AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mer 29 Mar - 19:54


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !Qui aurait cru que je sois capable de bernée Zeus en personne ? Qui aurait cru que je sois capable de faire un pied de nez à Athéna et a sa maudite malédiction. Je n’étais plus un monstre, mais elle m’avait rendue immortelle. Elle m’avait donné des capacités magiques enivrantes, pétrifiantes et irrésistiblement irréversibles. Dans ma grande clairvoyance j’avais laissé la jeune Anne faire sa vie en paix, dissimulant mes capacité magique avec brio, puis dès que l’âge de raison vint, je les avais faire réapparaitre et j’avais fait sonner ma justice, pétrifiant mon bourreaux de beau-père lorsqu’il avait essayé d’abuser de moi pour la vingtième fois depuis que j’avais été acheté par se dernier. Par la suite, j’avais mit le feu à mon château pour disparaitre et rejoindre mon amie de toujours, la seule qui pouvait me comprendre. La seule en laquelle j’avais réellement confiance. En retournant vers elle j’avais appris une funeste nouvelle, elle avait perdu l’homme qu’elle aimait tuer par la main de sa propre mère à cause d’une sale gamine répondant au nom de Blanche Neige. De ce drame elle en était sortie plus forte, elle avait appris la magie et avait fini par devenir une femme crainte et respecté par son peuple. Lorsque je lui avais conté mon histoire elle m’avait accueilli à bras ouvert et ensemble nous étions devenue le duo infernal avec un but : détruire l’agaçante Blanche Neige. Pour ce faire nous étions prête à tout, elle brulait les maisons des mécréants ayant porté de l’aide à la dite jeune femme et une fois leur désespoir au plus haut point, je pétrifiais les personnes les plus importante aux yeux du maitre de maison, qui désemparé finissait généralement par se mourir de chagrin ou croire mes mensonges honteux quand je lui promettais d’annuler mon maléfice si ses derniers capturer Blanche Neige.

Sortant de la salle dans laquelle nous avions exposé toutes mes victimes aux visages suppliants, haineux, craintifs ou encore déterminée, je rejoignais mon amie dans ses quartiers, jetant un coup d’œil à son miroir magique avant de demander :

« Alors où en est-on dans notre quête pour retrouver la douce princesse ? »
© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 4 Avr - 13:18


❝ QUEENS OF DARKNESS+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !

L’histoire dans ses détails n’était pas connue de tous, et c’était bien pourquoi cette peuplade de pécores puants de villageois qui servait de sujets au royaume de la Forêt Enchantée continuait de protéger leur princesse fugitive. La reine Regina ne ménageait pourtant pas ses efforts pour retrouver sa belle-fille dans le but de lui faire payer sa traitrise. La méchante reine était depuis quelques temps épaulée par son amie d’enfance qui elle aussi avait beaucoup souffert par le passé. Mais aujourd’hui, elles étaient deux femmes fortes qui savaient ce qu’elles voulaient et qui ne reculaient devant rien. Elles habitaient toutes les deux sans le château de Regina qui, rien que par son aspect, inspirait la crainte. Tant mieux.

Dans son appartement, face à son miroir magique, un verre d’hydromel bien entamé (qui n’était d’ailleurs pas le premier) à la main, la reine souriait. Un sourire carnassier qui n’augurait rien de bon. Un paysan était suspendu par magie contre le mur, en attestait la main libre tendue vers lui de Regina. Anne entra alors pour demander des nouvelles.

-Nous touchons au but, ma belette ! lança-t-elle joyeusement en se retournant vivement, ce qui eut pour effet de laisser choir au sol le pécore bien amoché.

Oui, lorsqu'elles étaient un peu pompettes, l'une comme l'autre se donnaient des petits surnoms... Mais passons, de toute façon, aucun témoin ne peut en attester, étant donné qu'aucun n'est encore de ce monde. Le dit paysan chouinait de douleur, son œil droit sortait de son orbite et sa bouche saignait. Il avait probablement des côtes cassées, mais la méchante reine n’en avait que faire.

-Cet idiot a tout avoué, je lui ai promis la vie sauve… Mais… dis-moi Anne, est-ce que je tiens mes promesses après quatre verres d’hydromel ?

Elle tourna alors un regard froid vers le pauvre paysan et d’un revers de main, à distance, lui brisa la nuque. Son crâne heurta le sol violemment et Regina haussa les épaules.

-Ils meurent toujours si salement, ça me désole.

Elle porta son verre à ses lèvres et grimaça.

-Mushroom ! Mush… Oh sacrebleu, quel est son nom déjà ? Ramène tes écailles, espèce de ridicule invertébré !

Attendant que le petit dragon rapplique, elle fit tourner du bout des doigts la belle perle blanche magique qu’elle avait en pendentif autour du cou, et qu’elle avait subtilisé au petit dragon, le dénommé Mushu. Il fallait dire qu’au hasard de leur recherche pour retrouver Banche-Neige, les deux reines des ténèbres étaient tombées sur lui, l’entendant se vanter d’avoir de grands pouvoirs grâce à une perle magique qu’il avait avalée. Attirée par cette curiosité, Regina n’hésita pas à la lui arracher du ventre et décida d’asservir l’animal en gardant cette petite source de magie pour elle. Non pas qu’elle en ait besoin au vu de l’étendue de ses pouvoirs, mais c’était tellement plus amusant d’avoir un petit animal à tourmenter. Grâce à la perle, elle s’amusait de temps à autres à lui redonner forme humaine, puisqu’elle avait appris qu’à l’origine il était humain, et exploitait ainsi ses talents de tailleur pour avoir des tenues somptueuses, dignes de la reine qu’elle était.
Enfin le captif arriva. Elle le toisa du regard.

-Nous avons quelque chose à fêter. Sers donc un verre à mon amie.

Brusquement, elle lui jeta son verre à moitié plein dessus.

-Et donne-m’en un autre, l’hydromel s’est réchauffé et tu sais que j’ai horreur de ça. Allez, presse-toi, si tu ne veux pas que ce soit moi qui te presse ! ajouta-t-elle entre ses dents pour lui mettre un petit coup de pression, illustrant son propos en refermant sa main comme si elle s’était  entourée au cou du lézard.

Puis, elle se tourna vers son amie, un sourire joyeux aux lèvres.

-Je connais le nom du dernier village où elle s’est cachée. Es-tu prête pour une petite promenade chez les manants ? demanda-t-elle avant de laisser échapper un petit rire démoniaque.

Sans attendre, Regina attrapa le bras de son ami pour se diriger vers la sortie, ayant déjà oublié l'ordre donné au dragon. Elle le vit revenir avec deux verres à la main, ce qui lui fit rouler des yeux. Pourquoi n'était-il pas plus rapide ? Elle les lui prit des mains, en donna un à Anne, et de sa main libre, claqua des doigts, faisant apparaître un collier d'acier autour du cou de Mushu, relié à une chaîne dont elle en tenait le bout.

-Nous pouvons y aller.


La petite troupe se rendit à l'extérieur du château où le carrosse noir de la reine attelé à quatre magnifiques frisons attendait. Ils y montèrent et le carrosse se mit en route pour les emmener dans ledit village. Regina savourait son nouveau verre d'hydromel, ne pouvant s'empêcher de jubiler à l'idée de broyer dans ses mains le coeur de Blanche-Neige.






© 2981 12289 0

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 4 Avr - 13:58

NECESSARY EVIL
Et si Robin avait cédé aux ténèbres

 

S'il avait appris une chose avant le temps, c'est que le bonheur n'avait pas pour vocation à s'étirer, il n'est qu'éphémère et puisque c'est ainsi, autant s'en passer non ? Quel drame, il avait tout perdu en si peu de temps. Son âme, son cœur, son honneur, ses valeurs quand un jour sordide comme tant d'autres, la lame froide du Shérif de Nottingham transperça le cœur de Lady Marianne tuant avec elle l'enfant qu'elle portait. L'hiver rude emporta donc avec lui les derniers espoirs d'hommes qui se croyaient libres. La forêt de Sherwood fut brûlée, des Merry-Men exécutés, pendus pour la plupart. Le coup de grâce fut asséné à Robin lorsque ce dernier vit son plus fidèle ami, celui qu'il se plaisait à nommer frère de cœur, décapitait sous ses yeux. Un petit « plaisir » que c'était octroyé le shérif avant de remettre l'homme brisé dans sa cage. Les premiers jours furent les plus rudes, la mort se faisant vile tentatrice. Le shérif s'amusait quant à lui à torturer ce pauvre Robin quand l'envie lui prenait. Et l'on devait lui concédait une certaine imagination en termes de torture. Il faut dire que cet enfoiré était plutôt bien entouré. L'un d'entre eux se nommait Qyburn, un maître chuchoteur, colporteur de ragots, agitateur de haine et maître tortionnaire à ses heures perdues. Vieux, une silhouette aussi hostile que les traits de son visage, l'homme pourvu d'une longue cape noire, semblait aussi sinistre qu'un corbeau. Son sadisme n'avait pas de limite et tranchait avec son attitude. Froid, il demeurait impassible, son regard sans vie laissait toutefois paraître lors des séances de tortures, une lueur d'excitation. « -Monseigneur l'anatomie du corps n'ayant aucun secret pour moi, je vous suggère de me laisser procéder. Nous avons nos limites et lorsque le voleur aura atteint les siennes, il sera plus aisé de le briser… » Tel était le leitmotiv qu'il réservait sans cesse au shérif. Le temps défila, les premières années furent dénombrées. Qyburn avait réussi à briser notre héros, à la grande joue du Shérif qui ne manqua pas de le faire savoir à Jean sans Terre. C'est la fin d'un monde qui fut célébrée et notamment le sacre du désespoir. Robin des Bois est mort, tels furent les mots de ses derniers compagnons.

Les ténèbres sont de viles tentatrices, qui peuvent séduire n'importe quel être, aussi vertueux soit-il. Elles sont un refuge pour les égarer, pour les cœurs brisés et les âmes esseulées. Elles sont l'amante qui arme le bras vengeur, un poison qui coule dans vos veines, un maléfice que personne ne peut arrêter. Le peuple sombra lui-même et se para de ses plus sombres atours. Tandis que du fond de sa cellule, celui qui avait laissé la porte grande ouverte aux ténèbres, quittait peu à peu son mutisme. L'allure semblait peu vaillante, les cheveux, la barbe longue, rien ne laissait présager qu'il eut s'agit de celui qui haranguait les foules en digne défenseur des opprimés. Voilà des jours, que le fauve se préparait à mettre un terme à cette captivité et pour se faire, il était prêt à tout. « Il est mort ! » lança l'un des gardes en s'approchant de la cellule. Les mains tremblantes, il récupéra son trousseau de clés. Le prisonnier ne devait pas mourir sans que le shérif en ait donné l'ordre, d'où la précipitation du jeune soldat qui une fois la cellule déverrouillée se rua sur Robin au sol. Ce dernier ouvrit aussitôt les yeux et récupéra la dague qui se trouvait à la ceinture du garde. Sans la moindre hésitation et précis dans le geste, il lui trancha la carotide l'empêchant ainsi du crier. L'homme régurgita un jet d'hémoglobine qui trouva refuge sur le visage impassible de Robin qui se défit de ses liens et enfila sans attendre la tenue du garde pour ne pas attirer trop rapidement l'attention. Il attendit que le second approche, car ils étaient en général deux à faire le tour de garde. Il le salua et avant qu'il n'approche de sa cellule, il brisa froidement la nuque du pauvre garde.

L'alerte fut lancée, mais trop tard, le voleur venait de fuir la forteresse dans laquelle il était retenu depuis des années. Encore très affaibli par sa captivité, il dut très rapidement s'arrêter. Il mit alors ses talents de voleurs en pratique et vola de quoi se sustenter se fichant royalement de ce qu'il prenait et à qui. Plus rien n'avait d'importance pour lui à présent, excepté de retrouver ceux qui lui avaient tout pris et le leur faire payer très cher. Et cela devait commencer par le dénommer Qyburn, le maître tortionnaire.

Il se rendit donc, après quelques jours d'errance dans un village dont il ignorait le nom. D'ailleurs est-ce que cela avait son importance ? Il lui fallait d'abord commencer par l'apparence et un petit coup de ciseau ne serait pas de trop. Puis vint le tour de la barbe qu'il fallait couper. Le pauvre barbier exerça donc ses talents sous la menace et sans l'espoir d'être payé. Robin quitta ensuite le commerce pour en rejoindre un autre. Cette fois, il lui fallait une nouvelle tenue. Dague en main, il se précipita sur le pauvre tailleur et lui glissa ces quelques mots à l'oreille « -Ton échoppe bien garnie me laisse imaginer que tu n'es pas aussi misérable que les autres commerçants de ce village de pécores. » Il serra son étreinte rendant la dague sous sa gorge un peu plus menaçante. « -Par pitié, ne cherche pas à jouer sur la corde sensible, en me suppliant de t'épargner. J'ai donné et reçu si peu en échange. Enfin bref, je veux une tenue passe-partout et maintenant.»

« -Pour…pour quelle occasion, mon seigneur ? »

« -Pour tuer sans être vu et reconnu. Plus de questions sinon ça risque de mal finir pour toi » Robin poussa l'homme qui se précipita vers sa réserve. Par chance, il lui restait une tenue disons- le, adéquate. Il revint dès lors tout tremblant vers ce nouveau client à qui il tendit sa création. « -C'est un mercenaire qui me la commandé ! »

« -Et bien il attendra pour en avoir une autre ! » Robin attrapa l'uniforme pour l'enfiler aussitôt sous le regard du tailleur. « -Et dites-moi ! »

« -Oui mon seigneur ! »

« -Où se trouve le bourreau du shérif de Nottingham ? »

« -A l'entrée du village dans une petite maison. »

« -Bien ça fera un nom en moins sur ma liste. Ah oui et j'oubliais ! Si vous parlez de moi, vous serez le suivant. » Un sourire mauvais naquit sur les lèvres de Robin qui quitta les lieux sans attendre et vêtu de son nouveau costume, le visage caché par une capuche.

(c) naehra.


_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 4 Avr - 20:33


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !Nous touchons au but, sa phrase me permet de lui offrir un sourire sadique, tandis que je regardais l’homme suspendu par les pieds. Un gueux aucun doute possible là-dessus, si j’en jugeais par sa tenue vestimentaire et l’odeur pestilentiel qu’il dégageait, tandis que j’écoutais Regina avec attention, pauvre homme il avait cru en une fin heureuse. Lorsqu’elle me demanda mon avis je laissais un rire cristallin s’échapper de mes lèvres en répondant :

« Tu les tiens aussi bien que moi lorsque je promets aux pauvres gueux que je libèrerais leur proche de leur rigidité magique. »

Ma réponse arrachant un couinement de supplice en provenance de sn détenu du jour, j’éclatais de rire avant que Regina ne lui brise la nuque à distance. J’adorais quand elle faisait cela ! Le fracas sourd de son corps sur le carrelage impeccable de la pièce, m’arracha une grimace.

« Je préfère quand on les brulent dans l’huile bouillante au cachot, c’est moins salissant et plus amusant… »

Notais-je avant que la Méchante Reine n’appelle notre dragon de compagnie à se joindre à nous avec toute la délicatesse dont elle pouvait faire preuve. Me rapprochant d’elle, je regardais la perle du dragon qu’elle tenait autour de son cou. J’adorais cette perle. Ce petit être faisait tout son possible pour nous contenter dans le seul espoir de ne pas finir en statue de pierre, mais aussi pour qu’on lui donne une taille de dragon digne de ce nom. Pauvre garçon il pensait vraiment qu’on allait lui donner l’occasion de nous écraser. Le dit dragounet arrivant, elle lui demandait de me servir un verre ainsi que de lui en servir un autre car son dernier verre s’était réchauffé. Obéissant comme tout ce dernier disparu er Regina me coupa l’envie de me moquer de la docilité de l’invertébré en m’apprenant qu’elle avait pisté grâce à son dernier prisonnier encore en train de se refroidir quelques mètres plus loin. Applaudissant avec bonne humeur, je lui offrais mon bras quand Mushu refit son apparition avec nos deux verres. La méchante reine m’offrant mon verre je la remerciais et le buvais d’une traite, avec un gémissement de plaisir.

« Faut qu’on pense à en réquisitionner d’autre ma loutre il est vraiment excellent ! Allons chercher ta niaise de belle fille ! »

Mushu de nouveau enchainé, je lui tapotais la tête afin de marquer son asservissement de manière informel avant de grimper dans le carrosse noir de Regina. Une fois bien installé, je fermais les paupières afin de laisser la version humaine prendre le dessus, j’adorais tromper la population. Ses pauvres fous pendaient que sans mes pupilles reptilienne je n’étais d’aucun danger, or elles apparaissaient en un clin d’œil et les terroriser me procurait un plaisir certain.

« Alors raconte moi ce que t’as révélé le pauvre gueux que tu viens de refroidir ? D’ailleurs très chère est-ce que je pourrais choisir nos nouvelles statues et menaient la torture ? Je me suis armée de mon poignard qui a eu sa lame baigné dans une potion de ma confection. Si tout se passe comme prévu elle devrait détruire les chairs, j’aimerais voir si elle marche ? »

Ma demande posée, je sortais le dis poignard avec précaution de son étui pour admirait la lame et la montrer à ma reine favorite avant de l’agiter sous le nez de dragon, dont la peur lui faisait trembler les écailles, m’arrachant un nouveau rire avant que je ne range mon arme en ajoutant :

« Détend toi les écailles dragounet tant que tu nous serviras correctement je ne te ferais pas le moindre mal ! »

La calèche s’arrêtant, je me levais et sortais la tension du peuple se faisant d’ores et déjà ressentir, tandis que certain paysan courrait se réfugier chez eux tandis que d’autre tremblaient d’effroi.

« Quel accueil chaleureux ça fait chaud au cœur ! »

© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Ven 7 Avr - 9:00


❝ Et si l'histoire était différente❞The hour of vengeance has struck at last !Mushu s'était toujours vanté de pouvoir se tirer de n'importe quelle situation, aussi catastrophique pouvait-elle sembler être en apparence, et c'était ce genre de vantardise qui l'avait condamné le plus ironiquement possible à une servitude docile de laquelle il ne pouvait espérer s'échapper.

Sa perle lui avait été arrachée. L'espoir de la récupérer était la seule chose qui lui permettait de tenir alors qu'il subissait les sautes d'humeur de deux mégalomanes. Il ne saurait dire qui était la pire, celle qui se servait de sa perle pour le faire passer de dragon à humain dès qu'elle avait une envie de robe ou celle qui menaçait de le transformer en décoration quand ce n'était pas la menace de faire un sac à main de sa peau écailleuse qui planait au-dessus de sa tête.

D'ailleurs, quand on parle du loup, le début d'une nouvelle journée de servitude avilissante sonnait. Mushu se crispa en entendant son nom écorché pour la millième fois et dans une nouvelle variante. Dans la longue liste de sévices qu'il subissait quotidiennement, mal prononcé son prénom était la plus acceptable, même s'il était généralement annonceur de bien pire. Le petit dragon accouru en se demandant ce qui allait lui tomber dessus, cette fois-ci.

"Voilà, voilà, j'arrive, votre majesté, nul besoin de s'énerver." Annonça-t-il en accourant docilement.

Il était arrivé aussi vite que possible, mais ce château était immense pour quelqu'un faisait sa taille. Comme toujours, son regard fut attiré par sa perle qui pendait en guise de pendentif autour du cou de la reine. C'était à la fois vexant et frustrant, mais la méchante reine savait bien mieux exploité le potentiel de l'objet que lui, alors qu'il l'avait vu dans son ventre pendant un siècle. Essayer de récupérer la perle serait suicidaire, le cadavre du villageois infortuné en était la preuve, pourtant le petit lézard ne pouvait s'empêcher d'espérer.

"Qu'est-ce que cela sera, aujourd'hui, vos altesses ?" Demanda-t-il en s'inclinant profondément devant les deux maîtresses des lieux.

Il n'eut pas le temps de soumettre quelques propositions (comme des envies de nouvelles robes qui étaient les seules occasions où on lui permettait de redevenir humain) que Regina lui jeta son verre à la figure en lui ordonnant de servir deux verres pour fêter quelque chose. Bien, la journée commençait fort !

"J'y vais, pas besoin de me menacer." Répondit-il en essuyant l'hydromel reçu sur son visage. "Oserais-je suggérer qu'être un peu plus grand me permettrait de vous servir plus vite ?" Qui ne tentait rien n'avait rien, non ? Ce n'était pas encore aujourd'hui qu'on lui accorderait une taille respectable. Sans protester d'avantage, il courut jusqu'aux cuisines.

Le temps qu'il revienne avec les deux verres et la reine semblait avoir oublié sa commande puisqu'elle était bras-dessus bras-dessous avec son amie. Mushu se crispa devant l'expression de Regina, s'attendant à recevoir une nouvelle punition pour sa lenteur. Heureusement pour lui, la reine semblait d'assez bonne humeur pour se contenter de prendre les deux verres. Le petit dragon n'eut pas le temps de s'en réjouir ou de se dire qu'il aura la paix pendant quelques heures, le temps de la ballade de ces deux tyrans, puisqu'il sentit un collier d'acier apparaitre autour de son cou et, un instant plus tard, il fut traîné au bout d'une chaîne comme un vulgaire animal domestique.

Comme pour appuyer cette comparaison, Anne lui tapota la tête. Mushu avait assez d'instinct de survie pour ne pas faire de commentaire, même si cela se voyait qu'il n'aimait pas être traité comme un toutou domestique. Il n'eut d'autre choix que de suivre le duo dans le carrosse noir.

La conversation à l'intérieur était tout sauf plaisante, il était question de nouvelles statues et d'un poignard à tester. L'objet en question fut vite agité sous son nez et Mushu eut un mouvement de recul paniqué devant l'éventualité qu'il puisse servir de cobaye. Avant qu'il ne puisse bredouiller une supplique, sa tortionnaire éclata de rire en rangeant l'arme.

Le temps d'un soupir de soulagement et la calèche s'arrêta. Ce qui signifiait que le duo diabolique allait peut-être le laisser tranquille pour s'acharner à la place sur les pauvres paysans composant ce village. Mushu n'était pas fier de penser 'mieux vaut eux que moi', pourtant cette pensée était très vivace dans son esprit alors qu'il se retrouvait obligé de suivre le mouvement et de descendre.

© 2981 12289 0

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Sam 8 Avr - 10:32


❝ QUEENS OF DARKNESS+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !

Tourmenter Mushu constituait un passe-temps comme un autre, mais à vrai dire, la méchante reine n’y faisait pas réellement attention. Toute son attention était focalisée sur son but : retrouver sa belle-fille et lui faire manger les pissenlits par la racine. Et quoi de mieux que d’être épaulée par sa meilleure amie de toujours. Les déceptions étaient moins amères lorsqu’on avait quelqu’un sur qui se reposer. Anne savait se montrer une alliée de choix, et ensemble, elles faisaient régner la terreur sur le royaume de Regina. Cette dernière haussa les épaules à la remarque de son amie.

-C’est vrai, tu as raison, l’huile bouillante a un certain charme, mais que veux-tu, le sang est tout aussi attrayant.

Le lézard rouge tâcha d’obtempérer, non sans montrer son sale petit caractère. A cause de cela, il avait écopé de nombreux coups de pieds qui l’envoyaient valser souvent à l’autre bout de la pièce, quand ce n’était pas simplement un vol plané magique qui le faisait s’écraser au mur. Mushu avait tenté de négocier son apparence humaine pour servir plus rapidement, mais il était bien plus amusant de le voir se démener avec sa petite taille.

Finalement, tous trois installés dans le carrosse qui ne tarda pas à se mettre en route, Médusa posa quelques questions et ne tarda pas à montrer son nouveau jouet. Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres de la méchante reine.

-Que c’est intéressant, il me tarde de te voir l’utiliser. Il y aura bien quelques traitres à punir dans ce village. Quant à l’autre gueux, je t’avoue n’avoir pas prêté attention à toutes ses jérémiades, j’ai simplement retenu l’emplacement du village. Oh suis-je bête, j’aurais dû rapporter sa tête pour sa famille. Mushky l’aurait portée, cela aurait pu être amusant. Tant pis, une prochaine fois.

Elle lança un regard à Mushu qui semblait terrorisé face à la lame que miss de Winter avait mise en évidene. Le carrosse s’arrêta et alors qu’elles descendaient, quelques villageois (les plus censés) courraient pour se mettre à l’abri. Regina soupira et les figea par magie en levant les bras.

-Est-ce ainsi que vous accueillez votre reine ? lança-t-elle d’un ton autoritaire.

La douzaine de villageois fut obligée de se tourner vers elles. Regina échangea un regard complice avec Anne.

-Où est-elle ?! Où est Blanche-Neige ? Ne mentez pas, je sais qu’elle est ici.

Face au silence des pécores, la méchante reine en fit approcher un au hasard et l’obligea à s’agenouiller devant Anne.

-Tu voulais t’amuser avec ton nouveau jouet ? Voyons ce qu’il vaut.

Le bourreau Qyburn qui habitait une masure à l’entrée du village arriva en courant, constatant que la future victime n’était autre que son fils.

-Pitié pour mon fils, Majesté. Nous avons toujours bien servi…

-Vous ne me servez pas en cachant la fugitive ! grogna Regina en se tournant vers lui, le regard plus noir que jamais. Livrez-la moins immédiatement !!!


La patience de la méchante reine avait atteint ses limites. Les paysans tremblaient d’avantage, personne n’osait parler pour le moment. Elle observa d’un air hautain Qyburn qui s’agenouillait devant elle.

-Quel métier fais-tu ? Tu n’as pas l’allure d’un paysan.

-Je suis bourreau, Majesté.


Un sourire diabolique se dessina sur ses lèvres. Elle l’obligea à se relever et lui arracha le cœur.

-Voilà qui est parfait.

Elle lui fit apparaitre une hache dans les mains.

-Si personne ne me livre Blanche-Neige dans les dix minutes, tu exécuteras ton fils.

Des exclamations horrifiées montèrent de la petite foule de manants. Si le bourreau n’était pas apprécié, son fils, lui, n’avait rien fait de mal. Ravie de son idée, Regina fit apparaitre deux confortables fauteuils pour elle et Anne. La reine s’installa, toisant du regard tous ces ignobles pécores.

-Nous attendons… Le temps passe si vite.

Elle fit également apparaitre sur l’accoudoir de son fauteuil un sablier.

-Tic, tac… commença-t-elle avant d’éclater d’un rire sordide.

La reine claqua des doigts et tira un peu sur la chaine qu’elle tenait toujours pour ordonner à Mushu de leur resservir un verre.



© 2981 12289 0

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 9 Avr - 17:34

NECESSARY EVIL
Et si Robin avait cédé aux ténèbres

 

Courir encore et toujours ! Courir sans espoir de repos, sans autre but, courir vers un horizon lointain, incertain… Le vagabond, qui venait de fuir le commerce du tailleur, reprit ses bonnes vieilles habitudes et courut quelques mètres avant de se fondre dans la foule. C'était jour de marché aujourd'hui à en juger par la grande influence. Robin, plus anonyme que jamais, s'approcha d'un étalage de pomme rouge et en vola une sous le regard éberlué d'un homme qu'il menaça du regard en laissant apparaître à sa taille, une lame. Le dénonciateur, qui tenait plus à la vie préféra s'éloigner, le vagabond en fit de même pour ne pas attirer l'attention sur lui. Il remarqua au loin un garde pourvu du blason de Jean sans Terre, un constat qui titilla d'avance les envies de vengeance du voleur, qui n'en demeurait pas moins observateur pour le coup. Certains visages semblaient lui être familier, mais ne lui inspirait pas la moindre sympathie, à vrai dire, il n'en avait que faire, la seule chose qui semblait, lui apportait, était cette petite maison à la sortie de la vie, l'antre du dénommé Qyburn bourreau et tortionnaire attitré du shérif de Nottingham. Mais avant de rejoindre la petite demeure, l'archer devait assurer ses arrières et ménageait l'effet de surprise auprès de la première victime de sa liste.Il continua donc à se dissimuler dans la foule, ne perdant pas le garde du regard. Sans mal, il parvint ensuite à disparaître dans les ténèbres d'une petite ruelle qui lui permit sans mal de se rapprocher de l'homme qui lui tournait le dos. Le voleur continua à progresser en silence priant pour que son agilité d'autrefois n'est pas était mise à mal par tant d'années de captivité. Arrivé à bon port, il prit une grande inspiration et se rua sur le garde qui prit par surprise, ne put se défendre. Robin le tenait à la gorge, avec froideur et sans réfléchir, il parvint à attraper la lame qu'il portait à la taille et trancha la gorge du garde pour ensuite le traîner dans la ruelle à l'abri des regards. D'autres gardes étaient sûrement en faction quelque part, le temps était compté.

La capuche qu'il portait, cachait le haut de son visage, le rendant ainsi anonyme aux yeux de tous. Un statut qui lui plaisait bien à dire vrai et qui rendait sa quête de vengeance plus intéressante encore. Il continua donc son périple, galvanisé par le souvenir de toutes les tortures et sévisses imposés par Qyburn. La maison isolée était visible de là où il se trouvait, il lui restait donc quelques pas à faire, mais son entreprise fut mise à mal par l'arrivée d'un sombre carrosse qui effraya la plupart des villageois. Notre assassin en devenir se cacha aussitôt dans l'une des allées pour mieux observer le spectacle qui prenait vit devant lui. Deux femmes quittèrent le véhicule, des personnes importantes au vu de leurs tenues et de la peur qu'elles suscitaient auprès des villageois qui courraient se mettre à l'abri pour la plupart. Le regard persan de Robin se posa sur la brune qui venait de figer quelques pécores en levant le bras. « -Une sorcière ! » murmura le sombre archer en serrant la mâchoire. Une sorcière pourvue d'un titre royal et qui s'offusquait de voir les pécores l'accueillir aussi mal. La blonde à ses côtés, semblait tout aussi menaçante et sadique que sa comparse à l'inverse de la petite chose qui les accompagnait. La reine sadique fit à nouveau entendre sa voix, elle cherchait Blanche-Neige. Un nom inscrit sur un bon nombre d'avis de recherche, mais ce détail échappait à Robin qui venait de focaliser toute son attention sur l'homme qui venait d'arriver en courant, priant la méchante reine d'épargner son fils. Le sang de l'archer ne fit qu'un tour dans son corps, son regard se fit plus sombre encore et la lame qu'il tenait entre ses mains, brûlante de vengeance criait au meurtre.

Ainsi, le bourreau avait bien triste figure en embrassant le sol boueux, priant à nouveau la reine d'épargner son « pauvre fils » Robin quitta les ténèbres et avança tranquillement alors que Regina venait de subtiliser le cœur de Qyburn lui intimant ainsi de tuer son propre fils s'il ne livrait pas Blanche Neige. La hache qu'il tenait entre ses mains, ne semblait ébranler l'ancien voleur de Sherwood qui avant que toute tractation ne soit signée, prit son couteau en main le tenant par la lame. L'on ne put que constater la précision du tir lorsque le pauvre jeune garçon s'écroula au sol, la lame plantée dans le dos. La foule n'en fut que plus horrifiée encore braquant son regard sur le nouvel arrivant pourvu d'une capuche. Tranquillement, Robin avança, Qyburn paralysait par le choc, était dès lors incapable de faire quoique ce soit.

« - Désolé de mettre un terme à votre festivité mesdames, mais le bourreau est à moi. »L'audacieux osa ensuite se délester de sa capuche provoquant l'effroi du Qyburn qui venait de le reconnaître.

« -Toi ! Non, c'est impossible. Je te croyais mort ! »

« -Je suis mort et tu le seras tout autant sous peu. » Il porta ensuite son attention sur la reine. « -Laissez le moi milady, vous n'allez pas vous salir les mains n'est-ce pas ? »

(c) naehra.


_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 11 Avr - 22:24


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !Les habitants du village dont je ne connaissais pas le nom disparaissait dans leur demeure en nous voyant sortir du carrosse de Régina tandis que je faisais mine d’être désolée par cette attitude. En réalité, je trouvais qu’ils avaient un sens aigue de la survie ses personnes là, un pue comme les cafard dans les demeures, avant qu’on ne puisse les écraser ils partent se réfugier dans un trou de fortune. A l’heure actuelle voilà à quoi les fuyards du village me faisaient penser. Les moins futés quand à eux tremblaient déjà de peur et ce fut pire lorsque Regina ouvrit la bouche pour demander où était sa belle-fille. Un sourire sadique aux lèvres, je me délectais de leur peur attendant patiemment qu’un craque sous la pression où qu’on en attrape un au hasard pour faire craquer tout les autres. Le silence devenant pesant je sentais que ma meilleure amie perdait patience ce qui annonçait une bonne partie de plaisir pour moi et une partie bien désagréable pour les gueux auxquels nous faisions face, comme je l’avais pressenti Regina fit avancer un jeune homme d’une trentaine d’année tout au plus vers moi l’obligeant à s’agenouiller devant moi pendant que je lui offrais un sourire carnassier pendant que je recevais l’autorisation de tester mon nouveau jouet. Tout sourire, je me retournais vers mon amie la regardant comme un enfant à Noël :

« On t’as déjà dit que tu étais une amie en or ? »

Mon interrogation posé, je sortais mon poignard imprégné de poison, avant de me retourner vers notre dragon de compagnie avec une voix douce, bien trop douce pour être honnête :

« Mon dragonnet d’amour peux-tu allez me chercher un peu d’eau dans le puits juste en face, s’il te plait et au pas de course si tu ne veux pas finir en ceinture ou en besace »

Au même moment, un homme accourait vers nous, mais je l’ignorais, visiblement le garçon en face de moi était son fils, et au vu du regard héroïque qu’il me lançait il rêvait de me couper la gorge. Laissant Régina s’occuper du paternel, je passais un ongle sur la peau du charmant jeune homme que j’aurais bien consommé un peu avant de le tuer mais soit, nous n’étions pas là pour faire taire mes trop plein d’hormones.

« Où est Blanche-Neige ? »

Susurrais-je d’une voix envoutante aux dit jeunes hommes qui se contenta de libérer son visage du contact de mon doigt avant de me répondre avec impertinence ;

« Je n’ai pas peur de toi sorcière ! Je ne parlerais pas et ne te regarderais pas dans les yeux »

Ses mots déclenchant une crise de rire, je faisais tomber ma tête vers le bas, cherchant son regard avant d’ajouter en lorgnant sur ma meilleure amie qui gérait le papa avec le même sadisme que moi :

« Sorcière, il vient de me traiter de sorcière mais où sont donc ses bonnes manière ? »

Me rapprochant de lui je lui murmurais au creux de l’oreille :

« Je ne suis pas une sorcière, je suis une déesse déchue »

Ce dernier retenant son souffle, je reculais avant de me retournait vers son paternel en grimaçant à la proposition de Regina.  Le faire tuer par son père pas très original mais tant pis, si ça pouvait lui faire plaisir. Cette dernière mimant le bruit d’une horloge je décrétais :

« Mon cher bourreau votre fils vient de me faire un affront et je trouve que vous manquez cruellement de motivation tu ne trouve pas Regina ? »

N’attendant pas sa réponse j’appuyais ma lame empoisonné contre la joue du jeune homme qui arracha un gémissement de douleur tandis que de mon côté je riais de joie en apercevant les couinements de son géniteur. La chair autour de son visage se pourrissant j’applaudissais :

« Grandiose ça marche comme je l’avais espéré, quel gâchis vous auriez fait un bon parti, l’heure tourne le bourreau où est Blanche-Neige ? Dites le nous ou dans vingt seconde je rendrais votre fils borgne. »

Caressant le visage du dit jeune homme qui une fois de plus se débattait je riais davantage :

« J’aime quand ils se débattent, on attend toujours attention je compte neuf, … huit, …sep.. »

Mon décompte prit soudainement fin perturber par l’arriver d’un homme vêtue d’une cape qui demandait de récupérer le bourreau. Marquant un sourcil peut convaincu je regardais l’inconnu retirer sa capuche, sous le regard choqué de l’assemblé de gueux qui nous faisait face. Laissant ce dernier poursuivre jusqu’à la fin je riais en entendant la fausse excuse qu’il servait à la reine en se proposant de faire le sale boulot à sa place.

« Mon mignon, je crois que t’as pas tout compris là. Le bourreau et son fils ici présent sont à nous, fallait arriver plus tôt si tu les voulais ! »

Laissant un soupir s’échapper de mon corps, je jugeais nos deux prisonniers du jour avant ma victime me tombe à mes pieds et que je me relève ivre de rage, a la vue de la flèche planté entre les deux omoplates de mon jouet.

« Vous dépassez les bornes ! J'allais vous proposer un deal mais dommage vous venez de laisser passer votre chance. »

Mon visage déformé par la colère et ma lame armée, je me rapprochais du bourreau qui était en larme devant le corps refroidissant de ma progéniture avant de taillader son visage profondément jusqu'à son coup lui arrachant ainsi un cri de souffrance avant de juger le voleur avec condescendance :

« Vous m'avez pris l'objet de mes convoitises, je vous prends le votre ! N'attisez pas ma colère très cher vous ignorez de quoi je suis capable ! »

Menaçais-je en laissant mon regard reptilien prendre leur place d'origine avant de me retourner vers Regina pour demander

« Il fera une magnifique statue le voleur n'es-tu point d'accord avec moi Regina ?   »


© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 16 Avr - 17:18


❝ Et si l'histoire était différente❞The hour of vengeance has struck at last !Après une charmante discussion à base de couteau flippant, de nouveau surnom et d'oubli de décapitation, ils arrivèrent à destination. Le petit dragon était soulagé d'être arrivé, même si cela signifiait être le témoin de nouveaux actes sadiques perpétré sur des innocents. C'était triste à dire, car cela mettait en avant sa propre lâcheté, mais, au moins, il allait bénéficier d'un peu de paix pendant que les deux reines du mal exerceraient leurs talents tordus sur la populace. Quelques villageois, sans doute les plus lucides, s'étaient mis à l'abri en un temps records. Avant qu'il ne puisse les traiter mentalement de veinard, un geste de Regina figea magiquement les fuyards, lui rappelant que toute tentative pour retrouver sa liberté était vouée au même échec.

Celle si justement surnommée la méchante reine prit la parole. Mushu devait se faire violence pour ne pas lever les yeux au ciel en soupirant. Même si l'attention des deux barjos était ailleurs, il ne voulait pas prendre le risque d'être repéré. Bien qu'il fût très difficile de ne pas céder à l'ennui face à l'unique obsession de celle qui tenait sa laisse métallique. Encore Blanche-Neige. Tu parles d'une surprise !

À défaut d'être original dans ces motivations, Regina pouvait faire preuve de beaucoup d'imagination (beaucoup trop à son goût) lorsqu'il fallait délier des langues. Mushu déglutis péniblement sa salive, par compassion pour la future victime, sans chercher pour autant à émettre une protestation afin de défendre le malheureux. Puisqu'Anne était déterminée à tester son nouveau joujou, mieux valait que cela tombe sur ce parfait inconnu plutôt que sur lui !

Visiblement, on n'allait pas lui laisser profiter d'une paix relative sur fond de cri de douleur des autres, puisque l'autre experte en cruauté se tourna vers lui et demanda un service sur un ton trop doux pour être entièrement honnête. Mushu fronça les sourcils, peu habitué à être appelé dragonnet d'amour. Son regard se porta vers le puits, puis vers la chaîne qui entravait sa liberté de mouvement. Il y avait clairement un os d'un point de vue distance. Le petit dragon fit teinter la chaîne et ouvrit la bouche pour signaler ce détail lorsque la menace de finir en ceinture tomba. Le petit lézard exécuta un petit salut militaire avant d'obéir.

Il n'y avait rien de mieux pour motiver à accomplir des miracles. Surtout si accomplir ce miracle vous permettait d'échapper à la vision de cruauté aussi gratuite que cruelle. Mushu avait beau penser 'mieux vaut eux que moi', c'était pas pour autant qu'il y assistait avec plaisir.

Tandis qu'un nouveau drame se jouait, il se retrouvait occupé à tendre au maximum sa laisse métallique pour atteindre le puits. L'anneau de fer autour de son goût l'étranglait tandis qu'il grimpa jusqu'au bord du poids et se pencha pour faire remonter le seau contenant la précieuse eau demandée. Il y était presque arrivé, mais le rire d'Anne fit sursauter le petit dragon qui lâcha le seau dans sa panique. Le temps de regretter son réflexe et Mushu entendu le bruit du seau heurtant l'eau, signe qu'il devait tout recommencer.

Le drame se jouait toujours un peu plus loin, Mushu était trop occupé à pester contre sa maladresse pour y faire attention. Au deuxième essai, il put monter le seau et en réceptionner un peu d'eau. Il était temps ! Son collier lui labourait la gorge, malgré ces écailles.

En parlant de cela, justement, Regina tira sur sa laisse, ce qui manqua de lui faire tout renverser. Mushu fit demi-tour, il s'approcha en premier d'Anne. "L'eau du puits fraîchement servie comme demander." Dit-il en présentant le verre rempli avec le plus de respect possible. Ensuite, il retourna auprès de Regina et rempli un verre d'hydromel. "Voici pour vous, votre altesse." Dit-il avec le même respect et le même renfort de courbette. Il n'était pas un héros, mais son intervention allait offrir un court répit aux deux victimes du jour. Du moins, c'est ainsi qu'il se plaisait à voir les choses.

Pendant que Mushu se rassurait en justifiant ces maigres interventions, quelqu'un dans la foule était décider à se montrer un peu plus actif que lui dans cette histoire. En un instant, la situation se compliqua d'un cran. Une flèche tua la plus jeune. "Aïe aïe aïe." Grommela le petit dragon en se rongeant une griffe. Il connaissait assez ces tortionnaires pour savoir qu'Anne n'aimait pas qu'on lui enlève un de ces jouets. Ce qu'il craignait ne manqua pas d'arriver avec la menace de transformer l'archer en statue. C'était malheureux, mais, en même temps, il fallait être suicidaire pour se mêler des affaires de la reine... Et Mushu n'entrant pas dans cette catégorie, mais plutôt dans celle des gens voulant rester en vie, garda un silence religieux.

© 2981 12289 0

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Lun 17 Avr - 20:27


❝ QUEENS OF DARKNESS+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !

La cruauté d’Anne n’avait d’égal que celle de Regina. Pas étonnant que ces deux-là soient les meilleures amies du monde. La méchante reine avait déjà oublié la présence de Mushu qui, suite à l’ordre de l’ancienne Médusa, s’éloigna pour aller chercher de l’eau. Elle ne le sentit pas tirer sur sa chaîne, non, son regard noir et plein de rancoeur était braqué sur le bourreau dont la vie du fils était menacée. Elle observait du coin de l’oeil les autres pécores ici présents, spectateur du drame qui se jouait sous leurs yeux. Malgré les souffrance éprouvées par le charmant et beau jeune homme à cause de la méduse qui venait de tester son petit jouet sur sa joue qui se nécrosait à vue d’oeil, personne ne se décidait à parler. Pas même son propre père, le bourreau. Perdant son calme, Regina les foudroya du regard.

-Pourquoi ne parlez-vous pas ?!!! Qu’a-t-elle bien pu faire pour que vous acceptiez de mourir pour elle ?! Elle n’a que faire de vous !

Elles finirent pas s’asseoir confortablement tandis que le petit dragon servit de l’eau à Anne et de l’hydromel à la méchante reine qui le remercia d’un revers de main qui fit valser la créature à plusieurs mètres d’elle, sans même qu’elle ne l’ait regardé. Elle bouillonnait d’impatience, elle voulait sa vengeance, il la lui fallait, elle avait bien trop attendu. Anne avait menacé d’éborgner le gamin, qu’elle trouvait pourtant à son goût, si le bourreau ne se décidait à avouer. Mais au vu la tête qu’il tirait, totalement pétrifié (alors que la méduse n’avait encore pas posé son regard reptilien dans ses yeux), il y avait fort à parier qu’il ignorait l’information. Ce serait encore plus amusant, pour le coup, de l’obliger à assassiner son propre enfant sans possibilité de négocier. Qu’y avait-il de pire pour un père ?

Alors que l’attente devenait insupportable pour la méchante reine qui avait soudain bien envie de passer ses nerfs sur quelqu’un, elle furent interrompues dans leur petit jeu d’intimidation par un autre manant, dissimulé sous une capuche, qui tua d’une flèche et sans sommation le fils du bourreau. Le regard assassin de Regina se posa alors sur cet homme qui se défit de sa capuche, découvrant son visage. Anne fut la première à prendre la parole pour lui faire calmer ses ardeurs, mais l’archer, que le bourreau semblait connaître, semblait déterminé à avoir une certaine revanche sur se Qyburn. Regina se leva promptement.

-Pour qui te prends-tu, misérable ?!

D’un mouvement de poignet, elle fit disparaître l’arc qu’il tenait pour le faire réapparaître dans ses propres mains. Elle le lâcha à ses pieds tandis que sa comparse s’approchait du bourreau, lui tailladant le visage. Un sourire mauvais étira ses lèvres pulpeuses teintées de rouge alors que le naïf voleur prétendait qu’une reine ne se salirait pas les mains. Ne savait-il pas que ses mains étaient déjà tellement couvertes de sang qu’elle ne savait même plus le nombre de ses victimes ? Pour toute réponse, elle se dirigea d’un pas déterminé vers Qyburn, manquant de piétiner Mushu au passage,  et lui arracha le coeur, qu’elle brandit devant elle en direction de Robin. Elle le pressa légèrement, faisant gémir le bourreau, l’obligeant à lâcher la hache qu’elle avait fait apparaître dans ses mains quelques instants auparavant.

-Rien ne t’appartient ici, voleur, tout est à moi, aussi bien sa vie que la tienne.

D’un revers de bras d’une douceur qui tranchait avec le reste de son comportement et de ses mots, elle écarta Anne et sa lame du visage du bourreau., puis regarda l’archer avec un sourire.

-Comment t’appelles-tu ? Commença-t-elle. Je te propose un marcher. Je reconnais un désir de vengeance qu’en j’en vois un. Tu veux te venger de cet homme ? Je te le laisse si tu retrouves Blanche-Neige pour moi.

Elle se tourna alors vers Anne, un grand sourire aux lèvres pour répondre à sa remarque concernant une statue éventuelle de cet archer.

-Pour tout te dire, je lui verrais une tout autre utilité qu’un simple rôle décoratif, murmura-t-elle à l’intention de son amie.

Elle tira un peu sur la laisse en chaînes de Mushu pour le faire atterrir à ses pieds, et lâcha le coeur du bourreau sur lui. Elle avança vers Robin, un sourire carnassier aux lèvres qui lui donnait un air encore plus dangereux. A seulement quelques centimètres de son visage, elle passa son index sur sa joue.

-Marché conclu ? Souffla-t-elle.



© 2981 12289 0

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Lun 24 Avr - 16:32

NECESSARY EVIL
Et si Robin avait cédé aux ténèbres

 

Ses yeux transpiraient la fureur, rendant tout ce qui se trouvait autour de lui, sans importance aucune. Quittant l'anonymat et pourvu de ses nouveaux atours ce Robin- là s'exempta de la diplomatie qui faisait jadis sa renommée. La foule frissonna à nouveau face à cette apparition aussi surprenante que menaçante. Robin avait beau n'avoir aucune magie, son attitude « suicidaire » pour certains faisait de lui un être imprévisible et terriblement dangereux. Mais plus encore, c'est la précision de son tir qui acheva d'ébranler toute l'assemblée. En effet, le pauvre jeune homme, fils de Qyburn (peut-être était-ce son seul véritable crime) venait de s'écraser contre le sol, une flèche plantée dans le dos. La brune fut la première à réagir à la grande joie de notre archer qui l'avait déjà repéré de loin.

« -Je me prends pour quelqu'un qui a envie de s'entraîner au tir à l'arc. » Il posa un regard menaçant sur l'ancien bourreau du shérif de Nottingham qui pleurait à présent toutes les larmes de son corps. Puis il posa un regard dédaigneux sur la blonde qui s'offusquait elle aussi de cette entrée en matière, disons-le peu conventionnelle. « -Mon mignon ?! Évitons les familiarités voulez-vous ! Et puis de vous à moi, les blondes n'éveillent aucune passion en moi. » Il lança un regard qui en disait long à Regina. Loin de se laisser divertir, la méchante reine s'approcha à son tour de Qyburn qui venait de faire connaissance d'un peu plus prêt avec la déesse déchue qui dans une « politesse excessive » lui taillada le visage. Le regard azur de Robin s'imprégna d'une haine qui conféra quelques nuances d'acier à ses iris bleutés. Et la petite veine saillante de son cou, laissa quant à elle paraître une colère à peine voilée. « -Il est à moi sorcière ! » grogna-t-il avec conviction prêt à se délester de la lame qu'il cachait dans ses nouveaux atours. La haine du voleur se cristallisa ensuite autour de Regina qui délesta l'ancien bourreau de son organe vital tout en le pressant pour asseoir sa dominance. Robin serra la mâchoire et ses phalanges qui blanchirent instantanément. Le cœur battait encore, mais pour combien de temps ? La méchante reine le pressa à nouveau réduisant certainement la durée de vie de l'ancien bourreau qui venait de perdre la hache apparue quelques secondes auparavant entre ses mains.

« -Ma vie ne t'appartient pas sorcière, d'ailleurs elle n'appartient à personne. » Il parlait distinctement, d'une voix grave et intense, faisant entendre chacun de ses mots. Son regard quant à lui, d'une froideur imperturbable, se posait tour à tour sur la blonde et sur la brune qui avait, de toute évidence, prit le contrôle de la situation, n'en déplaise à sa camarade qu'elle écarta du sinistre bourreau qui avait, de toute évidence, perdu de sa superbe d'antan. Cependant, le sourire de la « belle » brune désarçonna légèrement notre archer-assassin. « -Mon nom est Robin, Robin de Locksley. Et vous quel est votre Milady ? J'imagine que vous n'êtes, au vu des atours que vous portez, pas l'une des pécores du coin. Il en va de même pour vous aussi » lança-t-il à la « blondinette » avant de poser son regard sur la petite chose insignifiante parée de sa plus belle laisse. Regina toujours confiante, proposa dès lors un marché au nouvel arrivant. « - Pour dire vrai Milady, cet homme n'est que le commencement. J'aspire à plus de vengeance et il se trouve que sur ma liste une tête couronnée, trône si je puis dire en bonne position. Ainsi qu'un shérif. » Immobile, il la laissa s'approcher sans broncher et continua à la provoquer du regard alors que cette dernière laissait un doigt menaçant glissait le long de sa joue. Robin laissa paraître un premier sourire, aussi démoniaque que celui de Regina et répondit ces quelques mots : « - Je traquerais qui vous voulez, si à votre tour vous me promettez de m'aider à assouvir ma vengeance. Ce n'est pas négociable bien évidemment. Mais, sachez que j'étais et que je demeure le meilleur archer de tout le royaume. Je suis aussi capable de fédérer les hommes quelque soit la cause. Je vous serais utile, bien plus que peut l'être une statue. Et… » se mords la lèvre inférieure « -J'excelle dans d'autres domaines, qui seront, à n'en pas douter, vous contentez milady. À mon tour de vous demander si le marché est conclu ?! »

(c) naehra.


_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 30 Avr - 10:59


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !L’intrus venait de me prendre l’objet de mes désirs que j’avais torturé uniquement pour mon propre plaisir certes, mais aussi pour que ce dernier nous donne l’information que l’on recherchait alors que j’aurais également pu le prendre pour amant pendant quelques temps ! Mais non il était mort et nous n’avions pas eu notre réponse, mon agacement grandissant en flèche, je m’attaquais par pur provocation au bourreau, en promettant au voleur de lui prendre étant donné que c’était ce qu’il voulait tout en le menaçant de faire de lui une magnifique statue en demandant l’avis de ma meilleure amie, qui  me contra en me disant qu’elle le voyait autrement. Une manière subtile de dire qu’elle le voyait dans son lit. Me retenant de ne pas lever les yeux au ciel, je fus interrompue par Régina qui arracha le cœur du bourreau tandis que le dit Robin des bois m’insultait en me traitant de pécore. Ses remarques me ramenant avec violence dans la chambre de petite fille que j’avais été contrainte de prendre comme étant la mienne, la voix de mon bourreau de père adoptif que j’avais fini par assassiner me rappeler que s’il n’avait pas été là je n’aurais jamais été quelqu’un. Une excuse pour abuser de moi, encore et encore et pour me maintenir sous silence, j’avais fini par le tuer de sang froid avant de m’enfuir et de tout quitter pour rejoindre Regina mais je ne permettrais jamais à personne de me traiter ainsi à nouveau. Regina quand à elle ne tenta même pas de prendre en considération mon envie de vengeance et s’amusait à clore un pacte avec son coup de cœur en lui offrant le cœur du bourreau en échange de ses services, mon regard se portant vers le peuple qui se retenait de rire face à ce retournement de situation, je laissais échapper un léger ricanement, presque inaudible avant de faire valser le verre d’hydromel de mon ami qui se brisa a terre avant de le remplacer par le mien rempli d’eau pour ajouter avec méchanceté :

« Bois plutôt cela ton coup de cœur transpire le héro tu vas encore te faire avoir. Tu sais très bien que Snow finira par le retourner contre toi et on sera reparti au point de départ, mais faite donc majesté ! »

Sur ses mots je contournais le bourreau pour me diriger vers la femme qui avait rigolé en entendant les propos de l’archer, cette dernière palissant à mesure que mes talons claquaient contre le sol poussiéreux, je la voyais cacher son enfant dernière ses jambes tandis que son mari sortait de nulle part pour faire barrage de son corps épée tendu vers moi prête à combattre contre moi. Riant de bon cœur, je secouais la tête, avant de laisser échapper :

« Pauvre fou vous pensez que vous m’impressionnez ? Baissez votre épée et vous serez sauf ! »

Ce dernier gardant son arme tendu, il avança vers moi plaçant sa lame à deux centimètres de ma carotide, tandis que je souriais avant de rire à nouveau.

« Comme vous voudrez »

Lâchais-je en laissant le reptile en moi reprendre le dessus, tout en envoutant le preux chevalier pour qu’il lèvre les yeux vers moi et en quelque seconde ce dernière fut transformé en statue de pierre sous les cris de sa femme qui pleurait à chaude larme s’excusant pour l’affront qu’elle m’avait fait avant que je ne repousse la statue pour qu’elle s’effondre à terre et se brise en milles morceaux. Une fois de plus je sentais un sourire machiavélique étirer mes lèvres avant que je n’hausse les épaules comme une enfant avant de lâcher avec provocation :

« Oups, quel maladroite est-ce que je fais ! »

Marchant sur les restes de pierre je demandais à la misérable :

« Excusez-vous et j’épargnerais votre enfant ! »

Cette dernière s’excusant à genoux, elle me fit grimacer, avant que je ne lâche en un soupir :

« C’est répugnant vous n’avez donc aucune dignité ? »

Ma question posée, je regardais la femme avec dégout tandis que cette dernière se prosternait que d’avantage à mes pieds, tandis que son enfant levait les yeux vers moi et que je le pétrifiais afin que ce dernier ne puisse pas voir sa mère périr. La mère hurla de désespoir en s’apercevant de ma trahison tandis qu’elle me suppliait de le lui rendre. Me mettant à sa hauteur, je lui transperçais le cœur avec ma dague empoisonné, avant de la repousser d’un geste de pied avant de me retourner vers le reste du peuple pour demander :

« Est-ce que l’un d’entre vous a encore quelques chose à dire ? »


© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Ven 5 Mai - 0:08


❝ Et si l'histoire était différente❞The hour of vengeance has struck at last !La méchante reine entamait le deuxième couplet de son éternelle complainte concernant Blanche-Neige, avant de se rasseoir majestueusement. Mushu redoutait chacune des interventions qu'il devait faire, comme le moment où il dut porter l'eau durement acquise ou lorsque Regina tira sur sa chaîne pour que son verre soit de nouveau rempli d'hydromel.

Bien sûr, Mushu ne reçut aucun remerciement pour avoir manqué de finir étrangler dans ce foutu puits ou pour être un serviteur exemplaire. Au contraire, il fut envoyé valser au loin en guise de 'merci' par une Regina qui ne prit même pas la peine de le regarder. Sans la chaîne, qui sait jusqu'où il aurait été expédié ? En se relevant, le captif se massa sa gorge douloureuse. Heureusement qu'il était du genre coriace ! Le petit dragon avait dépassé depuis longtemps le stade où il estimait que ces efforts méritaient de recevoir des remerciements. D'une certaine façon, qu'on oublie sa présence était la meilleure des récompenses. Même si cela voulait dire assister au sadisme des deux dames sur de pauvres innocents, au moins, ce n'était pas lui qui subissait leurs foudres. Cette situation serait presque reposante si ce genre de petite visite ne tiraillait pas sa conscience.

Une part de lui essayait de se convaincre que ces victimes ne devaient pas être totalement innocentes. Le bourreau, par exemple, on ne pouvait pas dire qu'il était aussi innocent que l'oisillon sortit de l'oeuf avec un métier pareil, quant aux autres habitants de cette bourgade insignifiante, ils étaient suffisamment idiot pour continuer de protéger Blanche-Neige, alors, d'une certaine façon, ils méritaient un peu leur sort, non ? Il essayait de s'en persuader.

C'est alors qu'un nouveau joueur entra en scène. Encore un autre fou. Sauf que celui-là ne venait pas jouer les héros, plutôt s'inscrire en dernière minute pour la démonstration de 'c'est qui le plus méchant' du jour. Génial ! Comme s'il n'avait pas déjà assez à gérer avec les deux mégalos ! Trop concentré sur ces plaintes intérieures, Mushu faillit finir piétiner sous les talons de la méchante reine qui n'aimait pas cette interruption. Heureusement, il eut le réflexe de vivement s'écarter en se roulant en boule.

Le petit dragon essaya de rester attentif aux combats de coqs qui se jouaient devant ces yeux et qui pourrait se traduire par une parodie morbide de la comptine 'savez-vous planter les choux' sauf que là, il s'agirait plutôt de 'savez-vous torturer les pécores à la mode de chez nous'. On lui broiera le coeur, à la mode, à la mode... Ça y est, il l'avait en tête ! Saleté de comptine ! C'était horrible de plaisanter sur ce genre de chose, surtout qu'il devait se concentrer sur ce qui se passait, au cas où ça lui retomberait dessus. Pour l'instant, l'attention des trois lascars étaient ailleurs, mais pour combien de temps encore ?

Comme s'il s'agissait d'une réponse du destin à ces inquiétudes, Mushu fut ramener douloureusement aux pieds de Regina avant de manquer de se faire aplatir par le coeur du bourreau. Que dire hormis : Beurk ? Je dirais même plus : beurk, beurk, B-E-U-R-K ! Avec une grimace de dégoût, le petit dragon écarta vivement le coeur avant de se frotter les écailles, comme quelqu'un tentant de s'essuyer après avoir reçu quelque chose d'immonde sur lui. Pendant ce temps, l'archer parlait de vengeance. Bien, il avait un point en commun pour faire partie du club des taré ! Le nouvel arrivant n'avait rien de rassurant, mais il gardait la troisième place en terme de menace dans cette joyeuse assemblée, car aussi doué semblait-il avec ses flèches, Robin restait un simple humain. Un humain grossier et prétentieux, mais un humain sans aucune goutte de magie en lui.

Le destin semblait particulièrement à l'écoute de ces commentaires intérieurs, aujourd'hui, puisque Anne se lança dans une démonstration de malveillance qui méritait largement un A++. Mushu se recroquevilla autant que possible lorsque la femme se tourna vers le reste du peuple pour demander si quelqu'un avait quelque chose à rajouter. Son désir de se faire oublier était à son maximum.

© 2981 12289 0

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 9 Mai - 16:21


❝ QUEENS OF DARKNESS+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !

La colère de la méchante reine face au silence des paysans et du bourreau avait atteint son paroxysme, et sans doute les aurait-elle tous brûlés sur place sans l’intervention de l’audacieux archer qui avait mis fin au petit jeu cruel que la reine et son amie avaient commencé. Regina voulut alors mettre à profit ce retournement de situation, faisant fi des réactions des pécores figés autour d’eux. Le dénommé Robin voulait  s’occuper lui-même de l’archer ? Parfait, dans ce cas, il leur rendrait service avant et leur ramènerait la princesse Blanche-Neige. Cependant, Anne ne semblait pas convaincue par le nouveau plan de son amie et se permit de bazarder son verre d’hydromel pour lui mettre un verre d’eau en main. La belle brune regarda la méduse avec un haussement de sourcil.

-Penses-tu mon jugement altéré par quelques gouttes d’alcool ? susurra-t-elle entre ses dents à l’attention de la belle blonde.

Mécontente de la remarque de son amie, Regina lâcha le verre d’eau sur le petit dragon à ses pieds qui venait auparavant de se recevoir le cœur enchanté du bourreau. Ignorant totalement l’insignifiant animal à présent détrempé, entouré par un cœur brillant et des débris de verres, la reine s’était adressée à l’archer, lui demandant son  nom. Robin alors, toujours aussi audacieux, se permit de faire de même avec elle, ce qui lui arracha un petit rire, tout comme sa remarque suivante. Elle avança vers lui d’un pas décidé, après avoir lâché la chaine qui maintenait Mushu, la faisait, par magie, s’enrouler telle un serpent autour de l’accoudoir de son fauteuil, apparu précédemment de manière tout aussi magique.

-Ton impertinence a quelque chose d’amusant, Robin de Locksley, mais fais attention à ce qu’elle n’en devienne pas dangereuse. Ce sera "Votre Majesté" pour toi, répondit-elle à sa demande concernant son nom.

Alors qu’elle s’approchait toujours du bel archer, Anne était aux prises avec une des pécores qui s’était permise de la ramener. Amusée, elle regarda son amie terroriser cette femme quelques secondes avant de reporter son attention sur « le meilleur archer du royaume » qui lui promettait monts et merveilles.

-Je t’aiderai à tracer tous les noms de ta liste si tu m’aides à avoir le cœur de la seule personne que je veux vraiment voir mourir, susurra-t-elle à son attention, tout près de son oreille.

Il se permit même d’évoquer d’autres domaines de compétences qui sauraient, d’après ses dires, la contenter. Les lèvres pourpres de la reine s’étirèrent en un sourire carnassier tandis qu’elle passait sa langue sur ses dents.

-Très bien, marché conclu ! souffla-t-elle.

Sans quitter les iris bleutées du charmant insolant, elle claqua des doigts pour appeler le petit dragon.

-Michou, sers donc un verre à notre ami.

Agacée de le voir se recroqueviller comme un insecte alors qu’elle venait de tourner la tête vers lui, elle le rechangea en humain d’un revers de main magique. Evidemment, elle mit une petite seconde de plus pour faire s’adapter à la taille de son cou le collier de métal qui l’enserrait, de telle sorte qu’il ait l’impression d’être étranglé pendant ce laps de temps. Des fois qu’avoir une taille humaine lui donne l’impression qu’il était libre, il valait mieux replacer les choses dans leur contexte. Histoire de le narguer d’avantage, elle passa le bout de ses doigts sur la perle magique qui ornait désormais son cou. Le bien le plus précieux qu’il possédait. C’est là que le regard de Regina se posa à nouveau sur Anne qui venait de pétrifier un enfant sous les yeux horrifiés et les cris de l’insolente mère qui avait eu le malheur de déplaire à la Méduse.  Un petit rire cristallin émana de sa gorge tandis qu’elle applaudissait son amie.

-As-tu fini de jouer, très chère ?

Maintenant que les péquenauds avaient eu une petite démonstration de ce dont les deux créatures magnifiques et malfaisantes ici présentes étaient capables, peut-être que les langues se délieraient. Regina retourna sa main et fit apparaitre le cœur du bourreau qui, précédemment, s’était retrouvé au sol après avoir chu sur le crane du petit dragon. Elle se tourna alors vers Robin.

-Je te le donne en guise d’acompte.

Son regard se posa alors sur l’une des chaumières les plus proches. Une famille de paysans qui avaient eu le temps partir en courant en voyant le carrosse arriver s’était regroupée à l’intérieur et, poussés par la curiosité, les membres de cette famille observaient la scène depuis la fenêtre. Un sourire mauvais aux lèvres, Regina fit apparaitre une boule de feu qu’elle envoya sur le toit en chaume. Ce dernier ne mit pas plus d’une seconde à s’embraser, et d’un mouvement de la main, la méchante reine verrouilla par magie toutes les issues de l’habitation, que ce soit porte ou fenêtres. Les vilains curieux étaient désormais bloqués à l’intérieur, destinés à mourir brûlés ou asphyxiés.

-Nous attendons toujours certaines informations ! lança-t-elle d’un ton autoritaire. Parlez si vous ne voulez pas que je vous arrache la langue un par un !



© 2981 12289 0

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 4 Juin - 22:59

NECESSARY EVIL
Et si Robin avait cédé aux ténèbres

 



    Les hommes et les femmes tremblaient d'effroi. La peur pouvait se lire sur chaque visage avec une facilité plus que déconcertante. Tous craignaient en majorité les deux femmes qui venaient de fouler la terre de leur village. Tous sauf un homme qui ne craignait plus la peur et encore moins la souffrance qui pourrait lui être infligée par les deux âmes diaboliques visiblement en manque de distraction. Robin focalisait toute son attention sur son « ancien » bourreau. Enfin presque toute son attention lui était requise. Il faut dire que le voleur venait de se laisser quelque peu distraire par l'une des deux femmes, certainement la plus volcanique. Elle aussi semblait atteinte du même mal. Et il suffisait d'un regard pour le comprendre, néanmoins chez elle, la vengeance avait atteint un paroxysme que Robin jalousait, lui le nouvel arrivant dans le club des taré. À propos de jalousie, la blondinette ne semblait pas en reste non plus. De toute évidence, elle n'appréciait guère de voir un inconnu tournait autour de son amie qu'elle délesta de son verre d'hydromel pour un verre d'eau tout en lui offrant une réplique aiguisée à la hauteur de son sourire reptilien. Robin leva un sourcil et esquissa un sourire froid, blasé face à tant d'immaturité dans le propos. Par courtoisie, il laissa la parole à Regina et se contenta d'écouter avant de reprendre la parole pour s'adresser directement à la blonde.


    « - Je transpire le héros ! Charmant. » Il sourit puis dégaina une flèche qui alla se planter dans la tête de l’un des villageois qui tomba raide mort. « -Aux dernières nouvelles les héros ne procèdent pas de la sorte milady » dit-il en accomplissant une fausse référence. « -Et je doute que votre … Blanche-neige, une héroïne au cœur pur à n’en pas douter, m’apporte ce que je désire le plus sur un plateau d’argent. » Les habitants horrifiaient par ce qui se déroulait sous leurs yeux, ne bougeaient plus, la peur les enserrant chaque minute un peu plus. Le verre délesté de son hydromel trouva refuge près du petit dragon qui aurait pu recevoir, quelques secondes auparavant, en pleine poire, le cœur du bourreau encore fumant et brillant. L’archer pensa à la récupérer l’espace d’une seconde sous le regard du propriétaire qui n’avait pas fier allure à présent. Concentré sur la belle brune, le sombre archer l’observa le sourire aux lèvres. Plus impertinent que jamais, il tarda à se présenter et lorsque cela fut enfin accomplis, Robin de Locksley exigea que son interlocutrice en fasse de même sans se soucieux des convenances. La reine se mit à sourire face à l’audacieux auprès duquel elle se rapprocha au détriment d’un dragon de compagnie toujours en laisse.

    « - Ravi de vous divertir « Milady » Son regard sombre et profond se posa alors sur décolleté qui lui faisait face. L'audacieux ne prenait même pas la peine de faire semblant de regarder ailleurs. « -J'aime le danger ! » ajouta-t-il en écho à sa précédente réplique. « - Surtout lorsqu'il est pourvu de « tels arguments » Mâchoire serrée, il détourna son regard et observa la blonde qui avait jeté son dévolu sur les pécores de ce village perdu. La demoiselle semblait prendre son pied à insuffler la peur aux quelques humains présents. Par le passé, Robin s'en serait offusqué et n'aurait pas hésité à la combattre. Désormais, il n'en avait plus rien à faire, ils pouvaient même bien tous y passer, cela ne lui ferait ni chaud ni froid. Seul compter la vengeance et qu'importe le prix à payer pour l'obtenir. La majesté amusée par la représentation que lui offrait son amie, se permit à présent de se rapprocher encore plus du sombre archer qui en plus d'être impertinent, ne manquait pas de confiance en lui. Les lèvres pourpres de Regina se rapprochèrent de l'oreille de Robin qui esquissa un léger et sombre sourire suite à ses paroles. « - Bien, mon arc est votre. Si vous m'aidez à obtenir vengeance, j'en ferais de même. Je tuerai tous ceux et toutes celles qui se mettront sur ma route. Je n'ai qu'une parole et ce même si je ne suis plus ce héros au grand cœur dégoulinant de morale. Il la fixa de ce fait sans jamais baisser le regard, elle-même se prêta au jeu et une fois l'accord conclu, elle claque des doigts. La petite chose insignifiante refit son apparition contrainte de devoir servir un verre au nouvel allié.

    Et ne le trouvant pas assez rapide dans le service, la sorcière transforma le reptile en humain n'omettant jamais de lui rappeler qu'elle était détentrice du pouvoir et qu'il devait de ce fait lui obéir. Robin, qui semblait n'en avoir rien à faire, observait la blonde qui martyrisait une mère et son enfant. Impassible, il attendait. Quoi ? Il l'ignorait, mais il attendait. Sa patience fut toutefois récompensée lorsque la méchante reine fit apparaître dans sa main, le cœur du bourreau qu'elle offrit à son nouvel allié qui s'en saisit. « -Bien ! Je vous en remercie Milady, je serais en faire bon usage. » Et alors que Regina rejoignit son ami, Robin porta toute son attention sur le bourreau. « - C'est douloureux n'est-ce pas ? » Il pressa le cœur, le bourreau au sol, près du corps sans vie de son fils, hurla de douleur. « - Si tu savais à quel point j'ai rêvé de ce moment. » Les suppliques commencèrent sans que Robin ne leur accorde la moindre importance. « -Je ne vais pas te tuer tout de suite. Je vais encore attendre un peu pour me délecter de ta souffrance. Tu m'as pris mes amis, ma famille, mon humanité… Mais vois-tu, c'est un mal pour un bien… L'humanité c'est surfait » Il pressa à nouveau l'organe. « -Ca serait si simple si je me contentais de le réduire en poussière. » L'homme à terre le supplia à nouveau « -Ah oui, tu as raison à quoi bon ! » Il pressa à nouveau le cœur puis se saisit d'une flèche et enfonça la pointe dans l'organe qu'il tenait encore entre ses mains. « -On n'échappe pas éternellement aux ténèbres. Elles nous laissent juste un répit, parfois. » Puis il enfonça totalement la pointe de sa flèche, l'homme hurla une dernière fois avant que son cœur ne devienne qu'un vulgaire tas de poussière. Robin se redressa ensuite, le sourire aux lèvres, il rangea sa flèche dans son carquois et retrouva les deux sorcières et leur esclave en laisse.

    « - Ils ne vous diront rien. Elle leur insuffle de l'espoir, beaucoup d'espoir. De ce fait, ils sont prêts à se sacrifier pour elle. Je vous suggère de tous les tuer. Si votre ennemie est vraiment une princesse au grand cœur, la vue de quelques charniers, la fera sortir de son terrier à n'en pas douter. »

(c) naehra.


_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 25 Juin - 10:31


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !Victorieuse et puissante au beau milieu du village entourée des pécores je m’imposais en leur demandant s’ils avaient encore quelques choses à dire. Une part de moi voulait qu’un d’entre eux s’impose parmi les autres, mais non ils se pissaient dessus. Ils s’accrochaient à leur panier, leur bâton, aux jupons de leur mère, minable il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Le regard de Médusa les jugeant de long en large, tandis que le rire de ma meilleure amie venait les terroriser d’avantage suivit de ses applaudissements avant qu’elle me demande si j’avais fini de jouer. Toujours agacé par son retournement de veste, je me retournais, la jugeais un instant sans prendre la peine de lui répondre je revenais vers elle, notant la métamorphose de notre dragon en humain, pendant que des boules de feu passaient à côté de moi pour venir s’effondrer contre les toits en paille des demeures. Le crépitement de la paille brulé s’accompagna de cri et un sourire sadique étira mes lèvres.  

Régina demanda, ou plutôt ordonna des réponses signe qu’elle revenait à son objectif numéro un, mais je ne disais rien, m’asseyant dans un des trônes qu’elle avait fait apparaitre, je croisais mes jambes, mes mains enlaçant un de mes genoux, en admirant le spectacle. Les paysans ne savaient même pas s’ils devaient sauver leur maison et les habitants ou s’ils devaient rester stoïques en l’attente de nous voir nous essouffler. La voix de Robin résonnait pour nous donner son avis sur la situation et je tournais la tête vers lui, avant de répondre avec une pointe d’insolence :

« Mais je vous en pris, libre à vous de les tuer, prouvez-moi que j’ai tord de vous prendre pour une imposture. »

M’humectant les lèvres, je laissais un soupir s’échapper de mon corps, je m’ennuyais, mais je n’avais pas envie de tuer ses pécores, tuer sans torture n’avait aucun intérêt pour moi. A cette pensée, je me relevais et partais dans le carrosse pour chercher dans ma besace une fiole de poison, ce même poison qui m’avait servi à empoisonner ma lame. Sous le chaos environnant j’ajoutais avec puissance :

« Ce jeu à assez duré ! Vous pensez que votre précieuse Blanche Neige pourra vous sauver ! Libre à vous de continuer de croire en elle, mais où est-elle en cet instant ?  Vous avez vu l’efficacité de ma lame sur le corps humain ! Dans cette fiole se trouve un concentré de ce poison. Vous avez trois seconde pour nous donner ce que nous voulons. Continuer de protéger cette traitresse de Blanche Neige et j’empoisonne votre puits ! »

Sur ces mots je m’asseyais de manière royale sur le puits et ajoutais :

« Vous avez déjà perdu vos maisons, voulez-vous réellement perdre votre source ? »

Le silence se faisant cuisant je débouchais ma fiole et la plaçait ouverte au dessus du puits avant de commencer mon décompte :


« Un »


© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Lun 3 Juil - 12:28


❝ Et si l'histoire était différente❞The hour of vengeance has struck at last !Mushu n'avait aucune emprise, aucune influence sur la scène qui se déroulait devant ces yeux. Au mieux de sa forme, il aurait pu en profiter, surtout de cette jalousie naissante depuis l'arrivée de cet archer. Hélas, il était trop occupé à essayer d'éviter les coups pour songer à ce genre de chose. Il subissait la moindre des humeurs de ces sadiques qui le tenaient littéralement en laisse. Pour l'instant, c'était surtout Regina qu'il craignait, elle semblait être la seule à se soucier de sa présence. Malheureusement. Quoi que le petit dragon eût connu pire que de recevoir le contenu d'un verre d'eau sur sa personne. Il était trempé, certes, mais il pouvait estimer s'en tirer à bon compte comparé aux villageois qui finissaient brûlés ou transformer en statue. D'ailleurs, il crut connaître un instant de calme alors que Regina lâcha sa chaîne pour se concentrer sur Robin. Pensée qui fut vite écartée de son esprit lorsqu'il fut tiré en arrière alors que le bout de sa chaîne se retrouva magiquement attaché à l'accoudoir du fauteuil. Il émit un bref cri, plus proche du couinement, à la fois de surprise et de protestation. Couinement qui passa certainement totalement inaperçu aux oreilles des reines du Mal.

Le captif n'arrivait pas à croire qu'il assistait à un jeu de drague entre le nouvel arrivant et la méchante reine tandis que, laisser de côté, Anne exprimait sa frustration en torturant d'autres villageois. Mushu essayait de déterminer s'il devait frémir d'horreur ou contenir une envie de vomir lorsqu'un claquement de doigts le rappela à l'ordre. Comme à son habitude, il sursauta, ce qui parut agacer la reine.

Il ne s'attendait pas à retrouver son apparence humaine. C'était un traitement que la reine ne lui réservait que lorsqu'elle avait besoin d'une nouvelle robe et la situation ne s'y prêtait pas vraiment. Cependant, Mushu n'eut pas le temps de se réjouir qu'il sentît un manque d'air en même temps qu'une violente douleur au niveau de la gorge. L'Asiatique se recroquevilla, serra son collier trop serré et cherchant désespérément à respirer. Chose qu'il parvint à faire après une seconde qui parut durer une éternité. Il leva la tête et prit de grandes bouffées d'air frais tandis que Regina le nargua avec la perle qu'elle portait toujours autour de son cou. En parlant de cou, Mushu était toujours attaché, même si son entrave s'était adaptée à sa nouvelle taille.

Regina se désintéressa de lui pour féliciter son amie. La pauvre ne semblait pas comprendre qu'Anne désapprouvait cette alliance avec Robin. Bah, ce n'était pas ces affaires ! Mushu se concentra plutôt sur l'ordre reçu, en servant de l'hydromel au nouveau membre du trio tordu. Vu que l'attention de l'archer semblait ailleurs, l'Asiatique se racla timidement la gorge pour attirer l'attention du bandit et pouvoir lui tendre le verre avec un mince sourire d'excuse.

Pendant ce temps, le petit jeu sadique de ces dames continuait, reprenant des allures de qui arrivera le mieux à torturer les pécores. Regina s'en tirait très bien avec le coup de la chaumière en feu. Encore et toujours, elle exigeait des renseignements en prétextant qu'il s'agissait du seul moyen d'obtenir la vie sauve. Robin était allé de son petit commentaire en affirmant qu'ils ne parleront jamais. L'Asiatique, lui, soupçonnait un autre cas de figure. Il était évident pour lui que les villageois ignoraient tout du renseignement que ces dames essayaient de leur arracher. Les pauvres auraient parlé depuis longtemps dans le cas contraire ! Il y avait une limite au courage et à l'espoir que pouvait inspirer une personne et cette limite avait été franchie depuis longtemps durant cette visite.

Mushu garda cette réflexion pour lui, ne voulant pas attirer l'attention. Pourtant, lorsqu'Anne rejoignit la danse de la torture en menaçant d'empoisonner le puits...


"Elles vous tueront de toute façon !" S'exclama Mushu en direction des villageois, interrompant par la même occasion le décompte commencé par Anne. Il fut le premier surpris d'avoir osé prendre la parole suffisamment fort pour se faire entendre de tous. Était-ce le fait d'avoir retrouvé son apparence humaine qui lui avait redonné, en même temps, un semblant de courage ? Il en ignorait la raison, mais, maintenant qu'il avait commencé, il était incapable de s'arrêter, même en ayant conscience d'avoir signé sa perte. "Que vous parliez ou non. Que vous détenez vraiment l'information qu'elles désirent ou non. Le résultat sera le même. Vous étiez condamnés dès l'instant où leur carrosse s'est arrêté dans votre village."

Il était terrifié. Que venait-il de faire ? Pourquoi s'en était-il mêlé ? Tout cela à cause d'une foule composé d'anonyme dont le sort aurait dû l'indifférer. Mieux vaut eux que moi, avait-il toujours pensé, alors pourquoi agir autrement ? Était-ce à cause de la lassitude de devoir encore contempler le sadisme de celle qu'il était obligé de servir ? La logique aurait voulu qu'il se prosterne et implore la miséricorde pour sa bravade. Cependant, son corps était trop tétanisé pour obéir à cette logique. Sans doute parce qu'une part de lui savait que ce genre de supplique était vaine. Comme il venait de le dire, ce qui devait arriver, arrivera de toute façon, quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse pour essayer d'obtenir la miséricorde de ces dames. Il le savait et il venait d'attirer leur attention. Une folie qu'il regrettait déjà.

© 2981 12289 0

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Mar 4 Juil - 13:26


❝ QUEENS OF DARKNESS+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !
Il était clair que sa chère Anne n’avait pas le même avis que Regina sur Robin. Mais elle n’en avait que faire, cet homme avait un petit quelque chose de spécial qui lui plaisait. Et puis, si comme la gorgone ne prétendait, il s’avisait de la trahir, elle saurait le lui faire payer… sur le long terme. L’archer sut fort bien se défendre des accusations de la belle blonde en embrochant de sa flèche le crâne de l’un des villageois innocent, provoquant l’amusement de la méchante reine qui applaudit en sautillant.

-Il faudra m’apprendre cela, c’est fort divertissant.

Médusa, égale à elle-même, semblait dire que ce petit exploit était à peine suffisant. Regina la regarda, souriant et secouant la tête.

-Tu ne changeras jamais, ma chère.


Elle reporta ensuite son attention sur Robin et son air charmeur qui ne la laissait pas de marbre, loin de là. Ils finirent par conclure un marché, s’accordant sur une aide réciproque dans leur vengeance. Peut-être que lui, il parviendrait à débusquer la traitresse.  Elle accepta donc de lui laisser le cœur du bourreau pour qu’il puisse commencer à assouvir sa vengeance sur le premier nom de sa liste. Pendant ce temps, elle avait repris son entreprise de traumatisme des pécores, espérant les faire cracher ne serait-ce qu’un indice, et mit le feu à une chaumière dans laquelle se trouvait une famille. Elle retourna ensuite s’asseoir auprès de son amie sur l’un des trônes qu’elle avait fait apparaître, ordonnant aux immondes pécores de parler. Robin, qui venait d’occire son ennemi, objecta que les paysans ne parleraient pas et qu’il valait mieux tous les tuer. Cette idée ne déplaisait pas à la reine, loin de là, seulement on lui avait dit que Blanche avait été vue dans CE village pour la dernière fois, c’était donc son seul espoir d’avoir un indice. Son regard mauvais se tourna vers la foule de villageois qui se mirent à trembler alors qu’elle fit apparaître une nouvelle boule de feu. L’un d’eux, pleurant et s’agenouillant, commença à ouvrir la bouche pour parler, la menace d’Anne aidant sans doute à les faire venir à de meilleures dispositions, mais c’est ce moment que choisit Mushu pour la ramener. A coup sûr, un discours qui les dissuaderait de parler. Lentement, le regard embrasé par la colère et sans doute un soupçon de folie, Regina tourna la tête vers le dragon devenu humain par les seuls souhaits de la reine, et le fusilla des yeux.

-Comment oses-tu prendre la parole sans y avoir été invité !

Elle se leva d’un bond et tendit sa main libre vers lui pour l’étrangler à distance, l’obligeant à s’agenouiller.

-As-tu perdu la raison, vile créature que tu es ?!

Serrant un peu plus son étreinte magique autour de son cou, elle l’obligea à s’approcher. Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres pulpeuses.

-Tu as la langue bien pendue, Mushette, il va falloir y remédier.


Sa main tenant la boule de feu se dirigea avec lenteur vers lui, et la flamme vint chauffer le métal en encerclait le cou de l’asiatique, faisant ainsi fondre ce collier de fortune, provoquant sans doute une douleur sans pareille. La méchante reine fit ensuite apparaître des gants sur ses mains, avança d’un pas déterminé vers sa victime et lui empoigna le visage pour ensuite le jeter sur le trône de bois dans lequel elle était assise précédemment. Elle fit apparaître dans sa main gauche l’une des flèches de Robin qui du coup disparut de son carquois. De son autre main, elle attrapa la langue de Mushu qu’elle tira si fort hors de sa bouche qu’elle en sortit d’une bonne quinzaine de centimètres.

-Belette, penses-tu qu’avec des trous, sa langue serait toujours aussi insolente ?


Et sans attendre, elle lui perfora la langue de la flèche qu’elle tenait en main. L’entendre hurler de sa voix geignarde était cependant insupportable à son oreille. Comment pouvait-on avoir une voix aussi ignoble ? Agacée, Regina le jeta sans ménagement aux pieds de la gorgone.

-Je t’en prie, fais quelque chose, ce bruit m’insupporte. Ensuite, je le changerai en dragon pour qu’il tue lui-même les villageois.


Elle avait ajouté cela en lançant aux dits pécores un regard des plus mauvais.

-Sauf celui-là ! lança-t-elle à l’adresse de celui qui semblait vouloir parler.

Elle s’avança d’ailleurs vers lui d’un air faussement amical, armée d’un sourire qui l’était tout autant, et le fit se relever. Elle essuya sur le torse du malheureux sa main gantée qui avait tenu la langue du dragon et le regarda dans les yeux.

-Tu voulais me dire quelque chose, je crois ?

D’une main tremblante, le paysan indiqua une direction, précisant que la princesse était partie de ce côté-là. Un sourire machiavélique aux lèvres, la méchante reine éclata de rire. Enfin !

-Nous ferons donc mentir Mosheté, nous ne tuerons pas TOUT le village, c’est lui qui le fera. Sauf un. C’est moi qui m’en charge.

D’un geste vif, elle plongea sa main dans la poitrine du paysan, lui arracha le cœur et le broya sous ses yeux. Pendant ce temps, Medusa s’était probablement amusée avec le tailleur. Il ne fallait pas le tuer pour qu’il puisse à nouveau leur servir de styliste personnel. Elle s’avança vers l’asiatique et lui arracha le cœur pour en avoir le contrôle. Regina attrapa ensuite la précieuse perle qui pendait élégamment à son cou d’une main et tendit son autre main vers Mushu qu’elle changea en un dragon gigantesque, s’assurant que la transformation lui procure douleur et peine.

-Détruis-les tous, intima-t-elle avec nonchalance, rejoignant ses deux comparses.



© 2981 12289 0

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
avatar
Neïlina K. Kramers

▻ Messages : 169
▻ Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Ven 7 Juil - 21:18


❝ REGANNE+ et si l'histoire était différente, et si nous avions réussi à rester ensemble ❞The hour of vengeance has struck at last !Ma menace faisait son petit effet, un des gueux qui avait assisté à toute ma scène était en train de trembler agenouillé dans la crasse pleurant tel un enfant. Pitoyable, songeais-je avant de redresser ma fiole pour m’adresser a ce dernier avec une fausse sicilitude :

« Ne me forcez pas à vous empoisonnez soyez le héro du village et sauvez vos voisins ! »

Souriant avec un air compréhensif, je l’entendais renifler sans le moindre ménagement et mon sourire se fana. Son manque de savoir vivre avait mis fin à mon instant gentillesse et je reprenais mon décompte avec entrain quand Mushu me coupa dans un élan de folie.  Le fusillant du regard, je m’apprêtais à le soumettre au silence lorsque Regina me devança en lui faisant le coup de l’étranglement à distance, applaudissant avec amusement je descendais de mon perchoir avec élégance en ajoutant d’un air sombre :

« J’adore lorsque tu fais cela ma loutre ! Notre animal de compagnie mérite une petite leçon ! »

Admirant la souffrance de Mushu tenter de respirer je l’aidais à tomber en lui donner un piètre coup de pied dans l’épaule avant de prendre place aux côtés de ma meilleure amie qui me demandait ce que je pensais des trous dans la langue pour dresser cette dernière. Laissant échapper un léger son d’accord, j’hochais les épaules :

« Pourquoi pas, mais dès que tu auras fini ma loutre tu pourras me prêter ta flèche je vais tester ma potion sur ses cordes vocales »

Annonçais-je avec un faux air enfantin tenté de sadisme, tandis que mes yeux pétillaient à l’entente des cris de supplice du dragon miniature. Une fois la flèche or de sa langue Regina me la donna et je riais de plaisir tout en ouvrant ma fiole pour imbiber la pointe de cette dernière de mon poison avec agilité, sous le regard affolé de l’asiatique.

« Tu permets, je dois vérifier le dosage »

Annonçais-je tout en frôlant sa joue avec la pointe de la flèche, ce qui lui arracha un hurlement étouffé avant que je ne trempe la pointe une nouvelle fois dans le poison, refermant ma fiole avec une lenteur exquise je la rangeais entre mes seins et tira violement sur la chevelure de l’asiatique afin qu’il ouvre la bouche et que je puisse lui cramer les cordes vocales. Une fois cela fait, je retirais la flèche et me penchais vers lui pour lui susurrer dans le creux de l’oreille :

« Tu n’aurais jamais dû nous trahir Mushounet »

Reculant je reprenais ma fiole en main en ajoutant :

« Il ne nous importunera plus maintenant, il est tout a toi très chère »

Sur ses mots, je retournais m’asseoir dans mon trône et admirais ma meilleure amie arraché le cœur du lézard, il faudrait qu’elle m’apprenne un jour. Jouant avec ma fiole, je sentais mes lèvres se tendre en un sourire pervers tandis que j’admirais mon unique amie jouer de ses facultés sur Mushu pour tuer les paysans. C’était brillant, le pauvre pseudo dragon allait être hanté pour toujours par ce moment. J’étais prête à parier que c’était la première fois qu’il tuait un être humain pourtant il était très doué, et les paysans étaient terriblement bruyant. Même dans la mort ils étaient lassant, c’était déplorable, notais-je avant de regarder dans la direction où le moins courageux de tous, ou le plus rationnelle de tous nous indiqua la direction dans laquelle Blanche Neige avait disparu.

« A ben quand même on a presque failli attendre ! »

Lâchais-je en me levant tout en faisant un signe de tête aux nouveaux jouets de Regina, s’il voulait nous prouver sa fidélité qu’il passe à l’action, pensais-je en me dirigeant vers le lieu où le gueux nous avait indiqué. Ce n’est qu’une fois que je dépassais le puits qu’une flèche se rua vers moi et que j’évitais de justesse. Reprenant mon regard reptilien hilare j’ajoutais :

« Allez montre-toi Blanche Neige ! Admire l’œuvre de ta lâcheté ! »




© 2981 12289 0

_________________
you're my heart you're my death
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    Dim 16 Juil - 22:45

NECESSARY EVIL
Et si Robin avait cédé aux ténèbres

 

Robin s'exempta des tortures à venir et du rôle de spectateur dans les malheurs de Mushu. Le marché scellé avec la méchante reine, il entreprit de disparaître aussi furtivement qu'il n'était apparu. Le sort des villageois lui emportant peu, il ne se formalisa pas des morts à venir, car nul doute que les deux sorcières allaient s'en donnaient à cœur joie. Lui allait se contenter de suivre la direction donnait par un paysan avant que Regina ne se charge de son trépas. Un sourire naquit alors sur les lèvres du sombre voleur. Non pas qu'il se délecta de la mort d'un gueux, mais le fait de voir la méchante reine œuvrait ne le laissa pas indifférent. Bien sûr la jolie blonde aurait elle aussi pu susciter l'intérêt de Robin, néanmoins, c’est bel et bien Regina… la Reine qui bénéficiait de son attention. En plus de l'attirance, réciproque de toute évidence, quelque chose d'autre intriguait l'assassin en devenir. Un, quelque chose d'étrange, de mystérieux, d'inexplicable qu'il était bien décidé à éluder le moment venu. Pour l'heure, il lui fallait partir à la recherche de la fameuse et non moins célèbre Blanche-Neige. Lorgnant sur un étalon noir parqué près d'autres montures, le voleur le délesta de son attache et le monta pour se lancer à corps perdu dans sa nouvelle quête.

Le massacre perpétuait par les deux reines ténébreuses faisait parlait. Robin, en avait conscience, il devait agir dans l'ombre et posait les bonnes questions pour ne pas attirer l'attention sur lui, car il est vrai que les rumeurs se dispersent très vite en ces lieux. De ce fait, il serait dommage d'être mis si rapidement en difficulté juste par imprudence. Le souvenir de sa liste et le pacte scellé avec la Reine étaient quant à eux, un bon motif pour mettre toutes les chances de son côté et se parer de réussite. Robin écuma donc les villages aux alentours, puis les quelques tavernes. Ces lieux, en plus d'être conviviaux, étaient les théâtres de toutes les rumeurs, mais faisaient entendre également des informations plus ou moins véridiques. Enfin en théorie. Il faut toujours rester sur ses gardes, encore plus lorsqu'on franchit les portes d'une taverne. Robin au fait de cette expérience, se montra observateur avant de donner du crédit aux informations récoltées. Assit dans un coin, chope en main, il observait de valeureux hommes d'une part, mais aussi l'arrivée d'une personne qui au vu de sa taille, appartenait sûrement à la race des nains. Et n'était-ce pas ces créatures qui entouraient Blanche Neige ? Celui-là, teigneux, s'enhardissait à mesure des verres engloutis. Bientôt d'autres comme lui, firent leur apparition, exhortant l'alcoolique à les suivre pour déplacer un « elle » qu'ils prenaient soin de ne pas définir. Le sourire aux lèvres, Robin attendit qu'ils s'en aillent et s'acquitta de sa consommation avant de quitter l'échoppe par-derrière. Mieux valait ne pas être repéré aussi proche d'une avancée majeure dans cette quête sanglante. Remettant en place sa capuche, Robin se fondit dans le décor. Pour plus de facilité, il se délesta sa monture et suivi ainsi le petit groupe qui avait déjà commencé à prendre de la distance malgré l'état d'ébriété du plus grincheux d'entre eux. Sur ses gardes, Robin avançait à pas de loup, prenant grand soin de se dissimuler derrière le tronc des arbres les plus imposants qui se présentaient à lui. Les nains au nombre de quatre, si l'on comptait l'ivrogne, étaient à la portée de l'archer. Il devait toutefois les laisser prendre un peu de distance afin de faire parler sa magie, ses flèches en l'occurrence. Et c'est ce qu'il fit, un genou à terre, l'œil directeur dans le bon angle, il compta jusqu'à trois attendant ainsi d'avoir deux nains dans le même angle pour que la flèche transperce le premier et blesse le second. Maître de la situation, l'archer parvint sans mal à tuer le premier des nains et blessa comme prévu celui qui se trouvait juste devant lui. Toujours dissimulé dans la forêt, le sombre assassin instaura la panique au sein du binôme encore sur pied. Même l'ivrogne semblait défait de son ivresse et pioche en main, attendait l'ennemi tandis que l'autre s'était précipité vers le mort et le blessé.

« -Une formalité » murmura Robin entre ses dents. L'homme prit de la vitesse et maîtrisa le nain le plus proche de lui. Le craquement de sa nuque suite à l'étreinte forcée ne laissait pas le moindre doute, la mort venait de l'emporter. Robin faisait à présent face à l'ivrogne qui toujours pourvu de sa pioche, se précipita sur lui. Sans mal, l'assassin se joua de grincheux et le maîtrisa très rapidement, prenant soin cette fois de ne pas le tuer, après tout, il avait besoin de lui. Froid et imperturbable, Dark Robin brisa le bras de son adversaire avant de le plaquer contre le tronc d'un chêne. « -La mort est un doux châtiment comparé à ce qui t'attends petite chose ! Toutefois, je serais plus enclin à t'épargner si tu me dis où se trouve Blanche-Neige ?! » Le grincheux cessa de gigoter, il observa son interlocuteur, se tue avant de lui cracher grassement à la figure, lui faisant ainsi savoir que jamais il ne lui dirait ce qu'il voulait entendre. Imperturbable, Robin le lâcha avant de poser son regard sur l'autre nain, celui qui était blessé. D'un pas assuré, le sombre archer se dirigea vers le camarade du grincheux et ploya le genou à terre avant de s'adresser à l'ivrogne. « -Bien, bien bien ! À ce que je vois, tu préfères donc voir l'un des tiens se faire torturer à ta place ? ! » Robin retira aussitôt la flèche de l'épaule du nain et enfonça deux doigts dans la plaie. La créature hurla à pleins poumons provoquant la colère de l'ivrogne, qui malgré son bras cassé, fit un pas en direction de l'ennemi.

« -Votre fidélité vous tuera de toute façon. »

« -Qui t’envoie ? »

« -Pourquoi poser la question, tu connais déjà la réponse ! » Il enfonça à nouveau ses doigts dans la plaie béante du nain qui hurla à nouveau. « -Peut-être que je pourrais ameuter les autres comme ça ! N'est-ce pas une bonne idée » La fraternité des nains n'était plus à prouver et Robin savait de par son expérience, que celui qui lui faisait face, ne pourrait lutter bien longtemps. La survie des siens prédominait sur celle de Blanche-Neige et ce malgré l'amour qu'il lui portait. Le grincheux baissa aussitôt la tête et consentit à mener Robin à Blanche-Neige en échange de la survie des siens, l'archer accepta l'accord et suivi le nain qui récupéra son camarade et l'aida à avancer. « - A la moindre incartade je vous livre moi-même à la Reine. Nul doute qu'elle sera quoi faire de vous. Et laissez-moi vous dire que la mort est préférable en de telles circonstances. » Le sourire aux lèvres, Robin suivit le binôme. Pour la première fois depuis longtemps, notre ancien héros respirait pleinement, il éprouvait même beaucoup de plaisir à être là, mais pire encore, il aimait ce nouvel être qu'il était en train de devenir et n'éprouvait de ce fait aucune culpabilité quant au sadisme dont il faisait preuve à l'égard des deux nains qui le menèrent enfin à une chaumière. « -D'autres ont déjà essayé… » commença l'ivrogne en posant un regard haineux sur Robin qui sourit de plus belle. « -Vous devez nous épargner et… » Le nain n'eut pas le loisir de terminer. En effet, la version sombre du voleur au grand cœur, lui enfonça une impressionnante lame dans l'abdomen. « -Avant j'aurais tenu parole, mais ça c'était avant » Il trancha ensuite la gorge du second nain, un frisson lui parcourut tout le corps. Dieu que c'était bon de s'affranchir de ses codes, de sa morale, de ses principes, de tout ce qui le constituait avant. Laissant le cadavre du nain tombait lourdement contre le sol et victorieux, le nouveau chasseur avança jusqu'à la chaumière. Il ne restait plus que trois nains à maîtriser avant d'atteindre la cible. Le combat fut rude, mais notre voleur parvient à tuer les trois nains. Blanche Neige, paralysée par la peur et ravagée par le chagrin, ne put se résoudre à lutter davantage.

« -Si tu oses quoique ce soit, je tuerais quiconque se présentera à nous ! Tu as vu ce dont je suis capable, alors ne doute pas de moi. » La demoiselle en pleurs, tâcha de corrompre Robin avec ses belles paroles, en vain. « -Je connais ce discours par cœur. Petite sotte ! Tu crois vraiment que je vais te laisser partir, comme l'a fait mon prédécesseur. Je me fiche de ce que tu peux ressentir, j'ai d'autres préoccupations. Alors maintenant ferme-là et ne t'avise plus de me parler d'amour, de courage et de toutes ces valeurs que je te vomis à la face. L'amour est une faiblesse ne l'oublie pas. L'espoir ? Il n'y a pas d'espoir, juste de la désolation, de la vengeance et la Mort. De toi à moi, je m'en accommode » Mais de toute évidence Blanche Neige gardait espoir. Robin lui assena donc la réplique fatale. « - Je suis Robin des bois… non que dis-je, j'étais Robin des bois » La cible, qui ne connaissait que trop bien la légende du héros, perdit totalement pied en découvrant que cet être héroïque était à présent le monstre qui lui faisait face. Désemparée, elle cessa de prêcher sa paroisse. Ils prirent donc la route, sur les indications de la demoiselle qui mena le chasseur jusqu'au palais de la Reine. Les gardes, reconnaissant la fille du roi défunt, s'écartèrent et ouvrirent les portes au nouvel invité qui se présenta à la reine. « -Que votre majesté pardonne mon retard. J'ignorais que j'allais devoir tuer sept nains avant de trouver cette dernière » Il poussa la demoiselle qui perdit l'équilibre et atterrit au pied du trône de Regina. « -Blanche-Neige comme promis ! »

(c) naehra.


_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin    

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si tout avait été différent Regina Mushu Robin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Théodore C. Deschanel ~ Pour être irremplaçable, il faut être différent.
» différent jeux
» Les différents types de zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: RP alternatifs :: Réalités alternatives-
Sauter vers: