AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 9:35

Rozen Dolores March

Getting drunk with The Blue Caterpillar

▻ Conte d'origine :Alice In Wonderland.
▻ Nom du personnage de conte : Le Lièvre de Mars.
▻ Lieu de naissance : Wonderland.
▻ Âge : 25 ans.
▻ Localisation actuelle : Storybrooke.
▻ Occupation/métier : Herboriste.
▻ Orientation sexuelle : Complexité Sociale.
▻ Statut matrimonial : Célibataire.
▻ Caractère : Rozen est le genre excentrique, soignée, créative, désordonnée mentalement, impulsives, irréfléchie, tarée et amusante, joyeuse, colérique, théièrophile, charismatique, narcissique, bavarde, tactile dans tout les sens du terme.
▻ Groupe : STORYBROOKIANS
▻ Feat. de l'avatar : Mélanie Martinez.
Comment tu vis ?

▻ Que penses-tu de la situation de la contrée dans laquelle tu te trouves ? Storybrooke ? En effet, ça n’a rien avoir avec Wonderland, et c’est ça qui est excitant. De nouvelles têtes, de nouvelles choses, avec lesquels je me suis habituée en plus ! Les Crêpes de la Grany ! Les Habits originales que je retrouve dans mon dressing, tout est une véritable découverte.

Mais c’était au début, quand j’ai retrouvé mon passé et mes souvenirs, bien sûr, j’y ai créé mon petit cocon mais mes racines me manquent assez pour que je passe plus de trois jours à recréer l’atmosphère de mon chez-moi, dans cet « appartement » comme ils appellent sa ici. La magie des lieux n’est plus aussi pétillante. Heureusement que je me suis habituée avec quelques rituels, comme aller manger des crêpes le dimanche, aller au cinéma. M’occuper de mon petit manège à Thé. Car oui sans le vouloir, je me suis reconstruit une vie ici, seule mais c’est MA vie, et je peux la gérer comme je le désire, enfin, sans parler des « vilains » qui s’incrustent dans le décor un jour par-ci par-là ! Mais je m’atèle pas comme les autres à vouloir sauver le monde, de toute façon faut bien mourir de quelque chose non ? Alors autant vivre sa vie à fond.

▻ En quoi la situation actuelle affecte-t-elle ton existence ? Pour dire vrai. Au début, je pensais comme les autres ne pas pouvoir sortir de ce carrousel de mauvais sort, mais je me suis dis….. Pourquoi pleurnicher, je suis plutôt bien ici. De toute façon, il y a rien qui m’attend dans l’autre monde. Après le levé du sort de Régina, j’avais une certaine haine, je l’avoue, mais à quoi ça m’aurait servie de Cracher du venin sur ce qu’il s’est passé ? C’est passé le mot est claire non ? Maintenant, j’ai plus qu’à continuer, et si d’aventure je devais repartir, alors c’est que je le devais ! Pour le moment, je vais profiter de ce qui se passe, ce qui se trouve et ce que je peux faire !

▻ As-tu choisi un camp ? Lequel et pourquoi ? Un camp ? Par ce que c’est obligé ? Quel camp ? Si y en a un pour les licornes, je suis d’accord, mais à quoi bon choisir un camp et s’enfermer dans un groupe. Il vaut mieux picoré là ou c’est plus agréable non ?

▻ Est-ce que tu sais utiliser la magie ? La magie, pas vraiment, mais je sais changer la couleur de mes cheveux sans utiliser la magie ou des solutions chimiques. Je sais faire pousser des plantes qui peuvent parler si je le fais correctement. Ce n'est pas de la magie, mais de l’alchimie chéri(e).






Toi derrière l'écran.

▻ Pseudo : Hime.
▻ Code du règlement : code OK par la reine des reines
▻ A quelle fréquence penses-tu mettre ton nez dans le livre de contes ? Je peux passer tout les soirs faire un coucou, mais en tant que RP pure et dure seulement pendant mes jours de repos (oui je travail XD) .
▻ Comment as-tu connu le forum? Qu'en penses-tu? Une idée pour l'améliorer ? Je l’ai connu dans l’annuaire des forums, il m’a tout de suite attiré alors vous en convenez qu’il me plait, donc mon jugement va être faussé sur sa jolie tête.
▻ Souhaites-tu un parrain/une marraine ? Seulement si elle ou il m’offre des glaces et des peluches loutre à chaque fois qu’il/elle me voit ! (Sinon, non je ne pense pas en avoir besoin ♥).

Code:
CODE POUR L'AVATAR A FAIRE EN FONCTION DU BOTTIN
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 9:35

I was...
I'm peeling the skin off my face
'Cause I really hate being safe



«  Mon Petit lièvre rose? N’oublie pas que tu es unique, et irremplaçable »
« Je sais maman ! »
« Et ça veut dire quoi ? »
« Que je suis Parfaite comme je suis ! »
«  Bien...Tu veux bien jouer notre chanson un peu moi ?»

Le début de cette histoire ne sera donc raconté qu'à partir de paroles que l'on m'a dites et que j’ai entendues. Car ce n'est pas elle qui vous racontera tout cela. Elle n’aime pas parler du passé, ça ne ça ne changera pas ce qu’il s’est passé. Rozen est née un jour d’été. Elle a grandi dans une maison jusqu’à ses 12 ans, entourée de parents. À mère Herboriste, et son père collectionneur d’objets anciens. Ils tenaient une boutique de curiosités. Sa mère elle passait le plus clair de son temps dans sa serre ou elle chouchoutait ses fleurs et ses plantes plus incroyables les une que les autres. Mais tout n’était pas rose et pailleté, il faut bien un drame dans toutes les bonnes histoires. Sa délicieuse mère était atteinte d’une maladie qui touchait son cœur. Mais la famille March était du genre à toujours voir le verre à moitié plein. Le bon côté des choses, ou pour d’autre ils se voilaient la face comme personne. Et la petite March elle….Avait une capacité de s’envoler dans des rêves impressionnants pour ne pas regarder la vérité en face.

Donc revenons en à Rozen, malgré ce que vous croyez ce n'est pas une histoire sordide ou les parents sans coeur qui ont lâchement abandonné leur bambin. À 12 ans ce qu’il devait arriver arriva. La mère de famille si douce et aimante quitte ce monde à cause du démon nommée maladie. Son cœur s’affaiblissait de jour en jour et le drame arriva en une nuit, personne autour d’elle n’arrivait à lui expliquer clairement ce qu’il s’était passé mais une chose revenait. « Elle n’a pas souffert » comment pouvait-il le savoir ? Elle ne comprend pas qu’on puisse ressentir ce que les autres ressentent pour en donner un diagnostique si précis. M’enfin, la famille c’était déjà bien préparé à cet événement. Oui vous vous dites que ce n’est pas possible de se préparer pour une mort, mais si…. Je peux vous dire qu’ils se sont organisés, Rozen a été conditionnée pour surmonter la mort de sa mère. Enterrement, deuil, hypocrisie des voisins, donations de certain. De la pitié d’autres. Bref, un passage noir et flottant de cette histoire.  Débrouillarde, Autonome, Responsable, les piliers qui sont enseignés aux seins de ces murs sentant l'humidité. Mais évidemment Rozen se projetait sur un autre avenir que servir des cul bénis du lever au coucher du soleil. Elle voulait se défaire de cette vie monotone. Trouver des couleurs exaucées ses rêves les plus fous ! Elle veut de l'action, de l'aventure et surtout être maître de son propre destin. Classique me direz-vous. Mais elle ne voulait pas être le héros de ces dames, ou sauver des orphelins, elle est trop égoïste pour ça, non elle veut être elle-même et être connue et reconnue pour ça. Elle n'avait aucune limite, sauf celui de s’affranchir de son statut d'orpheline.


Les jours passent et ne se ressemblent pas, quelque chose s’était brisé dans cette famille de bisounours. En effet, le père semble distant, épuisé, tracassé, et surtout absent. Venant même à lever la voix sur sa petite perle, sa fille unique, le portrait de sa femme. Pour s’évader, Rozen joue inlassablement la berceuse que sa mère aimait tant au violon. Un instrument qu’elle adule littéralement, elle ne sort jamais sans, au lieu d’avoir un animal de compagnie. Rozen à un violon, il s’appelle Oscar d’ailleurs, donc ne soyez pas choqué si elle prononce ce prénom devant vous. Bref, nous voilà un jeudi soir ou tout semblait calme, les oiseaux chantaient, les feuilles bougeaient au gré du vent, les …..Bref il faisait beau ! La jeune fille s’amusait à parler aux fleurs de sa mère pensant que cela aurait un impact sur leur croissance, après tout elle a bien vue sa mère le faire ! Oscar à côté d’elle, elle vit une journée typiquement ennuyeuse de son jeune age. Quand tout se fige, comme si le temps lui-même stoppait son cours et regardait ce qu’il se passait. La maison tremble de tous ses murs et un horrifiant grondement fait bouillonner le sol. Tétanisé, c’est le mot. La jeune Rozen fixe la maison comme elle fixerait une image, sans comprendre ni pouvoir bouger, elle voit un ….Une chose dont elle ne pourrait donner un nom pour le qualifier que par un simple « monstre » sortir de la battisse par la porte-fenêtre en brisant les verres de la porte et la porte en elle-même, le mur aussi si on regarde bien tant elle est imposante et …..Baveuse, oui c’est dans ces moments-là qu’on s’attache à des détails puérils comme un grain de beauté, la couleur des yeux ou une gueule dégoulinante de bave. Une gueule oui.

Le temps recommence comme un carrousel qui redémarre, durement, mais l’élan est là. « Papa ? » C’est la seule chose que son cerveau a pu connecter pour faire marcher la robotique de ses mouvements mécanique. Droite, impassible et pale, elle s’avance vers la maison pour retrouver son géniteur. Passant les briques éparpillées, les morceaux de verre, elle ne s’attarde même pas sur l’intérieur dévasté, comme si une bombe avait explosé dans la maison. Les meubles écrasés, les tableaux détruits, les tapisseries déchirés. Rien n’intercepte son regard, son but était précis, le retrouver. « Papa ? » Elle connaissait ses habitudes, et cette porte quelle n’avait sous aucun prétexte le droit de franchir. Il n’avait jamais été aussi vindicatif que lorsqu’il lui a fait comprendre il y à 10 mois de ne franchir le seuil de cette porte pour descendre au sous-sol. Elle s’était même imaginé un moment qu’il y avait un autre monde la dessous à force d’entendre des bruits suspects mais son père avait cette persuasion de faire croire à s’importe qui, ce qu’il voulait. Et notamment sur sa fille qui boit littéralement ses paroles comme du petit-lait. M’enfin, elle se retrouve devant cette porte et hésite enfin par son propre chef et non par la mécanique de son cerveau de ne pas descendre, mais il le fallait, ce qu’il venait de se passer prenait enfin forme dans sa logique intellectuel, et ce quelle à refoulé subitement commence à l’envahir. La peur, l’angoisse, les questions enfin un beau mélange explosif. « PAPA !!! » déboulant les escaliers, elle le cherche du regard, il ne pouvait pas être loin, enfin, elle l’espère, elle espère surtout et enfin que cette chose ne lui est rien faite.

« Rozen Dolores March ne t’approche pas….S’il te plaît…. » Le prénom et le second…. Les seuls moments où elle y avait droit, c’est lors d’une punition ou d’une discussion sérieuse. Sous le coup de ses paroles, elle n’ose plus avancer comme une bonne petite fille qu’elle a été élevée. « Q….Pourquoi ? »  Un silence pesant et impressionnent long se pose entre eux. « Remonte s’il te plaît. » baissant les yeux, elle n’arrivait à voir qu’une simple silhouette, ne voulant pas aggraver les choses, elle s’écarte « tu sais que je t’aime mon petit lièvre, alors remonte et n’oublie pas que tu n’es pas seule d’accord ? On sera toujours là » qu’est-ce que c’est cette phrase toute graduée de morosité ?. « Pa… » N’ayant pas le temps de finir son mot, elle se voit affublée d’un « TU VAS MONTER OUI!! DEPECHE TOI ! » Elle ne demande pas son reste et remonte aussi vite que la poussière qui l’entoure. Le pied sur le pas de la porte, elle se fige de nouveau, cette sensation ou tout s’arrête autour d’elle recommence, déclenché par ce coup de fusil qui lui déchire les oreilles et le corps. Elle ne comprend pas ce qu’il se passe alors que son corps lui réagit en circonstance, affalée dans les escaliers, elle n’arrive plus a sortir une seule syllabe, aucune expression, elle avait enclenché son mode robot de nouveau. Deux fois en même pas une heure, son cerveau ne pouvait pas assimiler tout ce qu’il se passe en si peu de temps. Ses jambes tremblent comme une feuille, ses mains s’agrippent au plancher et son cœur bat la chamade. Elle a besoin de temps pour se reprendre, mais pas assez pour rester seule….. Avec tout ce bazar et ce bruit les alentours ont vite été alertés. En fait, c’est surtout les gardes qui la sortent de sa torpeur, il se trouve que bien deux heures sont passées depuis le coup de feu qu’elle a entendu.

« IL EST SORTIT DE CETTE MAISON !! »  Les cris s’intensifient, les bruits de pierres aussi, relevée comme une vulgaire poupée de chiffon elle regarde d’un demi-œil son marionnettiste. Il comprend vite quelle n’est pas tout à fait dans l’état de répondre à quoi que ce soit. Prise comme une princesse, pour la première fois, elle n’en profite pas d’un seul instant, dans un état second son environnement se met à flotter comme dans un rêve, les gens son défigurés par leur peur, leur pleures, leur détresse. Le quartier ne ressemble plus vraiment à ce qu'elle à connu. De la fumée, des pierres, ici aussi un désordre sans nom. Mise assise sur un muret l’homme de garde essai encore une fois de lui parler mais tout ce qu’il reçu comme réponse « Au moins la maison n’est pas si moche qu’ici ! » Riant amusée par sa pseudo réplique marrante, le regard de l’homme est tout sauf compréhensif. Soupirant, il comprend qu’il n’aura rien venant de cette gamine perdue. En effet, vous l’aurez compris, ce monstre débarqué de nulle part était passée par là. En détruisant quelques maisons, magasins sur son passage. Apportée dans un Orphelinat, elle est prise en charge, car oui, on ne devient pas autonome des l’âge de 12 ans. C’est un conte, mais restons réaliste.

Une semaine, deux, trois, un mois, deux. C’est difficile pour la jeune fille de se remettre sur pied, elle continue à croire à une mauvaise blague et qu’un jour son père va sortir d’un coin en sautillant avec le mot « surpris » sur les lèvres. Une blague de mauvais goût, mais elle s’en contentera. Les femmes du pensionnat avaient beau lui expliquer avec des mots pas trop violents que ce n’est pas une mauvaise farce, que la vérité est plus triste qu'elle ne le croit. Mais rien à faire, elle continue de se voiler la face comme on lui a toujours appris. Il lui fallait un choc pour qu'elle comprenne enfin sa condition et prendre son avenir en main. Pour ce faire, le directeur de ce pensionnat la prend par la main et la ramène sur les décombres de sa maison. Rien n’avait bougé, mise à part le toit qui s’est écroulé et les marques de calcination sur les murs, un incendie ?. Devant cette image, le black-out total, avant un retour en arrière furieusement désagréable. La bête, son père décidé, le coup de feu et plus rien. Enfin elle repense à ce second enterrement. Son père la quitté aussi, elle n’a pas vu son corps, elle se rappelle juste des flammes qui entourait sa maison alors qu’on la guidait vers l’orphelinat.

« Tu te souviens de ce qu’il s’est passé ? » Un moment s’échappe puis elle hoche la tête. Son esprit prend enfin le courage de tout assembler pour mettre le puzzle en place. « Une bête, un …..Gros chien monstrueux est sortie de la maison, je ne sais pas d’où il venait, mais je suis certaine qu’il venait de mon sous-sol même si je ne peux pas vous expliquer comment il est arrivé ici. J’ai voulu rejoindre mon père mais il a refusé de me voir, et je ne l’ai pas vue physiquement, juste sa voix qui m'a rejeté avant de me dire qu’il serait toujours là….. Il m’a ordonné de remonter et ….Le coup de feu….. Il y a eu un coup de feu……..UN COUP DE FEU !!!!!! IL A TIRE !!!!!! IL EST MORTTTTTT» son souffle s’accélère, son cœur aussi, des sueurs lui coulent sur le front, son corps tremble, la réalité vient de lui donner une violente gifle au visage. Son père est mort, en ce suicidant, elle en est sure. Les larmes coulent enfin, et ne s’arrêtent pas, la douleur jaillit comme un volcan et les cries expulses sa souffrance et cette réalité quelle ne veut pas ! Ce n’est pas son monde, ce n’est pas ce qu’elle a envie ! Voyant sa réaction le directeur la ramène pour ne pas quelle sombre encore plus. Isolée depuis son arrivé elle reste enfermée dans sa chambre. La laissant se calmer les employeurs et les enfants évitent grandement de passer devant sa chambre. Elle repense sans cesse à cette journée, elle ne concevait pas de rester dans le flou, de ne pas savoir ce qu’il s’est passé pour que son père en arrive là.

Il est 22h, les autres son couchés et les gardes d’enfants sont dans leur chambre. Une sacoche elle retourne sur le lieu de son domicile pour comprendre et trouver de quoi répondre à ses questions. Les gens ne s’aventurent pas sur des décombres, mais elle ne réfléchit pas vraiment à cet instant. Malheureusement elle ne trouve pas grand-chose, ce sont vraiment des décombres. Mais à ce moment elle se rappelle que son sous-sol avait une ouverture plus loin dans le jardin pour sortir en cas de tempête. Courant comme un Lièvre, elle se retrouve devant les portes de l’escalier sous terrain, elle s’engouffre et se guide avec sa petite lampe à huile. Enfin une éclaircis, elle rejoint ce fameux sous sol où elle a quitté son père dans d’obscures raisons. Bizarrement elle n’ose plus avancer, elle entend encore son père qui lui somme de remonter. Sa voix raisonne dans sa tête comme s’il était là. Ses jambes se mettent à trembler. Mais pour la première fois elle prend sur elle et avance d’un pas décidé. Entrant enfin dans le jardin secret de son père elle reste de nues en voyant ce qu’il lui cachait. Entre les murs calcinés et les meubles brisés des inscriptions quelle n’avait encore jamais vu. Des notes avec l’écriture de son père. Des formes et des signes qui se mélangeaient. Elle se prend les pieds dans une poutre qui avait chuté, en tombant elle fait se renverser un petit meuble qui s’étale devant elle et régurgite des feuilles volantes incompréhensibles, et un calepin tout de cuire relié. Les initiales de G M y étaient inscrites dans le cuire de la couverture. Gideon March, le paternel de Rozen.

Elle le prend comme une voleuse, c’était à son père adoré alors quoi que se soit elle le garde pour elle. Malheureusement en tombant la petite armoire, elle a renforcé l’effritement des murs, et le poids des décombres commence à ce faire sentir. Pour sa sécurité, elle décide de quitter le dernier lieu qui la rattache à sa famille. Après tout ce qu’elle  a vu elle devait se reposer et vider son esprit. Rentrant à l’orphelinat elle pose ce calepin sous son matelas ou personne ne viendra le chercher. Prenant son violon, car oui lors de l’incident elle était dehors avec son meilleur ami Oscar, donc lui était sain et sauf de cette journée particulière. Ils lui ont ramené lorsqu’elle a intégré l’orphelinat. Allant dans le grenier pour ne déranger personne et surtout ne pas se faire attraper par les surveillantes elle commence à jouer pour se vider l’esprit. C’est comme cela qu'elle se remémore ses plus beaux souvenirs. Plus de trois heures après elle va s’écrouler dans son lit épuisé. Le lendemain, elle va voir le directeur avec son manuscrit, peu être pourra-t-il l’aider dans ses recherches, lui non plus ne comprend pas ce qu’il y a de mentionné. Mais il l’aiguille vers la bibliothèque de la ville, une sublime bibliothèque richement fournis.

Et avec de la chance tirée de dessous les fagots, elle trouve une collection de livres. 6 pour être exacte, qui parle de ce que son père semble étudier en cachette dans son sous-sol. Alchimie. C’est le mot donné à cette science obscure et oublié que son paternel semble connaître et pratiquer. Sa curiosité piquée à vif elle commence à se plonger dans ses bouquins jours après jour, mois après mois. Vive, perspicace, logique, elle commence à marcher sur les pas de son père et comprendre ce qu’il en est de cette science aux lois très simples. En fait il n’y en à qu’une véritable et suprême,  c'est la loi fondamentale de l'échange équivalent. Une chose pour une autre, une pierre pour une autre, une vie pour une autre…. Elle devait en savoir plus. En approfondissant ses recherches elle retrouve les symboles qui étaient inscrits sur les murs du sous-sol, ceux d’une transmutation humaine. Il était dit que celui qui maîtrisait les bases de l’alchimie pouvait en trouvant la pierre philosophale donnée la vie à un corps inanimé, donc ramener quelqu’un a la vie par exemple. Il ne fallait pas dix ans pour qu'elle s’imagine le pire. Son père voulait-il ramener sa mère à la vie avec cette …Méthode ? La bête qui est sortie de chez eux venait-il de ses expériences ? Une chimère, comme il l’on décrit dans un précédent bouquin. Les choses commençaient à s’éclaircir à fur et à mesure.  Son excitation intellectuelle s’échauffait au long des années qui s’écoulent. Voilà maintenant 3 ans qu’elle se penche sur les écrits de son père.

Avec la générosité du directeur de l’orphelinat elle n’a pas eu à se forcer pour avoir du temps libre pour ses recherches. Mais la liste des bouquins touchant à ce domaine venait de prendre fin, malheureusement sa soif de connaissance lui ne c’est pas estompé. « Pourquoi tu ne retrouves pas la suite de la collection ? » En effet dans l’index du dernier bouquin il mentionne 4 autres livres qui terminent la collection. Mais où les trouver ? « S’ils ne sont pas ici, c’est que Wonderland ne les ont pas acquis. » Toujours aussi cohérent ce directeur, en effet s'ils ne sont pas dans cette grande bibliothèque, c’est qu’ils ne sont pas à Wonderland, ce qui veut dire pour finir qu’ils doivent se trouver dans les autres royaumes ! Il ne fallait pas plus pour que l’adolescente de 17 ans fasse ses bagages et décide de trouver un moyen pour quitter Wonderland. Dans la chance qui la poursuit elle a eu une mère Botaniste, ne l’oubliez pas. Et la pousse de plante n’était pas un secret pour elle, tout comme la pousse des haricots magiques. Croisant fortement les doigts, elle se rend à l’ancienne serre de celle-ci dans l’espoir de trouver des haricots qui auraient pu survivre. Après ses années d’abandons. La chance commence à s’essouffler elle ne retrouve que des plantes grillées par le soleil. Des meubles rongés par la rouille et des conserves. Des conserves ?  Pourquoi des conserves dans une serre ?. En regardant de plus près ce ne sont pas des conserves, mais des bocaux sous cloche. Des boutures, des petites plantes qu'elle testait. Elle reconnaît la bouture de la plante des haricots magiques. Mais celle-ci n’est pas prête à donner de haricots en deux minutes.

Mais elle ne perd pas espoir, elle ne part pas les mains vides ni vides d’idée, elle avait prévu le coup, comme le coût de son voyage. Les rumeurs étaient de bon train dans le centre-ville de Wonderland comme quoi un chapelier avait créé un chapeau magique avec la capacité de transporter les gens d’un pays à l’autre. Elle avait sa roue de secours, et aussi son paiement. Un voyage contre une plante de haricot magique, il serait fou de ne pas accepter ! La loi de l’échange équivalent peut aussi servir dans la vie de tous les jours. La preuve, la chance d’avoir une plante pareille ne faisait qu’enjouer ce Chapelier. Après quelques jours c’est lui qui revint la voir pour accepter le marché, c’est ainsi qu’en échange de la plante magique elle obtient un aller sans retour au pays de la forêt enchanté. Elle ne regarde pas derrière elle, elle n’apporte avec elle que son violon, son calepin, de quoi manger et se réchauffer la nuit. C’est maigre économie en poches quelle a récupéré après la mort de ses deux parents, elle arpente à présent la foret enchanté du haut de ses 17 ans. Elle avait un but précis trouvé la suite de la collection de livres. Et ce n’est qu’après une bonne année de recherche sans réponse quelle tombe nez à nez avec une vielle femme qui lui conte l’existence d’une immense bibliothèque dans un château abandonné. En échange du lieu où se trouve cette bibliothèque elle voulait que Rozen lui ramène un collier qui s’y trouverait selon elle.

Elle accepte après tout une mamie ne peut pas la mettre en danger inutilement….Hein ? Ce n’est pas vrai ? Le lieu en poche elle décide d’aller voir son seul indice depuis un an à errer dans toute cette verdure trop verte -à son goût ça manque de couleur- à monnayer sa musique contre de l’argent. Bref, elle se rend comme décrite par la vielle femme devant ce château, en effet il semblait vide de vivants, pourtant il n’avait pas l’air si abîme par le temps. M’enfin ce n'est pas son souci pour le moment elle veut mettre la main sur au moins l’un des tomes de cette collection. Passant par l’entrée elle n’est pas une voleuse, elle ne sait pas comment cambrioler il ne faut pas abuser. Elle reste quand même discrète. Bibliothèque, bibliothèque ….. « Bonsoir ! » Son sang ne fait qu’un tour quand elle voit apparaître un homme….Doré ! Oui, il avait la peau qui brillait, ce qui était plutôt original « je peux savoir ce que tu fais chez moi ? » Écarquillant les yeux elle ne sait pas trop quoi répondre, elle vient d’entrer chez quelqu’un sans son accord. Elle a toutes les fautes. « Je …Cherche une collection de livres, on m'a dit qu’elle pourrait se trouver ici…. Je ne savais pas que le château était habité » l’homme souri et par ses mimiques, il continue son dialogue « et est ce une raison pour voler les gens ? » En toute logique non, mais à ce moment précis, elle n’avait rien volé !
« Je n'ai rien volé pour le moment ! »      
« Oui mais c’est ce que tu comptais faire n’est ce pas ? »
« C’est une façon de voir les choses… »
« Je n’aime pas les voleurs »
« Moi non plus à vrai dire »
« Donc nous sommes d’accord, et sais-tu ce que j’aime faire au voleur ? »
« Leur faire la morale et les laisser partir s’ils n’ont rien volé ? »
« Tu es rigolote je dois le dire, alors je te laisse choisir ….Qu’elle est ton animal préféré ? »
« Pourquoi ? Vous allez m’en offrir un ? »
« Non, j’ai juste décidé de ne pas te tuer, à la place, je vais te transformer en animal »
« C’est ….Charmant de votre part, mais j’ai le choix de rester humaine ? »
« Ne joue pas avec ma patience petite, je pourrais très bien te couper la langue et te faire disparaître. »

Choquée elle se met à courir de peur vers la sortie, mais il ne fallait pas se moquer de ce …..Sorcier, il réapparaît aussi vite que tout à l’heure devant elle avec un air plutôt menaçant. Ce n’était pas bon. Elle comprend qu'elle n’a pas vraiment d’issue, et dans sa logique comportementale, elle répond. « UN LIEVRE !..... Un petit lièvre…..Je….J’aime les lièvres ». Ricanant l’homme tourne le poignet et englobe la jeune fille d’un voile mauve. « Tu ne vas pas le regretter ! »  En effet elle a été changée en lièvre comme elle l’avait demandé….. Une punition bien amère.  
                   

Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 9:35

I am...
The normals, they make me afraid
The crazies, they make me feel sane



Nous voici enfin au moment fatidique où l’histoire bascule à Storybrooke, en effet étant changée en vulgaire mais adorable petit lièvre brun chez le propriétaire de ce château. Elle n’a pas vraiment souvenir de ce qu’il c’est passé, et pour être honnête il n’a pas dû se passer beaucoup de chose du haut de ses 45 cm ! Elle n’a pas était grillée à la broche, ni même vécu des aventures à vous couper le souffle. À part peu être croiser les bras réconfortant d’une jolie dame qui s’est retrouvée ici aussi par mégarde ? M’enfin, à cause de la malédiction de La reine Regina, elle fut transportée comme les autres sans le demander dans cette ville créée de toute pièce pour les personnages de conte.  Bien que cela s’appelle une malédiction, ce fut un enchantement pour la demoiselle qui retrouva sa forme humaine pour l’occasion. Intégrée comme tout le monde dans cette vie de papier glacé, elle fut installée comme gérante d’un petit bar à thé excentrique et rose poudrée. Des décorations enfantines de la vaisselle en porcelaine couverte de motifs floraux. Des poupées de collection sur les étagères. L’ensemble était plutôt harmonieux et cocasse, elle eut l’appartement à l’étage pour loger comme une vrai citoyenne du monde sans magie.

Elle avait un balcon directement sur le toit qui lui était privatif, ainsi qu’une serre à l’extérieur de la ville pour y faire pousser ses herbes, thés et fruits pour ses arômes de thé tout naturel et au goût tellement raffiné. Myrtilles, romarin, jasmin, menthe, framboise, thé blanc. Ce qui est pourtant étonnant qu’ils poussent aussi bien dans un climat pareil, mais elle doit avoir la main verte comme sa chère mère, qui d’ailleurs dans ses souvenirs brodés de toutes pièces est décédée à l’hôpital de la ville. Tout comme son père victime d’un accident de voiture. Bref tout va bien dans le meilleur des mondes. Seulement au moment ou Cette Sauveuse lève le charme, c’est un violent retour en arrière qui s’effectue dans son petit cerveau. Wonderland, la bête, L’alchimie, Le pensionnat, Le voyage pour trouver ses livres, les recherchent pour son père. Le voyage dans la forêt enchantée et enfin la rencontre avec cet homme bizarre qui stoppa son parcours sous le prétexte qu’elle aurait pu le voler en la transformant en lièvre. Elle la encore de travers d’ailleurs, et elle ne va pas se gêner de le faire comprendre si elle recroise cet homme parmi les habitants de Storybrooke ! Enfin bref, pour le moment elle voit l’effervescence de tous face à la lever de la malédiction et l’envie de beaucoup de retourner au pays des contes de fées.

Elle n’est pas dans le même délire que la plupart de ses gens, elle n’a pas de famille sur qui se raccrocher là-bas, puis la vie n’est pas si terrible ici, bien que pour les êtres magiques la magie en elle-même n’est pas si imposante que dans le monde des contes. Mais sachant que la jeune demoiselle n’y touche pas elle s’en fiche royalement. Elle se laisse guider par les jours qui passent et les nouvelles qui arrivent au compte goutte à Storybrooke en continuant à servir du thé. Entonnement, elle trouve que la population semble plus étendue que ce qu’elle croyait. Surtout que beaucoup d’entre eux ont gardé leurs habitudes et leurs vêtements originels. En croisant certaines personnes, en servant des visages qu’elle n’avaient encore jamais vue elle comprend qu’ils ne provenaient même pas de conte mais de la vraie vie de ce monde, de villes quelle n’a vu qu’en film ou à la télé. Sa curiosité est piquée à vif, elle veut connaître et apprendre ce qu’il y a au-delà de ce foutu panneaux de fin de ville. Mais plusieurs fois elle s’est fait reprendre. En écoutant les « ont dits » elle apprend stupéfaite que certains de ses gens sont arrivés par leur propre chef, d’une envie qu’ils ne se l’expliquent pas. Et pour les autres, les vrais personnages, elle se retrouve béate en sachant que c’est le même chapelier qui la envoyée dans la forêt enchantée qui les envoient en contingent massif ici…… Une vraie déferlante de personne que beaucoup trouvent suspect et menaçant de son point de vue. Mais pour être franche c’est assez agréable de voir de nouvelles têtes !


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 9:57

Bienvenue ^^ et bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 10:54

Merci bien Peter♡
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 517
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 12:26

Hello  à toi ! Très original comme choix d'avatar en tout cas. Donc bienvenu à toi, comme aucun de mes collègues ne semble être passé par là je me permets de te servir le petit blabla du staff : Tu as donc une semaine pour réaliser ta fiche. Si besoin tu peux demander jusqu'à trois délais de une semaine chacun. Si tu as des questions ou des petites contrariétés n'hésite pas. Il y a toujours un membre du staff dans le coin !

_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Louise Lemire

▻ Messages : 173
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 17:53

Bienvenue ! Hâte de voir ce que lièvre va donner

En tout Melanie Martinez j'adore amour3
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 985
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 17:58

Bienvenue parmis nous ^^
J'aime les nouveaux membres à wonderland amour3
Je lirais ta fiche avec plaisir mon petit lapin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Lun 23 Jan - 18:23

merci a vous trois mes demoiselles et le bon Robin, au plaisir de vous croiser au détour d'un RP.

Chloée ♥ CHLOEEEEEEEEE *tousse* on se fait une couleur ensemble!

Ma chère Reine blanche ~ Au plaisir de boire du thé avec vous ! Je viens de finir la partie avant la malédiction, malheureusement nous ne nous sommes pas croisées durant mon histoire. Mais on pourra toujours se rattraper ♥
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1527
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Mar 24 Jan - 0:32

Bienvenue officiellement, très chère amour3 Voilà un personnage qui promet et je plussoie l'avatar !

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Mar 24 Jan - 17:41

Merci Ma Reine ♥ Au plaisir de rp avec toi en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 181
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Mer 25 Jan - 12:10

Bienvenue, je trouve ton idée de personnage trop trop génial!
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Storybook

▻ Messages : 275
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Mer 25 Jan - 12:23

Congratulations
Que la couleur soit !

Bravo mon petit lapin ! amour3 Tu vas faire concurrence à Granny avec ton bar à thés

Et voilà tous tes efforts ont payé, tu fais à présent partie de notre petite communauté, il y a plusieurs choses qui pourraient t'être utiles afin de devenir le padawan parfait. Tout d'abord tu peux aller ouvrir une fiche de liens afin de connaitre tes camarades ou au contraire tes ennemies du monde. Pour regrouper tes petites aventure tu pourras créer ta fiche de sujets
Si tu as besoin d'une maison ou de toute autre lieu, tu peux très bien en faire la demande par ici.

Voila, maintenant tu connais les clés d'un bon démarrage pour les jeunes padawans. Bon jeu à toi !

Revenir en haut Aller en bas
http://storybook-chronicles.forumactif.com

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 517
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Jeu 26 Jan - 19:10

Moi c'est la coiffure que je trouve trop génial bounce

_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Jeu 26 Jan - 19:54

-je ne sais pas si j'ai le droit de répondre dsl d'avance-
Merci pour la validation ♥
Belle : Tes choute, vivement qu'on se croise en rp pour te faire des léchages de joue.
Robin : Mes cheveux? Ils ont rien de spéciaux, c'est vous qui êtes bizarres à n'avoir que des cheveux unicolore!!!!!!!

FIN♥
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1527
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Jeu 26 Jan - 20:16

Bien sûr que tu as le droit, c'est pas une dictature ici

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 517
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Jeu 26 Jan - 21:41

Ils sont poivre sel les miens C'est presque bicolore ça non ? !
Donne moi le nom de ton coiffeur darling ! Soyons fous !

_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Ven 27 Jan - 15:11

Une coiffure by moi. Tu es intéressé ? Tu veux changer de vie de cheveux? Appel moi et je te fais un prix si tu me laisse jouer avec ton arc!
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 517
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Ven 27 Jan - 17:05

et mes flèches sourcil2

_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 541
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Ven 27 Jan - 18:04

Non je veux essayer de lancer des spatules
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 709
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   Ven 27 Jan - 22:02

pas sûr moi j'espère pale

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”   

Revenir en haut Aller en bas
 
R O Z E N “You like me best when I'm off my rocker”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Dévorer les chapitres :: Chapitre 1: se présenter :: Présentations validées-
Sauter vers: