AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Cly Porter

▻ Messages : 50
▻ Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Lun 12 Juin - 7:54


Stolen Dance - Milky Chance

Il était devant le Hare & Tea. Le soleil était inexistant et le vent frais vous mordait la peau du visage et des mains. Cly était resté un moment devant, son sac et sa caisse de matériel à la main. On était en milieu de matinée. Non pas que notre brute était matinal pour venir dans ce bar à thé. Il était vrai qu’il était plutôt du genre à passer en après-midi lorsqu’un creux le guettait et qu’il avait l’occasion de venir jusqu’ici et la force, puis le matin c’était souvent le Granny’s pour un bon café. Il observait la devanture de l’échoppe, pensif finissant doucement sa cigarette.

C’est qu’on l’avait appelé ce matin pour lui demander à l’aide. Elle l’avait réveillé et il ne s’attendait pas à l’avoir au téléphone. Il ne pensait même pas que ce genre de situation pouvait arriver. Or, il se pourrait qu’un de ses compagnons ait glissé son nom à la demoiselle alors qu’elle était en détresse avec de l’eau partout dans le salon de thé. Rozen avait réveillé notre Cly ce matin et ça lui avait fait comme un violent coup sur la tête. Quelle surprise ! De sa petite voix, elle lui demandait ses gros bras pour venir se dépatouiller pour la sortir de ses fuites d’eau. Comment pouvait-il refuser même sil s’était couché si tard dans la nuit. Tant pis, il se rattraperait avec une sieste dans l’après-midi. Des petites occasions comme ça, il n’en avait que peu. Avec de la chance, il l’aurait rien que pour lui. Il aurait ses mimiques et ses sourires juste pour lui, un petit temps. Déjà plus long que lorsqu’il commandait une satané infusion et des gâteaux pour nourrir tout une famille. Il l’avait prévenu, très rapidement et sans réfléchir – un instinct– qu’il se réveillait et arrivait dès que possible. Il n’avait pas été trop long. Peut-être trois quart d’heure, pas plus. Il jeta son mégot dans le caniveaux qui roula jusqu’aux égouts.

Il poussa la porte. Il sentait déjà le tabac froid. La cigarette chez lui, une sale manie qui comme l’alcool risquait de lui mettre un pied dans la tombe toujours un tout petit peu plus vite. La porte grinça légèrement et c’était dans calme dans l’échoppe. Il aimait beaucoup cet endroit, même s’il n’aimait vraiment pas le thé. Non je détestais. Une tisane pour dormir et encore… Et surtout, il aimait bien la serveuse. Elle pourrait lui faire avaler n’importe quoi contre un sourire ou presque. Personne n’avait l’air de vivre dans le lobby, mais il y avait du bruit dans l’arrière salle. Il posa son bazar sur l’une des tables qui meublaient la salle. Il s’annonça et en attendant, il jeta un oeil à la vitrine de petites pâtisseries qui pouvaient la grande diversité de thé que possédait ce bar particuliers, tenus par des personnes si particulières. « Miss March ? » demanda t-il à nouveau avant de rajouter plus bas dans sa barbe : « Ou l’autre crétin de bridé… » avant de replacer le pot de pailles multicolores sur le comptoir, puis de prendre une des petites cartes qu’il lisait pour s’occuper.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 521
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Lun 12 Juin - 17:56


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
Depuis une semaine un moteur pétaradant d’une grosse cylindrée vient jouer les kéké sous tes fenêtres. En bonne citoyenne tu es allé demander à la personne concernée de bien vouloir se calmer sur les allers venus dans la rue sous prétexte qu’il vient juste de l’avoir en cadeau pour son anniversaire. Bien, deux jours plus tard ce cher fils de bourges n’a prit en compte aucune de tes remarques. Encore une fois en bonne citoyenne civilisée et sous les conseils de ton Mushu chéri tu es allé avec le plus grossier des faux sourire possible, voir les parents cette fois de l’intéresser pour discuter entre adultes de son comportement dans la petite rue souvent vite mais ayant été rebaptisée comme terrain d’entraînement à moto par le dis fils. Un second échec vu que les parents eux même sont des enfoirés de bourges de première se croyant au-dessus des autres depuis le levé de la malédiction. Sous prétexte qu’ils étaient nobles avec un domaine dans le monde des contes. BIEN tu as fait à la méthode de personne socialement correcte, maintenant tu vas la faire à ta manière et ce n’est pas faute d’y avoir donné du tien dans cette histoire !

En ce matin fraîchement éveillé tu attrapes le paint-ball que tu as emprunté à l’enfant d’un client. Mais foutu pour foutu, voilà que la tuyauterie de ton bar fait des siennes. Une flaque recouvre tout le carrelage de l’estrade du comptoir ! « MMMUUUUSSSSHHHUUUUUUUUUUU » essayant d’épongé comme tu peux tu en attendant que ton ami redescende en catastrophe vue le crie que tu lui as envoyé. « Continue a éponger je vais appeler un réparateur d’urgence …. ! Je savais qu’on aurait du s’en occuper plus tôt de cette plomberie … » Là, tu t’en veux clairement d’avoir fait trainée des réparations qui auraient dû être fait depuis bien longtemps. Ce n’est pas faute d’avoir eu des indices comme des bruits plus que suspect, ou alors des changements de températures et des fuites par-ci par-là… Mais avec tout ce qu’il s’est passé dernièrement tu avais plus la tête ailleurs que dans les réparations. Avec de la chance tu avais glissé quelques raz le bol à ton cher Allan qui t'a donné le numéro de son ami. Qui vient très souvent mais bizarrement tu n’as jamais pu avoir une assez longue discussion avec cet homme pour lui soumettre l’idée de venir occulter ta tuyauterie.

Cly Porter, réparation en tous genre. Malheureusement tu n’es pas là pour l’accueillir, entre la colère de réentendre ce sale fils de bourge abusé de ta patience et l’agacement de devoir régler cette fuite en urgence, le règlement de comptes avec ce blond gâté pourrit va pouvoir te calmer. Dans ses moments-là, tu as besoin de te défouler, et pas qu’un peu. Quitte à t’afficher devant la ville au moins tu peux déverser ta colère et ta violence sans empiéter sur tes proches. L’heure est venue de mettre enfin le hola à ce petit con. Passant par l’arrière tu récupères un pied-de-biche et ton paintball. Avançant directement vers le garçon tu ne vois que ce que tu comptes lui faire. Il se pavane devant des petites donzelles émoustillées par son gros engin. Un sourire espiègle sur le visage tu t’approches sans une once d’hésitation. Tu poses ton pied-de-biche contre une poubelle et l’appelles.

« Bonjour Jonas… »

« ….Madame March…..Vous voulez encore parler à mes parents…Ah non excusez moi, ils refusent que vous veniez les embêter avec des histoires puériles d’ado….. » Sont petit sourire nié t’horripile au plus haut point. « Non je suis venu régler ce problème puéril moi-même…À ma façon vois-tu Jonas…. » Les petites pintades riant du ridicule de la situation en te voyant avec ce paintball pour enfant accompagne l’irrespect de ce petit bourge mal élevé. Ne cherchant plus à discuter tu le pointes avec. « Vous allez me couvrir de peinture ? Je vous enverrez la note du pressing si ça peut vous faire plaisir » les rires sont de plus forts, mais ton regard peut tuer une mouche au vol. Sans dire un mot tu lui envoie une slave de « couleur » dans la poitrine a à peine huit centimètre de lui. Sous le choc il recule et tombe à la renverse. « Pour ta culture de décérébrer mon petit Jonas, sache qu’a une certaine distance, les balles de paintball peuvent causer autant de dégâts que des balles à blanc. Regarde. » Tu redonnes un coup de Slave mais cette fois sur les côtes. « Donc je ne te le redemanderais pas sale petit conna** . Ne recommence plus à te servir de la rue de derrière comme terrain de cross. » Voulant faire passer la pilule tu plaques sa cuisse avec ton petit trente-huit de pied au sol et tires à bout portant sur son genou le reste de la réserve de balle. Autant dire que ça a duré un petit moment avant de tout décharger sur son genou.

Reprenant la pseudo arme sur ton épaule tu le regardes une dernière fois. « Rappel toi de la douleur si t'as l’idée de recommencer ton petit manège. Pa ce que la prochaine fois ce ne sera pas un paintball que j’aurais pour toi…. » Inspirant grandement soulagée, et apaisée tu reprends le chemin inverse vers ton bar sous les regards ahuri de certains passant outrés par la violence dont tu as fais preuve envers un fils à papa. Tu ne la pas tuer…. En plus avec ces crie de tapette ...dire que ça se prend pour un bonhomme. Tu lui as seulement causé une douleur atroce au genou. Il sera gonflé pendant une semaine tout au plus rien d’alarmant non plus hé ho ! Au passage tu reprends le pied-de-biche qui te servait de sécurité si l’histoire dégénérait. En passant sur l’autre trottoir tu vois une camionnette et comprends vite que Cly était enfin là. Entrant avec tout l’entrain d’une Rozen de bonne humeur tu reposes tout ton bazar sur l première table présente « CLYYYYYY !!! » Le sauveur du bar, enfin tu l’espères. Tu approches aussi rapidement que d’habitude et viens lui offrir un câlin de remerciement. Comme à ton habitude ta façon de remercier ou de montrer ton amour est irrécupérable. « merci merci merci d’être venue aussi vite !!! » Te détachant tu vas voir Mushu pour voir l’ampleur des dégâts. « Si on laisse cette fuite tout le mobilier en bois va finir par pourrir. » Regardant Cly avec les yeux presque suppliant de voir un Héro débarquer en grande pompe tu lui implores presque « DIiiiis moi que tu peux faire quelque chosssseeeee !!!!!! »
7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Ven 30 Juin - 8:37


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
Mushu s'était levé de bons matins à cause d'une urgence créative. La veille, il avait craqué pour un tissu, le genre de coup de coeur qui poussait à l'achat même si on ignorait, après coup, quoi faire de l'objet de ce désir spontané. L'inspiration lui était venue alors qu'il somnolait et l'ancien tailleur s'était levé d'un bond de crainte de tout oublier s'il cédait à la tentation de retourner dans les bras de Morphée. L'Asiatique gribouillait plusieurs hypothèses sur l'utilisation des trois mètres de tissus achetés lorsqu'on cria son nom. Il fut si surpris qu'il en cassa sa mine de crayon sur le papier avec un sursaut.

Habillé en tout et pour tout d'un pantalon de pyjama et d'un peignoir en soie à peine fermé, il descendit à toute vitesse, prêt à affronter n'importe quoi qui aurait pu causer un tel cri. N'importe quoi sauf ce qui l'attendait : les désagréments de la modernité. Mushu contempla le désastre avec l'expression de celui qui se retrouvait devant le seul cas de figure où il ne savait quoi faire. Ce genre de situation était facilement reconnaissable parce que c'était les rares moments où l'ex-dragon restait muet. Heureusement que Rozen prit rapidement les choses en main en lui donnant des directives. "Pas besoin d'un réparateur, je suis certain que..." Commença-t-il en s'approchant pour constater l'ampleur du désastre. Il s'interrompit en découvrant qu'il ne s'agissait pas d'un cas qu'il pourrait résoudre avec sa magie. Si le tuyau avait été perforé ou déboîter, il aurait pu essayer de le ressouder avec ces flammes, mais, là... "Oui, un réparateur." Avoua-t-il avec mauvaise grâce avant de prendre le relais en épongeant l'eau pendant que l'habitante de Wonderland s'absentait. Une tâche qui s'annonçait sans fin.

Il ne leva la tête qu'en entendant le bruit de la porte. En reconnaissant la voix du visiteur, Mushu se redressa de derrière le comptoir, tel un diable sortant de sa boite. "Toi ? Non, non, non, je n'ai pas le temps de te surveiller, j'ai une urgence à gérer." Réagit-il en appuyant ces paroles en brandissant la main tenant l'éponge trempée. Lui qui n'arrêtait pas de dire qu'il fallait mettre de l'eau dans son vin en présence de la clientèle avait mit une exception mentale concernant ce type. Surtout à cause du comportement du visiteur envers la patronne des lieux. L'ex-dragon avait beau être rouillé en ce qui concernant l'identification de ces propres sentiments, il n'était pas né de la dernière pluie et voyait très bien ce que signifiaient les regards lancés par Cly lorsque Rozen était dans le secteur. "Allez, oust, le salon est fermé." Continua-t-il avec un geste à la fois maniéré et pressant en direction de la porte. "Tu n'as qu'à revenir dans..." Honnêtement, il était tenté de répondre 'dans un siècle' ou 'jamais'. Rozen refit son apparition à ce moment précis, l'empêchant de concrétiser cette pensée à voix haute.

Après avoir lancé un bref regard à Cly qui voulait dire 'te fait pas des idées' devant l'accueil made in Rozen que le visiteur reçu, Mushu retourna vite à sa besogne, histoire de ne pas assister à la suite des attentions démonstratifs de son amie. Malgré cela, il ne pouvait s'empêcher de tendre l'oreille pour écouter. Quoi qu'avec la joie débordante de Rozen, il n'y avait pas besoin de faire un effort afin d'entendre. Il aurait sans doute tout aussi bien entendu en se trouvant à un autre étage. L'ex-dragon ouvrit de grands yeux en entendant que le visiteur allait être le héros du jour en réparant la fuite.

"Pas besoin, je maîtrise la situation." Mentit-il.

Lui, jaloux ? Pas du tout ! Il était juste désolé pour Rozen, qui ignorait que son caractère rafraîchissant pouvait être mal interprété par des types comme Cly. C'était son devoir de remettre les points sur les i afin de recadrer cet homme aux attentions peu louable ! C'est tout ! Rozen l'avait aidé, l'avait accueillit, il n'allait pas laisser le premier rustre venu lui mettre le grappin dessus !

7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cly Porter

▻ Messages : 50
▻ Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Sam 1 Juil - 15:07


Stolen Dance - Milky Chance

Il était entré, avait fait un rapide et petit tour dans l’échoppe sans entendre personne ou presque. Replaçant les pailles après s’être déchargé de son baluchon de plombier du jour, il entendit du bruit. Sortant de nulle part, la tête de Mushu, le regard sévère et enfariné. Cly leva un sourcil pas agréablement surpris. Après la douce voix de la serveuse au téléphone, l’Asiatique était vraiment le dernière personne qu’il avait envie de voir. Oh que non. Il était chiant et en rajoutait toujours une couche sur la culpabilité que pouvait avoir Cly envers Rozen rien que personnellement. Le brun l’envoya paitre en lui annonçant que le salon de thé était fermé. Le blond étira encore plus haut son sourcil et croisa les bras, attendant que l’idiot ait enfin fini de jeter sa mauvaise humeur sur lui. C’était gratuit. Cly ou Porthos n’aimaient pas ça. S’il voulait jouer à ce jeu, il avait trouvé un adversaire de taille. Par contre, ils ne jouaient pas du tout sur le même terrain. J’espère que tu cours vite, car un jour tu vas te prendre une baffe, mais elle te clouera au sol… En plus il lui parlait comme un chien et Cly regarda de nouveau le pot de paille. L’envie de lui jeter le tout dans la gueule le démangeait.

C’est alors qu’il entendit du bruit dans la rue. Curieux et par une vieille habitude de s’informer de ce qui se passe lorsqu’il y avait un mouvement inhabituel, il s’approcha de la vitrine. Des jeunes qui se disputaient en pleine rue. A mieux y regarder, il y avait Rozen dans les jeunes. Il soupira rien que de s’être fait la réflexion que ce n’était qu’un conflit d’adolescent. Il avait alors posé une mains sur la poignée, de peur que le jeune petit-con s’en prenne à sa petite serveuse trop adorable quand… Elle lui fit la misère. Cly était resté la main sur la poignée à la regarder au début avec de grands yeux et la bouche ouverte. Puis lentement un sourire s’étira sur ses lèvres, béat, presque sous le charme, mais les yeux encore voilés par la surprise. La petite serveuse pas si « adorable » que ça finalement, revint vers son salon de thé. L’homme se décala de la porte pour se rapprocher du comptoir où se trouvait Mushu et à proximité de sa boite à outils sur une table.

Rozen entra en trombe et posa le fusil de paint-ball à côté des affaires de l’ancien mousquetaire. Il suivait la demoiselle du regard, se pencha sur l’arme et avait baissé sa vigilance. Il ne la vit pas venir, Rozen lui sauta dessus pour le serrer contre elle. L’homme se figea net, levant les bras pour ne pas la toucher, ou qu’on pense que. Il était mal. Ce fut la surprise et la panique, ensuite le malaise. Après ça, il se sourit car c’était agréable et qu’il en profitait avec l’envie de passer ses bras autour d’elle, mais de nouveau très vite le malaise. Il était mal, ne sachant que faire. Il aurait du le voir venir, faire un pas sur le côté, ou lui serrer la main avant qu’elle n’entreprenne quoi que ce soit. Elle avait crier son nom pourtant et il aurait pu éviter de s’enfoncer encore plus de son béguin pour la demoiselle. Elle le remerciait, mais il n’entendit rien, se demandant quand ça allait finir. C’est pas qu’il n’aimait pas ça, il était tellement timide avec elle qu’il n’avait pas le temps d’en profiter. Sans parler du regard de Mushu qui pesait sur lui et qu’il n’osait pas croiser deux fois avant de repousser violemment Rozy et fuir en courant.

Se détachant enfin, il put reprendre sa respiration. Elle s’inquiétait des meubles qui allait pourrir et comme elle avait raison, il avait opiné du chef tout simplement. Le suppliant de ses grands yeux trop mignons, elle espérait qu’il ferait quelque chose. L’emmerdeur rappela sa présence de nouveau, au grand désarroi de Cly pensant être seul avec Rozy et de l’autre côté du comptoir pour une fois. Mais non, tout cela aurait été trop beau. Donc le grand costaud n’eut pas le temps de répondre car la crevette disait pouvoir s’occuper de ça lui-même. Cly eut un rictus bien amusé. Il ne savait pas trop quelle relation avait ces deux là. Peu de monde avait l’air de le savoir ou de comprendre, mais il ne pouvait pas s’empêcher de jouer le coq avec lui. Oui, il se sentait bien coupable de l’intérêt qu’il portait à Rozen et le soucis avec Mushu c’est qu’il le jugeait aux premiers abords sans savoir. Ses plaisirs et ses attentions envers la jeune-femme étaient toutes personnelles et il venait l’enquiquiner alors qu’il avait encore rien dit d’autre que « bonjour » et « merci » à la serveuse en souriant. C’était juste histoire de le remettre à sa place. Il avait sa fierté et il n’aimait pas non plus qu’on l’emmerde. Il s’appuya sur le comptoir et observait le brun avec suffisance et un sourire moqueur.

«Bon, bah si Monsieur à l’air de s’en sortir, je vais rentrer chez moi et vous laissez vous débrouiller… » dit-il avec cynisme, tout en jetant un coup d’oeil à l’état du carrelage et de l’inondation, sa position et deviner sa provenance. Puis au milieu de l’agencement du comptoir, il y avait Mushu, épongeant de sa sueur l’eau. « Alors si ta solution c’est juste d’éponger l’eau qui coule, j’espère que t’as ta vie devant toi et assez d’endurance et de muscles pour tenir… » lui fit-il, sarcastique. C’est sur lui qu’elle aurait du tirer…. « Il y a de l’eau là. » dit-il en montrant le sol du doigt, se penchant plus sur le comptoir pour dire tout bas à Mushu. « Et si pour une fois tu me laissais faire et que tu irais pas voir ailleurs si j’y suis, histoire que je sois tranquille pour faire du bon travail. »  

Il se redressa et se tourna vers Rozy, sans la regarder trop longtemps dans les yeux. « Ca fait combien de temps que ça coule ? » s’appuyait-il sur le comptoir, dos à Mushu. « C’est déjà arrivé ? Y’a eu un bruit bizarre ? Ou rien… » essayait-il d’enquêter avant de plonger dans le flot des réparations. Puis surtout pour discuter avec elle pour entendre sa voix et voir ses mimiques quand elle parle.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 521
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Sam 1 Juil - 16:59


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
«Bon, bah si Monsieur à l’air de s’en sortir, je vais rentrer chez moi et vous laissez vous débrouiller… »
Hein comment ça ! Tu les regardes tous les deux, perplexe, curieuse, tu ne comprends pas l’atmosphère à couper au couteau qui s’est mis en place depuis ton entrée. Ou alors était elle est installée depuis un bon moment. Ton Mushu avec un visage aussi fermé, ce n’est pas une vision commune, tu suis son regard et c’est Cly que tu te mets à fixer. Il s’est passé quelque chose ? « AH NON là on a besoin d’un pro…Ce n'est pas de la magie ou des histoires de fées, c’est de la plomberie pure et dure. Alors non-mêmes, les flammes de l’enfer ne répareront pas ma tuyauterie usée » tu t’avances pour aller chercher la serpillière dans le placard fourre tout et t’avances vers pour dégager le reste du bazar présent afin de couper l’arrivé d’eau, car oui. Avec tout ce qui s’est passé tu as oublié de couper le débit d’eau. Tu ne dis rien évidemment …. Trop fière. Et tu ne peux pas imputer la faute sur Mushu, en ce moment il apprend à se servir du micro onde. Commençant à essuyer alors que l’eau ne coule plus.

Venant vers Mushu tu lui enlèves l’éponge de la main pour la jeter dans l’évier, et lui fait un petit bisou sur la joue. Tu as appris en vivant avec ce bonhomme que la fierté était l’une de ses qualités. Vu le regard et l’attitude qu’il offre à Cly depuis son entrée tu comprends vite que le fait de ne pas contrôler la situation, le frustre clairement. Enfin c’est ce que tu comprends. « Laisse-le faire, tu es douée pour beaucoup de choses, mais je suis désolé de te dire que dans la modernité de ce monde tu as du chemin à faire mon chou. Vas plutôt te changer, ta robe de chambre est trempée » posant la serpillière, tu t’accoudes au comptoir en face de ton homme à tout faire. Pour répondre à ses questions. « Ça a toujours été branlant, la plomberie date du bâtiment. Pendant la malédiction c’était un mec que je ne connais pas qui venait faire des visites …Mais je ne m'en suis pas ré occupé depuis, avec tout ce qui s’est passé j’avais la tête à autre chose. »

Tu lui prends violemment le bras et le secoue comme une machine à sous « dis moi que tu vas régler sa steuuuuupppllléééééé » tu poses ton front sur le bar comme pour le supplier alors qu’il est là de son plein grès. Mais rien à faire tu es en quart d’heure de transe. Finissant par le lâcher tu sors une caisse en plastique pour ranger les bouteilles et ustensiles sous l’évier « tu m’aides à sortir tout ce qu’il y a tu verras mieux ce qu’il se trouve, tu as besoin de quoi pour réparer, si tu veux de l’aide je pense que vu la motivation de Mushu pour réparer il pourra t’aider. » Regardant Shushu tu espères avoir un signe positif de sa part, mais vu la tension qui règne entre les deux tu ne vas pas demander la lune « si vous pouviez mettre de côté vos différents, je ne sais pas ce qui s’est passé entre vous mais là, c’est tout mon établissement qui va partir en sucette si on ne règle pas ce problème de tuyauterie, si tu veux tant t’en occuper, regarde comment il fait et tu le ferras la prochaine fois qu’on aura une fuite chéri ! Par ce que vue les bruits que ça fait certain jour faudrait des jours de réparation pour tout arranger ici. Que ce soit ici ou dans l’appart. OK ? » Tu les regardes tout les deux attendant un signe de leur part.

Prenant la main de Mushu tu le tires vers Cly. Je reviens je vais chercher le sèche-cheveux pour sécher le bois des étagères. Détournant le comptoir tu vas ouvrir toutes les portes et vitrines pour laisser entrer l’air et accélérer le séchage des matériaux. Avant de remonter par les escaliers internes vers l’appartement. « Ho, je n'ai pas demandé, mais tu veux boire quelque chose ? Un café, du thé ? » Penchée sur la rambarde tu les regardes à tour de rôle « toi aussi shushu tu veux quelque chose tant que je suis en haut ? »
7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Dim 2 Juil - 0:25


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
Pauvre Rozen ! Elle ignorait qu'elle venait de donner la permission avec sa joie de vivre habituel à un loup d'entrer dans la bergerie ! Il était de son devoir de la protéger. Peut-être que Mushu n'était pas officiellement son gardien, mais, à ces yeux, c'était comme si Rozen était un membre honoraire de la famille Fa. De ce fait, il ne prenait pas aussi calmement que d'habitude, la venue de Cly, surtout que ce dernier était bien parti pour devenir le héros du jour. L'orgueil avait parlé alors qu'il affirmait pouvoir gérer la crise toute seule, même en sachant qu'il ne pouvait rien faire, ce que Cly ne tarda pas à souligner. L'Asiatique lui décocha une œillade assassine. "Tu serais surpris par ma persévérance." Répondit-il du tact-au-tact, refusant que Cly ait le dernier mot.

Le visiteur se servit d'un prétexte pour se pencher et glisser un conseil à voix basse. "Tu veux dire : histoire que tu sois tranquille avec Rozen, plutôt ?" Souffla-t-il avec sarcasme. Inutile de préciser qu'il en était hors de question, le message était suffisamment clair.

Mushu essaya de se calmer tandis que Rozen, inconscient du combat de coqs qui se jouait pour ces beaux yeux, insista sur l'aide d'un pro. Ne remarquant pas que l'arrivée d'eau venait seulement d'être coupée, beaucoup de choses de la technologie lui échappaient encore, il se laissa docilement faire alors que Rozen lui enleva l'éponge des mains et lui donna un bisou sur la joue. Ce qui eut le don de le calmer un peu. "Bien... D'accord." Concéda-t-il mollement en se relevant. Bon, peut-être qu'il avait sorti les griffes un peu trop vite envers leur visiteur. "Ce n'est pas grave pour le peignoir." Affirma-t-il. Pas grave ? De la soie trempée ? Ce n'était pas une réaction habituelle. Pourtant, les circonstances exigées un tel sacrifice. Il était hors de question qu'il monte se changer en laissant ces deux personnes en tête-à-tête. Cette situation exigeait la présence d'un chaperon ! Oui, il était plutôt vieux jeu, rien d'étonnant quand on avait presque deux siècles. "Je vais rester et voir le maître à l'oeuvre. Ce sera une bonne occasion pour apprendre." Il lança un bref coup d'oeil à Cly tandis que Rozen lui sortait le grand jeu de la supplique. "Je ne le quitterais pas des yeux une seule seconde." Assura-t-il avec détermination lorsqu'elle chercha son approbation.

Ce n'était pas parce qu'il s'était décidé à se montrer moins agressif qu'il en avait oublié sa méfiance au sujet de monsieur le mâle alpha ! Visiblement, il n'avait pas été aussi subtil qu'il l'avait espéré puisque la demoiselle leurs demande de mettre de côté leurs différents. Mushu acquiesça avec un sourire de façade. Manque de bol, il se retrouva tirer en direction de Cly avant que Rozen ne s'éclipse. "Du thé, si tu veux bien. Merci." Répondit-il alors que la propriétaire des lieux demanda s'il voulait boire quelque chose. Mushu tendit l'oreille jusqu'à être certain que Rozen soit hors de portée, ensuite, il se racla la gorge et croisa les bras en toisant Cly autant qu'il le pouvait avec la différence de taille et de carrure. "Bien, je vais être direct. Quelles sont tes intentions envers Rozen ? Ne me prends pas pour un idiot et ne joue pas les innocents, j'ai remarqué ton petit cirque à chaque fois que tu viens ici. Et là, tu vas visiblement être le héros du jour et tu vas certainement en profiter, alors, tu as intérêt à me répondre que tu as les intentions les plus nobles et louable du monde envers elle." Expliqua-t-il avec le plus grand calme. "Parce qu'elle le mérite." Acheva-t-il avec conviction. Mushu aurait pu continuer sur cette lancée, mais il devait se taire et laisser le temps à Cly de lui répondre avant le retour de Rozen.

7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cly Porter

▻ Messages : 50
▻ Date d'inscription : 06/06/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Mar 4 Juil - 23:57


Stolen Dance - Milky Chance

Même pas cinq minutes et déjà que les deux hommes commençaient à vouloir rouler des épaules devant la patronne du salon de thé. Enfin ce n’était pas exactement ça, mais ça y ressemblait grandement. Puis à ce genre de jeu, Cly ne lésinait pas. Il aimait défier et jouer à qui sera le plus fort. L’ancien mousquetaire joua d’ironie avec l’Asiatique, à genoux dans la flotte et sa superbe robe-de-chambre au tissu raffiné. Elles avaient quoi toutes à aimer ces hommes délicat et plus féminin qu’elles. pensait-il encore à Charles. Pas qu’il le connaissait bien, juste assez pour l’avoir en horreur. Rien n’était plus exaspérant que lui dans Storybrooke. Si, peut-être Mushu… Rozen décréta que non, il ne fallait pas qu’il parte car il leur fallait un professionnel. Cly s’en mordit la lèvre tant il jouissait de cette médaille remporté. Eh ouais, je reste et tu dégages… Je vais te faire avaler ta fierté et ta robe de chambre. Bon dieu ! Une robe-de-chambre quoi ! Il avait alors hoché la tête, fier d’avoir le soutient de la demoiselle. Un gamin, voilà ce qu’il était à ce moment. Il en profita alors, pour continuer de l’achever de lui faire une remarque sarcastique. Mushu ne se laissa pas faire et attaqua aussi-sec. Cly resta un moment interdit. Il ne s’y attendait pas et il réussit même à lui arracher un rire très bref. Ah ouais. Pas mal. Donc tu veux jouer…

Il en avait marre de celui-là, et surtout marre de se justifier. Il voulait voir les choses ainsi, qu’il n’était là que pour se taper Rozen, alors il baissait les armes et la jouait autrement. Il l’intima à partir, Mushu répliqua en lui demandant si c’était pour se retrouver seul avec la serveuse. Cly le dévisagea avec dédain et avait fait un très léger hochement de tête. Tu m’emmerdes ! C’est juste pour ça, c’est tout. Tu me gâches mes putains de petits plaisirs. Je demande rien à personne. Juste le sourire de Rozen, pour moi. Rien que pour moi au moins une fois par semaine. Lorsqu’il se redressa, Rozen s’était éclipsée et elle revint comme une fleure avec une serpillère. Puis elle embrasse Mushu sur la joue. Mushu marquait un point. Ils étaient à un contre un. Elle vint ensuite s’accoudée au comptoir et il en profita pour lui poser des questions. Il était là pour la plomberie à la base, ce serait le minimum de le réparer. Elle lui expliqua donc vaguement des détails qui pour lui risquait de se résumé à un : faut tout changer. Il espérait que ce n’était pas le cas. Ce n’était pas un professionnel à proprement dit, il bidouillait. Un tuyau ça allait, refaire tout le réseau plomberie, c’était une autre affaire. Elle a du sentir qu’il ne le sentait pas, car elle le suppliait et s’empara de son bras pour le secouer comme une dingue. Il la regardait comme si elle était dingue. Elle était dingue ! Finissant par regarder ses petites mains qui agitaient son bras, il souriait amusé. Elle était craquante mais… Il ne fallait pas abuser. « Ouais, c’est bon je vais t'aidr, mais arrête de me secouer avant que je trouve ça vraiment chiant… » avait-il avec un sourire. Et elle se tapa le front sur la table. Il rit. Elle courut vers la zone sinistrée.

Il était accroupis à côté d’elle, l’aidant à dégager les tuyaux du lavabo qui avait l’air de poser problème. Elle sentait tellement bon. Il n’avait jamais pu la voir d’aussi près maintenant qu’il y pensait. Quand elle se jetait dans ses bras pour un câlin-surprise, il n’avait pas le temps de la regarder et encore moins d’y penser. C’était donc un moment parfait, jusqu’à ce qu’elle parle de Mushu et de son aide éventuel. Cly roula des yeux et fit mine de ne rien entendre trop occupé à regarder les tuyaux. Et il les regardait quand même, en passant. Ça pouvait être utile. Elle insista en disant qu’ils devaient se serrer les coudes malgré leur différents. Cly roula encore des yeux. Mais c’est pas moi ! avait-il tellement envie de dire, mais il réussit à se retenir. Mushu disait qu’il resterait. Que ses yeux jamais ne le quitterait. Bizarrement, le blond avait le sentiment que les répliques lui étaient dédiés. Heureusement pour lui, il n’eut rien besoin de dire avec l’intervention très investie de Mushu et Rozen qui partait préparer des boissons chaudes. Cly demanda un café bien sûr. Et l’autre un thé… Forcément ! Et l’adorable poupée disparu au détour des escaliers.

Cly était seul avec Mushu et préférait de loin travailler. « T’as qu’à continuer ce que tu faisais, éponger. Ca t’occuperas. » lui fit-il sèchement alors qu’il prenait une lampe torche pour mieux observer ce qui se passait là-dessous. Et la voix de Mushu retentit après un maladroit raclage de gorge. Cly sortit la tête de l’armoire et resta d’abord accroupis à le regarder, ébaubi. Il ne s’attendait pas vraiment à ça. Il s’imaginait déjà lui dire qu’il était là le premier et qu’il avait pas besoin qu’un autre requin lui tourne autour. En gros, il le voyait poser son véto sur la belle. Mais le final était le même, il était blasé. Il soupira et se leva. Mushu avait l’air de vouloir s’hisser un peu plus pour qu’on oublie son gabarit. « Tu me cours légèrement sur le haricot et quand je suis aussi poli, c’est que t’as déjà atteint des sommets tu vois. » commença t-il en marquant une pause. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait comprendre à Cly qu’il ne devrait pas se montrer aussi gentil avec elle, mais il n’avait jamais vraiment su pourquoi, s’imaginant ce qui a été dit plus haut. « Mais c’est quoi ton soucis à toi ? Pourquoi tu m’emmerdes avec ça ? Tu vas te calmer avec ça. Je ne veux rien. J’ai aucune intentions alors ton louable et bla bla bla, je m’en tape. Je compte rien faire. Tu comprends ? Venir ici et voir son sourire n’est qu’un petit-plaisir dans un quotidien de merde. Ça s’arrête là. » et d’un coup, il attrapa Mushu par le col et le souleva. Ses pieds ne touchaient plus le sol, par la force d’un seul bras. « Puis franchement entre nous… je crois pas que t’es en position pour me faire la morale. » le provoqua t-il avec un rictus narquois. Il le reposa. « Donc si t’as envie de continuer à faire ton couillon, s’il te plait tu va là-bas. Moi je travaille. » lui montrait-il un coin loin et à l’opposé du point où ils se trouvaient.

Il devait faire le tour du comptoir pour récupérer ses outils. Mushu était sur le chemin. Evidemment et Cly ne se gêna pas pour le balayer du mouvement du bras et revint avec tout son atirail. « Et oui, je vais le héro de la journée et toi l’adorable petit boy qui est là que pour apprendre. » lui avait-il envoyé en claquant la musette sur le sol, un rictus narquois. Il l’avait chauffé, il allait se défouler. Fallait pas me faire chier et ici c’est plus compliqué de simplement tarter quelqu’un par simple envie. En plus, t’as pourri ma journée rien que par ta présence alors qu’elle avait si bien commencé. Et t’en a mis une bonne couche. Rien que pour ça, je vais te pourrir la tienne. Je vais t’en mettre du « louables » à toi. Tu vas voir. Je sais pas encore comment, mais je vais trouver.  

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 521
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Jeu 6 Juil - 10:16


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
Tu reviens comme une fleur avec un plateau, thé, café, sucre et petits gâteaux secs. Tu redescends et surprends le grand silence pesant dans la pièce. Perplexe tu les regardes à tour de rôle. Il se passe quoi là, tu poses le plateau sur le bord du bar central. « Voilà…. Servez-vous » tu t’es changée entre-temps, arborant un petit short en jean tatoué de fleur, un petit haut à bretelle. Et pied nu. Tu ne veux pas abîmer ta robe et tes chaussures avec tout ce bizarre. Et tu ne comptes pas les laisser gérer ça tout seul. Dans ta poche un petit sèche cheveux. Tu comptes assécher les plinthes et les bas de meuble pour éviter de les laisser pourrir. Tu ne sais pas si c’est la meilleure solution au monde mais tu fais ce qui est dans tes moyens pour sauver ton salon. « Alors comment ça va se passer, tu vas pouvoir réparer ou faut tout changer ? » Tu regardes les deux à tour de rôle, Mushu, n’avait pas changé de peignoir, bien, comme il veut. S’il est malade à cause du froid ce sera bien fait pour lui tien !

Tu les laisses boire et se regarder dans le blanc des yeux, tu ne sais pas ce qui se trame entre les deux mais ça commence à te courir sur le haricot. C’est marrant cette expression….. Pourquoi on va courir sur un haricot ? C’est tout petit un haricot… C’est débile ! Bref, les laissant flotter dans leur scène de mâle primaire tu t’approches de ton tuyau qui fuit, ça te travaille beaucoup. Ce n'est vraiment pas le moment de devoir fermer le salon, surtout que maintenant ça fait pas vivre seulement toi mais Mushu aussi. Qui ne dit pas de salon dit pas de revenue … C’est un stress que tu ne peux pas accepter. Tu viens alors toucher là où ça fuit pour avec une idée textuelle de ce que c’est. Tu trouves que sa bouge beaucoup, et la couleur de rouille ne dit rien de bon. Évidemment, tu ne t’arrêtes pas là, appuyant un peu plus tu entends un grondement, une minie fuite qui fait subitement son apparition avant de voir une rondelle rouillée se faire propulser par la pression de l’eau qui était encore après la fermeture de l’arrivée d’eau.

Et pour ne pas gâcher le sketch, tu te la prends en pleine poire, en plein front pour être exacte. La tuyauterie tremble un instant en déversant les derniers litres d’eau dans le salon et tu t’étales comme une bouse en arrière en te tenant le front. Ce petit con ne t'a pas loupé ! « put** aieuuuuhhh » c’est très con mais sa fait super mal de recevoir ça !! « tsssss » pataugeant dans une flaque d’eau tu as bien fait de te changer, le flaire, toujours le flaire ! On entend la petite rondelle retomber plus loin en faisant un petit bruit de métal. « Donne-moi un essuie-main ! » Tu t’adresses à qui le voudras quand tu regardes ta main en sentant un truc liquide. Tu…Il t’a égratigné ce petit con de rondelle. Il a défiguré ton petit visage !! Tu le fusilles du regard comme s’il était maître de ses actions et vivant ! Tu te relèves et prends le sopalin en main pour tapoter ta minie blessure de guerre. « Manquez plus que ça… Je ne suis pas vacciné pour le tétanos !!!! »

7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   Sam 15 Juil - 9:11


I'm not a little kid now. Watch me get big now.
Cly Porter & Fa Mushu & Rozen March
Il avait avoué ! En tout cas, Mushu prenait ce hochement de tête imperceptible comme un aveu que toutes ces craintes étaient fondées. Presque automatiquement, la moutarde lui était montée au nez devant l'impudence de leur invité. Cependant, en présence de Rozen, il essaya de le cacher. Dès que la propriétaire des lieux partit préparer des boissons chaudes, l'Asiatique se fit un devoir de mettre les choses au clair. Malgré la différence de gabarit, Mushu leva fièrement la tête, près à en découdre si la réponse ne lui convenait pas.

"Tu n'as aucune intention. Mon oeil."
Répliqua l'ex-dragon. Avant qu'il ne puisse surenchérir, Cly le saisit par le col pour le soulever, le tout à l'aide d'un seul bras. Frimeur ! Son orgueil fut touché par cette démonstration et le rictus. "Ça t'en sait rien." Répliqua-t-il, refusant de courber l'échine. Mushu agrippa le bras qui le tenait et se concentra sur sa magie pour chauffer le bout de ces doigts afin de motiver Cly à le lâcher. Comme toujours lorsqu'il utilisait son pouvoir, ces iris prirent une couleur dorée. Il finit par avoir de nouveau les pieds sur terre. Il aimait croire que c'était à cause de ce qu'il venait de faire. L'Asiatique lâcha sa prise et se frotta le col dans un geste dédaigneux. Il essayait de faire croire qu'il maîtrisait la situation, mais, en réalité, il était soulagé que sa petite démonstration magique avait été maitrisée. Il n'avait jamais su maîtriser sa magie, imaginez la tête de Rozen s'il avait provoqué un incendie seulement parce qu'il avait voulu roussir quelques poils du bras de Cly !

"Je dis ça pour toi aussi, pour que tu ne t'imagines pas des trucs. Rozen est formidable, un vrai rayon de soleil pour tous ceux qui la croise, et c'est justement ça, pour tous ceux qui la croise." Insista-t-il sur ce passage au point de le répéter, le tout sur un ton faussement compatissant. "Alors n'imagine pas que tu as une sorte de traitement de faveur lorsqu'elle te saute dans les bras." Conclut-il avec une expression hautaine. Il pouvait être verbalement très vicieux quand il le voulait. Ce n'était pas pour rien qu'on le traitait de persifleur ou de serpent pendant son séjour à Nottingham.

Est-ce que son interlocuteur prit conscience qui disait tout cela pour son bien ? Bien sûr que non ! Sa seule récompense fut d'être balayée hors du chemin de ce barbare. Avant qu'il ne puisse protester, Cly s'était saisi de son matériel et avait confirmer être le héros du jour. "Ne t'inquiète pas, je serais un élève des plus attentif." Comme ça, ils n'auront plus besoin d'appeler ce bricoleur du dimanche à la rescousse. Mushu ne dit pas à voix haute cette partie, mais elle était assez explicite pour être comprise sans qu'il ne l'exprime.

Les deux 'mâles' n'eurent pas le temps de continuer ce petit combat de coqs que Rozen revint avec son plateau. L'Asiatique réajusta le cordon de son peignoir, histoire de se redonner un peu contenance. Il essayait de faire comme s'il ne s'était rien passé, mais c'était plutôt difficile étant donné que Cly n'avait rien fait pour calmer la situation. Techniquement, lui non plus, cependant, de son point de vue, il n'avait fait que mettre les choses au clair. C'était la faute de son interlocuteur qui était incapable de prendre en compte les bons conseils. À aucun moment, il songea faire peut-être une montagne pour pas-grand-chose. Cette affaire était de la première importance !

Histoire de penser à autre chose, il s'avança vers le plateau. La vue de tous ces préparatifs lui redonna le sourire. "Comme toujours, tu es merveille de petites intentions, merci." Complimenta-t-il en voyant qu'elle ne s'était pas arrêtée à amener du thé et la saleté de café commandé par Cly mais avait apporté également du sucre et des petits gâteaux. Il lui fit un baise-main pour ponctuer son compliment. Histoire de montrer l'exemple à une certaine personne de comment un gentleman devait se comporter en présence d'une dame.

Le temps de se saisir de son thé et Rozen était revenu à la préoccupation du jour en demandant le diagnostic auprès de leur visiteur. L'ex-dragon ne quittait pas Cly des yeux, prêt à intervenir au moindre geste ou parole déplacée, comme tout bon chaperon devrait le faire.

Rozen préféra se concentrer sur l'origine du drame : le tuyau récalcitrant. En d'autres circonstances, Mushu lui aurait conseillé de laisser le spécialiste faire. Sauf que dans ce cas précis, le spécialiste se nommait Cly, alors il n'allait certainement pas lui offrir une occasion de briller sur un plateau ! De toute façon, quand Rozen s'obstinait dans quelque chose, personne ne pouvait l'en dissuader. Bref, c'est dans ces conditions que l'accident se produisit. La demoiselle fut attaquée par une rondelle rouillée, pile en plein front. En un instant, elle se retrouvait étaler par terre, exprimant sa douleur en se tenant le front.

Mushu posa immédiatement sa tasse pour se saisir de l'essuie-main demandé et accourir au chevet de Rozen. Elle parla de tétanos. C'était quoi ce machin, encore ? "Laisse-moi regarder." Déclara-t-il en inspectant la blessure. Il tapota à son tour la blessure jusqu'à ce que le saignement s'arrête. "Là, ça arrête déjà de saigner. Un peu de désinfectant et un pansement et le tour sera jouer. Je vais aller chercher ça." Rassura-t-il d'une voix douce comme il le faisait lorsqu'il s'occupait de Mulan après ses entraînements. Oui, il allait devoir s'éloigner et laisser ces deux-là sans surveillance. Il ne pouvait pas laisser l'égratignure de Rozen ainsi. Après avoir lancé un regard d'avertissement à l'intention de Cly, il alla jusqu'à la salle de bains pour prendre la trousse de premier secours où il trouvera tout ce qu'il fallait niveau pansement et compagnie.

7 mois après la malédiction
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)   

Revenir en haut Aller en bas
 
crush, water & friendship (mushu&rozy&cly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: Hare & Tea-
Sauter vers: