HAPPY ENDINGS CHRONICLES
Besoin d'une raison de nous rejoindre ? Cliquez sur lecture et vous verrez !




 

Partagez|

[FB] Maddening Pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
Jefferson Stewart
▻ Messages : 119
▻ Date d'inscription : 28/10/2017
▻ Localisation : Perdu dans ma tête, mais mon corps doit être à Storybrooke

MessageSujet: [FB] Maddening Pain Jeu 2 Nov - 19:55

J’avais terriblement mal aux doigts, j’avais l’impression qu’ils allaient se mettre à saigner d’une minute à l’autre. Je cousais, coupais, modelais, brodais depuis des heures. Ou étaient-ce des jours ? Je n’aurais su le dire. Mes jambes tremblaient et des larmes de douleur physique et mentale coulaient sur mes joues pour tomber sur le tissu devant moi. Je savais bien que tout cela ne servait à rien. Je n’avais pas de pouvoirs magiques, j’avais hérité mon chapeau de mon maître d’apprentissage. Je ne pouvais pas créer de chapeau magique.

Autour de moi s’élevaient des piles astronomiques de couvre-chefs divers et variés, colorés ou noirs, grands ou petits. Je savais fort bien que le chapeau que j’étais en train de fabriquer allait rejoindre l’une de ces piles. Ce que la Reine de Cœur voulait de moi était impossible. Il devait trouver un moyen de s’enfuir, il le fallait.


« - Grace… ma petite fille… Grace… » me mis-je à murmurer pour me donner du courage.

Je répétai plusieurs fois ces mots, calmant mon rythme cardiaque, apaisant mon âme en pensant au petit visage angélique de mon plus précieux trésor. Je me forçai à me remémorer la voix douce et sage de cette fille qui était tout pour moi. Elle me rappelait tant ma défunte épouse, ma Priscilla. Ah, Priscilla… ses cheveux roux tombant en cascade dans son dos, son rire tandis qu’elle courait à côté de moi pour échapper aux gardes de Camelot, le goût de ses lèvres sur les miennes le jour où nous nous sommes mariés dans la Forêt Enchantée, la chaleur de son corps contre le mien et la douceur de sa peau… pourquoi fallait-il que je la mène à sa perte ? J’aurais dû mourir, ce jour-là, pas elle. Elle était bien plus capable que moi de s’occuper de Grace. Elle était courageuse, sage, impétueuse, douce, bonne et généreuse. Dieux, comme j’avais aimé cette femme ! Comme je l’aimais encore !


« - Chapelier ! La Reine désire s’entretenir avec vous ! » fit une voix dure et autoritaire, me sortant brutalement de ma rêverie et me faisant sursauter.

Je gémis car je m’étais coupé la main en sursautant. Je me bandai la main et passai une écharpe que j’avais confectionnée en vitesse, avant de rejoindre le garde. Ce dernier me saisit par le bras et me tira dans le couloir. Comme si j’allais traîner. La Reine n’était pas connue pour sa patience et perdre la tête une fois avait suffi largement au voyageur entre les mondes.

Le garde m’amena face à Cora et me força à m’agenouiller. Je me mis à trembler et restai dans une position de soumission.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills
▻ Messages : 366
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: [FB] Maddening Pain Lun 13 Nov - 19:23

@Jefferson Stewart a écrit:
Cora commençait de plus en plus à s’impatienter. Elle souhaitait réellement retourner auprès de sa fille, et faire des aller-retours Wonderland-Forêt enchantée à sa guise. Malheureusement, le Wonderland en avait décidé autrement. Alors que la reine de cœur avait réussi à refaire surface dans la vie de sa fille, en lui offrant le cœur de Snow-White, en vain, car ce stupide Henry avait contrecarrer ses plans… Malgré tout, Cora avait prouvé à sa fille qu’elle avait accompli le travail de sa fille d’une vie en une journée…

Enfin, désormais, sa fille lui avait amenée un petit cadeau, en récupérant son père… Jefferson. Surnommé le chapelier fou, à cause du fait qu’il avait perdu la tête, physiquement, grâce à Cora, ainsi que mentalement, grâce à Cora également, aidée par sa chère fille, l’arrachant de force à sa très chère fille.

Jefferson avait désormais la lourde tâche de créer un chapeau identique à celui qui l’avait amené ici, au Wonderland, pour que l’impitoyable reine puisse traverser entre les royaumes. Mais cet idiot n’en était tout simplement pas capable… Après des semaines et des mois de tentatives vaines… LA reine de cœur commençait sérieusement à réfléchir s’il ne fallait mieux pas l’assassiner de main froide.

Elle le fit d’ailleurs appelé, alors qu’elle avait sa louve de compagnie, Freya à ses pieds. Le chapelier, semblant terrorisé s’agenouilla, tremblant comme une feuille. Un sourire sadique s’arracha sur la femme qui fut autrefois meunière. Elle se leva majestueusement, et dit :

« Jefferson. »
Sa voix résonna dans toute la salle d’audience, construite avec la plus rare, la plus chère et la plus belle pierre du Wonderland et décorée des tissus, des objets les plus onéreux et rutilants du Wonderland. Cora pouvait avoir tous les défauts du monde, mais son goût pour le luxe et le soigné ne pouvaient être critiqués.

« Je commence sérieusement à m’impatienter. Cela fait pourtant plusieurs semaines que je t’ai demandé une tâche simple : me fabriquer un chapeau. Tu es chapelier, en quoi est-ce une difficile tâche ? Peut-être que j’en demande trop ? Est-ce que j’en demande trop ? »


Demanda-t-elle à un de ses sujets, s’empressant de répondre que non, l’appelant ma reine.

« C’est bien mon avis. Retournez vous promener jusqu’à que l’on vous sonne. »
Dit-elle agressivement à son pauvre sujet, traumatisé. Elle se retourna vers le cher chapelier, demandant :  « Alors, quel est le problème cette fois-ci ? »



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jefferson Stewart
▻ Messages : 119
▻ Date d'inscription : 28/10/2017
▻ Localisation : Perdu dans ma tête, mais mon corps doit être à Storybrooke

MessageSujet: Re: [FB] Maddening Pain Mar 14 Nov - 1:03

Survivre jusqu’à ce que je trouve un moyen de repartir. C’était ce que j’avais besoin de faire. Survivre. Mais comment faire ça dans un royaume où la Reine pouvait vous arracher le cœur parce qu’elle n’aimait pas la manière dont vous étiez coiffé ? Il fallait être très prudent et toujours choisir ses mots avec soin et prier que la réponse soit la bonne.

Je restai agenouillé, la nuque pliée et visible sous mon écharpe. Je savais que je prenais énormément de risques et que la hache du bourreau n’était pas loin. Je sentais également la présence de la louve Freya, l’ancienne Reine Rouge, et continuai de trembler. Mon bandage à la main continuait à s’imbiber de sang et je serrai le poing pour le dissimuler. Quand on se tient face à un monstre, il vaut mieux éviter de lui montrer un signe de faiblesse aussi flagrant.

La Reine voulait savoir pourquoi je prenais autant de temps pour créer le chapeau magique. Evidemment, évidemment. Ignorait-elle réellement que je ne disposais pas des capacités magiques nécessaires à la création d’un tel artefact ? Comment aurais-je pu, alors que je n’avais jamais appris à utiliser la magie ? Je savais comment fonctionnait le chapeau qui m’avait été remis par mon maître d’apprentissage, mais j’aurais été incapable d’en expliquer la conception. J’ignorais même si c’était mon maître qui l’avait fabriqué ou s’il l’avait reçu de la même manière que moi.

Tentant de contrôler les tremblements qui m’agitaient et gardant obstinément les yeux rivés sur le sol, j’écoutais les remontrances si dangereuses de Cora. Cette femme me terrifiait bien plus que tout ce que j’avais connu jusqu’à présent. Pourquoi avais-je accepté de suivre Regina et de prendre autant de risques ? Pourquoi n’avais-je pas écouté ma fille ? Ma petite fille, si jeune et pourtant déjà si sage et si généreuse, je ferais tout pour revenir à toi, je te le promets.

Je ne pouvais pas révéler encore mon impuissance face à la tâche que la Reine de Cœurs m’avait confiée. Elle finirait tôt ou tard par se lasser de mon inutilité ou de me torturer et ajouterait mon cœur à sa collection ou le broierait sous mes yeux. Il fallait que je gagne du temps, que je survive le temps de trouver un moyen de m’enfuir, de quitter ce monde maudit par les Dieux.

Un coup de la hampe de la lance d’un garde me heurta violemment les côtes, en brisant certainement une ou deux dans la foulée, car j’avais apparemment mis trop de temps à répondre. Respirant bruyamment pour calmer un peu la douleur, je me redressai péniblement et m’adressai à la reine.


« - Votre Majesté… la magie du chapeau qui m’a emmené ici est complexe… la fabrication de l’objet en lui-même n’est pas un problème… si votre gracieuse majesté pouvait m’accorder encore quelques jours… quelques semaines, tout au plus… »

J’ignorai les murmures et gloussements des sujets de Cora. Je savais que je venais sans doute de signer mon arrêt de mort, mais moins sûrement que si j’avais avoué tout de go que j’en étais incapable. Et qui sait ; me voir souffrir de mes côtes cassées l’amuserait peut-être assez pour qu’elle me laisse vivre encore quelques jours…



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cora Mills
▻ Messages : 366
▻ Date d'inscription : 29/05/2017
▻ Localisation : Arrive à Storybrooke.

MessageSujet: Re: [FB] Maddening Pain Mer 18 Juil - 15:03

La reine de cœur commençait sérieusement à s’impatienter de ce Jefferson, elle ne savait plus quoi faire de lui : il semblait sérieusement manquer de motivation. La reine de cœur allait prendre la parole, mais un de ses gardes donna un violent coup de lance au chapelier dans les côtes, Cora entendit certaines de ses côtes se briser face à la douleur. LA reine de cœur se retourna, furieuse, vers son garde et dit :

« D’où tenez-vous la permission de frapper mon prisonnier sans mon autorisation ? »
Le visage du garde se décomposa, et il se mit à s’excuser auprès de sa reine, s’agenouillant, il pleurait. La reine de cœur leva sa main droite et dit calmement : « Ne vous en faites pas mon cher, vous n’aurez désormais plus besoin de vous excuser. » La reine de cœur fit un mouvement de main très sec, alors que le cou du garde se brisa violemment, son corps s’étalant de son long sur le sol.

Jefferson se trouvait juste à côté du corps inanimé du garde, se relevant avec grande peine. Il demanda le fait que son temps de travail, d’essais soient rallongés. Les sujets de la reine de cœur se mirent à glousser, pensant que Cora allait refuser.

La reine de cœur ne comptait pas assassiner le chapelier, du moins pas tout de suite. En effet, il risquait d’être sa seule et unique porte de sortie du Wonderland, elle se devait de le garder. Néanmoins, une nouvelle méthode s’imposait. La terrible reine fit venir un miroir, elle planta son lourd regard dans celui de Jefferson et dit :

« Ecoutez, j’ai beau vous faire passer des jours hors de votre corps en vous coupant la tête, j’ai la vague impression que vous manquez sérieusement d’implication dans la tâche que vous devez accomplir. Alors, je vais vous aider à vous motiver »
, dit solennellement la reine en faisant apparaître une image dans le miroir. C’était l’image de la fille de Jefferson, qui dormait paisiblement dans son lit. « Si vous ne m’avez pas donné ce chapeau d’ici un mois, je vous promet que votre fille perdra la vie de la plus horrible des façons. De plus, je vous promets que vous, mon cher Jefferson, je vous couperais la tête et la donnerait à ma chère louve, Freya. J’espère que ces menaces vous motiveront Jefferson. »

Cora faisait un coup de bluff, elle n’avait aucun moyen d’accéder à la forêt enchantée, et ne pouvait pas tuer sa fille. La reine de cœur s’était servie de tous les souvenirs du chapelier de sa fille, grâce à un sort, pour recréer l’image de sa précieuse enfant. Elle savait qu’un parent était prêt à tout pour ses enfants, et elle comptait bien utiliser cette faiblesse qu’elle connaissait très bien.  



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FB] Maddening Pain

Revenir en haut Aller en bas
[FB] Maddening Pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
" une recette bonne et pas chere...le pain de viande
" LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
" Crise du Pain !!!!
" La Cascade de Pain : Illustration
" [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Ouest :: Le Pays des Merveilles :: Le royaume rouge-
Sauter vers: