AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Les erreurs du passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Cora Mills

▻ Messages : 233
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Les erreurs du passé.   Jeu 29 Juin - 16:43

Les erreurs du passé.
Zelena x Cora
« Vous, venez-ici. » Le valet de cœur s’approcha automatiquement, le regard apeuré. Cora commença à s’enfoncer dans la forêt alors que le valet essayait de la suivre, tant bien que mal.

« Appelez Maureen et dites-lui de se dépêcher de construire ce manoir, si d’ici demain il n’est pas prêt je lui ferez couper la tête et accrocherait son joli minois dans le centre de Storybrooke. Est-ce bien clair ? Notez cela pour ne pas l’oublier. »
Le pauvre petit valet nota toutes les informations que Cora lui donnait.

« Dites à vos camarades des cuisines de se trouver un nouveau costume, je ne supporte plus leurs toques ridicules, appelez Hayden et dites-lui que notre rendez-vous de 11h30 est décalé à 14h30 pétante, s’il n’y est pas, vous en serez blâmer. Ce midi trouvez-moi un nouveau restaurant chic sortant de l’ordinaire et qui vient d’ouvrir, surprenez-moi, dites aux femmes de chambres de me préparer un bain ce soir pour 18h bien chaud, il sera décoré de feuilles de violettes avec une senteur plus qu’agréable. Informez les femmes de ménages d’avoir finis tout le ménage du château lors de mon arrivée demain dans la matinée, si le château est sale, je leur ferai lécher le sol du château durant une journée entière, est-ce bien clair ? Désormais je vais dans la forêt chercher de la mousse magique puisque personne n’est capable d’en trouver, quelqu’un pourrait-il bien faire son travail un jour ? J’en demande trop ? »
 Le valet rétorqua « Non, madame, bien-sûr non. »
« C’est bien mon avis, maintenant déguerpissez avant que votre petite tête minable me donne envie de meurtres. » Conclue-t-elle en posant sa veste en fourrure sur le calepin où le valet marquait les instructions.

Cora Mills se dirigea donc vers la forêt, cherchant cette mousse magique, en effet, lorsque Rumpel avait réintroduit la magie ici, à Storybrooke, de la mousse avait accumulé de la magie, et cela pouvait être très utile pour faire des potions. LA reine de cœur chercha donc durant dix minutes, grand maximum avant d’en trouver et d’en mettre dans une éprouvette.

Ce qu’elle ne savait pas, c’était que depuis quelques-minutes, elle était suivie par un fantôme du passé qui n’attendait plus qu’à ressurgir. En effet, une femme familière se montra. Cora fut surprise de la voir dans la forêt étant si reculée, qui plus est familière : elle savait qu'elle l'avait déjà vu, mais où ? Cora se retourna vers la femme et demanda :

« Que voulez-vous très chère ? »

Cette femme semblait familière à Cora, cependant, elle ne se doutait pas le moindre du monde que c’était sa première fille : Zelena.


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zelena Mills

▻ Messages : 33
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Au pays d'Oz

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Ven 30 Juin - 13:31


Les erreurs du passé.


CoraZéléna


J’avais réussi à suivre les larbins de ma sœur ainsi que cette dernière jusqu’à Storybrooke. J’avais été suffisamment maline et discrète pour ne pas me faire repérer.  Il allait falloir que je frappe fort et vite, car il était hors de question pour moi que je la laisse gagner. Elle m’avait tout prit, absolument tout, elle avait été la préférée de ma mère, elle avait vécu dans un château et elle avait aussi été la favorite de Rumple. Et moi dans tout ça ? J’avais traversé tellement de choses.  J’avais donc décidé de frapper un grand coup, mais avant tout ça, j’allais devoir l’observer afin de savoir quelle était la personne a qui elle tenait le plus. Je ferai en sorte de la tuer devant elle et je prendrai tout mon temps. Je ferai en sorte qu’elle regarde et je le ferai lentement.  Mais avant toute chose, il faut que je me trouve un logement qui soit discret et que je trouve de quoi faire des potions. Après avoir marché un peu, je me retrouvais face à une maison bien perdue dans la forêt. Le lieu idéal et à en juger par l ‘état de cette dernière, elle devait être abandonnée depuis longtemps.  D’un claquement de doigt, je l’arrangeais selon mes goûts et je poussais la porte.  Bien, ça ferait l’affaire, d’un mouvement de poignet, je me débarrassais de mes vêtements de sorcière pour ceux de ce monde. Après une courte collation, je me rendis en forêt à la recherche d’ingrédient.

Cela faisait un petit moment que je mettais enfoncée dans la forêt, lorsque une présence attira mon attention.  J’avais la très nette impression de connaître cette femme, et c ‘est en m’approchant que je reconnu ma mère ! Que faisait elle ici ? Comment était-elle arrivée là ? Tout un tas de questions se bousculaient dans ma tête et j’espérais qu’elle allait me répondre. Mais visiblement, elle ne me reconnaissait pas. Bien, ça me donnerait l’occasion de jouer un peu avec elle tout comme elle s’était jouée de moi durant un temps.  J’allais donc feindre l’innocence même si ça, j’avais un peu de mal à le faire. « Oh moi ? Rien, je me balade. J’aime bien la forêt, je trouve que c’est reposant. Et vous ? Qu’est ce que vous faîtes ici ? Etes vous perdue ? » Je ne savais pas combien de temps il allait lui falloir pour qu’elle me reconnaisse, mais je m’amusais beaucoup à voir si elle était douée pour jouer la comédie tout comme je l’étais. Je savais très bien ce qu’elle était venue chercher, j’avais, moi aussi, besoin de cette mousse.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills

▻ Messages : 233
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Sam 1 Juil - 17:53

Les erreurs du passé.
Zelena x Cora
« Vous, venez-ici. » « Ai-je l’allure d’être perdue ? Moi ? » répondit-elle, avec arrogance. « Enfin, cela ne vous regarde pas très chère, mais j’ai la nette impression que vous, en revanche, vous mentez. Vous vous baladez dans un coin aussi sinistre et aussi désagréable qu’ici ? »

Cora restait bloquer un moment. Elle connaissait cette femme et elle savait pertinemment qu’elle était plutôt importante. Peut-être l’une de ses nombreuses femmes de chambre ? Non, elle dégageait beaucoup trop de charisme, Cora n’aurait jamais engagé quelqu’un d’aussi arrogant.

Elle comprit lorsqu’elle se mit à parler : elle avait les exacts même gestes que son premier amour, Jonathan, elle fit de suite le rapprochement : Zelena. C’était sa première fille, illégitime et non voulue, abandonnée, et elle se tenait devant elle.

A première vue, elle semblait beaucoup moins cucul et beaucoup moins sympathique que Regina : peut-être enfin une sur les deux réussissant à trouver le bonheur sans avoir à la pousser… Enfin, en tout cas, la reine de cœur imaginait bien que Zelena ne voulait pas faire de courtoisie avec sa mère, ou renouer les liens… Au plus profond d’elle, Madame Mills éprouva quelques remords, s’envolant de suite. Elle réagit de suite, sans répondre à sa question, sans pouvoir cacher sa surprise :

« Zelena ? Que fais-tu ici ? »

Elle rangea sa fiole, remplie de mousse chargée en magie et planta ses yeux droits dans ceux de sa fille : soudain, sa mission était claire, elle voulait renouer les liens avec Zelena. Evidemment, don premier objectif était celui de Regina, mais Zelena, que Cora le veuille ou non, était sa fille, qu’elle pensait morte ou disparue dans monde perdu à jamais d’ailleurs. Quoi qu’il en soit, maintenant Cora était disposée pour s’occuper de Zelena, et elle le ferait. Enfin, tout d’abord, il fallait jauger son caractère, ses envies, sa magie ainsi que tous pleins d’éléments permettant de dresser un profil sur sa fille oubliée.



© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zelena Mills

▻ Messages : 33
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Au pays d'Oz

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Sam 1 Juil - 18:13


Les erreurs du passé.


CoraZéléna

Il n’y avait malheureusement nul doute, il s’agissait vraiment de ma mère. Elle était froide et autoritaire. J’étais bien contente de ne pas lui ressembler. Mon petit jeu ne dura pas longtemps, ma mère comprit tout de suite que je mentais et que je n’étais pas du tout perdue comme je le prétendais. Elle venait de marquer un point.

Malgré le fait que je ne l’aimais pas, je ne pu m’empêcher de ressentir de la tristesse et cette dernière devait d’ailleurs se lire sur mon visage. Jusqu’ici, je mettais toujours demandé pourquoi ma mère m’avait lâchement abandonné, comment peut-on être aussi cruelle ? La vie ne m’avait vraiment pas gâté de ce côté-là.

Pendant des années, j’avais rêvé de cette confrontation où j’aurai pu lui faire payer le fait de m’avoir abandonné, moi sa fille, dans une forêt. J’aurai pu me faire dévorer par un loup ou mourir de froid, mais apparemment, elle s’en fichait royalement. Je m’étais jurée que le jour où je me retrouverai en face d’elle, je la tuerai… Mais maintenant que je l’étais, je constatais que la théorie et la pratique était deux choses complètement différentes.

Je fus choquée par les propos que ma mère tenait. Nous nous étions perdue de vue depuis des années et tout ce que cette dernière trouvait à dire, fut, que fais-tu ici ? Elle n’était donc même pas ravie de me voir et ça, ça me brisa le cœur. Une petite part au fond de moi l’admirait encore et espérer que l’on puisse se réconcilier, mais ça c’était avant. Je serrai les dents et la regardais en souriant.

« Je ne vois pas pourquoi je devrais me justifier de ma présence ici chère mère…"

J’avais envie de la gifler, j’avais envie de me confronter à elle, mais je savais que ce ne serait pas une bonne idée du tout. Le meilleur que je puisse faire, serait de partir et de la laisser là. Je lui tournais donc le dos et m’apprêtait à m’en aller.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills

▻ Messages : 233
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Dim 9 Juil - 19:25

Les erreurs du passé.
Zelena x Cora


Cora vit sa fille s’effondrer devant elle, elle voyait très bien sa tristesse : Zelena était sa fille. Ne se rendait-elle pas compte de ce qu’elle était en train de faire ? Cela faisait des années qu’elles ne s’étaient pas vu, et Cora n’avait pas eu une réaction… ne pas avoir de cœur lui jouait vraiment trop de tours. Et pour la première fois, la reine de cœur sentit les larmes lui monter aux yeux. C’était la première fois depuis qu’elle s’était subtilisée elle-même son cœur. Et la simple raison était la suivante : voir sa première fille, la voir se briser en deux.

Cora ne comprit pas de suite et laissa cette émotion transparaître sur son visage, elle ne connaissait pas la tristesse, la culpabilité : elle était tellement forte que cette dernière était venue droit de son cœur, jusqu’à elle. Elle se reprit alors, essuyant une larme sur son visage, murmurant pour elle-même : « Qu-Qu’est-ce ? » elle regardait la larme, désormais dans ses mains, et leva la tête devant le visage de Zelena, sa fille. Elle se reprit de suite, elle savait pertinemment que la sorcière de l’ouest devait ne pas en louper une miette. Elle en était morte de honte, honte de s’effondrer pour « si peu », et pourtant, l’abandon de Zelena était sûrement la chose la plus cruelle qu’elle est faite.

Cora ignora totalement la réponse de sa fille, trop concentrée sur ses erreurs passées, elle dit :

« Que t’ai-je fait ? Tu n’étais qu’une enfant innocente… »


La reine de cœur savait la raison de l’abandon de sa fille : son individualisme, sa soif de pouvoir. Elle avait abandonné sa fille pour qu’elle puisse obtenir une vie stable. Mais elle ne l’avait pas simplement abandonnée, elle l’avait laissé pour morte au pied d’un arbre. Zelena tourna alors le dos, prête à partir. Cora la retint dans un geste froid, mais appuyé d’une touche désespérée.

« Zelena, restes-ici, je pense que nous avons beaucoup à se dire… »

Elle ne s’attendait pas à ce que sa fille reste, mais peut-être qu’au plus profond d’elle, Cora souhaitait réparer les pots cassés ? Peut-être voulait-elle essayer de rattraper le temps perdu avec son ainée, et surtout, pour la première fois, mis à part Regina, elle souhaitait faire quelque-chose qui n’était pas pour elle : la reine de cœur pouvait totalement se passer de Zelena, enfin, c’était ce qu’elle pensait, elle voulait juste construire un lien avec elle, mais elle n’en avait aucune idée pourquoi.



© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zelena Mills

▻ Messages : 33
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Au pays d'Oz

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Jeu 13 Juil - 11:01

Zelena Mills a écrit:

Les erreurs du passé.


CoraZéléna

Pendant une fraction de secondes, je vis une émotion passée sur son visage. Est-ce que j’avais rêvé ? Non, même pas, une véritable larme avait coulée sur sa joue. Je trouvais ça étrange d’ailleurs, ma mère n’avait pas pour réputation de montrer ses sentiments, même si je ne faisais pas partie de son entourage personnel, j’entendais des choses sur elle et je savais qu’elle était aussi froide qu’un glaçon. J’avais lu dans un livre que les émotions sont considérées comme de la faiblesse. Ce n’est pas faux quand on y pense, mais malheureusement pour nous, elles sont bien plus fortes qu’on ne le pense. Je restais là, à regarder ma mère et à me demander, maintenant, je fais quoi ?

C’est là que ça devin intéressant, ma mère me regarda tout ne me demandant comment elle avait pu faire une telle chose à une enfant totalement innocente. Je m’étais moi aussi posée toutes ces questions. Je n’étais qu’un bébé et je n’avais rien demandé à personne. Je ne savais pas encore si j’allais la prendre dans mes bras ou non. J’étais un peu mitigée sur ce coup-là. Pourtant, j’avais vraiment envie de partir, je ne voulais pas non plus que ma mère constate à quel point son abondons avait été difficile pour moi. Mais étrangement, je restais là, j’avais peut-être envie d’entendre ce qu’elle allait me dire par la suite. Je décidais donc de me rapprocher d’elle tout en gardant quand même une distance de sécurité. Car d’une certaine manière, je ne la connaissais pas, cette personne m’étais étrangère et de plus je voulais tout faire pour éliminer ma sœur, sachant très bien que cette dernière était sa préférée, je me doutais qu’elle ne serait pas d’accord que je l’élimine, mais pour le moment, je mettais cette pensée dans un coin de ma tête.

« Je t’écoute, qu’as-tu à me dire ? »

Une chose était certaine, je n’allais pas me gêner de la laisser parler. J’espérais intérieurement, qu’elle allait s’excuser pour tout le mal qu’elle avait osé me faire. Je ne pouvais m’empêcher de me demander pourquoi elle était venue à Storybrooke, mais de toute manière, elle allait très certainement me le dire. Je décidais de prendre place sur un tronc d’arbre, mes jambes ne me tenaient plus vraiment pour tout dire. Elle allait me dire qu’elle était désolée de m’avoir abandonné ? C’était un peu facile… Je me doutais déjà de tous les mots qu’elle allait utiliser et il allait falloir que je fasse en sorte de rester calme. Je maîtrisais parfaitement mes pouvoirs et j’étais devenue très douée au fil du temps, sans compter que c’est moi qui aurait dû jeter cette malédiction, saleté d’émotion… Je ne savais même pas si ça, elle le savait ? Dans le cas contraire, je me ferai une immense joie de le lui dire. Il est vrai que j’avais un peu envie de lui cracher mon venin au visage, même si je savais très bien que ça ne servirait à rien, mais ça me soulagerait un peu.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills

▻ Messages : 233
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Dim 23 Juil - 15:53

Les erreurs du passé.
Zelena x Cora


Cora regardait sa fille droit dans les yeux, elle était anéantie : peut-être reprenait-elle petit à petit des émotions, son cœur le rattrapait finalement… Zelena essayait, quant à elle, de rester impassible. C’était définitif, elle était bien sa fille : même à des centaines de milliers de lieues, Zelena agissait presque comme sa mère, essayant de ne pas montrer ses émotions. Malheureusement pour la jolie sorcière d’Oz, elle avait un cœur, et malgré tout, ses yeux et ses mimiques parlaient beaucoup trop. Aux yeux de Cora, se pavaner avec un cœur alors que l’on veut faire croire que l’on est touché par absolument rien, était plus défier l’impossible plutôt qu’une preuve de courage.

Mais, au plus profond d’elle, Cora savait qu’avoir son cœur dans sa poitrine était peut-être mieux, elle voulait juste s’en résigner et continuer à vivre sa vie, telle qu’elle était, à vrai dire, elle était très heureuse ainsi.

Reprenant alors le contrôle d’elle-même, Cora regarda sa fille : elle ne savait que lui dire… Elle voulait lui dire qu’elle l’aimait et qu’elle était désolée : mais à quoi bon, le mal était fait, et les excuses n’étaient pas suffisantes à ce point là…

« Ecoutes Zelena. Je pense qu’il est inutile et totalement déplacé et insolent de dire que je suis désolée. »
Elle planta son regard droit dans les yeux de son aînée et dit le plus platement possible : « Pourtant, je suis désolée. Désolée de t’avoir abandonnée telle une moins que rien au pied d’un arbre alors que tu venais à peine de naître. C’est peut-être insuffisant de te dire que ton père m’avait salie et m’avait prise pour une idiote, essayant de ruiner ma vie, et pourtant, c’est la vérité. C’est d’autant plus insuffisant et égoïste le fait que je t’ai abandonnée parce que je voulais être riche, puissante, me marier avec quelqu’un de très influent, et qu’avoir une enfant à mon âge, aurait couru à ma perte. »

Cora essayait de sonder les émotions de sa fille, et continuait :

« Pourtant, rien n’excuse le fait que je t’ai lachement abandonnée, et encore plus, que j’ai eu une enfant derrière. Pourtant, tu sembles être la fille idéale : belle, maligne, intelligente, tu aurais acceptée tout ce que j’aurais fait pour toi, tu aurais été la reine parfaite et jamais tu ne m’aurais rejetée comme je l’ai fais pour toi ou encore Regina pour moi. »

La reine de cœur en voulait pas le moindre du monde à sa deuxième fille, néanmoins, elle avait essayé de l’anéantir, et ça, Cora l’avait plus que mal vécu. Alors que Zelena semblait être une fille idéale, vivant la moitié de sa vie dans l’incompréhension la plus totale…




© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zelena Mills

▻ Messages : 33
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Au pays d'Oz

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Sam 12 Aoû - 19:43


Les erreurs du passé.


CoraZéléna

Avant de rencontrer ma mère, je m’étais jurée de ne pas craquer devant elle et de lui prouver que j’étais forte et que ce qu’elle m’avait fait ne m’atteignait pas. Mais tout le monde sait que la théorie et beaucoup plus simple que la pratique, et malgré tous mes efforts, je n’y échappais pas. En revanche, ce qui m’étonnais vraiment beaucoup, c’était que ma mère était vraiment émue de ce qu’elle avait fait. Elle allait très certainement s’en vouloir pendant un certain temps, et cette nouvelle ne pouvait que me réjouir. J’avais beaucoup souffert durant mon enfance, il n’y avait donc aucune raison pour que je lui facilite la tâche.

Pendant un certain temps, un silence pesant se mit entre nous. Nous nous regardions, incapable de faire quoi que ce soit. Une chose était certaine, il était absolument hors de question que je fasse le premier pas vers elle. Ce n’était pas à moi de faire ça. J’attendais donc qu’elle me dise. J’avais vraiment envie de partir sans me retourner et de la laisser encore ruminer un peu sur ce qu’elle m’avait fait, mais ma curiosité me poussait à rester. J’avais trop envie d’entendre ce qu’elle avait à me dire.

Je l’écoutais donc avec attention sans rien dire. Plus elle parlait, plus j’avais envie de la gifler, mes mains tremblaient et j’enfonçais mes ongles dans les paumes de ma main afin de me retenir. Elle m’avait donc abandonnée juste pour le pouvoir, se marier et avoir une bonne situation, sans se soucier de ce que moi je pourrais devenir ? Abandonner un bébé dans une forêt ? Se rendait-elle compte des dangers auxquels elle m’avait exposé ? Si je n’avais pas eu mes pouvoirs, j’aurais très bien pu me faire dévorer par des loups ou mourir de froid, mais ça, ça lui était égal apparemment... Donc non en effet, des excuses n’allaient pas suffire. En revanche, ce que je ne voulais pas voir arriver, arriva. Des larmes se mirent à couler sur ma joue sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit. Toute la haine et toute la souffrance que je ressentais finissaient par s’extérioriser et ça faisait du bien.

Pendant une fraction de seconde, j’avais eu envie de la prendre dans mes bras et lui dire que j’étais prête à ce que notre relation prenne un nouveau tournant, mais elle me dit quelque chose qu’elle n’aurait pas dû… Elle parla de Régina, j’en avais assez d’entendre son nom… J’avais vraiment hâte de la faire souffrir et de la tuer… Oui, je vouais une haine sans nom contre ma sœur. En revanche, ma mère avait raison sur un point, j’aurai vraiment été la fille idéale. D’un geste de la main, je séchais mes larmes avec la manche de mon manteau, un geste peut-être enfantin, mais face à ma mère, il ne pouvait en être autrement, je redevenais la petite fille que j’avais été. Elle voulait me récupérer ? Elle allait devoir faire des efforts…

« C’est bon ? Tu as terminé ? »

Tout ce qu’elle me disait, je le savais déjà. Il était donc hors de question que je lui facilite la tâche. Je restais donc planté devant elle à voir si elle allait me dire autre chose ou si notre première entrevue allait s’arrêter là.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills

▻ Messages : 233
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Ven 1 Sep - 20:59

Les erreurs du passé.
Zelena x Cora


Durant son discours, Cora vit sa fille pleurer : elle n’en était pas surprise. Pourquoi ? Elle avait abandonnée sa fille, sans lui donner ne serait-ce qu’une seule raison. C’était évident qu’elle lui en voulait, l’inverse aurait été étonnant et incohérent. La reine de cœur était prête à réparer les pots cassés, peut-être que Zelena était vraiment la fille idéale, partageant les même pensées que sa mère. Cora était prête à tout pour la récupérer : cependant, elle ne lui ferait aucun mal, comme elle l’a tant fait à Regina, et elle le fait encore. Bizarrement, Cora ressentait ce besoin de faire du mal à Regina pour qu’elle puisse finalement ouvrir les yeux. Malheureusement, que cela prenne trente ans, ou un mois, elle retombait toujours dans ses tranchants de femme « adorable » et bienveillante. Cora ne supportait pas cela, diviser pour mieux reigner, prendre le pouvoir par la force et aucune pitié étaient ses mots maîtres. Zelena semblait partager cet opinion, à son grand bonheur.

La reine de cœur finit tout de même son discours, gardant ses prochains mots pour plus tard. Zelena était semblable à une enfant, s’essuyant les larmes comme une petite fille, et réagissant sans grande maturité : Cora se rendait finalement compte qu’elle n’avait jamais eue une vraie mère, une lui donnant un réel caractère. Cora voyait clair dans la psychologie de sa fille : elle était une enfant tourmentée, ne sachant que faire ou comment réagir, impulsive et colérique. La reine de cœur dit :

« Tu es jalouse, cela se voit. Tu jalouses ta sœur, je te comprends tellement. Si tu es réellement ma fille, tu veux sûrement la détruire en lui faisant le plus de mal possible, comme je te comprends. Peut-être te dis-tu que tu aurais accepté la vie que je t’aurais offerte, en devenant reine de la forêt enchantée, tu aurais sûrement écrasée Blanche-Neige avec si grande facilité. Tu es sûrement plus intelligente que ta sœur, plus maligne. Cependant, penses-tu réellement que l’éliminer est ta solution ? Ne penses-tu pas que ce qui pourrait te rendre heureuse serait de créer des liens avec elle ? Je ne te demande pas de tout arrêter, car tu diras sûrement non, et tu te braqueras. Néanmoins, je souhaite te prévenir, la jalousie ronge une personne, la haine d’autant plus, lui fermant les yeux. Ta sœur était comme ça avec Blanche-Neige, jalouse et remplie de haine. Regardes comment cela a fini ? Tu penses sûrement que toi cela ne sera pas comme ça, que tu réussiras parce que tu es bien plus puissante. Mais une fois ta mission accomplie, penses-tu être vraiment heureuse ? »

Elle avait les yeux plantés dans ceux de sa fille, espérant qu’elle prenne compte de ses conseils, elle était si sincère avec sa elle : Cora n’avait jamais rien fait par haine ultime, elle se débarrassait de personnes gênantes, mais n’en faisait pas une obsession. Regina faisait une obession de Blanche-Neige, se rongeant la vie, elle ne voyait pas les possibilités de l’éliminer bien plus facilement, ou de l’oublier… Cora ne voulait pas que Zelena fasse le même chemin que sa sœur. Et puis, par fin plus égoïstes, Cora préférait que ses filles s’entendent bien plutôt qu’elles se fassent la guerre.

« Enfin, la décision t’appartient Zelena. »






© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zelena Mills

▻ Messages : 33
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Au pays d'Oz

MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   Jeu 21 Sep - 14:47


Les erreurs du passé.


CoraZéléna

Je sais que pleurer est un signe de faiblesse, je sais que je suis une personne forte, ou plutôt, je crois que je le suis, mais je ne pensais pas que me retrouver en face de ma mère allait me chambouler autant. Je voulais être la fille que ma mère allait préférer, je voulais lui prouver que j’étais plus forte et plus puissante que Régina. Je n’avais pas eu la chance de grandir dans une vraie famille contrairement à elle. Ma mère adoptive était douce et très gentille, mon père lui, s’était complètement l’inverse, il s’est toujours méfié de moi et il m’a toujours considéré comme un monstre. J’ai vécu des moments très dur lorsque je me suis retrouvée seul avec lui. Je n’eus donc pas la joie d’avoir Cora pour m’élever, je sais très bien qu’avec elle, j’aurai été élevée au sommet et Régina serait une petite chose insignifiante. Mais la réalité était, hélas, beaucoup plus douloureuse que ça… Il allait falloir que ma mère m’apprenne à m’endurcir afin que je ne pleure plus comme je venais de le faire. Mais je pense que reprendre contact avec ma mère, était un tel besoin, un tel rêve, que mon cœur ne put l’exprimer autrement. J’écoutais donc son discours avec attention.

Ma mère ne me toisait pas mais n’avait pas pitié de moi non plus. Je savais que cette rencontre lui faisait drôle à elle aussi, même si elle ne voulait pas forcément le dire. En revanche, je savais qu’elle n’allait pas me ménager. Ma mère était connue pour être une personne autoritaire et cruelle, je donnerai tout pour être comme ça moi aussi, mais je ne savais pas qu’elle avait triché un peu en enlevant son cœur. Ce qui devait quand même faciliter beaucoup de choses.

« Je ne fais pas exprès d’être jalouse mère… Il me semble que j’ai de quoi si on regarde tout ce qu’il s’est passé. Attendez, vous êtes vraie ou vous êtes une illusion ? Vous êtes vraiment en train de me demander de nouer des liens avec elle ?? Mais je rêve ??? Je ne veux pas devenir amie avec celle qui m’a tout prit et qui a gâché ma vie. Enfin mère, mais qu’est-ce qu’il vous prend ??? Non, je ne veux pas la tuer, enfin, pas tout de suite du moins. Pour commencer, je vais tuer toutes les personnes auxquels elle tient le plus, puis, quand ce sera faut, je pense que je la laisserai en vie afin qu’elle souffre tous les jours de la perte de tous ses êtres chers. En ce qui me concerne, c’est un excellent début, la jalousie me ronge ? Et après ? En ce qui me concerne, c’est la seule chose qui me permet d’avancer, la jalousie et la haine sont devenues mes allier depuis un sacré bout de temps.  Mais en ce qui me concerne, je souhaiterai savoir pourquoi vous tenez un tel discours, à moins que, je l’espère, avait une autre idée derrière la tête. »

Je regardai ma mère avec de l’interrogation dans les yeux, non mais renouer avec ma sœur, sincèrement ? Je préfère encore me marier avec le mari de Blanche plutôt que de devenir amie avec ma sœur… Ma mère avait très certainement mal du comprendre mes intentions, en ce qui me concerne, ma sœur va souffrir et rien ni personne ne pourra empêcher ça.

« Vous me décevez mère… Je pensais que l’on aurait au moins ça en commun, je constate que non… »

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les erreurs du passé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les erreurs du passé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» (F) Les erreurs du passé sont souvent lourdes à porter
» « Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir. » † Alexandre L. Leroy
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: La périphérie :: La forêt et le puits à souhaits-
Sauter vers: