AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Freya, il faut qu'on parle de Cora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 970
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Freya, il faut qu'on parle de Cora    Mar 11 Juil - 19:05

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cora était de retour dans ma vie, elle était arrivée en ville par dieu sait quel stratagème maléfique, et d’ailleurs je me fichais complètement de savoir comment cela était arrivée. La seule chose qui m’obsédait c’était qu’elle était apparue comme par enchantement dans mon salon pour me demander d’accepter une trêve de paix entre elle et moi. Si elle voulait la paix elle n’aurait jamais dû ordonner la mort de ma cadette. Sans compter que cette dernière n’avait même pas essayé de s’excuser. Pas le moindre instant je n’avais décelé une étincelle de remord dans le visage beaucoup trop gonflé de cette sorcière.

Me retrouvant face au refuge de Freya, je m’efforçais de respirer calmement. Depuis que nous avions été dans le monde des contes ensemble dans le but d’affaiblir le règne glacial d’Ingrid, je n’avais plus adressé la parole à cette dernière. Je n’avais même pas voulu revenir sur le faite qu’elle avait essayé de croquer mon cœur, valait clairement mieux pas y revenir dessus. Je n’avais pas digéré la moitié de ce qu’il s’était passé sur les terres glacées, mais nous avions des problèmes plus grands que nos différents presque inconciliables. Face à Cora nous nous étions mises d’accord pour s’allier contre la mère de Regina, entrant dans le refuge je poussais un autre soupir avant d’apercevoir Freya de dos en train de s’occuper un petit chien qui était adorable soit dit en passant, me dirigeant vers elle me manifestait en raclant légèrement ma gorge :

« Bonsoir Freya, est-ce que vous auriez quelques minutes à m’accordez ? »
black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 220
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Freya, il faut qu'on parle de Cora    Ven 14 Juil - 20:27

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Freya continuait sa petite vie assez paisible à Storybrooke. Elle réfléchissait de plus en plus à se construire une meute, peut-être pour assurer ses arrières et être plus puissante, ou simplement un désir de devenir influente ? En effet, pour le moment, Freya avait cette réputation de la blonde, des fois brune, froide et assez hautaine, généralement « la meilleure amie bizarre de Ruby » ou la copine hautaine de Regina. Enfin concrètement, la louve en avait presque rien à faire de ce que les gens pouvaient penser, mais prendre un peu plus de place dans le fonctionnement de la ville n’était pas de refus… Elle y réfléchissait donc de plus en plus.

Freya partit alors pour le travail, elle ferma sa villa à clé et prit sa nouvelle voiture achetée par les soins de son faux héritage qui lui avait été fait par la malédiction. Concrètement, Freya roulait sur l’or sur quatre générations et c’était pas de refus d’être une des personnes les plus riches de la ville. Elle prit donc cette magnifique maserati noir mate et se dirigea au refuge. Là-bas, elle y vit Charles l’attendant avec ses trois chiens. Ils rirent un peu ensemble avant qu’il reparte pour son job à la mairie. Elle prit les trois chiennes et se dirigea dans le bureau, checkant ses mails, ouvrant et allumant le refuge avant d’aller dans le jardin avec les trois magnifiques Huskys pour les observer. Elle passa alors toute la journée au refuge et était sûre sur le fait qu’une des chiennes de Charles éprouvait de la jalousie et l’autre devenait petit à petit l’oméga du groupe : concrètement, c’était pas bon signe du tout, et il valait mieux en parler au jeune excentrique.

Elle alla dehors, s’asseyant avec une bière à la main pour finir une énième excellente journée de bonheur : elle était simplement heureuse. Elle était accompagnée d’un magnifique chio né dans la semaine, c’était un bébé sptiz nain : une peluche. Cependant, elle entendit des pas arriver. Elle fit marcher ses sens et reconnut à l’odeur une vieille connaissance : Juliette… Elle fronça les sourcils, ne comprenant pas pourquoi Juliette était là. Son instinct lui disait qu’elle n’était pas là pour lui faire du mal mais elle n’apportait rien de bon non plus. Freya se retourna alors que Juliette commençait à parler. La reine rouge s’efforça d’esquisser un sourcil par politesse : de base, elle n’aimait pas sourire aux gens, alors en plus à Juliette… Mais bon, les politesses de la reine blanche firent, quelque-part, assez plaisir à la reine rouge, il fallait l’avouer. Elle dit alors à Juliette sur un ton ni agréable, ni agressif, plutôt limpide :

« Bonsoir Juliette, évidemment, je vous écoute. »

Freya ne savait que dire d’autre : peut-être aurait-du proposer quelque-chose à boire à Juliette ? Ou de rentrer à l’intérieur ? La louve ne savait pas comment réagir et n’avait aucune idée de la nature de la visite de Juliette, une chose était certaine : ce n’était pas par pure courtoisie.

black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 970
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Freya, il faut qu'on parle de Cora    Lun 17 Juil - 19:25

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Au vue du regard de Freya et des émotions qu’elle dégageait, elle se méfiait de ma requête et crevait d’envie de refuser mon invitation, mais elle avait encore un peu de savoir vivre pour me laisser la chance d’exprimer la raison de ma venue en un ton légèrement impassible. Laissant apparaitre un faible sourire sur mes lèvre, consciente que cette fois c’était à moi de faire un effort en me montrant cordiale, qu’importe les conflits qui nous animait depuis plusieurs années.

« Vous pouvez vous détendre Freya, je ne suis pas venue vous accabler de quoi que ce soit. »

Commençais-je avant d’inspirer profondément avant de détourner mon regard pour le reporter sur les chatons qui miaulaient derrière leur vitre tout en grattant contre la paroi qui les séparaient du monde extérieur :

« Je suis venue vous prévenir que Cora est arrivée en ville. Elle est apparue dans son mythique nuage de magie au beau milieu de mon salon ce matin. Elle m’a assuré qu’elle ne me voulait aucun mal, mais j’ai un peu de mal à y croire. Vous avez été son esclave pendant des années, je trouvais cela normal de vous prévenir moi-même avant qu’elle ne croise votre route… »

Ma bombe lancée je m’humectais les lèvres attendant sa réaction avant de lui en révéler davantage. Une partie de moi pensait qu’elle m’aurait mise au courant de sa venue si la reine de cœur avait été lui rendre visite avant moi. En faisant cela je testais aussi sa bonne fois, de mon côté je réfléchissais à la suite, j’avais découvert que Cora était la mère de Regina, soit la mère d’une amie de la louve. Le savait-elle ? Non, c’était impossible sinon elle n’aurait jamais supporter d’être en présence de Regina, soupçonnais-je.

black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 220
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: Freya, il faut qu'on parle de Cora    Mar 18 Juil - 13:21

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Contre toute attente, Juliette laissa apparaître un mince sourire sur ses lèvres. Freya ne put s’empêcher d’être surprise : que lui arrivait-il, elle avait mangé un arc en ciel de bonne humeur le matin même ? Quoi qu’il en soit, elle rassura la reine rouge sur le fait qu’elle n’était pas venue l’accabler, quel qu’en soit le problème. Freya fronça légèrement les sourcils, en signe d’étonnement : qu’avait donc-t-elle bien à lui dire ?

La louve détendit alors légèrement son visage, et commença à écouter la reine blanche. Mais qu’elle fut sa surprise lorsqu’elle apprit que le diable en personne était arrivée en ville ? Une colère noir lui monta à la tête et ses yeux rouges d’alpha apparurent. La louve reprit ses yeux normaux et écouta à moitié Juliette jusqu’à la fin. La rage se réveilla en elle, littéralement : cette diablesse était en ville ! Elle allait morfler comme pas deux… Elle souffla un bon coup, essayant d’écarter de sa tête toutes les images de la mort de Cora : par pendaison, par empoissonements, par déchictement. Enfin, tout était bien trop sympathique pour une telle sorcière. Elle reprit son souffle, et s’accroupit, elle dit :

« Cette s*lope est en ville… Et en plus elle ose venir te larguer dans ton appartement… J’ai pas les mots. »

Freya n’en avait plus rien à faire de vouvoyer ou tutoyer Juliette, elle ne voyait que Cora en ce moment même. Elle se releva, essayant de garder son calme, et dit :

« M-merci d’être venue me le dire. Mais bon, j’imagine que c’est le moment que l’on attendait non ? »

Elle faisait allusion à son meurtre, il était temps d’abattre la reine de cœur et de la faire descendre de son trône. Elle était pour le moment la reine des reines, la matriarche des sorcières, il fallait l’abattre.


black pumpkin

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 970
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: Freya, il faut qu'on parle de Cora    Mer 19 Juil - 17:51

Stop swaying when the moon is shaking thou
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Freya se détendait et parvenait même à me sourire. Si une personne nous observait nous aurions presque pu passer pour des amies, enfin des amies qui se vouvoyaient, enfin quoi qu’il en soit on n’aurait jamais pu imaginer que nous étions ennemies. Encore moins que nous avions tenté de nous tuer à plusieurs reprises autant l’une que l’autre, la preuve en est nous parvenions même à avoir une discussion civilisé. Certes, cette dernière tournait autour de notre ennemie commune, comme quoi la haine pouvait réunir deux personnes d’origine ennemie. A cette pensée, je songeais à ma famille et à sa haine contre les Capulet, si j’avais su cela plus tôt j’aurais pu essayer de trouver un ennemi commun à ma belle famille et ma famille avant de me vendre corps et âme à une pseudo-sorcière. Une slave de colère me frappa brusquement dès que j’évoquais le nom de Cora et je dû me faire violence pour ne pas me laisser y succomber, nous ne devions pas foncer tête baisser, si nous voulions détruire Cora Mills nous devions avant toute chose avoir un plan bien ficelé et sans faille.

Les remarques de Freya me firent hocher les sourcils en signe de compréhension avant que je ne lâche :

« Je ne les avais pas non plus, heureusement Louise n’était pas là... »

Je remerciais dieu si toutefois il existait d’avoir épargné ma colocataire de l’arrivée de cette sorcière. Elle avait assez souffert de la magie, son esprit avait gardé le cap face à une première potion d’oubli mais combien de temps allait-elle réussir à rester dans l’ignorance comme le voulait Régina ? Et plus important encore quand Régina comprendra que la tenir à l’écart ne servira plus à rien comment réagira-t-elle ? La voix de Freya me fit revenir à l’instant présent et quand elle me demanda si c’était bel et bien le moment qu’on attendait j’hochais la tête en signe d’accord :

« En effet, c’est le moment que nous attendions, mais on aura droit qu’à un seul coup. Cette sorcière machiavélique est maline et nous ne devons pas la rater sans quoi toutes les personnes que nous aimons seront à sa merci. »

Expliquais-je consciente que Freya pourrait aisément comprendre où je voulais en venir après tout elle avait tué pour le compte de Cora, elle savait mieux que quiconque, même mieux que moi jusqu’où cette femme était capable d’aller. L’anecdote concernant sa parentalité avec la maire de la ville me revenant à l’esprit je me tâtais à lui en faire part. Connaitre cette information pouvait tout changer pour Freya, elle était une amie proche de Regina, or la partie la plus compréhensive de mon être voulait qu’elle sache dans quoi elle s’embarquait si elle allait jusqu’au bout. Les relations entre la maire de la ville et sa mère semblaient compliquées, mais elle restait sa mère et la tuer aurait forcément des conséquences. Laissant échapper un soupir je me passais la main dans les cheveux avant d’ajouter :

« Il y a autre chose que vous devez savoir … »

M’arrêtant un cours instant je fermais les yeux un cours instant avant de les rouvrir et de lâcher d’une traite :

« Cora est la mère de Regina. »

Ma bombe annoncée, je m’humectais les lèvres avant de faire les cents pas stressé par ce rebondissement pour poursuivre :

« Elle m’a dit qu’elle était venue pour renouer avec sa fille. Tu es une amie proche de Regina et Regina est la femme que mon meilleur ami à choisi. Je ne veux pas que cette pourriture s’approche de Robin ou même de Roland, mais si on la tue ça aura forcément des conséquences… »

black pumpkin

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Freya, il faut qu'on parle de Cora    

Revenir en haut Aller en bas
 
Freya, il faut qu'on parle de Cora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: RP alternatifs :: RP Rapides-
Sauter vers: