AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Dim 14 Mai - 16:31

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

La vie de corbeau n'était pas une vie facile, de base. Les autres oiseaux avaient de beaux plumages ou des chants enjôleurs, certains pouvaient être qualifiés de mignons et obtenir quelques regards attendris de la part du quidam. Pas les corbeaux. Voir un de ces volatiles au plumage noir n'était jamais vu comme un bon présage ou un spectacle ravissant. On les voyait au mieux comme des voleurs, au pire comme des oiseaux de malheurs.

Puisqu'il appartenait à cette espèce, cela le condamnait à galérer pour tout. Trouver de la nourriture devait se faire à coups de serres ou demandait de l'astuce. Pareil pour dormir. Pourtant, le corbeau avait cru avoir eu de la chance en trouvant une maison peuplée par un vieux fou solitaire. Il avait cru avoir trouvé ce que les humains appelaient un 'chez-soi'. Sauf qu'il s'était lourdement trompé. Ce qu'il avait prit pour un vieil excentrique inoffensif était, en vérité, un piètre magicien et l'oiseau en avait fait les frais. En essayant de lui faire don de la parole, le sorcier du dimanche n'avait réussit qu'à remplacer le croassement du corbeau par deux mots sinistres : jamais plus.

Le corbeau se retrouvait de nouveaux dehors, à devoir survivre comme il le pouvait. Ce 'don' ne l'aidait pas du tout, comme dans le cas présent où il guettait qu'un paysan ait le dos tourné pour lui chiper un morceau de sa récolte. L'oiseau observait, bien à l'abri des branches d'un arbre. Le paysan était juste en dessous, profitant de l'ombre rafraîchissante de l'arbre en question. Le corbeau avait senti le cri monté, mais tentait de le réprimer. C’était comme essayé de contenir un éternuement ou un hoquet. "JAMAIS PLUS !" Cria-t-il, ne pouvant se retenir plus longtemps.

Comme il l'avait redouté, le cri attira l'attention du paysan qui s'en prit à lui. "Jamais plus ! Jamais plus ! Jamais plus !" Continuait de répéter le corbeau, incapable de dire autre chose, en volant pour se mettre à l'abri. Il dut renoncer à chaparder et s'enfuit au plus vite. Il trouva refuge sur une des branches les plus hautes de l'arbre. Il voyait à peine le paysan à cause du feuillage, mais cela signifiait aussi que ce dernier ne le voyait plus non plus. Ce qui était une bonne nouvelle, même si ça ne résolvait pas son problème de faim.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Dim 14 Mai - 22:20


End Crédits - Bruno Coulais

Liot vadrouillait et errait sur les terres. Il avait quitté l’île de Neverland par la deuxième étoile à droite et lui permettait de voyager plus rapidement. Il s’était retrouvé en bordure de forêt, un petit coin tranquille de la Forêt Enchantée. Il était tombé sur ce drôle d’oiseau. Un corbeau. D’allure, il ressemblait à tout les autres, mais ce qui avait interpellé la fée, c’était son croassement. Il était peu commun, mais alors vraiment peu-commun. Ce fut d’abord de la curiosité, après il avait senti le désespoir de la volaille à la robe ténébreuse.

Des jours qu’il l’observait, de loin et très discrètement. Il nichait dans le même coin, une aubaine pour lui. C’était bien plus simple pour le retrouver. Et il était là, à toujours répéter « Jamais plus ! », son écho nasillard qui se perdaient entre les arbres ou courant au loin sur les plaines. Ce jour là, il était dans l’ombre du feuillage épais d’un arbre. Un paysan grignotait un bon petit encas à l’ombre de cet arbre lors de cette journée ensoleillée. Il avait l’air affamé, il pouvait le voir à son regard. La petite fée l’observait encore, tranquillement posé sur une branche plus et plus loin. Il en avait faim tellement le corbeau semblait désirer le crouton de pied du vieil homme.

« Jamais plus » s’écria de nouveau l’oiseau. Il ne comprit pas ensuite ce qui se passait, mais voilà qu’on dérangeait les feuillage et que l’oiseau partait. Liot s’envola en dehors des feuilles, observant où allait l’oiseau et le paysan. Un petit instant plus tard, il virevoltait, aux aguêts. Il cherchait le corbeau et ce dernier se signala de nouveau par son cri étrange. Ah que ça le bassinait de l’entendre celui-là. Il voulait savoir. Liot le trouva, il fondit sur lui. « Mais de quoi jamais plus !!!? Hein ! Tu vas finir par le dire à la fin ? Ca m'rend dingue » s’énerva le petit être magique, sautillant ici et là dans les airs. Il s’agitait comme une petite mouche et tenait un morceau de pain contre son petit corps. Il agita ses ailes et vint s’asseoir à côté du volatile, sur la branche les jambes ballantes. Il lui tendit alors le morceau de pain d’un air totalement benêt et innocent. Il s’osa à un grand sourire franc.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Dim 14 Mai - 23:15

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Le corbeau était aussi frustré qu'affamé. Sans ce sortilège qui lui avait enlever la possibilité de croasser, il serait en train de manger le fruit de son larcin. Au lieu de cela, il avait été chassé. Le pire est que, plus la frustration ressentait et plus l'envie de pousser ce cri se faisait sentir. Le volatile ne pouvait même pas faire ressortir son énervement afin d'en tirer un certain apaisement après avoir 'vidé son sac' comme le disaient les humains.

L'oiseau se demandait comment il allait parvenir à se nourrir. Il avait tellement faim ! Bientôt, il sera trop faible pour voler ! Bref, ces pensées étaient bien sombres, jusqu'au moment où un petit être volant fonça vers lui. Le corbeau voleta en arrière en lâchant un nouveau "Jamais plus" de surprise.

Ce qui ressemblait à une fée s'emporta en lui demandant la signification de son cri. Ces remontrances rappelèrent au corbeau que le vieux fou qui avait causé son état lui posait les mêmes questions avant d'en avoir assez et de le chasser. S'il avait été humain, il aurait sans doute haussé les épaules pour tenter d'expliquer qu'il n'y pouvait rien. À la place, il trépigna sur sa branche, désespéré de ne pouvoir répondre, en récitant les seuls mots qu'il pouvait prononcer. "Jamais plus. Jamais plus." En fait, il avait surtout remarqué le morceau de pain que le petit être tenait contre lui. Le corbeau ne quitta pas des yeux la nourriture, ou du moins, essaya, c'est que ce moustique était rapide lorsqu'il s'agissait de sautiller partout ! L'oiseau tenta quelque coup de bec, persuadé qu'il devrait voler cette nourriture tant désirée.

Il fut donc surpris de voir la fée se poser à côté de lui et de tendre le morceau de pain avec un grand sourire. Le corbeau tourna la tête pour mieux voir le pain tendu. Il était méfiant, puisque peu habitué à recevoir des marques de générosité à son égard. Avec prudence, il approcha son bec du pain et l'ouvrit doucement pour s'en saisir, s'attendant à tout instant à être la victime du blague de la part de la petite créature.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Lun 15 Mai - 21:51


End Crédits - Bruno Coulais

La fée s’était retenu de lui jeter le crouton de pain en pleine tête, alors que l’autre piaf répétait encore « Jamais plus » comme un vieux fou sénile. Liot avait froncé les sourcils un instant. Il oublia vite, lorsqu’il dut éviter les coups de becs de l’oiseau qui visait son pain. Il l’esquiva aisément et comme si c’était totalement normal. Parce que ça l’était… Ils sont comme ça.

Il était venu se poser sur la branche. Il lui tendit le pain avec une émotion plus claire et pure. Il lui tendit alors la nourriture. Le corbeau semblait subjugué. Il était méfiant et ça la fée le comprenait. Il n’avait pas bougé et gardé son sourire. Enfin, il aurait aimé qu’il se décide plus vite, car c’est que c’était lourd. C’était peut-être pas grand chose pour l’oiseau, mais le morceau faisait pratiquement la taille de son corps à lui. Puis j’était une fée, pas une fourmis. Je pouvais pas porter je ne sais combien de fois le poids mon corps et… oh par Mère Nature, j’aurais du utiliser de la poudre de fée. Quel asticot je fais !

Quand Liot sentit que le bec se refermait sur le morceau et qu’il était bien tenu, il le lâcha. Il soupira et s’étira. « Haaaa enfin. Bon alors !? Tu vas me le dire ? Jamais plus quoi ? Jamais plus… tu parleras à un renard ? » dit-il. Puis l’air de rien, pendant que l’oiseau se sustentait, il se rapprochait petit à petit en glissant ses fesses sur la branche. « Jamais plus tu iras voir un humain de plus près ? » ricana t-il. Pour lui, l’humain était la pire espèce.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Jeu 18 Mai - 7:55

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Malgré la faim qui le tenaillait, l'oiseau restait méfiant devant le morceau de pain tendu. Il suspectait un piège ou, au minimum un mauvais tour. Le corbeau n'avait jamais bénéficié de générosité avant. Quand il désirait quelque chose, il ne pouvait compter que sur lui-même. Depuis toujours. Alors, il avait toutes les raisons du monde d'être prudent.

Son bec se referma finalement sur la nourriture offerte et l'oiseau fit un vif pas en arrière pour s'assurer que la petite fée ne lui jouera pas une farce de dernière minute, en essayant, par exemple, re reprendre le morceau. À nouveau, rien de tel ne se produisit. Le petit être s'était contenté de lâcher le morceau de pain puisque l'oiseau le tenait bien dans son bec, puis de s'étirer en soupirant. Le corbeau reporta son attention sur sa prise, la dévorant à coup de bec après l'avoir coincé dans une de ces serres. Comme il n'avait jamais reçu de cadeau, il ne songea pas à remercier la créature ailée.

Liot recommençait avec ces questions au sujet des deux mots que le volatile était condamné à répéter en boucle. Tout en avalant un morceau de son bout de pain, le corbeau leva la tête, d'un air pensif. Comment expliquer la situation lorsqu'on avait accès qu'à deux mots de vocabulaire ? Il renonça et plongea un nouveau coup de bec dans la nourriture providentielle. Concentré sur sa faim en partie rassasié, il ne prêta pas attention au fait que la petite fée se rapprochait. C'est alors que Liot fit une remarque pertinent en parlant d'humain. "Jamais plus." Acquiesça-t-il en avalant le dernier morceau de pain. Oh ça oui, c'est la dernière fois qu'il s'invitait chez un humain. Cette petite aventure était le point de départ de tous ces malheurs. Pour une fois, ces deux maudits mots reflétaient parfaitement sa pensée.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Ven 19 Mai - 23:34


End Crédits - Bruno Coulais

Il avait prit le morceau de pain et s’était éloigné rapidement. Liot sourit en pinçant les lèvres, attendrit. Et partagea son soulagement de ne plus avoir à porter ce fardeau. Il agressa ensuite l’oiseau pour de plus amples explications. Il n’y comprenait rien. Alors, il avança des hypothèses. Puis il s’approcha l’air de rien et discrètement de lui. Il espérait que l’oiseau ne serait pas trop occupé à manger et qu’il l’avait écouté. Il ne répondit pas et picorait son festin de la journée. Liot fit une moue boudeuse et prit le temps de l’observer. Il était proche. Il se rapprocha encore un tout petit peu. Il voulait simplement le voir de plus près.

C’est alors qu’il parla des hommes et sourit émerveillé par un reflet vert qui scintilla sur l’une des plumes alors que le soleil sortait timidement de sa couverture de nuage. Un rayon était passée entre les feuilles de branches. Un rapide et bref miroitement couleur émeraude. L’oiseau lui avait répondu et Liot sursauta presque. Et il avait répété son inlassable jamais-plus. Liot haussa les épaules. « hmm, je te comprends, ce sont vraiment des êtres vicieux et mauvais. c’est quand même la seule race à être eux-même inhumain. Inanimal, ou créaturel, ça n’existe pas. Hein ! T’avais r’marqué ? Sont bizarres ces machins là. Non ? » lui demandait-il son avis tout en se penchant pour regarder ses pieds balancer au-dessus du vide. « Ils ne transpirent vraiment pas la confiance. »


acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Mar 23 Mai - 22:56

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Le corbeau laissa retomber sa méfiance, ou plutôt, il la délaissait pour se concentrer sur quelque chose de plus important à ces yeux d'affamer : le repas offert. Ainsi, l'oiseau laissa Liot s'approcher, sans songer à maintenir une certaine distance entre eux. Il écoutait à peine ce que l'être ailé disait, plus préoccuper à donner des coups de bec afin d'engloutir le morceau de pain. De toute façon, qu'aurait-il pu répondre ? A part son éternel 'jamais plus' ? À cause de cela, Liot finira certainement par se lasser de lui comme toutes les autres personnes qu'il avait croisé avant. Les rares qui ne lui jetaient pas directement des pierres en criant à la sorcellerie. Des personnes qui le voyaient comme une curiosité, l'oiseau en avait croisé une poignée. Le résultat était toujours le même. Liot finirait certainement par s'énerver à cause de son cri bizarre et à le chasser aussi ou finirait par partir de lui-même. Comme les autres. C'était ainsi.

L'oiseau avait presque fini de manger lorsque la conversation se porta sur les hommes. Pour une fois, le 'jamais plus' correspondait parfaitement à ce qu'il pensait. Vraiment, il ne fera jamais plus confiance aux humains. C'était de la faute de l'un d'entre eux que le corbeau se retrouvait incapable de pousser un croassement normal !

Après avoir gobé les dernières miettes, il claqua son bec dans le vide plusieurs fois en signe de contentement de sentir son estomac en partie rempli. Après cela, le corbeau tourna la tête vers la petite créature, puis la pencha de côté pour témoigner son incompréhension de son discours. Il aurait aimé avoir plus de deux mots de vocabulaires pour dire que son interlocuteur se prenait un peu trop la tête dans ces explications, à la place, il ne put dire que : "Jamais plus." Difficile de se faire comprendre dans ces conditions. L'oiseau secoua la tête de bas en haut. Il avait vu des humains faire ce geste pour approuver quelque chose. Ironique d'utiliser cela pour confirmer qu'effectivement, il pensait que les humains n'inspiraient pas la confiance.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Mer 24 Mai - 7:18


End Crédits - Bruno Coulais

« Tu as raison ! Jamais plus ! Très bien dit. Jamais plus on les approchera. Jamais plus on leur fera confiance ! Jamais plus on ne croira que leur cage sont des petits logis rien que pour nous. » avait répliqué Liot, engagé, à la suite du cri étrange du corbeau. Il haussa les épaules, le regard un instant perdu dans le vide, écrasé par les souvenirs qu’il avait eu avec des humains. Il était encore jeune d’expérience, mais malgré tout, ils n’avaient pas tous été malveillants. Mais un seul sur une vingtaine, il préférait être méfiant. Et encore sa vie n’était pas fini. Comme les animaux, parfois il lui suffisait d’un rien pour y croire, trop naïf.

« Et tu peux pas faire ton cri de malheur ? Genre Crooooâââ !!! » imitait-il à la perfection ou presque le cri originel du volatile. Il lui fit un sourire fier de lui. « Tu peux le faire ? » lui demandait-il de ses grands yeux clairs et son petit sourire candide. Il lui laissa le temps de répondre, les mains posées sur la branches qu’il serrait et toujours ses petits pieds qui se balançaient joyeusement. Il observait les pattes de l’oiseau ténébreux. Ses serres pouvaient facilement mettre en lambeau le féetaud. C’était vraiment et bel et grand oiseau. Et il se rassurait de ne pas être en présence d’un rapace.

« Mais tu es né comme ça ? Ou tu étais humain à la base ? » se fit-il la réflexion un doigt sur la bouche avant de secouer la tête de façon négative. « Non, je l’aurais senti… Alors tu es un oiseau qui parle comme un humain… C’est triste ça. Raconte moi ! » avança t-il sa main pour le caresser avant de se reprendre. Pas de suite. Puis il avait eu peur de recevoir un coup de bec, ayant vu l’oiseau bouger. Il avait peut-être un certain feeling avec les animaux, mais il ne fallait pas oublier que c’était des animaux sauvages avec leur code et leur méfiance. Enfin, j’y pensais pas toujours…

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Mer 24 Mai - 12:42

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Comme il aurait aimé croasser d’enthousiasme pour appuyer le discours de Liot ! À défaut de pouvoir le faire, le corbeau agita ses ailes en lançant un nouveau « Jamais plus » pour confirmer son approbation devant les paroles du petit être ailé. Puis il pencha sa tête de côté tandis que le féetaud semblait avoir broyé du noir. L’oiseau approcha son bec avec prudence pour lui toucher l’épaule. S’il avait été humain, ce geste se serait apparenté à une tape sur l’épaule et d’une question sur l’humeur de son interlocuteur. À la place, le corbeau essayait de contenir un nouveau jamais plus qui menaçait de sortir de son bec. Il s’écarta vivement au cas où son geste ne soit mal interprété. Il n’avait jamais vu de créature comme Liot avant et ne savait pas comment se comporter avec lui.

Liot lui demandait s’il ne pouvait pas faire un cri normal pour un corbeau. L’imitation parfaite du croassement fit sursauter l’oiseau qui poussa un « Jamais plus » de surprise. Même ce petit être savait croasser ! Que c’était déprimant ! Le corbeau baissa tristement sa tête. « Jamais plus. » Répondit-il tristement. Encore une fois, les deux seuls mots qu’il pouvait prononcer collaient parfaitement à la situation.

« Jamais plus ! » S’exclama-t-il en gonflant son plumage, lorsque Liot lui demanda s’il avait été humain, comme si ce dernier venait de l’insulter avec son hypothèse. D’ailleurs, il se tenait prêt à donner un autre coup de bec, beaucoup moins doux, si le petit être continuait sur cette voie ! Heureusement, son interlocuteur écarta de lui-même cette supposition. « Jamais plus. » Commenta-t-il avec un hochement de tête lorsque Liot trouva presque ce qui lui était arrivé. Le corbeau se retrouva pris au dépourvu lorsque le féetaud lui demanda de raconter. La petite créature avait approché sa main, et l’oiseau s’écarta d’un pas, bien que Liot ait arrêté son geste. De nervosité, le corbeau racla un peu la branche avec ses serres. Après un coup d’œil méfiant, comme pour s’assurer qu’il n’allait pas refaire un deuxième essai, il baissa la tête pour réfléchir. Comment expliquer une histoire de fous lorsqu’on avait que deux mots dans son vocabulaire ?



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Lun 29 Mai - 6:58


End Crédits - Bruno Coulais

Liot avait ricané alors qu’il de grand discours anti-humain et que l’oiseau répondait de son Jamais-plus. On aurait cru à une réunion de rebelles engagés. Le petit féetaud était resté un moment la bouche entrouverte à regarder le corbeau agité des ailes, impressionné. Les oiseaux, les fées s’en méfiaient énormément. Il n’y avait que les petits que Liot approchait la plus part du temps.
Liot toujours curieux et cherchant à en apprendre plus sur l’oiseau aux deux mots de vocabulaire. Il lui avait demandé s’il pouvait faire autre chose que ces Jamais-plus et croassa histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie sans le savoir. Encore une fois, le corbeau lui expliqua que ce n’était pas possible, grâce à ses deux mots. « Hmm je vois. Perd pas espoir, ça va sûrement revenir un jour. Tu trouveras une solution ». Pause. « Ou alors ne désespère pas. Regarde on arrive bien à discuter au final. ».

Il avait posé une doigt sur sa bouche pensif. « Alors une autre question… ». Il pensait alors à voix haute, se demandant s’il avait été humain. L’oiseau protesta au même moment où la fée avait changé d’idée et accorda un sourire compatissant à l’animal. Après, il avait l’air d’accord avec ce qu’il avançait. « Vraiment ? Hmm… J’vois. » se mit-il encore à réfléchir. « C’pas marrant. ». Il avait alors été tenté de le toucher, mais d’un l’oiseau l’avait vu et il le sentait pas vraiment détendu à ses côtés encore. Donc, il s’était retenu. Il glissa encore une fois pour se rapprocher du volatile. Diaval devait faire attention, au bout d’un moment, il n’y aurait plus de branche.

Il se leva et avança d’un pas léger vers le corbeau. « Dis, je peux juste toucher tes plumes ?! S’il te plait. »

acidbrain


[/color]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Ven 2 Juin - 23:30

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Le corbeau eut beaucoup de chance, il y eut quelques occasions où son éternel jamais plus collait parfaitement avec le sujet abordé par le féetaud, ce qui donnait l'impression qu'ils pouvaient réellement établir une conversation entre eux. Ils semblaient penser la même chose des humains, en tout cas. L'oiseau était plutôt pessimiste, bien qu'il se vît comme un être réaliste (comme tous les pessimistes), il savait que ce moment où ils semblaient sur la même longueur d'onde ne durerait pas. Cette rencontre allait se finir comme toutes les autres, alors, l'oiseau profita de cette accalmie.

Il fut surpris d'entendre son interlocuteur croasser parfaitement. Surpris et jaloux. À cause d'un stupide vieil homme, lui ne pourrait plus jamais crier comme ces semblables. Le corbeau en fut déprimé. Il releva la tête lorsque le petit être ailé essaya de lui remonter le moral. "Jamais plus." Répondit-il encore et toujours. Honnêtement, il aurait aimé croire que ce maudit sortilège finirait un jour par disparaître, mais, le sort ne montrait aucun signe de faiblesse à mesure que le temps passait. Il ne semblait pas vouloir s'estomper. Son interlocuteur continuait de jouer les optimistes. Le corbeau leva la tête lorsque le féetaud avoua avoir une autre question. Oh non, comment allait-il s'en sortir cette fois ? Ne voyait-il pas que chaque étape de cette conversation était un challenge pour se faire comprendre ?

D'abord, il se fit insulter en sous-entendant qu'il était humain avant. Ensuite, le féetaud enchaîna sur une supposition plus proche de la vérité qui reçut l'approbation d'un nouveau jamais plus. Le corbeau avait un peu baissé sa garde au cours de cette discussion des plus particulières. Chose qu'il regretta aussitôt en remarquant un geste dans sa direction. L'oiseau recula vivement avec une exclamation servant de mise en garde. Le féetaud ne se laissa pas abattre et glissa de nouveau pour combler la distance instauré. Le corbeau avait presque retrouvé toute sa méfiance. S'il ne s'était pas dégagé quelques choses d'apaisant de l'être ailé, sans doute se serait-il déjà envolé au loin. À la place, il lança un regard en arrière pour s'assurer de la longueur de branche qu'il lui restait.

Cette fois, Liot lui demanda franchement s'il pouvait lui toucher les plumes. Le corbeau se gonfla le plumage pour témoigner son étonnement face à cette étrange demande. Avec un mélange de prudence et de réticence, il baissa la tête en signe d'invitation. Son attitude révélait qu'il se tenait prêt à donner un coup de bec en cas de mauvais tour.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Sam 3 Juin - 23:19


End Crédits - Bruno Coulais

« Oh bah non ! Je comprends bien. Qui souhaiterait revivre ça » dit-il gravement avant de soupirer, ses deux mains qui prenait appui sur la branches et ses épaules qui s’écroulèrent. Il imaginait bien que jamais-plus il se retrouverait dans cette situation. « Bon déjà... Techniquement tu ne peux pas être dans ton cas deux fois et tant que ça ne changera. Ca t’arrivera bah... Jamais-plus quoi. » dit-il avant de ricaner discrètement, en respirant fortement par le nez. Il se trouvait sincèrement drôle et ce n’était pas méchant du tout. Enfin, pour lui ça ne l’était pas.

Il avait déjà oublié et après avoir longuement lorgné l’oiseau qui s’éloignait toujours plus du bout de la branche. Avec sa taille, il allait faire pencher le tout. Sauf que Liot, il n’avait qu’une envie : allez le toucher. Diablo était le premier corbeau qu’il avait approché d’aussi près et qu’il était beau.... Il préférait alors lui demander plutôt que de basculer. A sa grande surprise, l’oiseau accepta. Il s'inclina.  Liot se mit debout sur la branche d’un bond en hochant vivement la tête pour s'assurer que c'était d'accord. Il sautilla et trottina jusqu’à lui.

Il déposa dans, un premier temps et avec délicatesse, le dos de sa main juste au-dessus de son bec. Sans bouger un instant, lui appréciait le présent et toutes ces sensations que ce premier contact provoquait contre sa peau. La chaleur, la texture, la respiration de l’oiseau. Puis il remonta doucement sa main pour la passer au-dessus de sa tête. La fée avait la tête penché et se déplaçait lentement autour de lui. Il avait l’air en transe, comme dans un autre monde ou en plein rituel d’hypnose aller savoir. Non, il était simplement un animal qui en rencontrait un autre. Il s’arrêta dans son cou et passait son autre main le long de son aile qu’il ouvrit et se fit une idée de son envergure. Une seule faisait presque deux fois sa taille en longueur. Il était très impressionné ouvrant de grands yeux brillants et fascinés. Puis il s’entoura avec, avant de caresser les immenses plumes qui lui permettait de voler comme les pans d’une robe au tissu raffiné. Son noir était si profond et ses reflets verts n’avaient rien à envier au palais du Magicien d’Oz.

Il le lâcha mais pas éternellement. Il lui sauta subitement dessus pour l’enlacer avec de la pure joie qui pulsait dans ses veines. « Comment t’es trooooop mignon ! » frottait-il sa joue contre la sienne, complètement gaga. Il adore les oiseaux.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Jeu 8 Juin - 11:31

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

C'était vraiment un petit être curieux. Le corbeau n'avait jamais rencontré de fée avant, encore moins du sexe masculin. Avec les humains, il savait à quoi s'en tenir, tandis que son étrange interlocuteur semblait changer d'humeur comme certain changerait de chemise. L'oiseau pencha la tête de côté tandis que Liot se lançait dans une plaisanterie qu'il n'était pas certain de trouver drôle ou de comprendre. De toute façon, il ne pouvait lui fournir que les deux même mots en guise de réponse. Ce qui se passa ensuite chassa très vite ces interrogations intérieures. Le féétaud avait essayer de le toucher ! Le corbeau avait vivement reculé en protestant de surprise.

Il avait continué d'avancer et lui de reculer. Un bref coup d'oeil en arrière informa le corbeau qu'ils ne pourraient pas jouer à ce petit jeu éternellement. Liot demanda franchement s'il pouvait le toucher et l'oiseau accepta avec méfiance. Bien qu'il s'était incliné dans un geste d'invitation, il se tenait prêt à donner un coup de bec au cas où on essayerait de lui arracher une plume ou quelque chose dans le genre.

Le corbeau tressaillit lorsque Liot lui toucha délicatement le plumage juste au-dessus du bec. Personne ne l'avait jamais approché d'aussi prêt. Correction : il ne s'était jamais laissé approcher d'aussi prêt depuis qu'il avait été touché par le maléfice qui lui pourrissait l'existence. Il faut dire que les autres personnes qu'il avait rencontrées depuis avait clairement des intentions belliqueuses, ce qui n'aidait pas à faire confiance. L'instant se prolonger et l'oiseau attendit, n'osant bouger, redoutant que la situation ne prenne une mauvaise tournure. Son petit coeur battait à toute vitesse et le rythme de sa respiration trahissait une méfiance qui lui crispait les muscles. Instinctivement, il se baissa d'avantage alors que la main montait.

Liot lui ouvrit l'aile. Le corbeau dut se retenir de pousser un nouveau jamais plus de surprise. Il sursauta un peu, un mouvement si bref que le petit curieux ne l'avait sans doute pas remarqué. L'oiseau jeta un coup d'oeil aux ailes de la fée, lui aussi se montrait curieux. Il en profita pour regarder de plus près, du moins jusqu'à ce que Liot ne s'entoure de son aile. Le corbeau recula vivement la tête alors qu'il avait été proche de toucher l'aile de la fée avec le bout de son bec. Frustré de ne pas avoir pu assouvir sa propre curiosité et choqué du sans-gêne du petit être, il fut complètement pris par surprise lorsque Liot l'enlaça. "Jamais plus !" S'exclama-t-il, incapable de contenir plus longtemps son cri. Mignon ? Lui ? On ne l'avait jamais traité de mignon.



_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Sam 24 Juin - 10:47


End Crédits - Bruno Coulais

L’oiseau était méfiant et Liot le comprenait bien, puis en avait conscience. Il n’était pas très agile dans ses approches parfois, mais il savait ressentir le stress chez l’animal. Au pire, le volatile s’envolerait et il reviendrait avec plus de délicatesse. Il tenterait de canaliser ses émotions. Mais ça faisait un moment que je lui tournais autour. J’étais tout excité. Il avait pris son temps pour établir le contact. Diablo se tortillait presque pour éviter au maximum cet attouchement. Comme si sa main était un aimant face à un autre et le repoussait par une force physique invisible à l’oeil nu. Liot avait sourit. Il était plus qu’honoré. L’oiseau lui avait accordé ce moment.

Or vite son attitude enfantine et candide, noyé par ses émotions, il se montra beaucoup moins avenant. Il joua avec son aile et arracha un cri de surprise à son nouvel ami. Oui, maintenant c’était mon ami ! Le corbeau avait très légèrement sursauté et Liot n’en avait cure. Il s’enveloppait dans son aile avant de lui sauter au cou. Il lui partagea alors ses impressions sur lui. Il sentait ses petites plumes de son cou contre sa joue. C’était sensationnel. Il n’avait pas bougé et resserré son étreinte, un sourire amusé sur les lèvres. « Jamais plus ? Ah mais si, si, si ! Des câlins ! Car t’es trop mignon ! Et ça c’es pas Jamais-plus mais Pour-toujours. » s’excita t-il.

Il le lâcha enfin, toujours son grand sourire d’enfant sur le visage et le regardait en penchant la tête. « T’as pas aimé ? » demanda t-il subitement avec une moue déçue. « T’es si tendu. C’est agréable pourtant. Ça aurait du t’faire du bien... ». Les mains derrière le dos, il se dandinait avec un nouveau sourire malicieux. « Tu verras, je t’apprendrais à t’y faire » ricana t-il en faisant danser ses doigts, comme s’il s’apprêtait à lui sauter une nouvelle fois dessus.  

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Dim 9 Juil - 18:13

Jamais plus, dit le corbeau
Diablo & Liot

Le corbeau ne savait pas à quoi s'attendre. C'était la première fois qu'on demandait à le caresser. Tout naturellement, comme lors de l'offrande de pain, il soupçonna un piège ou une farce. La curiosité l'emportait sur la crainte. En plus, qui sait, peut-être obtiendrait-il une récompense en se pliant aux fantaisies de cet étrange petit être ailé ? Le bout de pain lui avait fait plaisir, mais il était encore terriblement affamé. Cela faisait des jours qu'il n'avait rien avalés. Profiteur ? Lui ? Et pourquoi pas ! Ce n'était pas souvent que l'oiseau tombait sur une âme charitable.

Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'ils soient deux à profiter de la situation. Liot joua avec son aile, ce qui lui arracha un cri de surprise. Avant qu'il ne puisse se demander si le jeu n'en valait pas la chandelle, la fée s'était jetée à son cou ! Pendant un instant, le volatile avait craint que le petit être ailé n'essaye de le lui tordre tellement l’étreinte était forte. Le corbeau essaya de se dégager et se calma doucement alors qu'il fut submergé par une sensation agréable. Être qualifié de mignon fut comme un coup de grâce. Mignon ? S'il avait été humain, il en aurait écarquillé les yeux. À défaut, il se montra aussi surpris que pouvait lui permettre ces expressions d'oiseau.

Le temps qu'il se remette de ce compliment et Liot s'était éloigné. L'oiseau se secoua la tête, à croire qu'il voulait se ramener à la réalité, puis passa des petits coups de bec délicat afin de lisser les plumes ébouriffés par la démonstration affective du petit être ailé. Il manqua de peu de s'arracher une plume de surprise alors que Liot déclarait vouloir lui apprendre à s'y faire. Le corbeau tourna vivement sa tête en direction de la fée qui semblait être sur le point de repasser à l'attaque. "Jamais plus." Dit-il brusquement avec un petit claquement de bec servant d'avertissement.


_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 188
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   Mar 11 Juil - 8:55


End Crédits - Bruno Coulais

Il s’était éloigné après le moment de panique de l’oiseau face à un geste gratuit et tendre, sans attente en retour. Il y était si peu habitué et Liot était si naturelle avec ce genre de chose. La communication avec les animaux passait souvent soit par les regards, l’attitude et sa posture, mais surtout après par le touché. Ils se ressentaient mieux. Là, il avait bien sentit qu’il était aussi détendu et souple qu’un vieux bout de bois sec. Les corbeaux pouvaient être apprivoisés et domestiqués, appréciant ou tolérant alors la présence d’un autre. Bien sûr, ce n’était que des généralités, mais cela avait fait déduire à la fée que c’était juste ce corbeau qui était tendu.

Il avait encore croassé un jamais-plus alors que Liot le taquinait. Les démonstrations affectives, avec lui l’oiseau allait devoir s’y faire. Encore une fois, c’était plus fort que lui. C’était toujours plus fort que lui même. Des impulsions de son coeur jusqu’à son cerveau qui traduisait à travers son corps. L'oiseau ne se trouvait pas mignon et il ne voulait pas d’autre câlins. Il suffisait de l’écouter. La situation était cocasse. Avec ses bêtises, ils avaient l’air d’avoir un semblant de discussion. « C’est ce que tu dis pour l’instant, tu verras avec le temps » ricana Liot avant de faire un bond, s’élever et finir derrière son nouvel ami. Rapidement et en gardant une certaine distance, il laissa ses mains glisser le long des plumes de sa queue, puis un autre bond en arrière. Il avait bien remarqué que son bec le démangeait.

Liot riait et souriait. Tendre et sincère. « Allez, viens ! Suis moi »  Il lui fit un signe de la main, tout en reculant jusqu’au bout de la branche qui tremblotait sous son faible poids. Il arriva au bout et se laissa tomber en arrière, une boucle et il se retrouva, flottant proche de Diablo. « Au fait tu t’appelles comment ? Attends laisse moi deviner... » se plaqua t-il un doigt sur la bouche. « Jamais-Plus ? Premier du nom non ? » rit-il encore. « Moi c’est Liot... J'l'ai pas déjà dis ça ? Tant pis. » et il s’envola en direction de la forêt.

Il jeta parfois un oeil pour être sûr que le corbeau le suivait et fila entre les arbres, les branches, effleura la surface d'un ru, puis enfin, caché dans le feuillage épais de toutes cette forêt, sous le couvert, un buisson de fraises sauvages. « Tadaaaaa ! Bon tu m’en laisses un peu quand même. Je passe parfois ici. En tout cas demain j’irai et si j’en ai plus... » il fit volte face et menaçait le volatile d’un doigt autoritaire. « Je te fais un bisou sur son bec, ‘ttention ! Et je ferais de ta vie un cauchemar. »

Il cueillit une fraise, trottinant sur une fine branche du buisson et s’approcha de Diaval, un petit sourire adorable. « Etre tout seul ? Jamais plus ! » lui tendit-il le fruit comme une offrande avec un clin d’oeil.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamais plus, dit le corbeau (ft Liot)
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: RP alternatifs :: RP Rapides-
Sauter vers: