déformé par la douleur, cette tristesse et ce vide que je trainais depuis plus de vingt-six ans. Les animaux du refuge s’affolaient, leur émotions me transperçant de toute part, se confondant avec celle de Freya, alors que je ne désirais qu’une chose que Freya disparaisse. Seulement, la voix de Robin n’avait de cesse de me rappeler à l’ordre, en me remettant dans le droit chemin en s’efforçant de me rappeler que la tuer ne ramènera jamais ma tendre petite-sœur. Enivrée par ma détresse, j’en perdais mes bonnes manières la tutoyant violement sans m’en rendre réellement compte. Heureusement, Cookie m’apportait un point d’ancrage parfait, il n’était pas fait de chair et de sang mais je m’y étais attachée, et il en était de même pour lui. En un aboiement il m’avait ramené tandis que Freya m’apprenait qu’elle ignorait qui était Alice. Une révélation qui me coupa le souffle, dents serrées je gardais le silence. Les mots de l’ancienne reine rouge me donnaient mal aux crânes, résonnant dans ma boite crânienne. J’allais assassiner verbalement l’ancienne reine quand elle me coupa l’heure sous les pieds en pleurant à chaude larme, me clouant sur place avant que je ne sois frappée par ses sentiments. Sa culpabilité et sa tristesse, me faisant frissonner je regroupais mes bras autour de ma poitrine. Elle avait perdu son amour. Je l’ignorais. Automatiquement, je me demandais comment je serais devenue si j’avais réellement perdu mon mari ? Serrais-je moi aussi devenue un monstre d’immoralité.

« Vous auriez pu lui désobéir et venir dans le royaume blanc. Les mages auraient compris. J’aurais compris. Vous le savez comme moi les animaux sont dotés d’émotions, et d’une intelligence équivalente à celles des hommes si ce n’est supérieur. »

Desserrant la main, je me remettais à la hauteur de Cookie, caressant son pelage pour me détendre, tandis que je poursuivais :

« Je connais votre histoire. Les mages me l’ont compté pour tenter d’apaiser ma fureur. Vous aviez tué leur roi, mais ils avaient encore foi en vous, ils l’ont encore je pense bien qu’ils ont cessé de parler de vous à l’instant où je leur ai demandé. Vous avez été pourchassé par votre père et vous avez fini par le tuer pour prendre le trône avant d’être surpasser par Cora. Vous n’avez pas eu une vie facile, mais vous avez tué ma sœur. A cause de ce que vous avez fait à ma sœur, j’ai perdu mon bébé. Je suis une des reines les plus clémentes de notre monde, mais je ne peux vous offrir l’absolution … »



black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Mer 8 Mar - 14:16

Stop swaying when the moon is shaking thou
Freya se retournait alors vers la reine rouge, s’étant légèrement calmée. Ses larmes avaient mouillées son visage, mais elle s’était désormais reprise.
Aux mots de Juliette elle fut énormément partagée. Cette femme n’avait aucune idée de ce qu’était d’être un loup garou, elle ignorait que Freya lutait constamment pour ne pas déchiqueter la première personne venue. Elle ignorait également le pouvoir du bracelet de Cora, ce qu’il lui avait fait.

«  Bien-sûr que les animaux sont dotés d’une intelligence hors norme. Je suis bien placée pour le savoir. Mais il est bien là le problème, je ne suis pas un animal. La seule chose que je fais lorsque je me transforme, c’est prendre tous les attributs d’un loup. Mais pas leur caractère et leurs sentiments, ce sont les miens, les sentiments humains. Alors quand Cora a fait taire ma partie humaine. La seule chose qu’il me restait, c’était l’instinct de survie, et mes attributs de louve. »

Les seules choses que Freya pouvait faire étaient tuer, mager, et dormir. Ce fut sa vie durant quatre longues années. Personne ne pouvait comprendre.
Freya fut néanmoins touché par les mages, le fait qu’ils l’auraient accueillie. Mais elle ne comprit pas le fait qu’ils avaient toujours foi en elle. Il n’y avait pas de foi à avoir, Freya n’était pas méchante. Elle estimait que tout ce qu’elle avait fait dans sa vie était justifié et totalement normal.
La reine blanche caressa alors son chien, Freya la regardait toujours. Elle avoua que Freya connaissait un peu sa vie et que cette dernière n’était pas facile. Et c’était vrai, mais elle ne pouvait pas savoir ce qu’avait vécu la reine rouge, ce qu’elle avait enduré. Son père l’avait reniée des années durant et l’avait éloignée de lui dans une tour, il avait tué sa sœur. Il ne l’avait jamais aimée, selon Freya.
Freya comprenait que Juliette ne pouvait pas la pardonner, et elle ne le demandait absolument pas. Elle ne comprit cependant pas pourquoi la femme avait perdu son bébé. Freya voyait que Juliette était  tourmentée, qu’elle souffrait intérieurement.

«  Je ne vous la demande pas, l’absolution. Je veux simplement que vous sachiez que je n’ai j’aimais voulu la mort de votre sœur, je n’étais tout simplement pas capable de réfléchir. J’ai tué votre sœur et je ne m’en cache pas, je le regrette, je m’en veux terriblement et pas seulement pour votre sœur, mais pour toutes les autres personnes dont j’ai donné la mort. Mais tout cela, c’est à cause de Cora. »





black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Jeu 9 Mar - 18:33

Stop swaying when the moon is shaking thou
Le poids de la conscience de Freya ne pesait pas lourd. J’aurais mis ma main à coupé que la mienne était de conscience était plus atteinte que la sienne or je n’avais jamais tué personne. J’avais voulu et je voulais encore d’ailleurs, tuer certaine personne et Freya était naturellement en tête de liste, seulement qu’est-ce que je serais si je m’abaissais au niveau d’un meurtrier ? Robin et Belle avaient raison, la tuer ou tuer Cora ne me rendrait pas ma sœur et mon bébé. Me venger me soulagerait peut-être pendant quelques minutes et encore, Roméo avait vengé Mercutio en tuant Tybalt et cet acte ne lui avait nullement offert la quiétude bien au contraire. Mes doigts se baladant sur mes brûlures aux niveaux de mes avants bras je l’écoutais, la tête de Cookie se frottant régulièrement contre ma main libre. Elle essayait de m’expliquer les pouvoirs du bracelet et la force de sa malédiction lorsqu’elle devenait une louve. Je comprenais, mais je ne comprenais pas, en mon sens retirer l’humanité d’une personne tant qu’elle avait son cœur était impossible. Je pouvais me tromper mais l’admettre me faisait plus mal que d’accepter de l’écouter. Je ne lui pardonnerais jamais. Elle n’avait jamais rien demandé de telle, mais j’avais eu besoin de le dire.

« Cora paiera pour les vies qu’elle à briser. J’ignore quand. J’ignore comment, mais elle paiera et elle se rendra compte que ce n’était pas Alice dont elle aurait dû quémander l’exécution, mais moi. Jamais je ne lui cèderais mon royaume. Je ne vous porte pas dans mon cœur Freya, et je pense que même si vos dires et vos repentis sont réelles, je ne parviendrais jamais à oublier que vous êtes celle qui m’a retirer ma sœur, mais j’espère que vous retrouverez votre place sur le trône qu’occupe Cora »

Les choses étaient dites, et une fois que j’eus révéler le fond de ma pensée, d’une voix sourde dénudée d’émotion mais pausé, je me souvenais des dires de la prophétie. Cette prophétie qui avait hanté mes nuits et transformé mes rêves en cauchemars : La Reine Blanche sauvera le peuple de la tyrannie de la reine de cœur, en déversant la colère du ciel à travers le labyrinthe afin de laisser la sauveuse renverser Cora et prendre son trône. Depuis le début, tout le monde avait donné à Alice le rôle de cette sauveuse, pour la bonne et simple raison que nous étions arrivées ensemble sur ses terres, mais s’il n’avait jamais été question de Rosaline, mais plutôt de Freya ? M’humectant les lèvres, je reprenais la laisse de Cookie, avant de demander :

« Êtes-vous toujours, mi-louve, mi humaine ? »

black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Ven 10 Mar - 16:45

Juliette White-Queen a écrit:
Stop swaying when the moon is shaking thou

Freya et Juliette s’entendaient sur un point : Cora. Elle la détestait toutes les deux, et c’était un bon point. En effet, d’après les deux femmes, Cora devait payer pour ses gestes, elle devait payer pour ce qu’elle avait fait. Juliette et Freya ne pensaient pas de la même manière, Juliette tendant plus du côté d’héroïne et Freya du côté « méchante », mais elles s’accordaient pour dire que la pire des femmes était bel et bien Cora.

«  Oh oui elle paiera, et elle paiera bien plus que de sa vie. Pour tous ce qu’elle m’a faite, pour tout ce qu’elle vous a faite, et tout le royaume. »

Freya était plus que déterminée à éliminer Cora, à reprendre sn trône. Juliette n’avait que faire des espérances de Juliette, elle avait que faire de qui était du côté de qui, elle voulait uniquement retrouver son trône. Elle se rendait bien compte que reprendre le trône de la reine blanche allait être beaucoup plus difficile que de le reprendre à Cora, mais elle ne désespérait pas. Cependant, le royaume rouge du Wonderland était une totale priorité pour Freya.

«  Je n’espère pas retrouver mon trône, je sais que je vais le retrouver. Et dès que je l’aurais, le monde des merveilles pourra enfin vivre en paix. Et, encore une fois, je ne vous demande pas le pardon, je vous demande juste de réaliser que Cora est la pire reine que l’on peut imaginer, et qu’elle doit être éjectée au plus vite.»

Freya espérait bien entendu acquérir l’aide de la reine blanche, mais surtout des mages pour retrouver son trône. Car à elle seule, elle ne ferait pas le poids contre la reine de cœur. Freya pensa alors à toutes les possibilités de reprendre le trône. Cora avait une armée gigantesque, et sa magie était très puissante, cela s’annonçait  donc difficile.
Pendant que Freya était dans ses pensées, la reine blanche lui demanda si elle était toujours mi-louve, mi-humaine. Freya hésita alors à répondre. Il n’y avait en effet que très peu de personnes à Storybrooke qui savaient qui était réellement Freya. Mais elle vit cependant que la reine blanche n’avait pas l’air de demander cela sous de mauvaises intentions, et quand bien même, ce n’était et n’est pas une personne foncièrement mauvaise. Freya hésita alors, et dans une moue légèrement hésitante, elle acquiesça.

« Oui, je peux toujours me transformer en louve. Pourquoi ? »


Lui poser la question était presque nécessaire, car avec la discussion mouvementée qui précédait cet évènement, Freya ne s’attendait pas à une question aussi soudaine.


black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Sam 11 Mar - 19:06

Stop swaying when the moon is shaking thou
Nous étions d’accord sur un point, Cora finirait par payer. Sans grande surprise notre point de vu sur la manière dont la reine de cœur tomberait différé, j’étais plus encline à laisser le destin la décimer tandis que Freya préférait assurer sa chute elle-même. Les plus terres à terres diront que nos points de vu étaient clairement celui de l’héroïne contre le méchant des histoires, en ce qui me concernait je pensais que c’était nos relations qui avait engendré ce faussé. J’avais rencontré des personne douces, gentille et généreuse qui avait toujours chercher à me pousser vers le haut en repoussant mes démons du mieux qu’elles pouvaient afin que mon cœur reste pur en enclin à la bonté et la grandeur d’âme tandis que Freya n’avait connu que des personnes radicalement opposé, qui n’avait chercher qu’à la rabaisser, la contrôler ou l’utiliser. C’est pour toutes ses raisons que je me refusais à m’opposer à elle, préférant garder le silence tandis que Freya exprimait clairement son envie de reprendre le trône, irradiant la pièce d’un sentiment d’espoir, de vengeance et de grandeur qui me donnait froid dans le dos. Soudainement l’assassin de ma cadette me rappelait mon père ce qui m’imposer de nouveaux souvenirs douloureux à mon esprit.

« Et vous espérez que je vous aide à faire cela, n’est-ce pas ? »

Déclarais-je, avec une voix neutre, regardant la reine déchue avec un regard inexpressif. J’étais vidée de toutes émotions. Cette impression que j’avais quelques fois rencontré, finirait par m’apporter une gêne c’était certain mais pour l’instant, je m’y complaisais dedans. C’était le calme avant la tempête. Le refuge animalier de Freya était enfoui dans l’œil du cyclone bien qu’il l’ignorait totalement.

« Et combien de temps mettriez-vous à me planter un couteau dans le dos pour me reprendre mon propre trône ? Pourquoi est-ce que je ferais cela ? »

Demandais-je toujours sur le même ton, avant de lui poser la dernière question qui me trottait dans l’esprit à savoir si elle était toujours capable de se transformer en louve. La surprise se lisait sur son visage, mais je n’en délectais aucune satisfaction, attendant simplement qu’elle me réponde. Une chose qu’elle fit après une brève hésitation. Elle était encore une louve. Fermant les yeux un instant, un sourire tentant de naître sur mes lèvres avant de se raviser. Elle voulait savoir pourquoi, n’était-ce donc pas évident ? Je jugeais son état de dangerosité ! Elle avait tellement fait couler le sang que la croire inoffensive m’était impossible, préférant ne pas lui répondre je posais une autre question autour du même thème :

« Regina est-elle au courant de votre condition ? »


black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Dim 12 Mar - 18:19

Stop swaying when the moon is shaking thou
Freya n’espérait pas spécialement obtenir l’aide de Juliette, mais plutôt de ses mages. Mais obtenir l’aide des mages comprenait l’aide de Juliette dedans, donc oui, elle espérait son aide. Mais, avec ou sans, Freya était plus déterminée que jamais à vaincre Cora, à l’anéantir littéralement. Cette haine qu’elle éprouvait était si forte, que durant quelques instants, elle ne dit absolument rien, elle imaginait de quelle manière Cora pourrait souffrir le plus. Freya ne voulait faire souffrir qu’elle, ni son peuple, ni même ses amis, même si il était peu probable que cette dernière en ai. Ou même sa famille, peu probable aussi. Freya voulait uniquement rabattre tout le malheur du monde sur ses épaules, la faire souffrir.
Juliette fit une remarque pertinente. Freya, après avoir repris le trône de Cora, pourrait décider de le reprendre aussi à Juliette. Mais elle n’était pas bête, elle imaginait bien que cette dernière, aussi gentille et attendrissante qu’elle était, avait énormément d’alliés, d’amis. Et surtout, elle avait les mages. Freya ne pourrait, pour le moment, jamais reprendre le trône à Juliette. Elle se reprit alors, et dit, d’une voix solennelle.
   
« Votre aide serait bien entendu non refusable, mais pas indispensable, car avec ou sans vous, je reprendrais ce trône et je ferais souffrir Cora. Quant à la trahison que je pourrais faire, vous devez savoir une chose sur les loups. C’est que ce sont les créatures les plus loyales possibles, et les plus reconnaissantes. Belle en est un exemple phare. Donc, jamais je ne vous trahirais, si vous m’aidé à reprendre ce trône. »

Freya pensait sincèrement ces mots, si Juliette l’aidait, elle ne pourrait jamais la trahir, même pour avoir le royaume du Wonderland à elle toute seule. En revanche, si Juliette décidait un jour d’avoir elle-même le royaume à elle toute seule, alors les foudres de Freya pourraient alors bien dépasser les siennes
Juliette ne répondit pas, mais Freya finit alors par comprendre : elle jugeait si elle était dangereuse. Bien-sûr qu’elle pouvait l’être, après tout, c’est un animal, elle est imprévisible. Mais Freya n’avait pas fait couler une seule goutte de sang à Storybrooke, elle refusait de tuer pour « tuer », elle gardait son pouvoir pour se protéger, en cas de danger.
Juliette renchérit alors sur une autre question, Freya n’avait encore jamais parlé de sa condition à Regina, mais elle n’imaginait pas le fait qu’elle serait contre. En effet, Regina et Freya s’entendait très bien durant la malédiction, et encore aujourd’hui. Très peu de personnes sont au courant de la condition de Freya, cette dernière jugeant que le dire n’est pas nécessaire, et si ça l’est, elle ne le dirait qu’à des personnes très très proches. Et la conversation sur l’état de Freya n’est jamais apparue entre Regina et elle.

« Et bien non, elle n’est pas au courant. Mais je ne pense sincèrement pas que ça la dérange, et après tout, je n’ai rien à cacher, je suis une louve, et je ne m’en cache pas. Mais ce n’est pas pour autant que je le crie sous tous les toits. Je n’ai fait aucun mal à Storybrooke et je ne me transforme que très rarement. Et si je me transforme, c’est pour aller me promener en forêt. »


Freya abstient bien évidemment le fait qu’il y a une autre louve à Storybrooke. Quant à Regina, il est vrai qu’elle pourrait être en droit de savoir. Peut-être à la prochaine visite que Freya lui fera.



black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Lun 13 Mar - 18:55

Stop swaying when the moon is shaking thou
Écoutant les propos de Freya, je me retrouvais tiraillé entre le désir de vengeance et celui de la sagesse. Je voulais me venger, j’y pensais quotidiennement. Je voulais voir Cora souffrir. Je voulais lui faire payer la mort de Rosaline. Pourtant je savais que si je faisais cela j’allais passer un cap dans ma vie. J’allais perdre de ma sagesse, j’allais décevoir mes amis. Ils avaient cru en moi. Ils avaient cru que j’étais capable d’être soignée des limbes de la vengeance. Malgré tout j’allais devoir y réfléchir, je sentais que Freya me disait la vérité, elle n’attaquerait pas mon royaume. Elle était une louve. Elle tiendrait parole.

« Vous dites la vérité, je réfléchirais à la possibilité de vous aider à vaincre Cora, mais si je peux me permettre pour l’instant il y a une menace plus importante pour Wonderland que Cora. Elle menace de glacer l’intégralité de nos terres comme elle a glacé les terres de l’Est et la moitié des terres du Centre. »

L’évocation d’Ingrid, me fit frissonner, une fois de plus je pensais à mes mages, comment s’en sortaient-ils ? La reine de glace avait-elle cessé sa conquête glaciale ? Tant de questions tournaient et retournaient dans mon esprit, elles me torturaient depuis que j’étais entrée à Storybrooke. Je ne supportais pas de ne pas savoir. Refusant de me laisser saisir par le doute, je décidais de juger de la dangerosité de la femme en face de moi. Ainsi je l’interrogeais sans prendre la moindre pincette sur sa condition. J’en avais que faire qu’elle prenne bien ou mal mon intervention. A mon grand étonnement, elle se plia à répondre et j’haussais la tête.

« Si je peux me permettre Regina devrait savoir, mais si vous êtes capable de vous contrôler désormais j’en suis enchantée. »

M’humectant les lèvres je me retournais vers les chiens, ma mission avait échoué, je n’avais pas pu recueillir les émotions des animaux du refuge vis-à-vis de Cookie. J’aurais pu réessayer, mais l’épuisement m’avait gagné. Je voulais ramener Cookie à son maitre et partir retrouver un peu de sérénité auprès de Rozen dans son salon de thé.

« Il est temps pour moi de m’en aller je pense »

black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    Dim 19 Mar - 21:29

Stop swaying when the moon is shaking thou
Juliette fut alors convaincue que Freya disait la vérité. Au fond d’elle, Freya était contente que la reine blanche la croyait, mais elle n’allait bien entendu pas lui montrer : au lieu de cela, elle resta impassible, comme la plupart du temps. Juliette dit alors qu’elle aiderait Freya à vaincre Cora, Freya fut alors soulagée : le royaume blanc, les mages et la reine blanche étaient des alliés précieux et il était presque impensable de ne pas les avoir aux côtés de la jeune louve.
Juliette dit alors que la menace principale était désormais non plus Cora, mais la reine des glaces : Ingrid. Freya avait évidemment entendue parler de cette histoire et il était vrai qu’il était primordial de se débarrasser de cette nouvelle sorcière.

« il est vrai que cette femme est très dangereuse. Nous devons tout faire pour garder indemne notre royaume. »

C’était évident, si Freya et Juliette voulaient régner sur le Wonderland, il fallait le garder habitable. Déjà plusieurs terres étaient glacés, ce n’était malheureusement plus qu’une question de temps avant que le Wonderland fut glacé… Et cette reine des glaces était une raison de plus pour rentrer dans le pays des merveilles, pour aller le protéger.
Juliette dit alors qu’il était mieux que Regina soit au courant, et elle avait raison : c’était tout de même la maire de la ville, et une amie à Freya… Elle se devait d’être au courant des pouvoirs de la louve.

« J’irais lui en parler en personne, ne vous en faites pas. »


Juliette dit alors qu’elle ferait mieux de partir, et Freya était d’accord sur ce point. Elle sourit alors poliment à la reine blanche et lui dit :

« Je pense aussi. Je vous souhaite une bonne fin de journée. »

Freya se retourna alors quant à elle et alla dans le bureau du refuge. Ce fut un moment haut en couleur et très difficile pour la reine rouge, mais il fallait le passer et avoir une discussion avec la reine blanche. Cette discussion apaisa les tensions et les choses étaient mises aux claires entre les deux jeunes femmes.


black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je croyais t'avoir dit de disparaître Freya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» En avoir plein le slip...
» C'est ce qui s'appelle avoir chaud au cul...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: RP alternatifs :: RP Rapides-
Sauter vers: