Partagez|

I'm return from a hero's journey (Rozen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm return from a hero's journey (Rozen) Sam 5 Aoû 2017 - 21:23

I'm return from a hero's journey
Mushu & Rozen

La découverte qu'il avait manqué à Rozen, l'expérience avec le miroir magique qui pesait encore lourd sur sa conscience, la demande de ne pas partir qui lui fit réaliser qu'il devait faire un choix et maintenant, ça ! Lui qui voulait juste passé une soirée tranquille, à regarder une comédie en partageant une glace... C'était trop d'information d'un coup. Mushu avait l'impression que sa tête allait exploser ! Le pire était que cette situation lui rappelait une discussion idiote à base d'hydromel et de taille de la lettre A. Voilà pourquoi il songea à aller voir Robin, même s'il redoutait un peu le discours de l'archer, c'était lui l'expert en sentiments. De toute façon, il était hors de question d'aller voir Mulan dans cet état. C'est ce qu'il avait prévu de faire à la base, mais, le fait qu'il demeure sous son apparence humaine avait changer ses plans. Voir sa protégée signifiait devoir lui dire la vérité, peut-être l'avait-elle déjà deviner cette vérité, d'ailleurs, depuis le temps. Dans tous les cas, il n'était pas prêt à découvrir sa réaction.

Tout comme il n'était pas prêt à apprendre que Cly et Rozen s'était rapproché durant son absence. L'ex-dragon n'en revenait pas. Il ne savait pas quoi dire ou penser. Il était effondré par cette nouvelle et aussi furieux tout en étant en même temps soulagé d'entendre que ces pires craintes n'avaient pas abouti. Pour la cinquantième fois depuis son retour, il se demanda comment on pouvait avoir mal et être soulagé en même temps. Son expression reflétait sa confusion comme dans un livre ouvert. "Oh, alors, c'était de ma faute ?" S'offusqua-t-il. "Depuis quand partir pour une mission importante est une invitation à se jeter dans les bras d'un... d'un... mousquetaire d'opérette ?! C'est injuste, je viens juste de découvrir que je t'avais manqué. Je t'ai dit que je n'ai pas l'habitude qu'on me regrette. Si j'avais su que Cly en profiterait, malgré ma mise au point avec lui, je..." Je, quoi ? Je ne serais pas parti ? Impensable, comment aurait-il pu renoncer à sa perle ou faire suffisamment confiance à Robin pour le lui ramener sans qu'il n'y aille lui-même ? Alors, pourquoi était-il sur le point de le dire ? Le problème, c'était Cly. Il avait beau être rouillé en ce qui concernait le fait d'être un humain, il n'était pas idiot. C'était évident qu'un jour, Rozen allait trouver chaussure à son pied. Une fille formidable comme elle ! Mais, c'était juste... Elle méritait tellement mieux que Cly ! Oui, c'était certainement à cause de ça qu'il se montrait aussi jaloux.

Oui, concernant Cly, ces sentiments étaient très clairs. C'était plus facile d'être en colère contre lui que contre Rozen. Forcément, ça devait être sa faute ! Sauf que, même cette solution, on la lui refusait. À croire que tout dans ce retour avait été calculé pour le troubler d'avantage. Alors qu'il allait se lancer dans un discours maudissant le comportement de Cly, Rozen l'interrompit en le prenant par les joues pour lui assurer que ce dernier avait été d'un comportement irréprochable. "À t'entendre, on dirait que je devrais presque le remercier." Grommela-t-il avec une moue boudeuse. Mushu allait déclarer qu'il ne ferait jamais ça, mais la demoiselle lui coupa à nouveau l'herbe sous le pied en l'embrassant sur le front, avant de s'écarter. C'était bizarre, mais il s'était avancé, comme s'il avait espéré autre chose qu'un baiser sur le front. En fait, son corps avait bougé tout seul dans une sorte de réflexe, mais il ne s'était rien passé.

En se réinstallant, il demanda confirmation qu'il ne s'était rien passé entre Cly et Rozen. Avec le recul, c'était stupide. Ne venait-elle pas de le dire ? Mais il préférait en être certain. Il avait toujours l'impression de devoir des remerciements à Cly et cela l'agaçait. Il préférait voir ce dernier comme un sale profiteur. Là, au moins, il restait sur un terrain familier, au lieu de se demander pourquoi Rozen lui racontait tout cela et se sentir partager entre tristesse, soulagement et colère. Il se couvrit le visage de ces mains en se recroquevillant légèrement, espérant que ce geste pouvait mettre ces sentiments au clair. Que devait-il faire ? Que devait-il dire ? Il ne voulait pas de cette ambiance pesante, il avait promis d'être comme avant en sortant de la salle de bain et il avait échoué ! Rozen avait pleuré de nouveau et... Mushu sentit une légère pression sur son épaule, ce qui l'obligea à retirer ses mains pour contempler son amie lui présentant de nouveau ces excuses. "Pourquoi tu me racontes ça ? Ça fait mal et en même temps, je suis soulagé." Expliqua-t-il avec une pointe de détresse perceptible également dans son regard, tel un gamin essayant de mettre des mots sur les émotions qui le traversent, sans les comprendre. L'ex-dragon poussa un soupir. "Et puis, comment tu veux que je sois fâché envers ta frimousse !" Dit-il en lui pinçant la joue de sa main libre avec un mince sourire.

Était-ce mal de juste vouloir penser à autre chose ? Aurait-il dû faire une scène ? Hurler ? Condamné Rozen à un enfer de chatouille ? Partir de la chambre ? C'était la première fois qu'il ne savait pas comment agir. D'habitude, il trouvait toujours comment retomber sur ces pattes. Au final, il ne le saura jamais, puisque le temps avait viré à l'orage. Mushu en fut si surpris qu'il en lâcha la cuillère. Le temps qu'il se tourne pour contempler le spectacle par la fenêtre et Rozen lui avait agripper le bras en mode doudou.

L'Asiatique sentit ses doutes et ses hésitations être balayés en un instant. Il se retrouvait enfin dans une situation familière où il savait quoi dire et comment agir. De sa main libre, il réajusta la couverture afin de bien s'emmitoufler tous les deux à l'intérieur, comme s'il s'agissait d'un cocon. Un éclair zébra le ciel de nouveau. "Tu comptes avec moi ? Un... Deux..." Compta doucement l'ex-dragon comme il le faisait à chaque fois, comptant la séparation entre l'éclair et le tonnerre. Mushu avait déjà expliqué à son amie que les chiffres correspondaient au nombre de kilomètres séparant l'orage par rapport à la maison. Plus on arrivait à compter loin et plus l'orage était loin. Était-ce vrai ou bien juste une fable de grand-mère, il n'en savait trop rien. En tout cas, il avait l'impression que Rozen se détendait un peu lorsqu'ils arrivaient à compter jusqu'à dix. Ce n'était pas le cas, cette fois-ci, le tonnerre arriva après le chiffre deux. Suivi d'un troisième éclair. Il recommença son décompte. "Un... Deux... Trois... Tu vois, il s'éloigne." Affirma-t-il, sur le même ton rassurant que le conteur d'histoire affirmant que le héros allait terrasser le méchant.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm return from a hero's journey (Rozen) Mar 15 Aoû 2017 - 17:07

T'es enfin là!
Fa Mushu x Rozen March


Le ton condescendant qu’il prend te fait plisser les yeux tu le fixes assez froidement « ta faute je ne sais pas mais une chose est sûre, pendant que tu cherchais à être un héros pour retrouver ta perle et briller aux yeux de Mulan chérie moi je gérais le Salon dans une ville anarchique et qui plus est me suis retrouvée seule du jour au lendemain, alors oui heureusement qu’il m'a aidé et qu’il était là… Prends-le comme tu veux Mushu ! » Croisant les bras, tu a été assez claire pour la première fois, mais peu être un peu trop dure, dans la même phrase on voit ta jalousie, ta détresse quand il n’est pas là et ta colère. Qui plus est tu l'as appelé Mushu et non Shushu… Peu être que ce n’est pas flagrant mais pour toi ça veux dire beaucoup sur le coup. Tu ne lui prêtes pas un regard trop bougon sur le l’instant. Cly à ses défauts, mais il a aussi ses qualités, il ta écouté, il t'a protégé et surtout remise dans le droit chemin. Entre les deux heureusement qu’il a été le plus adulte et mature de l’histoire du Liberteese « si tu avais un tant soit peu confiance en moi et si tu me connaissais un minimum je ne me jette pas dans les bras d’un mousquetaire, pas comme tu l’expliques a la voler ! C’est en parlant de ton absence que je me suis retrouvée dans cette histoire. Mais encore une fois tu vois que le côté qui t’intéresse ! Il a profité de rien, je me tue à te l’expliquer, il m'a ramené après trop de verre, j’ai dérapé en croyant que je serais moins triste et lui contraire à toi il ne s’arrête pas au bout de son nez, il a compris que ce n’était pas moi et on a beaucoup discuté…. »

Tu commences à grogner et jouer avec la couette pour éviter de t’énerver de trop, trop d’émotions ce soir. Pour faire passer tout ça tu plantes ta cuillère dans le pot de glace « tu devrais peu être… Il t’apprendrait des trucs au passage.. » Tu enfournes la cuillère comme pour arrêter tes piques contre lui, sarcastique, voir blessante, on ne peut pas renier son caractère de merde malgré toute la gentillesse et les sentiments que tu as pour lui. Oui tu es en colère mais pas directement contre lui, contre toi aussi, dépendre de quelqu’un alors qu’il a posé directement les bases en mettant les pieds ici. Tu t’en veux de ne pas savoir faire semblant ou abstraction de ce que tu ressens. Tu fixes la télé pour essayer de faire redescendre la pression qui s’engage en toi. Impulsif, ce n’est pas une qualité. Au lieu de dire des choses qui dépasseraient ton esprit tu engloutis cuillère après cuillère de glace pour avoir la bouche pleine. La glace passe comme du petit-lait dans ton gosier, tu soupires un bon coup et le regardes « Pafque tu compte trop pour moi c’est pas assez claire … J’ai crois » tu avales ta bouchée et le fixes « je vous voyez vous prendre la tête pour un rien avec Cly, j’ai eu peur que tu me tournes le dos par ce que j’ai passé du temps avec lui… J’ai l’impression que ça t’amuse que je t’explique dix fois que tu es plus qu’important pour moi, je ne parle pas chinois que je sache… » Tu baisses les yeux en poignardant le pot de glace de ta cuillère « je sais très bien que je ne peux pas te garder que pour moi, mais j’ai envie d’être égoïste ….. » Tu chuchotes presque honteuse, tu ne peux pas t’empêcher de dire ce que tu penses, tu as besoin de ce dragon. Mais s’il ne le comprend pas tant pis, tu ferras comme avec tes parents, tu te voileras la face pour faire semblant que ça ne touches pas.

Mais tu n’as pas le temps de dire autre chose de plus, que le temps de poser ta tête sur son épaule l’orage que leur retour à amené tonne dehors. Tu te blottis par réflexe comme à chaque fois, il savait toujours quoi faire, c’était puérile pour certain d’avoir peur de l’orage. Mais ils n’on pas vue ceux de Wonder pour juger. « un….deux…… » Tu te figes en fermant un œil comme si tu la foudre va te toucher. Mais manque de chance, tu ne peux pas aller plus loin que deux. Te ressert ta prise tu peux lui couper la circulation du bras à force de faire ça. Cette fois, tu montes jusqu’à trois, il te rassure en disant qu’il s’éloigne de la ville heureusement par ce que vivre des retrouvailles une dispute et maintenant un orage c’est pire que ce que tu croyais. Tu respires pour calmer les petits frissons qui te parcourent en pensant à cet orage. D’un autre côté sentir sa chaleur contre toi t’apaise monstrueusement, quelque chose encore que tu ne pensais pas apprécier à ce point. Tu restes posée quelques minutes silencieuse en comptant dans ta tête. Tu fermes les yeux en te berçant de son odeur l’orage s’éloigne en effet et devient moins audible. « Je suis désolé, je ne voulais pas te mettre dans l’embarras, mais malgré que mes paroles ont été piquantes, je pensais tout ce que j’ai dit, peut être mal organisé ou mal exprimé, mais je reste sincère. » Relevant la tête tu le regardes droit dans les yeux la franchise fait partie de toi, et après tout ce temps avec toi il devrait être habitué

« J’ai besoin de toi, je ne sais pas comment te l’exprimer, ni pourquoi je ressens ce besoin, je n'arrête pas d’entendre autour de moi que c’est une question d’amour, mais j’ai aussi besoin de Juliette et là on me dit que c’est un amour mais différent, je n'ai pas eu la chance de rencontrer beaucoup de personnes pour comprendre et faire la différence de ce que je ressens pour vous, surtout vous deux. Mais je sais une chose je ne peux pas imaginer un seul instant ne plus vous voir, vous toucher, vous parler. Je sais que tu es le gardien de Mulan, que ta vie est là bas, mais je m’arrêterais pas à ça … Tu peux dire que c’est immature, méchant mais je te garderais pour moi tant que tu ne me rejetteras pas, et même si tu le fais je ne suis même pas sure de laisser ça comme ça. Je suis folle on me le dit souvent et je l’assume totalement, quand je tiens à quelqu’un je suis prête a tout pour la garder, et tu en fais malheureusement partie Mushu. Donc, oui, je t’en parle par ce que c’est important pour moi ce que tu penses. »

Inspirant de ce long monologue tu te redresses sur tes genoux en face de lui les mains sur le plat du matelas « Cly pense que je suis amoureuse de toi, je ne peux pas te dire que c’est le cas, j’ai jamais été amoureuse, je sais même pas faire …Enfin je sais pas comment on peu juger de ça, on me balance des grandes explications sans me faire comprendre le but, mais si c’est le cas, je le suis par ce que quoi tu en penses, je te laisserais pas partir ! » Ca peu passé pour une menace par la façon dont tu le dis mais toi tu penses à bien pour être aussi directe, tu restes figée un instant avant de reprendre ta place contre la tête de lit « bon si ca ne te dérange pas, je suis fatiguée de me disputer avec toi, je n’aime pas ça …. On reprendra demain si tu y tiens tellement mais profites de la fin de soirée » venant lui embrasser le cou qui et à ta porté, tu prends sa cuillère la remplis de glace et lui fourre dans la bouche. « Je suis contente que tu sois enfin rentré quand même… »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: I'm return from a hero's journey (Rozen) Lun 4 Sep 2017 - 22:58

I'm return from a hero's journey
Mushu & Rozen

Mushu était vexé et déstabilisé, à entendre son amie, il devait remercier ce mousquetaire d'opérette alors qu'il ne pouvait s'empêcher de le voir comme un sale profiteur. Son humeur ne s'arrangea pas avec la suite. Entendre son prénom sans la déformation habituel résonnait comme un coup de poignard en plein coeur. Une douleur visible dans son regard, mais c'est encore et toujours son fichu orgueil qui parla.

"J'aurais dû faire quoi ? Ne pas partir ? Cette perle, c'était la seule chose qui était vraiment à moi, qui me donnait ma magie, mon apparence de dragon, mon rôle de gardien, j'ai perdu tout ce qui me définissait en un coup. Je n'avais même pas une petite cuillère à moi !" Dit-il en brandissant la cuillère qu'il tenait à la main pour mieux illustrer son propos. "Je ne pouvais pas savoir que la ville allait partir en vrille !" S'exclama-t-il ensuite, comme si la ville était la véritable coupable de tout ceci.

Après une mission aussi dangereuse et des montagnes russes émotionnelles à son retour, son petit coup de colère l'épuisait. Pourtant, l'affaire Cly n'était pas encore classée. Mushu s'en voulait, mais il était beaucoup plus facile de voir des mauvaises intentions chez l'ancien mousquetaire et Rozen continuait de le défendre. Chaque argument en faveur de Cly le blessait un peu plus. LUI, il avait été là. LUI, il avait su quoi faire. "C'est bon, j'ai compris ! Cly est irréprochablement parfait et moi je suis le lâche qui t'a abandonné en plein chaos ! Pourquoi pas remercier Ingrid qui ne m'a pas tué, tant qu'on y est dans les remerciements absurde !" Lâcha-t-il avec amertume en croisant les bras.

Rozen, elle débordait d'énergie à grogner et à maltraité sa couette, avant de s'enfourner une cuillère de glace afin de s'empêcher de continuer, mais elle n'avait pu s'empêcher de lancer une dernière réplique. "Et bien peut-être que..." Commença-t-il avant de se mordre la lèvre pour s'empêcher de parler. Il détourna le regard et poussa un petit grognement étouffé. La colère lui faisait souvent dire des bêtises, des choses qu'il ne pensait pas. Il se força à se dire que c'était pareil pour son interlocutrice et qu'il ne devait pas poursuivre cette phrase. Sinon, il se serait lancé dans une longue tirade déclarant que Rozen n'avait qu'à engagé Cly, puisqu'il était si parfait, et lui donner sa chambre, tant qu'on y était, qu'ainsi, il pourra retourner à son rôle de gardien et que tout ces problèmes d'hésitation seraient résolu. L'ancien dragon essaya de se calmer avant de dire quelque chose d'irréparable.

Au final, il demanda pourquoi Rozen lui avait raconté ça. Bizarrement, ça lui faisait mal, il ne pouvait s'empêcher d'imaginer la scène mais en pire. Vu le ton de la conversation, Mushu s'attendait à une nouvelle pique cinglante, mais, au lieu de cela, la demoiselle lui assura que c'est parce qu'il comptait trop pour elle. Il en fut bouche bée, s'attendant à devoir remonter sur le ring pour un nouveau duel verbal. "C'est... C'est juste que... À chaque fois, c'est l'homme de la situation. Lui, il comprend tout de ce monde, il peut tout réparer et avec son gros tas de muscle, il peut me soulever avec une seule main, il sait même cuisiner ! Et puis il te regarde d'une certaine façon, ça me fait bouillir à chaque fois que je croise ses regards." Expliqua-t-il doucement, refusant de dire le mot 'jaloux'. "Rozie, je..." Commença-t-il en osant lever les yeux pour la regarder. Boum, un coup de tonnerre interrompit sa phrase.

Était-ce mal de remercier la foudre ? Soudainement, il avait quitté un terrain glissant pour arriver à un terrain où il savait quoi faire et quoi dire. En un instant, il avait pris le contrôle de la situation, ramenant la couverture pour en faire un cocon protecteur et comptant avec elle. Rozen ressert sa prise alors qu'ils ne peuvent compter au-delà de deux avant qu'un nouvel éclair retentisse. Mushu ne protesta pas, et reprit le décompte. Cette fois, ils allèrent jusqu'à trois, et il affirma que l'orage s'éloignait. Il continue, plus doucement, jusqu'à ce que l'orage soit si loin qu'on pouvait aisément compter jusqu'à dix, puis qu'on l'entendait à peine. Alors, il se tut et resta un peu plongé dans cet instant.

Rozen brise le silence et il s'en veut de ces paroles impulsives. Avant qu'il puisse rassembler les mots, il reçut une seconde bombe en pleine face : j'ai besoin de toi. Mushu fut surpris et ému. Ces quelques mots, il avait toujours espéré les entendre, il s'était toujours démené pour cela, mais il ne les avait jamais entendus, que se soit avant ou après être devenu gardien. Jamais. Nouvelle chose inédite pour lui, il ne savait pas comment retranscrire ce qu'il ressentait avec des mots. Tout ce qu'il sait faire, c'est la regarder tandis qu'elle parlait de sentiment et d'amour.

Clairement, il n'était pas le meilleur interlocuteur pour cette question. Il était un peu... Rouillé ? Avant qu'il ne soit transformé en dragon, c'était un sacré dragueur, mais ce n'était pas une question de sentiment, plutôt un besoin de se sentir aimer et d'attirer l'attention, voir parfois par défi, savoir qu'il possédait un physique qui plaisait et en jouer. C'était différent de ce qu'il ressentait actuellement. "Alors, normalement, j'ai une super comparaison à base d'hydromel, mais on va éviter, on n'arrête pas de me dire qu'elle est hors de propos." Plaisanta-t-il maladroitement.

Un baiser dans le cou, une cuillère de glace enfourné dans la bouche et le débat était fini. Mushu avala la glace et baissa les yeux sur la cuillère qu'il tourna entre ces mains. En y réfléchissant, il s'était montré injuste dans ces propos. Il avait beaucoup plus de choses à lui ici que dans le royaume qu'il avait quitté. Ce fait éteignit sa colère, d'un coup, pour laisser la place à des remords. "Je... Je m'excuse. D'avoir dit que la perle est la seule chose que j'avais. Grâce à toi, j'ai une chambre, un travail, des tonnes d'objets qui m'appartiennent, et je t'ai, toi, mais... J'ai paniqué ! Mulan a débarquée ici, blessée. Elle a été défiée Cora pendant que moi, je menais une belle vie ici. C'était ma faute. C'est parce que j'avais fui mon devoir de gardien. Alors, je n'ai pas réfléchi. J'ai eu peur, peur que le passé se répète." Continua-t-il sur un ton dépité. "J'ai tellement l'habitude que... et bien de partir sans que personne ne s'en souci, que l'attachement soit à sens unique, que je n'ai pas réalisé que ce serait différent avec toi et je t'ai blessé en sous-entendant que tu es pareil que les autres, mais tu n'es pas comme les autres, Rozie, tu es unique. Je suis désolé." Là, il commençait à s'engluer dans ces explications, alors, il décida de limiter la casse. "Tu as raison, plus de dispute pour ce soir. On revient au plan initial de savourer d'être tous les deux avec une glace et en regardant un film, et, demain, tu auras une avalanche de marshmallow, et tu pourras me demander ce que tu veux pour le petit-déjeuner." Déclara-t-il avec un sourire. "Ça te va ?" Demanda-t-il avec une légère crainte. Avait-il encore fait une bêtise ? Dit une phrase de trop ou pas dit une phrase essentielle ? Il voulait juste avoir le temps de réfléchir. Tout ce que venais de dire Rozen, c'était tellement nouveau pour lui.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm return from a hero's journey (Rozen)

Revenir en haut Aller en bas
I'm return from a hero's journey (Rozen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
" Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
" Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
" 05. return to me
" FANARTS d'Ekoï! the Return!
" hero system

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Refermer le livre et rêvasser :: RP abandonnés-
Sauter vers: