AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Do you believe in ghosts ?
Do you believe in ghosts ?
avatar
Hayden L. Ravenswood

▻ Messages : 277
▻ Date d'inscription : 04/06/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)   Dim 24 Sep - 20:53

Dans l'antre de la Méduse
Hayden & Neïlina

Qu’il était bon de se laisser aller à des plaisirs coupables après une rude journée de travail ! Le club du Libertease faisait partie de mes refuge favoris ; un lieu où je pouvais me laisser aller à tous les délices sans en ressentir la moindre culpabilité. L’alcool coulant à flot, les magnifiques danseuses et danseurs se trémoussant avec sensualité devant mes yeux émerveillés, les nuits délicieuses passées dans les bras d’artistes ou d’habitués… c’était pour moi un véritable Paradis ! Il me permettait d’oublier le temps d’une soirée la monotonie de mon quotidien et de me plonger dans les plus doux de mes souvenirs du Monde des Contes ! Ce n’est pas que mon travail ne m’intéressait pas, loin de là même… mais j’avais besoin de cette forte dose d’adrénaline qui me manquait tant. J’enviais cette époque heureuse où travaillant aux côtés d’Absolem, je mettais mon nez dans les plus sordides des affaires louches ; le commerce de la drogue ou de la chair, les jeux de hasard et j’en passe.

Désormais seul, il m’était souvent arrivé de rêver de retrouver l’homme d’affaire que j’avais laissé derrière moi au profit du scientifique. Je n’étais d’ailleurs le seul dont l’idée avait traversé l’esprit puisque James me l’avait suggéré plusieurs fois avec toute la malice dont il pouvait faire preuve. Je n’avais cependant jamais sauté le pas… attendant peut-être la bonne opportunité pour réellement me lancer ? Ou est-ce que j’avais peur de revoir l’autre taré ressurgir de mon esprit tortueux pour se livrer à toutes sortes de bassesses ?

Pour le moment, je demeurerais aux yeux de tous, l’humble chef du service de psychiatrie de l’hôpital de Storybrooke. Mon travail était passionnant. Il me permettait de plonger au plus profond des méandres de l’esprit humain pour en extraire toutes les merveilles et les fragilités. C’était un délice à nul autre pareil ! Cependant, cette profession était également très astreignante. Passer des journées à écouter les problèmes de chacun ou trouver le traitement le plus approprié pour mes patients était une grande responsabilité et demandait beaucoup d’engagement et de patience… des qualités qui n’étaient plus forcément mon fort ! C’est pourquoi je prenais toujours le temps de me consacrer à moi et à mes passe-temps très variés et revigorants.

Sortant subitement de mes pensées, j’écrasais la cigarette que je venais de terminer. Admirant la façade de mon lieu de perdition favoris, je poussais la porte de l’établissement tout en affichant un rictus séducteur aux coins de mes lèvres. Il me tardait de découvrir les surprises que me réservait cette soirée. Après avoir adressé des sourires ravis auprès de mes anciens camarades de jeu, je portais mon regard vers le bar. J’aperçus alors la magnifique blondinette qu’était la maîtresse des lieux. Tout en sachant qui elle était, je n’avais jamais eu l’occasion de parler avec elle. C’était donc une magnifique occasion pour moi de tenter une approche. Je n’avais pas d’idée particulière de ce que je désirais obtenir de cette discussion. Le hasard ferait peut-être bien les choses…

M’asseyant à ses côtés, je fis signe à la superbe créature rousse aux yeux d’émeraude. Je commandais alors un martini pour commencer, ne me sentant pas l’envie de débuter la soirée avec un cocktail trop exotique. Me tournant alors vers mon interlocutrice, je lui adressais un aimable sourire. « Bonsoir Madame Kramers. Je suis ravi d’avoir enfin l’occasion de vous rencontrer. Il me tardait tant d’avoir enfin l’opportunité de vous féliciter pour la réussite de votre entreprise. Ce club est une véritable merveille ! »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina A. Kramers

▻ Messages : 243
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)   Mer 27 Sep - 22:40

Dans l'antre de la Méduse
Hayden & Neïlina

Mon club, je l’adorais. J’adorais cette vie. J’adorais être considérée comme la reine de la nuit, cette notoriété ainsi que le regard des autres sur ma personne me donnait la plus grande jouissance. Les femmes me haïssaient pour avoir ouvert un lieu de dépravation où leur mari pouvait venir faire leur réunion et se rincer l’oeil sur des choses qu’ils n’auront jamais plus chez eux. Quand bien même ils avaient eu quelques chose de similaire à un moment où à un autre… En mon sens ce club était une second chance pour moi. J’avais tué ma famille adoptive en les immolant dans le feu afin de me venger pour avoir été violé par mon père adoptif. J’avais fui mon pays natal pour l’Amérique et mes pas m’avaient menée jusque dans cette petite ville du main où j’avais retrouvé une vielle tête gâteuse qui m’avait rapidement gonflé, certes. Mais au moins dès que j’avais eu l’âge de m’émancipé je l’avais fait et j’étais devenue strip-teaseuse avant que cet endroit me soit légué. C’était ma maison. Mon bébé, mon joyaux, aussi lorsque je marchais à l’intérieur je le sentais revivre, tout le monde me saluait. Mes employés me craignaient autant qu’ils me respectaient et les hommes ne tentaient même plus de poser une main un peu trop audacieuse sur mon corps. Ils savaient tous que s’ils faisaient cela les représailles contre eux seraient bien trop onéreuse pour qu’ils ne puissent les assumer.

Cette soirée ne dérogeait pas à la règle, le club était bondé de monde, et je m’assurai que tous se passaient pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les numéros se déroulaient bien. Le service battait son plein et ma chaise haute au bar était toujours libre. Après avoir vérifié avec la sécurité que tout était ok, je partais m’asseoir à ma place et commandait mon Cosmopolitain. Naturellement, le serveur fit passer ma commande en priorité et je pouvais sentir d’ici la tension qui émanait de chacun de ses geste lorsqu’il réalisait ma commande. Pourtant je n’étais pas aussi exigeante ! Je demandais seulement à ce que tout sois parfait. Ma commande arriva donc rapidement, et mon employé disparaissait avant même que j’ai pu porter la paille à mes lèvres. Un homme s’asseyait à mes côtés et je le saluais d’un signe de tête, ne sachant pas si c’était un alcoolique notoire, qui allait être un problème ou encore un obsédé qui allait la aussi être un problème ou juste un homme désireux d’avoir une conversation. La dernière option étant naturellement celle qui poserait le moins d’ennuie. Ce dernier engagea la conversation en usant de mon nom et je fronçais les sourcils avant de me retourner vers lui :

« Pardonnez-moi mais nous nous connaissons ? »

Marquant une pause, je le regarder avec plus d’attention avant d’ajouter :

«  Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mon club, mais je crains d’être obligée de vous demander votre nom. »
acidbrain



_________________
nous sommes un
Revenir en haut Aller en bas

Do you believe in ghosts ?
Do you believe in ghosts ?
avatar
Hayden L. Ravenswood

▻ Messages : 277
▻ Date d'inscription : 04/06/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)   Dim 8 Oct - 18:01

Dans l'antre de la Méduse
Hayden & Neïlina

A peine entré au Libertease, je m’étais dirigé vers le bar où se trouvait la jeune patronne de l’établissement. En avançant jusqu’à ma destination, je ne pouvais m’empêcher de m’imprégner de cette ambiance si particulière qui y régnait. C’était si agréable de pouvoir ressentir toute l’excitation réfrénée qui régnait dans ce lieu de perdition. J’observais également avec beaucoup d’amusement ses étincelles de désirs brûler dans les yeux de ces messieurs au fur et à mesure que les demoiselles, et parfois les jeunes hommes, défilaient sur la scène. Pour moi c’était cela le véritable sel de la vie et je me sentais parfaitement à mon aise parmi eux.

Une fois arrivé, j’avais salué la blondinette comme il se devait, en omettant de me présenter convenablement. C’était un moyen pour moi d’attirer son attention et de vérifier si elle était bien disposée à engager la conversation. Méfiant, elle s’interrogea alors sur mon identité. Cela n’avait rien de surprenant. Après tout, je n’étais que l’une de ces pauvres âmes damnées qui se plaisaient à fréquenter fidèlement son club. Je compris donc qu’il me fallait montrer patte blanche avant d’oser pénétrer son univers. Mimant une petite révérence, je la saluais donc un sourire aimable planté sur mes lèvres. « Pardonnez-moi très chère, je manque à tous mes devoirs ! Je me nomme Hayden Ravenswood et je suis l’un de vos clients les plus assidus ! ».

Tout en m’accoudant au bar, je regardais ce qui se passait tout autour de moi. Mon regard balançant sans cesse entre les magnifiques strip-teaseuses et les clients dont l’intention exceptionnelle ne faiblissait pas un seul instant. « Je suis admiratif de votre travail. Il en fallait du courage pour oser ouvrir une telle enseigne dans le petit patelin de Storybrooke ! Les gens sont tellement fermés d’esprit dans cette petite ville ! ». Etrangement, Storybrooke me rapelait la jolie ville de Thunder Mesa dans laquelle j’avais habité lors de ma première vie. Le moindre petit scandale sexuel pouvait entacher à jamais une réputation. C’est pourquoi j’avais toujours dû faire preuve de ruse pour dissimuler mes aventures avec mes maîtresses… quant à mes amants, le secret se devait d’être encore mieux conserver ! En arrivant dans cette ville, je n’avais pu que constater que les mentalités n’étaient pas différentes et cela avait été une immense déception pour moi. « Je ne comprendrais jamais ces personnes trop conservatrices ! J’ai de la peine à concevoir que certaines puissent encore croire au mythe du Prince Charmant qui leur resterait à jamais fidèle… C’est une réalité si contraire à notre nature profonde ! ».

Reportant mon attention vers la patronne, je me tournais en direction du bar et déclarait tout en souriant. « Veuillez me pardonner mes digressions. Cependant je vous avoue qu’une question brûle mes lèvres. Qu’est-ce qui vous a poussée à diriger ce club ? Si vous me trouver trop présomptueux, dites-le moi. Je ne voudrais pas paraître indiscret. »  
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre de la Méduse (PV Neïlina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» [WIP] Dans l'Antre d'Arachné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: Le Libertease-
Sauter vers: