AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mer 5 Avr - 8:43

Excusez-moi, princesse




Petit Jean avait senti un énorme poid se retirer de ces épaules lorsqu'ils purent enfin libérer Robin de la prison. Le merry-men pouvait être qualifié de force de la nature, mais il n'avait pas les épaules d'un chef, encore moins d'un père de substitution auprès de Roland. Il avait assumé ce double rôle en faisant de son mieux, mais n'avait jamais cessé d'espérer que leur véritable chef, Robin des bois, revienne un jour.

Aujourd'hui, c'était chose faite. Leur groupe avait retrouvé un chef digne de son nom et Roland allait enfin pouvoir connaître son père. Autre conséquence de cette évasion : la troupe comportait plusieurs nouvelles têtes puisqu'ils en avaient profité pour libérer les autres prisonniers.

D'ailleurs, c'est à cause de cela que Petit Jean s'afférait autour de leur nouveau campement, afin que chaque nouvelle recrue ait sa place. Plus tard, dans la soirée, ils feront la fête. Il y avait tant de choses à fêter ! Le retour de Robin, la liberté des autres prisonniers, le retour à leur mission. D'ailleurs, c'est aussi à cause de se dernier point que Petit Jean s'assurait d'être suffisamment occupé pour ne pas y penser. La joie de retrouver son ami avait vite fait place à une sorte de pression. Pire, il en venait à redouter le moment où il allait devoir relater au prince des voleurs ce qui s'était passé en son absence. Petit Jean avait fait de son mieux, mais il ne pouvait s'empêcher de craindre de ne pas avoir été à la hauteur en remplaçant temporairement son frère de coeur. En plus de cette crainte, il lui avait semblé voir une lueur dans le regard de son ami nouvellement libéré, une noirceur causée sans doute par un long séjour en prison. L'Agrabien n'aimait pas du tout ce qu'il avait cru percevoir dans ce regard et se demandait comment aborder le sujet tout en espérant avoir mal vu.

En résumé, Petit Jean avait toutes les raisons de se concentrer sur autre chose et la princesse Belle lui offrit, sans le savoir, cette occasion. L'ex-soldat avait du mal à admettre qu'une princesse veuille rejoindre leurs rangs. Oh, il ne doutait pas de son courage, mais, de son point de vue, la vie de fugitive ne convenait pas à quelqu'un de la royauté.

"Laissez-moi vous aider, princesse." Proposa poliment en s'approchant de Belle. "Ceci est assez lourd." Compléta-t-il en lui enlevant un petit baril des mains de la princesse, sans doute contenant une de ces étranges boissons qui pouvait 'déterrer un mort en quelques gouttes' comme le disait l'expression, tant le contenu était fort alcoolisé. "Et le contenu... N'est pas... Hum, à mettre entre toutes les mains." Il essayait d'être le plus diplomatique possible. Il ne doutait pas qu'une femme puisse être une farouche guerrière. Après tout, il avait côtoyé la princesse Jasmine. De là à accepter qu'une princesse boive le même tord-boyau qu'eux... C'était un pas qu'il refusait de franchir.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mar 11 Avr - 16:32


Excusez-moi, princesse




On dit souvent que le hasard fait bien les choses, on dit aussi que dans la pire des situations, la roue finit toujours par tourner tôt ou tard. Lorsque notre petite Belle se retrouva enfermée dans ce sordide cachot, elle crut vraiment que sa dernière heure était venue. Personne ne savait qu’elle se trouvée enfermer là et la méchante Reine s’était personnellement assurée que Rumple la pense morte. Elle n’avait donc aucun espoir de sortir de ce cachot vivante. C’était donc comme ça que le chapitre de sa vie allait se terminer ? Mais heureusement pour elle, il en fut tout autrement, car il se trouvait que celui que tout le monde appelait le Roi des voleurs, se trouvait lui aussi enfermer dans un de ses cachots. Ses amis ne tardèrent donc pas pour le sortir de là mais ils ne se contentèrent pas de libérer uniquement Robin, ils le firent avec tout le monde ! Quel soulagement pour Belle ! Elle leur devait une reconnaissance éternelle et elle rentra donc avec eux en direction de leur camp.

Cela faisait à présent un petit moment qu’elle se trouvait parmi eux, et faisait tout ce qu’elle pouvait pour les aider au mieux dans leur tâche quotidienne. Elle les aidait à la cuisine, à raccommoder des vêtements, à préparer le repas et surtout, à raconter des histoires à Roland. Même si de base la jeune femme avait été une Princesse, elle avait aussi été la bonne du Ténébreux et elle avait apprit beaucoup de choses. Ce soir-là, tout le monde allait faire la fête et célébrer non seulement leur liberté, mais aussi et surtout, celle de Robin. Belle avait eu de la chance d’atterrir avec des personnes aussi adorable. Elle était en train d’aider aux préparatifs et s’apprêta à aller emmener un baril de boisson, lorsque petit Jean le lui enleva des mains. Faussement vexée, elle mit ses mains sur ses hanches et haussa un sourcil. « Donc sous prétexte que je suis une femme je suis faible ? » Bien sûr qu’elle ne lui en voulait pas, elle savait qu’il était un peu maladroit envers elle mais elle ne demandait qu’à faire ses preuves. Pourtant, ayant vécu un certain temps avec le Ténébreux, elle les avait faîtes. « Combien de fois vous ai-je demandé de m’appeler Belle ? Il y a bien longtemps que je ne vis plus comme une princesse.  Que voulez-vous dire par là ? Ce n’est qu’une boisson me semble t il. »

La jeune femme ne comprenait pas pourquoi les hommes en faisaient toute une montagne de cette fameuse boisson. Elle était bien tentée de mettre petit Jean au défit, elle était curieuse de la boire mais elle était très loin d’imaginer à quel point c’était une mauvaise idée. En même temps, quand on refuse une boisson à une personne, la curiosité la pousse à y goûter malgré les avertissements. Que pouvait-il lui arriver ? « Vous seriez étonnée de savoir de quoi je suis capable » Elle croisa les bras. « C’est dangereux de sous estimer une femme. »


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Jeu 27 Avr - 22:22

Excusez-moi, princesse




Belle était d'une aide précieuse depuis son arrivée au campement. De cela, il ne dira jamais le contraire. Pourtant, Petit Jean ne pouvait passer outre le statut social de la princesse. Il ne pouvait s'empêcher de penser que leur nouvelle recrue ne devrait pas faire certaine chose. Sans doute parce qu'il avait été chef de la garde à Agrabah pendant une grande partie de sa vie. C'est donc le plus naturellement du monde qu'il avait délesté le baril des mains de la demoiselle en prétextant vouloir l'aider, alors que l'Agrabien savait aussi que de contre-dire une princesse se faisait à vos risques et périls. Après tout, la princesse Jasmine avait également un sacré tempérament et c'était un euphémisme de le dire ainsi !

À cause de cela, Petit Jean ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine timidité, qui offrait un contraste amusant avec sa stature imposante. Il devait se faire violence pour ne pas baisser le regard alors que Belle réagit à sa remarque. L'ex-soldat en regrettait presque son intervention, mais, lui demander de laisser la princesse porter et aider aux préparatifs sans réagir revenait à demander à un poisson de voler. Petit Jean avait changé de vie depuis qu'il avait rejoint la bande de Robin, pourtant, certaines choses restaient gravé en lui, d'un temps où il répondait encore au nom de Razoul.

"Loin de moi l'idée de sous-entendre ce genre de chose." Assura-t-il immédiatement. Ces doigts pianotaient sur le dessus du baril, trahissant le fait qu'il cherchait une justification à fournir. "Mais la fête de ce soir est pour fêter votre libération à tous alors, en tant qu'invité..." Petit Jean se noyait dans ces explications, se rendant compte trop tard qu'il ne savait comment finir sa phrase. Fort heureusement, son interlocutrice lui offrit une échappatoire en poursuivant.

Quoi qu'il avait peut-être pensé trop vite en espérant un soulagement dans la suite de la conversation. Le grand gaillard esquiva volontairement la remarque de Belle qui insistait pour être nommé par son prénom et non par son titre, pour se concentrer sur ces autres questions concernant le contenu du baril.

"Et bien cette boisson..." Répondit-il en tapotant le couvercle du baril. "Et ce qu'on pourrait appeler communément un tord-boyaux. Croyez-moi, vous ne voulez pas y goûter." Assura-t-il.

Il aurait dû s'en douter. Il suffisait d'assurer une conviction dans le genre pour provoquer la curiosité et l'envie de la découverte par ses propres moyens. La psychologie inversée n'était pas son fort. Belle insista. Petit Jean ne put s'empêcher de rire devant la détermination de la demoiselle. Non un rire moqueur, mais celui du bon vivant qui le caractérisait. "Cela sonne comme un défi." Dit-il avec amusement en posant le baril, avant de se souvenir à qui il parlait et de reprendre une mine sérieuse. "Je vous assure, princesse, c'est une très mauvaise idée."

Le mot 'princesse' avait fusé, sans qu'il ne le fasse exprès. Le genre de détail qui pouvait inciter à s'entêter plutôt que d'inciter à la prudence.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Lun 1 Mai - 15:39


Excusez-moi, princesse





Depuis qu’elle était sortie de cet horrible cachot, Belle était très reconnaissante aux joyeux compagnons de Robin et plus particulièrement, à Petit Jean, Lorsqu’elle avait été libérée, elle n’avait pu s’empêcher d’éclater en sanglots dans les bras de ce dernier. Depuis ce jour-là, elle était toujours restée dans son ombre, et elle avait vraiment beaucoup apprit avec lui. Elle avait dû le supplier pour qu’il lui apprenne à chasser et à se battre à l’épée. Mais pour ses disciplines-là, ça avait été peine perdue. Heureusement, Robin lui avait donné un coup de main sur ça et elle partait chasser avec lui parfois, mais elle voyait bien que ça n’enchantait pas Petit Jean, pour lui, une princesse n’est pas censée faire ça. Si Belle l’écoutait, elle passerait ses journées assise sur un tronc de bois avec un livre à la main sans rien faire d’autre. Mais la jeune femme n’était pas du tout ce genre de princesse, elle n’hésitait pas à se salir et à mettre la main à la patte.

Elle savait bien que ce dernier ne voulait pas être méchant avec elle en la laissant à l’écart. Pour cette raison, la jeune femme restait toujours gentille avec lui et essayait gentiment, de lui faire comprendre qu’elle n’était pas en sucre et que son statut elle ne l’avait plus depuis longtemps. Elle était restée tellement longtemps au service du Ténébreux, qu’elle avait oublié ce que c’était que d’être une princesse, mais Petit Jean, se souvenait très bien de la façon dont on traitait les princesses pour le plus grand désespoir de Belle.

« Vraiment ? C’est pourtant l’impression que je ressens pour le moment. » Petit Jean prétextait que les invités n’étaient pas censés aidé qui que ce soit et par conséquent, ils devaient tous rester assis sans rien faire en attendant d’être servit. « Pour tout vous dire, j’ai toujours rêvais d’aider les personnes qui sont autour de moi. Il y a bien longtemps que je ne me considère plus comme une princesse. J’ai travaillé comme gouvernante pendant des années au cas où vous l'auriez oublié, et je dois bien avouer que j’ai aimais ça, me sentir utile. »

Mais Petit Jean continuait de la considérer comme une petite chose fragile au fur et à mesure que la conversation avançait. Il ne la connaissait pas suffisamment pour savoir que plus il allait la rejeter, plus elle allait tout faire pour obtenir ce qu’elle voulait et pour ça, les princesses sont assez douées. Elle allait donc tout faire pour qu’il l’appelle Belle et pour goûter ce qui se trouvait dans ce baril de tous les conflits. Bon, il serait probable qu’elle le regrette par la suite, mais elle était curieuse.

« Je ne veux pas y goûter ou vous ne voulez pas que j’y goûte ? Car ce n’est pas du tout la même chose vous en conviendrez. » Elle garda toujours les bras croisés mais elle restait toujours très douce dans ses paroles. « Un tort boyau rien que ça ? Pourtant, pratiquement tout le monde en bois ici et si j’en juge par vos états, tout le monde se porte très bien. »

Petit Jean se mit ensuite à rire et la jeune femme ne put s’empêcher de rire à son tour, le rire de ce dernier était très communicatif. Mais Belle ne laissa pas tomber pour autant son objectif, celui de goûter à ce fameux breuvage. Intérieurement, elle savait aussi qu’il s’agissait d’une mauvaise idée, mais elle était quand même curieuse d’y goûter. Vous savez ce que l’on dit après tout, c’est en se cassant la figure que l’on apprend à marcher non ? « Oui, parfaitement, c’est un défi. Et cessez de m’appeler princesse, je m’appelle Belle, je vous l’ai déjà dit plusieurs fois. »

Tout en parlant, elle retira le verre en bois qu’elle avait à sa ceinture et remplis le fond de son verre. L’odeur du liquide vint aussitôt lui chatouiller les narines, en effet, ce breuvage avait vraiment l’air d’être fort. Mais elle ne se démonta pas pour autant et décida de boire cul sec. Mais elle le regretta bien vite car si elle avait avalé une flamme, ça aurait très certainement eu le même effet. Sa gorge se mit à la brûler et elle se mit à tousser comme si elle était en train de s’étouffer. Elle avait voulu jouer la grande, eh bien voilà…


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mar 9 Mai - 7:58

Excusez-moi, princesse




Petit Jean voyait bien que Belle n'était pas avare en effort pour s'intégrer. D'ailleurs, il était le premier à l'aider ou l'encourager lorsqu'il ne s'agissait pas d'entraînement à l'épée, de chasse ou de toutes autres choses qu'il estimait trop s'éloigner de ce que devait faire une princesse. Il n'arrivait pas à oublier la réaction de l'ancienne prisonnière lorsqu'ils l'avaient trouvé dans sa cellule. Du temps où il répondait encore au nom de Razoul, il avait échoué à protéger la princesse Jasmine, pire, il avait contribué à ces malheurs en obéissant aveuglement à Jafar, il ne comptait pas commettre cette erreur une deuxième fois avec Belle. Il allait s'assurer qu'il ne lui arrivera rien. Seulement, on ne pouvait pas dire que leur repère dans la forêt n'offrait pas la même sécurité qu'un château et que la compagnie des joyeux compagnons était aussi raffinée que celle des nobles...

L'ex-chef des gardes restait maladroit dans ces bonnes intentions et, comme il pouvait se montrer parfois aussi têtu qu'une mule, aucune des remarques dites avec patience et gentillesse par la concerner n'arrivaient à lui faire changer d'attitude. "J'en suis navré. Ce n'était pas le but recherché." Commenta-t-il alors que Belle parla de l'impression que son intervention donnait. Malgré sa déclaration, son attitude laissait penser que Petit Jean resterait fermement camper sur ces positions. Il cherchait ensuite un prétexte pour justifier sa conduite, sachant que rappeler son rang à leur invité ne serait pas une bonne idée. Justement, le statut d'invité semblait être une bonne excuse, sauf que l'Agrabien s'embrouilla dans ces explications, au point de ne pouvoir poursuivre jusqu'au bout.

"Si c'est ce que vous voulez vraiment, je suis sûr qu'on trouver une autre tâche qui..." Commença-t-il avec la docilité d'un garde qui avait l'habitude d'écouter les envies princières. Son regard chercha un élément du décor qui pourrait lui venir en aide, tandis que ses mains tenaient toujours fermement le baril.

D'ailleurs, la discussion s'attarda sur le contenu du récipient. Petit Jean signala bien vite, peut-être un peu trop vite, qu'il s'agissait d'un tord-boyaux et que Belle ne voulait certainement pas y goûter. Grave erreur. L'Agrabien parut un instant déstabilisé devant la répartie de la princesse. "C'est que... Certains s'y sont très vite habitué ou n'ont rien connu d'autres." Réussit-il à répondre alors que Belle signala que tout le monde en buvait et semblait aller bien.

Au-delà de la gêne ressentit, l'ancien chef des gardes était amusé de voir la jeune femme potentiellement lui lancé un défi de boisson, ce qui lui arracha un rire qui trouva vite écho dans celui de son interlocutrice. Juste après, Belle confirma son défi et, avant que Petit Jean ne puisse ajouter quoi que se soit, elle s'était saisie de son verre en bois pour boire cul sec le fond du verre rempli du breuvage. Petit Jean ouvrit des yeux ronds de surprises. Comme il le redoutait, la réaction de la princesse fut immédiate. L'ex-soldat posa immédiatement le baril qu'il tenait pour remplir un gobelet d'eau.

"Tenez, buvez." Dit-il en présentant ce verre. Il tapota légèrement le dos de la jeune femme pour lui faire passer sa quinte de toux. Ces gestes et ces décisions témoignaient que ce n'était pas la première initiation à l'alcool locale auquel, il assistait. Lorsque la toux se calma, Petit Jean eut un sourire. "Vous voilà bien attrapée." Commenta-t-il. Il poussa tout de même un bref soupir de soulagement. "Moi qui allais relever votre défi en disant que si vous gagniez, j'arrêterais de vous appeler princesse..." Glissa-t-il avec amusement. Il pensait bien naïvement que le débat était clos.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mar 23 Mai - 14:17


Excusez-moi, princesse





Petit Jean avait raison de ce côté-là, Belle faisait vraiment tout pour s’adapter au maximum. En même temps, ce n’était pas très compliqué, elle avait était gouvernante pendant un sacré bout de temps chez le Ténébreux, il y avait alors un certains nombres de choses qu’elle savait faire et qui en avait surpris plus d’un étant donné que de base, elle avait du sang Royal dans ses veines. Mais la jeune femme ne voulait pas qu’on la traite différemment, elle voulait être au même niveau que tout le monde, et elle savait que Petit Jean avait dû mal avec ça, elle ne cessait de le reprendre à chaque fois qu’il l’appelait Princesse, mais ça ne marchait pas souvent hélas. Il fallait dire qu’il y avait tellement longtemps que Belle ne vivait plus comme une Princesse, qu’elle ne savait plus trop comment elle devait se comporter.

La jeune femme aimait se sentir utile et ça, Petit Jean avait dû mal à le comprendre. Pour lui, une Princesse devait se faire servir et il ne pouvait pas en être autrement, mais Belle ne l’entendait pas de cette oreille. Mais les deux avaient des idées bien encrées dans leur tête et il était relativement difficile de les faire changer d’avis. Même si Belle ne se laissait pas faire, elle cédait à Petit Jean la plupart du temps car elle ne voulait pas s’embrouiller avec lui. Alors elle disait oui à ce qu’il voulait devant lui, et dès que ce dernier avait le dos tourné, elle en faisait qu’à sa tête. Elle fit à Petit Jean son plus beau sourire car elle savait très bien qu’il ne faisait pas exprès de se montrer un peu brut parfois. « Oui, je sais très bien que ce n’était pas votre but, je commence à vous connaître depuis le temps. »

Belle suivit le regard de Petit Jean et comprit tout de suite ce que ce dernier était en train de faire. Mais elle voulait reprendre son petit tonneau et elle ferait tout pour le récupérer. Elle voulait montrer à Petit Jean qu’elle était tout à fait capable de le porter. Et puis, rester sans rien faire, il n’en est pas question, elle aussi elle était têtue de son côté. « Je pourrais récupérer ce petit tonneau par exemple. » Soudain, une idée lui vint, elle savait qu’il ne résistait pas aux ordres des princesses, alors elle allait se remettre en mode princesse. « Et si je vous ordonne de me le redonner ? »

Elle voulait absolument savoir ce qui pouvait bien se trouver dans ce tonneau et elle savait très bien qu’elle allait probablement le regretter. Mais comme lui disait son père, c’est en se cassant la figure que l’on apprend marcher et la jeune femme n’avait jamais eu la chance de goûter à un alcool fort. Ce genre de breuvage n’est pas pour les Princesses, ça aussi elle l’avait entendu un nombre incalculable de fois. Elle voulait donc que ça change et elle ferait donc tout pour y goûter avec ou sans l’accord de Petit Jean. Après tout, s’était elle la Princesse et elle pouvait bien abuser de son statut pour obtenir ce qu’elle désirait.

D’une certaine manière, Belle ne regretta pas d’avoir tenté l’expérience, mais quand Petit Jean lui avait dit qu’il s’agissait d’un tort boyau, il n’avait vraiment pas exagéré du tout. La jeune femme avait eu l’impression de boire de l’acide qui était en train de faire fondre tout ce qu’elle avait à l’intérieur de son corps. Elle s’essuya les yeux et prit le gobelet d’eau que Petit Jean lui tendit, elle but tout de suite.

La toux finit par passer pour le plus grand soulagement de Belle. Mais pour elle, le défit n’était pas terminé, bien au contraire, ce n’était que l’échauffement. « Eh bien pas de souci, le temps que je me remette et on remet ça. Je ne me considère plus du tout comme une Princesse Petit Jean, je ne possède plus rien. A présent, je suis une personne come tout le monde, il faudrait que vous l’intégriez. Mon titre, le château de mon père, les jolies robes et tout ce qui va avec c’est terminé. »

La jeune femme avait des sanglots dans la voix. Son père et son château lui manquaient terriblement, elle ne savait pas du tout où ce dernier se trouvait, s’il était en vie ou non. Elle se mit dos à lui ca elle ne voulait pas qu’il la voit pleurer. Ce n’était pas digne d’elle et de l’ancienne Princesse qu’elle avait été.


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mar 30 Mai - 9:00

Excusez-moi, princesse




Petit Jean détestait ce genre de situation. Il appréciait Belle, mais n'arrivait pas à passer outre de son titre. Il appréciait que la demoiselle face des efforts, tout en ne pouvant pas s'empêcher de penser qu'une princesse ne devrait pas faire certaines choses. Bien sûr, il ne pouvait s'empêcher d'exprimer son point de vue à la concerner, le plus diplomatique possible. L'Agrabien craignait toujours de blesser son interlocutrice, ce qui lui donnait l'impression de marcher sur des oeufs ou d'être tiraillé entre son ancienne vie de chef de la garde royale et son mode de vie actuelle. Il fut donc soulagé d'apprendre que Belle ne lui prêtait pas de mauvaises intentions dans ces paroles maladroites.

Il lança un regard aux alentours, cherché quelque chose qui pourrait couper la poire en deux. Une tâche pas trop dure, qui pourrait occuper la princesse. Tout plutôt que ce petit tonneau, en apparence inoffensif, mais dont il voulait éloigner le contenu des lèvres innocentes de son interlocutrice. Petit Jean afficha un mince sourire devant la proposition de Belle de lui donner un ordre. "C'est vrai, vous pourriez le faire." Admit-il, en posant le petit tonneau, mais en gardant une main dessus. "Mais cela restera une mauvaise idée." Sa réponse vague ne permettait pas de savoir s'il allait obéir ou non. La princesse Jasmine lui avait déjà fait le coup de l'ordre princier, et, à cette époque, Razoul avait pu se cacher derrière l'excuse d'être sous les ordres directs du grand vizir. Ce ne serait donc pas la première fois qu'il tiendrait tête à une princesse.

Le merry-man n'avait pas conscience d'attiser la curiosité de la demoiselle en insistant sur le fait que tout cela était une mauvaise idée. Il continua tout de même d'essayer de la dissuader, évoquant le fait que c'était un tort boyau. Il continua jusqu'au moment où Belle s'entêta dans son projet au point d'y goûter. Petit Jean remplit un gobelet d'eau qu'il tendit à la princesse. Il évita de dire des phrases comme 'je vous l'avais bien dit', préférant taquiner un peu la demoiselle. L'Agrabien évoqua un défi, croyant que l'affaire était close. Ce qui était la preuve qu'il sous-estimait le caractère têtu de son interlocutrice. Belle affirmait que le défi était toujours d'actualité et Petit Jean ne cacha pas sa surprise. Il ne savait pas s'il devait admirer cet entêtement ou, au contraire, le lui reprocher. En tout cas, il avait enfin réalisé qu'il ne pouvait faire changer d'avis la princesse.

Avant qu'il ne puisse ajouter quoi que se soit, la voix de Belle s'était alourdie par des sanglots contenus. Petit Jean fut totalement pris par surprise tandis que la demoiselle lui tournait le dos, certainement pour cacher son chagrin. Gêné, l'Agrabien se frotta le nez avant de poser une main rassurante sur l'épaule de la princesse. "Ce n'est pas terminé. Les anciens jours heureux reviendront." Affirma-t-il avec douceur. "Moi-même, je pensais que jamais Robin ne retrouverait sa liberté et pourtant, nous allons fêter son retour, ce soir. Alors, gardez l'espoir." Il tapota l'épaule avant de retirer sa main.

Il prit son gobelet et le rempli du contenu du tonneau avant de le tendre à la demoiselle. "En attendant ce jour, il était question d'un défi." Dit-il sur le ton de celui qui tentait à ramener la conversation sur un sujet plus joyeux. "Donc, si vous gagnez, je ne vous appellerai plus princesse." Plaisanta-t-il avec un sourire. "Et si je gagne ?" Demanda-t-il avec malice. Finalement, ce qu'il avait cherché à éviter devenait une diversion pour changer les idées de la princesse. Quelle ironie.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mar 27 Juin - 22:27

[quote="Belle French"]
Excusez-moi, princesse





Petit Jean était à des milliers de kilomètres de savoir tout ce que Belle avait vécu en vivant avec le Ténébreux. Elle avait dû faire la lessive, briquer le sol, nettoyer l’argenterie et pleins de choses encore. Elle ne se considérait vraiment plus du tout comme une princesse, mais pour Petit Jean, elle le resterait jusqu’à la fin de sa vie. Elle restait calme quand elle parlait avec lui, car elle savait qu’il n’avait pas du tout envie de la blesser, bien au contraire. Elle le sentait vraiment en sécurité avec lui, mais parfois, elle le trouvait un peu trop envahissant. Elle savait pourtant que ce n’était pas volontaire de sa part.

Belle adorait ce jeux entre lui et elle, elle adorait les défits et quand elle avait une idée en tête, elle ne lâchait pas l’affaire. Têtue ? Complètement, et ce trait de caractère, Rumple l’avait apprit à ses dépends. Les mains sur ses hanches, elle le toisa comme une princesse en colère. Ah, il voulait qu’elle redevienne une princesse ? Il allait être servit dans ce cas. Elle pouvait avoir très mauvais caractère quand elle l’avait décidé. Elle était douce et gentille, mais il ne fallait pas la chercher de trop non plus. « Eh bien dans ce cas, votre princesse vous ordonne de lui redonner ce tonneau. » Elle ne savait pas si ça allait marcher, mais une chose était certaine, elle finirait la tâche qu’elle avait commencée et aiderait tout le monde à servir le repas.

Bon d’accord, boire le contenu de son verra avait vraiment une très très mauvaise idée. Et la toux qui suivit le lui fit clairement comprendre. Petit Jean devait être fier de cette scène et il avait raison au fond. Belle avait voulu jouer les grandes et voilà tout ce qu’elle venait de gagner. Elle ne comprenait vraiment pas comment on pouvait boire souvent ce genre de boisson. Ca arrachait vraiment… Mais la jolie brune ne se laissa pas démonter pour autant. Il fallait qu’elle se reprenne comme l’ancienne princesse qu’elle était. Elle but son verre d’eau cul sec. « Merci beaucoup » Elle s’essuya les larmes qui étaient sortie sans qu’elle ne puisse les contrôler.

Puis, vint le moment où Belle commençait à perdre espoir. Rumple lui manquait plus que tout et plus les jours passaient, plus s’était dur pour elle. Elle donnerait tout ce qu’elle possédait pour retourner chez lui. Mais comment ? Elle ne savait même pas comment rentrer chez elle. Mais Petit Jean avait raison et Belle savait aussi quand dans les livres, il y a toujours une fin heureuse. « Merci Petit Jean, vous avez sans doute raison. C’est juste que parfois, c’est plus difficile que d’autre. »

Elle prit le verre qu’il venait de lui tendre et lui fit son plus joli sourire. « Si vous gagnez, qu’est ce qui vous ferait plaisir ? Que je me conduise comme une Princesse digne de ce nom ? » Une chose était certaine, Petit Jean avait vraiment un don pour remonter le moral des troupes. Elle comprenait mieux pourquoi il était le meilleur ami et le bras droit de Robin.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Lun 10 Juil - 20:51

Excusez-moi, princesse




Petit Jean avait essayé de dissuader la princesse de toutes les façons possible. Quoi que non, il n'avait pas essayé de la porter au loin ou de l'assommer. Disons qu'il avait essayé toute les façons diplomatiques possibles. Hélas, Belle s'était montré aussi têtu que lui et avait bravé ces conseils en buvant une gorgée du contenu du tonneau. Certains auraient pu éprouver une joie mauvaise devant la réaction de la fautive prise à son propre piège, mais ce genre de comportement n'était pas dans le caractère de l'Agrabien. Il plaisante, certes, mais offrit tout de même de l'eau à son amie et une tape amicale sur l'épaule. La réaction de la princesse lui rappelait la sienne lorsqu'il avait goutté pour la première fois à une boisson alcoolisée, certainement de la même 'qualité' douteuse que celle ingurgitée par Belle. Il était, à l'époque, un jeune homme venant d'entrer dans l'armée du Sultan. Jeune homme voulant faire ses preuves et obtenir l'estime de ces aînés, il avait aussi bu d'un coup le contenu de son verre, et l'avait regretté presque autant que Belle maintenant. C'était cette pensée qui lui arracha un bref rire et non une envie de se moquer de la demoiselle.

On aurait pu croire que le ton serait bon enfant, pourtant son interlocutrice se laissa aller au désespoir. Peut-être était-ce cet alcool bon marché qui avait eu le temps de lui monter à la tête ? Petit Jean avait déjà vu des coriaces s'effondrer en larmes à cause de la boisson. L'alcool pouvait être un bon compagnon ou bien un faux frère permettant de faire remonter des souvenirs douloureux à la surface de votre mémoire. En boire était souvent à double tranchant. L'Agrabien fit de son mieux pour insuffler un peu d'espoir à la demoiselle en citant en exemple le retour de Robin des bois parmi eux. En plusieurs occasions, Petit Jean avait cru ce retour impossible, à mesure que Roland grandissait et que son père ratait tous les moments clefs de son enfant, comme son premier mot ou son premier pas. Pourtant, on fêtait son retour ce soir. N'y avait-il pas de meilleur signe qu'il ne fallait jamais abandonner ?

"Je sais. Et n'ayez pas honte de verser des larmes quand la réalité vous semble trop dure." Dit-il avec douceur en posant une main réconfortante sur l'épaule de la princesse. Il s'agissait d'une tentative maladroite pour signaler que si Belle avait besoin d'une épaule sur laquelle pleurer, il serait toujours là. Une scène qui aurait sans doute faire rire Allan, leur ménestrel. Le grand gaillard n'était pas aussi doué que le musicien lorsqu'il s'agissait de parler aux membres du sexe opposé.

Afin de dissiper un potentiel malaise, il tendit un verre à Belle et lui proposa un défi, histoire de chasser les mauvais souvenirs de cette conversation. Il proposa qu'en cas de victoire de la demoiselle, il ne l'appelle plus par son ancien titre. Voilà qui devrait la motiver ! Dire qu'au début, il avait été contre l'idée que Belle y goûte alors que, maintenant, il proposait un jeu à boire. Ce changement de comportement était dû au fait que Petit Jean s'était rappelé de sa première expérience avec l'alcool qui lui avait servi de rite de passage auprès des autres soldats. Puisque le mal était fait, pourquoi ne pas tenter quelque chose de similaire ? Belle lui demanda ces conditions de victoire. Petit Jean eut une moue songeuse. "Qu'est-ce qui me ferait plaisir..." Répéta-t-il. "Peut-être pas que vous vous conduisiez en princesse, mais qu'au moins vous suiviez mes recommandations, la prochaine fois." Il eut un sourire, le genre qui avait le don d'être communicatif. "Cela vous semble-t-il raisonnable comme demande en cas de victoire ?" Demanda-t-il en remplissant les deux verres.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Ven 14 Juil - 18:30


Excusez-moi, princesse





Petit Jean avait essayé plusieurs fois de convaincre Belle de ne pas boire cette fameuse boisson. Mais pour une fois, la princesse avait vraiment décidé d’en faire qu’à sa tête et de désobéir. Pendant un instant, elle était redevenue une petite fille qui avait décidé de ne pas écouter. Et bien évidemment, elle l’avait regretté, ce dernier avait raison, l’alcool, ce n’est pas pour les demoiselles. Mais au moins, elle avait essayé et elle ne mourrait pas idiote. Si son père avait été présent, elle ne l’aurait probablement pas fait, c’était étrange ce qu’elle ressentait, elle avait cette impression de devenir une personne complètement différente. Elle avait du mal à se reconnaître parfois. Il faut dire que servir le Ténébreux avait été un peu compliqué au début, elle avait fini par s’y habituer, mais il fallait bien avouer que pour faciliter la chose, elle avait dû renoncer à son statut de princesse et à tout ce qui allait avec. Au file du temps, elle se rendit compte que Rumple était juste un homme blessé et triste. Mais ça, elle était la seul à le comprendre.

Mais revenons en au sujet principal, l’alcool lui fit un drôle d’effet, c’était un peu comme si tout ce qu’elle avait enfouit en elle avait décidé de refaire surface d’un coup sans lui demander son avis. Les larmes avaient commencées à couler toute seul sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit. Au moins, elle n’était pas agressive ce qui était une bonne chose, elle aurait pu aussi être dévergondée mais heureusement pour elle, non. La jolie brune avait vu des femmes se mettre dans un état pitoyable à cause de l’alcool. Et une chose était certaine, ce n’était vraiment pas classe du tout. Elle se dit que ça lui avait quand même fait rapidement de l’effet, en même temps, elle n’était pas habituée et son dernier repas remontrer à quelques heures à présent.

« Merci Petit Jean, pour ses paroles réconfortantes. » Elle posa sa main sur la sienne et lui fit un joli sourire. Il était vraiment adorable avec elle. Elle espérait qu’un jour, ce dernier pourrait trouver quelqu’un et fonder une famille. Il avait toujours les bons mots et il s’occupait très bien de Roland. Ce dernier avait eu de la chance que son père soit libéré de prison, sans quoi, il se serait retrouvé orphelin. La jeune femme essaya de ne pas y penser, car après tout, la fin de cette histoire était une fin heureuse.

A présent, un sujet plus sérieux allait être abordé, un petit concours de boisson. Si un jour on lui avait dit qu’elle allait participer à ça, elle aurait très probablement éclaté de rire. Mais pensons au moment présent. Tout en souriant, elle écoutait ce que Petit Jean souhaitait s‘il gagnait, d’ailleurs, il y avait même de très fortes chances pour que ce dernier gagne… « Eh bien, d’accord, marché conclu. » Elle lui tendit la main afin que ce dernier la lui serre. Mais elle reprit un peu d’eau. Le mal de gorge s’était bien calmé, mais elle avait besoin d’une préparation psychologique avant.


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Little John

▻ Messages : 99
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   Mer 19 Juil - 17:29

Excusez-moi, princesse




Devant l'insistance de la princesse, Petit Jean réalisa qu'il ne pouvait éternellement protégé Belle de cette première expérience avec l'alcool. Ce genre de boissons était monnaie courante sur le campement. Parfois, ils arrivaient à confisquer du vin de qualité, mais il s'agissait le plus souvent du tord-boyaux comme le contenu du tonneau au centre de leurs conversations. Si Belle devait y goûter, autant que ce soit à ses côtés plutôt qu'aux côtés d'autres personnes beaucoup moins bien intentionnées qui y verraient une occasion pour profiter d'un moment de faiblesse d'une jolie demoiselle. Oui, la bande des joyeux compagnons n'était pas composé que d'ange, certains restaient des bandits même si le moindre faux pas était sévèrement puni.

Les effets de cette première gorgée furent rapides. L'Agrabien fit de son mieux pour consoler la demoiselle. Il était toujours maladroit dans le choix dans ses chances, chose qu'il essayait de compenser avec le choix de ce mot en essayant d'insuffler du courage à son interlocutrice. D'une certaine façon, se concentrer à réconforter les peines de coeur des autres lui évitait de penser aux siennes. Il admirait et peut-être enviait un peu ces personnages ayant trouvé l'élu de leur coeur. C'était un cas de figure qui ne lui était encore jamais arrivé. Sa route n'avait croisé une ou deux filles, mais jamais le sentiment ressenti qui correspondait aux chansons clamées avec talent par le ménestrel de la troupe. Petit Jean chassa cette pensée. Chaque chose en son temps. La cause était pour l'instant plus importante que tout le reste. Lorsque Nottingham retrouvera la paix avec un seigneur juste portant la couronne, peut-être songera-t-il à des choses triviales comme trouver l'amour, en attendant... Il adressa un sourire devant les remerciements et tapota sa main comme pour confirmer son soutien moral.

Histoire de continuer cette discussion sur un sujet moins lourd, il proposa un défi. Les enjeux étaient simples : si Belle l'emportait, Petit Jean ne l'appellerait plus princesse, dans le cas contraire, il suggéra que la demoiselle écoute avec plus d'attention ces mises en garde. Au moment de lancer le défi, il n'avait pas songé à ce qu'il aurait pu demander en cas de victoire, pourtant, sur le papier, c'est lui qui avait le plus de chance de l'emporter ! Bizarrement, il s'était concentré sur les conditions de sa défaite. Ainsi, il se montra raisonnable dans son choix de récompense et demanda même l'avis de la princesse. Son sourire s'élargit devant l'approbation reçue. "Marché conclu." Répéta-t-il en serrant la main tendue.

Sur ces deux mots, il remplit les deux gobelets. "Les règles sont assez simples." Commença-t-il à expliquer. "Nous boirons à tour de rôle, le premier qui abandonne ou qui s'écroule à perdu. Sauf si vous préférez que nous buvions en même temps, bien sûr, les deux méthodes fonctionnent. Dans tous les cas, vous avez un verre d'avance sur moi, je vais donc vous rattrapez avant que nous commencions officiellement." Annonça-t-il, fair-play comme à son habitude. Il vida son gobelet d'une traite. Petit Jean fit ensuite une légère grimace et éclata de rire. "Oui. un tort boyau, il n'y a pas de doute." Plaisanta-t-il. Il remarqua alors que la demoiselle avait un peu d'eau avant de commencer le défi. "Vous devriez aussi manger quelque chose avant de poursuivre. L'alcool monte plus vite à la tête avec l'estomac vide." Conseilla-t-il. Il aurait gardé ce conseil pour lui, sa victoire n'en aurait été que plus rapide. Cependant, c'était mal connaître l'Agrabien de l'imaginer recourir à ce genre de ruse. Il voulait que ce défi, bien qu'amical, se fasse le plus honnêtement possible.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
Don't let me go
I need your help, I can't fight this forever. I need a savior to heal my pain when I become my worst enemy. (⚡) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[flashback] Excusez-moi, princesse (Belle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: Le comté de Nottingham-
Sauter vers: