AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (fb) La douleur de l'exil - Belle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Jeu 27 Avr - 22:57

La douleur de l'exil




Il avait échoué ! Lamentablement échoué ! Il n'avait rien su faire pour empêcher la méchante reine d'appliquer ses sombres projets concernant celle qu'il servait. Il n'avait rien pu faire pour sauver Maléfique. Même en y mettant toute ces forces, même avec la motivation de mourir en essayer, rien. Au-delà de la frustration, un sentiment d'amertume était apparue. C'était logique, dans le fond, il n'était qu'un corbeau, qu'avait-il espéré ?

Mourir en essayant, si seulement les choses avaient été aussi simples. Regina avait d'autres projets le concernant. Des projets bien plus douloureux. Il avait subi la moindre idée tordue qui avait traversé l'esprit sadique de la méchante reine. Il ne saurait dire ce qui fut les pires, les blessures physiques infligées ou celle faisant remonter des souvenirs douloureux et son impuissance à sauver sa maîtresse. Autant sous son apparence d'oiseau que sur celle humaine qu'il pouvait prendre, il portait les marques du traitement subi durant sa captivité.

Pourtant, il arriva à un moment où Regina avait dû se lasser de lui griller ou arracher ses plumes, ou de le fouetter ou de le livrer aux corbeaux alors qu'il avait sa forme humaine. Oui, malgré le large choix de torture, elle avait dû s'en lasser puisque Diablo eut la surprise d'être transporté ailleurs.

Le corbeau ignorait où il était et ne chercha pas à le savoir dans un premier temps. On avait troqué son ancienne prison contre une autre, quelle importance de savoir où cette dernière se situait ? Dès qu'il s'était réveillé dans cette nouvelle pièce, l'oiseau s'était envolé. Les traitements subis par la reine rendaient son vol grossier et chaque mouvement d'aile le faisait souffrir. Malgré tout, Diablo continua de faire le tour de cette pièce, prenant un maximum de hauteur, frôlant le plafond et inspectant frénétiquement chaque mur. Un croassement furieux s'échappait de son bec à chaque fois qu'il ne trouvait rien d'intéressant, rien d'exploitable pour retrouver sa liberté.

Trop occupé dans son vol effréné, il n'avait même pas remarqué qu'il n'était pas le seul occupant de cette cellule. Au bout d'un moment, la fatigue mit fin à son petit manège. En se sentant tomber, Diablo eut un réflexe stupide : celui de prendre forme humaine. Depuis que sa maîtresse lui avait fait ce don, il en avait pris l'habitude pour amortir son atterrissage et faire ses rapports au plus vite à Maléfique. Dans sa situation actuelle, ce fut un réflexe particulièrement idiot puisque cela ne l'empêcha pas de tomber lourdement sur le sol, en plus d'avoir puisé dans ces dernières forces pour ce petit exploit. Diablo étouffa un cri de douleur et resta au sol, trop fatigué pour tenter de se relever.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Lun 1 Mai - 15:33

La douleur de l'exil




Pourquoi le destin voulait absolument séparer Belle et Rumple ? Voulait-il sauvé la princesse d’un échec certain ? Car tout le monde sait que le Ténébreux ne ressent pas de sentiment, mais la jeune femme avait toujours était persuadée du contraire, elle avait vécu avec lui suffisamment longtemps pour savoir qu’il avait des sentiments. Elle avait presque atteint son but mais la méchante Reine vint tout mettre par terre. Cette dernière était bien décidée à se venger de Rumple et pour se faire, elle voulut lui faire croire que Belle était morte. Voilà comment la jeune femme avait fini par atterrir dans ce sordide endroit.

La jeune femme ne voulait pas mourir de cette façon, les premiers jours de sa captivités, elle tenta d’appeler Rumple le plus fort et le plus souvent qu’elle put, mais un garde la gifla et lui menaça de lui couper la langue si elle ne se taisait pas. Lorsqu’elle lui dit qu’elle était innocente et qu’elle n’avait rien à faire dans cette prison, il lui ria au nez et s’en alla. Belle mit alors sa tête dans ses mains et se mit à pleurer, elle ne sortirait jamais de cette prison, personne ne savait qu’elle était ici.

Elle-même ignorait où elle se trouvait, elle ne pouvait pas bien voir l’extérieur et les personnes qui se trouvaient dans cette prison était nombreuse, il était assez compliqué de se trouver un petit coin sans s’assoir sur quelqu’un. La jolie brune avait l’impression d’être un animal parmi tant d’autres qui allaient tous finir à l’abattoir sans que personne ne s’y oppose. Il y avait tellement de monde, que les gardes ne remarquèrent même pas que Belle avait atterri ici comme par magie, ce qui n’allait pas faciliter la situation.

Belle entendit un bruissement d’ailes et leva la tête, un corbeau se trouvait au-dessus d’elle et volait en tournant en rond, le pauvre animal ne pouvait pas faire autre chose de toute façon. La jeune femme avait observé suffisamment les oiseaux pour savoir que ce denier devait être blessé, ça se voyait à sa façon de voler. Elle se demanda comment il avait bien pu s’y prendre pour atterrir ici.

Une chose incroyable se passa par la suite, l’oiseau tomba et prit forme humaine ! Sur le coup, Belle se dit qu’elle commençait sérieusement à avoir des hallucinations, mais elle était bien placée pour savoir que la magie était bel et bien présente dans son monde. Elle se leva et alla rapidement vers lui. Il y avait beaucoup plus de place dans la cellule à présent. La plupart des prisonniers s’étaient fait mettre à mort ce qui ne disait rien de bon à la jeune femme. Elle s’agenouilla vers l’homme qui était tombé et lui mit de l’eau sur le front.

« Est-ce que vous m’entendez ? »

Elle se demanda qui il était et comment il avait atterri ici, mais le plus important, elle espérait qu’il n’avait rien de casser car elle ne pourrait malheureusement rien faire pour lui.


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Dim 7 Mai - 9:07

La douleur de l'exil




Par pur réflexe, Diablo avait épuisé ces dernières forces pour prendre forme humaine avant de s'écrouler lourdement sur le sol de sa nouvelle prison. Ce qui ne changea rien à la douleur de sa chute. De justesse, il put se retenir de pousser un cri de douleur en serrant les dents, mais pour le reste… Son corps le faisait souffrir de partout, le rendant incapable pour le moment de bouger. De toute façon, il était trop fatigué pour tenter quoi que se soit. Même rassembler ses pensées lui semblait difficile. Il se sentait envahir par la torpeur, résultat de son vol effréné et des conséquences des tortures administrées par la reine, et n’avait pas la force d’y résister. Il essayait, pourtant, se raccrochant à l'idée qu'il serait dangereux de s'assoupir ici.

Malgré ces tentatives de rester éveillé, Diablo ferma lentement les yeux avant de sentir le contact de l’eau sur son front. Ce contact le fit tressaillir, mettant à mal ses muscles endoloris, ce qui lui arracha une grimace. Peut-être s'était-il pris un coup sur la tête ou bien était-ce parce qu'il se sentait terrible faible, mais, en ouvrant doucement les yeux et en distinguant une forme féminine à ces côtés, le prisonnier n'avait pu s'empêcher d'espérer l'impossible. "Maî... Maîtresse, c'est vous ?" Bredouilla-t-il, plein d'espoir. Cela pouvait semblait naïf, mais ce ne serait pas la première fois que sa geôlière lui faisait miroiter la possibilité de revoir Maléfique pour mieux lui faire réaliser qu'il n'avait aucune chance de réussir. Alors qu'il revenait à lui, il put réaliser sa méprise.

En le constatant, Diablo se redressa. "Mais vous n'êtes pas..." Il n'acheva pas sa phrase. Il réalisa vaguement que la princesse lui avait posé une question lorsqu'il reprit connaissance. Cependant, son esprit était concentré sur d'autres priorités. "Mais... Vous êtes qui ? Où on est ?" S'exclama-t-il en s'écartant vivement. D'un mouvement hâtif, il s'essuya le front, tout en essayant de rassembler ses pensées. Mauvaise idée d'être aussi agité dans son état. Il se recroquevilla en sentant la douleur traverser chaque muscle qu'il venait de solliciter.

Lorsque la douleur se calma un peu, il lança un nouveau regard vers l'autre occupante des lieux. Diablo restait sur la défensive, comme s'il redoutait que la présence de cette personne dans la cellule était un nouveau tour joué par la méchante reine. Ce ne serait pas le premier tour tordu que Regina lui jouerait. Un piège dans le genre serait tout à fait dans son style ! D'une certaine façon, il regrettait moins d'avoir gaspillé ces forces dans le seul tour de magie qu'il connaissait, en prenant forme humaine. Une conversation n'aurait pas été possible sous son apparence d'oiseau, ce qui le priverait de précieuses réponses. D'un autre côté, il regrettait d'être incapable de se lever pour continuer son inspection. De manière générale, il n'aimait pas rester trop longtemps sous cette aspect, certes pratique, mais qui n'était pas la sienne. C'était la même sensation que de porter les habits de quelqu'un d'autre, au début déroutant avant de devenir inconfortable sur la durée.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Mar 23 Mai - 14:10

La douleur de l'exil




Le jeune homme qui venait de tomber lourdement au sol, avait vraiment dû se faire mal. Quand Belle s’approcha de lui, elle ne put que constater que ce dernier était vraiment mal en point. Heureusement pour lui, il ne s’était pas cogné la tête et il ne saignait pas, ce qui fut un véritable soulagement pour la jeune femme. Car s’il s’était cassé quelque chose ou ouvert le crâne, ce ne serait pas les gardes qui auraient accouru pour le soigner, dans son malheur, ce dernier avait vraiment eu beaucoup de chance. Belle ne savait pas qui il était et comment cette transformation avait pu être possible, mais elle se devait de l’aider, elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Le seul souci, c’est qu’elle ne disposait de rien pour pouvoir le soigner. Elle s’y connaissait un peu en plantes guérisseuses, Rumple lui en avait apprit quelques unes mais malheureusement, elles ne poussent pas dans le sol d’une prison.

Ce dernier essayer de parler et Belle se pencha vers lui afin d’écouter ce qu’il disait. A première vue, il la confondait avec une autre personne, mais ce qu’il disait était un peu confus. Il l’appelait maîtresse ? La jeune femme le redressa doucement afin de l’aider à boire un peu, il fallait qu’il essaie de s’hydrater, même si cet effort allait être surhumain pour lui. Elle ne pouvait pas le laisser dans cet état, elle espérait vraiment qu’il ne s’était rien cassé en tombant car il avait fait une belle chute.

La jeune femme sursauta lorsque ce dernier se mit à ‘agiter. « Attention, doucement, vous allez vous faire mal à vous agitez de la sorte. Vous avez fait une sacrée chute, il faut que vous fassiez attention à vos mouvements. Je m’appelle Belle, et tout comme vous, j’ai été enfermée dans cette prison. Nous sommes à Nottingham. La méchante Reine m’a fait apparaître ici mais c’est une longe histoire pour tout vous dire. » Intérieurement, elle se disait qu’il fallait vraiment qu’il cesse de s’agiter de la sorte, mais pour lui, elle n’était qu’une étrangère et elle n’avait pas d’ordres à lui donner. Elle décida donc d’attendre qu’il se calme par lui même.

Belle ignorait totalement que Régina était un ennemi en commun, ce qui allait devenir intéressant mine de rien. Plus le temps passait, plus la jeune femme perdait espoir de sortir de cet horrible endroit. Dans ses rêves, elle appelait Rumple et ça la réveillait assez souvent. Certaines fois, elle essayait de l’appeler mais elle ne pouvait pas le faire trop fort de peur que le garde l’entende et ne la frappe, ce qui c’était déjà produit bien trop souvent à son goût à lui. Elle était contente de pouvoir parler à un personne qu’elle ne connaissait pas, ça lui passerait le temps et peut-être qu’à eux deux, ils pourraient essayer de s’échapper. Après tout, il venait de se transformer en corbeau, si ça se trouvait, il avait d’autres pouvoirs bien plus puissants que celui-là, seul le temps le dirait.



made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Mer 24 Mai - 11:46

La douleur de l'exil




Diablo se remettait difficilement de sa chute. Prendre une apparence humaine avait été un réflexe épuisant, douloureux, mais qui s’avérera utile pour plus tard puisque visiblement, il n’était pas le seul pensionnaire de cet endroit inconnu. Pendant un naïf instant, il avait espéré et cru qu’il s’agissait de sa maîtresse. Surtout alors qu’il sentait qu’on le redressait doucement pour l’aider à boire. Il n’y avait qu’elle pour se montrer ainsi à son égard. Les autres humains n’étaient pas dignes de confiance. Du moins, d’après son expérience. Lorsqu’il réalisa son erreur, le serviteur de Maléfique s’agita et voulut s’écarter vivement avant que la douleur ne se rappelle à son bon souvenir. Il lançait des regards frénétiques autour de lui, posant des questions sur un ton qui trahissait à la fois sa panique et son désarroi. Nul doute que s’il avait conservé son apparence d’oiseau, il se serait remis à voler en rond dans une nouvelle tentative de trouver une issue.

Clouer au sol, puisqu’il n’était plus un corbeau, il essaya de se calmer comme son interlocutrice le lui demandait. Bien que Diablo gardât une attitude méfiante et une respiration saccadée, il écoutait avec attention les explications qui suivirent. En entendant le nom de Nottingham, l’ancien corbeau leva la tête comme s’il cherchait une confirmation de cette information dans le décor. Nottingham… Il avait déjà visité ce royaume en y allant jouer les espions sous les ordres de sa maîtresse qui y cherchait, à l’époque, un homme avec un tatouage de lion sur le bras. Bien, s’il parvenait à sortir d’ici, il saura retrouver son chemin. En attendant, ce qu’il connaissait du royaume ne lui serait d’aucune aide pour s’évader d’ici. Il ne s’était jamais aventuré jusqu’au château. L’idéal serait de trouver une issue menant directement vers l’extérieur, mais comment ? Diablo poussa un bref soupir avant de se concentrer sur Belle. Pouvait-il croire à son histoire ? Regina lui avait déjà joué tellement de coups tordus, qu’il avait tendance à se méfier de tout et de tout le monde. Avec lenteur, il s’écarta et rampa à reculons jusqu’à sentir le contact du mur dans son dos. Durant sa manœuvre, il ne quitta pas la prisonnière du regard, comme s’il redoutait qu’elle ne l’attaque, et il étouffa au mieux les plaintes douloureuses qui tentaient de franchir ces lèvres au moindre mouvement.

« Je m’appelle Diablo. » Finit-il par se présenter. « Je suppose que je suis ici parce que la méchante reine s’est lassé de me torturer de toutes les façons possibles. C’est votre cas aussi ? » Demanda-t-il brièvement sur un ton sans joie après ce qu’on pouvait appeler de très brèves explications. « A moins que… Cette rencontre ne soit un de ces nouveaux jeux tordus. Peut-être qu’elle veut qu’on s’entretue pour de la nourriture, ou en échange d’une chance d’être libre. » Suggéra-t-il avec prudence.

Cela lui semblait plausible. Le pire, c’est que dans son état, Diablo n’était pas certain de l’emporter si ce scénario se concrétisait, même si Belle ne semblait pas être une adversaire redoutable. D’ailleurs, pourquoi était-elle ici ? Elle ne ressemblait pas vraiment à une menace, ou alors elle cachait bien son jeu. Pour l’instant, l’ancien corbeau garda ces questions pour lui. Il ne voulait pas trop en dire avant d’avoir le fin mot de cette histoire. Il s’en voulait déjà d’avoir confondu Belle avec sa maîtresse, Maléfique. Franchement, comment avait-il pu les confondre ? Il s’était peut-être cogné la tête en tombant !

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Jeu 25 Mai - 0:54

La douleur de l'exil




Même si Belle ne savait pas qui il était et d’où il venait, elle ne voulait pas le laisser dans cet état. La jeune femme ne pouvait s’empêcher de donner son aide aux personnes qui en avaient besoin, et lui, en faisait parti sans le moindre doute. Plus tard, elle allait comprendre qu’ils avaient un ennemi en commun, mais avant d’en arriver là, il fallait d’abord que ce dernier se calme et retrouve ses esprits. Malheureusement, il n’avait pas l’air d’être de cet avis et Belle ne pouvait pas le lui reprocher. Même si elle ne savait pas encore ce qu’il pensait, elle aussi aimerait bien que cette prison ne soit qu’une illusion crée par la méchante Raine. Mais hélas, ce cachot était bel et bien réel. Elle ne savait pas si elle allait sortir d’ici vivante, ainsi, la rencontre avec Diablo tombait à pique, elle pourrait ainsi penser à autre chose qu’à sa mort, car cette dernière savait très bien que l’on ne sortait pas de cette prison vivant. Tout ceux qu’elle voyait sortir ne revenaient jamais…

Cet homme se méfiait de lui et Belle ne comprenait vraiment pas pourquoi. Elle avait pourtant était gentille avec lui alors pourquoi agissait il avec autant de méfiance ? Elle ne pouvait pas lui en vouloir cela dit, il est vrai qu’il était relativement compliqué de faire confiance à qui que ce soit. Elle avait appris à ses dépends qu’il vaut mieux éviter de donner trop rapidement et trop facilement sa confiance aux personnes, mais la jolie brune avait un sixième sens et elle savait très bien à qui elle pouvait faire confiance ou non. Quand Diablo s’éloigna d’elle comme si sa vie en dépendait, elle ne chercha pas à le retenir, ça n’aurait fait qu’accentuer sa peur, le mieux serait qu’il revienne vers elle tout seul sans qu’elle ne le force. Elle en profita pour boire un peu à son tour et resta assise là où elle était sans bouger d’avantage. Un peu comme une personne qui essayait d’adopter une bête sauvage.

« Je suis enchantée de faire ta connaissance Diablo, même si je t’avouerai que j’aurai préféré le faire dans de meilleures circonstances. »
Lui dit elle en soupirant. Elle releva la tête vers lui. « Tu connais toi aussi la méchante Reine ? Non, elle ne m’a jamais torturé, elle a juste voulu faire croire à l’homme que j’aime que je suis morte afin de le faire souffrir d’avantage. » Elle eut des sanglots dans la voix, Rumple lui manquait terriblement, et tous les jours qu’elle passait loin de lui étaient de plus en plus durs. « Et la connaissant, je suis certaine qu’elle a réussi son coup. Attends je crois que tu es un peu déboussolé, ce n’est pas une vision qu’elle te lance, c’est bel et bien réel. » C’est peut-être ce qu’une vision lui aurait dit, mais Belle ne savait pas quoi ajouter de plus.

La jolie brune sentit des larmes monter et elle tourna la tête car elle ne voulait pas que ce dernier la voie pleurer. Après tout, elle avait du sang royal dans les veines, et même si elle avait tout perdu, elle avait encore gardé ses bonnes manières. La méchante Reine était vraiment inhumaine de torturer ce pauvre corbeau qui n’avait, probablement, rien demandé. Il était clair qu’elle adorait torturer des personnes innocentes et faibles, ben voyons, c’est tellement plus facile… Intérieurement, elle fit une prière et essaya d’appeler Rumple, il pourrait sûrement l’entendre, ça valait peut-être le coup d’essayer, car elle n’avait vraiment plus rien à perdre en vue de la situation. En revanche, elle espérait que Diablo allait finir par se calmer pour qu’ils puissent parler et se soutenir, car elle en avait bien besoin…


made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Mer 31 Mai - 20:07

La douleur de l'exil




Diablo se sentait un peu plus détendu maintenant qu'il avait établi une distance avec l'étrangère. Belle avait beau s'être montré gentille, le captif restait méfiant, redoutant un nouveau tour de la méchante reine. En plus, il n'avait pas l'habitude de recevoir des gestes attentionnés de la part d'une inconnue et ne savait comment y réagir, hormis en témoignant de la prudence. L'autre prisonnière ne chercha ni à le retenir ni à réduire la distance qu'il venait d'instaurer, ce qui était une bonne chose.

De courtes présentations eurent lieu. C'était bien la première fois que quelqu'un se disait enchanter de faire sa connaissance. Le serviteur de Maléfique en fut un peu perturbé. D'ailleurs, il garda le nom de sa maîtresse sous silence, le temps d'être fixé sur les intentions de son interlocutrice. Dans ce but, il demanda si Belle était aussi une victime de la méchante reine. Il estimait qu'il ne s'agissait pas d'une question trop risquée. "Oh oui, je la connais. Cette salle ingrate ! Elle vous fait croire qu'elle veut devenir votre amie pour mieux vous poignarder dans le dos ! Je me suis toujours méfié d'elle et j'ai eu raison." Déclara-t-il avec colère, ne cachant pas ce qu'il pensait de Regina bien qu'il gardât sous silence les raisons de cette haine. Ce constat le piquait un peu dans son orgueil. Oui, il s'était toujours méfié de Regina. Hélas, cela n'avait rien changé. Il n'avait pu rien éviter. Afin d'éviter de montrer son chagrin, il essaya de se concentrer sur la suite des explications. Apparemment, la princesse n'avait pas reçu le traitement que lui. Pas tout à fait. Belle avait beau dire qu'elle n'avait jamais été torturée, son discours lui faisait penser le contraire. "C'est une forme de torture." Commenta-t-il simplement. Diablo n'eut aucun geste apaisant alors que la demoiselle semblait s'être détourné pour cacher ces larmes, préférant se concentrer sur sa réponse et les informations qu'il pouvait en retirer. Il n'était pas dans ces habitudes de se montrer réconfortant. En fait, même s'il l'avait voulu, il n'aurait su comment faire ou quoi dire, même s'il pouvait comprendre la tristesse d'être séparé de quelqu'un qui était important pour vous.

Diablo refusait de se laisser aller au désespoir. Surtout qu'il ignorait si ce nouveau lieu n'était qu'une ruse de plus provenant du cerveau tordu de la méchante reine. Peut-être étaient-ils voués à se combattre ? Dans ce cas, il était inutile de sympathiser. L'ancien oiseau jaugea son interlocutrice du regard, cherchant à estimer ces chances de victoire. Le pire est que, dans d'autres circonstances, il aurait été confiant. Sauf qu'il était blessé. Cela changeait tout. "Ce n'est pas d'une vision dont je parlais." Corrigea-t-il, encore sur ces gardes. Il inspectait les murs du regard, comme s'il craignait d'être espionné. "Je parle d'un de ces jeux tordus comme ceux qu'elle m'a déjà fait subir. Peut-être va-t-elle apparaître soudainement pour annoncer qu'un seul d'entre nous pourra sortir, ou quelque chose dans le genre. Je n'en sais rien !" Il était agacé de ne pas comprendre pourquoi il était ici. Il voulait tellement sortir ! Fuir et retrouver sa maîtresse. Quel sombre projet manigançait Regina contre Maléfique ? L'ignorance et l'impuissance d'agir le torturaient bien plus que ces blessures.

Le serviteur de Maléfique garda pendant un bref moment le silence, redoutant que sa spéculation se réalise et que la méchante reine apparaisse, mais, rien ne se produisit. Diablo poussa un bref soupir et baissa la tête. "Qui est cet homme dont vous parliez ? Celui que la méchante reine veut faire souffrir en vous gardant ici ?" Demanda-t-il finalement, laissant parler sa curiosité. Diablo avait conscience que c'était le genre de question qu'on allait forcément lui retourner. Cependant, il décida de prendre le risque. Peut-être que Belle était 'spéciale', ce qui pourrait être utile pour filer d'ici. Comment ? Il l'ignorait encore.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Mar 27 Juin - 22:30

La douleur de l'exil




Belle vit que ce pauvre jeune homme était complètement tétanisé. Il avait vraiment dû subir un nombre incalculable de mauvais traitement. Nul doute la dessus. Elle ne voulait donc pas le forcer à quoi que ce soit, il viendrait vers elle quand il en aurait envie. En attendant, Belle ne bougeait pas et elle était ouverte à la conversation si ce dernier le souhaitait.

Une chose était certaine, Diablo vouait une haine sans nom à Régina, et ça, la jeune femme pouvait tout à fait le comprendre. Belle avait toujours était trop naïve et elle le serait toujours, elle essayait de voir le meilleur des personnes et ça ne marchait pas à tous les coups. Question manipulation, Régina était aussi douée que Rumple et Belle était tombée droit dans son piège. Elle n’avait aucune solution pour sortir d’ici. Plus le temps passait, plus l’espoir qu’elle avait s’en allait. Finalement, elle était contente d’avoir une personne à qui parler, elle pourrait ainsi se changer les idées et peut-être penser à autre chose. Le fait de rester enfermée dans une petite cellule avec tout un tas d’autres personnes, commençait à la rendre folle. Sans parler de l’odeur et de l’hygiène… Elle ferait vraiment tout pour sortir de cet effroyable endroit. « Je suis entièrement d’accord avec ce que tu me dis Diablo. Mais dis-moi, comment est-ce que tu l’as rencontrée ? » Elle regretta d’avoir posé la question, car c’était quand même relativement indiscret, et vu son état, il n’avait peut-être pas spécialement envie d’en parler, chose qui pouvait tout à fait se comprendre.

Belle garda ses distances, elle ne voulait pas l’effrayer et encore moins faire en sorte que ce dernier s’agite. Mais il était vraiment en plein délire… Elle avait vraiment de la peine pour lui, mais elle ne savait vraiment pas ce qu’elle pouvait faire… « Hélas, elle ne viendra pas, depuis le temps que je suis enfermée ici, je peux te dire de source sûr que ce n’est pas une vision, bien au contraire… Personne ne viendra et personne ne nous fera sortir… Si on ne trouve pas de solution rapidement, on va se faire tuer et ça, crois-moi, c’est la vérité. » Hélas, il fallait vraiment que Diablo prenne conscience des choses. Il allait leur falloir un miracle pour les faire sortir de là…

Il était en train de lui parler et c’était une bonne chose. Mais il lui demanda de qui il s’agissait quand elle parlait de l’homme qu’elle aimait et ça, elle ne savait pas si elle pouvait le lui dire. « La plupart des personnes le craignent, alors je ne sais pas si c’est une bonne idée que je te le dise… » Elle venait de se faire un ami, elle ne voulait pas tout mettre par terre. Elle allait avoir besoin d’allier et non d’ennemi. Elle voulait encore parler un peu avec lui avant de lui dire quoi que ce soit.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Lun 10 Juil - 23:01

La douleur de l'exil




Les soupçons de Diablo commençaient à baisser à mesure que cette conversation se poursuivait. De toute évidence, cette rencontre n'était pas un nouveau jeu tordu de la méchante reine, ce qui ne l'empêcha pas de garder une distance par prudence avec la demoiselle. Juste au cas où il se tromperait. Il rêvait de se rechanger en oiseau et de pouvoir retenter un tour d'horizon de cette nouvelle cage, aussi veine que pourrait être cette nouvelle tentative, comme en témoignait des brefs regards qu'il lançait en direction du plafond. Hélas, dans son état, il ne pouvait pas faire grand chose d'autre, hormis parler et accumuler les informations.

S'il pouvait se fier à son histoire, Belle était une autre victime de Regina. Après avoir passé autant de temps entre les griffes de cette sorcière, il était plaisant de pouvoir déverser tout ce qu'il pensait de la méchante reine sans chercher à retenir ces mots. Bien sûr, il ne s'en était pas privé de dire le fond de sa pensée à la principale concernée lorsqu'il avait été torturé, mais, le dire à une parfaite inconnue avait une saveur particulière. En présence de sa maîtresse, il avait toujours dû contenir tout le mal qu'il pensait de Regina, car Maléfique y voyait une amie, pour une raison qui lui échappait. Au final, il avait eu raison de se méfier, mais cette 'victoire' lui laissait un goût amer.

"Je n'ai pas choisi cette rencontre." Dit-il avec amertume. "Ma maîtresse avait vu un potentiel chez cette sorcière et j'ai respecté cette volonté, jusqu'à ce qu'il soit trop tard." C'était un résumé assez extrême, mais Diablo se disait qu'il avait, malheureusement, tout le temps d'en parler dans les détails. Il garda sous silence le nom de sa maîtresse, ce disant qu'il serait peu prudent d'évoquer le nom de Maléfique devant une personne qui semblait appartenir au clan des gentils.

"Bien, si ce n'est pas un piège, alors c'est à ça que ressemble le coffre à jouet délaissé de la méchante reine." Ironisa-t-il alors que la princesse lui assurait que personne ne viendrait. Il inspecta de nouveau les murs du regard, ne se sentait pas encore la force de se lever afin de pousser son inspection plus loin. "Il doit forcément exister un moyen de sortir d'ici !" Déclara-t-il avec détermination et une pointe de désespoir. Il ne pouvait pas rester coincer dans cette cellule à attendre la mort ! Il devait retrouver sa maîtresse avant qu'il ne soit trop tard !

Belle ne chercha pas à combler la distance qu'il avait imposée. Ce qui était une bonne chose. Elle n'était pas comme cette fée qu'il avait rencontrée un jour et qui ne pouvait s'empêcher de lui sauter au cou. Diablo chassa le souvenir de Liot pour se concentrer sur sa situation. Il devait obtenir le maximum d'information. Belle avait évoquer une personne importante... Tout naturellement, il chercha à en connaître le nom. Son interlocutrice parut hésitante, ce qui eut pour effet de piquer d'avantage sa curiosité. "Je sers Maléfique, alors, il n'y a pas grand monde que je crains." Affirma-t-il avec assurance. Si ce nom avait de l'importance, il devait le savoir. Peut-être avait-il pris un risque stupide en évoquant finalement le nom de sa maîtresse ou peut-être était-ce un pari osé pour obtenir la confiance de l'autre prisonnière. Il allait vite le savoir.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Ven 14 Juil - 18:07

La douleur de l'exil




Belle faisait attention à chaque mots qu’elle utilisait. Elle ne voulait pas lui faire peur et encore moins le braquer. Du mieux qu’elle pouvait, elle essayait de lui faire comprendre la situation dans laquelle ils se trouvaient. La jolie brune aurait aussi voulu que tout ceci ne soit qu’une mascarade, mais hélas, ce n’était pas le cas. Elle avait de la peine pour lui et savoir tout ce qu’il avait vécu lui faisait mal. Régina était vraiment mauvaise, à la période où elle cherchait Blanche-Neige, elle avait brûlé des villages entiers et tué un nombre incroyable de personne. Pour Belle, Régina ne pourrait jamais changer, et ce, même avec toute la meilleure volonté du monde.

La jolie brune comprenait tout à fait la fidélité que ce dernier avait envers Maléfique. Pour lui, elle était une bonne personne, elle était pareille avec Rumple. Elle fut d’ailleurs soulagée de constater qu’il n’avait pas insisté sur l’identité de l’homme qu’elle aimait. Belle écouta alors avec une attention particulière tout ce que ce dernier lui racontait. Au premier abord, il n’avait pas aimé Régina et il avait bien eu raison. D’habitude, Belle essayait de voir le meilleur dans les personnes qu’elle côtoyait, mais chez Régina, elle ne voyait rien du tout à part de la noirceur.

« Je comprends, tu as fait ce qu’il fallait en évitant de contrarié ta maîtresse, c’est dommage que cette dernière ne se soit pas rendue compte tout de suite de ce qui était en train de se passer. Mais Régina est douée pour la manipulation, elle a eut un excellent professeur pour ça… » Oui, Rumple était aussi doué pour manipuler les gens, mais Belle avait toujours réussi à le raisonner et aussi incroyable que ça puisse paraître, il l’écoutait. « Un moyen de sortir d’ici ? Sans magie, je ne vois vraiment pas comment on pourrait faire… Mais si tu as une idée, je te suis. »

La jeune femme avait toujours été forte jusqu’ici, dans tous les livres qu’elle avait lu, on venait toujours porter secours aux personnes en détresses, mais là, elle ne voyait vraiment pas comment faire. Elle avait essayé d’appeler Rumple, de se faire porter malade, de crier, de supplier, de soudoyer mais il n’y avait rien à faire… Alors elle avait abandonné tous espoirs de sortir de cet horrible endroit. Quand elle voyait Diablo aussi déterminé, ça lui faisait pensé à elle au tout début.

Sans que Belle ne ‘y attende, Diablo lui demanda qui était l’homme qui lui manquait tant et don elle ne voulait pas parler. Elle espérait très sincèrement qu’il continue de lui parler après, car elle savait très bien l’effet qu’avait ce nom auprès de la plupart des personnes. Elle se mordit la lèvre et réfléchit pendant quelques secondes. Après tout, il lui avait fait confiance en lui donnant le nom de sa maîtresse, alors elle pourrait très bien en faire autant. « Il s’agit de Rumpelstiltskin… » Elle n’ajouta rien de plus mais ne put s’empêcher de scruter sa réaction.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Diaval D. Ravenhill

▻ Messages : 88
▻ Date d'inscription : 09/04/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   Mar 18 Juil - 23:10

La douleur de l'exil




C'était la première fois qu'il évoquait à voix haute les circonstances de la rencontre avec celle qui était désormais surnommée la méchante reine mais qui n'était qu'une apprentie magicienne avant de rencontrer Maléfique. Au début, cela lui fit du bien d'extériorisé toute la haine ressentie envers Regina. Cependant, la colère ne fut pas aussi réconforté qu'il l'avait espéré. Elle fut vite remplacée par la tristesse et la culpabilité. Il s'était forcé à tolérer la présence de Regina car sa maîtresse lui avait trouvé un potentiel qui l'avait motivé à la prendre sous son aile, mais l'oiseau s'était toujours méfié de cette apprentie. Pourtant, il n'avait rien pu faire afin d'éviter que le pire ne se produise. Ni à l'époque, ni maintenant. Diaval baissa la tête de honte alors que Belle lui assurait qu'elle comprenait.

"J'aurais dû trouver un moyen de la prévenir."
Se reprocha-t-il en reniflant bruyamment, les yeux pleins de tristesse. "Au lieu d'attendre l'évidence et de me faire capturer sans avoir pu faire quoique se soit." Il serra les poings devant ce souvenir. Faible, il avait été si faible ! Pire qu'un de ces pathétiques héros qu'il avait vu de nombreuses fois essayées de provoquer en combat singulier le terrible dragon que pouvait être sa maîtresse.

Il releva brusquement la tête, déterminer à changer la donne. Avec cette nouvelle prison arrivait un nouvel espoir de trouver une issue. En s'appuyant sur le mur, il se força à se relever. "Il doit bien avoir un moyen de sortir d'ici." Marmonna-t-il, dent serrée pour éviter de gémir sous le coup de la douleur. Il tituba ensuite jusqu'au mur d'en face et parcourut les pierres qui le composaient avec ses mains comme s'il cherchait un passage, une fissure, n'importe quoi de prometteur. "Il doit forcément y avoir un moyen ! Je ne peux pas rester ici ! Il faut que je la retrouve !" S'emporta-t-il, exprimant son désespoir à voix haute. Il tapa rageusement du poing et le regretta aussitôt. Il se laisse glisser, épuiser par l'effort fourni, jusqu'à tomber à genoux. Toujours face contre le mur, il appuya son front dessus en essayant de calmer sa respiration. Il avait envie de jurer, de maudire encore Regina mais préféra réfléchir. Belle avait parlé d'un homme. Il avait besoin de savoir le nom de cet homme. Tout ce qu'il pouvait faire était d'accumuler les informations.

Diaval se détacha de la contemplation du mur pour se tourner vers son interlocutrice. Il voulait savoir. En guise de bonne foi, il révéla le nom de sa maîtresse en affirmant que rien ne pouvait l'effrayer. Il vit Belle se mordre la lèvre, signe qu'elle redoutait de révéler l'identité. Il comprit pourquoi en entendant le nom de Rumpelstiltskin. L'ancien corbeau eut un rictus, comme s'il s'attendait à ce que la princesse poursuive en révélant qu'elle plaisantait. "Le ténébreux ?" Commenta-t-il, incrédule. ça pour une information en or ! Il se repassa mentalement les mots prononcés par la prisonnière concernant les raisons qui l'avait conduit ici. Faire croire à l'homme qu'elle aimait qu'elle était morte afin de le faire souffrir. Donc, non seulement Belle était amoureuse mais cet amour était réciproque ? C'était difficile à imaginer. Conscient d'avoir gardé le silence durant ces réflexions, il prit la parole. "Je suis surpris, je croyais que le plus grand sorcier de ce monde serait au courant que l'amour est une faiblesse." Dit-il avec ironie.

made by LUMOS MAXIMA

_________________
I will always find you ▵
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (fb) La douleur de l'exil - Belle   

Revenir en haut Aller en bas
 
(fb) La douleur de l'exil - Belle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» BELLE TAPISSERIE
» Malgré l’exil, Aristide reste au centre de la politique en Haiti
» La douleur de la montagne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: Le comté de Nottingham-
Sauter vers: