AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:24

Fishermann, Zélie Hazel.

when it's time to get ill, we'll be so ahead of time.

▻ Conte d'origine : Peter Pan.
▻ Nom du personnage de conte : Zéleia, juste une sirène lambda au Pays Imaginaire.
▻ Lieu de naissance : Le Pays Imaginaire, dans le lagon, sous l'eau.
▻ Âge : Vingt-deux ans.
▻ Localisation actuelle : Storybrooke, dans sa baignoire.
▻ Occupation/métier : Gérante d'un restaurant japonais, le Sushi Houhaha.
▻ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
▻ Statut matrimonial : Officiellement célibataire.
▻ Caractère : Sauvage + Drôle + Excentrique + Impulsive + Colérique et capricieuse + Tout le temps en train de se plaindre ou de râler + Esthète et perfectionniste + Jalouse + Possessive + Gourmande.
▻ Groupe : Storybrookians.
▻ Feat. de l'avatar : Zoe "Zoella" Sugg.
Comment tu vis ?

▻ Que penses-tu de la situation de la contrée dans laquelle tu te trouves ? Bah c'est pas terrible j'imagine. M'enfin, y en a qui vivent bien pire que moi, et ils le vivent bien. Enfin je crois. C'est pas le top du top question sécurité en ce moment à Storybrooke, avec tout ce beau bordel qui continue de s'amasser, mais que voulez-vous, c'est sûrement pire dans les grandes villes. Moi ça ne m'inquiète pas plus que ça. Pour l'instant. Je préfère ne pas y penser. Tant qu'on ne me force pas à retourner dans l'Autre-Monde.

▻ En quoi la situation actuelle affecte-t-elle ton existence ? Ce n'est pas tellement que la situation pourrait affecter mon existence. En revanche, elle pourrait affecter mon restaurant, le lieu qui me fait vivre. Oui, donc si en fait, elle pourrait affecter mon existence. Mais là n'est pas la question. Enfin si. D'un autre côté, cette situation comme vous l'appelez, c'est peut-être une bonne chose. S'il y a plus de monde en ville, il y a plus de clients potentiels. Bref. On verra bien mon chiffre d'affaires à la fin de l'année, et je vous dirais si je me sens affectée, on fait comme ça ? Quant à ce qui concerne l'Autre-Monde, je ne veux pas en être affectée, je veux ne rien avoir à faire avec ça.

▻ As-tu choisi un camp ? Lequel et pourquoi ? Moi j'essaie de ne pas choisir de camp. Choisir un camp, c'est s'attirer des emmerdes j'ai envie de vous dire. Plus je me fais petite, plus je rase les murs, et moins je crains le retour des conséquences. La politique ce n'est pas mon truc, je la laisse bien volontiers aux autres. Et qu'ils crament la Forêt Enchantée, si ça leur chante ! Tant qu'on épargne la petite maisonnette qu'on construisait et détruisait Liot et moi - on sait jamais, un jour je pourrais peut-être y retourner. Du moment qu'on me laisse continuer ma petite routine, je ne mords personne.

▻ Est-ce que tu sais utiliser la magie ? Je ne sais pas si on peut vraiment appeler cela de la magie, mais j'avais une sorte de don au Pays Imaginaire. Il paraît que je peux faire n'importe quoi de n'importe qui rien qu'en chantant. J'avoue m'en être quelques fois servie pour noyer un ou deux pirates de temps à autre dans le lagon, à la bonne époque. Ici, j'ai fait quelques tentatives sur Liot. Mais je sais pas si ça marche à faible dose, ou si ça ne marche pas du tout et que Liot essaie juste de se foutre de ma gueule.









Toi derrière l'écran.

▻ Pseudo : sliteatoves.
▻ Code du règlement : OK by the Queen herself
▻ A quelle fréquence penses-tu mettre ton nez dans le livre de contes ? Quand j'aurais envie de tremper mon nez quelque part ?
▻ Comment as-tu connu le forum? Qu'en penses-tu? Une idée pour l'améliorer ? Comme si vous ne le saviez pas. C'est de la raclette ce forum. Donc pour l'améliorer, il faut encore plus de patates, et encore plus de fromage fondu ! Bon OK, juste du fromage fondu. J'arriverais à me passer des patates.
▻ Souhaites-tu un parrain/une marraine ? Ça dépend, est-ce que c'est un policier sexy au slip trop serré ? Ou une infirmière canon aux lolos qui débordent ?

Code:
<a class="imginfo"><a class="imginfo">[color=indianred]✘[/color] ZOE SUGG<span><table border="0" cellpadding="1" cellspacing="1" width="110"><tbody><tr><td align="center"><div class="titre3"> Zélie H. Fishermann</div></td></tr></tbody></table></span></a>
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:24

I was...
on the run and go



Elle nattait et renattait inlassablement ses cheveux lorsque c'est arrivé. D'abord une ombre. Elle avait pensé qu'il s'agissait d'un nuage, et que le ciel bleu le repousserait bien vite. Il ne faisait pas un temps d'orage il y a une heure, quand elle avait quitté les yeux de son reflet dans l'eau. La météo ne pouvait pas changer aussi vite. Alors elle préféra ne pas s'en inquiéter et répéter sa tresse parfaite, pour la défaire et la recommencer une énième fois. Elle en était à décorer sa coiffure de petits coquillages nacrés lorsque le lourd filet tomba sur ses frêles épaules. Les pirates. Elle n'en avait jamais vu. Elle était encore jeune, après tout. Des histoires que ses copines racontaient. Certains pirates s'amusaient à régulièrement capturer de pauvres sirènes pour les attacher à leur navire, clouées vivantes contre le bois, pour donner plus de réalisme et inspirer la frayeur. Clouées. C'était un bon moyen de ne pas entendre une sirène chanter. Hurler, à la limite. Mais ces créatures meurent en quelques jours à peine dans de telles conditions. C'était une belle vengeance quand on y pense. Il suffisait qu'une sirène ou deux entraîne quelques pirates avec elles sous la surface des eaux afin de les dévorer pour que pas une semaines après ils ripostent. Alors elle a nagé aussi vite qu'elle a pu, tentant au mieux de se débarrasser du piège qu'on avait jeté sur elle avant qu'il ne soit trop tard. Zeleia avait la chance d'être rapide. Ne regardant pas où elle allait, tournant la tête à droite et à gauche pour chercher des issues possibles. Même une cachette, ça pouvait lui suffire. Parfois, elle regardait derrière elle. Elle vérifiait si elle arrivait à mettre de la distance entre elle et les filets du bateau. Elle ne voulait pas terminer sa vie comme une misérable figure de proue éphémère. C'est comme ça qu'elle s'était écrasée contre la barrière de corail. Ecrasée au point de blesser au moins la moitié de la surface de sa queue. Elle s’était alors traînée loin du lagon et du reste de la mer pour s’affaler dans une source d’eau du Pays Imaginaire. Se rappelant les autres blessés de son espèce et leur façon de s’en sortir, elle s’était tartinée d’algues, pensant que cela ferait office de bandage et suffirait à sa guérison. Mais les jours passaient et elle avait toujours aussi mal. Aucune autre sirène ne vint prendre de ses nouvelles ou l’aider. Elles étaient comme Zeleia. Assez égoïstes entre elles, ne connaissant le partage que lorsqu’il s’agissait de nourriture. Et encore.

Il avait fallu qu’elle attende l’arrivée d’une fée grandeur humaine pour aller mieux. Elle s’en était méfiée comme de la peste au départ. Les fées, c’était un peu comme les sirènes, ça avait leur caractère et ça n’avait pas bonne réputation, et on déconseillait de traîner avec ces espèces. On ne tirait jamais rien de bon à connaître une fée. C’était jaloux, et impulsif, et tout ce que vous voulez. Mais ça vivait surtout à l’excès, et l’excès n’apportait rien de bon. Regardez les histoires qu’a créé la fée Clochette. Mais un lien s’était créé entre eux. Et ça allait au-delà de la guérison de Zeleia. Trop au-delà. Zeleia devenait jalouse et colérique. Encore plus que ce qu’elle était déjà. Liot s’en prenait plein la figure. Mais les autres fées ont aussi déjà entendu parler de la sirène. Plusieurs fois, ça avait dérapé, et c'était sans doute pour cela qu’on demanda à la fée et à la sirène fauteuses de troubles de quitter l’île. C’était facile ça, pour Zeleia. Il suffisait de dépasser la barrière de corail pour ne plus être considérée comme une habitante de l’île. C’était plus compliqué si elle voulait partir avec une fée. Alors elle était allée voir une sorcière des mers. Celle-ci avait l’habitude des cas comme Zeleia. Des jambes, elle en a offert à de nombreuses jeunes filles. Elle avait récolté les plus belles voix de sirènes déjà, et assez de richesses pour en être satisfaite. Tout ce qu’elle voulait à présent, c’était de voir les sirènes en détresse regretter leur décision. « Tu auras tes jambes, » lui avait-elle promis, « mais tu deviendras écume dès le moment où tu te seras auras cessé de marcher. » Ça n’avait pas été un souci pour Zeleia. Elle n’avait pas l’intention de s’empoter. Si elle voulait des jambes, c’était pour s’en servir. Et elle s’en servit. Pendant de longs mois, sirène et fée ont marché, erré, flâné, vagabondé. Ils vécurent comme des nomades, cherchant toujours un peu plus loin pour espérer trouver du mieux. Et ils trouvèrent leur place. Liot s’était déjà lancé dans des travaux. Et Zeleia n’oubliait pas le prix de ses jambes. Alors au fur et à mesure qu’il construisait, elle détruisait. Elle n’avait pas le droit de s’arrêter de marcher, de s’installer. Ce n’était déjà pas la joie tous les jours entre les deux au Pays Imaginaire, mais ce n’était pas mieux à présent. Lui ne comprenait pas pourquoi elle s’acharnait à toujours vouloir tout gâcher. D’autant plus que Zeleia n’avait pas envie de parler à sa fée de sa malédiction.

Et en parlant de malédiction, une autre vint s’abattre sur la Forêt Enchantée alors que le lierre commençait tout juste à pousser sur la maisonnette à moitié construire, à moitié détruite. Le Sort Noir emporta beaucoup de monde, Liot et Zeleia inclus dans le lot, dans une petite bourgade, dans un monde sans magie.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:24

I am...
up against the wall.




Elle n’a rien vécu de palpitant dans cette petite ville, Zélie. Elle connaît à peu près tout le monde, connaît la vie d’à peu près tout le monde, a ses petites habitudes et ses petites manies. Mais vingt-huit ans s’étaient déroulés comme s’il s’agissait du même jour. C’était d’ailleurs peut-être un peu ça, le principe de cette Malédiction.

Zélie, c’était la gamine qui ramenait les bonnes notes à l’école, celle pour qui on promettait un bel avenir. Mais elle n’avait pas l’intention de quitter la bourgade pour aller suivre ses études dans une grande ville, comme ses faux parents le lui avait suggéré ici. Elle était bien là, c’était comme si elle s’était installée. Elle n’avait pas envie d’être déracinée maintenant qu’elle avait trouvé son pot. Alors elle se construit une vie à Storybrooke. Elle fit ce qu’il semblait manquer à la ville. Un restaurant japonais ! Elle avait eu l’idée en courant près de la plage. Elle avait bien eu envie de manger quelques makis. Le problème, c’était que Storybrooke était une si petite ville qu’il n’y avait pas moyen de s’en procurer. Alors Zélie s’était dit que, puisque personne n’avait eu l’idée d’ouvrir un restaurant japonais ici, alors ce serait elle qui le ferait. Et elle le ferait à volonté.
Et elle l’a fait. Au départ il n’y avait pas beaucoup de monde. Et puis le restaurant se fit un peu connaître et il y eut toujours un peu plus de fréquentation au fil des jours. Et même si elle n’avait qu’une petite salle, elle se rendit vite à l’évidence. Une paire de bras supplémentaire ne lui ferait pas de mal.

C’est ainsi que Charlie fit à nouveau son apparition dans sa vie. Ce n’était pas un serveur parfait, c’était à peine si Zélie pouvait lui laisser la gestion du restaurant tout seul l’esprit tranquille. Sans compter la plonge, qu’il ne faisait jamais si Zélie ne l’avait pas préalablement menacé à mort. Mais ça la soulageait un peu.
Et elle était assise à table, avant que le service ne commence, pendant que Charlie faisait les taches dont Zélie ne voulait pas, que tout lui est revenu. Après vingt-huit ans d’oubli, les souvenirs revenaient enfin à leurs propriétaires. Le Pays Imaginaire, Liot qui se trouvait être en fait Charlie, la malédiction de la sorcière des mers… et tout à coup, elle fut bien contente qu’on l’ai fourrée dans une bourgade perdue au milieu de l’Amérique. D’avoir subit le Sort Noir, ça lui avait levé sa première malédiction. Elle n’en a toujours pas parlé à Charlie, d’ailleurs. Lui, il est retourné dans l’Autre-Monde, profitant pour en rapporter à sa patronne les nouvelles. Elle avait croisé les doigts et les orteils, et les coudes et les jambes tout le long de son absence, en espérant qu’il ne se mette pas la terrifiante idée en tête d’y retourner. Qui lui assurait qu’elle ne retrouverait pas sa première malédiction en retournant là-bas ? Finalement, ce n’était pas une si mauvaise nouvelle, le fait que la Forêt Enchantée soit gelée. Et puis au pire des cas, la glace conserve, non ? Ce n’était pas comme si leur maisonnette se retrouvait morte sous les flammes ? Si l’endroit est sûr dans quelques années, si Zélie arrive à s’assurer de la fin de sa malédiction de sirène, alors peut-être que Liot et elle pourront y retourner. Mais pour l’instant elle est plus en sécurité à Storybrooke, coincée dans un restaurant qui lui tape parfois sur le système, mais au moins installée. À l’étage juste au-dessus, dans un studio, avec un peu de lierre à la fenêtre. Mais elle n’était plus une nomade.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:25

Test Rp



Elle n’avait plus vraiment le choix. Elle avait été bannie du Pays Imaginaire, à cause de sa relation avec Liot, une fée. Et maintenant, c’était soit elle était livrée à elle-même, toute seule, dans les océans sans fin, soit elle se débrouillait pour se dégoter une paire de jambes. Et dans le lagon, elle n’avait pas tout un éventail de solutions. De toutes les soeurs qu’elle avait et qui étaient devenues humaines, soit pour vivre l’amour qu’elles éprouvaient pour un humain, soit pour servir une quelconque autre ambition terrestre, elles étaient toutes venues voir la sorcière de la mer. Celle qui logeait à quelques lieues derrière la barrière de corail. C’était au tour de Zeleia de s’y rendre. Pas pour quelque projet sur la terre, elle ne savait pas où elle allait - elle savait seulement qu’elle s’en allait. Pas pour un homme, c’était pour une fée - et jusque là, sa queue de poisson lui suffisait très bien. Mais elle n’avait plus le choix. Elle était bannie du Pays Imaginaire et si elle voulait rester auprès de Liot, elle était obligée de se trouver de quoi marcher sur terre.

La sorcière vivait dans une demeure luxueuse. Zeleia était venue avec dans les mains sa seule véritable richesse. Une huître perlière. Mais la jeune sirène comprit rapidement une chose : ce ne serait pas suffisant. La maison en était recouverte. De perles d’huîtres et de richesses, sans compter le jardin fleurit de plantes marines rares. Elle avait à l’évidence tout ce qu’un être normal sous les eaux pouvait souhaiter - si ce n’est des jambes, mais au moins elle avait le pouvoir de s’en faire si elle le voulait. La porte s’ouvrit à l’approche de Zeleia, et la sorcière apparut dans le vestibule. « Entre, » lui intima-elle. Zeleia avait toujours sa précieuse huître perlière dans les mains, mais elle était moins sûre d’elle désormais. « Je sais pourquoi tu viens. Ne t’en fais pas ! Elles viennent toutes pour la même chose. » Le regard d’azur de la sorcière se posa sur le trésor que Zeleia n’avait toujours pas lâché. Cette dernière était sûre que la sorcière éprouvait de la pitié pour elle, devant un si maigre présent. « Oh tu peux le garder ! » Elle fit un geste de la main, l’air de dire que ça n’avait pas d’importance. Et vu les lieux, Zeleia pouvait bien le croire, que ça n’avait pas d’importance. « J’ai déjà tout ce dont j’ai besoin, jeune fille. Pas la peine de t’embêter, tu veux des jambes ? Je vais te les donner. » Zeleia elle, n’avait toujours pas prononcé le moindre mot. Visiblement, c’était une sorte de visite de routine pour la sorcière, elle avait l’habitude d’en voir passer des paires de jambes. Elle réalisa une sorte de rituel, prononça quelques formules, agita ses mains autour de Zeleia, et la queue de cette dernière disparue. La jeune fille se sentait à présent nue. Et mourante. Privée de ses capacités de sirènes, elle ne pouvait plus vivre sous la surface de l’eau. La sorcière fit une bulle d’air autour du visage de la nouvelle humaine afin de lui permettre d’utiliser ses poumons. « Écoute jeune fille, » L’expression sur le visage de la sorcière était soudainement devenue plus sérieuse, le ton de sa voix était devenu plus grave. « Tu as des jambes maintenant, c’est pour t’en servir. Je n’offre pas ma magie gratuitement, même en vivant dans le luxe le plus total. Tu portes une malédiction maintenant, Zeleia. Si je t’ai offert tes jambes, c’est pour t’en servir. Tous les jours tu devras marcher, trouver un endroit pour passer la nuit, trouver de quoi te nourrir. Tu n’auras plus de chez toi. Et si par malheur un jour tu oses penser que tu as enfin trouver ta place, que tu peux enfin poser tes affaires sans avoir plus à te soucier du lendemain, saches que dès cet instant tu deviendras écume. Et ton âme disparaîtras dans l’océan. » C’était comme si son sourire lui disait : Désolée de ne pas t’avoir prévenue plus tôt. « Maintenant, marches. »

La bulle d’air éclata et Zeleia suffoqua à nouveau. Quelque chose lui manquait. Il fallait qu’elle atteigne la surface. Et elle faillit se noyer avant même d’y arriver. Ses nouvelles jambes n’avaient pas la puissance de sa queue déjà regrettée. Elle se laissa porter par les vagues et arriva sur la plage. Elle se redressa, se tint sur ses pieds et… regretta amèrement sa décision d’aller voir la sorcière des mers. C’était comme si elle marchait dans un champs de couteaux aiguisés. Avec difficulté, elle regagna le point de rendez-vous qu’elle s’était fixé avec Liot. « Et maintenant ? » « Ben on marche. » Elle préférait ne pas lui parler tout de suite de ce qu’il s’était passé avec la sorcière. Et à la réflexion, elle préférait ne pas lui en parler tout court. Pour l’instant ils n’avaient pas encore trouvé d’endroit pour se poser de toute façon, elle avait encore le temps d’aborder le sujet.


Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:44

Bienvenue parmi nous !! Je savais que ce personnage serait pour toi je suis particulièrement fière de moi en vrai d'avoir eu une bonne intuition

En tout cas je suis ravi de te voir ici et je te souhaite bonne chance pour ce nouveau personnage qui sera démentiel j'en ai aucun doute ^^ et d'ailleurs niveau bla bla barbant du staff tu as une semaine pour faire ta fiche et en cas de retard suffit de nous demander et on peux t'en accorder trois :coeur:

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
➵Roi des pécores et pécorounet pour les intimes➵
avatar
Robin de Locksley

▻ Messages : 508
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke, Maine

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:45

    Hello toi ! Bienvenue sur HEC, on est ravi de te retrouver! J'ai hâte de voir ce que tu nous réserve darling

_________________
❝ Take me back to the night we met❞

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:46

Mdr azy comment vous m'avez grillée !
C'est la faute de l'autre

Merci <3
Revenir en haut Aller en bas

Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
Elle voulait une vie normale résultat c'est pikachu reine de la météo
avatar
Juliette White-Queen

▻ Messages : 964
▻ Date d'inscription : 16/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 12:49

Trop prévisible ma pauvre dès que j'ai vu le feat j'ai compris que c'était toi tu avais déjà eu la demoiselle sur Tp :p

_________________
C'EST DRÔLEMENT DANGEREUX DE S'ATTACHER À QUELQU'UN, C'EST INCROYABLE CE QUE ÇA PEUT FAIRE MAL. RIEN QUE LA PEUR DE PERDRE L'AUTRE EST DOULOUREUSE. C'EST MOCHE DE GUETTER UN SIGNE DE QUELQU'UN POUR SE SENTIR HEUREUX.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charles L. Sjörgen

▻ Messages : 187
▻ Date d'inscription : 06/05/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 13:01

Oh yeah ! J’ai réussi j’ai réussi j’ai réussi !
Elle a craquéééée ! trooooop contente ><

Bienvenue Zellie chérie et aussi comme ça
Revenir en haut Aller en bas

Apple Queen
Apple Queen
avatar
Regina Mills

▻ Messages : 1491
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : La mairie de Storybrooke

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 13:35

Owiiii elle a cédé !
Bienvenue à toi le poney à paillettes ! Trop hâte de voir ce personnage en jeu. Bon courage pour la fiche.

_________________
 
Love is not a weakness
L'Amour n'obéit à aucune règle, c'est ce qui le rend si imprévisible.
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Louise Lemire

▻ Messages : 173
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 13:40

Bienvenuuuuuuuuuuue I love you

Mon dieu mais Zoella quoi, il nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas

100% dragon ou presque
100% dragon ou presque
avatar
Fa Mushu

▻ Messages : 689
▻ Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 13:49

mouhahaha je savais que tu allais craquée, la seule question était quand

bienvenue

_________________
You are crazy but so I am.
All the best people are crazy ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hannah R. Braid

▻ Messages : 157
▻ Date d'inscription : 18/03/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 14:03

Bienvenue parmi nous Smile Bonne chance pour ta riche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Dim 14 Mai - 14:15

Ah ah forcément quand l'une débarque... l'autre est jamais très loin !  Wink

Bienvenue à toi en tout cas et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Freya Nightmare

▻ Messages : 218
▻ Date d'inscription : 23/02/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Mer 17 Mai - 19:15

Hey ! Bienvenue à toi, et courage pour ta fiche !

_________________
Sois fier de ce que tu es
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 179
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Sam 20 Mai - 20:33

Bienvenueeeeee, je suis trop contente que vous soyez là les filles
Revenir en haut Aller en bas

In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
In my world all ponies eat rainbows and poop butterflies
avatar
Rozen D. March

▻ Messages : 521
▻ Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Sam 20 Mai - 22:25

Bienvenue!!!! je ne connaissais pas ton feat mais je t'avoue qu'elle est sublime comme tête ♡♡♡♡ coeur sur ta face jolie bouille. Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Lun 22 Mai - 19:32

La réponse tardive mais merci à tous
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Louise Lemire

▻ Messages : 173
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Lun 22 Mai - 21:37

Congratulations
Que la couleur soit !
Tu schlingues, ça pue le poisson dans le coin, alors on te valide parce qu'on en peut plus T'as intérêt à nous faire des makis à l'avocat qui déboîte

Et voilà tous tes efforts ont payé, tu fais à présent partie de notre petite communauté, il y a plusieurs choses qui pourraient t'être utiles afin de devenir le padawan parfait. Tout d'abord tu peux aller ouvrir une fiche de liens afin de connaitre tes camarades ou au contraire tes ennemies du monde. Pour regrouper tes petites aventure tu pourras créer ta fiche de sujets
Si tu as besoin d'une maison ou de toute autre lieu, tu peux très bien en faire la demande par ici.

Voila, maintenant tu connais les clés d'un bon démarrage pour les jeunes padawans. Bon jeu à toi !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zélie H. Fishermann

▻ Messages : 20
▻ Date d'inscription : 14/05/2017
▻ Localisation : Storybrooke.

MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   Lun 22 Mai - 22:18

Faut demander à Charlie pour les makis
Cimer
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)   

Revenir en haut Aller en bas
 
clocks on the wall, talk to watches on the wrist. (zf)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Christina Watches-KUMA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Dévorer les chapitres :: Chapitre 1: se présenter :: Présentations validées-
Sauter vers: