AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [Flashback] Lorsque le piège se referme ~ PV Belle French

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Anne Bonny

▻ Messages : 84
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Royaume enchanté

MessageSujet: [Flashback] Lorsque le piège se referme ~ PV Belle French   Sam 15 Juil - 10:36

Lorsque le piège se referme
feat Belle French


Mes pattes frappèrent le sol au rythme des battements de mon cœur. Mon cœur ? En avais-je encore un ? Ne me l’avait-on pas arraché en même temps qu’on avait arraché mon fils de mes bras pour me le prendre sous mes yeux ? N’avais-je pas perdue une autre parti de moi il y avait de ça quelques jours, lorsque j’avais quitté ma famille, ma meute, les miens ? Que me restait-il à présent ? Rien. Où pouvais-je donc aller pour soulager mon âme de mes tourments, de mon désespoir et surtout de ma colère ?

Depuis plusieurs jours, je courais sans but, me demandant ce que je pouvais faire. Une seule idée hantait mon esprit : me venger, mais comment ? En prenant la vie à tous ceux qui avaient pris la mienne? J’étais plus seule que jamais et je voulais le faire payer à ces pirates qui m’avaient tout pris. Si ça ne tenait qu’à moi, et si j’avais la force de la faire, je m’en prendrais également à ma famille qui m’avait tourné le dos, qui voulait me priver de ma vengeance. Comment pouvait-elle laisser passer ce meurtre sans rien faire ? La meute accordait beaucoup d’importance aux liens familiaux, mais elle se moquait éperdument de mon chagrin et de la perte de mon William. Que m’avait-elle dit ? « Voyons Anne, tu es encore jeune, tu pourras enfanter encore de nombreux petits garçons, la justice s’occupera des bandits qui s’en sont pris à Willy ». Comment osait-elle ? William était mon petit garçon, et aucun autre enfant ne pourrait le remplacer, aucun enfant est remplaçable aux yeux de sa mère. Tout ce qui préoccupait la meute, c’était le fait de faire perdurer son nom, et son héritage finalement.

Son héritage… Quel héritage ? Celui de pouvoir se transformer en loup et pour certains d’avoir d’autres pouvoirs. A mes yeux, c’était plus une malédiction qu’autre chose. Nous étions différents, chassés et persécutés car nous étions différents. Il n’y avait rien de joyeux dans cette histoire, rien de fabuleux, rien de merveilleux. C’était juste un malheur que de naître Bonny.

Courant à vive allure, je ne faisais guère attention à où je posais chacune de mes pattes, mon esprit était tourmenté par mes sombres pensées, et par les portes de mon passé qui se refermaient. Je ne voulais plus rien à avoir à faire avec Anne MacGregor, une fois que j’aurais réussi à venger William, Anne MacGregor serait elle aussi morte et enterrée. Anne Bonny reviendrait, et ce, sans avoir aucun lien avec sa douce famille. J’essayais d’imaginer ce que serait ma vie une fois que les pirates seraient morts eux aussi, lorsque je tombais violemment au sol sur les feuilles mortes de la forêt en hurlant, à cause d’une vive douleur qui m’avait soudainement prise à la patte avant gauche. Je me relevais et vis qu’un piège à loup s’était refermé sur moi.

Les dents du piège étaient enfoncées dans ma chair, chatouillant mon os de ses pointes. Je regardais alors autour de moi, écoutais ce qui passait. Rien, il n’y avait pas de chasseurs dans les parages, et aucune cloche n’avait sonné pour signaler que le piège avait pris une victime. Pas assez paniquée pour tirer ma patte dans tous les sens, je m’assurais au moins le fait de ne pas me l’arracher. Mais je ne pouvais pas rester ainsi à attendre l’arrivée du propriétaire de l’objet de torture…

Je me décidais finalement à reprendre forme humaine. La douleur n’en fut que plus vive sur mes os humains plus fins que mes os de louve, m’arrachant un nouveau cri de douleur. De ma main gauche, j’essayais d’ouvrir ce piège. Mais je n’en avais pas la force et il fallait avouer qu’à une main, ce n’était pas possible. Qu’allais-je donc devenir ? Sous forme humaine, je pouvais au moins éviter de finir en carpette si un homme venait à venir, mais le froid était plus mordant ainsi, et j’étais plus fragile. Il fallait espérer que quelqu’un allait vite arriver et que ça ne serait pas un voleur, car si j’avais quitté ma famille, je n’avais pas encore songé à me débarrasser des mes robes de bourgeoise pour revêtir l’habit du peuple…

Soudain, j’entendis des bruits de pas qui venait par là… Qui était-ce ? Mon bourreau ou mon sauveur ?
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Lorsque le piège se referme ~ PV Belle French
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque le piège se referme sur la proie idéale ... (PV Evy & Gabie)
» BELLE TAPISSERIE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: La Forêt Enchantée-
Sauter vers: