HAPPY ENDINGS CHRONICLES
Besoin d'une raison de nous rejoindre ? Cliquez sur lecture et vous verrez !




 

Partagez|

Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Mar 21 Nov - 9:54

Être une fée. Être une fée, ça a quelque chose de bénéfique, c'est audacieux, graciant mais surtout, c'est magique. Nous sommes des êtres remplis de magie, cependant, il arrive par moment que nous ne soyons pas si parfaites, et c'était le cas pour moi. J'avais manqué le moyen de sauver Cora des ténèbres, désormais je cherchais à me rattraper avec mes autres protégés. Mais il fallait croire que j'allais de malchance en malchance, vu que mon protégé n'était nul autre qu'un jeune bandit. Allez chercher pourquoi.

La poussière de fée m'avait amenée jusqu'à une auberge où il devait sans doute se ressourcer. Posant mes pieds sur le sol, je reprends forme humaine dans un nuage bleu avant de me retrouve vêtue d'une tenue toute de bleue et le visage caché sous une cape bleue nuit. Je suis la Fée Bleue, que voulez-vous. Mes cheveux étaient regroupés en un chignon haut percé par des fleurs bleues. Rangeant ma baguette dans la poche de ma robe pour passer inaperçue, je pousse la porte de l'auberge avant de m'approcher du comptoir pour demander s'il avait vu mon protégé. Je connaissais son nom. Ce dernier m'énonça qu'il était partit.

Soupirant, je regarde autour de moi avant de finalement sortir de l'auberge mais alors que je pensais pouvoir repartir pour chercher mon protégés, je me retrouve encerclés par des pirates.

-Qu'est-ce-que ?...

La capuche de ma cape tombe sur mes épaules, révélant mon visage. Je pose mes yeux bleus sur les pirates avant de m'emparer de ma baguette. Je n'allais pas risquer de reprendre ma forme féérique, je ne savais pas trop pourquoi mais je sentais que ce n'était pas une bonne idée. Je sentais néanmoins que je restais en sécurité, ma baguette en main. Finalement, leur chef apparaît. Je fronce les sourcils et regarde la jeune femme avant de reprendre finalement la parole.

Qu'est-ce-que vous me voulez ?

Il était clair qu'ils n'étaient pas là juste pour taper la discut', j'espérais juste ne pas risquer ma vie parce que si jamais je risquais quoi que ce soit, toutes les fées seraient en danger, car j'en étais la "cheffe" et sans leur chef, peuvent-elles réellement s'en sortir ? Mes doigts se resserrent autour du manche de ma baguette alors que la pirate sourit... Mon regard se pose sur tous les pirates, je ne sais pas trop pourquoi mais je sentais que je n'étais pas dans le meilleur des états, face à eux, après tout, ils sont dangereux non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1169
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Mar 21 Nov - 12:01

une fée aux méfaits des crocs
Feat Eve Copeland

Nous nous étions arrêtés dans une petite ville portuaire de la forêt enchantée, le navire avait besoin de réparation suite à un abordage assez violent, le bastingage était pas mal amoché et notre mât de misaine était tombé. Nous allions devoir rester un certain temps à terre, ce que j’appréciais assez moyennement. Pendant tout ce temps, il fallait que nous passions pour d’honnêtes marins,  et je savais qu’il serait difficile de bien se tenir pour certains de mes hommes qui avaient l’habitude de piller, de tuer sous le moindre prétexte. Ceux là, je préférais les laisser à la surveillance du navire, mais eux aussi avaient le droit à quelques quartiers libres, à ces moments là, j’étais attentive à leurs faits et gestes, je veillais sur eux de loin, ou je les faisais surveiller par quelques uns de leurs camarades.

A cause des grands réparations dont nécessitait le Revenge, nous devions loger dans une auberge, les menuisiers ne voulaient personnes dans les cabines. Il y avait juste quelques hommes qui surveillaient le navire pour être sûr qu’on ne volait rien, et bien sûr, nous faisions un roulement pour que chacun puisse se reposer, profiter des plaisirs qu’offrait la terre ferme et dormir un peu également. C’était bientôt à mon tour d’aller veilleur mon bâtiment, en attendant, je profitais de la chaleur d’un grand feu de cheminée et d’une petite collation avec un verre de vin. Les hommes qui devaient venir avec moi étaient également à ma table, nous mangions ensemble comme de bons amis. Ils étaient un peu ma famille, même si ça faisait moins d’un an qu’ils étaient avec moi. ça ne faisait que quelques mois que j’étais devenue capitaine. J’avais pris la place de Jack après qu’il ait été pendu. Tous ses hommes avaient été tués avec lui, j’avais dû recomposer un équipage au complet, j’avais choisi des hommes dont le fait d’être dirigés par une femme ne les dérangeait pas. Et malgré le peu de temps que nous avions travaillé ensemble, notre réputation était déjà faite. C’était pour cette raison qu’il fallait se tenir à carreau pendant que nous étions ici. Sinon, nous allions tous finir au bout d’une corde.

Alors que je discutais avec mes matelots, je la vis entrer… Malgré son déguisement, malgré le fait qu’elle essayait de se faire discrète, je compris très vite ce qu’elle était et j’étais presque sûre de son identité. Elle était une fée, et apparemment une fée à la recherche de quelqu’un ou quelque chose. Je n’avais connu qu’une fée : Noa. La marraine la bonne fée de mon fils qui nous avait abandonnés le jour où nous avions eu le plus besoin d’elle. Je la tenais en partie comme responsable de la mort de William, et je savais que si un jour, je mettais la main sur la fée Bleue, je lui dirais deux mots, ou peut-être que je la croquerais une ou deux fois. Peut-être que ce jour était enfin venue. J’étais presque sûre qu’il s’agissait d’elle sous son grand capuchon.

- Coincée moi c’est petite dame cachée sous sa cape… Je la connais et j’ai une affaire à régler avec elle.

Mes quatre matelots hochèrent la tête et ils choisirent d’attendre le moment où elle allait quitter l’auberge pour l’arrêter. Je les laissais faire, au moment où elle fut surprise, sa capuche tomba. Il n’y avait plus aucun doute, c’était bien Bleu. Je quittais à mon tour ma table pour aller les rejoindre. Lorsqu’elle pointa sa baguette vers nous, je me contentais d’arquer un sourcil, même pas apeurée par ses actes. Voyant que je ne reculais pas, mes hommes restèrent stoïques, ne bougeant pas de leur place.

- La magie des fées n’est-elle donc pas au service du bien, et rien que du bien ? Tu vas vraiment nous faire du mal ?

Je la regardais de haut en bas, pas menaçante pour l’instant, alors que je n’avais qu’une envie : lui sauter à la gorge. Si Noa n’avait pas pu nous assister ce jour là, c’était sans doute en partie à cause de sa « chef », cette fée bleue… je fis signe à mes hommes de s’en aller afin d’aller relever ceux rester sur le Revenge sans quitter l’être magique des yeux. Je fis alors apparaitre mes yeux de louve.

- Si vous tentez de fuir, je vous saute à la gorge dans la seconde, c’est clair ?

Là, oui, j’étais menaçante et c’était un véritable avertissement qu’il ne fallait pas prendre à la légère. Elle était réellement en danger, je n’hésiterais pas un instant à la tuer. J’en avais réellement envie, mais avant ça, je voulais quelques explications.

- Je trouve ça navrant de voir que vous ne me connaissez même pas… Alors que vous êtes en parti responsable de celle que je suis devenue, responsable de la perte de ce que j’avais de plus cher.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Mar 21 Nov - 16:33

-Si vous m'y forcez, je n'hésiterais pas à vous faire du mal ! énonçais-je les sourcils froncés.

Bien sûr, je ne comptais pas leur faire du mal mais je comptais me défendre si jamais ils faisaient quoi que ce soit contre moi. Ma baguette toujours en main, je ne quittais pas les pirates des yeux alors que certains d'entre eux partaient et que je me retrouvais seule avec la capitaine sans doute. Mon regard croisa le sien qui venait de changer du tout au tout et qui m'avait foutu un sacré frisson bien malgré moi. Elle me menaçait de me tuer si je tentais de fuir alors autant ne pas le faire. Je ne suis pas suicidaire même si je suis très certainement plus forte qu'elle.

Je ne tenterais pas de fuir. énonçais-je, toujours sur mes gardes.

Je ne la quittais pas des yeux, écoutant ses propos. D'après elle, je devais savoir qui elle était et surtout pourquoi elle semblait être en colère contre moi. Il est vrai que je suis censée tout connaître mais faut pas non plus trop m'en demander. Néanmoins, après réflexion, je finis par me souvenir de qui j'avais devant moi. Anne Bonny, elle avait perdue son fils après que j'ai punie Noa de m'avoir désobéi. Alors d'après elle, c'était de ma faute tout ce qui lui était arrivé ? Je me devais de remettre en ordre Noa mais je ne me doutais que cela influerait sur la vie de la jeune femme.

-Je sais qui vous êtes, je crois savoir pourquoi vous semblez m'en vouloir. Sachez juste que j'ai fait mon devoir vis à vis de Noa, elle m'avait désobéi. énonçais-je.

Restant sur mes gardes, je fis un pas en arrière en voyant le regard de la jeune femme mais je me devais de réagir, je ne pouvais pas rester là, sans rien faire, simplement à la regarder.

Je suis désolée pour votre fils. finis-je par dire.

Elle pouvait m'en vouloir si elle le souhaitait mais de mon côté, je pouvais peut être lui faire entendre raison ? Après tout, ne suis-je pas douée pour ça ? Faire entendre à raison même aux âmes les plus sensibles à se tourner vers les ténèbres ? Respirant longuement, ma main se resserra sur le manche de ma baguette alors que je levais mon regard bleue sur la jeune femme.

Je suis la Fée Bleue, je suis la dirigeante des fées, je me devais d'agir comme telle,
j'ignorais ce qu'il se passait.
ajoutais-je Enfin je veux dire, elle n'était pas encore une fée marraine à part entière, je me devais de réagir et nous avons le devoir également de vous laisser agir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1169
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Mer 22 Nov - 12:53

une fée aux méfaits des crocs
Feat Eve Copeland

Je prenais guerre ses menaces aux sérieux, les fées ne faisaient jamais de mal à une mouche, la plus part d’entre elles étaient naïves et stupides. Non, en effet, je ne les aimais pas beaucoup. Mais ça, c’était dû à un vécu personnel. J’avais demandé à Noa de ne plus venir me voir, de ne plus jamais croisé ma route, c’était peut être un peu exagéré, mais je ne voulais plus avoir quoi que ce soit qui ait un rapport avec mon passé. Anne MacGregor était morte le même jour que toute sa famille, elle n’était plus et je ne voulais plus rien à voir avec elle. La seule chose qui me rattachait à mon passé, c’était le souvenir de William.

Elle avait raison de coopérer, parce que je ne l’aurais pas laissée fuir. Et maintenant que je connaissais son odeur, je savais que je pourrais la chasser, la traquer jusqu’à la retrouver. Être une louve avait bons nombres d’avantages dont je savais profiter. Je n’avais pas toujours été en accord avec cette part de moi, mais maintenant je savais très bien me maitriser et me servir de mes dons surnaturels afin d’obtenir ce que je désirais.

Je savais qui elle était, elle était la fée la bleue, la patronne de toutes les fées marraines. A mes yeux, elle était en partie responsable du drame de ma vie, de la perte de ma vie passée. Je ne pouvais être que déçue en m’apercevant qu’elle ne me connaissait pas, qu’elle ne me reconnaissait pas. Je la laissais tout de même réfléchir, peut-être que ça finirait pas lui revenir, auquel cas je me ferais un plaisir de lui rappeler.

- Quoi ? Elle vous a désobéi, et vous l’avez empêchée de venir nous aider ?

Si je me contrôlais, il n’était pas dit que je saurais rester calme si la conversation viendrait à déraper et à prendre une tournure qui ne me plairait pas. Puisque je la tenais aujourd’hui, il était hors de question que je la laisse filer sans avoir plus d’informations. Je voulais savoir ce qui avait empêché Noa de venir à notre aide, ce qui l’avait empêché de sauver son protéger. Mon petit garçon.

- Reculez encore d’un pas, et je vous saute à la gorge… Suite à ça, je devrais réduire toute l’auberge à feu et à sang pour garder le secret de ma nature… Vous ne voulez pas être la responsable d’un tel massacre, n’est ce pas ?

Elle était désolée pour mon fils ? Qu’est-ce que ça pouvait bien me faire qu’elle soit désolée ? Elle n’était jamais venue me voir… Elle n’avait jamais cherché à faire quoi que ce soit. Elle pouvait aller brûler en enfer que ça ne me toucherait même pas.

- Vous, je vous interdis de parler de mon fils…

Si elle n’avait jamais rien fait pour nous par le passé, je ne voulais pas de ses excuses à l’heure actuelle, pour moi, ce n’était pas sincère. C’était comme quand on faisait l’éloge d’une personne à son enterrement alors qu’on ne l’appréciait pas plus que ça. Tout le monde dit qu’il est désolé, mais rares sont ceux qui le pensent vraiment. On le dit par usage, par politesse, parce que c’est ce qu’il faut dire. Pas parce qu’on y croit.

La fée se présenta ensuite. Ses explications ne me convenaient pas. Mon côté louve resta présenta, mes yeux restaient jaunes. Le contrôle de moi-même s’estompait au fur et à mesure de la conversation. A la moindre parole de travers, au moindre geste mal choisit, la louve serait réellement de sortie et je ne donnais pas cher de la vie de ce petit papillon fragile comme une fleur. Et sa baguette entre nous ne changerait rien…

- Elle s’occupait très bien de William avant ce fameux jour… Le devoir de me laisser agir ? J’avais dix-neuf ans ! Que vouliez-vous que je fasse ?

Si c’était une plaisanterie, c’était une plaisanterie de très mauvais gout. Que voulait-elle que je fasse ? J’étais jeune, et mon côté louve me faisait peur, j’avais eu l’impression de très mal la gérer. Les fées étaient définitivement stupides et pensaient tout savoir.

- Mais c’était très bien de me laisser agir ensuite… Après tout, j’avais demandé à Noa de me laisser tranquille, de rester loin de moi. Et voyez la personne que je suis devenue : une pirate sanguinaire, dont la réputation n’est plus à faire. Vous êtes heureuse du résultat ? Et tant que je n’aurais pas retrouvé le responsable de la mort de mon fils, je continuerais de sillonner les mers en exerçant la piraterie comme je le fais si bien.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Jeu 7 Déc - 17:57

« Je ne faisais que mon travail… » énonçais-je plus dans un murmure qu’autre chose.

gardant mon calme, je recula d’un pas, ma baguette toujours en main, espérant m’en sortir indemne. Après tout, je devrais être ailleurs plutôt qu’ici mais j’étais là, alors je devais tout faire pour la raisonner et qui sait, peut être l’aider non ? Levant les deux mains en signe de paix, je reprends finalement la parole.

« Non, je ne reculerais pas plus, je ne veux aucunement mettre toutes ces personnes innocentes en danger. » ajoutais-je finalement.

J’étais assez marrante au final parce que je disais ça mais une ombre s’était crée dans mon passé, oui. J’avais abandonné mon royaume, je l’avais laissé brûler, j’avais laissé mes sujets mourir et je m’étais simplement contenté de fuir. Mais cette fois-ci, je me jura de ne plus fuir, je ne devais plus jamais fuir. Regardant la jeune femme, je repris finalement la parole en posant mon regard bleu sur la jeune femme.

« Je… »

Pour tout dire, je ne savais pas quoi dire de plus. Pour le coup, elle m’avait coupé la chique. Me mordant la lèvre inférieure, je repris finalement la parole alors qu’elle me disais qu’elle était devenue une pirate sanguinaire, qui aimait tuer pour le plaisir et cette idée me fit frissonner. Je sentis le froid dans tout mon être. Alors, elle cherchait simplement à venger son fils ? C’est pour cela qu’elle sillonnait les mers en détruisant des vies ? levant les yeux au ciel, je repris finalement la parole après que la jeune femme m’ait dit qu’elle continuerait de sillonner les mers.

« La vengeance ne vous rendra pas votre fils. Je sais que vous m’avez interdit de parler de lui mais vous devez avoir confiance qu’il ne voudrait pas cela. Noa non plus ne voudrait pas cela. Votre fils souhaiterait que vous soyez digne de sa mémoire. La piraterie ne vous le ramènera pas. Vous ne devez pas faire tout cela pour le venger. » Voyant son regard s’assombrir, je reprends la parole, ma baguette toujours en main « Qu’est-ce-que ça vous amènera de retrouver le meurtrier de votre fils ? Que ferais-vous après ? C’est ça qui dicte votre vie ? Chercher à venger. Vivre de vengeance ? Cela ne vous permettra pas d’être heureuse. Je le sais plus que vous ne le pensez car j’ai fait exécuter ma propre soeur par pure vengeance, je sais le mal que ça fait et si je peux vous aider en vous détournant de cette route, je le ferais. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1169
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Jeu 7 Déc - 21:12

une fée aux méfaits des crocs
Feat Eve Copeland

Je l’écoutais avec beaucoup d’attention. J’observais le moindre de ses faits et geste, prête à lui sauter dessus s’il le fallait. Et s’il fallait ensuite que je fasse un massacre de l’auberge pour effacer les traces de mon passage, je le ferais sans scrupule. Qui aurait cru que je rencontrerais une fée dans une telle auberge ? Je ne savais pas si c’était une chance ou non. Tout dépendrait de la finalité de notre échange. Peut-être que j’aurais des réponses à certaines de mes questions, mais il y avait des chances que les réponses ne me plaisent pas. Les choses commençaient assez mal. Je ne l’aimais pas. Oui, je pouvais déjà affirmer que je ne l’aimais pas. Elle était le genre de personne qui disait tout savoir, à croire qu’elles savaient ce qu’il y avait de mieux pour tout un chacun. Elle ignorait ce dont j’avais besoin, et ses paroles n’avaient rien de réconfortant, rien d’apaisant.

- Votre travail ? Votre travail n’est-il donc pas de protéger ceux qui vous ont été confiés ? Mon petit garçon avait été confié à Noa et elle n’était pas là… Vous l’avez empêchée d’accomplir son devoir. A cause de vous, un innocent est mort avec tout un équipage.

La louve était prête à sortir de sa tanière… Petit à petit, elle s’enfonçait dans mon mépris. Je ne lui pardonnerais rien, au moindre faux pas, je ferais en sorte de lui renvoyer son erreur au visage. Je dirais à cette fée qu’elle était la responsable des malheurs de quelqu’un, qu’elle se rende compte des conséquences de ses choix et de ses décisions. Maintenant, je ne voulais plus qu’elle m’échappe, je voulais entendre tout ce qu’elle avait à dire. Cette fée ne pouvait plus reculer, elle n’en avait pas le droit. Elle devait m’affronter, me faire face. Si elle osait fuir, je ferais en sorte qu’elle en paye le prix cher, je le ferais peser sur sa conscience. Elle serait la responsable de nombreuses morts. Ses bleus croisèrent mes yeux jaunes, elle commença une phrase qu’elle ne termina pas. Dommage, j’aurais bien aimé entendre ce qu’elle avait à me dire… Si elle n’avait rien à dire, ce n’était pas mon cas. Je lui fis comprendre qu’après la mort de mon fils, j’avais changé, j’étais devenue une pirate qui s’était hissée à la hauteur des capitaines hors la loi les plus sanguinaires qui soit. Lorsqu’elle prononça les mots « votre fils », je pus entendre la louve grogner au fond de mon cœur, je lui avais interdit de parler de lui. Comment pouvait-elle savoir ce qu’il voulait ? Ce Noa voulait ? Elle n’avait pas été là quand c’était arrivé… Elle voulait savoir ce que ça m’apporterait de m’apporter de me venger. Pensait-elle savoir ce qui était nécessaire à mon bonheur ? Elle fit alors part de son expérience personnelle. Ainsi, la gentille petite fée avait fait tuer sa propre sœur pour la vengeance et elle voulait me détourner de mon objectif. Un petit rire amer m’échappa.

- Sachez que c’est Noa qui m’a soufflé l’idée de me venger… Elle voulait que je rende justice à mon fils… Et je savais très bien que la marine n’arriverait jamais à attraper ceux qui ont tué mon petit garçon… J’ai tué tout un équipage de pirate à moi toute seule pour venger mon fils… Et je vous assure, que ça m’a fait un bien fou. Il ne me manque plus que le commanditaire de ce meurtre, et je l’aurais. Ce n’était pas une petite fée de pacotille qui me détournera de l’objectif que je me suis fixée depuis treize ans. Ça fait treize ans que je cherche le responsable de mon malheur. Je le trouverai et je le tuerai. J’aurais enfin un visage à détester, à haïr. Mon âme sera apaisée le jour où cet individu ne sera plus. Ensuite, je continuerai ma vie de pirate. Parce que c’est une vie qui me plait, où je suis loin de la terre et de ses malheurs. Je peux découvrir le monde, rire au nez des lois et des règles des royaumes terrestres. Faire ma propre loi, faire tout ce que je désire…

Être la seule maitresse de mon destin, de ma vie. C’était ce que j’avais choisi en devenant pirate, en restant sur les mers après le massacre de l’équipage de Flint. Il fallait que je trouve qui avait demandé à ce marin d’aborder mon navire et de me prendre le plus important de mes trésors. Soudain, le tavernier vint à notre hauteur. Je me tournais vers lui, plongeant mon regard couleur chocolat d’humaine dans le sien.

- Tout va bien monsieur… J’ai simplement retrouvé une ancienne connaissance. Il est vrai que nous gênons en restant devant la porte. Nous allons nous installer à un table. Dis-je le plus poliment du monde.

Je me tournais de nouveau vers la fée. Elle n’avait pas le choix, elle devait s’asseoir pour discuter. J’avais des questions à lui poser. Il y avait des choses que je voulais comprendre. Elle pouvait essayer de me convaincre de ne pas me venger. Elle n’y arriverait pas, je savais ce que je voulais, et je ne lâcherais pas l’affaire. J’emmenais quasiment la fée de force à la table choisie et l’obligeai à s’asseoir. Je m’assis en face d’elle, dos au mur pour éviter d’être attaquée par derrière par un ennemi qui passerait par là et pour garder une vue d’ensemble sur la salle. Nous n’étions jamais à l’abri d’un danger éventuel.

- Qu’est-ce qui a empêché Noa de venir nous aider ? Ne me dites pas qu’elle vous a désobéi, je n’y crois pas… Elle aurait tout fait pour William. Pourquoi n’est-elle pas venue ?
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Dim 24 Déc - 16:04

« ET NOA SERAIT MORTE AVEC WILLIAM ! » hurlais-je à Anne avant de me reprendre « C’était le destin de William, Noa serait morte si elle était restée avec vous. C’est pour cela que nous lui avons demandé de revenir à la Vallée des Fées. » énonçais-je.

Je m’en voulais. Je m’en voulais de tout cela car j’en étais en quelque sorte responsable mais je me devais de protéger Noa. Je sais que je l’avais empêché de faire son devoir mais tout cela était nécessaire même si cela avait dû couter la vie au fils d’Anne.

« Notre travail est de protéger ceux qui nous ont été confiés oui. Mais parfois, le destin veut que nous soyons empêché de cela pour notre…pour notre bien. »

Je n’aurais pas pu supporter la mort de Noa, je sais que si elle avait été avec William, elle n’aurait pas survécue. Elle était fée marraine depuis peu, elle n’aurait pas été capable de se défendre. Maintenant, il était trop tard pour revenir en arrière mais peut être que je pourrais rattraper cette erreur non ? Je m’humecta les lèvres. Devant elle, je ne savais pas quoi faire de plus, j’avais tout bonnement jouer toutes mes cartes et je ne pouvais pas fuir, sans quoi elle me tuerait et je risquais de mettre en danger toutes les personnes présentes dans cette auberge et ça, il en était hors de question.

Un homme vint à notre rencontre pour nous dire que nous gênions et alors que j’allais rétorquer, Anne m’emmena presque de force à une table de libre avant que je ne m’assieds et qu’elle ne s’assieds face à moi. Je devais me résoudre à lui donner toutes les explications qu’elle voulait, sans quoi, je ne pourrais pas partir d’ici. Et j’avais justement un protégé sur qui veiller en ce moment. Avalant difficilement, je repris finalement la parole alors que je joignais mes mains entre elles sur mes genoux.

« Noa n’est pas venue parce que j’ai demandée à ce qu’elle revienne à la Vallée des Fées. J’ai fait croire à une « réunion » très importante mais je souhaitais simplement qu’elle ne se trouve pas sur la bateau avec vous. Quand elle est arrivée et qu’elle a compris que tout cela n’était que mensonge, elle a voulue revenir vers vous mais nous l’en avons empêché. Si nous n’avions pas fait cela, Noa serait morte sur le bateau, elle n’aurait pas été capable de protéger William. » énonçais-je « Elle n’avait pas assez d’expérience… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1169
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Lun 25 Déc - 14:49

une fée aux méfaits des crocs
Feat Eve Copeland

Eh bien qu’elles crèvent toutes ces maudites fées. Je n’avais rien d’autre à dire, à penser. Si elles ne pouvaient pas faire leur travail, si elles ne pouvaient pas faire en sorte que leurs protégés soient en sécurité, qu’elles aillent toutes brûler en enfer pour épargner les à certains un espoir inutile. Elles étaient censés nous aider, mais apparemment, il ne fallait pas aider les causes perdues, il ne fallait pas essayer de sauver ce qui leur semblait impossible à sauver. Si c’était ainsi que les fées pensaient, je n’avais aucune estime pour elle. Si j’avais un jour éprouvé de l’affection pour Noa et ses congénères, aujourd’hui, je n’en avais plus aucune. Je le détestais, je ne voulais plus avoir affaire à elle. Qu’elles me laissent me débrouiller comme j’avais appris à le faire. Je m’en sortais beaucoup mieux sans elles. Mais avant de laisser échapper cette petite blondinette, je voulais des explications. Je voulais comprendre pourquoi elle avait empêcher Noa devenir.

- Mais Noa a fini par vous échapper. Elle est venue. Trop tard, certes. Mais elle est venue. Le fait d’être arrivée en retard lui a presque coûté la vie. Encore un peu et je l’aurais dévorée toute crue. Sans scrupule, sans remord. Et vous savez quoi ? Je ne l’aurais même pas regretté… Je regrette plutôt de ne pas l’avoir fait… Après tout, je lui avais demandé un dernier service qu’elle m’a refusé. Je lui ai demandé de mettre fin à mes souffrances et à ma solitude. Je lui ai demandé de me tuer, mais elle ne l’a pas fait… j’espère que vous savez que vous êtes au moins en parti, responsable de ma plus grande souffrance ?

Oui, j’enfonçais le clou. Oui, je voulais la faire culpabiliser. La faire souffrir un peu aussi. Je voulais qu’elle se rende compte de ce qu’elle avait. Que si j’étais devenue pirate, c’était en partie à cause de Noa et d’elle. Que si je tuais, que si j’étais devenue mauvaise, c’était aussi de leur faute. Si j’avais arrêté de croire au bonheur, c’était à cause d’elles… Que j’avais envisagé un instant de mettre fin à mes jours pour ne pas souffrir comme je souffrais aujourd’hui. Maintenant que je m’étais fixé en objectif, je voulais l’atteindre avant de mettre fin à tout ça. Par je ne savais quel miracle, j’avais pourtant réussi à retrouver un peu de repos et de paix auprès de Killian Jones. Il m’avait offert le soutien dont j’avais besoin. Il était le secours que je recherchais, il était ma bouée de sauvetage à laquelle je m’accrochais… Ce n’était pas cette fée qui m’apporterait l’aide dont j’avais besoin. Elle n’était qu’un obstacle en travers de ma route. Une autre personne qui me disait que la vengeance ne me mènerait à rien. Elle essayait de m’expliquer que son travail était bien de protéger ceux qui lui était confié, mais parfois le destin en décidrait autrement.

- Je croyais que les fées avaient un certain goût pour l’espoir, la persévérance. Que vous essayez de faire tout faire pour aider les autres… Mais en fait, vous n’êtes que des égoïstes qui ne pensent qu’à leur sécurité… Au péril du malheur des autres. Vous êtes des fées marraines que par le nom, hormis cela, vous êtes comme nous tous… Des êtres vivants qui pensent à leur survie. Vous ne valez pas mieux que nous, les simples mortels… Alors, je vous prierais de faire taire vos grands discours de bonté et de générosité. Descendez de votre piédestal… Vous êtes comme nous tous. Vous pensez à votre espèce avant tout…

Je ne ménageais pas mes mots. Je disais ce que je pensais. Si elle n’était pas d’accord, si elle n’était pas contente ça m’importait peu. Peut-être était-ce la première fois qu’une personne osait lui dire des choses négatives sur sa fonction de marraine, sur les fées en général. Ça lui permettrait peut-être de comprendre que certains les détestaient. Personne ne pouvait être aimé de tous. Pas même les fées. Et la patronne des fées, je l’aimais encore moins avec son grand discours, ses grands mots qui ne faisaient que l’enfoncer. Plus elle parlait et plus j’avais envie de lui sauter à la gorge… Cependant, je voulais éviter les bains de sang dans un lieu public. Alors quand le propriétaire de la taverne vint nous voir pour nous dire que nous dérangions, je fis bonne figure et emmenait la bonne fée vers une table pour que nous puissions continuer à discuter encore un peu… Une fois assise autour de la table, je réclamai mes explications, je voulais savoir. Je voulais comprendre. Du moins essayer. Je n’étais pas convaincue que je comprendrais un jour pourquoi on m’avait abandonné le jour de la mort de William. C’était la fée bleue qui avait fait rentrer Noa à la vallée des fées, avec un mensonge. Bleue ne voulait pas que Noa soit avec nous, elle avait essayé de revenir plutôt vers nous. Noa serait sans doute pour si elle était venue nous aider, à cause de son manque d’expérience. La seule chose de positif dans les paroles de Bleue, c’était peut-être que ma haine envers la fée des animaux s’était apaisée… Elle n’y était pour rien. C’était sa supérieure qui l’avait appelée, qui lui avait menti. Noa me l’avait expliqué, mais je n’avais rien voulu entendre ce jour là… Trop anéantie par la disparition de William, j’avais refusé de l’écouter et je l’avais poussée à s’en aller. Si je pouvais pardonner à Noa son absence, je ne pardonnais pas à Bleue ses choix. Et je comptais bien lui faire comprendre…

- Vous avez sauvé l’une des vôtres, j’ai bien entendu… Répondis-je avec un mauvais sourire. Alors je ferai en sorte de ne jamais faire de mal à aucune fée… Par contre, si après avoir tué celui qui a commandité le meurtre de William, je ne trouve toujours pas la paix parce qu’une partie de mon cœur considère que vous, la fée bleue, vous êtes aussi responsable de la mort de William, je ferais en sorte de vous le faire payer et de vous faire souffrir… Je traquerai vos protéger jusqu’au dernier pour les dévorer, leur arracher les tripes… Et je ferais en sorte de vous faire envoyer leur cœur dans un joli paquet cadeau… Par votre faute, mon cœur est en miettes… A chaque fois que je rêve de William et que je me réveille, mon cœur se brise à nouveau… Je vous pousserais à bout jusqu’au jour où vous n’auriez pas d’autre choix que de me tuer… Ainsi, vous serez la responsable de la disparition de toute ma famille… Mon mari, mon fils et moi y compris.

Un serveur passa par là au même moment. J’en profitais pour laisser Bleue méditer à mes paroles et commandais un verre de rhum. Cette boisson était de circonstance pour panser mes blessures… Celui qui aurait été le plus apte à calmer mes ardeurs et mes peines à cet instant aurait été Killian, mais nous nous reverrions que dans quelques mois. Alors je me contentais d’un verre d’alcool pour oublier un peu chagrin en présence de celle qui en était en parti responsable.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Ven 19 Jan - 22:40

J’écoutais les dires de la pirate. Elle avait raison. Si Noa n’était pas venue c’était parce que JE lui avais demandée de revenir auprès de nous. Mais elle y était quand même allée, trop tard mais elle y était allée. Mon regard bleuté perdit de sa lueur à l’idée que Noa aurait tout de même pu mourir et cette idée ne me plaisait guère mais que pouvais-je y faire ? J’écoutais Anne, plus je l’écoutais plus je sentais mon coeur battre lentement dans ma poitrine. Elle avait raison. Levant le regard, je repris néanmoins la parole.

« Je le sais ! Vous allez cesser de me le rabâcher ?! Noa n’a pas pu vous tuer car les fées ne tuent pas, c’est ce qui fait que nous sommes des êtres bénéfiques. nous sommes nées pour guider et protéger, pas pour tuer. Bien que vous trouviez sans doute un moyen de me signifier le contraire vu que vous le faites depuis plusieurs minutes maintenant. »

J’avais envie de rentrer, je n’en pouvais plus de rester là. je n’arrivais pas à faire face à toute cette vérité que je me prenais en pleine tête mais c’était bien ça le problème. Je devais cesser de fuir. J’avais fuit toute ma vie et ça, ce n’était plus envisageable aujourd’hui, surtout pas au rang où je me situais si je puis dire ça comme ça. Je tenta néanmoins de lui expliquer que mon travail, enfin que notre travail était de guider ceux qui nous était confié mais que parfois, le destin se mettait sur notre chemin et que nous ne pouvions rien contre cela et encore une fois, elle trouva à redire.

« De toute manière, je crois que même si je continuais à essayer de vous faire comprendre les choses telles qu’elles sont, vous ne m’écouteriez même pas alors cela ne sert à rien que je tente quoi que ce soit. Je me contenterais donc de ne plus rien dire et ainsi, vous serez comblée. Mais je veux simplement vous dire une chose, vous ne vivez que pour la vengeance, votre coeur ne bat que pour cela, un jour vous comprendrez ce que je voulais vous faire entendre, vous comprendrez que la vie vaut la peine d’être vécue même si des drames se mettent sur votre route… » m’exclamais-je.

Levant à nouveau le regard, je vins à croiser celui d’Anne qui m’expliqua qu’elle ne ferait pas de mal, à aucunes de mes fées. Elle ne toucherait pas un seul de leur cheveux mais que si lorsqu’elle aurait tué celui qui a tué son fils, elle ne serait pas soulagé de tout ça, elle traquerais tous mes protégés et les tuerais de sang froid afin de me pousser à bout et que je finisse par la tuer. Cette idée me répugnait au plus haut poing et j’avais une soudaine envie d’utiliser ma baguette contre elle mais la nécessité n’en était que peu nécessaire. je me retins alors que ses paroles se répercutaient dans mon esprit.

« Non merci, je ne veux rien. » ajoutais-je à l’intention du serveur qui ne tarda pas à repartir alors que je levais le regard vers Anne « Vous avez raison sur une chose, si vous tentez quoi que ce soit sur un de mes protégés ou même sur l’une de mes fées, je n’hésiterais pas à me débarrasser de vous, quoi qu’il m’en coûte, même si pour cela, je devais en perdre mes ailes. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1169
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Sam 20 Jan - 13:23

une fée aux méfaits des crocs
Feat Eve Copeland

Oui, je comptais bien lui faire comprendre, lui redire que si j’en étais arrivée là, c’était en grande partie de sa faute. Elle avait empêchée Noa de venir nous aider, elle avait fait en sorte que je sois seule. Elle a laissée une mère d’à peine dix neuf ans seule face à la mort de son fils, de son mari et de tout un équipage. Si aujourd’hui la faucheuse était devenue une sorte d’amie qui j’attendais avec une sorte d’impatience, lorsque j’étais plus jeune, j’aurais préféré qu’elle ne vienne jamais me voir. Ni moi, ni mes proches. Aujourd’hui que je n’avais plus rien à perdre, j’attendais le jour où je passerais l’arme à gauche avec une certaine hâte. Mais l’instinct de survie était parfois plus fort que mon cœur meurtri. Je n’avais pas essayé de mettre fin à mes jours, j’avais fui quand je m’étais retrouvée en prison pour vol, je ne m’étais pas laissée pendre quand j’avais été jugée coupable de piraterie, alors que j’aurais pu… Non, avant de me laisser prendre dans les bras de la Mort, je devais retrouver le meurtrier de mon fils pour l’emmener dans sa tombe, comme j’irais retrouver la mienne.

- Vous êtes nées pour guider, protéger, pas tuer… Mais laisser mourir, abandonner, ne vous dérange pas… Oui, je trouverais toujours le moyen de vous prouver que vous n’êtes pas aussi bonnes que vous le penser… Parce que je suis le témoin de vos mauvaises actions… De vos mauvais choix. Je suis la preuve que vous pouvez autant faire souffrir que faire le bonheur. Nous pouvons dire que vous m’avez guidée sur le chemin de la piraterie, de la vengeance et de la mort… Autant celle des autres que la mienne.

Sans doute si j’avais pu mener ma vie de famille comme je l’avais souhaitée, je n’en serais pas là aujourd’hui. Je serais avec James, William et sans doute d’autres enfants… Au moins une petite fille… Mais tout avait été balayé d’un revers de la main. Un coup du sort. Je m’étais retrouvée seule sur un navire dont tout l’équipage avait été tué. Ma famille m’avait tourné le dos, et je m’étais réfugiée auprès de Jack Rackham qui m’avait pris sous son aile et aidé à assouvir une partie de ma vengeance. J’avais finit par le perdre lui aussi… Et par orgueil, j’avais refusé de lui dire adieu. Si je donnais aux pirates le droit de faire cette erreur, je supposais que les fées n’y avaient pas le droit. Si elles étaient comme le disait Bleue, eh bien elle devait aider tout le monde… Mais aujourd’hui, je n’avais plus besoin d’elles. Je menais mon petit bout de chemin, et j’avais trouvé de l’aide auprès de mes semblables, auprès des pirates. Le capitaine Crochet m’avait promis de m’aider en toutes circonstances, et ce lien inexplicable qu’il y avait entre nous, me garantissait qu’il tiendrait parole. Pas comme ces maudites fées.

- Alors taisez-vous, et laissez vous accabler par mes accusations… Je me permets de vous accuser, mais également de vous juger. Car je doute que nombreux soient ceux qui osent vous tenir tête et vous avouer tout le mal que vous avez fait. Mon cœur ? Que savez-vous de mon cœur ? Il est en miette depuis plus de douze ans maintenant. A chaque fois que mes rêves se tournent vers William et que ne me réveille, j’ai l’impression de le perdre de nouveau… Mon cœur est un lourd fardeau à porter, qui souffre chaque jour et qui s’est accroché à la vengeance pour ne pas dépérir… Le jour où j’ai perdu mon fils, une partie de mon cœur, de mon âme s’en est allée avec lui. Me laissant un trou béant dans la poitrine, la moitié d’une vie réduit à néant.

Si ces mots me faisaient mal, j’espérais qu’ils feraient aussi du mal à cette fée qui se pensait bonne, généreuse. Je voulais lui montrer ses imperfections, son côté détestable et son côté sombre. Elle était autant capable que moi de faire souffrir. J’avais fini par apprendre que personne n’est entièrement bon ou mauvais. Nous avions tous une part d’ombre dans nos cœurs. Même les héros, même les fées. Les pirates n’étaient pas juste des meurtriers. Killian Jones, Jack en étaient la preuve. Sans doute l’étais-je aussi, je pouvais me montrer douce quand je le voulais, quand les circonstances me le permettaient… Pour apaiser un peu mon âme, je demandais un verre de rhum au serveur qui passait. Si Bleue n’avait pas pu trouver les mots pour m’apaiser, la douceur de l’alcool saurait surement me réconforter.

- Vous ne pouvez pas me faire plus plaisir qu’en mettant ainsi fin à mes souffrances… Si mon cœur ne retrouve pas un peu de quiétude après la mort du meurtrier de William, je saurais donc quoi faire pour que tout cela cesse une fois pour toute. Et je serais ravie de voir du sang sur vos mains avant de partir, voir votre bonté dépérir avec moi…

Le serveur revint avec ma commande, je pris le verre avant de le lever en direction à Bleue. A sa santé, à ses souffrances à venir. Je lui souris avant de vider mon verre d’une traite. Je me levais et repoussais ma chaise vers la table. Sans quitter la fée du regard, je me penchais doucement vers elle pour lui murmurer à l’oreille :

- Je me retire maintenant, car vous avez raison… Je ne vous écouterai pas… Par contre, je suis persuadée que ce n’est pas la dernière fois que nous nous croisons… Et grâce à vous, je ne voue plus une profonde haine pour Noa… Elle est par contre tournée vers vous. Au revoir Bleue… Veillez bien sur vos protégés…

Je me redressai avec un mauvais sourire et commençais à filer… En me penchant sur elle, j’avais fait en sorte de pouvoir sentir son odeur. Elle était ainsi inscrite dans ma mémoire, et je saurais la retrouver si besoin. En partant, l’aubergiste s’avança vers moi. Je le rassurais d’un sourire poli.

- Elle paye pour moi… Elle me doit au moins ça.

Et sans demander mon reste, je m’en allais. Contrariée par cette rencontre, mais au moins, j’avais pu en savoir un peu plus sur la mort de mon fils.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Mes secrets sont ma seule faiblesse.
Mes secrets sont ma seule faiblesse.

avatar
Eve Copeland
▻ Messages : 255
▻ Date d'inscription : 04/09/2017

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne Sam 14 Avr - 23:37

Elle venait de quitter les lieux, me laissant seule, assise à cette table, dans cette taverne peu recommandable. Les mains jointes, la capuche de ma cape relevée sur ma chevelure, seul mon regard pouvait être reconnu. Je restais là, fermant les yeux. Fermant les yeux pour me souvenir de mon enfance, pour me souvenir d’une vie qui ne m’appartiendrait plus jamais. J’avais eu la chance d’avoir une vie que j’aimais avant puis tout avait dérapé. J’étais devenue une fée. Pas que je déteste ça mais être la dirigeante des fées, c’était énorme et j’en avais perdu ma principale envie. Protéger et guider. A la place de ça, j’avais l’impression de semer le chaos autour de moi.

Oui, il n’y avait pas de meilleur terme que ça. Elle m’avait fait comprendre que je semais le chaos là où je passais. Je pensais toujours faire le meilleur, ce qu’il y avait de mieux pour tout le monde mais il faut croire que ce n’était pas le cas pour tout le monde. Une chanson raisonnait dans ma mémoire, une chanson que je me revoyais chanter alors que je n’avais qu’une dizaine d’années, une chanson qui présageais de belles choses qui hélas ne se sont jamais produites. A la place de ça, ma vie s’est résumée à devenir celle que je suis aujourd’hui. Oui, je n’avais pas réussi à dissuader Anne d’aller sur le mauvais chemin mais elle, elle avait réussi quelque chose que personne n’avait réussi avant elle.

Elle m’avait tenue tête et pire que tout, elle venait de faire naître la crainte et même la peur dans mon coeur et tout au plus profond de mon âme. Je savais qu’elle ne me lâcherais pas, je savais que j’étais en danger, je savais que je devais tout faire pour protéger ceux que j’aime, que ce soit mes fées ou mes protégés. Je savais également que je risquais d’y perdre mes ailes s’il fallait que ce soit moi qui l’arrête et je le ferais si cela était nécessaire pour tous les sauver, je serais prête à sacrifier mes pouvoirs et mes ailes pour être sûre que ceux que j’aime ne soient plus en danger.

La chanson raisonnait dans mon esprit, je m’entendais encore la chanter de ma voix fluette, une larme perla sur ma joue avant de tomber sur mes mains jointes. Je revoyais maman, chantant avec moi. Cette si magnifique chanson. Une seconde larme perla sur ma joue et se joignit à la première en tombant sur mes mains et rouvrant les yeux, je vins à sécher mes larmes d’un revers de la main. Me levant, je me dirige vers le comptoir et pose deux pièces d’or sur le bois froid avant de sortir de la taverne. Devant le bâtiment, je reprends ma forme féérique et rentre à la maison. Cette chanson ne cessait de raisonnait dans mon esprit, comme un souvenir…Un souvenir qui me rappelait qui j’étais vraiment. Un voeu toujours au fond de mon coeur.
TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne

Revenir en haut Aller en bas
Une fée aux méfaits des crocs ❀ Anne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
" Le 20 juillet...des grands faits historiques...
" Méfaits accomplis ! | Ron Weasley
" Les faits divers d'une âme vengeresse
" Faits divers de la semaine
" Horus -Tribu des crocs de feu-Guerriers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: La Forêt Enchantée-
Sauter vers: