AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Confessions désormais nécessaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Confessions désormais nécessaires.   Sam 25 Mar - 23:47

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare









Freya venait de finir une longue journée au refuge. Sa discussion avec Juliette était très perturbante, malgré ayant abouti à une alliance contre la reine de cœur. Freya s’en voulait et s’en voudrait toujours pour le et les meurtres qu’elle avait commis lors de son passé…

Elle ferma alors le refuge avant de vérifier une dernière fois si tout le monde se portait bien, puis elle passa un coup de fil à son amie Regina en lui donnant rendez-vous chez Granny’s dinner. En effet, Freya devait absolument parler avec madame de maire, et notamment lui expliquer sa condition, sa véritable identité : celle de louve.
Elle pensait que Regina n’allait pas la blamer d’être mi-louve, mi-humaine, cependant, elle redoutait particulièrement ce moment. Elle avait tellement était rejetée et utilisée pour ce qu’elle était qu’être une louve était parfois difficile à assumer… Mais elle se devait de le dire à Regina, c’était pour elle une obligation de savoir que la méchante reine connaissait les pouvoirs de Freya.

Elle se dirigea alors chez Granny’s, avec une légère boule au ventre, ne voulant pas perdre Regina pour la simple raison qu’elle était une louve… En entrant chez Granny’s, Ruby lui sauta dans les bras pour lui demander de ses nouvelles. Freya lui raconta alors la discussion qu’elle avait eue avec Juliette brièvement et Ruby put à peine lui informer les « news » de Storybrooke que Granny la rappela à l’ordre. Ruby partit alors servir les clients pendant que Freya s’asseyait.

La jolie brune lui apporta un Martini, Ruby savait très bien que le Gin était l’alcool préférer de Freya, et ne se trompait que rarement en mettant de la Vodka dans le Cocktail. Elle se retira dans un dernier clin d’œil, et Freya attendit Regina.
Elle repensait à sa vie à Storybrooke, elle repensa au fait qu’elle avait des amies ici, qu’elle possédait une villa absolument extraordinaire, un travail que tout le monde pourrait envier : mais il manquait une chose, son royaume. Elle voulait plus, cette vie, malgré que très agréable, n’était que temporaire. Freya savait qu’elle devait régner sur le pays des merveilles, qu’elle battrait Cora par tous les moyens.
Elle pensait également à Regina, c'était elle qui avait sauvé la vie à Freya, entre guillemets. Car, si Regina n'avait pas lancée cette malédiction, qui sait ce que serait devenue Freya ?

Elle se perdit alors dans ses pensées en croquant l’olive imbibée de Gin, faisant abstraction des discussions, le Granny's dinner était rempli, et  elle n’entendait pas la célèbre maire de la ville arriver.






_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mar 28 Mar - 11:28

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare






Rares étaient les personnes à bénéficier d’une entente réciproque avec Regina Mills avant la levée de la malédiction, et surtout après. Freya, l’ancienne reine rouge, en faisait partie. A croire que madame le maire avait une préférence pour les reines. Toujours était-il que la belle brune était ravie d’avoir conservé l’amitié de la jeune femme même après que les effets du Sort Noir aient été annihilés par le baiser de la Sauveuse sur le front de son fils.

Mais la levée de la malédiction n’était plus le gros souci à gérer. Désormais, l’arrivée des réfugiés à cause de Jefferson souleva un autre problème, celui de l’actualité dans le monde des contes. L’ancienne Méchante Reine savait que tôt ou tard, elle devrait se rendre sur place pour évaluer l’ampleur des dégâts et essayer de résoudre le problème pour venir en aide à cette vague de nouveaux habitants qui, pour certains probablement, voudraient rentrer chez eux au plus tôt. Cela faisait partie de son changement, à présent, elle essayait de faire le Bien, et cela passait par le fait d’aider les autres.

Freya avait convié Regina à boire un verre au Granny’s, et madame le maire était loin de se douter que la jeune femme était angoissée à l’idée de lui révéler une information importante et personnelle. La brunette s’imaginait simplement que son amie voulait passer une soirée tranquille avec elle pour combler un peu sa solitude. Après avoir fermé la mairie, l’ancienne reine rentra chez elle pour prendre une douche et se changer. Elle troqua donc son tailleur pour une robe couleur prune sertie d’une ceinture or, une veste noire et des escarpins de la même couleur. Fin prête, elle récupéra sa voiture et se rendit donc à l’établissement tenue par la fameuse « Mère-Grand ».

La portière claquée et verrouillée, Regina entra dans le dinner et trouva celle qu’elle ignorait être l’ancienne reine rouge installée un verre à la main. Souriante, elle s’approcha et passant devant Ruby, elle en profita pour passer sa commande.

-La même chose s’il vous plait.

Puis, elle s’installa en face de son amie.

-Bonsoir Freya. Comment vas-tu? Lui demanda-t-elle tout sourire.

Regina remarqua qu’elle avait l’air quelque peu différent, sans vraiment savoir de quoi il s’agissait. Alors que pour elle, tout semblait s’arrangeait, elle voulait vraiment qu’il en soit de même pour son entourage.

-Que se passe-t-il ? Tu as l’air préoccupé. Quelque chose ne va pas ? Tu sais, tu peux tout me dire.

Bon, le dinner étant déjà bondé, le lieu n’était peut-être pas bien choisi pour des révélations, et la maire de la ville s’en aperçut après avoir parlé.

-Enfin, si tu préfères aller dans un endroit plus tranquille, dis-le moi. Il ne faut pas hésiter, d’accord ?

Ruby ne tarda pas à lui apporter sa consommation et regagna son comptoir. Regina se saisit de son verre et l’en délesta d’une gorgée, attendant d’entendre ce que son amie avait à lui dire.








_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mar 28 Mar - 15:58

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare









Regina arrivait alors que Freya était encore dans ses pensées. Elle vit alors son amie s’approcher d’elle dans un magnifique ensemble  de mélange de prune et de noir. Freya avait sorti quant à elle une très jolie robe couleur bleu pastel. Elle lui sourit, ayant du mal à cacher sa légère préoccupation.
Regina eut l’air de s’inquiéter de suite, ce qui fit esquisser un sourire sincère de Freya. En effet, à part Ruby, Calypso ou Neilina, Regina était une des seules personnes qui comprenait vraiment cette dernière, ou lui accordant vraiment de l'importance. Et, Freya était reconnaissante envers Regina de lui avoir donné une vie apaisante et heureuse à Storybrooke : ce qui était paradoxale, car le rêve de la jeune femme était de retourner dans son monde, et il n’y avait rien de plus loin du pays des merveilles que Storybrooke…
Elle sourit alors à Regina en la rassurant :

« Bonsoir Regina, oh non ne t’en fais pas pour moi, je vais bien, et toi, tu vas bien ? »

Freya se devait de demander comment allait Regina, après cette levée de la malédiction, l’ancienne méchante reine avait beaucoup perdu en popularité, et en avait prit pas mal dans la figure... Freya voulait bien entendu la soutenir : elle savait ce qu’était la solitude et l’échec, même si la reine rouge n’aurait pas voulu vivre éternellement sous la malédiction de Regina. Elle savait ce qu’était de vouloir gagner, ne serait-ce qu’une fois… Elle lui demanda bien-sûr en lui suggérant qui cela n’allait pas, il ne fallait pas hésiter à en parler.
La belle reine suggéra d’aller dans un endroit plus tranquille, si Freya ne se sentait pas à l’aise. La reine rouge, touchée par l’intention de Regina, sourit à son amie et lui dit :

« Oh, ne t’en fais pas, c’est très gentil de ta part, mais le monde ne me dérange pas. Cependant, si tu veux aller ailleurs qu’ici, cela ne me pose aucun problème, ne te gêne pas avec moi non plus !»

Freya souriait à Regina, il est vrai qu’il y avait énormément de monde, mais elle affectionnait énormément le Granny’s dinner : elle s’y sentait en confiance. Mais la jeune femme comprenait que Regina n’appréciait pas foncièrement le dinner’.
Freya voulut alors entamer le sujet pour lequel elle avait donné rendez-vous à Regina : sa réelle identité. Elle souffla alors un bon coup et sirota son verre, et s’adressa à Regina :

«  C’est juste qu’il fallait que je te parle de quelque chose de… », Freya s’arrêta quelques secondes, pour pouvoir chercher ses mots, puis repris sur le même ton, « De très personnel, et qui est une partie intégrante de moi. Et je voulais que tu sois au courant, étant donné que nous sommes amies, que je te fais entièrement confiance, et que cela me tiens tout simplement à cœur que tu le saches. »

Freya n’était pas une femme sentimentale, ou démonstrative. Cependant, avouer sa condition à Regina était quelque chose dont elle tenait beaucoup : elle avait été tellement rejetée, et humiliée à cause du fait que c’était une louve… Elle n’avait donc, jusqu’ici, jamais osée aller le dire à Regina. Mais la jolie jeune femme estimait que Regina était une personne digne de confiance, et qu’elles n’avaient encore jamais vraiment eu de moments de confidences : c’était le moment oppurtun.








_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mar 28 Mar - 16:55

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare







Installée en face de Freya, son verre de martini en main, buvant de petites gorgées, Regina écoutait son amie, qui l’avait poliment saluée au préalable. Celle-ci semblait partante pour rester. Elle lui demanda alors comment elle allait.

-Oh, pour moi, tout va de mieux en mieux, rassure-toi. C’est pour toi que je m’inquiète, tu as une petite mine, et j’ai l’impression que quelque chose te tracasse.

C’était vrai. Jamais l’ancienne méchante reine n’aurait pensé qu’elle aurait ainsi droit à une seconde chance. C’était assez mal parti avec la levée de la malédiction et Henry qui était parti vivre chez Emma, mais elle avait fait des efforts, elle avait prouvé à son fils qu’elle voulait changer, il lui faisait de nouveau confiance. Emma et elle s’étaient plus ou moins réconciliées, Regina avait présenté des excuses publiques, et puis avec l’arrivée des réfugiés, elle avait enfin fait la connaissance de Robin. Le fameux inconnu au tatouage de lion qui était sensé lui être destiné. La prophétie de la fée semblait vraie, ils avaient beaucoup d’atomes crochus… pour ne pas dire qu’ils avaient du mal à se séparer quand ils se voyaient.

-Non, c’est très bien ici.

Cela ne faisait pas de mal à la quote de popularité de Regina d’être vue en public dans un endroit aussi fréquenté et apprécié que le Granny’s Dinner. Ce n’était certes pas le genre d’établissement qu’elle préférait, mais il fallait bien se plier à l’opinion populaire quand on était maire. La belle brune voyait bien dans le sourire de son amie que quelque chose lui brûlait les lèvres, elle voulait lui toucher mot sur un détail mais tournait autour du pot. Regina continuait de vider son verre tranquillement, répondant à ses sourires, espérant qu’elle cracherait bientôt le morceau, lorsqu’elle annonça qu’elle avait en effet quelque chose à lui dire qui lui tenait à coeur, ce qui expliquait sans doute ce petit air légèrement angoissé.

-Je t’écoute, Freya. Parle sans crainte.

Regina reposa son verre et plongea son regard dans celui de l’ancienne reine rouge. D’ailleurs, elle ignorait sa véritable identité, elles n’en avaient jamais parlé encore.

-Evidemment que tu peux me faire confiance. Jamais je ne trahirais un secret que tu me confierais. Et si tu éprouves le besoin de te confier sur quoi que ce soit, tu ne dois pas hésiter, d’accord ? Lui dit-elle sur un ton rassurant.

Madame le maire était bien loin de se douter de la nature des révélations qu’avait à lui faire la demoiselle aux cheveux argentés. Néanmoins, elle trouvait un peu étrange de vouloir confier quelque chose de personnel dans un lieu aussi bondé. Certes, il y avait du bruit, mais savait-on jamais, certaines oreilles indiscrètes pourraient très bien se mettre à les écouter. Mais après tout, c’était à Freya de choisir puisque c’était elle qui avait quelque chose d’important à dire, et Regina respectait cela. Elle était en face d’elle, attentive à ses paroles.









_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mar 28 Mar - 19:15

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare










Regina rassura Freya en lui disant que tout aller de mieux en mieux. Freya se doutait évidemment que c’était toujours difficile et que le pardon était une chose compliqué, mais la reine rouge ne doutait pas que son amie pouvait avoir une deuxième chance. En effet, Emma n’était pas quelqu’un de méchant, bien au contraire.
Cela devait être compliqué pour la reine, avec la vague de nouveaux arrivants… Et cette nouvelle menace. Freya avait d’ailleurs fait ses retrouvailles avec Juliette, plutôt tendues bien-sûr… Néanmoins, une alliance s’était formée contre la reine de cœur.
Regina rassura son amie en lui disant qu’elle avait l’air tracassée. Freya fut alors légèrement gênée mais se reprit de suite, en rassurant Regina :

« Oh non, mais c’est si particulier que je stresse légèrement, mais ne t’en fais pas. »


Freya reprit alors son souffle, prête à faire ses révélations. Elle se retourna cependant pour voir si quelqu’un les écoutés : elle se rendit alors compte que, même si le Granny’s dinner était un lieu de partage, et comme un lieu familial pour Freya, les deux femmes étaient entourées de beaucoup de monde. La méchante reine avait été regardé lors de son entrée, et quelques regards furtifs étaient toujours présents, cependant les gens se remirent dans leurs conversations respectives, sans  vraiment faire attention aux deux femmes.
Regina rassura encore une fois Freya, cela fit l’effet voulu pour cette dernière : Regina n’était pas méchante, elle avait quelque chose en elle qui l’avait rendu comme cela, sans compter la magie noire, mais elle n’était pas méchante. Elle portait très mal son nom… « La méchante reine » n’était pas appropriée à la femme que Freya avait devant ses yeux.
D’un sourire chaleureux, elle acquiesça la tête.

« Bien-sûr, je te fais entièrement confiance, comme toi tu peux compter sur moi. »
Freya décida alors de se lancer, sans vraiment réfléchir.

« Et bien voilà, j’ai une identité autre… Autre que celle que tu peux voir en face de toi. », la jeune femme se rendait bien compte que sa phrase n’était pas du tout clair… Elle se reprit en reformulant ses mots, « En fait, j’ai un pouvoir qui me permet de changer de forme autant que je le veux, et c’est difficile pour moi de te le dire, car la plupart des personnes détestent les personnes comme moi, car mes congénères ont fait beaucoup de dégâts, comme j’en ai fait dans le passé en étant sous le contrôle d’une tyrannique femme… »

Freya but alors une gorgée de son Martini, et vit Ruby passé, lui faisant un regard compatissant : l’ouïe des louves étaient surdéveloppées, elle entendait tout, c’est également pour ça que Freya avait décidé de faire ses confessions ici, pour avoir le soutien auditif de Ruby, cette dernière comprenant sa situation. La reine rouge finit alors sa phrase :

« Enfin, je suis une louve, mais… Je te rassure, je peux totalement me contrôler. », elle s'empressa de rajouter cette dernière phrase, ne voulant pas affoler Regina de sa situation...

La reine rouge fut alors soulagée d’un poids : son « secret » était dit, elle attendait maintenant la réaction de Regina, qu’elle espérait compréhensive, beaucoup de gens détestaient les loups… Certains pouvant pas se contrôler ou tout simplement certaines personnes étant mal attentionnées et voulant juste manger de la chair fraiche.










_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Ven 31 Mar - 20:38

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare









Regina pouvait sentir la petite appréhension qu’avait son interlocutrice. Elle avait quelque chose sur le cœur, une chose à dire, ou à avouer, qui semblait difficile. Mais madame le maire, avec son passé, était bien la dernière personne à pouvoir juger qui que ce soit. Alors, elle fit preuve de patience et de compréhension, tachant de rassurer l’une des rares personnes dans cette ville qu’elle pouvait considérer comme une amie, une amitié réciproque. Elle était consciente de la chance qu’elle avait de pouvoir encore compter sur quelqu’un après la rupture de la malédiction.

-Je sais que je peux compter sur toi, lui répondit-elle en souriant.

Freya commença alors à expliquer qu’elle avait une autre identité. Ça, c’était le cas de tout le monde en ville, aussi, Regina hocha la tête, pas plus surprise que cela, incitant son amie à continuer son récit. La blondinette expliqua alors qu’elle avait le pouvoir de se transformer. Voilà une chose qui surprit Regina. Cette dernière était loin de s’imagine que son amie possédait elle aussi des pouvoirs. Freya expliqua alors que par le passé, elle avait fait des dégâts et qu’elle était surement détestée pour ça.

-Si quelqu’un peut comprendre ce que tu ressens, c’est bien moi. Sois rassurée, je ne te jugerai pas.

Freya but une gorgé de sa boisson, et Regina l’imita, comme pour la soutenir dans ce qui semblait si difficile pour elle à raconter. Puis, enfin, elle avoua qui elle était. Une louve. Elle essaya aussitôt de se justifier, ou plutôt de rassurer Regina sur le contrôle qu’elle avait d’elle-même. L’ancienne méchante reine sourit. Elle n’avait pas besoin d’être rassurée

-Je te crois Freya, ne te sens pas obligée de te justifier, et ne va pas croire que ce que tu me dis aujourd’hui changera quoi que ce soit entre nous. Sauf si c’est ce que tu veux. Mais tu sais, si tout le monde est ici, c’est de ma faute, alors je crois que je serais bien mal placée pour blâmer qui que ce soit sur ce qu’il est.

Elle continuait à lui sourire, et reprit une gorgée de martini, vidant à moitié son verre.

-Est-ce que tu te sens mieux à présent ? lui demanda-t-elle tout sourire.

Le brouhaha ambiant du Granny’s permettait de s’assurer que la conversation reste privée. De toute façon, ce soir, Regina n’avait repéré dans le dinner aucune personne identifiée comme appartenant au monde sans magie, donc pour l’instant, aucun risque d’ébruiter un secret un peu dangereux ne pouvait être pris. Voyant Ruby passer, madame le maire se rappela que le « petit chaperon rouge » était également une louve.

-Oh… est-ce que toi et Ruby étiez amies par le passé ? Vous êtes… pareilles, enfin, tu vois ce que je veux dire ?

L'ancienne méchante reine espérait ne pas faire preuve de trop peu de tact.







_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Sam 1 Avr - 18:00

Regina Mills a écrit:
Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare











Freya sourit à Regina quand elle lui dit alors qu’elle aussi pouvait compter sur son amie, Elle but alors une nouvelle gorgée.
Lors de la révélation de Freya, la méchante reine sourit à Freya, comme si elle n’avait pas besoin d’être rassurée, ou d’avoir besoin de justifications, ce qui rassura bien entendue Freya avant même d’entendre la réponse de l’ancienne méchante reine. Elle souffla légèrement, maintenant fixée sur une chose : Regina était vraiment une amie pour Freya, une personne de confiance alors que la plupart des Storybrookians voyaient en elle juste la méchante reine, le cœur noirci par la haine et le désir de vengeance.
Elle écouta alors les propos de Regina, rassurant d’autant plus la jolie blonde.

« Oh non, au contraire, si je te fais ces confessions aujourd’hui, c’est parce que je te fais entièrement confiance et je ne veux absolument pas que nos relations changent. Tu es une très bonne amie à moi et je ne compte pas que cela change. Mais je suis désormais soulagée de t’avoir dit ma réelle identité, c’est tout de même une partie intégrante de ma vie…»

Freya écouta alors Regina avec attentions quand elle parla de Storybrooke. Freya savait que Regina devait, au plus profond d’elle souffrir de la situation, de ce qu’elle avait vécu jusqu’ici, et peut-être même durant la malédiction, et surtout aujourd’hui. Même si Freya aurait pu en vouloir à Regina pour cette malédiction, elle ne lui en a jamais voulu. Bizarrement, elle se sentait similaire, sous certains points à la méchante reine : le désir de vengeance, avoir à tout prix quelque chose. Freya savait que récupérer le Wonderland allait être dur, et que des sacrifices devraient être faits, mais il fallait faire attention de ne pas devenir comme sa pire ennemie : une femme dépourvue de cœur, ou de sentiments.
Ecoutant, les mots de Regina, Freya voulut rassurer l’ancienne méchante reine.

« Tu sais, je pense que tu as été tellement prise dans un engrenage de noirceur que tu n’as peut-être pas réalisé tes actes. Cependant, pour te rassurer, la malédiction m’a permis de pour ma part de vivre une vie paisible et agréable dont je n’ai pu que très peu bénéficier dans le monde des contes. Et, en plus, je pense que si j’étais restée quelques jours en plus en forêt enchantée, je serais sûrement morte à l’heure qu’il est. »

Freya pensait réellement que Regina l’avait sauvée d’une certaine manière, et elle savait qu’elle allait retourner dans le pays des merveilles. Cependant, ce séjour à Storybrooke était nécessaire pour que Freya puisse se ressourcer.
La reine rouge acquiesça quand Regina lui demanda si elle allait mieux, elle lui sourit également. Puis Regina lui parla de Ruby. Freya ne put s’empêcher de lâcher un petit rire.

« Eh bien, comme tu as pu le voir, Ruby et moi sommes très proches. Et pour répondre à ta question, oui, nous sommes pareilles. Nous sommes d’ailleurs cousines. Nous avons fait notre rencontre en forêt enchantée, elle m’a hébergée la veille de la malédiction, puis nous avons refait connaissance ici. »

Elle sirota en pensant à Ruby : ces deux-là se complétait à merveille.
Freya voulut alors s’intéresser sur comment vivait, et comment se porter Regina vis-à-vis de son ex-actuelle pire ennemie, ainsi qu’Emma.

« Enfin, comment cela se passe avec Mary-Margaret et Emma, maintenant que la malédiction est finie et que la « routine » s'installe ? »

Freya reprit alors une gorgée en attendant la réponse de son amie.







_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Lun 3 Avr - 20:35

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare










Regina avait été ravie de la franchise de Freya à son égard. Cela prouvait, comme la louve venait de le dire, qu’elle lui faisait confiance, et cela faisait chaud au coeur de la maire de la ville. Lui souriant toujours, elle hocha la tête.

-Je suis très heureuse de te l’entendre dire. Je ne veux pas non plus que nos relations changent, et crois-moi, je te fais confiance.

Freya expliqua alors quelques bribes de son passé, notamment que la malédiction lui avait probablement sauvé la vie, ce qui surprit l’ancienne reine. Elle était la deuxième personne à lui dire que le sort noir l’avait sauvée. C’était aussi le cas de Lucy. Etonnée, la belle brune hocha lentement la tête, reprenant son verre en main. Cette malédiction n’avait pas fait que des mauvaises choses finalement, même si ce n’était pas l’intention de base. La louve expliqua alors la nature de son lien avec Ruby. Elles étaient cousines et s’étaient rencontrées dans la Forêt Enchantée la veille de la malédiction. Décidément, le monde était petit.

-Je vois, commenta-t-elle.

Elle jeta un coup d’oeil à ladite Ruby. Elle savait que cette dernière ne l’appréciait pas trop. Mais comme Robin le lui disait souvent, il faudrait du temps pour que l’avis général change. Il était si confiant. Freya demanda alors comment se passait la vie de Regina à présent, avec Mary-Margaret et Emma. Madame le maire haussa les sourcils avant de reprendre une grande gorgée de son martini.

-Eh bien… Pour tout te dire, ça a été assez difficile au début, quand Emma ne me laissait pas voir Henry. Mais depuis, les choses ont évolué. La shérif me fait confiance, et nous essayons de nous entendre au mieux, pour le bien de notre fils. Au départ, on s’était mise d’accord pour que je l’aie un week-end sur deux, mais maintenant, il peut venir quand bon lui semble à la maison. J’avoue que j’avais beaucoup de mal avec ces restrictions. Tu me connais… Quant à Mary-Margaret, je lui ai présenté mes excuses il y a des mois de cela.

Aujourd’hui, c’était différent, elle avait fait ses preuves, du moins elle s’y était employée. Et puis elle était restée mauvaise, cela se serait vu. Emma n’était pas dupe et elle avait ce qu’elle appelait son « super pouvoir », de savoir quand les gens mentent. Dès lors, Regina n’avait plus eu le choix. Elle n’avait jamais pu, depuis son arrivée à Storybrooke, mentir à la Sauveuse.

-Et puis maintenant j’ai aussi Robin, et Roland.

En les évoquant, un sourire se dessina sur ses lèvres rouges. Depuis que l’ancien voleur était entré dans sa vie, tout s’était amélioré. Il semblait à l’ancienne reine que les efforts pour être meilleures étaient beaucoup moins conséquent, que la vie était plus belle, que les petits oiseaux chantaient même lorsqu’il pleuvait… Enfin bref, elle avait retrouvé l’amour avec un grand A, son coeur en débordait désormais.








_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mer 5 Avr - 17:34

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare










Regina gardait toujours son sourire, semblant sincère, c’était également le cas de Freya. Toutes deux étaient bien-entendu d’accord sur le fait que leurs relations ne devaient pas changer : il était vrai que gâcher une amitié pour cela aurait été vraiment dommage. Freya était rassurée, l’ancienne méchante reine et la reine rouge n’avaient aucun désaccord ou de conflits, et ça n’allait pas commencer maintenant…

Après avoir expliqué la nature de son lien avec Ruby, Freya vit alors Regina regarder cette dernière. Il était vrai que Ruby ne portait pas, pour le moment, Regina dans son cœur, mais Freya était persuadée que même si cette malédiction partait d’une très mauvaise intention, Regina ne serait désormais plus capable de faire une telle chose…

Après avoir posé sa question, Regina haussa les sourcils, et but une gorgée de son Martini, Freya fit de même et écouta attentivement son amie.

La situation avait l’air de s’arranger avec le temps, ce qui rassura fortement Freya : même si Regina avait commis le mal avec cette malédiction, lui priver d’une once de bonheur n’aurait pas été correct aux yeux de la reine rouge… Elle laissa finir Regina et lui répondit :

« C’est normal qu’au début, Emma ne te faisait pas trop confiance. C’était déjà tout nouveau pour elle, quand tu regardes Cendrillon et Blanche-Neige toute ton enfance, et que tu te rends compte qu’elles existent réellement, ce n’est pas facile… Mais je suis heureuse d’entendre le fait que tu puisses voir ton fils. A ce porpos, cela fait longtemps que je ne l’ai pas vu, il venait souvent au refuge avant, il va bien ? »

Freya écouta également les restrictions, elle espérait sincèrement qu’Henry ne délaissai pas non plus Regina à l’instar d’Emma… Cela aurait été vraiment difficile pour son Regina…

« Oui, je te connais ! », dit-elle en riant légèrement, «  Mais si maintenant Henry peut faire comme bon lui semble, c’est plutôt une bonne chose, non ? »

Freya était également heureuse de constater que Regina avait présenté ses excuses à Blanche-Neige, c’était la meilleure chose à faire en vue de la situation, de plus, les deux femmes ne pouvaient pas rester en « guerre » pour toujours, cela aurait été vraiment dommage. Et, des efforts étaient à faire des deux côtés pour une raison essentielle : Henry. Elle reprit alors la parole, en acquiesçant les propos de Regina :

« Tu as bien fait, j’espère maintenant que cela ira mieux entres toi et Mary-Margaret. »

Freya n’imaginait évidemment pas une amitié : cela serait paradoxal. Regina et Mary-Margaret amies, ce serait comme Freya et Cora sur le même terrain d’entente… C’était impossible aux yeux de la reine rouge.

Regina évoqua par la suite Robin et Roland, ce qui fit esquisser un très grand sourire à Freya, elle prit alors son verre à la main :

« Ahhhh ! Robin, j’attendais que tu m’en parles ! Alors ? Racontes-moi tout… »

Dit-elle avant de boire une gorgée, le sourire aux lèvres.







_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Sam 8 Avr - 10:58

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare










A bien y réfléchir, cela faisait vraiment longtemps, trop longtemps que Regina et Freya n’avaient pas eu une petite conversation entre amies. Il fallait dire que peu après la levée de la malédiction, tout s’était enchainé pour la maire de la ville et elle n’avait pas vraiment eu beaucoup de temps à elle. A présent, tout était clair, la vérité était rétablie et chacun pouvait avancer de son côté.
La belle brune expliqua donc les débuts difficiles pour une entente avec Emma concernant Henry. Il était difficile pour elle d’entendre son amie prendre la défense de la Sauveuse, mais elle se contenta de hoche lentement la tête en pinçant légèrement les lèvres. Si l’ancienne méchante reine faisait des efforts pour s’entendre avec la nouvelle shérif, ce n’était pas pour autant qu’elle en oubliait ce qui s’était passé. Certes, elle avait ses torts, mais n’avait-elle pas élevé Henry toute seule pendant une dizaine d’années ? Cet enfant était poli, intelligent, courtois, il travaillait bien à l’école. Alors oui, elle avait surement été un peu sévère avec lui, mais il était un enfant exemplaire. Freya s’inquiéta alors de ne plus voir Henry au refuge, alors qu’il avait l’habitude d’y passer souvent.

-Oh tu sais, maintenant qu’il a des grands-parents, il passe aussi beaucoup de temps avec eux. Je crois qu’en ce moment, David lui apprend à monter à cheval.

D’ailleurs, étant elle-même une cavalière émérite, Regina déplora le fait que ce ne soit pas elle qui apprenne l’équitation à son fils. Mais passons.

-Oui, évidemment. Je préfère qu’il choisisse, c’est mieux pour lui, et il est assez grand maintenant.

Regina était si fière de la personne qu’était devenu Henry. Elle adorait son fils au-delà des mots. Quant à Mary-Margaret, eh bien il avait bien fallu reconnaître que passer l’éponge avait été certes difficile, mais également la meilleure chose à faire.

-Je dois dire que c’est vraiment très étrange de parler comme si de rien n’était avec une personne que j’ai haïe pendant aussi longtemps. Mais je dois reconnaître que je me sens mieux, maintenant. Le changement a du bon, je suis obligée de l’admette.

Voyant le sourire sur le visage de Freya lorsqu’elle évoqua Robin, Regina ne put s’empêcher de sourire à son tour. Cette petite curieuse voulait tout savoir, et madame le maire eut un petit rire.

-Euh… d’accord, que veux-tu savoir ?

Elle n’avait pas vraiment pour habitude de raconter sa vie, de parler d’elle, mais Freya était son amie et elle avait confiance en elle.

-Notre rencontre s’est faite dans de bien étranges circonstances. Une personne s’est plainte devant moi d’un vol. Et Robin était accusé. J’ai donc pris le parti d’aller l’interroger quant à cet objet, et un petit groupe de nouveaux arrivants a voulu s’en prendre à moi. Robin a pris ma défense. Je dois dire que ça m’a vraiment aidée à ne pas sombrer dans d’anciennes mauvaises habitudes. Il a été blessé à l’épaule, alors je l’ai ramené chez moi pour le soigner. De là, nous avons beaucoup discuté. Et évidemment, ce n’était pas lui le voleur.







_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Lun 10 Avr - 17:11

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare










Freya vit Regina se pincer légèrement les lèvres, et elle comprit alors qu’une rancœur était tout de même présente : ce qui était compréhensible, Freya n’était pas mère, mais elle comprenait totalement que voir son fils, qu’elle a élevé durant dix ans, n’était pas chose simple… De plus, Henry était un enfant exemplaire, poli, intelligent et agréable. De plus, son imagination était inimaginable. Regina lui dit alors qu’Henry était en train d’apprendre à monter à cheval avec son grand-père, ce qui fit sourire Freya, cependant, la reine rouge se mettait à la place de Regina : voir son fils s’amuser, faire des activités avec le mari de sa pire ennemie, c’est très compliqué… De plus, Freya savait que Regina était une très bonne cavalière : l’ancienne méchante reine prenait beaucoup sur elle, c’était indéniable. La reine rouge prit alors la parole :

« Je vois, en tout cas, en tant qu’amie mais aussi objectivement, je trouve que tu es vraiment méritante et que tu fais des efforts pour entretenir une bonne relation avec Blanche ou encore Emma. Je ne sais pas si beaucoup de gens auraient eu les épaules que tu as pour supporter de voir son fils faire du cheval avec le mari de sa pire ennemie, ou encore habiter avec sa fille. Je trouve vraiment que tu es méritante, et j’espère que les efforts vont des deux côtés. »

Et Freya imaginait bien que Mary-Margaret se rendait compte des efforts produits par Regina, mais Freya avait le ressenti que maintenant que Regina avait décidé de « passer l’éponge », elle avait fourni des efforts et avait eu un grand courage pour aller s’excuser auprès de Blanche, la reine rouge ne savait pas si elle, dans la situation de Regina l’aurait fait.

« Oui, il est grand, et je pense qu’il se rend compte que tu es la femme qui l’a élevé durant dix ans et que tu es la personne qui le connait mieux que quiconque. »

Et c’était vrai : Henry avait eu ses premiers contacts avec Regina, c’est grâce à elle qu’il a été éduqué.

Regina avoua qu’elle se sentait mieux maintenant que cette histoire de haine était entre guillemets révolue et que le changement avait du bon. Encore une fois, Freya admirait Regina et son pardon, après des années de haine, elle avait pu en six mois, parler avec sa pire ennemie.

« Je te comprends, cela n’a pas dû être facile avec tous vos antécédents… Mais je trouve cela admirable de ta part d’essayer de passer l’éponge. Quant au changement, je pense que cela va se faire avec le temps, et de toute façon, il ne peut il y avoir que du bon maintenant que les choses sont à plat… En tout cas, je te le souhaite ! »

Freya savait que le pardon était dur, elle ne s’imaginait pour rien au monde de parler avec Cora, lui dire bonjour serait déjà horriblement dur. Elle éprouvait une telle haine envers elle. Mais la situation entre Blanche et Regina n’était pas comparable avec celle de Freya et Cora : cette dernière a usé de Freya sans aucune raison, et Freya comptait bien se venger en lui infligeant la pire des douleurs. Quant à Regina et Blanche, Freya ne connaissait pas exactement l’histoire entre ces deux femmes, donc elle ne pouvait pas vraiment juger. Freya se demanda alors pourquoi cette haine était naît, elle baissa la tête pour remettre sa robe en place, et la releva en demandant, plutôt gênée :

« Au fait, si je peux me permettre, et si tu veux en parler, comment cela se fait que Mary-Margaret et toi vous vous haïssaient autant ? »

A l’évocation de Robin, l’ancienne méchante reine eut un petit rire, ce qui fit sourire Freya, tout d’abord, elle demanda ce qu’elle voulait savoir, puis enchaîna sur leurs rencontres. Leur rencontre était en effet bien originale ! Freya, en entendant parler Regina, voyait bien qu’entre les deux une romance se créait, et elle espérait pour son amie que cet homme était bien attentionné.

« Ohh, je vois ! Donc cet homme est un gentleman ! », Dit-elle en riant, «  En tout cas, j’espère que cet homme est quelqu’un de bien et qu’il pourra te rendre heureuse. »

Freya voulut alors rebondir sur les nouveaux arrivants, entendant que Regina avait été agressé par certains d’eux, d’où le fait que Robin l’avait défendu, et s’était blessé. Elle savait que pas mal de monde étaient arrivés depuis quelques temps.

« Il est vrai qu’il y a eu pas mal de monde qui sont arrivés à Storybrooke, j’ai moi-même retrouvés d’anciennes connaissances… », Elle faisait allusion à Juliette bien-sûr, cette dernière détestait Freya au plus haut point car la louve avait tué sa petite sœur, Alice. Mais un terrain d’entente contre Cora avait été fixé. Elle arqua un sourcil et finit son verre, en commandant un autre, elle continua :

« Ce n’est pas trop compliqué à gérer ? »







_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Dim 23 Avr - 18:46

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare







Freya semblait admirative envers son amie pour le calme et les efforts qu’elle mettait à être courtoise et entretenir de bonnes relations avec Emma et Blanche. Ce qu’elle n’avait pas l’air de comprendre, c’était que Regina n’avait pas eu le choix, ça et son changement radical, c’était la condition sinequanone pour qu’elle puisse revoir Henry, pour que son fils lui fasse à nouveau confiance. Ne souhaitant pas épiloguer sur ce passé quelque peu douloureux et étant donné qu’à présent, tout était plus ou moins rentré dans l’ordre, madame le maire se contenta de sourire pour le gentil compliment de son interlocutrice, avant de reprendre une gorgée de sa boisson.

-Ça fait plaisir à entendre, merci Freya.

Regina pouvait passer des heures entières à parler d’Henry, elle ne tarissait jamais d’éloges sur son fils qu’elle aimait plus que tout et dont elle était si fière. Freya le savait, elle pouvait le voir. Cela faisait du bien d’avoir une amie telle que cette jeune femme. Regina se sentait comprise et écoutée et n’avait pas peur de lui parler de son côté sombre. Avec Emma et Mary-Margaret, même si aujourd’hui l’entente était de mise, c’était tout de même tendu étant donné qu’elle avait fait énormément de mal à Blanche à l’époque où elle était sa belle-mère. Soudain, Regina réalisa que Freya ne savait pas tout, au vu de la question qu’elle lui posa quant à la haine qu’il y avait entre l’ancienne méchante reine et Blanche-Neige.

-Oh… c’est une très vieille histoire assez sombre. Ma mère m’a fait épouser le père de Blanche-Neige après que je lui aie sauvé la vie. Elle avait perdu le contrôle de son cheval, et comme j’ai toujours été bonne cavalière, avec mon étalon, nous les avons rattrapés et j’ai stoppé sa monture. J’ai été forcée d’épouser le roi Léopold, alors que mon cœur appartenait à notre garçon d’écurie, Daniel. J’ai eu le malheur de confier ce secret à Blanche, elle avait dix ans. Elle l’a révélé à ma mère, qui était déjà une puissante sorcière, qui fut assez cruelle pour tuer Daniel de ses mains, devant moi. J’ai été donc bien obligée d’épouser le père de la princesse et de m’en occuper.

En repensant à tout ça, Regina sentait son cœur se serrer. Elle plongea son regard dans le fond de son verre. Elle avait commis tellement d’erreurs, fait tellement de mal. Elle avait même perdu l’opportunité de rencontrer Robin plus tôt quand la fée Clochette le lui avait montré dans une taverne. Elle leva à nouveau les yeux vers son amie et sourit pour masquer les larmes qui menaçaient de couler de ses yeux.

-C’était il y a longtemps, j’ai fait beaucoup d’erreur, j’ai appris la magie noire et suis devenue la méchante reine, j’ai persécuté Blanche en voulant me venger d’elle. J’aurais mieux fait de lui pardonner avant, cela aurait évité bien des désastres.

Elle soupira et fut ravie que la conversation s’oriente sur un sujet beaucoup plus joyeux, celui de Robin. Là, le sourire de Regina se fit plus franc.

-Il l’est. Une fée m’a dit un jour qu’il était mon âme-sœur, mon véritable amour, et j’ai refusé de la croire, par peur sans doute. Aujourd’hui, je vois qu’elle avait raison. Quand je suis avec lui, tout est si différent… Je te souhaite de connaître ça un jour, Freya. D’ailleurs, je ne sais rien de ta vie sentimentale.

Finissant son verre à son tour, Regina écouta son amie commenter l’arrivée des réfugiés à Storybrooke.

-Oui, leur arrivée remet en question beaucoup de choses, et en effet, ce n’est pas facile d’autant que… quelques personnes sont d’ici, du monde sans magie, alors il a fallu apprendre aux réfugiés à ne pas parler de leur identité de l’autre côté, ou de magie…

Freya parla d’anciennes connaissances, ce qui attisa la curiosité de madame le maire, qui réalisa qu’en fait, elle ne connaissait pas l’ancienne identité de son amie.

-Et ces retrouvailles t’ont fait du bien ? Tu as retrouvé des amis ? Raconte-moi, demanda-t-elle en reposant son verre.









_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Mar 25 Avr - 17:20

Regina Mills a écrit:
Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare







Freya voyait que Regina aimait sincèrement son fils, cela serait sa pire déchirure, sa pire douleur qu’Henry la délaisse, la reine rouge espérait sincèrement que le garçon puisse passer outre les antécédents de sa mère, et elle était sure et certaine qu’il le ferait.
Par la suite, Regina dériva sur son histoire entre elle et Blanche-Neige : c’était une histoire remplie de coïncidences, et elle lui confia que Blanche dit à la mère de Regina, une puissante sorcière, qu’elle ne voulait pas se marier avec le roi Léopold, qu’elle était amoureuse d’un certain Daniel. La mère de Regina tua alors Daniel pour que Regina puisse épouser le roi. Freya fut touchée par cette histoire : son véritable amour avait été tué par son père… Freya ne voulut pas surenchérir de questions, pour ne pas trop embêter Regina : sa situation devait être déjà très dure…

L’ancienne méchante reine parla ensuite de ses erreurs : il est vrai que Mary-Margaret n’était pas la vraie fautive dans l’histoire, elle ne voulait peut-être que faire le bien ? La mère de Regina, cependant, avait l’air d’être une femme faisant froid dans le dos… Freya prit alors la main de Regina, et dit sur un ton compatissant :

« Regina… Ce n’est pas totalement de ta faute, tu étais anéantie par la mort de Daniel… Je te comprends totalement, j’ai moi-même perdue mon véritable amour, il a été tué par mon père. Et j’ai eu aussi ce désir de vengeance… » Elle souffla un bon coup, et continua, « J’ai tué mon père, ainsi que tous ses gardes ayant été responsables de mon malheur. »

La voix de Freya se cassa légèrement lorsqu’elle dit le mot « tué », c’était des souvenirs horribles, lorsqu’il enfonça l’épée dans le cœur de Will, ce dernier lui disant je t’aime, avant que son regard s’éteigne dans une mare de sang… Quant à le massacre de son père, elle ne le regrettait pas une seule seconde : c’était le seul moyen de récupérer le trône, et d’assouvir sa vengeance.

Freya se reprit à la suite et sourit à Regina : elle la comprenait, plus elle apprenait à connaître l’ancienne méchante reine, plus elle comprenait ses actes.
Elles parlèrent ensuite d’un sujet plus joyeux : Robin. La reine rouge écouta Regina, le sourire aux lèvres, presque envieuse : elle avait la chance de tomber amoureuse, une deuxième fois… La situation de Freya n’était donc pas si désespérée : elle pouvait trouver quelqu’un d’autre. Buvant une gorgée de son verre, elle répondit à Regina :

«  Eh bien j’espère que vous deux, cela sera pour très longtemps, je vous souhaite un réel bonheur. Quant à ma vie sentimentale, j’avais Will dans le pays des merveilles, et depuis que mon père l’a tué, j’ai décidé de faire une croix sur l’amour. Je ne veux plus souffrir… »

Elle ne pensait bien entendu pas une seule seconde ses mots : elle rêvait de retomber amoureuse, mais elle se l’interdisait, pour ne pas être malheureuse, encore une fois.
Regina expliqua que l’arrivée de tous ces personnages de contes était difficile à gérer, surtout que certaines personnes, ici, n’étaient pas du monde de la magie. Freya pensait évidemment à l’assistante du maire.

« Je vois, en tout cas, la ville est désormais totalement pleine ! Le chiffre d’affaire des commerces doivent explosés… »

Et elle le savait, Granny avait fait des chiffres absolument exceptionnels, et les autres commerces à côté, le salon de coiffure étant toujours plein et le magasin de chaussure était désormais agrandi. Regina demanda si Freya avait retrouvé des amis, la reine rouge haussa les épaules pour lui montrer que, non, pas vraiment.

« Pour tout te dire, je n’ai pas fait de rencontres particulières, à part une : une ancienne ennemie de mon royaume… A vrai dire, je suis le monstre de l’histoire. Durant cinq ans, j’ai été manipulé par une terrible sorcière, en étant son objet, son animal de compagnie. Elle m’avait réduite à mon état animal, ayant juste besoin de dormir, et manger, j’étais sous ses ordres. Elle m’a alors un jour ordonné d’aller tuer la petite sœur de Juliette, la fameuse ennemie. », Expliqua Freya, avant de continuer : « Je suis allé le faire, et elle me haïe depuis, ce que je comprends. Autant te dire que nos retrouvailles ont été électriques, mais nous avons trouvé un terrain d’entente»

Ce terrain d’entente était bien-sûr d’éliminer Cora, pour que Juliette et Freya se partagent le Wonderland. Freya éprouvait bien entendu des remords à l’évocation de cette période de sa vie : si seulement il n’y avait qu’Alice qu’elle avait tuée… Elle se reconcentra sur Regina, lui renvoyant la question :

« Et toi, tu as retrouvé d’anciennes connaissances ? Ou rencontrés de nouvelles personnes, Mis à part Robin… » Finissant sa phrase avec un petit sourire en coin.








_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Lun 1 Mai - 14:52

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare





C ‘était l’une des rares fois que Regina confiait d’elle-même son passif avec Blanche. Mais Freya était son amie et elle lui faisait suffisamment confiance pour espérer qu’elle ne porte aucun jugement sur elle. L’ancienne méchante reine avait suffisamment été jugée, et si elle assumait ses exactions passées, elle espérait ne plus avoir à rendre de compte dessus. Evidemment, elle n’essayait pas d’oublier, mais plutôt de se faire pardonner. Sa belle-fille et elle avaient fait la paix depuis quelques mois maintenant, et même si madame le maire avait toujours un peu de mal avec la famille « Charmant », elle se montrait aussi sympathique que possible avec eux. Et finalement, elle ne s’en portait que mieux. Freya alors sembla la soutenir, lui dire que ce n’était pas de sa faute si elle avait mal agi par le passé. C’était bien la première fois que quelqu’un lui disait ce genre de choses. Surprise, la belle brune écarquilla les yeux, se demandant si un seul verre de martini pouvait avoir autant d’effet. Mais non, la louve était sincère. Quelque part, cela effraya un peu Regina, dans le sens où si elle s’habituait à ce qu’on la soutienne ainsi sur des choses aussi horribles que persécuter une princesse qui l’avait trahie. Sentant son coeur pencher du côté de Freya, Regina secoua la tête.

-Non, ne dis pas ça. Je n’ai pas d’excuse. J’aurais dû me taire, j’aurais dû agir autrement, je n’avais pas à faire tout ça… murmura-t-elle, à peine convaincue.

Elle fut alors étonnée d’entendre que son amie avait traversé la même chose qu’elle. Et qu’elle avait assassiné son père pour se venger. Cette révélation lui fit comme un choc. En venant retrouver Freya, jamais la maire de Storybrooke ne se serait attendue à apprendre tout ceci.

-Oh Freya, je suis tellement désolée de l’apprendre.

Mais la louve semblait décidée à changer de sujet, et parler de Robin réjouissait Regina qui du coup, culpabilisait un peu d’exposer son bonheur au nez de son amie qui avait également perdu son grand amour. L’ancienne reine se souvenait qu’avant de rencontrer son bel archer, elle avait totalement perdu l’espoir d’aimer à nouveau, hormis son fils évidemment.

-Je comprends ce que tu veux dire, mais tu ne devrais pas jeter l’éponge. Je tenais les mêmes propos il y a encore peu de temps, mais tu ne sais pas ce que l’avenir te réserve, qui sait, peut-être que pour toi aussi, une belle rencontre est écrite.

Bien sûr, le cas de Regina était différent dans le sens où grâce à Clochette, elle savait que Robin était son véritable Amour, son âme-sœur, et que par conséquent, elle ne souffrirait pas. Ce petit coup de pouce de la fée lui permettait de ne pas douter, de ne pas se poser trop de questions inhérentes aux débuts de relation.
Elles parlèrent ensuite de la situation actuelle de la ville. En effet, l’arrivée des réfugiés et celle de quelques habitants du « monde réel » avait considérablement chamboulé le quotidien des habitants de Storybrooke. Et effectivement, les commerces avaient vu leur chiffre augmenter tout comme l’embauche d’ailleurs.

-Oui, je dois reconnaître que concernant l’activité de la ville, l’arrivée de tous ces gens a été bénéfique. Cela a créé des emplois et désormais, beaucoup sont très bien intégrés.


Elle pensait notamment aux Merry-men, les compagnons de Robin, à qui elle avait fait construire des chalets en lisière de forêt, car à peine arrivés, ils avaient préféré dormir là-bas, se sentant plus à leur aide. Mais avec l’hiver qui faisait rage, madame le maire s’était refusée à les laisser dormir à la belle étoile avec simplement quelques tentes qu’on leur avait prêtées. Et le fait d’avoir ce chantier avait permis à certains de ces hommes de se trouver un travail dans le bâtiment, ce qui aidait à redorer leur blason de voleurs.

Freya raconta alors à Regina encore quelques bribes de son passé, notamment sa captivité auprès d’une terrible sorcière que l’ancienne méchante reine ignorait être Cora, sa mère. Cette dernière avait obligé la louve à tuer une jeune fille, la sœur d’une personne que Freya avait retrouvée ici à Storybrooke. Cette histoire faisait froid dans le dos et Regina compatissait. Elle savait que son amie n’aurait sans doute jamais fait de mal à cette fille de son plein gré, et elle imaginait combien les retrouvailles avec la sœur de sa victime avait pu être difficile.

-Oh… eh bien je suis ravie de t’entendre dire que vous avez trouvé un terrain d’entente.

Elle n’osa pas lui demander de qui il s’agissait, l’histoire avait l’air assez personnelle et douloureuse, et Regina ne voulait pas se montrer intrusive. Freya s’était déjà beaucoup confiée, et elle savait que si elle en éprouvait le besoin, elle se confierait d’elle-même.

-Oh, eh bien… j’ai bien sûr accueilli les réfugiés à leur arrivée pour leur donner quelques consignes et les orienter un peu. Et puis bien sûr il y a eu Robin… Et quelques autres personnes, notamment ce Mushu qui l’accusait du vol d’un objet personnel. Je suis persuadée que ce n’est pas lui, et Robin s’en est défendu également. Enfin bref, cette affaire-là est en cours et je compte bien prouver l’innocence de Robin.

Ça l’agaçait que Mushu s’acharne à l’accuser alors qu’il n’avait rien fait. Tout ça parce qu’ils avaient d’anciennes querelles. Il fallait que chacun prenne leur arrivée à Storybrooke comme une nouvelle chance, un nouveau départ.






_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Jeu 4 Mai - 20:48

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare











Regina avait totalement changée de bord, elle avait pardonné Blanche, enfin, elles s’étaient pardonnées mutuellement. Evidemment, elle était à peine convaincue de ce qu’elle disait : elle était entourée d’héros, rois de la rédemption, faiseurs de bien, Regina savait qu’elle n’avait d’autres choix que de se faire pardonner. Et quelque part, elle devait également en avoir envi, sa vie devait être un peu plus simple désormais, enfin, maintenant que tout s’était un petit peu tassé. Cependant, bizarrement, Freya comprenait les agissements de l’ancienne méchante reine : elle aurait fait pareil à sa place, elle était jeune, désemparée, obtenant une vie aux antipodes de ce qu’elle désirait, à cause d’un secret révélé. Tout était partit loin bien évidemment, la haine l’avait bien trop envahie et énormément de personnes y ont perdus la vie, mais, la louve se mettait à sa place : elle n’aurait peut-être pas fait mieux… Cependant, il fallait bien avouer que la source de toutes ces horreurs était la mère de Regina, évidemment, la louve ne savait pas du tout que la mère de Regina était Cora, la tyrannique sorcière, si elle savait que c’était Cora, elle aurait compris tout de suite pourquoi et comment une mère aurait bien pu tuer l’amour de la vie de sa fille… Frey décida de ne plus insisté pour le moment sur ce sujet : ces souvenirs douloureux n’avaient pour le moment pas lieu d’être éveillés.

Freya secoua la tête, ces souvenirs douloureux remontant à la surface, elle eut alors du mal à garder son calme et ne pas lacher une larme, se reprenant alors, elle dit à son amie :

« Mon père ne m’a jamais comprise, il n’a d’ailleurs jamais cherché à me connaître. J’aurais dû anticiper la chose, et prévoir qu’il aurait pu me faire le plus de mal possible, ce qu’il a fait en tuant Will. »

Ensuite, les deux femmes parlèrent de Robin : l’ancienne méchante reine avait retrouvé l’amour, cela se voyait, le véritable amour Son discours aurait pu être sortit par la plus amoureuse des princesses, comme Blanche-Neige, Cendrillon et compagnie. Secrètement, Freya espérait qu’elle retrouverait un jour le véritable amour, qu’elle retomberait amoureuse, mais elle était tellement fermée qu’une chance d’aimer lui semblait impossible. En se passant la main dans les cheveux, elle dit à Regina :

« Pour être totalement honnête, retomber amoureuse comme tu l’as fait serait exceptionnel… Mais, je serais paranoïaque, j’ai tellement était traumatisée je pense que, du coup, je ne veux plus me faire de mal à cause de l’amour. »

Aux yeux de la louve, retomber amoureuse serait plus un fardeau qu’autre chose, elle serait paranoïaque, aurait peur de ce qui pourrait se passer. De plus, la reine rouge avait d’autres priorités pour le moment, à ses yeux beaucoup plus importantes que l’amour.
Les nouvelles venues n’avait pas que du mauvais, de nouveaux emplois avaient été créés d’après la mairesse et les chiffres d’affaires avaient explosés, en effet, Ruby avait fait part à Freya que le Grannys’ marchait à la perfection.

«  Eh bien tant mieux, cela fait un problème de moins à régler si la plupart sont bien intégrés ! »

Dit Freya sur un ton désormais moins sérieux. Par la suite, Regina paraissait presque horrifiée devant l’histoire que Freya venait de lui raconter sur Juliette, pourtant, cette femme en avait vu des choses… C’était vrai que la reine rouge n’avait pas vu que des beaux jours. Elle acquiesça à la phrase de Regina et lui dit :

« Oh… Nous avons trouvées un terrain d’entente uniquement parce que nous avons une ennemie en commun, et que, heureusement pour moi pour le coup, je pourrais être utile pour battre cette reine ayant un règne de terreur sur notre pays. »

Elle faisait allusion à son statut de louve, en effet, cela pourrait être utile pour combattre les soldats sûrement enchantés de Cora.

Ce Robin avait l’air d’être dans de beaux draps et d’avoir quelques problèmes. Regina parla également d’un Mushu, la reine rouge ne le connaissait absolument pas, enfin, en même temps, Freya n’était pas la personne la plus sociable de la ville…

« Eh bien j’espère que l’innocence de Robin va être prouvée, et puis, te connaissant, je suis certaine que tu vas réussir à l’innocenter. »







_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Sam 13 Mai - 13:01

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare




Regina et Freya avaient un bien triste point commun : l’un de leur parent leur avait infligé la pire douleur qui soit en ôtant la vie de leur premier amour. Le père de la louve et la mère de la future méchante reine avaient scellé le destin de leurs enfants, probablement sans le vouloir en faisant des êtres avides de vengeance. Et pour Regina, on sait où cela l’avait menée. Désormais, elle remontait la pente, mais plus d’une trentaine d’années de noirceur et de solitude avaient considérablement ébranlé la personne. Il devait en être de même pour Freya, et l’ancienne reine ne pouvait que compatir pour son amie dont elle se sentait encore plus proche désormais. En l’entendant parler de son père qui ne l’avait jamais comprise et n’avait jamais cherché à le faire, Regina avait le sentiment de revoir Cora. Sa mère ne faisait que lui reprocher absolument tout ce qu’elle faisait. Elle ne se conduisait pas assez comme une jeune fille comme il faut, le fait qu’elle aimait les chevaux et l’équitation rebutait Cora qui voulait l’obliger à arrêter ce genre d’activité inconvenante pour une jeune fille de son rang. Seul le père de Regina, le roi Henry, la comprenait. Le regard empli d’amitié et de douceur, Regina écoutait son amie se confier ainsi que son tragique passif familial et sur le peu d’espoir qu’elle donnait à l’amour.

-Je comprends, tu sais, vraiment. Je pensais la même chose aussi, je pensais d’ailleurs ne pas avoir le droit d’être heureuse et de connaître l’amour à nouveau. Mais crois-moi, tu ne choisis pas quand ça te tombe dessus. Et quand c’est le cas, c’est merveilleux. C’est bien normal que tu sois traumatisée après ce que tu as vécu. Et même si c’est extrêmement difficile, je ne saurais que trop te conseiller d’essayer de mettre de côté ce douloureux passé. Je ne te dis pas de l’oublier car c’est impossible, sauf avec de la magie, et puis notre passé fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, il nous donne de la force. Non, ce que je veux dire, c’est que tu ne dois pas laisser le passé entraver ton présent et ton avenir. Il faudrait que tu arrives à faire un travail sur toi pour essayer de pouvoir avancer, t’autoriser à faire des rencontres et te rapprocher des personnes qui t’intéressent.

Freya vivait en lisière de forêt près de son refuge. Elle vivait là où elle travaillait, en somme, et assez loin du centre-ville, ce qui n’aidait pas beaucoup d’un point de vue sociabilité. Aussi, Regina voulait l’encourager un peu.
Elles parlèrent ensuite des réfugiés et des petits soucis liés à leur arrivée. Madame le maire expliqua brièvement les choses mises en place pour les aider à se loger et s’intégrer, et désormais, tout commençait à prendre forme. La louve évoqua alors la rencontre d’une ancienne ennemie avec qui elle avait trouvé un terrain d’entente, et Regina voyait en cela une énorme marge de progrès pour son amie même si ce terrain d’entente était une ennemie commune. Quelque peu inquiète de l’entendre donc parler de vengeance, elle plongea son regard dans le sien, comme pour la sonder.

-Que vas-tu faire, Freya ? Vous voulez retourner là-bas pour combattre ?

A vrai dire, cela l’effrayait un peu. Les royaumes du monde des contes étaient si diversifiés et les ennemis pouvaient s’avérer être très dangereux. Regina n’avait aucune envie de voir son amie mourir à cause d’une vieille rancœur.

-Ne crois-tu pas qu’il serait plus raisonnable de continuer ta vie ici, si tu t’y sens bien ?

Puis elles parlèrent de Robin et de l’accusation dont il était victime à cause de ce Mushu qui cherchait sa perle partout.

-Ne t’en fais pas, il n’y a pas l’ombre d’un doute sur l’innocence de Robin.

Ce qui l’inquiétait, c’était vraiment cette idée d’ennemi à combattre que Freya et sa nouvelle « amie » s’était mise en tête. Il y avait déjà le souci de la reine des glaces à résoudre et ce serait périlleux, alors continuer à prendre des risques…

-Tu sais que la vengeance ne mène à rien… N’en suis-je pas l’exemple cuisant ? Par ailleurs, si tu es d’accord, je vais avoir besoin de toi pour retourner dans notre monde et essayer de libérer les royaumes de l’emprise de la reine des glaces… Serais-tu partante ?







_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Jeu 18 Mai - 20:47

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare








Regina faisait un éloge de l’amour, on aurait mis Blanche à la place, cela aurait été presque le même discours, mais le fait que ce soit Regina, cette méchante reine ayant un passé si similaire avec Freya qui disait cela, ses paroles ne pouvaient qu’être vraies. La reine rouge avait envie d’y croire, de retomber amoureuse, pourquoi-pas de construire une famille, mais son passé amoureux était trop douloureux, cicatrisé par l’intermédiaire de l’horrible Cora, mais toujours douloureux. En effet, Freya avait vécu de durs années après la perte de Will, avant de revenir et de commettre son parricide pour devenir reine. Durant ses deux ans de règne, elle ne pensa presque pas à Will, bizarrement, tellement fière d’elle d’avoir accomplie son objectif, une chose était sure : elle ne voulait plus trouver l’amour. Quant à Cora, ses horreurs solidifièrent les pensées de la louve, comettant horreurs sur horreurs : c’était pour elle impossible de retomber amoureuse, elle était désormais une « méchante », et personne n’avait jamais vue des méchantes tomber amoureuse. A l’exception de Regina… Elle était en train de changer la vision des choses de Freya : et si elle avait droit à une deuxième chance ?

« Tu ne sais pas combien tes mots me chamboulent, je ne sais plus quoi penser. Depuis l’assassinat de mon père, puis mon règne, ma prise en captivité par la reine de cœur, ma rencontre avec Cruella, ma vie à Storybrooke, jamais je n’ai pensé une seule fois à retomber amoureuse… Et là, peut-être que, finalement, c’est la chose qui me manque. »
Mis de côté son royaume évidemment, la louve reprit son souffle et dit : « Mais tu as raison, je ne suis pas la personne la plus sociable de Storybrooke. Heureusement que je suis un tantinet connue grâce à mes cheveux particuliers ! » Finit-elle sur un ton humoristique, ses cheveux d’argents ne passaient en effet pas inaperçues, Freya avait d’ailleurs essayé des couleurs brunes pour changer, ne lui déplaisant d’ailleurs pas.

Regina parla des personnes intéressant Freya : il n’y en avait pas des masses… La louve ne comptait pas beaucoup d’amis, des connaissances, oui, mais des vrais amis… A part Ruby, Regina, Calypso ou la drôle Neilina, sans oublier Isaac, on faisait facilement le tour. Freya se devait d’être plus sociable, enfin, ce n’était pas une mince à faire…

Elles dérivèrent ensuite sur son « alliance » avec Juliette contre Cora. Regina avait l’air inquiète, la reine rouge voulut évidemment la rassurer :
« Regina, cette femme met la pagaille dans notre monde, nous devons l’éliminer, et je ressens ce besoin de vengeance, je ne sais pas comment te dire… C’est elle la méchante, mais j’ai ce besoin au plus profond de moi d’être la méchante au moins une fois. De lui montrer ce que c’est de subir tout ce qu’elle m’a infligé. »

L’ancienne méchante reine omit l’idée à Freya de rester ici, après-tout, son amie n’avait pas tort : elle avait presque tout pour être heureuse, des amis aimants, une villa sublime, un métier plus que plaisant entre-autres. Storybrooke avait tout pour plaire hormis un détail : Freya devait « sauver », récupérer son royaume, le Wonderland était son chez-elle. Elle se devait, un jour ou l’autre, de l’avoir.

« Bien-sur que j’aimerais rester ici, enfin, je m’y plais plus que bien, j’ai tout ce que je désire, enfin, dans la mesure du possible. Mais, un jour, je devrais retourner chez moi pour accomplir mon destin. Récupérer mon royaume est ma mission ultime, il me revient de droit, j’en suis la légitime héritière… »


Ces mots venaient presque à contrecœur : la louve avait l’impression de dire cela par obligation, car c’était son devoir de souveraine. Mais, depuis son arrivée à Storybrooke, tout se passait à merveille, sa vie était un long fleuve tranquille entre guillemets.
Regina croyait dur comme fer en l’innocence de ce Robin, cela se voyait qu’elle avait une confiance aveugle envers lui, qu’elle l’aimait. Pourvu qu’elle ne se trompait pas, car, si cet amour n’était pas réciproque, elle risquerait de tomber de haut…

« Eh bien, j’ai hâte de rencontrer ce Robin ! » Ajouta Freya, enthousiaste.

« Je sais que la vengeance ne mène à rien, mais… C’est plus fort que moi, je dois la faire payer, elle a commis trop d’horreurs, du peu que j’ai vu de sa vie. »

La proposition de Regina intrigua fortement la louve : une mission dans le monde des contes ? Contre la reine des glaces ? Après-tout, la reine des glaces était la priorité à éliminer, et même Cora pourrait s’accorder sur ce point-là. La force, l’ouïe et la vue de louve de Freya pourrait être utile, de plus, la reine rouge se sentait concerné par cette mission : même si le Wonderland n’était plus, temporairement, son royaume, elle se devait d’aider à le sauver en tant que souveraine légitime.

« Evidemment que je suis partante ! Combattre cette reine des glaces est notre priorité à tous je pense... »









_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Jeu 25 Mai - 16:40

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare




Freya avait souffert, cela se sentait, et malgré la douceur qui émanait d’elle, physiquement, Regina ressentait dans ses mots qu’elle avait ce besoin inébranlable de vengeance. Elle ne pouvait que le comprendre, elle avait été pareille des années durant. Et elle savait mieux que quiconque que cela n’avançait à rien, que la louve ne serait pas plus heureuse. Elle essayait de lui montrer les bons côtés de la vie, qu’en abandonnant la rancœur, elle pouvait être heureuse comme elle-même l’avait fait, puisqu’elle avait retrouvé l’Amour en la personne de Robin. Freya commençait à se dire qu’elle aurait droit elle aussi au bonheur, elle venait de le dire, et le sourire de Regina n’en finissait plus, ravie d’avoir insufflé un peu d’espoir à son amie.

-Mais oui, tu y as droit.


Elle n’entendit pas son allusion à la reine de cœur à cause du brouhaha soudain du Granny’s. En effet, Leroy venait d’entrer, un peu éméché, en criant une bêtise dont lui seul avait le secret, ce qui attira brièvement l’attention de madame le maire. Attention qu’elle reporta bien vite sur son amie qui commenta sur sa chevelure atypique, ce qui fit rire Regina.

-Oui c’est vrai. Tu es très jolie en plus, quelle que soit la couleur de tes cheveux. J’ai aperçu quelques fois des changements, tout te va à merveille.


Mais Freya évoqua son désir de vengeance, ce qui inquiéta son amie. Elle ne voulait pas la voir commettre les mêmes erreurs qu’elle par le passé.

-Je ne puis que comprendre ce que tu dis, et je ne peux pas t’empêcher d’agir selon ton âme et conscience. En revanche, je te demande, avant d’entreprendre quoi que ce soit, de bien y réfléchir. Pense à tout ce que j’ai fait, regarde comme ça a noirci mon cœur, vois combien il a été difficile, et ça l’est encore aujourd’hui, de me faire pardonner.

A la place de ses idées de vengeance, Regina essayait de montrer à la louve que d’autres perspectives d’avenir pouvaient s’ouvrir à elle, comme par exemple rester à Storybrooke si elle s’y plaisait, qu’ici, elle pouvait démarrer une nouvelle vie loin de ses anciens tracas. Et la reine rouge sembla en convenir, ce qui rassura madame le maire. Mais Freya semblait malgré tout déterminée à rentrer dans le monde des contes pour libérer son royaume.

-Dans ce cas, j’espère que tu accepteras un peu d’aide. Nous avons le temps de voir venir.

La louve voulait rencontrer Robin, et à ces mots, le sourire de l’ancienne méchante reine refit surface. Elle se ferait un plaisir de le lui présenter et elle était d’ores et déjà certaine qu’ils s’entendraient à merveille.

-Ce sera avec plaisir, j’organiserai un diner à la maison, il faudra me donner tes disponibilités.


En entendant parler Freya de son ennemie, Regina ne pouvait s’empêcher de penser à ses propres erreurs. Sans doute y avait-il des gens qui pensaient d’elle ce que la louve pensait de son bourreau. Peut-être que ces gens prévoyaient leur vengeance aussi… Mais il n’était pas l’heure d’avoir de telles considérations. Elle avait demandé à son amie de participer à l’expédition dans le monde des contes pour défaire la reine des glaces, c’était ça la mission urgente. Et Freya accepta au grand bonheur de son amie.

-Parfait, je te remercie Freya, tu seras un atout indispensable. Je te préviendrai de la date du départ, j’ai encore beaucoup de préparatifs à organiser, notamment pour m’assurer que la ville sera entre de bonnes mains en mon absence.

Elle se tut un instant, regardant l’heure. Il commençait à se faire tard.

-Ecoute, je vais rentrer, mais je te tiens au courant. En tout cas, ça m’a vraiment fait plaisir de passer cette petite soirée avec toi. J’espère que nous aurons l’occasion d’en refaire d’autres.


Madame le maire se leva et prit son amie dans ses bras.

-Prends soin de toi, surtout, d’accord ?

Elle desserra son étreinte avant de prendre son sac et déposer un gros billet vert sur la table pour régler les consommations.

-Rentre bien, je t’appelle demain pour te donner quelques détails pour le voyage. Je te souhaite une bonne nuit.


Souriante, elle enfila son manteau et quitta l’établissement pour rentrer chez elle. Il y avait encore beaucoup à faire et la journée du lendemain ne serait pas de tout repos.








[/quote]

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   Sam 27 Mai - 18:45

Confessions désormais nécessaires.
Regina Mills & Freya Nightmare











Face aux mots de Freya, Regina eut un grand sourire, sincère, et c’est alors que Freya poussa encore plus loin son questionnement : et si cette vengeance était inutile, et si, son règne au Wonderland n’avait pas, plus lieu d’être. La louve se résigna de suite à cette idée : elle connaissait mieux que personne les terres du pays des merveilles, aussi complexes, merveilleuses et dangereuses soient elle, elle méritait amplement de régner sur le Wonderland.

Néanmoins, elle se plaisait plutôt bien à Storybrooke… C’était à voir, mais Freya devra, tôt ou tard, prendre une décision définitive, un grand tournant arrive dans sa vie, c’est indéniable.

« Seul l’avenir nous le dira… »

Sa voix était remplie d’espoirs, mais elle ne se faisait pas de fausses illusions : il y avait très peu de probabilités. Ensuite, alors que Freya parlait de Cora et Cruella, Leroy entra, bougonnant comme à son habitude. La louve n’y prêta que peu d’attention, elle ne portait pas spécialement le « nain » dans son cœur.

« Oh merci beaucoup, c’est vrai que de temps en temps j’aime me faire une teinture en brun. Mais le blond revient vite au galop ! »
dit-elle en riant, elle continua : « Tu es également magnifique Regina, sincèrement. »

La louve le pensait réellement : ce Robin avait une chance folle.
Regina embraya sur un conseil d’amies : la vengeance ne menait pas à grand-chose, elle était inutile même, et parfois nous menait à notre perte. Regina avait sûrement raison, mais là, Freya n’était pas la méchante, et Cora avait fait des choses terribles à tout un peuple : se débarrasser d’une telle peste serait un service rendue à un pays entier.

« Je sais… Mais, elle a fait souffrir un peuple entier, la tuer ne serait, malheureusement pour elle, qu’un service rendu… Elle est responsable de tant de malheurs, il faut que cela cesse… »


Bien-sur, la reine rouge du Wonderland était mitigée : rester à Storybrooke, ou retourner dans son royaume ? La louve avait à Storybrooke la vie la plus paisible de la ville, avait une sublime villa reculer de la ville, un refuge avec énormément d’animaux, était plutôt appréciée en général, avait des amis, enfin peu, mais des personnes importantes dans sa vie : pourquoi changer tout cela ? Eh bien, pour son royaume… Là où elle avait vécu son enfance, là où elle avait régné, dirigée un peuple entier.

« Ton aide serait vraiment bénéfique, je te remercie mille fois. »


Cela touchait vraiment que Regina puisse proposer son aide, elle pouvait réellement compter sur elle, en réelle amie.

« Oh ce sera avec plaisir ! Eh bien, je suis plus ou moins disponible tout le temps, à part quelques soirs aléatoires au refuge, mais ces temps-ci sont plutôt calmes. J’imagine que pour toi, les week-ends sont préférables. »


Regina, en temps que Madame le Maire devait beaucoup travailler, encore un avantage que Freya tirait à Storybrooke : elle ne se foulait pas trop, et finissait en général tôt, même si elle restait avec les animaux du refuge au plus possible. A la suite, Regina informa qu’elle donnerait les dates pour l’expedition dans le désert de glace, pour combattre cette Ingrid, Freya répondit alors :

« Pas de soucis, tiens moi au courant, en tout cas, tu peux réellement compter sur moi. Je confierais le refuge à Charles… Enfin non, Neilina plutôt. »
Neilina était un choix légèrement plus raisonnable que Charles, même si ce dernier adorait les animaux et était adorable, ses excentricités étaient toujours imprévisibles.

Regina informa alors qu’elle allait rentrer, et Freya regarda sa montre : il commençait effectivement à se faire tard et le Granny’s se vidait petit à petit, Leroy ayant fini de faire part de ses petites histoires.

«  Ce sera avec plaisir Regina, j’ai déjà hâte ! »,
dit-elle en souriant, elle continua en faisant un clin d’œil à son amie : « Je suis également impatiente de pouvoir voir ce cher Robin. »

Les deux femmes se levèrent et se prirent dans les bras, Freya répondit à Regina :
« Prends-également soin de toi Regina, et t’en fais pas pour moi, mon nouveau prince m’attends juste à la sortie. »

Regina sortit un billet verre pour régler les consommations, ce qui gêna évidemment la louve : elle comptait elle-même payé, c’était elle qui avait proposé cette soirée à Regina en plus… Elle dit alors :

« Raison plus de nous faire une autre soirée, la prochaine fois, c’est moi qui paye ! »
, elle conclue alors : « Rentres bien aussi, et je te souhaite une bonne nuit aussi, à demain. »

Freya alla alors vers Ruby finissant tout juste son service, elles discutèrent un petit moment et ensuite, la louve rentra chez elle.









_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Confessions désormais nécessaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions désormais nécessaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Retrouvailles et confessions
» Pallando || Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher.
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: Le Granny's dinner-
Sauter vers: