AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 181
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)   Mar 23 Mai - 16:16


Pendaison de crémaillère ou presque.


BelleLouise



Cela faisait des semaines que Belle nettoyait la bibliothèque de fond en comble. Elle avait hâte de pouvoir l’ouvrir et de recevoir des personnes qui étaient friandes de lecture tout comme elle. Son bâtiment était grand mais heureusement pour elle, Régina lui avait proposé une entreprise de nettoyage, bien évidemment, Belle mettait elle aussi la main à la pâte probablement par ancien reflex, ou peut-être pas. Elle avait toujours aimé aider les personnes, ça avait toujours été dans sa nature. La jolie brune était contente d’avoir trouvé un travail qui lui plaisait. Pour la plupart des personne, c’est une corvée, mais pas pour elle bien au contraire. Le sol de son établissement avait été lustré et toutes les étagères avaient été nourries avec du produit spécial bois. Belle ferma les yeux et respira à pleins paumons. Elle adorait l’odeur des livres qui venaient lui chatouiller les narines. L’équipe de nettoyage finit par partir et la jeune femme sentit une boule à l’estomac, elle allait bientôt pouvoir ouvrir.

Pour l’occasion, Belle avait préparé une jolie table à côté de son comptoir sur laquelle se trouvait du thé et diverses pâtisseries du salon de thé de Rozen, autant voir les choses un peu en grand. A huit heures et demi pile, Belle alla ouvrir son établissement et mit son petit panneau du côté open afin que les habitants sachent que la bibliothèque était ouverte. Elle se dirigea ensuite derrière son comptoir prête à accueillir ses premiers clients. Mais malheureusement pour elle, personne ne se montra. Le temps passa, les secondes devinrent des minutes et les minutes des heures, toujours personne à l’horizon… La jeune femme se dit qu’avec toutes les nouvelles inventions que possédait ce monde, les livres n’étaient plus autant apprécié et demandé qu’avant. Elle alla se prendre une tasse de thé et se laissa tombé sur le canapé qu’elle avait mis là pour les personnes qui auraient souhaité lire sur place.

La jeune femme ne voulait pas se laisser décourager, mais plus le temps passait et plus il était difficile de garder le moral au beau fixe. Mais elle retrouva bien vite le sourire lorsque la porte s’ouvrit et que le tintement de la cloche qu’elle avait mit au dessus de la porte d’entrée e fit entendre. Une jeune femme aux cheveux incroyablement colorés fit son entrée. Belle la regarda en souriant, il s’agissait de ça toute première cliente, et une chose était certaine, elle allait en prendre soin. « Bonjour mademoiselle, bienvenue dans mon établissement. » Elle ne dit rien d’autre laissant la jeune femme fouiller à sa guise dans les rayons. Si elle avait une question ou si elle avait besoin d’un livre précis, Belle serait là pour l’aider. « N’hésitez pas à vous servir de thé ou de pâtisseries, c’est là pour ça. » Pour sa plus grande joie et son plus grand soulagement, d’autres personnes entrèrent. La bibliothèque était en train de reprendre vie pour la plus grande joie de sa nouvelle propriétaire.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Louise Lemire

▻ Messages : 173
▻ Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)   Ven 26 Mai - 12:15

Belle ∞ Louise
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
J’ouvrais les paris : combien de temps allais-je supporter Charles Sjörgen avant de réellement lui encastrer la tête dans un mur ? Sans doute moins d’une semaine, ce qui correspondait aussi au temps avant que la mairie ne tombe en miettes face à nos bêtises. Regina allait nous tuer à terme. Nous étions pires que deux gosses et comme deux gosses une fois les hostilités lancées, nous n’étions pas près de nous arrêter. Heureusement, aujourd’hui, à mon plus grand soulagement et au plus grand regret de Regina, je ne travaillais pas. J’allais pouvoir me reposer même si je ne cessais de penser à l’autre abruti. Comment Regina avait pu me faire ça à moi ? Ok ! Je n’avais pas été irréprochable, n’empêche, là c’était de l’abus de pouvoir ! Elle le savait pertinemment que ça ne collerait pas entre nous mais elle me l’avait mis dans les pattes. Dur comme punition sérieux !

L’idiot m’avait bouffée toute mon énergie. Résultat, je m’étais levée bien plus tard que d’habitude, neuf heures, ce qui était une grande première pour moi qui n’aimait pas perdre du temps au lit. Je ne savais même pas ce que j’allais faire de ma journée, mais la perspective de ne pas le voir me réjouissait au plus haut point. Je pris mon petit-déjeuner avec Juliette, avec laquelle je pris soin de ne pas partager ma « mauvaise humeur à la française », en gros j’essayai de ne pas commencer à râler dès le petit-déj. Puis je partis faire un footing sur les docks ce qui eut pour avantage de calmer ma mauvaise humeur. En rentrant, je pris une douche et me posais sur le canapé avec ma coloc. C’est là que j’appris la nouvelle : quelqu’un, une jeune femme prénommée Belle, avait repris la bibliothèque et cette dernière était à nouveau ouverte au public. Je sautai sur mes pieds, trop heureuse de pouvoir aller dans ce que je considérais être un sanctuaire. Bien sûr, je ne m’attendais pas à tomber sur un endroit immense avec cinq étages d’étagères remplis à ras bord de livres, mais de la nouveauté dans mes lectures me ferait le plus grand bien.

Je courus presque jusqu’à la bibliothèque et poussai la porte comme si j’allais entrer dans un magasin de jouets. L’endroit était désert, mis à part la bibliothécaire. Je m’en fichais. Belle me salua et je notai enfin l’ironie de son nom et du disney. Je lui offris un immense sourire, elle ne savait pas le cadeau qu’elle m’avait fait en rouvrant cet endroit. Je passais dans les rayonnages, juste pour un tour de repérage et profitai de l’odeur si douce des livres. Le papier avait cette odeur si particulière qui avait le pouvoir d’adoucir les mœurs. Je regardai le thé et les pâtisseries qu’elle me montrait sur une table. Je fronçai légèrement les sourcils avant de lui sourire.

- Vous n’avez pas peur que quelqu’un ne salisse ou n’abîme l’un des livres avec de la nourriture ?

Je sais qu’à sa place, cela m’aurait hérissée le poil qu’un de mes livres, l’un de mes précieux bébés, ne soit endommagé par une tâche de thé ou de gras. Je me tournai vers la bibliothécaire pour lui demander :

- Je sais que ça va vous paraître bizarre mais… quel est votre livre préféré ?

Le sous-entendu étant : avons-nous les mêmes goûts littéraires ? Serez-vous aptes à bien me conseiller lorsque la panne de lecture viendra ?


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

une bibliothèque humaine
une bibliothèque humaine
avatar
Belle French

▻ Messages : 181
▻ Date d'inscription : 15/01/2017
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)   Mar 27 Juin - 22:23


Pendaison de crémaillère ou presque.


BelleLouise


Belle commençait sérieusement à désespérer, elle avait la très nette impression que dans ce monde, les personnes n’adulaient plus les livres come autre fois. Ca la rendait triste quelque part. Elle essayait de se consoler en se disant qu’elle pourrait garder cette belle bibliothèque juste pour elle, mais madame la maire ne serait sans doute pas d’accord avec ça. Lorsque la petite clochette de l’entrée retentit, la jeune femme se senti rassurée et s’attendait à voir une grande quantités de personnes entrer. Mais finalement, une seule personne était présente. Ceci dit, c’était déjà un bon début, les autres personnes suivraient sans doute plus tard, Belle pourrait au moins lui réserver un accueil chaleureux et personnalisé. La jeune femme lui demanda si elle n’avait pas peur que les personnes touchent les livres avec leurs doigts tâchés de pâtisseries, il est vrai qu’elle n’y avait pas du tout penser à dire vrai. Elle pensait que les gens prendraient le temps de s’essuyer les mains ou qu’ils les toucheraient avant de manger quoi que ce soit.

« Vous allez sans doute trouvez ça ridicule, mais je n’ai absolument pas pensé à ça. Pour moi, les personnes mangeraient après avoir touché les livres et non pendant. Mais j’ai tendance à oublier que les gens ne peuvent pas lire dans mes pensées. »

La jeune femme ne put s ‘empêcher de rire, elle se sentait bien ridicule. Et puis, elle était contente de voir que la personne qui était devant elle, aimait les livres presque autant qu’elle. La jeune femme lui demanda ensuite quel était son livre préféré, elle avait peut-être envie de le lire ? C’était logique en même temps, ce serait vraiment génial si les deux femmes avaient les mêmes goûts pour la lecture. Elle ne savait pas si son livre préféré était connu dans ce monde, mais ça ne coûter rien d’essayer après tout.

« Mon livre préféré s ‘appel son beau héro. Il m’a été offert par ma mère quand j’étais petite, et depuis, je ne cesse de le lire. »

Belle se demandait elle aussi, quelle était le genre de lecture qu’elle pouvait bien aimer. Elles pourraient peut-être se conseiller mutuellement ? Car elle allait avoir de la lecture à rattraper. Pour le moment, elle n’avait lu que les livres qu’elle avait ou trouver au couvent et très sincèrement, elle e les avait pas trouvé très passionnant. Au moins, avec tout le nouvel arrivage qu’elle avait fait venir, elle allait avoir de quoi s’occuper pendant un sacré bout de temps. Belle voulait aussi monter un club de lecture, ça pourrait être intéressant et elle espérait que sa première cliente serait d’accord d’être de la partie. Elle avait un bon nombre de projets en tête avec cette bibliothèque et elle espérait qu’elle pourrait les réaliser. Elle allait aussi essayer de mettre en place un atelier de contes pour les enfants une à deux fois par semaines.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendaison de crémaillère ou presque... (Louise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendaison de crémaillère. Joie. [PV Clyde] [Terminé]
» Le Conseil des Sages
» TG Pendaison de crémaillère
» Merci à toutes et tous(rapport à ma crémaillère)!!!
» Un dîner presque parfait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Storybrooke & le monde sans magie :: Main Street :: La bibliothèque et l'horloge-
Sauter vers: