AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 la fille de mon ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Allan de Dale

▻ Messages : 81
▻ Date d'inscription : 21/03/2017

MessageSujet: la fille de mon ennemi   Mar 11 Avr - 11:08

"Notre devise sauver ou périr
Notre idéal est de secourir
Appelez les pompiers de Storybrooke
Eux au moins ce ne sont pas des ploucs !"


Les pompiers de Storybrooke dont Allan en tête effectuaient leur footing quotidien. L'hymne que l'ancien ménestrel avait composé donnait le rythme de la foulée. Il y avait quelques nouvelles recrues venues pour la plupart du monde extérieur qu'il fallait mettre au pas. L'entraînement n'était jamais facile. Il fallait savoir sauver mais aussi apprendre à se sauver soit-même. La condition physique était primordiale. Allan jeta un coup d'oeil à son chronomètre tout en continuant à courir. Lui ne ressentait plus tellement l'effort.

- Allez, allez on ne mollit pas !! Dans deux minutes il faut être à la caserne.

Le jeune-homme entendit des soupirs de douleurs venant de derrière et serra les dents. C'était dur il le savait. La plupart avait déjà atteint leur limite. Mais il fallait aller au-delà. Une jeune recrue demanda entre deux souffles

- C'est grave si on arrive pas dans deux minutes ? On peut pas ralentir ?

Monsieur Perfection soupira. Il était tellement doué que parfois il en oubliait que les autres n'étaient pas à son niveau et qu'il devait se mettre à leur portée. C'est avec un sourire indulgent qu'il expliqua

- Là y a pas le feu. Mais le jour où c'est le cas tu verras que deux minutes ça compte.
Et ce qui compte aussi c'est que TOUT le monde arrive en même temps.

Ce faisant, il prit sur son dos un petit jeune-homme qui crachait ses poumons et continua à courir. Une heure plus tard, la douche prise, Allan était toujours en fonction et devait livrer les nouveaux extincteurs chez les commerçants de Storybrooke. C'est avec un grand sourire qu'il chargea ceux de Rozen dans le coffre de la camionnette. Un instant plus tard il entrait dans le salon de thé de cette dernière en brandissant deux extincteurs peints en rose. De quoi s'accorder parfaitement avec l'intérieur très...kitch de la boutique de la demoiselle

- Hey salut Rozen ! Regarde ce que j'ai pour toi !

Il gratifia la jeune-femme d'un adorable clin d'oeil.

- Je les ai peint moi-même.

Courtois l'ancien mousquetaire aimait prendre soin de ses amis. Et il savait que Rozen serait particulièrement sensible à cette petite attention. Cela dit si un jour on avait dit à Aramis qu'il serait ami avec la fille du Cardinal de Richelieu il n'y aurait jamais cru. D'ailleurs qu'un homme d'église ait une descendance directe était absolument indigne de sa fonction. Mais dans un sens Rozen redorait un peu le blason de son père. Elle n'était pas comme lui.
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 669
▻ Date d'inscription : 23/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Mer 3 Mai - 20:56

Want a Cookie
Allan de Dale & Rozen March

Un moteur reconnaissable tu souris avant même que celui qui sort de sa camionnette pose le pied dans ton établissement, en même temps tu l’attendais un peu. Même si votre vie à Storybrooke à été tissé de tout A a Z il n’en reste pas moins réelle. Et le tout pour vivre comme des gens normaux est mis en place pour jeter encore plus de paillette dans les yeux des étrangers. Comme le changement des extincteurs de ton salon de thé ce mois-ci. Et qui mieux qu’un pompier beau et fort pour faire ça. Allan, ce cher Allan. Cet homme est aussi amusant que désespérant, mais surtout attachant. Votre première rencontre remonte à si longtemps que tu ne peux mettre de date dessus, une chose est sure c’était dans la forêt enchantée alors que tu cherchais les livres manquants de ta collection. Passant par le groupe de Robin tu l'as rencontré et trouvé un interlocuteur à la hauteur de tes connaissances. Un vrai rafraîchissement de rencontrer une personne avec autant de point d’intérêts commun que vous deux. Et pourtant vous êtes à l’antipode l’un de l’autre en ce qui concerne tout le reste. Ce qui peut prêter à sourire en fait.

« Hey salut Rozen ! Regarde ce que j'ai pour toi. Je les ai peints moi-même. » Des extincteurs roses pastel ! Tu es totalement sous le charme de son attention. Te pinçant les lèvres quelque secondes le laissant poser la marchandise tu viens rapidement l’enlacer dans le dos en entourant tes bras autour de sa taille « tes trop choupinou ! J’adore comme toujours !!!! » Embrassant son dos tu te détaches et passe devant lui pour le voir enfin en face. « Tu veux boire du thé ou une pâtisserie s'est offert par le maison joli cœur » allant sortir des pâtisseries, une part de tarte à la pomme caramélisée et des financiers au thé matcha. Posant le tout sur le comptoir il avait les chaises hautes de libres devant toi pour qu’il se pose. « Alors, ça va depuis le temps, depuis le levé de la malédiction je ne t’ai pas beaucoup vu je dois avouer que je croyais que tu voulais m’éviter ! » Lui donnant la carte tu pars encaisser une cliente pour un petit-déjeuner et reviens te poser en face de lui. Il est vrai que vos discussions sous les grands arbres de la forêt enchantée t’avaient illuminé le regard. Il ne le montre pas sous son air de blondinet superficiel, mais ce jeune homme est aussi cultivé qu’un bouquin. Et tu adores ça ! Sans compter que tu ne t’ennuies jamais en sa compagnie.
electric bird.


_________________
I'M NUT, BABY I'M MAD
You can BE Alice, I'll YOUR mad hatter. ▬
Hit me with your sweet love Steal me with a kiss. I'm gonna be a bubblegum bitch.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Allan de Dale

▻ Messages : 81
▻ Date d'inscription : 21/03/2017

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Lun 29 Mai - 15:21

Bingo ! La demoiselle appréciait ses extincteurs. Dans ces moments-là Allan affectionnait particulièrement cette activité. Entendons-nous bien : le pompier vouait une véritable passion à son métier. Mais dans les autres villes ce n'était pas les soldats du feu qui se chargeaient de la répartition des extincteurs et de leur installation. Allez savoir pourquoi on estimait qu'ils avaient mieux à faire et on externalisait ça auprès de sociétés compétentes...Mais comme toujours la petite ville de Storybrooke faisait figure d'exception à la règle. Il posa un baiser sur la joue de Rozen qui venait de l'envelopper dans ses bras.

- Qu'est ce que tu ne me ferais pas faire hein !

La tendresse et la douceur de la jeune-femme avaient gagné le coeur d'Allan depuis un bon moment déjà. Si le chevalier avait pu avoir une petite soeur elle lui aurait certainement ressemblé. Il songea à sa sorcière de mère et à la manière dont elle aurait pu élever une fille. Mieux valait des garçons qui avaient du faire leurs armes et donc s'éloigner du giron maternel.

- Bien sûr ! Tu sais à quel point j'aime goûter tes nouveautés.

Et elle virevoltait Rozen de son comptoir aux tables. A l'aise, parfaitement dans son élément tandis qu'Allan prenait place sur un siège. Il allait lui parler de la bibliothèque du château de Tracassin dans lequel il avait eu l'occasion de séjourner. Mais un léger grief venait de lui tomber dessus. Avec affection il lui prit une main qu'il garda entre les siennes.

- Allons Miss March, comment peux-tu penser ça ?

Allan aimait bien appeler Rozen par ce gentil sobriquet. La gérante du bar à thé lui avait toujours fait penser à la parfaite synthèse des soeurs March, héroïnes du roman "Little women".

- J'ai quitté Storybrooke pour retrouver Robin.

Son meilleur ami, celui avec lequel il avait toujours fait la paire. Grâce à Belle il avait pu savoir où il se trouvait.

- On est allés à Camelot ensuite et crois-moi ce n'était pas beau à voir.

La démence se son oncle Arthur avait foudroyé le parfait Gauvain. Ensorcelé par Ingrid, le Haut Roi n'était plus que l'ombre de lui-même. Cerise sur le gâteau, Allan n'avait pas retrouvé son épouse.

- Heureusement que j'étais là !

Robin et son caractère un peu trop entier, Arthur et son envoûtement. Des frictions inutiles que Allan le parfait diplomate, la fine fleur des chevaliers, s'était employé à temporiser. Il posa un nouveau baiser sur la paume de la main de Rozen cette fois avant de la libérer.
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 669
▻ Date d'inscription : 23/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Ven 2 Juin - 16:01

Want a Cookie
Allan de Dale & Rozen March
Prendre des pincettes ce n’est pas dans tes cordes, ça n’existe pas dans ton registre. C’est ainsi que tu lances sans prendre de gants le sentiment de cette venue te procure après tout ce temps. Bien que ce ne soit la faute de chacun tu veux quand même pointer du doigt la désertification du jeune homme dans ton champ de vision depuis assez longtemps pour que cela te peine. Cela va s’en dire que ton ami semble s’offusquer de ta réplique, mais ça ne te refroidit pas plus. Tu n’as et n’auras jamais honte, peur ou regretter ce qui sort de ta bouche. Penchant la tête comme un chaton découvrant la pluie tu le regardes avec de grands yeux attendant son explication. Pire qu’une femme jalouse on pourrait dire. Malgré la situation le sobriquet que lui seul t'a donné te fais sourire. Ta main dans la sienne tu ne le quittes pas du regard. Tu as cette facilité ou ce défaut de pouvoir fixer les gens sans aucune gêne ni recule, tu les dévores du regard, tu les déshabilles mentalement jusqu'à ce qu’il cède et s’incline. Mais cette fois c’est plus un regard brillant de tendresse. Tu sais bien qu’il a une vraie raison à sa légère absence.

Mais c’est petit bout de phrases enchaînées ne t’aide pas plus, au contraire ceci éveille une violente curiosité. « Hum je vois, bon je te pardonne vu que tu as joué les héros je ne peux que t’admirer une fois de plus. Mais…..Comment ça pas beau à voir…. Qu’est-ce que tu as fait ? » Pour marquer le fait que tu n’es plus fâché, même si tu ne l’étais pas vraiment tu lui embrasses la joue comme une gamine le remerciant. Prenant toi-même une tasse de thé tu restes en face de lui pour en savoir en plus. « C’est si catastrophique que ça dans l’autre monde ? Je t’avoue que j’entends beaucoup de rumeurs avec les exilés mais rien de précis. Je ne fais pas partie de la Dream Team de Storybrooke alors ont se contente des miettes de leur passage » une légère amertume dans tes paroles. C’est vrai que mise a part une poignet de personnes, le reste des habitants exilés ou résidents sont dans le flou total de ce qu’il se passe dans l’autre monde, et dans le combat ou action possible pour sortir de cette situation. Soufflant sur ton breuvage chaud. Subitement une chose te saute aux yeux. Une chose qui t’intrigue grandement et sans réfléchir à la formulation tu lui poses la tasse brusquement et le regarde « qu’est-ce qui s’est passé pour que toi et Robin soyez séparés, il s’est passé quelque chose avec les Merry Mens ? »

C’est vrai, même si les deux d’un groupe sont là. Où sont passés les autres. ? Car quand tu les as quitté toi, ils étaient aussi unis qu'une famille.
electric bird.


_________________
I'M NUT, BABY I'M MAD
You can BE Alice, I'll YOUR mad hatter. ▬
Hit me with your sweet love Steal me with a kiss. I'm gonna be a bubblegum bitch.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Allan de Dale

▻ Messages : 81
▻ Date d'inscription : 21/03/2017

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Ven 9 Juin - 12:06

Le moulin à questions venait de se mettre en route. Allan n'aimait pas tellement ça. Il avait vécu des interrogatoires à coup de machines à tortures dans des cachots sombres. Elle ignorait que son père le Cardinal était un adepte des interrogatoires "musclés" . Mais lui s'en souvenait comme si c'était hier. Automatiquement il ne pouvait s'empêcher de coupler rafales de questions avec séances de tortures suivi du "j'ai de compte à rendre à personne, qu'ils aillent tous au diable". C'était comme ça. Aussi lorsque Rozen se mit à vouloir tout savoir il ne put s'empêcher de grimacer. Et dire que Cly ne demandait que ça lui ! Etre l'objet des attentions de la belle Rozen.

- Jocker ! Je veux appeler un ami Jean Pierre !

Il trempa ses lèvres dans le breuvage que la demoiselle lui avait offert.

- Tout ce que tu as entendu sur l'autre monde est vrai. Je te laisse donc imaginer l'ampleur de la catastrophe.

Et non il n'allait pas s'étendre sur ce sujet là. Surtout si il menait à une mise en question d'une soit disant hiérarchie de la ville. Il ne nourrirait pas ces ragots-là. Les informations étaient disponibles pour quiconque se donnait la peine de les chercher...ou de se rendre dans le monde des contes. Elle demanda ce qui s'était passé pour que Robin et lui soient séparés.

- La malédiction. J'étais au mauvais endroit au mauvais moment. Comme toi. Alors une fois qu'elle a été levée c'était important pour moi de retrouver Robin et ma famille.

Il posa sa tasse.

- Petit Jean a été envoûté par Ingrid ainsi que mon oncle Arthur. Ca a été très difficile, je ne m'attendais pas à ça. Cette sorcière les a complètement changé. D'un côté tu as un Robin sensé mais toujours enflammé qui vient...chercher des alliés et balancer ses quatre vérités et de l'autre tu as ton roi, le plus grand qui soit, et oncle complètement fou.

Il haussa les épaules

- C'était pas une partie de plaisir. Je préfère mille fois être avec toi à dévaliser ton salon de thé Miss March.

Allan envoya un clin d'oeil à la jeune-fille. Tout en se demandant comment elle avait vécu la levée de la malédiction. Elle se la jouait forte et déterminée mais tout ceci était bien souvent carapace. Pourtant, puisqu'il était parfait, il ne l'interrogerait pas. C'était à elle de se confier si elle le souhaitait. Il était inutile de forcer le passage.
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 669
▻ Date d'inscription : 23/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Mar 27 Juin - 9:44

Want a Cookie
Allan de Dale & Rozen March
Toujours sur le ton de l’humour ! Tu ne t’en lasses pas, mais quand tu poses des questions sérieuses tu attends une réponse sérieuse de ton interlocuteur. C’est en fronçant les sourcils pour marquer ton état blasé que tu le fixes. Quand il décide enfin de s’ouvrir à la discussion tu te dis que peu être l’humour n’était pas si mal. Tout ce que tu retiens de sa phrase c’est le mot « catastrophe » baissant les yeux tu n’arrives pas à imaginé l’ampleur de ce que la reine des Neiges a pu faire pendant votre absence. Soupirant tu le laisses continuer en t’accoudant au rebord. Il t’apprend que Petit Jean ainsi que ses proches ont été mis sous le joug d’Ingrid, tu poses chaleureusement ta main sur la sienne par compassion, tu ne peux pas vraiment savoir ce qu’il ressent, mais tu te doutes que cela doit être aussi douloureux que de perdre des proches en quelque sorte. En voyant son mal tu n’oses pas en rajouter une couche, peu être mieux vaut-il laisser le temps, qu’il se confit par lui-même au lieu de faire comme toi et le harceler de questions. « Je suis désolé si j’ai fait remonter des mauvais souvenirs. Ce n’était pas mon intention Allan. » Montant sur la table, tu t’approches le torse allongé sur le bois de table et viens lui embrasser le front. « Je suis sure que tout va s’arranger, toutes les histoires finissent toujours bien !!! J’en suis certaine moi ! »

Tu souris quand il t’annonce qu’il préfère dévaliser ton cupcakeland, tu le prend au mot et va chercher rapidement deux autres douceurs. Une part de gâteau au chocolat et une verrine de mousse caramel. « Rien que pour toi, profite en je ne suis pas aussi généreuse avec les autres ! » Riant, tu lui tires la langue et viens l’accompagner avec un cookie pour ta part. « Du coup tu le vis comment d’être pompier maintenant, ça te convient comme "métier" fin je veux dire, t’es du côté qui veulent incendier Régina ou alors celui qui s’en fou et qui continue a vivre ? » On n'a pas dit que tu ne savais pas tourner autour du pot ? Ben voilà comment donner un exemple flagrant. En ce moment c’était un peu la discussion de tout le monde alors tu t’y mets aussi. Pour ou contre la Mairesse de Storybrooke. La plupart des personnes qui te connaissent savent que tu es presque l’une des rares personnes qui la remercie d’avoir fait partie de cette malédiction, a ne pas confondre avec être contente d’avoir eu la malédiction se poser sur les terres de la forêt enchantée. Tu ne parles que pour toi, sans cette foutu malédiction tu serais encore recouverte de poils.

Tapotant sur la table, passant du coq à l’âne, tu le regardes fixement en souriant. « dis dis dis on pourra se trouver un moment comme avant pour jouer ensemble ? » Ça pourrait être joué à cache-cache avec lui te connaissant, mais non là ça parle de musique. Tu te rappel quand tu l'as rencontré avec les Merry man, de vos soirs de musique, toi au violon lui à composer des chansons amusantes. Pour pousser le vice et surtout ne pas l’impacter de tes poussières magiques, tu représentais ses paroles de chanson en images. Tu adorais, ces moments passés. Peu être est-ce trop demandé, mais tu espères retrouver une certaine complicité avec tes amis maintenant que la malédiction est levée.
electric bird.


_________________
I'M NUT, BABY I'M MAD
You can BE Alice, I'll YOUR mad hatter. ▬
Hit me with your sweet love Steal me with a kiss. I'm gonna be a bubblegum bitch.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Allan de Dale

▻ Messages : 81
▻ Date d'inscription : 21/03/2017

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Jeu 20 Juil - 14:31

Allan serra tendrement dans sa main les ptits doigts de Rozen. Elle s'excusait de lui avoir remémoré des souvenirs pas super cools. Mais Gauvain ne pouvait pas lui en tenir rigueur.

- Je veux me rappeler. Je veux surtout pas oublier.

C'était ce qui lui donnait la force de continuer. Bien qu'il soit parfait et qu'il ne baissait jamais les bras, une petite piqûre de rappel faisait du bien de temps en temps. Il tapota affectueusement la main de la demoiselle

- Bien sûr que ça va bien se terminer ! Ca ne peut pas être autrement.

Comme lui, elle affichait un optimisme à toute épreuve. Le beau pompier fait une micro danse de la victoire lorsque Rozen apporta des douceurs supplémentaires. Il aimait bien ce genre d'initiative! Gâteau au chocolat, verrine au caramel ! Un assortiment presque aussi parfait que lui. Elle le connaissait bien. La petite marchande de thés lui demanda dans quel camps il se trouvait.

- Celui de la bravoure et de la justice belle demoiselle! Toujours ! Pour l'instant je suis aux côtés de Storybrooke parce que Régina est censée. C'est de l'autre côté qu'ils ont tourné casaque. Chevalier, troubadour ou pompier je reste un héro et un sauveur.

Et encore il était modeste ! Si il avait du décliner tout son curriculum vitae il y en avait pour un moment. Rozen n'avait même pas besoin de lui dire de quel côté elle était. Il avait parfaitement déceler son amertume vis à vis de la Maire et probablement d'une certaine partie de la ville qui s'occupait de ses affaires. Une chose quand même intéressait le pompier ?

- Rozen, est ce que tu vas bien ? Tu es heureuse ? Tu vas pas t'en aller hein ?

Malgré la levée de la malédiction, malgré les changements. De son côté elle s'inquiéta de savoir si ils joueraient ensemble bientôt.

- Bien sûr ! Et on peut même danser ensemble aussi ! Maintenant.

D'une pichenette du coude bien placé, le troubadour appuya sur le bouton de la radio qui diffusa une musique entraînante. Allan prit la main de Rozen et l'entraîna avec lui. Il la renversa, puis la redressa lorsque le portable professionnel se mit à bourdonner.

- Sacrebleu !

Dans certains métiers on peut se permettre d'attendre pour répondre aux appels. Il n'y a jamais le feu. Mais là c'était différent. S'excusant auprès de Rozen il prit le mms et la photo du nouveau groupe de réfugiés à prendre en charge le fit tiquer.
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 971
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   Lun 31 Juil - 13:03

La vie pouvait vous réserver de drôles de tours. Un jour, vous êtes au top de votre forme dans un simple voyage de routine afin de s'assurer que tout allait bien pour la vaillante guerrière sous votre protection et puis, le lendemain, vous vous retrouvez sous une apparence humaine, privé de votre source de magie, propulsé dans un monde étrange et obligé de vous intégrer en travaillant. Lui ? Travailler ? On lui aurait annoncé, il en aurait certainement rigolé, et pourtant, c'était devenu sa nouvelle réalité.

Le temps d'attendre que les rouages de la justice locale se penchent sur son cas, ou qu'il trouve une méthode pour récupérer de lui-même son bien, Mushu avait accueillit dans le salon de thé de Rozen. Dire que tout était parti de quelques thés obtenus gratuitement grâce à son incroyable personnalité ! C'était agréable d'être enfin récompensé comme on le méritait et non comme le traitement qu'il avait subi à Nottingham par cette bande d'ingrats. L'ex-dragon était beaucoup de choses, mais certainement pas un ingrat comme cette populace d'un royaume qu'il essayait de gommer de sa mémoire, seule tâche dans son parcours exceptionnel, face à autant de générosité reçu, il tenait à rendre la pareille.

L'ex-dragon s'apprêtait, ignorant que, pendant qu'il faisait son coquet, la propriétaire des lieux accueillit un ancien ménestrel qu'il ne connaissait que trop bien. Pour l'heure, il appréciait le plaisir simple d'avoir enfin des vêtements choisis selon ces goûts à la place de devoir piocher dans les habits donnés à son arrivée dans ce monde étrange. Ce n'était pas encore parfait, il avait vu certains accessoires sympathiques comme des bagues ou des colliers qu'il n'avait pas encore décidé d'acheter et une petite pointe de maquillage ne serait pas mal non plus, sans trop en faire, mais il laissa ces spéculations de côté, ce qu'il avait fait était suffisant pour l'instant.

Mushu eut un sourire satisfait en contemplant le résultat dans le miroir et se décida à descendre pour commencer à travailler. C'est là qu'il le vit, ce satané ménestrel. L'Asiatique se figea un instant. Il avait beau dire que Nottingham était un passé oublié, il gardait encore bien à l'esprit les paroles des horribles chansons sur lui composé par Allan. D'un autre côté, il ne voulait pas que cette période de sa vie resurgisse devant sa bienfaitrice. Mushu se força à reprendre sa marche et à retrouver son sourire en se dirigeant vers Rozen. Ok, lui, il l'avait reconnu, car ce joli coeur n'avait pas changé, mais l'inverse serait difficile. Il n'avait pas souvenir d'avoir dit son nom durant leur rencontre, et il était humain, peut-être que la voix n'avait pas changé, mais qui se souvenait de ce genre de détail ? Il devait prendre sur lui et voir cet horrible compositeur comme un client ordinaire. "Me voilà." Annonça-t-il à Rozen, soulignant une évidence, surtout pour avoir son approbation concernant sa tenue. "Tu veux que je prenne le relais." Proposa-t-il aimablement en lança un coup d'oeil en direction d'Allan.

Il avait remarqué les extincteurs roses et préféra ne rien dire sur le sujet afin de ne pas avouer son ignorance concernant ces objets. Surtout pas devant lui qui avait déjà souligner plusieurs fois son manque de connaissances durant leur dernière discussion.

_________________
My universe will never be the same
I'm glad you came in my life ▵
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: la fille de mon ennemi   

Revenir en haut Aller en bas
 
la fille de mon ennemi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: Hare & Tea-
Sauter vers: