AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Une main tendue, Inattendue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Calypso

▻ Messages : 66
▻ Date d'inscription : 07/03/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Une main tendue, Inattendue.    Ven 14 Juil - 11:57

Une main tendue, inattendue.
Hayden L. Ravenswood & Calypso
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Ton espérance envers cette reine qui devait te relever la tête de l’eau vient de s’écrouler comme un château de cartes. Tu ne pensais pas qu’en venant ici tous tes espoirs s’envoleraient comme des feuilles en hivers. Ton cœur te fait mal, tu trembles tant la colère te submerge. Tu ne peux pas y croire, tu ne veux pas y croire. Ce n’est pas normal. Elle aurait dû te venir en aide, mais c’est tellement impossible pour toi de concevoir cet échec que tu ne veux pas le mettre sur tes épaules. Ton visage reste fermé, ta démarche déterminée mais aussi chancelante, tu ne sais plus quoi faire, ni où aller. Tu ne veux pas retourner dans ce bordel ou tous les déportés s’entasse, tu ne veux pas rester dans cette ville bizarre qui t’insupporte. Tu veux simplement rentrer chez toi, dans ton monde, dans ton île… Tes pas son guidée par la présence de l’eau, tu la ressens, tu l’entends. Elle, elle ne te décevra jamais, elle sera toujours là pour toi. Pour te calmer, te rassurer, te faire comprendre que tu as ta place dans ce monde même s’il ne veut pas de toi.

Après plusieurs minutes de marche interminable, tu vois le bout de ton cauchemar. Les vagues qui s’échouent, l’odeur saline, le petit vent tellement caractéristique de ce genre d’endroit. Tu fermes les yeux pour sentir la brise marine frapper ton visage. Tu commences enfin à respirer, te poser, faire, baisser la tension qui s’est installée en toi. Tu quittes tes chaussures, pour sentir le sable entre tes orteils. Avançant tu l’entends de plus en plus audible, chanter. Cette mélodie qui réchauffe ton cœur. Un léger sourire se forme sur tes lèvres teintées de rouge, tu approches encore un peu plus pour laisser le va-et-vient des vagues caresser tes pieds. Tu la regardes faire son chemin et recouvrir tes pieds jusqu’au mollet. Enfin tu la touches. Un soupir de soulagement s’échappe de tes lèvres pour s’effacer dans le bruit des houles. Tu restes statique un long moment les yeux clos pour profiter de ce calme qui n’appartient qu’à toi. Tu rouvres lentement les yeux et regardes l’horizon fixement, tu dois nager, tu en as besoin. Ce sentiment irrépressible qui t’envahit subitement. Sans te préoccuper de l’endroit où tu es, tu te délestes de tes vêtements outrageants et ridicules qu’on t'a demandé de porter pour rentrer dans l’eau la peau nue afin de ressentir la moindre variation de température, ou le moindre mouvement des vagues.

Ton corps disparaît petit à petit dans cette eau qui commence à danser autour de toi. Même ici ton pouvoir et ton amour de l’eau s’exercent. Tu glisses tes doigts sur la surface de celle-ci en continuant de marcher pour retrouver l’eau à la hauteur de ton ventre. Ton âme frissonne de plaisir. Presque une extase qui s’empare de toi. Tu en avais bien besoin, d’un coup sec tu tournes sur toi-même faisant voler tes cheveux qui viennent de part et d’autre de ton visage cacher presque ta poitrine pour limiter la pudeur de cet endroit. Les flots s’amusent alors à former des lianes d’eau autour de toi comme pour répondre à tes pas. Tu reprends tes pas en avançant un peu plus avant de te stopper et venir frapper subitement l’eau pour en faire éclater des milliers de bulles d’eau dans les airs. Elles finissent par t’entourer pour exploser comme des feux d’artifice et te tremper. Riant tu commences enfin à te détendre, c’est alors que tu plonges de tout ton corps dans cette eau à peine chaude. Ta nature ne craint pas la température de l’eau, quel qu’en soit le degré. Tu commences à nager pour finir par te laisser porter par ton ami, mais les fonds de ces eaux n’ont rien avoir avec ceux de ton pays natal. Les minutes passent et tu t’enfonces dans les eaux pour découvrir la pauvreté marine qui y habite. Déçu mais requinqué tu reprends la route vers la terre pour trouver une solution à ton échec.

© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Do you believe in ghosts ?
Do you believe in ghosts ?
avatar
Hayden L. Ravenswood

▻ Messages : 242
▻ Date d'inscription : 04/06/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    Lun 31 Juil - 12:06

Une main tendue inattendue
Hayden & Calypso

Allongé tranquillement sur ma serviette de plage, le corps encore trempé de cette eau saline dont je m’étais délecté quelques instants auparavant, je profitais des rayons d’un Soleil estival pour me sécher naturellement. N’ayant pas d’affaires pressantes à régler aujourd’hui, je prenais le temps de profiter de cet instant de profonde quiétude et de bien-être. Le chant des vagues s’écrasant sur la côte a toujours su me rassurer même si j’en ignorais la raison exacte. Peut-être était-ce à cause de l’écho de ma propre histoire qu’elle me renvoyait ? J’avais passé des années à être enfermé dans un vieux manoir en plein désert. Un siècle entier que j’avais passé à rêver de liberté et de grands espaces. L’élément marin représentait dès lors cette liberté et ces horizons inconnus qui me faisaient tant envie durant cette trop longue captivité. Ma prison avait éveillé en moi l’envie de me dépenser sans compter et la natation était sans nul doute l’un de mes sports favoris.

Faire installer une piscine à côté de mon manoir avait d’ailleurs fait partie de mes priorités lorsque la malédiction avait été rompue. Peut-être pour oublier que lorsque je vivais dans le Monde des Contes le seul aménagement qui avait été fait à côté de ma bâtisse était un cimetière et une fosse commune remplie des corps des pauvres malheureux que mon éternel ennemi, le démon Belzébuth, m’avait forcé à tuer ? Une piscine était en soit un bon moyen de conjurer le sort. Elle me permettait symboliquement de me laver du sang de ces trop nombreuses victimes que j’avais assassinées.

Chassant ces quelques mauvaises pensées de mon esprit, je me relevais pour récupérer dans mon sac de sport mon téléphone portable. Je n’avais alors rien reçu de nouveau, ce qui ne me dérangeait pas en soi. D’ordinaire j’étais assaillis de messages ou de coups de téléphone de la part de mes associés ou de mes amis. La plupart m’étaient souvent adressés de la part de Régina, la maire de la ville. J’entretenais avec elle une relation amicale plus qu’ambiguë. Lorsque Cora m’avait engagée afin que je puisse garder un œil sur sa fille adorée, je ne ressentais que du mépris pour cette princesse trop fragile et rêveuse. Je m’étais pourtant rapproché d’elle, me faisant passé pour son ami loyal et attentionné. Cela avait été extrêmement pénible, jusqu’au jour où Cora avait traversé le miroir pour se retrouver coincée dans le royaume du Pays des Merveilles. A partir de cet instant-là, la jeune Régina fragile avait cédé sa place à une reine des plus fascinantes que tout le monde connaissait sous le pseudonyme de « La Méchante Reine ». Me tenant fidèlement à ses côtés, je l’avais servie avec beaucoup de plaisir. Se révélant aussi intelligente que fourbe, elle faisait toute mon admiration et j’avais pour elle le plus grand respect.

Notre collaboration s’était ensuite prolongée une fois notre arrivée à Storybrooke. Cette situation me convenait à merveilles, tout du moins jusqu’à l’arrivée de la Sauveuse. Cette dernière avait peu à peu brisé tout ce qui faisait de Régina une femme exceptionnelle. J’en avais été profondément déçu. Quel gâchis ! Mais une fois encore, je m’étais rangé de son côté et avais recommencé à jouer cette comédie d’ami et conseiller fidèle. Après tout, Cora possédait toujours le cœur de ma fille adorée entre ses mains et tant que je ne l’aurais pas récupéré, je serais soumis à sa volonté de mère trop protectrice. Je devais donc prendre mon mal en patience tout en ruminant ma vengeance pour l’heure où je pourrais enfin retrouver mon enfant et retrouver le bonheur à ses côtés.

Mon attention fut soudainement portée vers le large. Je n’étais plus seul dans mon refuge. Une jeune femme rousse en avait troublé la quiétude. J’aurais pu lui en vouloir si cette dernière ne s’était pas révélée être aussi ravissante. Ne pouvant m’empêcher de la dévorer des yeux, je la regardais avec un trouble certain retirer ses vêtements pour plonger dans l’eau. Elle était en tout point charmante et semblait ne faire qu’un avec l’élément aquatique. S’agissait-il d’une sirène ayant pris forme humaine ? Une nymphe descendue du ciel pour venir nous corrompre nous autre pauvres mortels ? Je l’ignorais mais je goûtais chaque instant de ce joli spectacle. L’espace d’un instant, j’hésite à la rejoindre mais finis par me ravisé. M’incruster ainsi dans ce tableau n’aurait servi qu’à le gâcher. Ce n’est qu’une fois revenue à la plage que je l'approchais. Voyant que la demoiselle avait une tenue assez impudique, je m'approchait d'elle avec ma serviette à la main. Je la lui tendis en lui adressant un sourire bienveillant. "Vous ne devriez pas prendre le risque de vous baigner ainsi. C'est une petite ville où les gens sont très strict sur des questions pudeur." Je regardais d'un air distrait l'immense étendue d'eau qui se déployait devant nous. « Je dois bien admettre très chère que vous m’impressionner. J’aimerais posséder votre grâce et votre aisance dans l’eau. »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Calypso

▻ Messages : 66
▻ Date d'inscription : 07/03/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    Mer 16 Aoû - 17:42

Une main tendue, inattendue.
Hayden L. Ravenswood & Calypso
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Avançant sur la terre ferme, tes cheveux dégoulinant ont prit une couleur plus vive. Un roux flamboyant. Tu dégages quelques mèches qui se collent contre ta peau de porcelaine, le frais de l’air ambiant ne t’effleure pas des masse. Tu avances pour retrouver tes habits, ce qu’il y a autour ne t’interpelle pas tant que ça, même si c’est un homme. Mais celui-ci ne semble pas indifférent, contrairement à toi celui-ci approche de toi avec une serviette, tu ne comprends pas trop ce qu’il cherche à faire et te figes quand il parle de regard indiscret. C’est vrai que d’habitude tu nage dans des coins reculés, souvent pas habités, hors ici tout est peuplé. Tu ne l’empêches pas de faire ce geste en te recouvrant de son tissu. Tes yeux verts cristal perse les siens « donc vous êtes une de ses personnes au regard indiscret ? » Tu t’enroules dans la serviette trouvant le tissu agréable. Tes habits pas trop loin tu le regardes un instant. « Je suis née d’Océan lui-même … c’est normal que je sois dans mon élément » pour toi c’est tout à fais normal d’être née d’Océan lui-même, c’est ta véritable identité. « Je n’ai aucun don exceptionnel, juste une forte complicité avec l’eau. » En disant cela tu passes la main dans tes cheveux et comme par magie l’eau emmagasinée dans ta crinière de feu s’égraine comme du sable par terre, enlevant toute l’humidité, et toute l’eau restante. Laissant tes cheveux secs et légèrement ondulés. Il se passe exactement la même chose avec ton corps qui se déleste de toute l’eau en gouttelettes sur le sable.

« Je vous remercie pour votre tissu, je vais me rhabiller et ne pas vous importuner plus » tu lui laisses le drap de bain dans les mains et avance aussi fraîche et nu que tout à l’heure remettre un a un tes habits offerts par les sœurs, trop grand, trop vieux. Mais tu es bien contente d’avoir quelque chose à mettre sur le dos. « Je peux vous demander ou se trouve un endroit à l’abri de ses regards que vous redoutiez ? J’aimerais un endroit pour pouvoir me prélasser tranquillement sans subir les foudres de votre Maire Milesse …Mill…Enfin Regina » dans ta voix on comprend très vite ton animosité envers cette femme, après tout elle a brisé tes rêves en quelques minutes seulement. Tu termines enfin de te rhabiller, enfilant ta veste et regardes autour de toi en rejetant tes longs cheveux en arrière. « Avons nous le droit de dormir sur la plage ici ? Ou c’est encore une règle absurde que ce monde nous impose pour cacher notre vraie nature ? » Hors de question de retourner dans ce foutoir de couvent, certes tu as déchanté en étant bannis et reléguée au rang de simple civils mais dormir encore une nuit dans ce bâtiment remplis d’exilés hystériques. Impossible, tu préfères encore rester près de la mer pour avoir la compagnie de quelque chose à ta hauteur.

© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Do you believe in ghosts ?
Do you believe in ghosts ?
avatar
Hayden L. Ravenswood

▻ Messages : 242
▻ Date d'inscription : 04/06/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    Ven 18 Aoû - 15:39

Une main tendue inattendue
Hayden & Calypso

Cette demoiselle me surprenait véritablement. De par sa facilité à se déplacer dans l’eau et son attitude, il n’était pas difficile à deviner qu’elle appartenait à cet élément. S’agissait-il d’une sirène, d’une néréide ou d’autres choses ? Je l’ignorais ! Ce qui semblait en revanche évident, c’est que cette rouquine ne devait pas se trouver à Storybrooke. Elle semblait si éloignée de nos uses et coutumes ! Quoiqu’il en soit, cette dernière avait immanquablement piqué ma curiosité. Je m’étais donc naturellement rapproché d’elle, une serviette à la main comme l’aurait fait n’importe gentleman. Oh bien sûr, un gentleman digne de ce nom n’aurait certainement pas osé porter le regard vers son corps dénudé ! Mais je ne préoccupais guère de ce genre de détail. Il y avait bien longtemps qu’aucune femme n’avait su éveiller mes envies… à croire que j’avais décidé de me laisser lentement encroûté par le péché, nourri par mes mauvais penchants charnels qui me menait vers la gente masculine !

Un petit rictus naquit sur mes lèvres au moment où la demoiselle affirma que je devais forcément faire partie de ses regards indiscrets. « Rassurez-vous ma chère, je ne suis pas de ceux dont vous devriez vous méfier ! ». Je lui souris aimablement tandis qu’elle s’enroulait sans sa serviette. Je lui adressais ensuite une remarque sur ses talents de natation incontestables. Après tout, c’était cela qui m’interpellait réellement, bien plus que sa délicieuse peau opaline. Elle me répondit alors, confirmant sa nature aquatique indéniable. « Vous êtes donc une océanide, c’est cela ? En effet, cela expliquerait bien des choses sur votre talent de nageuse ! Cela n’enlève cependant rien à votre maestria ! » Curieux, je la regardais enlever avec une fascinante facilité les quelques gouttes qui perlaient dans ses cheveux mouillés. Je portais alors mon regard vers l’horizon. « J’avoue que je vous envie. L’eau est un élément si fascinant… si essentiel à toute vie ! »

Sortant de mes rêveries, je vis la rouquine tendre son linge vers moi. Je lui adressais alors un petit hochement de la tête. « Je vous en prie, c’est tout naturel ! Je sais qu’il n’est pas toujours évident de se plier aux règles d’un lieu que l’on ne connait pas ! Depuis combien de temps êtes-vous à Storybrooke ? » J’étais bien placé pour savoir de quoi je parlais. J’avais quitté le Londres du XVIIIème siècle pour n’y revenir qu’un siècle plus tard et la ville me semblait alors parfaitement étrangère. Après s’être rhabillée, elle se tourna alors vers moi. Ayant laissé mon regard vagabonder au loin, je le reporte sur elle au moment où elle m’interpelle. Elle semblait redouter plus que tout de croiser Régina, un lieu public n’était donc pas des plus recommandé pour elle. « Je ne vous mentirais pas en vous disant qu’il est facile d’échapper au regard du maire. Elle semble avoir des espions partout ! Un lieu public tel que le couvent ou l’hôtel de Granny ne semble donc pas des plus indiqués… N’avez-vous donc pas de connaissances ou d’amis dans cette ville ? »

Elle me demanda alors s’il était possible de dormir sur cette plage. J’en conclus donc que sa réponse devait être non. « J’ai bien peur que tout ici soit programmé pour cacher notre véritable nature… Il faut dire que la plupart des habitants touchés par la Malédiction doivent apprendre à jongler entre deux vies. Certains ne se sont toujours pas remis de ce terrible choc ! Imaginez que même les animaux du Monde des Contes ont dû prendre forme humaine ici... ». Je réfléchis un instant, ma curiosité scientifique était piquée au vif. J’avais envie d’en apprendre plus sur elle et ses dons aquatiques. « Cependant, si réellement vous désirez trouvez un toit pour dormir, je peux peut-être vous venir en aide. Sauf si vous trouvez mon offre déplacée, bien naturellement ! »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Calypso

▻ Messages : 66
▻ Date d'inscription : 07/03/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    Mar 5 Sep - 21:48

Une main tendue, inattendue.
Hayden L. Ravenswood & Calypso
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Il te certifie ne pas faire partie de ses regards indiscret, grand bien lui fasse tu te dis. Te rhabillant tu le laisses parler, il à donc deviné que tu es une océanide. « Bien des gens me confondent avec ces vulgaires sirènes, je suis impressionnée que vous ayez découvert mon véritable statut. » Habillée, tu l’approches et le laisses te répondre à tes interrogations « je suis ici depuis quelques semaines, assez pour avoir vécu chez un charmant jeune homme et assez aussi pour avoir vu tout mes espoirs s’écrouler en une simple rencontre ! En tout cas merci pour vos compliments, l’eau est toute ma vie alors je ne peux que vous appuyer sur vos dires » En continuant votre discussion, celui si n’apaise pas tes craintes, celle de vivre tranquille le temps de trouver du travail, du travail convenable. Par ce que celui qu’on t'a proposé ne semble pas du tout mais alors pas du tout t’enchanter. « Je vois, je pensais pouvoir souffler un peu de tout ça, je n’ai pas vraiment de connaissance ici, je n’ai pas eu l’occasion de visiter la ville en profondeur. Juste la mairie et ce que vous appelez le bar d’ambiance. » Tu rejettes tes longs cheveux roux en arrière, la plage est plus triste que chez-toi. C’est presque dépriment. Tu reportes ton regard sur lui mais la vie des autres n’a pas vraiment de sens pour toi, tu n’es pas là pour pleurer la vie perdue des autres. Tu soupires légèrement ce n’est pas demain la veille que tu partiras d’ici. Sa dernière intervention te pique dans ta curiosité « me venir en aide ? Si c’est pour me ramener dans le couvent remplis de gens perdu et désespérés je vous dis non tout de suite. Actuellement j’ai trouvé une place chez un gentil homme mais je ne me sens pas à l’aise de profiter de son logement modeste »

« Je ne sais pas ce que vous comptiez faire, mais si je peux soulager Cly de ma présence cela m’intéresserais, je me sens de trop malgré sa gentillesse » regardant enfin l’horizon tu sers les poings « si cela ne tenait qu’a moi j’irais vivre loin de tout ça mais bien sure ici tout est fait pour vous écraser dans une fausse vie imaginaire » te tournant tu le fusilles presque du regard « comment pouvez vous encore suivre les ordres de celle qui a gâché vos vies à tous, celle qui a décidé par elle-même de vous voler vos êtres chers, celle qui juge encore bon de contrôler vos faits et gestes alors que la malédiction vient de ce lever ? Vous n’avez donc pas de fierté dans ce monde pour affronter la dictature d’une reine finie ? » Non tu ne comprends pas et tu ne veux pas, les gens parlent de liberté, qu’ils veulent retrouver leurs proches. Mais il suffit qu’elle ouvre la bouche pour vous dire de ne pas faire ça ou si et tout le monde courbe l’échine pour lui obéir. En même temps que tu rages dans ton coin les vagues viennent de plus en plus bruyamment et brusquement se fracasser sur le sable de la plage, elle subit tes émotions, elle fait partie de toi. Tu n’as jamais cherché à contrôler ce côté-là de ton pouvoir, l’eau est un élément libre et personne ne peut la contenir. Comme le feu c’est un élément destructeur. Même si elle parait douce et apaisée elle cause bien des dégâts, comme ton caractère totalement en accord avec la nature propre de cet élément.

« Excusez-moi, mais ce genre de chose me met hors de moi, quand je vois l’hypocrisie des gens dans ce pays. Tous a crié haut et fort que cette reine à ruiner leur avenir mais qui ne font rien pour justifier leur dire…. » Inspirant pour calmer ton ardeur tu fermes quelques secondes les yeux alors que la mer reprend son calme olympien à vaguer à son houlement paisible. « je vous montre une bien piètre image de mon statut d’Océanide, mais si vous saviez le quart de ce que j’ai dû voir et affronter pour venir jusqu’ici et me voir briser en quelques paroles par votre Maire… Vous comprendriez ma colère et ma détresse » posant une main sur son bras tu t’approches un peu « merci en tout cas de votre écoute et de votre tissu couvrant, je retiens avec plaisir vos indications pour venir ici »

© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

Do you believe in ghosts ?
Do you believe in ghosts ?
avatar
Hayden L. Ravenswood

▻ Messages : 242
▻ Date d'inscription : 04/06/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    Mar 12 Sep - 22:23

Une main tendue inattendue
Hayden & Calypso

Calypso me félicita pour avoir réussis à percer à jour sa véritable nature, nature qu’elle assumait d’ailleurs parfaitement bien. Je laissais alors un rictus apparaître sur mes lèvres, plutôt satisfait de mon petit tour de passe-passe. « Croyez-moi, il n’est nul besoin de vous parez d’une queue de poisson pour deviner que cette dernière ne vous scierait que peu. » Je prononçais ces quelques paroles tout en regardant la jeune femme essuyer magiquement l’eau qu’elle avait sur le corps. « Et si mes connaissances en mythologie grecque ne sont pas totalement rouillées, elles ne peuvent posséder votre pouvoir et votre parfaite maîtrise de l’eau. »

Laissant quelque peu de côté ces paroles, je me concentrais sur les raisons qui avait poussé la jeune femme à rejoindre notre ville si pittoresque. Elle me parla alors sans aucune honte de ses rêves brisés et de ses déceptions. A croire que cette cité se plaisait à n’être que désillusions et désespoirs, et cela que cela soit pour les gentils ou les méchants ayant subi cette malédiction. Je souris quelque peu à la suite de sa remarque, ravi de recevoir les remerciements de la demoiselle. Elle déclara alors qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion de bien connaître la ville en dehors de la mairie et des bars d’ambiance. « Eh bien, si vous le désirez, je pourrais peut-être vous servir de guide touristique ! En tant que maudit, je la connais très bien… Je vous donnerais ainsi quelques recommandations de comportement à adopter pour rentrer dans le moule social de cette charmante et contraignante cité. » C’était le lot de chacun des habitants du Monde des Contes qui venaient d’arriver dans cette ville.

Je lui proposais alors mon aide dans le but sous-jacent de pouvoir mieux la connaître elle ainsi que l’étendue de ses pouvoirs que je trouvais si fascinant. Je relevais un regard compatissant vers elle et adoptais une attitude compatissante. « Je vous comprends, ces sœurs ont beau être adorable, la vie entre ces 4 murs ne doit pas être des plus idylliques ! Mais rassurez-vous, je pensais à tout autre chose ! ». J’attendais quelques instants avant de reprendre la parole « Il faut croire que c’est notre jour de chance à tous les deux. Voyez-vous, je vis dans un manoir non loin du centre-ville. Bien que je n’aie pas de raisons de me plaindre au niveau financier, je vous avoue que j’étais à la recherche d’un locataire pour rentabiliser ma modeste demeure. Cela permettrait également de redonner un peu de vie à ces lieux désertiques. » Je crus bon cependant de la rassurer. Accepter une telle offre d’un inconnu était peut-être déplacé. « Oh bien sûr, je comprendrais que ma demande ne vous dise rien ! J’ai cependant une idée… vous pourriez cependant venir visiter les lieux, sans aucun engagement de votre part. Si l’endroit vous plait, nous aurons alors tout à loisir de discuter d’un arrangement. Qu’en dites-vous ? ».

La rouquine me parla alors des difficultés qu’elle rencontrait à l’idée de vivre dans cette ville qui l’avait tant déçue. J’hochais la tête à ses premières paroles. Elle avait totalement raison ! Tout ici était fait pour nous maintenir prisonnier dans une vie qui ne nous appartenait pas. Cela faisait du décor de théâtre mis en place par Régina pour ne rendre ce songe que des plus convaincant. Je n’ajoutais pas un mot alors qu’elle tenait son monologue sur Régina. Elle prétendait qu’une fois son sort brisé, la Méchante Reine n’aurait dû avoir aucun impact sur nos vies. En cela elle avait parfaitement raison et je m’étais posé moi-même à de nombreuses reprises cette question. « Je ne dirais pas qu’il s’agisse de fierté, très chère. Il s’agit avant tout d’instinct de survie. C'est malheureux à dire mais les personnes les plus enclines à posséder et utiliser leurs pouvoirs sont ceux que leur morale ose qualifier de « méchants ». Vous comprendrez donc aisément qu’il est difficile pour des personnes sans défense de pouvoir faire le poids face à elle. Comme il est pour le moment impossible pour eux d’espérer un jour rentrer chez eux, ils se sont acclimatés à ce nouveau monde. » Plongeant alors dans une profonde réflexion, j’ajoutais avec plus de conviction. « Il faut que vous compreniez que les règles ne sont pas les mêmes dans ce monde. Le secret de la réussite réside dans des jeux de pouvoirs économiques ou politiques. C’est un véritable jeu d’échec où chacun doit choisir le meilleur côté de l’échiquier pour espérer remporter la victoire. » Je souris alors presque ironiquement. « La plupart des habitants ont choisis la facilité en se rangeant derrière la famille des Charmants. Cependant,
je  vous accorde que la démarche et quelque peu maladroite.
».

Tout en parlant, je ne pouvais m’empêcher de regarder au loin vers la mer. Mon interlocutrice était si furieuse qu’elle laissait les vagues de la mer devenir déferlantes sur cette étendue d’eau beaucoup trop calme. « C’est tellement magnifique ! » Murmurais-je alors que la rouquine se confondait en excuses. « Ne vous excusez en rien, très chère. Votre pouvoir et tout simplement superbe ! » Je lui souris alors ajoutant. « J’ignore en effet tout de votre histoire mais votre colère est sans doute légitime. Tant de personnes sont passées par là ! Cependant, croyez bien que je suis navré d’apprendre votre déception à son égard ! ». Je fus quelque peu surpris et troublé par le contact de sa main sur mon bras. Je lui souris alors. « Je vous en prie ! C’était bien le moins que je puisse faire pour vous ! Espérons que j’aurais tout prochainement l’occasion de vous aider. » Jetant un regard à la rousse qui me faisait front, je ne pus m’empêcher de sourire. Décidemment cette jeune femme me plaisait.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une main tendue, Inattendue.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une main tendue, Inattendue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a toujours une main tendue (pv Lily & Enzo)
» Une main tendue ça ne se refuse pas! [feat Zeus]
» L'avenir c'est ce qui dépasse la main tendue !〘PV Jisetsu Gabushi 〙
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: La périphérie :: La plage-
Sauter vers: