AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 You said "I need you to be my wings"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 90
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 17:49

Diaval D. Ravenhill

Jamais un corbeau n'a fait un canari

▻ Conte d'origine : La belle au bois dormant & le corbeau d'Edgar Allan Poe.
▻ Nom du personnage de conte : Diablo et le corbeau.
▻ Lieu de naissance : Forêt Enchanté.
▻ Âge : 25 ans dans son apparence humaine.
▻ Localisation actuelle : Storybrooke
▻ Occupation/métier :Animal de compagnie de Maléfique. Colle aux basques d'Isaac en attendant de retrouver sa maîtresse.
▻ Orientation sexuelle : En quoi ça vous regarde ?
▻ Statut matrimonial : Célibataire.
▻ Caractère : Sans gêne, sournois, loyal, dévoué et servile envers maléfique et uniquement elle, un peu paumé sans elle, méfiant, sadique, têtu, profiteur, rancunier, violent, jaloux, protecteur.
▻ Groupe : Strangers.
▻ Feat. de l'avatar : Richard Harmon.
Comment tu vis ?

▻ Que penses-tu de la situation de la contrée dans laquelle tu te trouves ?
Personnellement, je m'en moque. Ce que je pense n'a aucune importance. Ce qui compte vraiment, c'est ce qu'elle pense ELLE, ma maîtresse, Maléfique. Je me plierais au moindre de ces désirs et obéirait au plus insignifiant de ces ordres, mais, pour cela, il faudrait déjà que je la retrouve. En attendant, je collecte toutes les informations que je peux. J'ignore ce qui pourrait lui être utile lorsque je la retrouverais alors je brasse large.

▻ En quoi la situation actuelle affecte-t-elle ton existence ?
Il est difficile, quand on a voué sa vie à quelqu'un de se retrouver soudainement privé de cette personne. Encore plus d'être privé de son apparence d'origine et d'être jeté dans un monde dont on ignore le fonctionnement. La fin de la malédiction a rendu accessible cette ville de Storybrooke et représente un nouvel espoir dans mes recherches. Si Maléfique ne se trouve pas dans cette ville maudite, peut-être arriverais-je à trouver un moyen de retourner dans la Forêt Enchantée ? Cela fait si longtemps que j'espère... Et pourtant, je n'abandonne pas. Elle doit bien se trouver quelque part !

▻ As-tu choisi un camp ? Lequel et pourquoi ?
Vous le faites exprès ou quoi ? Vous n'avez pas encore compris que je servais Maléfique ? Et bien, je vous le répète pour la cinquième fois. Pourquoi ? Parce qu'elle m'a sauvé la vie. Elle m'a accepté alors que tous les autres humains me jetaient des pierres en me traitant d'oiseau de mauvais augure. Voilà, pourquoi.

▻ Est-ce que tu sais utiliser la magie ?
Je ne suis pas un humain qui peut prendre l'apparence d'un corbeau. Je suis l'inverse : un corbeau qui, grâce à la magie de ma maîtresse, peut prendre une apparence humaine quand la situation l'exige. Enfin, cela fonctionnait ainsi, avant qu'on se retrouve séparer. En me retrouvant dans un monde sans magie, je suis resté 'bloqué' sous ma forme humaine. Peut-être qu'ici, à Storybrooke, je pourrais redevenir un corbeau, je n'ai pas encore essayé. La magie d'ici semble différente. Je peux sentir une différence, car j'ai, par le passé subi à mes dépens toute sorte de magie. Ce que j'en pense ? Il n'y a que celle produite par ma maîtresse qui trouve grâce à mes yeux.







Toi derrière l'écran.

▻ Pseudo : Mushu resigne pour un TC.
▻ Code du règlement : Auto-valid ?
▻ A quelle fréquence penses-tu mettre ton nez dans le livre de contes ? Journalière.
▻ Comment as-tu connu le forum? Qu'en penses-tu? Une idée pour l'améliorer ? on m'a kidna... bon ok c'est moins drôle quand c'est dit pour la troisième fois.
▻ Souhaites-tu un parrain/une marraine ? Nop.

Code:
<a class="imginfo"><a class="imginfo">[color=indianred]✘[/color]Richard Harmon<span><table border="0" cellpadding="1" cellspacing="1" width="110"><tbody><tr><td align="center"><div class="titre3">Diaval D. Ravenhill</div></td></tr></tbody></table></span></a>
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 90
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 17:50

I was...
Then the bird said : "Nevermore"




Bien avant de rencontrer une certaine personne, Diablo n'était qu'un corbeau ordinaire. Ordinaire ? Pas vraiment, son esprit était déjà plus aiguisé que celui de ces semblables. Il avait compris par exemple, qu'il était plus plaisant de passer la rudesse de l'hiver dans une maison bien chaude que de rester à l'extérieur.

Plein d'audaces, un jour, le volatile tapa quelques coups de bec au carreau d'un manoir. À peine le propriétaire eut le temps d'ouvrir la fenêtre que le corbeau s'engouffra à l'intérieur et prit ses aises devant la cheminée dans laquelle brûlait un bon feu, idéal pour se réchauffer après avoir affronté les vents hivernaux.

Le vieil homme était peut-être trop seul pour refuser cette compagnie improvisée ou bien trop étonné du culot dont faisait preuve le corbeau en s'installant ainsi comme s'il était chez lui. Toujours est-il que le propriétaire du manoir le garda.

Loger et nourri, le corbeau put inspecter les différentes pièces de la maison pour satisfaire sa curiosité. Le vieil homme avait une quantité impressionnante de livres sur tous les sujets. Lorsqu'il était de bonne humeur, l'érudit lui apprenait quelques lettres, ou du moins, il s'amusait à jouer les professeurs en ignorant que l'oiseau écoutait attentivement toutes ses leçons.

Le corbeau aurait été plus attentif, il aurait vu que la personne dont il abusait de l'hospitalité essayait également d'apprendre la magie, tout cela dans un but utopique : faire revenir une certaine Lénore à la vie. L'oiseau avait bien vu à l'immense tableau de la belle qui occupait tout un mur du bureau que la demoiselle avait occupé jadis une place importante dans le cœur de celui qui l'hébergeait.

Un détail sans importance aux yeux de l'oiseau. Au mieux, cela lui offrait parfois un spectacle étrange à observer, comme la fois où le vieil homme avait réussi à mettre la main sur une lampe. Bien sûr, le génie ne put réaliser le voeu le plus précieux que l'érudit voulait voir exhaussé puisque la magie ne permettait pas de faire revenir une personne morte. Le corbeau regardait la scène, perché sur une des étagères, regardant avec un mélange de méfiance et de curiosité ce débordement de magie. Il n'avait jamais vu ce genre de chose avant et trouvait cela plutôt divertissant. Jusqu'au moment où il fut victime d'un des voeux. Là, il rigola beaucoup moins. Apparemment, les deux premiers souhaits avaient fait réaliser au vieil homme que cet oiseau qui s'était invité chez lui représentait la seule véritable compagnie qu'il avait, aussi avait-il fait le voeu que le corbeau reçoive une longue vie. Ainsi, il pourra profiter plus longtemps de sa présence. Le troisième voeu fait, le génie rendra dans la lampe qui disparut. Le corbeau n'avait pas compris ce qui s'était passé, mais, au final, cette aventure se finissait avec plus de peur que de mal. Dans un premier temps.

Le temps passa. L'hiver touchait à sa fin, mais le corbeau avait pris ses aises dans ce qu'il osait voir comme sa nouvelle maison et ne désirait pas partir. Ici, il était au chaud et n'avait plus besoin de se montrer ruser pour obtenir de la nourriture. Les pièces du manoir étaient, en plus, assez grandes pour se dégourdir les ailes lorsque l'envie lui en prenait. Pendant ce temps, le vieil homme restait plongé dans ses livres. Chaque jour, de nouveaux ouvrages venaient s'ajouter à la bibliothèque déjà fort chargée de la maison. L'expérience avec le génie n'avait pas dégoutté l'érudit de la magie. Il aspirait à créer ces propres tours. Peut-être qu'à terme, il espérait briser les lois de la magie, ou quelque chose dans le genre. Le corbeau ne le sut jamais.

Un jour, l'érudit eut la fantaisie de vouloir lui lancer un sort afin de lui donner le don de la parole. Sans doute pour en faire une compagnie plus agréable... Là encore, il ne sut jamais ce qui était passé par la tête du vieil homme.

En tout cas, le sortilège ne fonctionna pas entièrement (prouvant l'amateurisme du soi-disant lanceur de sort) car désormais, au lieu de croasser, le corbeau disait deux mots : Jamais plus.

Le nouveau cri du corbeau n'améliora pas la déception du vieil homme devant le résultat de son essai. Au début, il avait décidé de ne pas tenir compte de son échec et de retourner à son mystérieux grand but. À mesure que ces recherches piétinaient, l'oiseau ne pouvait plus dire autre chose que 'Jamais plus', faisant plongé son propriétaire dans des pensées de plus en plus lugubres. Ces deux mots que le corbeau se retrouvait forcé de prononcer contre sa volonté renforçait l'échec de l'érudit à accomplir un simple sortilège alors comment ramené quelqu'un à la vie ?

Le vieil homme ne reverra jamais plus sa Lénore. Voilà ce que semblait lui dire le corbeau avec insistance. Un jour, il en eut assez et chasser l'oiseau avec colère, lui lançant tout ce qui se retrouvait à sa portée. Le corbeau fut obligé de quitter son nid douillet et ne revint jamais plus.


Le 'don' accordé par le sorcier ne lui apporta que des problèmes, renforçant la réputation d'oiseau de mauvais augures qui collait déjà au dos de sa race partout où il osait se poser. Dès que les fatidiques mots sortaient de son bec, il était chassé et il ne pouvait se retenir de les prononcer. C'était comme essayé de contenir un hoquet. Plus il essayait de se retenir et plus les deux mots retentissaient forts lorsqu'il n'avait plus la force de lutter. La longue vie accordée par le voeu ne fit que rallongé ce calvaire qu'était devenu son quotidien.

Jusqu'à ce qu'il la rencontra, ELLE, Maléfique. Elle le sauva alors que des chasseurs l'avaient emprisonné dans un filet. Le corbeau crut que Maléfique serait comme son précédent propriétaire ou les autres humains dont il avait croisé la route, même si elle l'avait baptisé du nom de Diablo, elle allait forcément se lasser de son cri devenu si particulier par la faute du vieil érudit. Étonnement, cet instant redouté ne vint jamais.
Maléfique semblait prendre plaisir à écouter les 'jamais plus' lancer par l'oiseau, comme une prémisse aux malheurs qu'elle allait causer aux autres.

Diablo lui voua une fidélité sans égal en signe de gratitude. Il fut son serviteur le plus dévoué, son espion le plus efficace. Maléfique lui fit don de la capacité à prendre apparence humaine, comme lors de leur rencontre où cela avait permis de faire fuir les chasseurs. Il lui fallut du temps pour s'y habituer, mais, au final, il trouva ces changements de forme bien pratique lorsqu'il s'agissait de rapporter les dernières informations collectées ou pour torturer des pauvres quidams dans le but de leur délayer la langue ou simplement par plaisir, car, au contact de sa maîtresse, Diablo développa une certaine satisfaction à voir souffrir les autres. Un juste retour des choses après tout ce qu'il avait enduré.

Naturellement, lorsque sa maîtresse plongée cette pimbêche d'Aurore dans un sommeil ensorcelé, Diablo eut l'honneur de monter la garde afin de s'assurer qu'aucun baiser d'amour véritable ne vienne perturber la vengeance de Maléfique.

C'est ce qu'il fit, même si la tâche pouvait sembler ennuyante, car pendant longtemps, personne n'osa s'aventurer dans les parages du château entouré de ronces. Jusqu'à ce que le prince Philippe n'arrive, accompagné de trois fées. Le corbeau fut tout son possible pour empêcher le prince d'atteindre la belle endormie, mais il n'était pas de taille à lutter contre un chevalier bénéficiant d'une aide magique. Alors qu'il prenait son envol pour avertir sa maîtresse, une de ces satanées fées le changea en statue de pierre.


Lorsque sa maîtresse lui rendit son état normal, certaines choses avaient changé. Désormais, Maléfique enseignait la magie à une certaine Regina. D'instinct, Diablo se méfia de cette personne s’incrustant dans leur quotidien, qui se prétendait l'amie de celle qu'il servait. Prenez cela pour de la jalousie, (peut-être y avait-il un peu de cela, en effet), mais, en tout cas, l'avenir prouva qu'il avait eu raison de se comporter avec suspicion.

La trahison n'arriva pas aussi vite qu'il l'avait redouté. Regina eut le temps de gagner en puissance et de recevoir le joli surnom de méchante reine. Sa maîtresse ayant accompli sa vengeance contre Aurore, Diablo avait prit l'habitude de s'éloigner du château pour commettre quelques mauvaises actions ou espionner des histoires intéressantes. C'est ainsi qu'il comprit les projets de Regina concernant celle que la méchante reine nommait 'sa seule amie'.

Malgré l'évidence qu'il n'avait aucune chance de réussir, Diablo était décidé à tout tenter pour empêcher Regina de s'en prendre à Maléfique, même s'il devait mourir en essayant ! Bien sûr, il échoua et, malheureusement ou heureusement pour lui, Regina avait d'autre projet que la mort en ce qui le concernait.

Lorsque la méchante reine se lassa de lui faire subir ces petits jeux tordus, Diablo fut envoyé ailleurs, là où Regina avait la certitude qu'il ne serait pas emporté par la malédiction qu'elle prévoyait de lancer, dans le même 'coin paumé' où elle avait envoyé la princesse Belle, une autre victime de ces machinations. Le corbeau passa chaque jour de sa captivité à essayer de retrouver sa liberté.

A force d'acharnement, il ne saurait dire au bout de combien de jours ou de semaines ou plus, il réussit à se frayer un passage vers l'extérieur. Un passage si étroit que lui-même y laissa quelques plumes en l'emprunter. Bien qu'il n'était pas le seul prisonnier, il ne fit rien pour aider les autres. Après tout, il n'était pas un héros.


Diablo a retenu la leçon de son précédent échec. Il ne pouvait retourner au château de la méchante reine sous peine d'obtenir le même résultat que sa précédente tentative. Il allait devoir ruser, il allait surtout avoir besoin d'un allié de poids, mais, qui pourrait vouloir l'aider à sauver Maléfique ? Paysans ou chevaliers se seraient plutôt réjouis de la nouvelle.  Dommage que le Ténébreux était coincé dans les cachots du château de Blanche-Neige !

Le corbeau chercha l'appui d'un sorcier qu'on disait aussi puissant que Rumpelstiltskin, sinon plus. Il ne trouva qu'un vieillard en robe rouge qui se présentait comme son apprenti. Non seulement, celui-ci refusait de l'autoriser à voir le sorcier, mais, en plus, il refusait catégoriquement de l'aider. Ayant pris sa forme humaine pour cette négociation, Diablo insulta et menaça le vieil homme jusqu'à ne plus en avoir de souffle, il faillit finir embrocher par l'épée qu'avait saisie son interlocuteur lorsqu'il voulut l'attaquer, puis, en dernier recours, Diablo supplia. Ce fut un moment particulièrement humiliant pour lui. Le sorcier était son dernier espoir de retrouver Maléfique et il ne pouvait imaginer une vie sans sa maîtresse.

L'apprenti finit par accepter de discuter avec son maître en échange que l'oiseau joue les pies voleuses pour récupérer un objet. À son retour, la mission accomplie, le vieil homme traça les contours d'une porte dans l'air et Diablo recula de surprise en voyant une porte se créer. L'apprenti lui garanti que cette porte le conduira à Maléfique, du moment qu'il se montre patient. Le corbeau regarda avec méfiance à l'intérieur, mais ne vit rien d'autre qu'une épaisse brume noire. Il soupçonnait un piège, puisque son interlocuteur avait dit que le sorcier n'aidait pas les méchants et ce n'est pas les commentaires énigmatiques de l'apprenti qui allait l'aider à en savoir plus. Cependant, il n'avait pas le choix. Alors, Diablo reprit sa forme de corbeau et franchit le portail en un battement d'aile.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 90
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 17:50

I am...
Sans toi, moi je sers à quoi ?





À peine la porte franchie, Diablo s'écroula lourdement sous sa forme humaine. Il se releva, un peu surpris, dans ce qui ressemblait à une forêt comme il y en avait tant dans le royaume. Le plus étrange pour lui fut d'être incapable de reprendre sa forme de corbeau. Même en prenant son élan, impossible de s'envoler ! Est-ce le sorcier qui lui avait joué un sale tour ? Comme le décor qui l'entourait n'avait rien de particulier à ces yeux, il mit du temps à comprendre où il était.

Après avoir suivi une route faite d'une étrange matière noire servant de chemin à des monstres de métal, l'ex-oiseau fini par trouver une ville et ce n'est qu'à ce moment-là qu'il comprit. Il n'était plus dans la Forêt Enchantée.

Ce monde était aussi bruyant qu’incompréhensible, peuplé de choses étranges qui n'étaient pas magiques mais mécaniques, comme de grosses horloges sauf que les horloges avaient le bon goût de se contenter d'annoncer l'heure. En plus, Diablo n'était jamais resté humain aussi longtemps, ce qui ne l'aidait pas du tout à s'acclimater à son nouvel environnement. Tout son être aspirait à prendre son envol afin de retrouver la tranquillité du ciel, mais l'absence de magie dans ce monde le condamnait à rester clouer au sol.

Diablo ne chercha pas à s'intégrer. Il n'oubliait pas la raison de sa venue dans cette contrée déroutante : retrouver Maléfique, et non faire du tourisme. Le vieil homme qui avait créé ce passage avait garanti qu'il la trouverait ici. Il devait juste être patient.

Son quotidien se résumait assez facilement. L'ancien corbeau ne restait jamais longtemps au même endroit, ce monde était tellement vaste qu'il ne pouvait se permettre ce luxe. Il fouillait les poubelles pour trouver de quoi manger quand il ne volait pas carrément la nourriture en profitant d'un vendeur de hot-dog distrait ou ce genre de choses qui parsemait une vie à la dure, dormait où il pouvait, jusqu'au jour suivant et ainsi de suite, s'adaptant selon la saison. Il ne fit pas vraiment le compte du temps qui s'écoula. Sa nouvelle vie était déjà assez difficile ainsi, sans qu'il n'ait à tracer un trait pour chaque jour où il échouait dans ces recherches. Sa motivation, en tout cas, restait intacte.


En une occasion, il eut un faux espoir. Un jour, il vit le nom de sa maîtresse placardé en grand sur le devant d'un immeuble. Les gens semblaient attendre devant l'entrée et échangeait des papiers contre un petit bout de carton ridicule. Carton qui était déchiré à l'entrée. C'était vraiment étrange !

Est-ce que Maléfique était à l'intérieur ? Pourquoi autant de gens pouvaient entrer alors qu'à lui, on lui refusait l'accès ? Avec un peu d'astuce, Diablo avait finalement pu pénétrer dans le bâtiment. Le coeur serré, il craignait d'être pris sur le fait, puis les lumières se sont éteinte et plus personne ne faisait attention aux autres. Tous regardaient dans la même direction. Il put se détendre et attendre. Sa déception fut énorme ! Tout ce cirque pour simplement contempler des sortes d'image projeter sur une toile ! En plus, ces images ne disaient pas la vérité ! Vers la fin du 'film', l'ancien corbeau était sorti de sa cachette pour protester. Sa maîtresse n'aurait jamais cherché à lever une malédiction qu'elle avait elle-même lancée ! Bien sûr, son commentaire attira l'attention des personnes présentes, particulièrement du personnel.

C'est là qu'il fit sa première expérience avec la justice de ce monde. Jusqu'à présent, il en avait reconnu les représentants et avait toujours réussi à les éviter. Ce petit séjour derrière les barreaux lui fit définitivement abandonner toute envie de comprendre la logique du monde sans magie. Pourquoi le capturer si c'est pour le relâcher quelques jours après ? Bah, il n'allait pas s'en plaindre, ceci dit. Il s'était vite échappé de l'endroit où on avait essayé de le refourguer pour retourner à son quotidien dans la rue.

C'est aussi après cette petite histoire qu'il porta le nom de Diaval Ravenhill, les policiers avaient insister pour avoir son nom et qu'ils ne l'avaient pas cru lorsqu'il avait dit se nommer Diablo. Puisqu'il avait fallu mentir, autant reprendre l'un des mensonges qui était diffusé sur la toile.


Sa meilleure piste, il l'obtenu par hasard. Il mangeait le fruit de son larcin tout en regardant distraitement une vitrine remplie de petites boites à images, la pancarte avec les prix nommait cela des 'télévisions'. Diablo faillit avaler de travers en reconnaissant l'homme qui parlait dans les petites boites : c'était le génie que son premier propriétaire avait invoqué ! Comment était-ce possible ?

L'ancien corbeau regretta vite son obstination à refuser de se familiariser avec la technologie de ce monde étrange. Il lui fallut une éternité pour accumuler des renseignements sommaires. Au final, toutes les adresses qu'il réussit à obtenir concernant ce Isaac Wish ne servirent à rien. Que ça soit son lieu de travail ou sa maison, il était impossible d'approcher la célébrité. Diablo ne pouvait qu'observer de loin et attendre une occasion favorable.

Celle-ci finit par se produire au-delà de ces espérances dans une espèce de relais pour les monstres métalliques (ou plus communément appeler 'air d'autoroute'). C'est ainsi qu'il apprit qu'Isaac aussi était à la recherche de quelqu'un et qu'il avait trouvé une mince piste magique à suivre. Le fils du génie ne semblait ni enchanté par l'idée de ce voyage ni par le fait que Diablo imposa sa présence durant celui-ci. Mais ce genre de réticence n'avait jamais freiné l'ancien corbeau lorsqu'il désirait quelque chose. Il avait su trouver les mots pour convaincre Isaac, et cette trace magique était la meilleure piste qu'il avait eue depuis... Depuis son arrivée dans ce monde. Il osait de nouveau espérer.

D'ailleurs, ce n'est qu'après la rencontre du génie et de son fils que le serviteur de Maléfique se retrouva véritablement confronter à la technologie du monde sans magie. D'abord, Diablo monta pour la première fois dans un de ces monstres de fer nommé voiture. Ce qui fut une expérience assez... Disons simplement qu'il s'agissait d'une expérience qu'il n'était pas prêt d'oublier ! Ensuite, il y eut tout ce qui était confort moderne, à leur premier arrêt dans un hôtel sur la route vers le Maine. Lit douillet, douche, une boite à image rien pour eux, etc. L'ancien oiseau allait de surprise en surprise durant ce voyage, et, maintenant qu'il était rassuré concernant son objectif, il se permettait de se montrer curieux concernant une technologie à laquelle il n'avait jamais prêté attention ni chercher à comprendre. Technologie qui ne semblait avoir aucun secret pour Ilan.

Finalement, ils arrivèrent dans cette ville nommée Storybrooke. Toujours grâce à Isaac, il n'avait pas à s'inquiéter concernant l'endroit où dormir et pouvait se consacrer à ses recherches. Il put tendre une oreille attentive au chaos provoqué par les derniers événements : l'arrivée massive de réfugié à cause du chapelier fou, la désolation glaciale provoquée par une certaine Ingrid, les tentatives de se racheter une conduite de l'ancienne méchante reine.
Ce dernier point le dégoûtait particulièrement. Il brûle d'envie de provoquer une petite conversation avec Regina, si une personne sait où se trouve Maléfique, c'est bien elle !



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1527
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 20:14

Re re bienvenue très cher ! Encore sous la forme d'une petite chose insignifiante malefique
*espère ne pas se faire crever les yeux*
Bon courage pour ta fiche

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

Tout vient à point à qui sait attendre
Tout vient à point à qui sait attendre
avatar
M. Adonis Pendragon

▻ Messages : 118
▻ Date d'inscription : 04/04/2017

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 21:04

Mon diabolo en amour ❤️
Regina je ne te permets pas de le traiter ainsi il est tout sauf insignifiant

Bonne chance pour ta fiche je vais essayer d'avancer sur la mienne aussi

_________________
Malefique Pendragon
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 90
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 21:21

Regina > Miam miam des yeux d'Evil Queen
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/6a/ce/9f/6ace9f90283a1d1d0fa1afb6bc79909a.gif

Maléfique > Merci, maîtresse amour3 amour3 amour3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ella Boyd

▻ Messages : 121
▻ Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 21:39

Bon courage pour ta fiche !
Je valide le choix de la célébrité Wink
A bientot et si tu veux, on s'organisera un lien ou un rp' !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 90
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Dim 9 Avr - 21:53

Ce serait avec plaisir Ella Very Happy et merci

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
CJ Alexanders

▻ Messages : 137
▻ Date d'inscription : 15/03/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Mer 12 Avr - 20:11

Oh l'un des héros de "THe 100" ^^ re-bienvenu avec ce personnage ^^ (j'ai vu la semaine passée maléfique en plus j'ai trop adoré et Diaval m'a l'air fort sympathique ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://legendary-tales.forumactif.com/

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 709
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Jeu 13 Avr - 8:03

merci je me suis fait une piqûre de rappel en regardant le film et le dessin animée avant de me lancer dans l'écriture de l'histoire

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Storybook

▻ Messages : 275
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Mer 19 Avr - 13:06

Congratulations
Que la couleur soit !

Une fiche au poil ! Euh non à plumes ! Enfin voilà re re bienvenue chez toi, petit piaf. On va se marrer je sens malefique

Et voilà tous tes efforts ont payé, tu fais à présent partie de notre petite communauté, il y a plusieurs choses qui pourraient t'être utiles afin de devenir le padawan parfait. Tout d'abord tu peux aller ouvrir une fiche de liens afin de connaitre tes camarades ou au contraire tes ennemies du monde. Pour regrouper tes petites aventure tu pourras créer ta fiche de sujets
Si tu as besoin d'une maison ou de toute autre lieu, tu peux très bien en faire la demande par ici.

Voila, maintenant tu connais les clés d'un bon démarrage pour les jeunes padawans. Bon jeu à toi !

Revenir en haut Aller en bas
http://storybook-chronicles.forumactif.com

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   Mar 2 Mai - 22:52

Bordel mais je suis perdu avec tout ses comptes vous vous êtes donné le mot ou quoi XD
En tout cas gros coup de coeur pour ton Feat, et super original comme personnage. Hâte de lire tes rps avec Maléfique. ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You said "I need you to be my wings"   

Revenir en haut Aller en bas
 
You said "I need you to be my wings"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Renouvellement de contrats...DETROIT Red Wings!
» ---------Detroit Redwings----------
» Marché Pré-DRAFT DETROIT RedWings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Dévorer les chapitres :: Chapitre 1: se présenter :: Présentations validées-
Sauter vers: