AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Nous sommes tous des pêcheurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Nous sommes tous des pêcheurs    Mer 31 Mai - 18:24

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Ce soir, Freya avait une soirée avec son amie Neïlina, détenues du libertease. Ces deux-là n’étaient pas très amies à l’origine, loin de là… Freya ne sentait pas vraiment la jolie femme. Cependant elles durent composer ensemble lorsqu’elles se mirent à travailler au refuge, Neilina s’étant proposée comme bénévole.

Très vite, la louve mit de côté des appréhensions et les deux femmes s’entendirent finalement très bien. Alors, ce soir, Neïlina avait proposé à Freya de passer la soirée ensemble au libertease. La reine rouge hésita tout d’abord : l’établissement en soit devait sûrement plutôt drôle à faire une fois, mais les personnes côtoyant ce dernier étaient plus que douteuses…

La louve accepta tout de même, jugeant que passer une soirée avec son amie pourrait être sympa, et cela changerait radicalement du Granny’s. De plus, Freya avait tendance à être une louve solitaire : mieux valait être seule que mal accompagnée disait-elle souvent. Mais tisser des liens, sortir et rencontre du « beau » monde pourrait être sympa : enfin, il fallait tout de même avouer que cet endroit n’était pas non plus le meilleur pour tisser des liens durable… Mais bon, c’était un bon début.

Alors, après sa journée de travail, où Freya avait passé la majeure partie de son temps à être avec l’excentrique et attachant Charles, la louve se dirigea vers le libertease. En entrant, elle vit un endroit très… Dévergondé. En effet, entre strip-teaseuses, sans oublier les garçons rinçant leurs yeux comme pas possibles, la louve fut un petit peu surprise.

En s’avançant, un homme s’avança vers elle, croyant qu’elle était elle-même une danseuse torride, choquée, Freya repoussa tout de suite l’homme en disant sèchement :

« Faites un pas de plus et vous allez le regretter. »


La louve était offusquée : cet homme aurait pu être son père… La louve regarda ses habits, pourtant, il n’y avait rien de vulgaire, elle avait certes une robe et des talons, mais rien d’horrible. Peut-être était-ce les cheveux blonds presque blancs qui étaient surprenants ?

L’homme partit, Freya s’avança jusqu’au bar, cherchant son amie du regard, elle commanda un Martini en attendant.

made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Lun 5 Juin - 11:48

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Il ne fallait pas mentir, je n’avais pas beaucoup d’amis, et a dire vrai j’en avais quasiment aucun et cela ne me manquait pas le moins du monde. Je n’étais pas une femme désireuse d’être populaire, appréciée, invitée à toutes les soirées mondaine. Je n’étais rien de tous cela et les soirées mondaines de toute façon je les détestais du plus profond de mon âme. A mes yeux il n’y avait rien de pire que d’être projeté dans un monde où tout le monde faisait semblant de s’amuser, de s’aimer, bref j’étais une solitaire. J’ai envie de dire que c’est le sort qui est dû aux tueuses en série, aussi sexy soient-elles. Par contre il y avait une chose que j’aimais et c’était les animaux, je les trouvais clairement plus agréable que les êtres-humains et soyons honnête ils apportent beaucoup plus de reconnaissance, de plus c’est grâce à eux que j’ai fait la connaissance de Freya Nightmare, une amie de Régina certes, mais surtout la propriétaire du refuge animal de la ville. Au départ nos relations n’étaient pas idéales, elle ne m’aimait et par conséquent je ne l’aimais pas. Notre seul point en commun était notre amour pour les animaux et un peu pour la solitude aussi bien que ce soit plus flagrant pour elle que pour moi.

Quoi qu’il en soit nous avions fini par nous apprécier et de mon coté j’avais décidé de l’inviter au Libertease, pour la divertir mais aussi pour passer un peu de temps avec elle or de son lieu de travail. Naturellement je savais que mon lieu de rendez-vous était loin, très loin de satisfaire la demoiselle aux cheveux aussi blonds que les blés, mais je considérais qu’elle pouvait bien essayer de gouter à la libération que ce dernier pouvait apporter. Malgré tout je n’étais pas totalement folle et pour l’occasion j’avais privatisé une salle afin que cette dernière ne se sente as trop mal à l’aise un pas après l’autre comme dirait Regina. Comme toutes mes soirées de travail, je m’assurais que tout été en place, que mes idiotes de danseuses n’étaient pas une fois de plus en train de se crêper le chignon, que la sécurité était au complet et que tous mes salariés étaient gentiment prêt à travailler sans faire d’esclandre. Je devais avouer que j’adorais ce job, assise dans mon sofa, le regard rivé sur les vidéos de surveillance je guettais l’arrivée de Freya sans être vraiment certaine qu’elle viendrait, après tout ce genre d’ambiance n’était pas du tout son univers.

Contre toute attente cette dernière pointa le bout de son nez vingt minutes après l’ouverture, et je me dirigeais donc dans la fosse au lion pour l’accueillir comme il se devait. Au moment où je l’apercevais elle jetait un regard furibond à un homme qui quand à lui ne comprenait pas tout à ce qu’il venait de se passer. Souriant de bon cœur, je fendais la folle pour la rejoindre au bar :

« Soit gentille Freya ne tue personne je n’ai pas envie qu’une blondinette vienne mettre le nez dans mes affaires »

Laissant échapper un léger rire, je faisais un geste vers le barman qui lâcha tout ce qu’il avait en main pour se ruer vers nous un air légèrement inquiet sur le visage pendant que je faisais la bise à mon amie :

« Comment vas-tu les rumeurs disent que tu as retrouvé la reine blanche ! ca c’est bien passé ? »

Le serveur arrivant je me retournais vers lui et ordonnais :

« Un mojito framboise ! »

Me retournant vers Freya je demandais avec gentillesse :

« Tu veux prendre quoi ? Fait toi plaisir c’est la maison qui offre »


made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Jeu 8 Juin - 19:51

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Neilina arriva sur le champ, Freya fut surprise de voir la jeune-femme aussi imposante et dominante dans ce milieu : c’était une véritable Alpha du monde de la nuit. Le serveur accourut lorsqu’elle lui lança un regard, tout le monde avait l’air de lui obéir au doigt et à l’œil.

Freya, quant à elle, était aussi une Alpha de base, élevée ainsi, et c’était dans ses gênes. Cependant, avec les années, la louve était plus solitaire qu’autre-chose, situation très rare et très peu envieuse : la reine rouge avait au Wonderland une meute entière de Bêta, Gamma et Oméga lui obéissant au doigt et à l’œil, l’homme Alpha étant désormais mort.

Désormais, la louve solitaire n’enviait plus un rôle d’ordres, de responsabilités : plus cela allait, plus sa situation lui convenait… Elle préférait être seule que mal accompagnée.
Riante, Freya dit :

« Je t’avouerais qu’on ne rencontre pas ce genre de personnes dans mon coin reculé de Storybrooke. »
En effet, la louve possédait définitivement l’une des plus belles maisons de Storybrooke, qu’elle avait faite construire avec elle ne sait quel argent, la malédiction lui ayant légué un énorme héritage.

A l’écoute de son amie, Freya fut surprise : elle essayait de ne pas être évasive sur le sujet de Juliette et de son passé, évidemment, Neïlina savait désormais les grandes lignes de son histoire, et elle comptait lui parler de sa rencontre avec Juliette ce soir, mais elle fut surprise de découvrir qu’elle était déjà au courant… Ce n’était pas très grave en soi, les « potins » allaient si vite.

« Oh je vois que tu es déjà au courant ! Eh bien figures-toi qu’après avoir failli nous entre-tuer, nous sommes parvenus sur un accord contre la terrible reine de cœur. »
dit-elle ironiquement. Freya et Juliette n’allaient jamais être grandes amies, mais éliminer Cora était un bon début d’entente.

Neïlina ordonna un Mojito Framboise, Freya quant à elle ordonna :

« Je commence classique, un Dry Martini s’il-vous-plait. » elle se retourna vers son amie : « Ne commences pas, je paierais nos verres ! Tu m’invites déjà ! » Dit-elle.

Freya n’eut pas le temps de finir sa phrase que le beau serveur vint servir les deux jeunes-femmes, la reine rouge prit son verre et dit à Neïlina : « Eh bah ! Ils sont rapides tes serveurs. »

Elle but une gorgée de son verre : il fallait avouer que le Martinit était excellent, dommage que le cadre ne soit pas trop le délire de Freya, mais il était très bien dosé.
« Et toi, comment tu te portes ? »



made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Dim 18 Juin - 17:26

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

La réponse de Freya m’arracha un ricanement, elle ne rencontrait pas ce genre de personne dans son coin reculé, elle l’avait elle-même reconnue. Mes employés m’obéissaient aux doigts et à l’œil, je lui demandais un mojito framboise et il hocha la tête avec docilité avant de se retourner vers Freya en l’attente de sa commande. Cette dernière finissait par répondre en commandant un Dry Martini et mon employé s’en alla aussitôt après nous laissant tranquille tandis que je la menais dans un coin plus calme. Je voulais bousculer ses habitudes, mais je n’avais pas non plus envie d’essuyer un scandale, je n’étais guère au courant de son état de louve, je savais seulement qu’elle avait réussi à s’attirer les foudres d’une des reines les plus compatissante et ouverte d’esprit de notre monde, par conséquent elle avait dû merder correctement. De plus elle était amie avec Régina et par conséquent elle devait bien avoir sa partie d’ombre en elle, puis j’arrivais à l’apprécier et dieu sait que je détestais les princesses à deux balles.

Une fois à l’écart je lui posais des questions sur les rumeurs concernant sa rencontre avec son ennemie, ce n’est que lorsqu’elle m’apprit qu’elle avait réussi à trouver un compromis avec son ennemi que j’ouvrais la bouche afin d’exprimer mon étonnement avant de répéter :

« Un compromis ? Je me demande comment tu as fais pour en venir à cela ! »

Non verre arrivant avant que je puisse lui demander ce qu’elle avait fait pour attirer les foudres de la reine blanche, j’accueillais les compliments de mon amie avec un sourire resplendissant tout en remerciant Clyde d’un geste de tête. Ce dernier disparaissant, je reportais à nouveau mon attention sur la blondinette avant d’ajouter avec une certaine fierté :

« Ca t’étonne ? C’est mon club ils savent que s’ils me désobéissent ou me déçoivent je n’aurais aucun scrupule à les virer sans le moindre préavis. T’es pas l’unique alfa, Freya chacun son clan. D’ailleurs si tu veux mon avis, tu pourrais conquérir tout ce que tu veux si tu te donnais la peine de sortir de ton isolement forestier. »

M’adossant à un des dossiers du canapé, je sirotais ma boisson réfléchissant à la question de Freya, comment j’allais ? Ce n’était pas la forme, je luttais quotidiennement contre mon démon intérieur qui portait le nom de Médusa et ce combat était sans appel le plus compliqué de ma vie. J’aurais pu en parler à Freya, enfin j’aurais pu essayer, mais je préférais garder mes identités pour moi. Regina était la seule au courant et c’était mieux ainsi. Après avoir relâché la paille de mes lèvres je finissais par répondre :

« Bien, je surveille mes ennemis ! C’est un travail à temps-plein heureusement j’ai de quoi en tenir quelques uns sous mon gourou ! Mais toi raconte moi alors comment à tu fais pour éviter d’être foudroyer ! »


made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Sam 24 Juin - 18:49

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Les deux verres arrivèrent pendant que Freya et son amie discutaient, Neilïna était d’ailleurs surprise de voir que Freya et Juliette avait un « compromis », et c’était bien simple, ce compromis portait le doux et chantant nom de Cora. S’il y avait bien une personne dépassant la haine mutuelle entre Freya et Juliette, c’était bien Cora, cette méprisante, méchante et tyrannique femme n’avait pas hésité à bousiller la vie de chaque personne qu’elle avait rencontrer, Juliette et Freya n’étaient pas des exceptions.

« Enfin, un compromis, je dirais plutôt une ennemie commune. C’est Cora, la reine de cœur, enfin, je ne sais pas si tu as déjà entendu parler, mais si tu mets Cora à côté de Cruella D’Enfer, tu as envie de te marier avec la reine des fourrures. Enfin, pour te faire une image. »

Et pourtant, Freya détestait au plus haut point ce personnage, c’était un des rares personnages revisité par l’entreprise Disney à la perfection : tyrannique, mauvaise et horriblement cruelle, enfin, elle portait son nom à merveille. Mais à côté de Cora, personne ne pouvait briller, elle était le diable en personne.

« Bref, Cora est à l’origine de notre grande haine, même si Juliette et moi n’avons absolument pas la même vision des choses, le même fonctionnement ou les mêmes pensées, nous pouvons que nous accorder sur le fait que Cora est un poison. »


Neilïna raconta alors le fait, qu’ici, elle était la reine, et c’était vrai, tout le monde lui laissait la place libre et tout le monde l’écoutait. Enfin, elle dirigeait très bon son bar. Freya ria à la remarque de son amie :

« Oh je vois, j’ai de la concurrence dis-moi ! Oh, je pense que je pourrais construire une meute en à peu-près vingt minutes avec toutes les pauvres âmes aspirant à une vie meilleure et voulant plus de puissance. Mais, en toute sincérité, j’ai assez donné de ce côté-là, je suis désormais une louve-alpha solitaire ! Mais bon, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de réel alpha ici car j’ai croisé de nombreux bêta… »


En effet, à Storybrooke, il n’y avait pas de meute de loups, Freya pouvait totalement en créer une, elle était une Alpha, de plus, de nombreux bêta jouant es groupies essayaient de lui tourner autour : c’était naturel, dès qu’un bêta sans meute trouvait un alpha, il ne pouvait pas s’empêcher d’intégrer sa meute… Mais bon, la reine rouge n’avait pas vraiment la tête à diriger une meute à Storybrooke : en fait, elle avait la tête à tout faire sauf se prendre la tête et se rajouter des responsabilités…

« Je pense que tes ennemis ne doivent pas faire le malins. Surtout avec le poids que tu pèses dans Storybrooke, je pense que tu es une des personnes les plus influentes. »


En personnes influentes, il y avait évidemment Regina, on ne pouvait pas lui enlever ça, venait ensuite Neilïna, reine du monde de la nuit, sans oublier Rumpelstilstkin, se faisant plus discret ces temps-ci, et évidemment le groupe commerçant comprenant Granny, Hannah la coiffeuse, Ella la vendeuse de chaussures et quelques-autres. Mais neïlina était connue de tous. Freya, quant à elle, elle pourrait totalement graver les « échelons » si elle en avait envie en créant une meute, mais ce n’était pas ses objectifs pour le moment….



made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Lun 3 Juil - 20:58

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Le compromis avait un nom : Cora, la reine de cœur autrement dit la mère de Regina. Enfant cette femme m’avait toujours fait froid dans le dos, sa cruauté transpirait de chacun de ses pores, elle était une femme de glace. Naturellement la louve ignorait que je connaissais déjà son ennemie, je ne comptais pas lui dire, elle aurait voulu savoir d’où je la connaissais et j’aurais été contrainte de lui dire que cette femme était la mère de Regina. Je ne comptais pas voler cette confidence à ma meilleure amie. Les relations entre elle et sa mère étaient tendues et je ne pouvais la blâmer pour cela. J’avais perdu ma mère avant même d’avoir le temps de me trouver un désaccord avec et j’avais tué ma seconde mère pour me venger de l’attitude de mon père. Regina s’en sortait comme elle pouvait. Hochant la tête face à ses explications je sentais un sourire étirer mes lèvres en un sourire entendu avant de conclure :

« Un ennemi commun, c’est la base de toutes alliances durable ! »

N’en ajoutant pas plus, je notais intérieurement le nom de cette reine qui avait comme ennemie la pire femme qu’il m’avait été donné de rencontrer et je ne pouvais m’empêcher de penser que Freya et cette Juliette était légèrement folle pour s’en prendre à elle. En mon sens je préférais faire front avec Cora que contre elle ou à la limite si je devais me battre contre elle c’était uniquement avec Regina comme allié ou encore Maléfique, voir un dieu de l’Olympe bien que faire alliance avec eux me couterait encore plus que de chercher rédemption auprès d’Athos.
Le sujet dériva sur mon côté alfa dans le monde de la nuit et je riais avant de prendre une gorgée de mon cocktail face à la réflexion de la louve :

« Si je peux me permettre ma belle, si tu veux construire une meurtre choisi des personnes qui peuvent t’apporter de la valeur ajouté. C’est la base d’une bonne armée puissante, le nombre ne compte pas tellement, mais la complémentarité de chaque membre peux te donner un avantage considérable sur tes ennemis. »

Laissant échapper un soupir, je m’humectais les lèvres pendant que Freya faisait des suppositions sur mes ennemis. En son sens ses derniers ne devaient pas faire les malins, si elle savait pensais-je avant que la Méduse ne fasse con come back pour ajouter que les dieux n’avaient pas peur de moi. Buvant une gorgée je me concentrais sur le compliment que Freya m’avait fait pour répondre :

« On dira que dans le monde de la nuit je suis une pointure en effet, merci à Regina de m’avoir donné une bonne place au sein de sa ville de maudit. »

Riant un instant je croisais le regard de Cly entre l’embrasure de la porte et je sentais tout mon corps se tendre avant d’ajouter d’une voix plus sombre :

« Mais tu te trompes Freya, mes ennemis ne font pas le ventre plat face à moi, ils sont plus tapis dans l’ombre prêt à me porter le coup fatal dès que je baisserais ma garde. Pour l’instant j’arrive à les maintenir sous contrôle à coup de manipulation, mais j’ignore encore combien de temps cela durera. Ca me fait penser qu’il faudrait que j’en parle à Regina, dans cette ville je n’ai pas le droit de les tuer sans être poursuivi par une blonde hystérique avec sa veste en cuir rouge, c’est vraiment un problème d’ailleurs. »

Marquant la fin de ma phrase par une moue contrariée, je finissais par ajouter avec un peu d’entrain :

« Si tu passais moins de temps au refuge, je suis persuadée que tu serais une personne influente dans cette ville toi aussi. »


made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Jeu 13 Juil - 16:51

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

« Oui je suis d’accord, les ennemis en communs sont les meilleurs moyens pour dresser un compromis. Mais bon, en toute honnêteté, j’ai déjà assez de problèmes dans ma vie pour essayer de faire des copinages avec Juliette, et je pense qu’elle pense exactement la même chose. Rien qu’au niveau du caractère, nous sommes presque aux antipodes ! »

Freya n’aimait pas du tout le personnage de Juliette, elle trouvait qu’elle était ce genre de personne aspirant à être un exemple pour tous, essayant de faire le bien et rien que le bien en luttant contre son obscurité. Enfin, de ce côté-là, cela arrangeait la louve, comme ça, elle n’était pas morte. Enfin, sans oublier son gigantesque égo, elle se disait la reine la plus clémente du monde, mais bon, rien qu’à l’origine, elle n’avait jamais été destinée à être une reine, donc se proclamer « la plus clémente », c’était assez égocentrique. Freya n’était pas parfaite, mais elle gardait la modestie de ne pas se proclamer comme « la plus ». Mais une chose était certaine, Cora était la femme la plus méchante du monde et ça, elle pouvait s’en vanter, donc cette alliance était presque inévitable.

« Mais pour être vraiment sincère avec toi, je ne sais pas si redevenir reine est vraiment ma plus grande envie… Je devrais quitter Storybrooke pour revenir dans un royaume où j’ai plus connue de peine que de bonheur, je ne sais pas si j’en ai vraiment l’envie. De plus, je pense que Juliette et moi ne font pas vraiment le poids contre la reine de cœur. »


En fait, Freya ne savait pas vraiment qui pourrait réellement faire le poids contre elle, non pas par ses pouvoirs, mais par son esprit tordu et machiavélique : elle était sans pitié aucune et tous les coups étaient permis avec elle. Désormais, la reine rouge ne ferait aucune pitié pour elle et la laisserait pourrir dans une eau infestée de toutes les maladies du monde durant un siècle, mais est-ce que Juliette ferait preuve de la même intransigeance ? Cela était moins sur… Enfin, dans tous les cas, la louve n’était pas certaine de vouloir quitter sa vie paisible et tranquille de Storybrooke…

Les deux femmes en vinrent à la meute, et c’était vrai qu’en construire une pourrait être une très bonne idée, après-tout, Freya était une Alpha, il lui suffisait juste de mordre les bonnes personnes.

« Tu as totalement raison… Il me faut personnes en complémentarité avec moi, ce qui oblige donc une personne sociable immédiatement.
» dit Freya sur le ton de l’humour. « Non, plus sérieusement, tu as raison, rien ne sert d’être 100 si on s’entretue tous. Je préfère une meute de 10 maximums avec des personnes totalement différentes les unes des autres. »

La louve ne savait pas si construire une meute pourrait être une excellente idée… Tout d’abord, elle aurait Emma deux fois plus aux trousses… Et oui, dix fois plus de loups, dix fois plus de personnes à traquer et donc dix fois plus d’accidents. En effet, toutes les personnes disparues dans la forêt étaient rarement de simples disparitions… Ils étaient plutôt là au mauvais moment, surtout en période de pleine lune. Freya sourit, en effet, Neïlina et Freya étaient deux personnes ayant bénéficiée d’une vie aisée durant la malédiction, et bien les seules. Même si la vie de Neïlina ne faisait absolument pas envi à la reine rouge… La nui c’était pour traquer une biche dans la forêt, pas pour aller en discothèque !

« Oui… Je pense que nous sommes bien les deux seules personnes ayant bénéficiées d’une vie assez agréable durant la malédiction ! »


Freya vit Neïlina se tourner vers un assez bel homme, puis parla à Freya d’une voix un peu plus sombre. La louve décida d’écouter Neïlina jusqu’à la fin et de luui répondre :

« Oh t’en fais pas pour Emma… Je pense qu’elle n’aime pas trop non-plus le secteur forêt si tu vois ce que je veux dire. En ce qui concerne tes ennemis, en cas de pépin, rappelles-toi que tu as une amie Alpha affamée dans la forêt. »

Dis-t-elle en faisant un clin d’œil à son amie avant de continuer sur un ton plus sérieux : « Non, plus sérieusement, si un jour tu as un problème, je suis là, saches-le. »

Par la suite la louve fut surprise de la réponse de Neïlina, néanmoins, elle ne quittait pas l’homme de tout à l’heure des yeux, méfiante : il n’avait pas l’air d’être un grand ami… Elle répondit à son amie en buvant une gorgée de son Martini :

« Moi une personne influente ? Non… Je suis bien trop antipathique… Bien qu’être influente est quelque-chose que j’ai apprécié au Wonderland. »


En effet, Freya a été la seule dirigeante régnant sur deux royaumes, surtout au pays si compliqué qu’est le Wonderland… A Storybrooke, la reine rouge pourrait être influente en se construisant une meute, mais peut-être pas dans le bon sens du terme. Elle serait plutôt la sorcière de Salem avec ses apprenties dans le tas de villageois…



made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Lun 17 Juil - 19:00

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

« Si j’ai suivi toute l’histoire tu as tué sa sœur chérie donc je ne pense pas qu’elle veuille faire du copinage avec toi, mais je te comprends les princesses sont barbantes. Je ne la connais pas, mais je suis certaine que si je l’avais en face de moi j’aurais envie de la tuer. Qu’importe, si elle ne souhaite plus te tuer tant mieux c’est tout ce qui importe au final. »

Déclarais-je en toute sincérité avant de boire quelques gorgées de ma boisson, j’ignorais encore qu’elle était la femme de l’homme avec lequel j’adorais prendre du bon temps, autant avouer que si je le savais je me servirais de cela pour la torturer légèrement, juste histoire de venger légèrement mon amie, bien que désormais il semblerait qu’elle n’ait plus rien à craindre de cette reine. Telle une amie exemplaire j’écoutais les paroles de Freya en haussant les épaules avec nonchalance avant de poser mon verre pour répondre :

« Comme je te comprends, jamais au grand jamais je ne voudrais récupérer ma vie dans notre monde. Certes, mes problèmes m’ont suivi dans cette villes, voir se sont amplifiés mais je ne souhaite pas retourner là-bas. Il n’y a aucune honte à avoir Freya, c’est presque normal on a un meilleur confort de vie à Storybrooke. »

Enfin, malheureusement, les meurtres ne sont plus acceptés ! Ca c’était vraiment nul par contre, mais je me gardais d’y dire. Freya ignorait tout de mon identité, comme quasiment l’intégralité des personnes de cette ville, enfin sauf celle que je faisais chanter pour garantir leur silence, bien que cette situation n’était pas pérenne. Repoussant cette idée, je reportais mon attention sur Freya un air plus grave sur le visage :

« Sans vouloir te vexé je ne pense pas que vous fassiez le poids contre Cora, cette femme est sans pitié, cruelle et très puissante. Elle n’a rien à perdre,... »

Sauf peut-être sa fille en supposant que Cora possédait encore un peu d’amour pour sa fille chérie, songeais-je une fois de plus sans révéler la vérité à Freya, ce n’était pas à moi de lui dire que Cora était la mère d’une de ses amies. J’espérais seulement que la jolie blonde possédait juste assez de bon sens pour accorder sa clémence à son ennemi juré. En aurais-je été capable ? Certainement pas. Cependant mes ennemis n’étaient en rien reliés à mes amis. Enfin ce combat n’était pas le mien, j’en avais bien assez avec les miens. Face à le réflexion de Freya concernant ma proposition de la poussé à faire sa propre meute :

« Il est plus aisé de contrôler les faits et gestes de dix personnes aussi »

Ajoutais-je consciente qu’une meute de loup-garou enragé crapahutant la forêt n’était pas non plus une idée brillante. D’ailleurs Régina ne devait pas être en accord avec cette idée et les nains de l’agaçante Blanche-Neige ne serait pas en accord avec aussi. L’objet de la vengeance de Régina était clairement et sans nul doute possible la princesse la plus barbante qu’il m’avait été donné de rencontré. Je regrettais même que Regina ait foiré sur toute la ligne pour l’exterminé, bien que sa situation avait bien réduite dans cette ville, les habitants continuaient de la bader et cela me rendait folle. Littéralement folle, mais je gardais cette rage sourde. Après tout, or mis m’exacerber avec ses théories à l’eau de rose, la demoiselle ne m’avait rien fait, je laissais donc à Regina le droit de la tuer ou non, tant que ma situation était meilleure que la sienne. Pendant mes réflexions intérieures je croisais le regard de Cly et dévoilait une partie des problèmes qui rythmaient ma vie à savoir le contrôle de mes ennemis. En amie parfaite, Freya m’assura la fidélité de ses crocs et de manière moins radicale de son amitié. La vraie question c’est est-ce qu’elle continuera à t’apprécier si elle savait qui tu étais en réalité ? susurra la Méduse avant que je ne boive davantage en étirant ma nuque pour faire disparaitre le frisson qu’avait engendré ma remarque de la Méduse, qui malheureusement avait en partie raison.

« Merci Freya, ça me va droit au cœur, tu sais qu’il en est de même pour moi ! Mais je compte bien t’épargner avec mes ennemis tant que cela ce peux ! »

Ajoutais-je tout en posant ma main sur son genoux avec sollicitude et amicalité avant de reprendre ma main pour en saisir mon verre et boire la fin de mon cocktail pendant que Freya me donnait son avis sur la possibilité d’être une femme influente :

« Le pouvoir c’est fantastique j’en conviens »

Avouais-je avec un sourire légèrement malsain, j’adorais avoir l’avantage sur les autres. J’adorais inspiré le respect et la criante, c’était d’ailleurs ce qui me manquait dans cette ville.

« Tu n’es pas antipathique, tu as réussi à m’apprivoiser ! »

Rigolais-je avant de changer le croisement de mes jambes pour demander :

« Dit-moi qu’ai-je donc raté au refuge, ça fait longtemps que je ne suis pas venue, le renardeau qu’on avait récupéré dans la forêt et-il toujours présent ? »


made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Jeu 27 Juil - 14:42

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

« Oui j’ai effectivement mit fin aux jours de sa sœur. Mais bon, remettons tout de même les choses dans l’ordre, Cora m’a ordonné de le faire, je n’ai pas fait ça de mon plein gré. En tout cas, je ne pense pas que tu l’apprécierais même en la connaissant… »

Neïlina et Juliette étaient totalement différentes et jamais elles ne s’entendraient, c’était comme si Freya pouvait devenir amie avec quelqu’un comme Cruella, c’était incompatible. Les deux femmes étaient d’accord pour dire qu’elles ne préféraient pas avoir cette vie dans le monde des contes, c’était bien plus agréable Storybrooke. Cependant, la louve avait un goût amer : elle ne pouvait pas laisser le Wonderland derrière elle, aux mains de Cora en particulier, mais se battre pour récupérer son royaume, et vivre une vie de reine solitaire n’était plus dans ses grande envies…

« J’avais un grand confort de vie avant que Cora débarque, mais même, je trouve que je suis mieux à Storybrooke… Mais toi, je n’ai jamais entendu ne serait-ce qu’un morceau de ton histoire alors que tu connais presque toute la mienne, quels sont la nature de tes problèmes ? »


Freya souhaitait réellement que son amie se confit à elle, en effet, Neïlina savait presque tout de l’histoire de la louve, enfin, en même temps, tout le monde savait son histoire si ‘on venait ou l’on avait entendu parlé du Pays des merveilles… Quoi qu’il en soit, Neïlina semblait avoir beaucoup de secrets, et beaucoup d’ennemis, peut-être était-elle plus en danger que Freya ne le pensait ? Car si les problèmes de personnes comme Freya, Juliette ou encore Regina était généralement publiques voir beaucoup médiatisés, ceux de Neïlina, jamais.

Par la suite, Neïlina mit en garde Freya et par conséquent Juliette de la reine de cœur. La louve savait pertinemment que Cora était presque invincible, mais les deux femmes bénéficiaient du coup de surprise et pouvaient donc la lui faire à l’envers. Elle dit, sur un ton plus inquiet :

« Je sais, je sais que nous avons une chance infime… Nous avons, et Juliette encore plus que moi, beaucoup à perdre contrairement à elle, car Cora ne tient à personne. Mais, si les médias ne s’interfèrent pas trop dans ses affaires, nous bénéficions du coup de surprise. Enfin, encore faudrait-il que cette sorcière soit en ville, pour le moment, nous avons encore un peu de temps pour pouvoir la coincer au Wonderland. »


Si Cora venait à arriver à Storybrooke, cela serait un drame, elle casserait tout sur son passage, et les gens se briserait face à sa puissance… Neïlina fit la remarque ensuite qu’il était aisé de contrôler les faits et gestes de dix personnes, c’était vrai. Mais une meute ne servirait à pas grand-chose au final, à part à Freya d’être un peu plus influente à Storybrooke en se proclamant alors reine de la forêt, mais en soit, cela ne serait qu’un passe-temps pour Freya… Quoi que, cela pourrait la faire sociabiliser un petit peu.

« C’est vrai… »


Freya ne souhaita pas surenchérir sur les ennemis semblant si nombreux de Neïlina, le monde de la nuit et la vie de la patronne du libertease était décidément bien mystérieuse. Freya ria aux phrases suivantes de la jolie blonde avant de dire :

« C’est sur que le pouvoir c’est génial, mais certaines personnes en ont tellement qu’ils leur monte à la tête et ils finissent par se brûler les ailes. Et je sais de quoi je parle malheureusement… Et je pense que nous nous sommes apprivoisées mutuellement. »

Dit-elle avec un sourire en coin. La conversation divagua alors sur le célèbre refuge de Storybrooke. Neïlina y était bénévole et les deux femmes passaient beaucoup de bon temps là-bas. Au questionnement de Neïlina, Freya lui répondit :

« Oh t’en fais pas, c’est assez calme ces temps-ci je dois dire. Quant au renard, il se porte mieux, il s’est avéré qu’il avait la patte arrière gauche cassée mais elle guérit doucement. Je pense le relâcher d’ici quelques-semaines, si tu veux passer le voir. »



made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Lun 31 Juil - 21:55

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya confirmait les rumeurs et je me contentais de grimacer un instant, non pas que je plaignais la reine blanche, ni même sa sœur, j’en avais rien à faire d’elles, mais par contre je pouvais imaginer que son acte lui ait valu un nouvel ennemi. En tuant le frère de mon mari je m’étais offerte la potence et au passage j’avais réussi à briser l’unique chose de positive dans ma vie. Face à sa réflexion, je riais avant de répondre ;

« Ô c’est certain en effet, je hais les princesses donc elle ne risque pas d’échapper à cette règle »

Elles me rappelaient toutes cette fillette dont j’avais pris la place. C’était ridicule, j’en avais confiance après tout si je n’avais pas été acheté pour remplacer Anne de Winter, la vraie Anne de Winter, si je ne l’avais pas remplacé je n’aurais jamais grimpé dans l’échelle sociale aussi facilement. Je serais même certainement devenue une autre femme, peut-être même autre chose que cette tueuse en série vengeresse prête à tous pour protéger les lourds secrets de son passé. Tu serais devenue une prostitué susurra la voix de Médusa avant que je ne secoue discrètement al tête avant de boire une longue gorgée d’alcool pour changer de sujet, tout en appuyant sur le fait que notre vie dans cette ville était plus agréable que celle dans le monde des contes. Elle serait même parfaite si je ne possédais as mon double maléfique et immortelle dans mon esprit.. La question de Freya me fit pâlir un instant avant que je ne jette un regard vers l’extérieur qui commençait à grouiller de monde, mon passé pourquoi voulait-elle connaitre mon histoire ?

« Il n’y a pas grand-chose à en dire, j’étais une femme banal sans histoire... »

Laissant un sourire naitre sur mes lèvres, je tentais de ne pas lui communiquer ma crainte. Elle était mon amie, je savais que je pouvais lui faire confiance, mais comment lui expliquer. Je n’avais jamais rien révéler à personne or mi à Regina qui avait fini par rencontrer Méduse et qui avait fini par lui raconter mon histoire. Regina n’avait pas fui au contraire elle avait essayé de combattre cette version-là de moi, mais je ne voulais pas prendre ce risque avec Freya. Comprendrait-elle ? Certainement, après tout elle était une louve-garou et n’était pas blanche comme neige, mais je n’étais pas prête à en parler encore moi avec autant d’oreille baladeuse. Naturellement le sujet dériva sur le pouvoir et ses bienfaits, mais également sur ses dangers, je rejoignais Freya sur une partie de ce qu’elle disait. Avant de sourire sincèrement cette fois quand elle disait que nous nous étions apprivoisées mutuellement. Riant de bon cœur, je posais ma main sur son avant bras :

« C’est sûr que c’était pas gagné ! »

Finalement je demandais des nouvelles d’un renardeau que nous avions secouru une semaine auparavant lors d’une balade revigorante bien matinal. Aux mots de Freya j’hochais la tête avant de répondre :

« Oui, je passerais demain, enfin j’essayerai, mais garde le bien je risque de le piquer, j’ai eu un certain coup de cœur pour cet animal. »

Confessais-je avec humour avant de reprendre :

« Dit-moi est-ce qu’une escapade dans la forêt rien que toi, moi, et Regina te conviendrais ? Enfin il faudrait juste motiver Regina à quitter son bel archer pour quelques heures mais il n’y a aucune raison pour qu’elle refuse. Si tu veux je pourrais te parler plus précisément de celle que j’étais dans notre monde, ne le prends pas mal mais je ne tiens pas a en parler dans mon établissement. Surtout lorsqu’il est bondée … Quoi qu'il en soit Freya, je ne veux pas enfoncer le couteau dans la plaie mais refléchis bien à cette bataille que tu veux mener face à Cora...»



made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Dim 13 Aoû - 12:00

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya rit à la phrase de Neilïna : il était vrai que Juliette n’était pas du tout du même style que Freya, et encore moins que celui de la gérante du libertease. Malgré tout, une chose était sure, Juliette n’était pas une femme méchante : même si elle avait des tendances horripilantes à vouloir faire le bien de partout, c’était une femme déterminée essayant d’atteindre ses objectifs, souvent en vain, mais bon.

La louve ne croyait pas un mot des mots de son amie : Neilïna, une femme sans passé ? Une simple roturière ? Non, elle ne serait pas comme cela si elle était une femme sans histoire. Freya était une louve et était donc pourvue d’un instinct animal, faillible, mais en avait un. Une chose était certaine, la femme possédait un passé lourd, peut-être compliqué, elle avait peut-être causé du mal autour d’elle : mais qui était Freya pour juger, elle avait assassiné son propre père en prenant le royaume de force, et avait causé la mort de dizaine de milliers de personnes. Elle n’était personne pour juger le passé de quelqu’un, à part celui de Cora, mais elle, c’était une connasse.

« Toi ? Une femme sans histoire ? J’ai beaucoup de mal à y croire en toute sincérité… Mais je comprends que tu ne veuilles pas en parler, c’est tout naturel. »


La reine rouge n’était pas une femme susceptible : elle ne savait pas le passé de Neilïna aujourd’hui, et alors ? Elle le saurait un autre jour, un autre mois, ou une autre année, ce n’était pas pour ça que leur relation allait se détériorer, bien au contraire. La femme connaissait l’histoire de Freya, enfin, à vrai dire, presque tout le monde la connaissait, Ruby était adorable, mais avait tendance à raconter beaucoup de choses. Une série ou un livre aurait pu même être crée, mais Freya n’en avait plus rien à faire, son identité de louve n’était pas connue de tous, et ça, c’était une assez bonne chose. Elle ne voulait pas le faire courir sous tous les toits. Mais Neilïna, elle était une des rares personnes gardant son passé si secret, s’en était même étonnant.

La conversation dériva alors sur le fameux animal du refuge sur lequel Neilïna avait craqué, il était vrai qu’il était magnifique. Elle rit à la phrase de son amie en buvant une gorgée dans son verre :

« Je le garderais bien alors, mais je dois t’avouer que je le trouve également magnifique, en plus d’être adorable ! Et c’est avec plaisir pour que tu passes demain, personne n’est sensé venir l me semble. »


Freya sentait bien Neilïna un peu tracassée, elle ne voulait pas parler de son passé. Dans un sourire rassurant, le louve dit :

« C’est avec plaisir pour moi, Regina pourra effectivement se détacher un petit peu de son bel archer comme tu dis. Je l’ai d’ailleurs croiser l’autre jour au supermarché, il fait même les courses, je ne sais pas si il a un défaut à le voir. »
Dit-elle en riant, avant de redevenir plus sérieuse : « Je comprends totalement que tu ne veuilles pas en parler devant tant d’oreilles indiscrètes. Quant à Cora, je sais pertinemment que c’est presque perdu d’avance, elle est beaucoup trop folle et tordue. Mais je dois tenter quelque-chose, parce que si elle revient, crois-moi, elle ne restera pas là sans rien faire et serait capable de faire exploser Storybrooke en un dixième de milliseconde... »




made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Ven 18 Aoû - 18:19

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya ne me croyait pas et je baissais les yeux, comme c’était compréhensible, relevant les yeux vers elle je lui faisais comprendre en un signe de tête que le sujet était clos pour l’instant. Elle respectait ma décision et je la remerciais en un sourire. Elle aurait fait une bonne souveraine pensais-je, meilleure que Cora cela n’en faisait aucun doute. Je savais que le manque d’information à mon sujet sur mon identité dans notre monde originel ne manquait pas d’interroger les curieux. Généralement, le discours de la roturière sans histoire marchait mais Freya était une amie proche, elle me connaissait, elle savait que Regina et moi étions des amies d’enfance, de ce fait l’histoire de la roturière ne pouvait marcher. Qu’importe, elle apprendrait la vérité tôt ou tard et je préférais que ce soit par ma bouche elle possédait une double face maléfique elle aussi, elle pouvait me comprendre mieux que personne, elle était mon amie et ce statut la mettait à la merci de mes ennemis tout comme elle était à la merci de ceux de Regina. La reine rouge était sans doute une bonne souveraine, mais choisir ses alliées n’étaient peux être pas sa plus grande qualité.

J’orientais le sujet sur le renardeau que nous avions sauvé d’un maudit piège il y a quelques semaines de là dans la forêt. Cette découverte m’avait mise hors de moi, et avait fait renaitre mes pulsion vengeresse, je haïssais les Hommes c’était un fait, mais ceux qui s’en prenaient aux animaux d’autant plus. Les nouvelles qu’elle me donna me ravirent et un magnifique sourire illumina mon visage :

« Je viendrais donc demain, tu sais j’ai même songé à déménagé pour garder cette boule de poil, mais il ne serait pas heureux en captivité, les animaux sauvages sont destinées à vivre libre, d’ailleurs je pense que nous devrions augmenter les rondes dans la forêt pour dénicher les pièges des chasseurs non ? »

Finalement je décidais d’embrailler à nouveau sur mon passé en proposant une alternative à Freya, une balade en foret avec Regina et nous. Pour révéler cette partie de moi, je préférais que ma meilleure amie soit avec moi, j’avais surtout besoin de son soutien, Regian savait mieux que personne combien j’avais peur de mon passé et des conséquences qu’il pouvait engendrer. Freya se montra conciliante et accepta en faisant moult compliment sur Robin, riant joyeusement j’ajoutais :

« C’est un héro, c’est déjà une bonne tare, mais pour un héro je dois avouer qu’il est supportable »

Venant de ma bouche cela était un véritable compliment, finalement Cora revint sur le tapis et je soupirais un instant avant de poser mon verre vide sur la table :

« Tu as malheureusement raison, si je peux t’aider à couvrir tes arrières Freya n’hésite pas à me le dire si je peux t’aider je le ferais, mais si tu décide de la tuer Regina ne te le pardonneras jamais. Sa mère lui a tout enlevé, mais elle reste sa mère, Regina n’est pas comme nous elle ne cautionnera jamais l’assassina de sa dernière parente »

Relevant la tête vers elle je lui offrais une mine défaite, mais je connaissais Regina mieux que personne et de ce fait je trouvais normale de prévenir Freya, elle devait comprendre, savoir que je couvrirais ses arrière mais que je refusais de prendre part à l’assassina de la reine de cœur, tant de personne avait déjà essayé et échoué. Mon téléphone sonnant je m’excusais auprès de Freya avant de répondre, et d’expédier l’appel en quelques minutes pendant lesquels j’exposais des ordres fermes et ordonnai le renfort des gardes extérieurs. Raccrochant je me rasseyais avant de reprendre la parole :

« Désolée, il y a du grabuge dehors visiblement des personnes essaient de forcer l’entrée et ça dégénère, j’étais obligée de répondre. Veux tu boire autre chose ? »


made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Dim 10 Sep - 18:45

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya n’insista pas plus sur le passé de Neilïna, sûrement douloureux… La louve n’avait pas besoin de savoir son passé, même si elle, elle le savait, la louve était certaine de pouvoir faire confiance à son amie. La discussion s’écoula alors et vint jusqu’au fameux renardeau, Freya savait mieux que personne qu’un animal sauvage retenu en captivité était un animal malheureux : garder ce pauvre petit renard avec soi, aussi mignon soit-il, qu’on le chérisse comme un roi ou non, il serait quand-même malheureux du fait qu’il ne serait pas dans la forêt, à gambader librement.

« Oh je ne te conseille pas de garder ce petit renard avec toi, il serait malheureux en captivité, même si je suis certaine du fait que tu t’en occuperais à merveille. Je suis certaine qu’on le recroisera dans la forêt ! Quant aux rondes contre les chasseurs, je ne peux qu’être d’accord avec toi, Regina et Emma ont beau interdire la chasse en délimitant des périodes, certains idiots mettent encore ou oublient leurs pièges. C’est dangereux à fois pour les animaux, et à la fois pour les promeneurs. »


La louve n’avait rien en soit contre la chasse, elle-même avait pour habitude de temps en temps de chasser une biche ou deux pour son dîner, enfin ça, il fallait pas le dire… Mais il y avait certaines normes à respecter et des périodes de chasse, des zones de chasses étaient établies et devaient être respectées. Certains animaux étaient par ailleurs protégés. Elle embraya alors sur le fameux Robin en riant :

« Tant mieux alors, enfin je pense pas que je pourrais être avec un garçon comme ça, entre nous, je trouve qu’il fait un petit peu le canard avec Regina. Enfin, il a l’air d’être quelqu’un de bien, et j’en suis heureuse pour Regina. »


Elle continua sur Regina, mais cette fois en parlant de Cora :

« je n’ai pas encore parlé de ça avec Regina, Juliette me l’a apprise dans l’après-midi, je compte aller la voir demain pour tout te dire. Mais je dois te le dire tout de suite, je ne peux pas baisser les armes contre Cora, une femme comme ça doit être éliminée, ou enfermée, ou affaiblie peu importe mais la laisser se pavaner ici à Storybrooke sans que personne ne puisse la stopper, c’est bien trop dangereux. Parce que si demain elle décide de lancer les hostilités, dis-moi, qui peut l’arrêter ? »


Juste après cela, le téléphone de Neilïna sonna, Freya lui fit signe qu’il n’y avait aucun problème et elle disparut de son champ de vision, la louve en profita pour se recoiffer et réfléchir un peu au problème Cora. Au final, elle ne se battait même pas pour reprendre le Wonderland : ce pays était une pomme pourrie, il n’apportait que des problèmes à tout le monde… Elle se battait réellement par fierté, pour abattre Cora, la réduire à néant pour qu’elle ne soit plus une menace. Elle vit alors son amie revenir, le sourire aux lèvres, elle réagit à ses paroles :

« T’en fais pas je comprends, le problème est réglé ? Et oui pourquoi pas, je vais te prendre un autre Martini. »



made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Mar 12 Sep - 10:23

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Le renardeau était au coeur de la discussion. Tout comme moi, elle me le trouvait terriblement mignon, mais elle mettait l’accent sur le fait que le garder captif était une très mauvaise idée. Ce genre d’animal d’origine sauvage était malheureux lorsqu’il était emprisonné à une personne ou à un lieu. Malheureusement, je savais qu’elle avait raison, j'en pouvais la contredire sur ce sujet-là. Laissant une pour légèrement boudeuse se greffer sur mon visage je répondais avec tristesse :

« Tu sais que je déteste quand tu as raison ? »

Lui souriant avec tendresse, je laissais mon esprit songeait à ses chasseurs qui traquer pour leur plaisir sanguinaire les animaux de la forêt, Regina et Emma avait interdit la chasse, mais si les interdictions étaient suffisante pour maintenir les hommes calme ça se saurait, secouant la tête je répondais avec un timbre meurtrier :

« Les interdictions ne servent à rien, je l’ai déjà dit à Regina, il faut un exemple, il faut faire subir à un chasseur le même sort que celui qu’ils donnent aux animaux, ce sous les yeux de son partenaire du crime qui pourra tout aller raconter à ses autres amis. »

Marquant une pause, je laissais un soupir s’échapper de mon corps avant de secouer les tête :

« Enfin, qu’importe, elle ne veux pas en entendre parler, ici les règles sont différentes et les bain de sang non désiré pour reprendre ses dires donc … on est mal partie pour faire comprendre à ses gueux que la chasse se doit de respecter des normes. ! »

Nous embrayâmes sur un autre sujet à savoir le couple Regina/Robin et la capacité de cette dernière de laisser son tendre héros seule pour nous accorder un peu d’attention. Je savais qu’elle elle ferait, nous étions ses meilleures amies, un trio infernal, sanguinaire qui cherchait tant bien que mal à survivre dans le monde des héros.

« Je t’avoueras que j’ai peur pour elle, les héros ne sont pas fait pour les femmes comme nous, j’ai tenté de lui expliquer. Elle sait que je sais de quoi je parle, je suis la preuve même qu’un couple héros et méchants (mimais-je en faisant des guillemets avec mes doigts) ne peux pas marcher, il y en a toujours un des deux qui fini à la potence, mais c’est jamais les héros malheureusement… »

Secouant la tête, je laissais échapper un soupir avant que l’une des pires femmes au monde ne ressortent des tréfonds de mes souvenirs à savoir : la mère de Régina, Cora Mills, la reine de coeur de Wonderland. Cette femme qui avait maintenu Freya au bout d’une laisse pendant des années. Cette résurrection n’annonçait rien qui vaille, et le pire était bien entendu le désir de vengeance de Freya et de la reine blanche. En soit le fait que cette reine se fasse couper la tête ne me gênait pas, mais je tenais à Freya, je ne souhaitais pas la perdre.

« Regina, c’est la seule à pouvoir l’arrêter, Cora a beaucoup de défaut, vraiment beaucoup, mais elle aime sa fille. Regina est la seule à pouvoir l’arrêter quoi que tu tente Freya ne laisse pas Regina sur la touche ! Essaie aussi de contrôler cette reine blanche, si vous vous en prenez à Cota vous allez déclencher une guerre et Regina va se sentir trahi par toi et son homme devra choisir un camps entre sa Juliette chérie et Regina, s’il ne la choisi pas elle, je pense que ça sera le début de l’apocalypse…. »

Mon téléphone sonnant je m’excusais auprès de mon amie et disparaissait pour prendre la communication et résoudre ce nouveau problème. Rapidement je donnais de nouvelles instructions et revint auprès de Freya qui semblait perdue dans ses pensées. Gentiment, je lui demandais si elle désirait autre chose et elle me demanda un nouveau martini, hochant la tête j’ouvrais le rideau et fit signe à un des serveurs de revenir. Une fois ce dernier en face de moi je commandais le renouvellement de nos boissons et ce dernier nous débarrassa avant de disparaitre :

« Dit moi Freya, qu’est-ce qu’il te pousse vraiment à combattre Cora ? Est-ce Wonderland que tu veux ? »
made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Mer 27 Sep - 20:35

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya sourit à la phrase de Neïlina et dit, sur un ton ironique :

« Et oui, j’ai souvent raison… »
Elle rit un peu et continua : « Non, en réalité ça me peine de voir des aimaux en cage, même au refuge, même s’ils ne sont à proprement parler en cage. J’ai tellement vécu les pires moments de ma vie enfermée et contrôlée par Cora ou mon père que je le supporterais pas même si je voulais le garder. »

Si Freya avait bien une phobie, c’était l’enfermement, elle avait pensé son enfance dans une tour enfermée par son père, pour seule compagnie Marla, Cheshire et son seul et véritable amour, sans parler de l’enfermement de Cora… C’était sa véritable phobie, et peut-être que c’était ce que Freya redoutait le plus dans sa bataille contre Cora : elle était la seule à savoir cette véritable peur. C’était bien ironique, Freya et Cora savaient les faiblesses de l’une et de l’autre… La conversation tourna ensuite aux chasseurs, et Freya acquiesa aux mots de son amie, et s’exclama :

« Je sais que je ne suis pas non plus irréprochable à ce niveau là, c’est toujours plus compliqué de me contrôler en période de pleine lune, mais ça ne peut pas continuer comme ça… Et puis tu as beau dire ce que tu veux à Regina, elle est en plein mea culpa, elle fait régner le « bien », quant à Emma, elle est débordée depuis la fin de la malédiction, j’ai eu que très peu de moments pour la voir. »


Durant la malédiction, Freya et Emma étaient plutôt proches, étant assez similaires de caractère sous certains points, mais la louve a préféré rester du côté de Regina, Emma étant plus que débordée par l’après-malédiction, ce qui est totalement compréhensible.
Neilïna se confia sur le couple Robin/Regina en disant que le mélange héro/Méchant ne faisait pas bon mélange. Freya ne s’accordait pas forcément avec cela, elle avait pour légère conviction que l’amour était accessible à tous, et la question était juste de savoir si on en voulait, ou non. Mais d’un certain point de vue, neilïna pouvait avoir raison :

« Tu crois vraiment que leur couple ne peut pas fonctionner ? Elle avait l’air de me dire qu’elle était vraiment heureuse pourtant. Mais après, tu peux avoir raison dans le sens où les débuts de relation sont toujours tout beau tout rose. »


Une chose était sûre : tout le monde détestait Cora, mais entre la détester et l’affronter, il y avait une bien grande marche. Parce qu’elle était aussi crainte et respectée que haïe. Freya et Juliette étaient au final les deux seules voulant, essayant de prendre les choses en mains pour l’arrêter, et la reine rouge allait le faire coûte que coûte.

« Mais, Neilïna, comme Regina me décris sa mère, elle a été la pire des enflures avec elle, alors pourquoi ne souhaiterait-elle pas sa mort ? »
Freya ne comprenait pas ce qu’il n’allait pas : elle avait tué son propre père après toutes les horreurs qu’il lui avait faite subir, Regina en était capable de se débarasser d’un tel fardeau. « Cora est la pomme pourrie au milieu du pommier, elle est rongée par la haine et la méchanceté jusqu’au fin fond de son âme, elle ne changera jamais, j’en suis certaine. Mais tu as raison, elle serait prête à tout pour Regina… C’est pour ça qu’il faut à tout prix que j’ai une discussion avec elle à propos de sa mère. »

Neilïna alla à sa discussion au téléphone alors qu’un nouveau Martini arriva. Freya médita quelques instants sur Cora et Regina : la louve, par fierté, par obligation et par envie ne se voyait tellement pas baisser les armes face à Cora, pas après tout cela, c’était impossible. La reine de cœur allait, d’une minute à l’autre passer à l’offensive…

« Le Wonderland est un pays pourrie jusqu’à l’os Neilïna, il ne m’a apportée que deux ans de bonheur en 25 ans de vie… Je ne veux pas le récupérer, je veux le délivrer. Et ce qui me pousse à éliminer Cora, c’est pour arrêter le massacre, elle est à l’origine de tout problème ou la plupart, elle est même, au tout début, à l’origine même de cette malédiction. Elle a déjà ravagé deux pays : la forêt enchantée, et le Wonderland, je ne peux pas la laisser détruire un autre endroit… parce que crois-moi, je la connais cette connasse, elle a retrouvé son Rumpel, son Hayden et sûrement ce traître d’Absolem, sans compter ses autres alliés. Elle va faire sa Cora family et va passer à l’offensive, en ligne de mire Juliette et moi… »

made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Jeu 28 Sep - 17:18

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

J’avais toujours du mal à imaginer Freya en cage. J’avais aussi du mal à l’imaginer sous sa forme de louve, mais enfermée comme une criminelle, je n’arrivais pas à me faire à cette idée. Aussi lorsqu’elle me disait qu’elle ne supportait pas la vision des animaux en cage je baissais la tête. Il y avait rien de plus naturelle que cela. Elle qui avait été malmené et traité comme une bête sauvage pendant des années, elle était la plus amène à savoir ce que cela faisait. C’est pour cette raison que je décidais de ne pas revenir sur ce sujet. Je ne voulais causer plus de peine à mon amie que ce que la vie lui avait causé. Le sujet dériva donc sur les braconniers de la ville et j’écoutais Freya me parler des difficultés qu’elle avait à se contrôler pendant les nuits de pleine lune. Mon visage se tordant en une moue de compassion je lâchais :

« Tu vois c’est ça qui me manque ! Dans notre monde coupé la tête d’une personne pour la mettre au bout d’une pique était autorisé. Si nous pouvions faire cela avec les braconniers je suis certaine que ça en dissuaderait une majorité à poursuivre dans cette voie. »

La dissuasion par la violence avait fait ses preuves depuis vie longtemps. Il n’y avais que cela qui marchait, et dans cette ville, dans ce monde, cela était désormais passible d’une peine de mort ou de prison. Autant dire que pour rien au monde, je n’irais retenter l’expérience, je n’étais pas folle à ce point.

« Ouais, la méchante reine me manque parfois… »

Murmurais-je en songeant à la sorcière que ma meilleure amie était devenue, certes sa vie n’était pas rose en ce temps-là, mais au moins son peuple filait droit. Enfin, la plupart du temps et surtout elle ne faisait pas de manière à devoir exécuté une personne coupable. Mais qu’importe, c’était une fois encore une oeuvre des changements exercés par la malédiction. Alors que nous partages sur le sujet épineux des couples « méchants/gentils » j’exposais mon point de vu avant que Freya ne me questionne à ce sujet. Le visage fermé, je songeais à mon mousquetaire et moi et répondait :

« Oui il y aura toujours un moment où le « méchant » fera un truc de travers et le « gentil » lui reprochera et à force de répétition le lien qu’il existait entre eux se brisera…. Je ne parle pas sous le coup de la théorie, mais de l’expérience, ça ne marche pas. »

Concluais-je avant que Cora ne vienne sur le tapis, cette femme m’avait toujours terrifiée pour différentes raisons. Il était pas nécessaire de les exprimer, je savais que Freya la connaissait mieux que moi. D’ailleurs lorsqu’elle en parla un frisson d’effroi me parcourrait et j’hanchais la tête avant de proposer :

« Si tu le désires on pourra lui en parler ensemble lors de notre balade, on se sera pas moins de deux pour tenter de lui faire entendre raison …. »

Je savais que cette altercation allait être houleuse et épineuse, Regina haïssait sa mère, mais elle était incapable de tenter quoi que se soit contre elle. Notamment parce que sa mère était plus forte qu’elle, mais aussi parce que tout au fond d’elle elle l’aimait et elle ne voulait pas réitéré son erreur une seconde fois. Mon téléphone sonna et je m’excusais auprès de Freya pour répondre. Le sujet fut rapidement clôturé et je repartais donc vers mon amie en lui offrant un nouveau verre en revenant sur notre sujet principal.

« Je comprends ta position Freya, mais à mon avis avant d’éradiquer la peste il faut éradiquer ses subalternes. Soit en les détournant de leur maitre, soit en les tuant purement et simplement. Je pense par contre que Regina pourra te venir en aide. Elle aime trop son Robin pour laisser quoi que se soit arriver à cette Juliette, et elle t’aime trop pour laisser quoi que se soit t’arriver. Dans cette perspective peut-être que Regina pourra essayer de stopper sa mère. Mais crois-moi tuer Henry, tuer son père adoré la beaucoup peiné, elle ne refera pas deux fois la même chose. »

Laissant échapper un soupir je m’adossais au dossier de nos sièges avant de demander :

« Est-ce que tu sais quelle sera sa première cible ? Toi ou Juliette ? »
made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 294
▻ Date d'inscription : 23/02/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Jeu 26 Oct - 14:17

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Freya acquiesca la tête, la chasse était une chose horrible. LA louve elle-même avait toujours essayé de contrôler ses pulsions pour ne pas tuer les animaux sauvages, parfois en vain, mais malgré tout, à Storybrooke elle n’avait jamais fais aucune victime de son pouvoir de louve.

« Tu ne peux pas savoir à quel point il le mériterait, lorsque je vois ça, j’ai tellement envi de me transformer en louve et de les déchiqueter en mille morceaux, comme au bon vieux temps… Mais malheureusement, dans une ville où le bien et la gentillesse règne, les gens peuvent faire absolument tout ce qu’ils veulent. Je suis contre les règnes à la méchante reine ou à la Cora, mais des fois, certains méritent amplement leur place au bout d’une pique comme tu le dis. Enfin, je pense qu’il est temps de réagir. »


La reine rouge détestait au plus haut point ces chasseurs, ils ne méritaient pas la vie : si Freya était amenée à tuer des animaux, c’était naturel, c’était ainsi que la vie et la nature était menée. En revanche, ces chasseurs, c’était pour la plupart pour le plaisir, pour le plaisir de traquer, de tuer… Ce n’était pas pour leurs propres besoins. Les renards, les biches, les loups se faisaient de plus en plus rares, il fallait réagir.

« Je n’ai jamais vraiment connue la méchante reine lors de sa grande époque, mais la Regina de la malédiction me manque un peu aussi parfois… Elle n’a pas besoin de tant changer je pense… Mais si elle heureuse comme ainsi, grand bien lui fasse, je ne souhaite que son bonheur. »

Freya n’était pas considérée comme dans le clan des grands méchants, elle était dans une situation intermédiaire, n’ayant rien à faire de faire bien ou mal, alors elle ne pouvait pas confirmer les propos de Neilïna : selon son point de vue, si deux amants s’aimaient vraiment, alors cela ne pouvait que filer droit et bien marcher.

« Si Robin est réellement son véritable amour, je pense qu’il ne devrait pas y avoir de soucis. Et puis, si Regina continue d’évoluer comme elle le fait maintenant, on aura plus affaire avec un couple de « héros » plutôt qu’un couple vilain/gentil… Et puis, je trouve que cette comparaison est un peu dépassée. Je pense pas que tout le monde soit foncièrement gentil ou foncièrement méchant, bon il y a des tendances, c’est clair et net, mais bon… Après si tu dis que leur lien se brisera, tu as sûrement raison, après-tout tu as beaucoup plus d’expérience et tu connais mieux Regina. »


Freya souhaitait réellement que Regina soit heureuse, et ce Robin semblait vraiment l’aider à s’épanouir, et c’était l’essentiel d’après son point de vue. Seul l’avenir pouvait dire si oui ou non, ils resteraient ensemble, mais se focaliser sur le présent était la meilleure chose à faire, demain était un autre jour.

La mère Cora revint sur le tapis par la suite, et Neilïna proposa à Freya qu’elles en parlent lors de cette fameuse balade en forêt. Cela rassura la louve, cela pourrait être plus simple si elle était là…

« Je veux bien alors… Parce qu’à vrai dire, je ne sais même pas comment l’aborder, je ne sais pas comment lui dire que sa mère est la personne qui a détruit ma vie, mon peuple, mon pays et mon royaume… Et encore plus lui dire que j’allais tenter de la détruire, et qui plus est avec Juliette. Je crois qu’elles sont pas trop copines en plus. »


La jolie blonde ne se voyait absolument pas demander à Regina de l’aider à tuer sa mère, même si Freya avait tuer son père de main froide, Regina était un autre cas, et elle aimait sûrement sa mère, qui plus est qu’elle avait déjà assassiner son père…

« Tuer ses accompagnants pourrait être une bonne idée. Déjà il y a cette ordure d’Absolem qui ne manquerait à personne tant il est instable et corrompu, Rumpel va sûrement se ranger du côté des mauvais, et Cora va faire en sorte qu’il le soit… Après, apparemment elle a promit quelque-chose à un certain Crochet… Enfin, de toute façon, elle a des alliés de partout, c’est un poison. Et tu sais, je ne demande pas à Regina de tuer sa mère, je ne pourrais jamais demander quelque-chose comme ça, ça reste sa mère après-tout, et puis l’expérience avec son père a dû être assez traumatisante en effet… Mais bon, je dois t’avouer quelque-chose, Cora n’est pas conne, elle va sûrement se débarrasser du Robin, isoler Regina au plus possible pour mieux la récupérer. Elle fait toujours comme ça… »


Juliette ou Freya ? La réponse était pas si évidente…

« A première vue, je dirais Juliette parce qu’au final, rien ne peut l’arrêter, elle est la reine de la partie blanche du Wonderland donc c’est sa première proie… Mais moi, d’un autre côté, elle aimerait bien s’attaquer à moi je pense, mais dans le sens où je serais de son côté, elle me tuerait pas, parce que je reste l’amie de Regina, et je la connais très bien, donc par peur et par orgueil, elle ne me tuerait pas. Je vais surement redevenir, un jour ou l’autre, si les choses traînent trop, son petit toutou… »


made by black arrow

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 291
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    Dim 29 Oct - 14:57

« Nous sommes tous des pêcheurs »
Freya Nightmare & Neïlina K.Kramers.

Être avec Freya était revigorant. Contrairement à Regina elle ne tentait pas de me faire rentrer dans l’ordre du politiquement correct relatif aux coutumes du nouveau monde. Tout comme moi elle rêvait de donner une vrai bonne leçon aux chasseurs, mais sa manière de faire était un peu plus original. Elle laissait s’exprimer la louve en elle et comme à chaque fois j’étais fascinée par chacun de ses mots :

« Si tu savais à quel point je regrette que nous chemins ne se soient pas croisés dans notre monde Freya »

J’avais du mal à me faire à l’idée que sans cette malédiction nous ne nous serions jamais croisé et si par chance cela serait arrivé il serait fort probable que Freya ne m’aurait jamais adressé la parole. J’étais une comtesse. Elle était une fugitive. Elle m’aurait évité comme la peste. Qu’importe. Je devais arrêter de penser ainsi. Regina était certainement celle qui acceptais le changement d’attitude. Parfois j’avais l’impression de voir une autre Regina, enfin non c’était la Regina d’avant Daniel. Freya croyait en cet histoire d’amour, moi elle m’effrayait. L’écoutant démonter mon histoire de vilain/gentil. J’espérais que Freya avait raison et que cette segmentation n’avait plus lieu d’être mais j’avais du mal à y croire, finissant mon verre, je laissais échapper un soupir avant de répondre :

« J’ai connu Regina quand nous étions enfant, elle redevient la Regina d’avant. Celle qui n’a pas eu le coeur brisé et crois moi je suis heureuse pour elle. Je suis vraiment heureuse pour elle et j’aimerais croire que tout se passera bien. Mais je l’ai vu sombrer pour Daniel et je ne suis pas certaine qu’elle puisse se remettre d’une nouvelle déception amoureuse avec Robin. Je souhaite seulement la protéger… »

Confessais-je, avant de m’enfoncer dans le canapé. Un second sujet épineux était né, et il concernais toujours ma meilleure amie. Sa mère, sans doute la pire femme qui m’ait été donné de connaitre et celle que je craignais le plus. Cette guerre dans laquelle Freya s’était lancée avec cette Juliette n’annonçait rien de bon. C’était une guerre suicide en mon sens mais je en pouvais la laisser seule dans ce moment, aussi je lui conseillais quelques plans qu’elle accepta.

« Je t’aiderais aussi Freya, sache le, quoi que tu décides s’il faut se battre je le ferais, même si je suis une meilleure guerrière de l’ombre que dans la lumière. Pour Robin je crains aussi cela, mais si elle élimine Robin, Cora commettra sa plus grosse erreur, Regina aura le coeur briser, Juliette aussi et même si ses deux là se détestent elles pourraient s’allier contre elle. C’est malheureux à dire mais si Robin venait à mourir ta guerre ne s’en porterait que mieux. La reine blanche reliera les Merry-men à sa cause, ainsi que ses alliés. Imagine un peu le ciel et la noirceur s’allier dans une seule et même cause. Les morts seraient nombreux, mais on ne peux nier le fait que si Juliette et Regina allient leur capacité magique, Cora aura bien du mal à les arrêter… »


Laissant échapper un soupir, je sentais une vague de tristesse m’envahir, j’aimais bien Robin. Il était certes un héros, mais je l’appréciais, autant pour le bonheur qu’il offrait à Regina que pour l’employé model qu’il était. Le savoir mort m’attristerait, c’était certain, mais comme tout je m’en remettrais. D’ailleurs, s’il fallait choisir je sacrifierais Robin pour garder Regina ou Freya, mais personne ne me demanderait mon avis.

« Laissons donc Juliette être l’appât ! Tant que tu n’es pas en première ligne, ne te fait pas remarquer. Agit dans l’ombre et laisse Juliette sous la lumière des projecteurs mortels de Cora. Avec un peu de chance on aura enlever la menace Cora avant que tu deviennes sa cible »
made by black arrow

_________________
« Just love »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nous sommes tous des pêcheurs    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous sommes tous des pêcheurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Nous sommes tous des volontaires
» Nous sommes tous destinés à mourir [Shingen]
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Connie • Nous sommes tous des héros au fond de nous il faut juste savoir creuser assez profond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: Le Libertease-
Sauter vers: