AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Lun 17 Juil - 19:33

Une charmante visite !
Ludwig & Diazpro

Lettre de Ludwig à Diazpro:
 

Cette lettre, je l’avais envoyée il y a de cela plusieurs semaines. La reine voisine avait très vite acquiescé à ma requête ce qui m’avait rendu fou de bonheur ! La construction de mon château avait duré 10 longues années. 10 années durant lesquelles j’avais mis un point d’honneur à peaufiner et superviser chaque détail ! Le résultat en avait largement valu la chandelle. Il me tardait tant de pouvoir faire visiter cette merveille architecturale à toutes les personnes auxquelles je tenais véritablement.

La reine Diazpro faisait partie de mes amis les plus indispensables dans ma vie. Nous nous étions rencontrés par le plus grand des hasards, lorsque lassé de devoir rester constamment enfermé dans mes palais à cause de mon apparence diurne de cygne, je m’étais aventuré au dehors de mes frontières. J’avais volé si loin que j’avais fini par m’égarer sur des territoires inconnus. Affamé et craignant les chasseurs qui sévissaient dans ces contrées en cette période de l’année, je m’étais glissé dans le troupeau d’oies gardé par ma future amie. Protégé et chouchouté, je me promenais parmi les oies durant la journée. Le soir, je me cachais des regards indiscrets pour éviter que mon grand secret sur mon apparence humaine vienne à être percé à jour. Diazpro avait pourtant fini par découvrir la Vérité et avait juré de ne jamais le divulguer.

C’est ainsi que naquit notre amitié qui fut renforcée par une correspondance fournie durant plusieurs années. J’avais même fini par recevoir l’immense honneur d’être convié à sa Cour personnelle. D’ordinaire, j’étais peu friand de ces visites protocolaires. J’avais cependant accepté, tant le besoin de quitter mon royaume se faisait pressante. A ce moment, je vivais quelques-unes des heures les plus sombres de mon existence. Après plusieurs années d’une « vie commune » à la fois heureuse et houleuse, mon écuyer Sébastian von Hönig, grand amour de ma vie, avait finalement choisis de se marier. Imaginer mon Sébastian dans les bras d’une femme m’avait transpercé le cœur. Cependant, j’avais fini par lui accorder cette faveur. Je savais à quel point le projet de fonder une famille était important pour lui. Je laissais donc sa promise lui offrir la vie que je serais à jamais incapable de lui donner !

Avec beaucoup de douceur et de compréhension, Diazpro avait su trouver les mots pour calmer les tourments de mon cœur. Jack n’avait pas été étranger à mon changement d’humeur. Grand, blond aux yeux bleus, ses traits me rappelaient ceux de mon Sébastian. Sensible à son charme, je finissais immanquablement par me rapprocher de lui. Tous les deux m’avaient permis de passer un séjour inoubliable et je m’étais promis de leur rendre la pareille un jour. C’était donc l’occasion rêvée !

Entendant toqué doucement à ma porte, je sortis de mes pensées pour voir Sébastian pénétré dans la pièce. Malgré ce qui s’était passé entre nous, j’avais refusé catégoriquement de lui retirer sa charge auprès de moi. Il m’était d’une aide indispensable et malgré son mariage, les sentiments qui nous unissaient étaient aussi vifs qu’aux premiers jours. "Majesté, la reine Diazpro et son ami Jack Vesallius vous attendent dans le salon !" "Très bien, Sébastian, va les informer que j’arrive tout de suite."

Conviés en début de soirée, je ne les avais pas rejoints tout de suite. Me sentant étrangement mal après ma métamorphose en humain, j’avais souhaité rester au calme quelques instants. D’ordinaire, accueillir les invités ne faisait pas partie des fonctions de Sébastian. J’avais cependant tenu à ce qu’il soit mon ambassadeur auprès de mes amis. Après tout, qui mieux que lui saurait trouver les mots qu’il fallait pour les accueillir. N’était-il pas l’une des rares personnes à être au courant de mon secret ?

Après avoir fini de m’habiller, je descendis jusqu’au salon. Un grand sourire apparut sur mes lèvres lorsque je les aperçus tous les deux. M’approchant de Diazpro, je lui fis un baise-main de rigueur. « Ma chère amie, je suis si heureux de te voir ici ! Je te suis très reconnaissant d’avoir pris le temps de me rendre visite malgré ton emploi du temps chargé. » Je souris alors tendrement à Jack « Mais ma joie n’aurait jamais été aussi grande si tu n’avais pas fait partie de cette expédition, mon très cher Jack. »

HRP:
 

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diazpro Bellamy

▻ Messages : 60
▻ Date d'inscription : 21/06/2017
▻ Localisation : Le Pays d'Oz

MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Mar 18 Juil - 14:12


Malédiction : - 9 ans
NICE TO SEE YOU MY OLD CHARMING FRIEND.

Assise dans ton bain, il n’y a que comme ça que tu aimes lire tes correspondances, un bon verre de vin sur le petit guéridon à côté. Une gorgé et tu prends ton petit couteau en argent pour déchirer proprement les enveloppes. Négociation, Invitation, protocole… tout le blabla diplomatique, mais une lettre attires ton attention, celle de ton ami, ton vielle ami Ludwig. Un sourire béat s’affiche sur tes lèvres, tu t’empresses de l’ouvrir et de la lire. Ton cher ami t’invite à découvrir son nouvel œuvre architectural. Tu prends un plaisir de lire ses mots que vous vous êtes gardés de vous envoyer depuis que chacun est repris leurs rôles respectifs de souverain. Qui aurait cru qu’un cygne et une gardeuse d’oies se retrouve dans de telles positions. A l’époque tu as gardé son secret comme lui le tien. Et de la est né une amitié sans détour et sans faille. Terminant de prendre ce délicieux bain, tu t’habiles et va directement dans les appartements de Jack. « Jack !! Nous allons en vacances chez notre ami Ludwig, il vient de nous inviter. Ça nous ferra un bien fou de faire une pause tu ne crois pas ? » Quelques jours plupart les bagages préparés, tu attends Jack pour partir rapidement, en téléportation. Inutiles d’atteler des cheveux pour une si courte distance. « Iva, occupe toi bien du château et des habitants, nous revenons dans trois jours. Tu sais ce que tu as a faire s’il y a un problème » Iva hoche la tête et sourit pour vous laisser partir dans une fumée rosâtre.

Surprenant quelque peut les domestiques présent dans la salle tu souris et te présente pour ne pas faire d’esclandre. Pas habitués à voir la magie dans l’enceinte de leur palais ils reculent un peut impressionnés. « Tu vois je t’avais dis de venir en calèche…. Les gens ne sont pas habitués à ce genre d’arrivé. » Chuchote donc Jack à ton oreille. Faisant une petite moue tu lui donne un coup de coude pour lui protester que ce n’est pas grave. On vous invite à avancer laissant les bagages à la charge des porteurs. « Nous pouvons attendre un peu s’il en a besoin vous savez » tu parles évidement de Ludwig, tu sais que sa métamorphose en humain peu être déroutant parfois, et qu’il lui faut du temps pour s’en remettre. Mais celui qui t’accompagne te laisses aux mains de Sebastien. Que tu accueil avec un large et beau sourire. « Mon ami… je suis ravie de vous revoir » approchant, au diable le protocole, tu viens l’enlacer et embrasser ses joues de la tienne. Jack se contente d’une accolade et d’un serrage de main. « Comment vas t-il ? » celui-ci sourit et tend le bras pour vous informer qu’il ne va pas tarder. Tu le remercie d’un coup de tête et avances en compagnie de Jack avant de reconnaitre la silhouette de Ludwig.

Tu te pinces les lèvres cela fait un moment que tu ne la plus revu, avec vos rôles respectifs cela devient difficile de prendre du temps pour votre amitié sans avoir le protocole de noblesse sur le dos. Mais passons, tu as pris le temps en ce séjour pour le voir. « Toujours aussi élégant à ce que je vois. Ne t’en fais pas je dégagerais toujours du temps pour toi …tu le sais ! » Jack  approche et salue lui aussi rougissant un peu par tant de flatterie il esquive comme à son habitude par une blague avant de regarder ce qui entour la pièce. « Ton ….nouveau château est d’un sublime, d’un raffiné, je suis admirative de ton travail tu sais ? » prenant ses mains tu regardes les moulures, les tableaux, les tapisseries. « Il me tarde de visiter ce chef d’œuvre » approchant tu le regardes dans les yeux « mais dis moi d’abord comment vas-tu ? »

HRP:
 
.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Mer 19 Juil - 19:06

Une charmante visite !
Ludwig & Diazpro


La journée avait commencé sur les chapeaux de roues. La veille, Ludwig nous avait donné plusieurs instructions pour préparer la venue de ses futurs invités ; la reine Diazpro et son inséparable compagnon Jack  Vesallius. Ce serait la première fois que ses amis viendraient visiter le château de Neuschwanstein tout juste terminé. Leur séjour se devait donc être un éblouissement de chaque instant. Comme il ne pourrait être présent durant la journée,  Le Roi me chargea de m’occuper moi-même de leur emploi du temps. Cela n'était pas vraiment surprenant. Après tout, je connaissais le Roi et ce n’était pas la première fois qu’il se permettait d’outrepasser mes fonctions de maître d'écurie royale pour me proposer des missions de confiance. Je m’en sentais d’ailleurs très flatté. Cela prouvait que malgré tout ce qui s’était passé entre nous, Ludwig avait toujours foi en moi. De mon côté, je ferais tout pour satisfaire les désirs de mon Roi qui régnerait toujours discrètement dans mon cœur, d’une manière indéfectible.

L’heure étant venue. Après avoir prévenu le Roi de leur arrivée, je descendis accueillir les invités. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres lorsqu’ils apparurent au milieu du vestibule. Ignorant tout de la magie de l’amie si précieuse de sa Majesté, leur arrivée fut remarquée et plusieurs domestiques restèrent figés et très surpris. « Allons donc messieurs, est-ce ainsi que l’on se doit d’accueillir une personne royale ? Chargez-vous donc de leurs bagages. » Celui qui venait de prononcer ces mots n’était autre que le fidèle Fritz Mayr, major d'home du Roi. Je profitais donc de ce moment pour rejoindre les nouveaux-venus. Très attaché à mes fonctions, je saluais le Reine d’une profonde révérence même si nous avions depuis longtemps passé le cap des simples politesses. « C’est un immense plaisir pour moi de vous accueillir ici, Majesté ! Le Roi avait tant hâte de vous revoir. »  Après tant d’années d'une liaison amoureuse semi-secrètes avec Ludwig, j’avais pris l’habitude de différencier les convenances liées à mon travail et le plaisir. Ce n’était cependant pas le cas de Reine d’Oz qui après ses salutations m’enlaça. Ce geste d’affection fit naître un immense sourire sur mes lèvres. Je serrais ensuite la main de Jack.

Lorsque La Reine Diazpro s’enquit de sa santé, je fus saisi d’une envie de lui dévoiler la Vérité. Je connaissais bien Ludwig et je savais que ce dernier aurait sans doute esquiver le problème avec douceur, comme il avait prit l’habitude de le faire. Vivre dans le Rêve était devenu plus important pour lui que cette Réalité trop douloureuse. D’un geste du bras, je les invitais tous deux à rejoindre le salon. Ainsi, je pourrais me confier plus discrètement. « Vous connaissez notre Ludwig, Votre Altesse, tant qu’il peut s'amuser avec ses châteaux, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… Il en vient même à ignorer volontairement les œillères qu'il a devant les yeux. » Une fois arrivé dans la pièce, je me penchais à son oreille pour poursuivre mes explications. « La Vérité c’est que le gouvernement cherche à le destituer de ses fonctions, aidé en cela par le baron Otto von Rotbarth et la Reine des glaces devenue l'alliée du minsitre… Je commence sincèrement à craindre pour la vie de mon Roi. Et je ne suis pas le seul ! » Je soupirais alors légèrement, songeant aux paroles que je venais de prononcer avec un profond sentiment de peur et de tristesse. « S’il lui arrivait quelque chose… Je n’ose même pas y penser… Je tiens tellement à lui… ». Avant de prononcer les mots que j’avais juré de scellés à jamais dans mon cœur, j’aperçus Ludwig descendre les escaliers et choisis alors de m’effacer.

------------------------------------------------------

Un immense sourire s’afficha sur mes lèvres lorsque j’aperçus enfin celle que j’attendais depuis des jours. Diazpro était enfin arrivée. Ma Diazpro ! Mon éternelle et tendre muse inspiratrice. Je me réjouissais tant à l’idée de pouvoir partager quelques soirées en sa compagnie. J’étais également ravi de revoir le très élégant et raffiné Jack qui n’avait rien perdu de sa prestance naturelle. Je ne manquais alors pas de saluer mon amie comme se devait de le faire un gentilhomme bien né. Je souris à ses premières paroles. « Et pourtant mon élégance semble bien pâle en comparaison de ta beauté, ma très chère amie ! Je te remercie pour ta fidélité, cela me touche énormément. » Mes salutations à Jack l’avait fait légèrement fait rougir ce qui avait pour résultat de le rendre encore plus adorable que d’accoutumée. Je ne manquais pas de rire à son trait d’humour.

Et enfin l’heure tant attendue était arrivée. J’avais enfin le droit au premier des compliments de la part de mon amie. Cette fois-ci, ce fut à mon tour de rougir, très touché par ses éloges. S’il était une personne dont l’avis m’importait plus que tous, c’était bien elle. J’étais ravi que les premières pièces de mon palais qu’elle avait pu observer l’avait déjà séduite ! « Et tu n’as encore rien vu… Ce palais recèle tant de merveille ! J’en suis extrêmement fier… c’est ma plus belle réussite ! ». D’un œil affectueux, je la regardais scruter les alentours. Elle semblait ne pas pouvoir se lasser de ce magnifique spectacle. « J’ai vraiment hâte de vous faire découvrir tout le château. » Alors que je m’apprêtais à les emmener avec moi dans les étages, Diazpro m’interrompit en s’acquittant de ma santé. Laissant un moment ce beau rêve derrière moi, j’effectuais alors mon devoir d’hôte. Relâchant les mains de mon amie, je pointais du bras les canapés du salon et les invitais à s’asseoir. « Tu as raison, nous aurons tout le temps pour les visites ! Est-ce que vous voulez boire quelque chose avant que nous ne passion à table ? » J’écoutais leur réponse et tournais ensuite mon regard vers Sébastian pour lui ordonner de nous ramener une bouteille. Je pris ensuite mes aises et consentis enfin à répondre à la question de Diazpro. « Je vais bien. Très bien même… Comment cela pourrait-il en être autrement dans mon paradis suspendu ? » Bien sûr, ce n’était pas tout à fait la Vérité. J’avais parfaitement des obstacles qui se dressaient sur ma route. Cependant, je ne voulais pas les ennuyer avec des considérations politiques. N’étions-nous pas là pour nous amuser après tout ?

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diazpro Bellamy

▻ Messages : 60
▻ Date d'inscription : 21/06/2017
▻ Localisation : Le Pays d'Oz

MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Mer 26 Juil - 17:17


Malédiction : - 9 ans
NICE TO SEE YOU MY OLD CHARMING FRIEND.

Sébastien savait comme toujours voyait les choses en grand. Tu admires l’entrain qu’il a pour continuer à travailler avec l’homme qu’il a aimé. Tu trouves ça d’un grand courage, tu lui souris tout comme Jack qui connait l’histoire de leur vie autant que toi. « Ne les brusques pas, c’est moi, j’aurais pu venir comme tout le monde en carrosse, excusez moi de vous avoir surpris avec mon arrivée. » Tu inclines la tête pour marquer tes excuses et rejoins l’ami de Ludwig. « J’avais hâte de le voir, ça fait tellement longtemps que nous ne nous sommes pas vue. » Vous rejoignez ce qui semble être un petit salon hors du regard des autres personnes du château. Tu souris quand il te parle de sa passion des châteaux qui l’aide à tenir bon. Mais tu déchantes très vite, il te parle de cette reine des glaces qui fait encore des siennes. « Ne t’inquiète pas Sébastien…. » Tu lui prends les mains, et le regardes dans les yeux « s’il arrive la moindre chose à Ludwig, je promets sur la tête de mon royaume que je m’occuperais de cette reine moi-même… Elle ne mérite pas de fouler ces terres. » Jamais tu ne souhaites la mort de personne même Zelena que tu ne portes pas dans ton cœur ne mérite pas cela, mais elle… Elle s’est tout autre chose.

« Et si le moindre soupçon ou peur vous prend, mon pays vous accueillera pour vous protéger. » Tu lui serres les mains pour essayer de le rassurer, viens alors l’arrivé du dit roi dans la pièce, ton sourire s’élargis, tes yeux pétilles. Tu le rencontres comme toute-bonne amie de longues dates, au diable le protocole. Vous êtes entre vous, et puis il t'a connue dans des conditions plus basses que cela. Tu hoches la tête lorsqu’il te remercie de tes compliments, Jack n’a pas ouvert la bouche depuis votre arrivée, lui c’est le genre homme d’aventure, il est plus à son aise dans les vadrouilles et les escapades groupé. Mais il fait l’effort de te suivre parfois quand il connaît les gens uniquement, il n’aime pas être tiré à quatre épingles, et souhaite son petit confort habituel. Il t’explique alors, Ludwig, que ce palais recèle d’immense merveilles, tu n’es que plus impatiente pour les découvrir. Vient alors le moment des discussions sérieuses. Il se pose et vous invite à le rejoindre mais sa réponse ne te plais pas, ça se vois qu’il cache la vérité mais lui pointer du doigt ce fait n’est peu être pas raisonnable. Tu as la journée pour le prendre a part et parler à cœur ouvert.

Tu lui prends les mains et te lèves l’entrainant avec toi « aller montrer moi ton paradis suspendu alors !! » Tu fais un clin d’œil à Jack « tu pourrais voir les extérieurs avec Sébastien ! On vous rejoindra dehors après notre tour » au lieu que ce soit l’hôte c’est toi qui l’entraîne « je veux passer du temps avec toi uniquement, raconte moi ce que tu as fais depuis notre dernière entrevu ! » tu es enjouée, tu es pétillante, tu n’es pas la reine Diazpro, tu redeviens la gardeuse d’oies qu’il a connue, vivante, exaltante. Tu prends son bras et passe le tien entre pour vous tenir par le bras « comment ça se passe avec Sébastien ? Ce n’est pas trop difficile ? J’ai vu qu’il était toujours aussi inquiet pour ta santé et ta sécurité, ce n’est pas dur de le voir tous les jours ? »
.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Sam 29 Juil - 11:10

Une charmante visite !
Ludwig & Diazpro


Dès son apparition, La Reine Diazpro que je rencontrais dans le hall d’entrée du palais, se montra d’une humilité très touchante. Réalisant la surprise qu’ils avaient pu causer à leur apparition, elle se confondit en excuse devant les serviteurs qui venait de se faire houspiller par leur supérieur. C’était une chose que j’appréciais grandement chez cette Reine du pays voisin. Tout comme Ludwig, elle n’a jamais semblé apprécié l’aspect trop cérémonial de la Cour et traitait ses serviteurs avec une grande humilité. Il n’était pas étonnant, compte tenu de cet aspect, que les souverains c’était très vite liés d’amitié.  J’étais également ravi de la voir si rayonnante et si heureuse de se trouver là. Jack semblait partagé son enthousiasme.

Inquiet comme toujours pour mon Roi et la politique du royaume, je n’avais pu m’empêcher d’en faire la remarque à la Reine. Je lui laissais alors me saisir les mains dans un geste qui se voulait rassurant. Elle me répondit alors avec beaucoup de courage, exprimant par là-même toute la hargne qu’elle pouvait nourrir contre la Reine de Glaces. « Vos propos sont extrêmement touchants, Majesté. J’admire votre force de caractère et votre loyauté. J’imagine que votre royaume a également à souffrir des exactions de ce monstre. Nos terres sont déjà gelées et recouvertes de neige, si cela continue le peuple va commencer à mourir de faim ! »  Je soupirais légèrement et poursuivait mon discours. « La réalité c’est que le seul moyen pour le Roi de revenir dans la capitale de Bravia pour faire entendre sa voix… que le peuple sache qu’il se tient derrière lui et qu’il ne craint pas ses ennemis. » Je hochais la tête à plusieurs reprises. Le comportement indolent du monarque avait tendance à fortement m’agacer. « J’ai essayé de lui en parler à plusieurs reprises mais sans succès. Il ne veut pas entendre raison. Sans compter que depuis… depuis mon mariage… il m’écoute encore moins que d’habitude ! ».

La Reine proposa alors d’offrir l’asile politique si jamais les ennemis de Ludwig s’en prenaient à lui. Je souris alors très reconnaissant. « Je vous remercie milles fois, Votre Altesse. Il faut beaucoup de courage pour promettre de lui tenir tête. Mais nous ne voudrions surtout pas abuser de votre hospitalité… surtout pas avec les graves conséquences que cela entraînerait pour votre royaume ». Je soupirais légèrement avant de reprendre. "Je vous demande pardon, votre Altesse. Je ne devrais pas vous ennuyer avec des problèmes qui ne vous concerne en rien. Après tout, vous êtes en vacances. Je vous présente mes excuses.

------------------------------------------------------

A mon arrivée, j’avais bien perçu les quelques mots échangés entre Sebastian et nos invités. Je n’y avais cependant pas prêté attention. Parler de politique était déjà pour moi une horreur en soi. Accueillir des invités de cette manière était vraiment mal placé. S’il s’y prenait aussi mal lorsqu’il parlait aux membres de mon gouvernement, il n’était pas surprenant que ces derniers puissent vouloir me détrôner ! J’hésitais à faire la remarque à mon écuyer préféré lorsque je rejoins le groupe mais je préférais finalement ne rien dire. Accueillant les invités comme il se devait, j’étais ravi de voir ma gardienne d’oie se comporter avec moi dans une telle familiarité. C’était tout ce que je souhaitais de la part d’une rencontre entre vieux amis. Ne pouvant m’empêcher de faire quelques compliments sur mon merveilleux château, je déclarais être impatient de pouvoir leur faire la visite. Diaz prit ses paroles aux mots et lorsque je proposais à mes amis de boire un verre, Ma nymphe inspiratrice rétorqua qu’elle préférait partir à la découverte de mon paradis suspendu. Sautant sur mes deux jambes, je la regardais avec une excitation dans les yeux semblable à celle d’un enfant. « Très bien dans ce cas, ne perdons pas de temps ! ». Diaz proposa à Jack d’aller les voir les extérieurs du château en compagnie de Sabastian. Nous les rejoindrions plus tard. Un peu anxieux à l’idée de laisser les deux blondinets ensemble, je les regardais s’éloigner sans les quitter du regard.

Ce ne fut qu’au moment où je les perdus de vue que je reportais mon attention vers ma Reine de cœur. Je souris jusqu’aux oreilles lorsqu’elle déclara vouloir passer du temps avec moi uniquement. « Il est vrai qu’il y a longtemps que nous n’avons pas eu l’occasion de discuter vraiment tous les deux. J’ai tellement de choses à te dire. Mais d’abord… » Tel un vrai gentilhomme, je lui tendis le bras pour notre balade. « Je t’ai promis de te faire visiter un château, non ? Alors dis-moi par quoi veux-tu commencer ? La salle de séjour, la salle des chanteurs, la salle des héros… oh non attends, j’ai une excellente idée. Suis-moi ! » Alors que nous avancions tous deux au travers des couloirs du château, je ne manquais pas de commenter chacune des décorations ou peinture qui croisaient notre route.

J’avais peur de faire preuve d’honnêteté sur mes occupations en ces temps peu glorieux. Mais je me promis que je m’y efforcerais malgré tout. « Ce… ce que j’ai fait ? Et bien j’ai profité de passer du temps dans mes palais. Je passe la plupart de mes soirées à me balader à cheval ou alors à regarder des pièces de théâtres ou des opéras privés… Cela fera partie de votre programme de vos soirées ici… Oh et puis j’ai déjà posé les bases pour la conception d’un palais digne d’un château des Milles et une Nuits. J’espère pouvoir commencer les travaux l’année prochaine. »

Diazpro m’interrogea alors sur Sébastian et me fit part de ses éternelle inquiétudes à mon égard. Oh bien sûr, ces dernières étaient amplement justifiées. Je ne cessais de faire des cauchemars et de réclamer sa présence à mes côtés lorsque je dormais. Seule ce dernier parvenait encore à me rassurer face à mes angoisses. Je souris alors tristement. « Ce brave Sébastian, il ne cessera jamais de se faire du souci pour moi ! Cela dit, ne croit pas ce qu’il peut te raconter, je ne suis pas en danger. Il était inutile de t’inquiéter pour rien… C’est vrai que de l’avoir à mes côtés n’est pas toujours facile. Mais il aurait injuste de ma part de le renvoyer à cause de son mariage. De toutes manières, ce n’est pas comme si nous avions véritablement été en couple un jour ! Un couple d’hommes… ce serait d’un ridicule ! » Je n’en pensais naturellement pas un traitre mot ! Cependant, à force d’entendre notre entourage nous sortir les mêmes discours on finit par s’en persuader soi-même. « J’ai fait la connaissance de Frau von Hönig, c’est une personne adorable. Je leur rends souvent visite lorsque nous sommes à Berg, dans la villa que je leur ai offerte pour leur union. Ils ont eu un adorable petit garçon dont je suis le parrain. Donc non… tout se passe très bien ! » Légèrement perdu dans mes pensées, je reportais mon attention vers Diazpro. « Mais je ne fais que de parler de moi. Et toi alors, comment vas-tu ? Que t’est-il arrivé de beau dans la vie depuis la dernière fois que nous nous sommes vus ? »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diazpro Bellamy

▻ Messages : 60
▻ Date d'inscription : 21/06/2017
▻ Localisation : Le Pays d'Oz

MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Mar 5 Sep - 16:11


Malédiction : - 9 ans
NICE TO SEE YOU MY OLD CHARMING FRIEND.

Voir ton ami te redonne du baume au cœur, et lui aussi semble heureux ce qui te rend pétillante et enthousiaste au profil de cette belle journée. Tu apprends comme Jack la fuite de Ludwig, tu as le cœur qui se pince. Tu aimerais faire tant pour tes amis mais face à leur problème que faire, mis a part les protéger. Les aider le mieux possible. Tu te pinces la lèvre comme à ton habitude quand tu te sens inutile. Sébastian toujours à son habitude, est d’une gentillesse et d’un charme inexcusable. Laissant Jack à ses côtés tu reprends la route avec Ludwig. Prenant son bras en écharpe tu te blottis presque contre lui. Après tout vous vous êtes connu dans les moments les plus bas, lorsque tu étais gardeuse d’oies et lui un cygne. « Trop longtemps, j’ai même crue que tu m’avais oublié ! » taquine tu ris doucement amusée, tu n’en penses pas un quart, tu veux juste rattraper le temps perdu. Il t’invite enfin à visiter ce château, à vrai dire c’est plutôt a lui de te guider et pas à toi de choisir, tu ne connais pas ce château. Tu penches alors la tête et le regardes « Fais moi la surprise … Je suis qu’une simple invitée, je veux voir ton bonheur dans le regard quand tu parles de tes chefs d’œuvres ! » Tu avances donc avec lui, il a une meilleure idée tu souris en attendant ce qu’il va arriver.

Tu regardes les tableaux et les moulures qui habillent les murs des couloirs avec attention, curieuse d’en voir plus. C’est déjà bien magnifique, pour ce genre d’œuvre ton ami était l’égale d’un dieu. Tu es en véritable admiration. Ton regard se pose sur lui, il te raconte alors ce qui habite ses journées loin de son pays. Il t’apprend qu’il va être architecte d’un palais des mille et une nuit « comme ceux des pays du sud ? » Tu le regardes étonner et surtout curieuse de voir ça, tu as beaucoup entendu parler des pays du sud, de la soie qui ont des cultures totalement différentes de la tienne. « Ca doit être magnifique à voir, surtout avec ton talent !! » Tu le laisses continuer la route et l’accompagnes tranquillement, il s’enquit de l’inquiétude que son cher Sébastian à pour lui. Connaissant leur passé tu ne trouves ça que plus normal, ils peuvent faire abstraction de leurs sentiments tu te dis quand même qu’ils ont dû étouffer de fortes tendresses entre eux. Mais c’est leur choix, tu n’as pas à t’imposer. Tu ferras ce qu’il faut pour le voir sourire c’est déjà bien. Tu viens lui prendre une main et doucement tu lui chuchotes « ca n’a rien de ridicule, tant que les deux êtres s’aime d’un véritable amour » tu n’en diras pas plus et te détaches un peu, tu ne veux pas le mettre plus dans l’embarras. Tu le laisses vider son sac, il doit sûrement en avoir besoin, le connaissant il reste souriant et se voile la face pour être présentable face aux autres, même pour Sébastian, il ne lui dira jamais ses faiblesses.

C’est alors que pour changer de sujet il te demande de parler de toi, tu secoues lentement la main blasée « rien de bien folichon, cette satanée reine des glaces et sa malédiction commence à envoyer le froid dans mes terres. Oz n’a pas l’habitude de subir de si violente chute de température, les civils sont en colère et démunie pour leur culture. Je ne sais pas comment faire, ma magie n’a pas d’effet sur le temps alors je me sens terriblement inutile. J’ai bien essayé de commercer grâce à un curieux personnage de royaume des merveilles, mais cela ne suffit pas à compenser les pertes du royaume. » Tu le regardes en soupirant « mais ça ira, j’y crois et je sais que des jours plus heureux ce profil si on le souhaite ! » Tu passes sur bon nombre de sujets royaux comme la perte des trois autres sorcières cardinal, tu es seule aux commandes. Non seulement tu en as beaucoup sur les épaules, mais tu dois faire en sorte que les autres royaumes ne souffre pas de l’absence de leur souveraine. « Mais nous ne nous sommes pas retrouvés pour parler de ce genre de chose, montre moi ce château ! Tu me vends du rêve depuis tout à l’heure !! Amène-moi dans cette salle des héros, ce titre m’intrigue grandement. » le tirant comme une gamine excitée tu le regard droit dans les yeux « mais a partir de maintenant ce sera notre journée, a nous, pas de roi, pas de reine pas de protocole pas de courbette rien que la gardeuse d’oies et le beau cygne ! »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Mar 12 Sep - 21:52

Une charmante visite !
Ludwig & Diazpro

Mes retrouvailles avec Diazpro étaient des plus joyeuses. Je me réjouissais de revoir mon amie et je me sentais revivre à l’idée de pouvoir à nouveau discuter avec elle. Il est vrai que cela faisait très longtemps que je n’avais pas eu le loisir de profiter de sa compagnie. Je me promettais donc que chaque journée serait une vraie réussite. Je tenais beaucoup à faire de son voyage en ces terres un rêve éveillé pour qu’elle n’en garde que des bons souvenirs. Je répondis donc à sa remarque, le sourire aux lèvres. « Comment pourrais-je oublier ma très chère gardeuse d’oies ? Ne t’inquiète pas, je sais que je n’ai pas eu une conduite exemplaire ces derniers temps mais je ferais mon possible pour me faire pardonner… d’où votre séjour ici que je vous souhaite inoubliable ! ».  

Son séjour ici était également l’occasion de lui faire découvrir mon palais et les merveilles qu’il recelait. Il ferait après tout partie intégrante de ce songe… un décor de rêve pour un voyage qui le serait tout autant ! Je rougis légèrement lorsque Diazpro annonça sa volonté de pouvoir voir dans mon regard cette lueur de plaisir qui accompagnerait la description de mon palais. « Très bien dans ce cas, nous nous rendrons à la salle des héros. Il se trouve que j’ai une charmante surprise qui t’y attends ! Mais je ne t’en dirais pas plus avant que nous n’y arrivions… »

Je l’entraînais alors tout excité au travers des différentes pièces, ne manquant jamais d’agrémenter chacune de commentaires passionnés. Je lui parlais un peu de ce qu’il y avait de nouveau dans ma vie et notamment de mes projets architecturaux. En réalité, j’en avais deux qui étaient pour le moment en préparation. Le premier était un magnifique palais des Milles et une Nuits auquel je fis référence. « C’est cela même… je trouve que les peuples des pays du Sud ont beaucoup de talents pour ce qui est de construire des édifices et je compte bien leur rendre hommage en faisant découvrir leurs prouesses architecturales. J’espère vraiment que j’aurais l’occasion de te le faire visiter un jour. Je dois également ajouter que ces derniers temps, j’ai de l’inspiration… » Je pensais bien évidemment à cette fameuse maison de jeu que mon cher Absolem m’avait demandé de réaliser pour lui. Je n’en avais parlé à personne pour le moment. Un roi qui s’abaissait à devenir le vassal d’un inconnu pouvait perdre toute crédibilité. Pourtant, je connaissais mon amie et je savais que jamais elle ne me jugerait pour cela. « Dis est-ce que… est-ce que je peux te confier un secret ? »  

La situation dériva lentement vers mes problèmes de cœur. Diazpro avait tout à loisir de me juger à ce propos. Après tout, elle savait pour quelle raison j’avais choisi de me réfugier temporairement dans son royaume. Cependant, je n’étais pas du tout d’accord avec elle. Mer penchants sexuels étaient pour moi un véritable problème et malheureusement je m’étais laisser embrigader par les propos on ne peut plus blasphématoire de mon entourage. En parfaite confidente, mon amie me confia alors que le plus important était l’amour que nous pouvions ressentir l’un pour l’autre. Qu’importe les barrières qui se dresseraient contre nous. Je la regardais alors tristement. « Diazpro, tu es une idéaliste ! Mes sujets ne pourront jamais tolérer un amour défiant outrageusement leur morale ! Je suis Roi et je dois donc me plier aux règles de l’opinion publique, même si ces dernières sont injustes… » Je soupirais légèrement et adoptais alors une mine plus réjouie. « Mais et toi… est-ce que tu as fini par rencontrer l’âme sœur ? Dis-moi tout, je suis curieux ! ».

J’écoutais ensuite la Reine avec la plus grande des attentions. Apparemment, la Reine des Glaces avait également posé des problèmes dans leur royaume. La seule différence c’était peut-être que mes gens, vivant dans les Terres du Nord, étaient bien plus habitués au climat hivernal. Nous savions comment survivre par ce froid glacial et les provisions ne manquaient pas. Cependant, elles restaient sous le contrôle de mon Premier Ministre et je ne savais vraiment si je pouvais me fier ou non à cet homme. Les problèmes du royaume me semblaient également si loin de moi. Je posais alors une main rassurante sur celle de mon amie.  « Je suis vraiment désolé de l’apprendre… Je crains que rien ne sera simple tant que cette mégère fera peser son pouvoir sur les royaumes. Cependant, si la nourriture vient à vous manquer, je pourrais peut-être vous en envoyer. Nous possédons de grandes réserves dans nos greniers et je serais ravi de pouvoir vous en faire profiter ! N’hésite donc pas à me dire. » Je restais cependant curieux lorsque Diazpro me parla de l’homme avec lequel elle était en affaire. « Par simple curiosité, qui est l’homme avec lequel tu es entrée en affaire ? » je jetais alors un regard emplis de compassion à son encontre. « J’espère vraiment que ton royaume pourra retrouver son bien-être. Je suis sincère ! Je le souhaite pour tous les royaumes vivant sous le joug de cette sorcière ! ».

La Souveraine souhaita alors que nous changions de sujet. A cela, je ne pouvais que lui donner raison ! Il était grand temps que nous nous livrions à cette petite visite guidée ! « Tu as raison… il me tarde tant de te le faire visiter ! Et je suis tout à fait d’accord avec tes projets. Après tout, tu sais à quel point j’exècre tout ce qui peut être en lien avec ce maudit protocole ! » J’arrêtais ma marche à la hauteur de cette fameuse salle. « D’ailleurs nous voici devant la salle des héros. » Je lui présentais la salle d’un mouvement de la main, l’invitant ainsi à rentrer ! La salle était très longue, plus d’une vingtaine de mètres. Elle comportait de nombreux tableaux des héros de mythologie que j’avais admiré depuis ma plus tendre enfance. Au fond de la pièce se trouvait un autel tout particulier et c’était là que je voulais entraîner mon amie. « Pour la suite, je te demanderais de fermer les yeux ! Je tiens à ce que ma surprise soit totale ! ». Je lui pris alors le bras, la guidant sur les quelques mètres qui la séparait de notre destination. « A présent tu peux ouvrir les yeux." L’autel était entouré de cinq vitraux qui représentaient des décors champêtres rappelant l’endroit où nous nous étions tous deux connus. Chacun d’entre était séparé par une colonne en forme d’oie ou de cygne. Le vitrail du milieu représentait lui la magnifique souveraine qui se tenait à mes côtés, parée de ses plus beaux atours. L’autel était une fontaine surmontée d’une statue d’une gardeuse d’oie indéfinissable au pied de laquelle reposait un cygne. « Je me devais de rendre hommage à la plus grande héroïne d’une manière toute particulière. Tu ne le penses pas ? »
HRP :
 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diazpro Bellamy

▻ Messages : 60
▻ Date d'inscription : 21/06/2017
▻ Localisation : Le Pays d'Oz

MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   Jeu 19 Oct - 10:38


Malédiction : - 9 ans
NICE TO SEE YOU MY OLD CHARMING FRIEND.

Dans ce château tu es simple invité et pour une fois ca fait du bien d’être chouchoutée. Accompagnée d’un charmant hôte. Enfin seul vous pouvez vous confier l’un l’autre, celui-ci est perpétuellement et inexorablement écrasé par ses sentiments envers cet homme qu’on ne citera plus le prénom. Tu soupires attristée de ne pas pouvoir faire grand-chose pour ton ami, le rendre heureux à en toucher les cieux. Pourquoi l’amour est-il aussi compliqué quand on porte une couronne ? Après tout les gens de la royauté son aussi des personnes. Et l’exemple de Ludwidg en est un portrait des plus flagrant de la discrimination envers les têtes couronnées. Rien n’est accepté, tout doit être en fonction de. Tu serres des poings en silence envers ce point. Devoir souffrir pour faire plaisir aux autres. Tu as bien connu ce passage, mais à présent tu sais que personne ne pourra t’imposer des choix. Encore plus en amour. Tu es certes une reine, et une sorcière cardinale mais tes sujets n’ont en aucun cas le droit d’interférer dans ta vie privé. Tu as la tête sur les épaules tu sais séparer le privé du royale et ils ne pourront pas dire que ta vie sentimentale pourra influencer sur ton règne.

Tu passes ta main doucereuse sur la sienne pour lui exprimer ta compassion et ta présence pour lui. Tu ne veux pas enfoncer le clou en remettant une couche. Mais un jour il faudra sortir ce caillou de la chaussure et enfin respirer le bonheur tu te jures d’y arriver pour lui. Vient alors une curieuse question concernant ce fameux business que tu entretiens avec cet homme de Wonderland. « Un homme d’affaires connue du Wonderland, Absolem Benedict. Je compte rendre visite à Juliette pour qu’elle me parle de lui. Il est arrivé dans mon palais d’une façon que j’aie encore de travers et que je ne vais sûrement pas oublier ! » Ta voix montre bien ton agacement et ton dégoût de ce genre de magie. « Un être imbu de lui-même et qui pense que le monde tourne autour de son nombril » soupirant tu dégages une mèche en arrière. « Enfin, il a de bonnes idées pour aider mon royaume du Nord. C’est ce qui m’importe. Et de toute façon je n’ai pas lâché la négociation pour autant » venant embrasser sa joue sans outrer les gens de ce palais qui pourraient jaser, tu le remercies de son invitation à t’aider si le besoin s’en ressent. « Je n’y manquerais pas, merci Ludwig » la visite commence enfin, tu es aussi entraînée que lui ne l’est. Cette fameuse salle des héros, qu’est ce que cela peu être ? Tu es piquée au vif par ta curiosité. Tu ris de bon cœur quand tu le vois jouer les rebels de l’étiquette. « Au diable le protocole, redevient de simple personne comme nous l’étions à notre rencontre » tu le tires un peu violemment en le stoppant « ce soir nous nous ferrons un panier repas et nous irons manger sous un chaîne comme avant ! En regardant les étoiles et faire des vœux si nos voyons des étoiles filantes ! Admirant les constellations ! » Tu te pinces les lèvres en espérant qu’il accepte d’aller jusque-là avec toi, après tout c’est chez lui ici.

Tu le suis enfin à travers les couloirs et les salles qui s’enchaînes les unes après les autres, tes yeux se perdent à voir toute cette beauté minutieusement répartie avec goûts. Tu n’es jamais déçu avec ton Ludwig, ta bouche exprime sans cesse ton admiration, comme une enfant devant une magnifique pièce de théâtre. « Je suis sous le charme » Tu ne le lâche pas d’une semelle en regardant tout ce qu’il t’explique dans les détails et les anecdotes qui l'a poussé à faire tel ou tel choix. « Je me dis que je vais peu être faire appel à tes talents pour mettre un peu de rafraîchissement dans mon château. » Vient alors cette fameuse salle, tu ouvres grand les yeux comme pour découvrir la plus grosse merveille de ce monde. Ton impatience touche des sommets. De la mythologie grecque. Tu regardes chaque tableau avec intrigue et étonnement. Tu te retournes vers lui curieuse. « Me bander les yeux ? Tu m’intrigues de plus en plus » Tu te laisse faire, fermant les yeux pour qu’il les bande, tu lui prends la main pour être guidée et réfléchie à tout ce qui pourrait arriver ou être vu. Tu ne peux cesser de sourire.

Tu peux enfin ouvrir les yeux tu restes bouche bée devant ce que tu vois. Tes yeux scrutent les vitraux un à un, avec minutie et tendresse, ton cœur bat la chamade par la surprise et les sentiments. Tu te pinces les lèvres les yeux humides. Personne n’avait encore fait ça pour toi. Pour finir ton regard noisette, se pose sur cette statut qui représente ton passé et votre rencontre. « Tu….Je ….J’ai…..Ludwig » tu ne sait pas comment t’exprimer mais le cœur y est. Pour finir ton regard noisette, se pose sur ce statut qui représente ton passé et votre rencontre. « Comment je peux te remercier ou te montrer ma gratitude » tu réfléchie mais tu ne sais pas trop quoi pourrait équilibrer ce sublime enchantement. « Tu as besoin de quelque chose, tu veux que j’utilise mes pouvoirs, tu veux que je te laisse Jack pour quelques jours ? » Tu ne sais pas quoi faire pour le couvrir de remerciement. Cette surprise est une vraie gratitude envers le passé. « Je suis tellement émerveillée Ludwig »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Une charmante visite ! (PV Diazpro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charmante visite ─ Yelena & Viktoria
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Refermer le livre et rêvasser :: RP abandonnés-
Sauter vers: