Partagez|

[FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mer 30 Mai - 13:51



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Le temps avait cessé de s’écouler depuis quelque temps déjà. Je notais tout de même l’avancée des jours, des semaines, des mois et des années afin de savoir où nous en étions, savoir depuis combien de temps la malédiction avait été lancée. Cependant, j’avais cessé de faire attention aux anniversaires, au date importante puisque le calendrier avait été maudit et que nous étions censé être resté coincé à la même date. Par chance, les jours qui s’écoulaient ne ressemblaient pas à la veille, nous pouvions continuer de vivre, d’avoir quelques projets. C’était déjà une chose positive dans cette histoire quelques peu grotesque. Dans le besoin de faire une démonstration de force, et sans doute pour se donner confiance, la Méchante Reine avait maudit toute une partie de la forêt enchantée dans un sort stupide qui n’avait ni queue ni tête… Enfin, ce n’était pas le sujet le plus important du jour. J’étais tout de même touchée par le faire que Lucy avait pensé à mon anniversaire. Elle voulait fêter le jour de ma naissance… La naissance d’une enfant bâtarde rejetée par une partie de sa famille… Je fis un petit sourire à mon matelot.

- Merci, c’était une délicate attention et ça me fait plaisir.

Elle n’avait pas pu fait l’achat souhaité, mais l’attention était là, la pensée y était et c’était le plus important. Finalement, elle voulut sortir seule, mais nous avions tous fini sur le pont à cause de l’agitation qui s’y trouvait. En effet, une inconnue s’était présentée et cherchait à rencontrer la sorcière. Ayant peur qu’elle ait attiré l’attention sur le Revenge, j’envoyais trois hommes au port pour qu’ils puissent voir les conséquences de l’arrivée de notre invitée surprise avant de faire emmener cette dernière dans ma cabine, à l’abri des regards indiscrets. A l’intérieur, il ne me fallut que peu de temps pour lui dire le fond de ma pensée, pour lui expliquer les risques qu’elle courrait en s’aventurant ici et en accusant mon équipage de sorcellerie. J’étais guère réputée pour ma douceur lorsque ceux qui m’étaient proches étaient impliqués. La louve, autant que l’humaine, cherchaient toujours à protéger ceux auxquels elles tenaient… Doucement, je sentis la main de Lucy se poser sur mon épaule. Je lui jetais un regard de biais. Je n’avais aucunement envie d’être gentille… Sachant tout de même que la rouquine entendait parfois des esprits, je lâchais l’étrangère et écoutais ce qu’elle avait à nous dire. Apparemment, je pouvais la tuer à condition que Lucy sauve son mari et son frère. J’avais l’air de vouloir aider tout le monde et sauver les premiers venus ?? Non mais, vraiment ! Malgré tout, je la laissais terminer… Ses proches étaient des pêcheurs, et ils auraient rencontré l’orage qui avait éclaté il y avait de cela quelques jours. Et puis quoi encore ? Devions nous aller sauver tous les marins qui prenaient le large au mauvais moment ?! Tout cela m’exaspérait. La femme aurait également fait un rêve où son frère serait venu lui dire de venir nous demander notre aide.

Me laissant tomber dans mon fauteuil derrière le bureau, je me contentais d’observer l’inconnue. La louve saurait me dire si elle mentait ou pas. Le corps humain était traitre et permettait à l’animal de savoir à quel moment il fallait se méfier ou non… Comme le disait Killian, il était fort probable qu’elle nous disait la vérité. Elle commençait même à pleurer, nous montrant ainsi un tableau plus que pathétique qui aurait pu en émouvoir plus d’un. Mais pas moi. Pas cette fois. Elle me laissait indifférente. Sans doute parce qu’elle mettait en danger les miens, et qui si je devais choisir entre elle et mes hommes, le choix serait vite fait. De plus, je n’avais pas une très bonne image de la famille, seul les enfants avaient le don de me faire ciller. La femme rajouta en plus qu’elle n’avait pas d’argent, elle était cependant prête à offrir sa vie et son âme. Arquant un sourcil, je ne pus me retenir de lâcher :

- Votre vie et votre âme ? A quoi cela nous serviraient-elles ?

Cependant, je ne pouvais pas oublier que ce n’était pas mon aide qu’elle réclamait, mais celle de Lucy. Ce n’était pas moi qu’on réclamait. Enlevant mes dernières épingles à cheveux avec nonchalance, mon regard se posa sur la sorcière.

- C’est ton aide qu’elle veut, pas la mienne. Je te laisse le choix… Si tu l’aides, je t’aiderais… Dans le cas contraire… Eh bien, je ne sais pas encore…

Mais elle ne resterait pas ici. Mon humeur s’était dégradée à une vitesse fulgurante, et je doutais que je serais clémente aujourd’hui. La réputation qu’avait Anne Bonny n’était plus à faire. Ce n’était pas le plus bel aspect de ma personne, mais cette méchanceté faisait partie de moi. Autrefois absente, elle avait fini par être une grande partie de ma personnalité. Je m’excusais intérieurement auprès de Killian pour cette facette peu plaisante de celle que j’étais.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mer 30 Mai - 21:09



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
Cette femme avait agité l’équipage. Elle hurlait à la sorcière et automatiquement j’eus envie de l’étrangler. Elle allait nous attirer les gardes cette folle. Anne prit rapidement les choses en main et je la suivais jusque dans sa cabine avec Kilian. Face à cette intruse, Anne se montrait sous son pire jour, je savais qu’elle la tuerait si je lui demandais et sans faire plus de formalité. Je l’aurais laissé la violeté si je n’avais pas entendu cette voix dans ma tête. Il insultait Anne. Il hurlait comme un poissonnier à croire que j’étais sourde, mais je ne répondais pas. Je voulais savoir si c’était le bon fantôme ou si elle en avait emmené un autre. Crochet pensait également qu’elle disait la vérité. Je retenais un léger rire en l’entendant dire qu’elle m’offrirait sa vie et son âme, Anne fut la première à régir en se moquant ouvertement d’elle. Passant à côté d’elle quand la capitaine la lâcha je fronçais les sourcils avant qu’elle ne révèle mon identité en me donnant le choix de décider si oui ou non je souhaitais l’aider :

« Quoi tu m’entendais depuis le début ? J’aurais dû savoir que c’était la rousse qui était la sorcière ! »

Laissant échapper un léger rire, je passais une main dans mes cheveux boueux, je détestais ce don.

« Quel cliché »

Lâchais-je en un murmure avant de regarder l’hurleuse :

« Je n’ai que cure de votre vie ou de votre âme ! Mais si j’aperçois un seul soldat sur le bâtiment ou si un seul homme d’Anne se fait arrêter par ses derniers, je jure que je te tuerais de mes propres mains et tu pourras rejoindre ton frère et ton mari ! »

J’avais énoncé ça sans la moindre once d’empathie. Face aux regards défaits de la quadragénaire qui tenta de m’attraper la main avant que je ne recule. Malgré la présence de mes gants il était tout bonnement hors de question qu’on me touche où qu’on m’attrape.

« Il y en a au moins un des deux qui est mort, sinon je l’entendrais pas beugler comme un poissonnier faisant son marcher. Je suis navrée mais il est trop tard pour eux »

La présence masculine n’entendait pas les choses de cette manière et me saisissait le bras, déclenchant ainsi des frissons dans tout mon corps. Voilà pourquoi je les ignorais ses esprits, ils faisaient toujours tout pour se faire remarquer et attirer mon attention.

« Non, son mari est encore vivant ! Ce n’est pas trop tard s’il vous plait dites-lui ! Aidez-là »

Grimaçant, je regardais l’inconnue pleurer toutes les larmes de son corps, décidément ce n’était pas la dignité qui allait l’étouffer, songeais-je en dégageant mon bras :

« Visiblement votre cher et tendre est en vie, mais pourquoi est-ce que je vous aiderais, vous nous avez tous mis en danger en agissant ainsi ! »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Jeu 31 Mai - 8:41



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne


Je regardais Lucy avec un tout nouveau regard.
Etait-ce ce qu’elle avait vécu qui la rendait si dure et intransigeante ou tentait-elle de tester cette pauvre femme ?
Contrairement à elle et à Anne, je me sentais touché car elle faisait tout, était prête à tout pour sauver ceux qu’elle aimait. N’était-ce pas ce que j’avais fait pour Milah et ce qu’avait fait le Capitaine Bony pour son fils ?

La voix brisée de la trentenaire ne s’était pas élevée plus, elle implorait, elle était là en suppliante. Comment ne pas ressentir de l’empathie pour elle ?

A l’annonce de la mort d’un de ceux qu’elle cherchait, ses pleurs redoublèrent, sans cris, juste plus de larmes et ses mains sur ses yeux. Son désespoir était intense.

Je laissais néanmoins Lucy décider de son sort, me promettant que si elle ne faisait rien, je trouverai un moyen de l’aider.

A l’annonce de la survie de son mari, la pauvresse tomba à genoux traduisant l’image même de la désolation.

« Je ne voulais pas vous mettre en danger. Je devais vous trouver. Oh Yanis… »

Ses mots moururent sur ses lèvres.
N’y tenant plus, j’écartais Lucy et  relevais la femme meurtrie pour l’installer sur une chaise puis lui tendis un verre d’eau.


« Buvez. »


Mon ton n’était pas un ordre, simplement une requête et pour la première fois nos regards se croisèrent.
Une fois qu’elle eut terminé de boire, je repris le verre et le posais avant de lui demander.


« Qui est Yanis ? Votre frère ou votre mari ? »


Elle grimaça et les larmes qui s’étaient taries quelques instants reprirent leurs sillages sur ses joues.

« Yanis est mon frère. Ce n’est pas… Ce n’était pas vilain homme, un peu brusque parfois, mais il avait un cœur en or. »

Ignorant Anne et Lucy, je continuais mon interrogatoire.


« Et votre mari ? »


Un sanglot secoua ses épaules et je m’accroupis pour être à sa hauteur afin de lui redonner confiance.

« Aymar est travailleur, il aime son métier et apporte toujours son aide mais il a été accusé de vol et nous vivions depuis un peu à l’écart de la ville. »

Je ne pus m’empêcher de souligner le fait.


« De vol ? »


Un fin sourire triste se dessina brièvement sur ses lèvres sèches.

« Un enfant avait volé une pomme pour manger, il s’est fait prendre et Aymar a dit que c’était lui qui avait défié l’enfant d’agir de la sorte pour ne pas qu’il soit fouetté. Nous avons gardé le gamin quelques semaines et puis il est reparti. »

Deux coups à la porte mirent en pause notre conversation et l’un des matelots passa la tête par l’entrebâillement.

« Ca va. Personne ne semble bouger sur le port. On surveille toujours. »

Un souci de moins.
De toute façon nous ne nous éterniserions pas dans les parages, mais pouvions nous la laisser ainsi à sa douleur.

La porte refermée, je me relevais et m’approchais de mes deux comparses pirates.
Dans un murmure pour ne pas que notre « invitée » entende je m’adressais à elles.

« Même si nous ne le connaissons  pas, il s’agit d’un frère de la mer. Vous ferez ce que vous voudrez mais je l’aiderai à rechercher son mari. »


Je fixais mon regard sur Lucy.

« Si son frère est mort, peux-tu communiquer avec lui pour identifier l’endroit où il se trouve afin que je réduise mes recherches ? »

Cette fois c’était moi qui demandais  son intervention. Elle n’était pas obligée d’accepter.
De toute façon j’agirai.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Jeu 31 Mai - 13:29



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Si je devais être compatissante envers tout le monde, je ne m’en sortirais jamais. Si je venais en aide à tous ceux qui me le demandaient, je ne quitterais jamais les terres pour partir en mer. Il y avait tant de misère sur le continent qu’il faudrait plus d’une vie pour s’occuper de tout le monde. Il fallait parfois savoir se fermer à la détresse des autres pour pouvoir avancer, pour pouvoir s’occuper de nos proches, et de nous. Mais ce n’était pas à moi de décider aujourd’hui de la manœuvre à faire. C’était Lucy qui était sollicitée, et pas moi, pas Killian. Pourtant, ce dernier semblait bien enclin à aider notre invitée… Savait-il que s’il choisissait de lui venir en aide, je le ferais aussi ? Etait-il conscient que je chercherais toujours à l’aider ? Cette pensée me rendait furieuse contre moi-même. Je ne devrais pas lier mes décisions aux siennes, il fallait que j’apprenne à le laisser se débrouiller seul. Et pourtant, je savais que s’il devait lui arriver quelque chose durant cette mission qu’il s’était donné, je m’en voudrais, parce que je l’aurais laissé faire sans l’aider…

A mon bureau, je regardais ce qu’il se passait, écoutant avec attention les échanges entre les pirates et l’inconnue. Lucy aussi montrait l’aspect le plus sombre de sa personnalité. Pour protéger le Revenge, elle tuerait, se salirait les mains dans le sang de ses ennemis. Nul besoin de le faire, j’étais tout aussi disposée à faire en sorte d’envoyer la trentenaire auprès de sa famille disparue pour nous éviter les ennuis. Je ferais toujours tout ce qui serait en pouvoir pour préserver les miens. Mes matelots étaient la famille que je m’étais choisie. Sans être très proches de certains, je tenais à eux, j’avais un minimum confiance en eux. Killian occupait une place de choix dans cette famille que je m’étais constituée, et ça s’était fait contre mon bon vouloir. Ça s’était simplement fait naturellement, comme si c’était une évidence. Lucy aussi avait une place importante dans mon cœur. Et je ne laisserais pas une étrangère ruinée cette vie que j’avais bâtie pour oublier mon ancienne existence auprès de ma famille de sang, de mon époux.

La sorcière savait que l’un des disparus était mort, elle l’entendait de toute évidence hurler à son oreille. Les fantômes étaient parfois bien exaspérant apparemment. J’étais bien heureuse de n’avoir qu’à supporter les vivants. Bien sûr, il y avait un fantôme que j’aurais aimé revoir. Mais ce n’était pas l’affaire qui nous préoccupait aujourd’hui. Le mari était en vie… Mais comment retrouver un individu perdu en mer ? ça prendrait des jours, des semaines voire des mois. Je n’étais pas certaine d’avoir tout ce temps à perdre. Surtout si ça devait nous attirer des ennuis. Parvenant à me débarrasser de toutes mes épingles à cheveux, je pus enfin me détacher les cheveux alors que l’intruse expliqua qu’elle ne voulait pas nous mettre en danger, elle voulait simplement nous trouver. Un nom filtra ensuite entre ses lèvres : soit celui de son frère, soit celui de son époux. Killian intervint alors, aidant la femme à se relever pour l’installer sur une chaise et lui apporta ensuite un verre d’eau. Il prit soin d’elle. S’il y en avait un qui avait le cœur sur la main, c’était lui, et personne d’autre. Mon frère la questionna, voulant en savoir plus, voulant comprendre tout ce qui poussait cette femme à chercher de l’aide auprès de personne peu recommandable. Quoi que dans ce port aujourd’hui, le Revenge n’était pat un bateau pirate, il se nommait simplement le Queen et était le navire d’Anne MacGregor qui était venu faire quelques affaires un homme possédant des vignobles… Si nous devions réellement l’aider, nous avions tout intérêt à nous faire discret si je ne voulais pas attirer d’ennuis à la bourgeoise que j’étais. Si ça venait à arriver, tout ce que j’avais pu faire pour me garantir une sortie de secours en cas de coup dur tomberait à l’eau… Que serait la vie sans risque ? Murmura une petite voix dans ma tête. La louve désapprouva totalement ce murmure. Elle souhaitait retourner dans sa forêt un jour…

Le mari de l’inconnue était apparemment quelqu’un de bon. Accusé de vol alors qu’il avait cherché à protéger un enfant. Cette révélation me fit serrer la mâchoire, mais je préférais faire comme si de rien était. Non, je ne pouvais pas aider tout le monde. C’était impossible. Il n’y avait pas que son mari qui avait été bon avec les enfants et qui avait mystérieusement disparu. Ça arrivait surement tous les jours. Je ne pouvais pas l’aider… Soudain, quelqu’un toqua. L’un de mes hommes entra pour nous annoncer qu’il n’y avait rien, mais ils ne baissaient pas la garde. J’ouvris un tiroir de mon bureau pour attraper une bourse et la lui lançai.

- Si quelqu’un pose des questions, fait le taire… Et si personne ne pose de question, partage ces pièces avec ceux qui t’ont accompagné.

Il sortit avec la petite besace, nous laissant de nouveau tous les quatre. Killian vint alors nous voir, Lucy et moi. Il déclara que sans le connaitre, le dit Aymar était un frère de la mer. Rajoutant qu’il l’aiderait avec ou sans notre aide. A cet instant, une part de moi le détestait, parce qu’inconsciemment, il me mettait au pied du mur. En faisant une telle déclaration, il me poussait à aider cette femme que j’aurais préféré ignorer. Parce que je l’aimais trop, je ne pouvais le laisser l’aider seul. Je me détestais pour cette faiblesse. Réfléchis et survis. Les douces paroles de mon père caressèrent mes oreilles. A cet instant, je ne réfléchissais pas du tout. Laissant mon cœur parler pour moi, mettant un coup de pied au cul à ma réflexion qui ne voulait pas se mêler de cette affaire.

- Afin de réduire « nos » recherches. Répliquai-je le visage fermé.

Je n’obligeais pas Lucy à nous suivre dans cette périlleuse aventure. Je ferais en sorte de ne pas emmener mon équipage pour préserver leur vie. Je les laisserais décider, parce que nous ne gagnerions rien à aider à la trentenaire. Ce n’était pas de la piraterie, mais un simple acte de charité… Je pestais intérieurement contre moi-même.

- Si cette histoire venait à mal tourner… Je ne laisserais pas le temps à Lucy de vous tuer… Je le ferai... Dis-je froidement.

Je me tournai vers Lucy.

- Tu n'es pas obligée de nous aider si tu le veux pas.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mar 5 Juin - 18:49



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
Le frère arrêtait pas de parler. Il me supplier d’aider sa sœur. Il me promettait mont et merveille et je sentais une migraine pointer le bout de son nez. Posant mes mains sur mes tempes pendant que Crochet s’occupait de cocouner l’intruse je lâchais entre mes dents :

« Ferme là bordel ! Commence déjà par ça je ne suis pas sourde »

Je détestais mes capacités magiques. Une personne frappa à la porte et je sursautais, j’allais devenir complètement dingue. Après cette histoire je m’enfermerais dans mon quartier et je n’en sortirais qu’après une bonne nuit de sommeil. Je laissais Anne mener la danse, voyant passer une bourse remplie d’or sous mon nez et la porte se referma une fois les ordres donnés. En voilà une affaire rondement menée. Kilian repris la parole pour déclarait qu’il donnerait son aide à la mécréante et il finissait par me demander des indications pour réduire son champ de recherche. Une requête qui fut reprise par Anne qui s’incluait dans cette quête avant de menacer de mort une nouvelle fois la sœur du fantôme puis en me donnant le choix de refuser cette mission.

« Je suis la seule à pouvoir l’entendre sans moi vous ne trouverez jamais son mari »

J’avais annoncé ça sans la moindre once d’humanité. C’était toujours pareil quand les esprits jouaient avec mes nerfs. Ce dernier me remerciait vivement et une fois de plus je posais ma main sur ma tempe en demandant :

« Par tous les diables de l’enfer arrête de crier ! Dis-moi où il est »

Je voulais que ça se termine évitant un câlin de la mécréante en reculant rapidement derrière Anne. Je pouvais faire un effort avec le fantôme mais il était tout bonnement exclus que je laisse cette femme me toucher. Plutôt mourir que de voir l’intégralité de sa vie dans ma tête. Elle était tellement empotée qu’elle était capable de me toucher la peau.

Le défunt me donna des instructions et je ressortais des quartiers d’Anne consciente qu’ils me suivraient tous autant l’un que l’autre. Calant un chapeau sur ma tête, je traversais le Revenge en écoutant l’esprit qui s’était enfin arrêté de parler comme si j’étais une vieille femme complètement sourde. Me retournant vers Anne et Kilian j’ajoutais :

« Il va nous falloir des montures, visiblement il est à vingt lieu d’ici. On devra ensuite traverser une sorte de cascade mais que visiblement on peut traverser à pied. Il est sur une île de rocher. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 9 Juin - 10:24



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne


Apparemment, le frère semblait hurler dans l’esprit de Lucy et cela la mettait particulièrement de mauvaise humeur.
Anne non plus n’était pas joyeuse et je voyais bien qu’elle acceptait de se joindre à nous à contrecœur.
Je lui lançais néanmoins un regard reconnaissant puis je pris les choses en mains.

« Je vais chercher les chevaux. Vous resterez ici, vous ne nous serez pas utile là-bas et risqueriez de nous ralentir, voire de nous mettre en danger. »

Ce n’est pas parce que j’avais décidé de l’aider que je n’étais pas lucide et malgré son envie de sauver son époux elle ne pourrait rien faire pour nous aider physiquement. Bien au contraire.

« Lucy, il vaudrait peut être mieux cacher tes cheveux sous un foulard pour éviter d’attirer l’attention. »

Sortant rapidement, je rejoignis ma monture et sorti d’une des fontes une main en bois qui remplaça mon crochet. Plus discrète. Je glissais l’autre élément dans une poche de mon manteau pour pouvoir le récupérer rapidement puis je filais chercher deux chevaux supplémentaires.

Revenu au pied du Revenge, j’attendis que Lucy et Anne me rejoignent  puis nous partîmes rapidement. Plus vite l’affaire serait réglée, plus vite nous pourrions passer à autre chose et profiter ensembles de la soirée avant que je n’aille rejoindre Antonia et Arsène.
Je n’oubliais pas les deux petites en une. J’espérais qu’elles se portaient bien.

Très vite nous quittâmes la ville et sur les indications de Lucy nos chevaux avalèrent les lieux, empruntant des chemins escarpés ou des petits chemins. Nous longions la côte. Le ciel était couvert mais non orageux. Pas encore.
Où qu’il se trouve, s’il était coincé, c’est qu’il était blessé. Le temps était donc compté. Sans eau, ne pouvant boire l’eau salée de la mer sans être malade, son sursis était réduit. Quoi que Lucy avait parlé d’une cascade. S’il avait pu l’atteindre ou profiter du ruissellement de ses eaux ce serait sa chance.
De toute façon tout ceci n’était que supposition. Il était vivant sinon le frère l’aurait annoncé à notre amie.
Il fallait donc faire en sorte de lui porter assistance rapidement.

Le pas pressé de nos montures nous conduisit bientôt devant une large rivière qui se terminait par une cascade. Nous étions en haut des chutes. Heureusement, il y avait un bosquet et j’attachais mon cheval à un tronc mort, afin qu’il soit à l’abri, qu’il ait de quoi manger et qu’il ne soit pas visible du petit chemin qui nous avait conduit jusque-là.
Sortant de mes fontes une corde et un sac avec quelques objets qui je le pensais pouvaient être utiles, bougies, briquet à silex et autres accessoires, je pris les devants et entamais la descente en prenant soin de tâter le terrain et de garder toujours trois appuis pour ne pas tomber.
Le sol était fait de roche très friable qui glissait sous nos bottes.

« Faites attention. »

Me retenant aussi à certaines racines, je parvins jusqu’au bas de la cascade. Elle se déversait directement dans la mer et à marée haute le sol de sable et de rocher que nous foulions devait être recouvert d’eau lorsque les vagues s’engouffraient sous elle. La moitié d’une barque était retournée non loin de là. Une main bleuie et gonflée par l’eau sortait du dessous.
Je pensais immédiatement au cadavre du frère.
D’abord sauver les vivants.
Derrière la chute semblait se dessiner une profonde cavité. Des morceaux de planches étaient éparpillés çà et là. Le choc avait dû être des plus violents. Projetés contre les rochers la barque s’était brisée en deux. Restait à espérer que le survivant avait pu se mettre en hauteur, à l’abri.

« La marée monte. Il faut se dépêcher pour ne pas rester coincés. »



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mer 13 Juin - 13:42



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Je détestais cette situation… Rendre service à une inconnue et un fantôme ne me plaisaient pas. Et pourtant, j’allais le faire. Pour lui. Parce qu’il le voulait, parce qu’il était généreux. Trop, peut-être ? Qu’importait, s’il voulait l’aider, je l’aiderais lui pour m’assurer qu’il ne lui arrive rien. J’avais déjà trop perdu pour le perdre lui aussi. Ce qui me dérangeait le plus, c’était de contraindre Lucy à nous accompagner. Elle avait raison, sans elle, il aurait été compliqué de retrouver le mari de notre invitée de marque. Il y avait toujours d’autres solutions, mais ça aurait été plus long et nous ne pouvions nous permettre de rester trop longtemps ici. Il était hors de question de prendre le risque de faire attraper notre sorcière. Je tenais énormément à elle. Elle était ma protégée, et avait quelque chose de plus que les autres membres de mon équipage. Au final, je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit à elle non plus… A cet instant, j’étais contrariée contre Killian…

Apparemment, nous allions devoir faire un peu de trajet. Nous allions devoir arriver sur île rocheuse. Je ne savais pas si c’était une bonne chose… Enfin, nous n’avions pas le choix. S’il était là bas, c’était là que nous allions devoir aller le chercher. Mon frère allait s’occuper des chevaux dont nous allions avoir besoin. Celui que j’avais laissé sur les quais était déjà fatigué par mon premier voyage, il allait m’en falloir un autre. Lorsqu’il sortit de ma cabine, je décrochais ma jupe pour la déposer sur mon lit. Sous cette montagne de tissus, j’avais un pantalon bien dissimulé. Rapidement, je changeais de haut pour une chemise, pris un chapeau pour y cacher mes cheveux, une veste dont je relevais le col. Ouvrant une malle, j’attrapais une cape avec un grand capuchon que je tendis à ma jeune mousse.

- ça devrait bien couvrir ta chevelure. Tu pourras l’enlever une fois qu’on sera loin de la ville si elle te gêne.

Anne MacGregor avait laissé place à Anne Bonny, voire à Adam Bonny. J’avais fait aussi rapidement que possible pour avoir une apparence plus masculine. Ici, on connaissait la douce et gentille bourgeoise, si cela pouvait rester ainsi, ça m’arrangerait, surtout après l’affaire que j’avais conclue plus tôt dans la journée.
Une fois prêtes, nous descendîmes rejoindre Killian qui nous attendait avec trois chevaux qui semblaient assez robustes pour supporter un voyage d’urgence. Je n’étais pas sûre de vouloir monter à cheval… en ville peut-être, mais en plein milieu de la nature, j’aurais été plus à l’aise sous forme de louve. Pour le début de trajet, je me décidais tout de même à mettre le pied à l’étrier. En suivant les indications de Lucy, nous traversions un bon bout de pays. En prenant le temps, nous aurions pu voir que les paysages étaient sublimes. Dommage, ce n’était pas le moment de visiter les lieux. Il fallait faire vite pour sauver la vie du mari de l’étrangère.

Tantôt au trot, tantôt au galop, nous finîmes par arriver à l’endroit où la pauvre âme nous attendait. Il y avait en effet une jolie cascade. Mettant pieds à terre, j’imitais Killian en accrochant mon cheval aux branches d’un arbre mort. Il fallait maintenant tenter de descendre de notre perchoir sans faire de mauvaise chute. Les loups n’étaient pas de bon grimpeur, et je doutais que je sois réellement douée pour ça. En faisant attention, je devrais m’en sortir. Après tout, il m’arrivait de monter sur les cordage du Revenge lorsque c’était nécessaire… Avec une certaine appréhension et beaucoup, beaucoup, beaucoup de prudence, j’arrivais enfin en bas de la cascade, contente de ne pas être tombée et de ne m’être rien cassé. Là, je me décidai à me changer en louve pour pouvoir explorer plus aisément les lieux.  On voyait déjà un cadavre sous une barque retournée, sans doute le frère. Il était mort, nous ne pouvions plus rien pour lui, autant ne pas nous attarder davantage sur son cas. Ne pouvant rien dire, je commençais à fouiller les lieux. Utilisant mon odorat pour chercher la trace de celui qui était censé être en vie. Comme l’avait dit Lucy, je traversais la cascade, finissant ainsi trempée jusqu’aux os. L’eau était froide, mais ça ne m’empêchait pas d’avancer. Cherchant à faire au plus vite, je trottinais en suivant une piste qui me semblait être la bonne. Si ce n’était pas le cas, Lucy m’aurait dit de faire demi-tour. Avançant toujours, je finis par trouver un homme inconscient… Presque mort semblait-il. Je jappai pour attirer l’attention des pirates qui me suivaient, trépignant avec une certaine impatience, parce que je me rendais compte que l’eau avait déjà bien montée.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Ven 15 Juin - 18:07



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
Kilian se chargeait d’aller chercher les chevaux et je n’ajoutais rien. J’étais rassurée que l’autre hystérique ne se joigne pas à nous pour cette mission sauvetage. Je n’avais pas envie que cette courge nous fasse attraper par la milice royale ou encore qu’elle se jette inconsciemment dans la mer pour sauver son mari. J’en avais bien assez avec un fantôme. Avant de partir, Crochet me convia à cacher ma chevelure terreuse sur laquelle le roux devait commencer à ressortir. Hochant la tête à sa remarque, je réfléchissais rapidement à ce que j’allais mettre pour remplir cette fonction tandis qu’Anne se changeait pour avoir une tenue plus pratique. Cette dernière me donna également une cape qui pourrait remplir cette fonction et j’haussais la tête une fois de plus.

« Merci Anne, je vais me changer également pour mettre une tenue plus agréable pour ce genre d’expédition. »

Traduction j’allais retirer le maudit corset et mettre une chemise et un pantalon. Avec la cape on allait s’apercevoir de rien et s’était tout ce qui m’importait. Je mettais quelques minutes pour faire cela et ressortait de ma cabine en fermant la cape sur ma poitrine avant de mettre la capuche. Anne avait raison ça couvrait à la perfection mes cheveux. Retrouvant Kilian sur le quai je prenais le cheval qu’il me tendait et me mettais en route en leur donnant les instructions. Nous chevauchâmes un long moment dans le silence oscillant entre galop et petit trot jusqu’à ce que nous soyons dans l’incapacité de poursuivre. Tout comme mes acolytes j’attachais ma monture sur un tronc mort. Écoutant les indications du défunt j’avançais en prenant garde de ne pas glisser. Apercevant une main bleutée dépassant d’une barque brisée, j’allais partir vers lui quand le macchabé m’apprit que c’était lui et que son beau-frère était à quelques mètres après la cascade. Anne se transforma en loup et arpenta les horizons, pendant que j’avançais à petit pas. Killian me suivait pendant que le fantôme prévoyant me conseillait de marcher plus à un endroit qu’à un autre. Une attention qui me faisait plaisir malgré tout l’agacement qu’il pouvait réveiller en moi. Ce n’est que lorsque j’entendais Anne japper que je m’arrêtais avant de jeter un regard légèrement paniquer à Kilian. Le défunt m’apprit qu’elle avait trouvé son beau-frère et j’annonçais. :

« Elle l’a trouvé »

Accélérant, je finissais par la retrouver et je m’agenouillais dans l’eau pour prendre le pouls du blessé. Apercevant une blessure qui saignait abondement, je déchirais une manche de ma chemise avant de faire un garrot au-dessus de sa blessure.

« Il faut qu’on le déplace rapidement avant que la marée nous piège. Tu penses que tu arriveras à le porter en évitant de toucher sa cuisse ? »

Demandais-je à Kilian.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 16 Juin - 4:29



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne



Avec Anne en louve, malgré toutes les odeurs charriées par la mer, nous avions un avantage considérable.
La douche froide  de la cascade me fit serrer les dents mais nous n’avions pas le temps de chercher un autre passage.
La laissant nous guider, je suivis Lucy qui semblait savoir où mettre les pieds pour ne pas glisser et avancer au plus vite.
Le pêcheur avait réussi à se hisser sur un rocher pour éviter lorsque la mer montait d’être noyé mais il n’y avait pas la place pour nous trois en plus et de toute façon, je ne comptais pas m’attarder. En se déplaçant il avait dû rouvrir sa blessure car s’il avait saigné aussi abondamment depuis deux jours il se serait vidé de son sang.

Lucy fit preuve de bonté en pansant le blessé.
Hochant la tête, je répondis affirmativement à sa question.

« Oui, ça devrait aller surtout si tu me guides pour savoir où poser les pieds comme pour venir. »


Sans plus de discussion, je soulevais l’homme en faisant attention à sa cuisse et  reprit le chemin inverse pour sortir le plus vite possible de la caverne.
Rincés de nouveau par l’eau glacée de la cascade, je vis l’homme reprendre connaissance, mais il semblait incapable de parler. Il avait de la fièvre à n’en pas douter.
Tout en faisant attention aux rochers glissants, j’avançais lentement, la marée montait et j’avais déjà de l’eau jusqu’aux mollets, ce qui rendait notre progression plus lente.

Arrivés au sec, je déposais mon fardeau le plus délicatement possible.

« Je vous laisse quelques instants. »


Ce n’était pas prudent et je savais qu’Anne désapprouverait, aussi avais-je évité son regard en passant devant elle.
Retournant vers le cadavre du frère, ayant de l’eau jusqu’à la taille, j’écartais les restes de ce qui avait été leur bateau puis je tirais le corps déjà gonflé d’eau et méconnaissable jusqu’au morceau de plage où très peu de sable se mêlait aux rocs de la montagne.

Impossible de l’enterrer, mais il y avait des pierres et je décidais d’en recouvrir le corps pour le protéger des charognards.
Je savais que je perdais du temps, mais j’étais persuadé que c’est ce qu’aurais voulu sa sœur.

« Si j’avais été à sa place, j’aurais aimé que l’on fasse ça pour moi. »

Dès que ce fut fait, je repris le blessé dans mes bras et entamait la montée jusqu’à nos chevaux.
Ensuite il nous suffirait de rentrer au trot sans forcer afin qu’il soit le moins secoué possible.
En revenant vers le port, je jugeais qu’il ne serait pas prudent de revenir avec lui jusqu’au Revenge, j’obliquais donc vers la crique où était caché le Jolly Roger en lançant à mes deux compagnes.

« Je l’emmène sur mon navire. Allez chercher sa femme ce sera plus discret. »

J’avais pu voir que sa blessure s’était arrêtée de saigner.
Nous étions arrivés à temps pour le sauver.



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Jeu 19 Juil - 13:43



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Partir à l’aventure pour sauver une pauvre âme… C’était que je devenais une pirate au cœur tendre. A moins que ça ne soit que la présence de Killian qui faisait de moi quelqu’un de bien. Sans lui, je ne me serais jamais permise une telle escapade. J’avais tellement mieux à faire. Si. Si le fantôme avait trop importuné Lucy, j’aurais fini par agir. Trop tard peut-être. Mais j’aurais tenté de faire de quelque chose. Maintenant, même les morts venaient nous casser les pieds. Comme si les vivants ne nous surchargeaient pas d’ennuis… Enfin, maintenant que nous nous étions embarqués dans celle folle chevauchée, et que nous étions arrivés à la fameuse cascade, il était inutile de faire demi-tour et de regretter les choix faits. Je devais avouer que pendant la descente, je ne faisais pas la maline. J’étais plus que silencieuse pour faire attention aux endroits où je posais mes pieds. Si les loups n’étaient pas des animaux marins, ils étaient encore moins des animaux grimpeurs… Ce n’était pas mon activité favorite. Par chance, je parvins à retrouver la terre ferme sans le moindre accident. J’étais entière !

Maintenant que la séance d’escalade était terminée, je me changeais en louve pour tenter de retrouver notre blessé. Nous étions là pour le sauver, autant le faire vite et bien. Reniflant les différentes pistes qui se présentaient à moi, je finis par trouver une odeur intéressante : celle du sang. Il fallait espérer que je suivais la bonne piste. Je ne doutais pas que le fantôme qui avait demandé de l’aide à Lucy nous aurait fait savoir si je faisais erreur…

Le plus rapidement possible, je suivais la trace du pêcheur recherché. Il semblait bien mal en point... De loin, on aurait pu penser qu’il était déjà mort. Mais en s’approchant, nous pouvions voir sa cage thoracique se soulever au rythme de se respiration laborieuse. Il avait une blessure assez profonde à la cuisse… Lucy pansa rapidement la plaie et souleva le blessé. Restant sous forme de louve, je pris la tête du cortège afin de sortir de là. L’eau montait à une vitesse impressionnante. L’eau arrivait presque à la hauteur de mes genoux… Marchant le plus rapidement possible, je jetais régulièrement des coups d’œil par-dessus mon épaule afin de vérifier que les deux pirates me suivaient toujours.

Soulagée de me retrouver au sec après avoir traverser une seconde fois la cascade je regardais Killian poser notre inconnu sur le sol. Le capitaine déclara alors qu’il nous laissait un instant. Je me tournais vers lui et remarquais qu’il fuyait mon regard. Je jappais alors de désapprobation, mais il m’ignora royalement, continuant son chemin vers le cadavre du frère. Je laissais échapper un grognement, mécontente. Réfléchissant à un moyen de le sermonner une fois cette affaire réglée. En attendant, il fallait s’occuper du marin qui s’était réveillé, mais qui n’avait pas l’air de se rendre compte de ce qu’il lui arrivait. Du bout des crocs, je tirai sur la jambe de son pantalon pour demander à Lucy de la couper de sorte que je puisse le soigner. Il nous serait ainsi plus aisé de le déplacer sans avoir à prendre trop de précaution. Lorsqu’elle eut compris et qu’elle découpa le tissu, je léchais délicatement la plaie qui se referma doucement une fois qu’elle avait été en contact avec ma salive. La blessure étant profonde, ça prendrait un peu de temps pour qu’il soit complètement guéri, mais c’était déjà beaucoup mieux. Je repris forme humaine et attendit le retour de Killian.

Une fois de nouveau parmi nous, nous l’aidions à prendre l’homme avec lui à cheval et nous nous montâmes à notre tour sur nos montures pour retourner au port. Une fois que nous fûmes pas loin, nous nous arrêtions. Pour passer inaperçu, il était bon de nous séparer. Opinant du chef, je fis signe à Lucy de me suivre et nous partîmes chercher l’hystérique restée sur le Revenge.

Arrivée à bord, je partis rapidement la chercher.

- Pas d’effusion d’émotion à outrance… On l’a retrouvé. On vous ramène à lui… Mais pour l’amour de dieu, faites-vous discrète ! N’hurlez pas ! Suivez-nous. Pestai-je.

Une fois certaine qu’elle ne nous mettrait pas de nouveau dans l’embarras, je l’emmenais retrouver celui qu’elle avait perdu avec ma jeune mousse. Nous allions surement pouvoir mettre cette histoire derrière nous. Le pêcheur était sauvé… Et il allait pouvoir retrouver notre étrangère…
Le chemin se fit silencieusement… J’avais hate de laisser notre petite dame avec son bonhomme…
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


[HJ : encore désolée pour l’attente ><]
Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 21 Juil - 14:35



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
On avait retrouvé le pécheur et le fantôme nous remerciait chaudement. Laissant un sourire étirer mes lèvres, je ne répondais pas. Pour une fois qu’il y avait une sorte de bonté en provenance des esprits à moi, je ne pouvais pas m’empêcher d’être soulagée. Cependant, je menais mon ascension avec attention conscience que Kilian mettait ses pieds là où j’avais mis les miens. Je n’avais pas le droit à l’erreur. Une fois en sécurité sur la côte, le capitaine crochet posa la victime sur le sol et nous demanda de l’excuser. Fronçant les sourcils, j’entendais Anne jappait en signe de désaccord. Posant ma main sur le crâne d’Anne, je regardais Kilian faire tandis que les émotions de l’esprit me saisissaient. Mes yeux se remplissaient de larme quand nous comprenions ce qu’il était en train de faire. Ce fut Anne qui me ramena à l’instant présent en tirant sur mon pantalon pour me demander de découper le tissu qui recouvrait la blessure de notre blessé. M’exécutant, je la laissais lécher la plaie pour accélérer la cicatrisation. Kilian revint avec le corps du défunt et entama de l’enterrer sous les rocher pour le protéger des charognards :

« Il te remercie, ça le touche beaucoup »

Déclarais-je alors qu’Anne reprenait sa forme humaine et qu’on reprenait la route vers le Revenge. En cours de route Kilian nous appris qu’il partait de son côté et qu’on avait qu’à ramener la femme à son navire. Ainsi nous n’allions pas trop attirer l’attention. Hochant la tête en signe d’accord, et je suivais Anne toujours silencieuses.

Une fois sur le Revenge, les membres de l’équipage me regardèrent étrangement et je m’appliquais à les ignorer avant de retrouver la pleureuse qui était toujours en train de pleurer et dont j’évitais son étreinte en restant proche de ma capitaine. Cette dernière lui donna des ordres précis et nous repartîmes vers le bateau de Kilian à cheval.

Une fois arrivée, nous dûmes montrer patte blanche et les pirates du Jolly Roger nous laissèrent monter.

« Rappelez-vous qu’on ne veut pas de vague, épargnez-nous vos pleurs et vos cris »

Déclarais-je en prenant la pleureuse par le bras, avant d’ajouter :

« Oh et si vous parlez de moi encore une seule fois, je vous arrache la langue, j’espère que nous sommes bien d’accord »

L’épouse éperdu d’amour pour son marin hocha la tête en reniflant et je grimaçais avant de la lâcher pour qu’elle puisse rejoindre son mari. Me retournant vers Anne, je murmurais :

« Merci de m’avoir aidé à me débarrasser de cet esprit. Qu’est-ce qu’on va faire pour les hommes du Revenge, j’ai vu comment ils me regardaient, ils n’ont des doutes sur moi … »


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Jeu 9 Aoû - 11:48



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne



Arrivé sur le Jolly Roger, je créais la surprise car personne ne m’attendait avant plusieurs jours mais très vite mes ordres furent mis à exécution et c’est dans ma cabine même qu’une paillasse fut étendue et que  les soins furent donnés au marin.
En changeant sa chemise, je notais une petite cicatrice et un tatouage qui partait de son épaule pour former une ancre et une épée. Il datait de plusieurs décennies à n’en pas douter.

Anne et Lucy ne tardèrent pas à arriver avec la femme dont les pleurs se tarirent alors qu’elle se jetait au chevet de son époux, embrassant ses mains et nous remerciant. Le regard qu’ils échangeaient en disait long sur l’amour qu’ils se portaient.

Les laissant à leurs effusions, je m’approchais d’Anne.

« Ne m’en veux pas, pour ton frère je suis sûr que tu aurais fait bien plus que quelques cailloux. »

Bien que ce ne soit pas ce qu’elle aurait aimé entendre, j’espérai lui faire comprendre les raisons de ma motivation.

Devant l’inquiétude de Lucy, je lui offris un léger sourire rassurant.

« Fais confiance à ton capitaine. Aucun membre du Revenge n’osera s’élever contre sa voix et puis chacun de nous a ses propres secrets sombres et inavouables aussi je doute qu’il y en ait beaucoup qui te jettent la pierre. »

Bien que sorcière elle était sous la protection d’Anne et cela la mettait plus à l’abri que si elle avait mené une vie bourgeoise et apparemment classique.

Le blessé sembla vouloir se manifester et sa femme se tourna vers nous.

« Merci. Nous n’oublierons jamais ce que vous avez fait pour nous. »

Cela semblait n’être que peu de choses mais c’était sincère et cela valait bien un trésor.

Sa blessure pansée, avec de nouveaux habits et une légère soupe dans l’estomac pour le réhabituer à la nourriture après plusieurs jours de jeûne et de déshydratation, l’homme reprenait des couleurs.
Ses lèvres craquelées par le sel s’ouvrirent et d’une voix rauque il nous dit alors que sa femme tirait de son vieux corset usé jusqu’à la corde un vieux parchemin jauni et maintes fois plié et manipulé.

« Je suis… J’étais le Capitaine Robbs de l’Intransigeante. J’ai renoncé à mon commandement pour celle que j’aime et qui vient encore une fois de me sauver la vie en venant vous chercher. Je ne suis pas un ingrat et voici la carte d’un trésor qui sera le vôtre si vous le désirez. Je l’avais gardé pour un jour le marchander si la situation l’imposait. Je veux que ce soit votre récompense. »

La vieille femme nous tendit le parchemin usagé.

Le nom allié au tatouage que j’avais vu réveillait maintenant en moi des souvenirs.
La légende du Capitaine Robbs était connue, car souvent contée au cours des veillées.
L’intransigeante avait écumé les Sept Mers durant des décennies et son drapeau noir floqué d’une ancre blanche et d’une lame étaient craint.
Les abordages sanglants, le peu de pitié pour les survivants et le comportement de ses matelots qui mettaient régulièrement ports et auberges à feu et à sang avaient marqués les esprits. On disait son capitaine inhumain. Jusqu’au jour où il avait fait une prisonnière d’une beauté extraordinaire qu’il avait voulu garder pour lui. D’abord captive, c’est elle qui aurait changé l’homme qu’il était qui avait commencé à épargner certaines victimes puis à mâter son équipage pour qu’il soit moins violent.
Enfin un jour où il était aux prises avec la marine royale, la demoiselle s’était interposée pour ne pas qu’il soit abattu. Les soldats avaient tirés. La balle avait traversé l’épaule de la belle et déviée n’avait fait que trouer l’épaule du Capitaine, lui sauvant ainsi la vie.
Ils avaient ensuite tous deux disparus. Nous venions de les retrouver donnant ainsi une nouvelle dimension à la légende.

Jetant un regard à Anne, je me demandais si elle connaissait l’histoire. Sûrement.



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 11 Aoû - 14:08



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

En montant sur le Revenge, je compris qu’à notre retour, il allait y avoir des discussions. La plus part des membres de l’équipage se posaient des questions, alors que d’autres semblaient avoir compris la situation. Et elle ne les enchantait pas. Une sorcière à bord en plus d’une louve ? ça pouvait attirer l’attention, et nous apporter beaucoup d’ennuis. Il faudrait leur expliquer que rien ne changerait. Jusqu’à présent, ils avaient ignoré la véritable nature de Lucy, et tout s’était bien passé. Enfin, jusqu’à aujourd’hui en tout cas. Mais je savais que notre demoiselle saurait se faire discrète et qu’elle ferait tout pour ne pas nous porter préjudice. Elle saurait se tenir à carreau afin de nous éviter les problèmes que pouvaient provoquer sa nature. En tout cas, il était hors de question que je l’abandonne dans la nature alors qu’elle avait besoin de mon aide. Pour une pirate, je trouvais que j’avais une âme bien charitable… J’aidais mon petit monde tout en étant une pirate sanguinaire. C’était que tout un chacun pouvait avoir différents visages… Enfin ! Ce n’était pas le moment de penser à tout ça, il fallait ramener notre pleureuse à son mari et vite. Je ne voulais plus d’elle à bord. Avec ses pleurs, elle allait finir par agacer tout le monde, et James la balancerait par-dessus bord afin de la faire taire. Ce qui ne me déplairait pas. Je devais l’avouer.

Avant de partir, je demandais à cette femme de ne pas en faire de trop. Pas d’effusions d’émotions, pas de cris et tout ce qui va avec. Il fallait rester discret ! Nous nous mîmes à cheval et partîmes en direction du Jolly Roger. Le trajet fut plutôt silencieux et nous arrivâmes rapidement. Les matelots de Killian me connaissaient et me laissèrent monter sans histoire. Accompagnée de Lucy et de notre « protégée », nous montâmes sur le pont. Ma jeune mousse fit bien comprendre à la vieille épouse qu’elle avait tout intérêt à se taire et ne pas faire trop de vague. Elle m’adressa ensuite quelques paroles.

- Je t’en prie, il te faudra aussi remercier Killian. Quant à mes hommes, je leur parlerai ne fois que nous serons de retour. Ceux qui se sentiront trop en danger, ou ceux qui seront mécontents partiront, quant aux autres ils resteront. Ne t’inquiète donc pas pour ça.

Et si je devais avoir des doutes sur le silence de certains, et bien je les tuerais. Ma sécurité et celle de mes proches étaient ma priorité. Quant aux restes, je m’en fichais bien. J’avais déjà du sang sur les mains. Un peu plus, un peu moins ne me changerait pas et ne me dérangerait pas.

Je laissais la femme retrouver son mari, je sentis Killian se rapprocher. Sans le regarder, j’écoutais ses quelques paroles avant de répondre :

- Pour mon frère, j’irai jusqu’au bout du monde, et ferai toutes les folies possibles… J’aurais ramené mon frère parmi les siens.

Ce n’était que trop vrai. Pour lui, j’étais prête à tout et n’importe quoi. Je pouvais tout abandonner rien que pour lui. Et j’étais persuadée qu’il le savait. J’étais également certaine qu’il ne se servirait pas de mon affection pour lui contre moi. Il était honnête avec moi…
Il essaya ensuite de rassurer Lucy. Elle n’avait en effet rien à craindre. Tout se passerait très bien pour elle.

Nous eûmes ensuite le droit à des remerciements. Je me contentais d’un simple hochement de tête pour leur répondre. A présent, je n’avais qu’une envie : laisser cette histoire derrière moi pour ne plus entendre parler de toute cette affaire. Ce sujet était clos à mes yeux. La suite des événements fût tout de même intéressante. La chute était digne d’un véritable roman d’aventure. Le disparu capitaine Robbs était devant nous… Et la pleureuse n’était autre que son épouse.

Pour ne récompenser, il nous offrait une carte au trésor. La carte de son trésor. Ce n’était pas après l’argent que je courrais. Mais ça ne ferait pas de mal à mes hommes d’avoir de quoi se payer quelques plaisirs. Tout ceci méritait réflexion.

- Et vous n’avez pas besoin de cet argent… ? Pour vous et votre épouse ? Il serait dommage de nous offrir quelque chose qui vous serait nécessaire. Il serait dommage d’avoir besoin d’un autre sauvetage. Répliquai-je sur un ton ironique.

Je préférais avoir pour récompense la tranquillité plutôt qu’un trésor et de le devoir de sauver ce couple une nouvelle fois. Mais je n’étais pas la seule à décider. Cette fois, je posais mon regard sur Killian.

- Je te laisse décider. Veux-tu de cette carte ? Si c’est le cas, je te suivrais dans cette aventure. Sinon, eh bien nous trouverons bien de quoi nous occuper sur les Sept Mers, il y a tant de choses à faire… Mais en attendant, c’est surtout un verre que je souhaiterais. S’il te plait.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mer 15 Aoû - 13:02



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
Une fois sur le bateau, je remerciais Anne de m’avoir aidé à me débarrasser de cet esprit en un murmure. Je comptais également remercier Kilian mais je voulais attendre que l’indécence des amants qui s’étaient retrouvé et qui se léchaient le naseau en pleurant avaient fini leur cirque. Il n’y avait aucune décence dans leur manière d’agir et je me retenais même de faire signe que j’allais vomir comme une enfant. Étais-je un peu jalouse ? Certainement, excepté Vlad je n’avais jamais aimé personne au point de me mettre dans un état pareil et ma punition pour avoir aimé cet homme avait été sanguinaire. Plus jamais je ne laisserais un homme me possédait et pourtant parfois quand les nuits étaient fraiches, je sentais encore les bras de l’unique homme que j’avais aimé se refermer sur moi et me vénérait à sa façon en prononçant mon prénom comme s’il était le plus beau mot qu’il pouvait utiliser. Détournant le regard je retenais un sanglot et serrais le poing. Je ne devais pas penser à ça.

Détournant mon esprit je fus prise par une inquiétude concernant les membres de l’équipage du Revenge et automatiquement Kilian m’assura de ne pas m’en faire autant. Lui souriant avec tendresse je posais ma main gantée sur son crochet :

« Merci Kilian pour tout ce que tu as fait pour moi, me sauver de la potence et me libérer de cet esprit »

Lui souriant, je sentais mon cœur se serrait une fois de plus. Je ne pouvais pas être aussi faible, mais j’étais exténuée. Anne aussi me jurait que je ne craignais rien et même si ce n’était pas l’amour que j’avais connu par le passé, je me sentais aimé entre ses deux pirates. Leur souriant, j’allais ajouter autre chose quand les amants fraichement retrouvé s’avancèrent vers nous. Visiblement ils s’étaient lassés de se lécher le naseau songeai-je en croisant les bras sur mon buste. La pleureuse nous remercia et son mari pris la parole en se présentant comme le capitaine Robs de l’intransigeante. Un soldat ? Songeais-je avant de regarder mes amies conscientes qu’eux comprenait déjà beaucoup plus que moi ce qui était en train de se passer. Je n’étais pas une pirate depuis assez longtemps pour connaitre tous les bâtiments qui naviguaient sur les sept mers. J’écoutais ses mots tout en regardant sa femme dénouer son corset et nous tendre un parchemin qui avait été malmené par les aventures du couple.

Anne questionna le couple qui lui assura que les batailles sanglantes n’étaient pas leur truc et qu’ils voulaient simplement vivre ensemble et en paix. Un destin un brin ennuyant mais qui avait le mérite d’être romantique. Mon capitaine s’en référa à son ami pour savoir ce qu’il en pensait quant à moi je me jurais que quoi qu’ils décident je les suivrais. Tant qu’ils voudraient de moi, je les suivrais, qu’importe le risque de l’aventure.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Ven 24 Aoû - 10:50



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne


Le Capitaine Robbs.
Cet homme était le Capitaine Robbs qui avait alimenté tant d’histoires romantiques dans les auberges à lanternes rouges. Les femmes ayant besoin de rêver et étant avides de ce genre de contes.
Sauf que ce n’en était pas un. C’était la réalité.
Sa cicatrice et ce qui se passait entre eux sous nos yeux en était la preuve.

Approuvant d’un hochement de tête, je soulignais les propos d’Anne tout en souhaitant effacer son ironie.

« Elle a raison, vous semblez en avoir plus besoin que nous. Peut-être pour vivre mieux. Pour vous acheter des vêtements. »

L’ancien Capitaine secoua la tête avec un sourire.

« Nous avons tout ce dont nous avons besoin. Nous vivons simplement mais nous sommes heureux. »

La femme à ses côtés le couvait d’un regard où l’amour était indéniable.

« Acceptez cette carte, vous pourrez la revendre ou l’utiliser. Comme vous le souhaitez. Elle est désormais vôtre. »

Prenant le parchemin, j’acquiesçais.
Pareillement, si j’avais été à sa place j’aurais souhaité dédommager mes sauveteurs.

« Nous acceptons mais à la seule condition de vous verser une petite partie de ce que nous récolterons. »

Une chasse au trésor était toujours bon pour le moral de l’équipage. Une aventure, un projet.
Jetant un coup d’œil sur l’écriture usée et effacée par endroit, je décryptais déjà certains coordonnées en pattes de mouches.

« Nous reviendrons ici d’ici six mois, en attendant… »

Je sortis d’une poche intérieure une petite bourse avec quelques pièces.

« Voici de quoi tenir quelques semaines, le temps de vous remettre de vos blessures. »

Aussitôt le Capitaine Robbs s’agita.

« Je ne peux accepter. »

Avec un clin d’œil, je mis fin à ses objections.

« Cela sera déduit de votre part. Voyez cela comme un geste d’entraide. De Capitaine à Capitaine. »

Pourquoi étais-je si enclin à l’aider ?  
Peut-être parce qu’il me faisait penser à ce que j’aurai pu faire pour Anne.
Il y avait quelque chose en lui qui me faisait penser à moi.
J’aurais très bien pu être à sa place.

Avec un sourire, il accepta, puis je me dirigeais au pas de la porte pour appeler l’un de mes compagnons et donner quelques ordres.
Ils seraient raccompagnés sur une civière jusqu’à leur domicile puis tout reprendrait son court. Avec une chasse au trésor en perspective en plus.

Nos invités partis, je désignais les deux sièges disponibles à mes deux compagnes de mer afin qu’elles y prennent place.

Je leur servis à boire.

« Bon, maintenant que cela est réglé, une chasse au trésor ça vous dit ? »





CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Mar 28 Aoû - 13:33



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Cette historie pourrait être classée, terminée. Ce n’était sans compter sur l’offre généreuse de l’ancien capitaine Robbs… Un pirate qui avait disparu de la circulation du jour au lendemain au profit d’une belle historie d’amour avec l’hystérique qui lui servait de compagne. Finalement, je pouvais comprendre ses crises de larmes. Si elle l’aimait de cet amour que nous disons sincère, elle avait eu peur de le perdre, et en était arrivé à des solutions plutôt extrêmes pour sauver son cher et tendre. Après tout, ce n’était pas n’importe qui irait demander de l’aide à une sorcière et à des pirates… Mais elle nous avait mis en danger, et c’était pour cette raison que je lui en voulais et que je me montrais aussi méprisante. Qu’importe son courage, mettre en danger mes proches étaient à mes yeux un acte tout à fait condamnable et je l’aurais condamnée sans le moindre scrupule si la garde du port nous étaient tombée dessus.

Tout le même, avant d’accepter l’offre du pirate à la retraite, je voulais d’abord savoir s’il ne regretterait pas de nous faire un tel cadeau. En regardant le couple sous mes yeux, j’avais plutôt l’impression que c’étaient eux qui avaient besoin d’argent. Personnellement, je n’avais pas de souci financier. J’avais tout ce dont j’avais besoin et j’avais de quoi payer mes hommes. Killian semblait être d’accord avec moi, même s’il n’appréciait guère mon ironie. Cette constatation me fit simplement hausser les épaules. Je n’étais pas d’humeur à être aimable aujorud’hui.

Malgré tout, notre « protégé » refusa de reprendre son trésor. Il disait être heureux dans sa vie simple. Après tout, certains disaient être heureux en étant avec ceux qu’ils aimaient et qu’ils n’avaient pas besoin de plus. Robbs insistait pur que nous prenions sa précieuse carte. S’il y tenait, pourquoi pas. Killian accepta et pris la carte, mais il souhaitait tout de même offrir une partie du butin au vieux loup de mer. J’approuvais cette idée même si je restais silencieuse. J’écoutais l’échange enter les deux hommes et tout en regardant la cabine. En réalité, ce que je voulais vraiment, c’était un bon verre de rhum, rien de plus. Rien ne me ferait plus plaisir après ce sauvetage improvisé. Contrairement à moi, mon frère était d’humeur bien généreuse. Le couple en avait de la chance… Si nous n’avions été tous les deux mal lunés, les choses se seraient passées de manière bien différente.

Conversation et marché terminés, Killian fit en sorte que le couple soit escorté jusqu’à leur demeure. Lorsqu’ils furent partis, nous eûmes le droit de nous installer et à un verre. J’en bus tranquillement le contenu, ravie d’avoir enfin pu étancher ma soif. Il était vrai que lorsque j’étais de mauvaise humeur, je pouvais être une véritable petite peste capricieuse, mais ça m’arrivait si rarement qu’on ne pouvait pas vraiment m’en vouloir… Et je faisais en sorte d’être moins insupportable avec celui que je considérais comme mon frère.

- Je ne suis jamais contre une chasse au trésor et ça fait toujours plaisir à l’équipage d’avoir de quoi se payer certains plaisirs…

Nous étions des pirates après tout. N’avions qu’une envie : s’en mettre plein les poches au nez de la royauté. Il aurait été préférable que mes hommes mettent un peu d’argent de côté, mais je laissais tout un chacun gérer son argent comme il l’entendait.

- Enfin, peut-être se reposer un peu avant de partir à l’aventure ? A moins que tu ne veuilles partir maintenant ? Et toi, Lucy ? Que veux-tu faire ?
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Pirate salem witch
Pirate salem witch

avatar
Lucy Westenra
▻ Messages : 176
▻ Date d'inscription : 11/11/2017
▻ Localisation : monde des contes

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 1 Sep - 10:16



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne
Kilian était sans aucun doute celui qui avait le cœur le plus noble et généreux entre Anne et moi. J’avais beau ne pas connaitre cet homme depuis extrêmement longtemps, j’appréciais le fait qu’il soit exactement comme Anne l’avait ressenti dans ses souvenirs. Il tenait à récompenser le capitaine qui nous offrait une carte au trésor en guise de remerciement pour avoir sauvé sa vie. Ma première réaction avait été de douter de sa bonne foi et la voix de son beau-frère s’imposa à moi tandis que je sentais sa main sur mon épaule :

« Ne doutez pas Lucy, c’est peut-être un pirate, mais il n’a qu’une parole. J’ai mis longtemps à le comprendre, mais il est un homme bon. Un peu comme vous trois. »

Reculant légèrement, je murmurais pour que seul lui l’entende, enfin Anne allait certainement entendre étant donné qu’elle avait une très bonne ouïe :

« Vous ne me connaissez pas. »

Un léger rire se fit entendre et je contractais la mâchoire avant que le défunt n’ajoute :

« C’est vrai »

Me rapprochant de Crochet et Anne, je le regardais donner une besace que je savais pleine de pièce d’or. Laissant échapper un léger sourire, j’attendais que le couple accepte. C’était certain qu’ils accepteraient, Killian avait raison pour commencer une nouvelle vie saine il fallait une bonne base. N’était-ce donc pas pour cela que j’épargnais autant que possible ? Les deux amants finirent par accepter et Kilian les fit raccompagner. Le fantôme me fit ses adieux, et j’hochais la tête en signe d’accord.

Prenant l’un des sièges qu’il désignait je m’asseyais avant de le remercier pour le verre de rhum que je me retenais pour ne pas boire cul sec pour oublier la sensation que le défunt avait fait naitre en moi. Le capitaine du Jolly Roger nous demanda si nous étions partantes pour une chasse au trésor et je souriais plus franchement attendant qu’Anne parle la première. C’était la capitaine du Revenge et mon amie, si elle y allait naturellement que j’irais. Anne me demanda mon avis et je levais mon verre vers elle :

« Je te suivrais jusqu’au bout du monde Anne ! Puis une chasse au trésor ça maintien en forme et ça nous donnera un nouveau défi ! »

Lui souriant, j’ajoutais en les regardant l’un après l’autre :

« Mais je pense que cela peux attendre une soirée non ? Ça fait un moment que vous ne vous êtes pas vu. »

Buvant mon verre d’une traite je le posais sur la table avant de me lever :

« Profitez donc de vos retrouvailles, je vais retourner au Revenge et si vous le souhaitez demain on pourra se mettre en route. »

Leur souriant, je savais très bien ce qui se passerait quand je passerais la porte. Sans le vouloir un pincement de tristesse serra mon cœur avant que je ne repense au temps où moi aussi je me perdais dans les bras de mon amant pour fêter des retrouvailles ou une nouvelle victoire. Ce temps était révolu.

« Merci encore Kilian d’être venu à mon secours, tu m’as évité bien des souffrances. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
☾ “Nul homme ne sait, tant qu'il n'a pas souffert de la nuit, à quel point l'aube peut être chère et douce au coeur” ☽ By anesidora
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Killian Jones
▻ Messages : 496
▻ Date d'inscription : 25/01/2017
▻ Localisation : LES SEPT MERS

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 8 Sep - 9:09



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook & Anne


Tout le monde était partant pour cette chasse au trésor.
Par contre sur la date de départ je me devais d’objecter quelques restrictions.

« C’était un plaisir que de sauver une demoiselle en détresse. » Avançais-je à l’intention de Lucy avec une légère révérence.
Rien de moqueur. Juste le sentiment d’avoir fait ce qui devait être fait comme pour le Capitaine Robbs et sa femme. Et puis une marque de respect face à cette femme qui affrontait la mort et qui avait un lien si particulier avec eux.

« Par contre, je ne pourrai vous rejoindre que d’ici une semaine car j’étais venu ici pour voir deux amies et j’ai encore dans la fonte de mon cheval leur présent. »


Avisant Anne, je lui souris.
Afin d’éviter de la frustrer et ayant moi-même envie de passer un moment intime en sa compagnie, j’ajoutais avec un air malicieux.

« Je ne repartirai pas ce soir mais demain matin. Je vous propose de vous retrouver sur une île qui se trouve à deux jours d’ici. Vous pourrez vous reposer et faire le plein d’eau douce pour le Revenge. »


Avec un clin d’œil à Lucy qui se préparait à partir, je lui dis.

« Je te rendrai  ton capitaine demain matin si elle le permet. »


Elle et moi avions des projets pour la soirée. Je ferai préparer un dîner et du bon vin ainsi que du rhum et peut-être un bain.
Puis je lui permettrai de se délasser pleinement, physiquement et mentalement.
J’avais hâte de laisser parcourir mes doigts sur sa peau délicate et d’une douceur incomparable.
J’imaginais déjà nos deux corps fiévreux emportés dans une danse sensuelle dont l’apothéose nous laisserait épuisés mais parfaitement heureux.

Ensuite si le Revenge avait déjà quitté le port, je la ferai raccompagner par mes matelots et j’irai voir Arsène et Antonia. Les deux petites me manquaient et je m’inquiétais quant au sort que leur réservait le Juge Frollo. Cela valait bien que je me mette en danger.
Même pour les voir juste quelques heures.
Mes informateurs m’avaient assurés que lui était en déplacement et qu’elles étaient au pensionnat.
Je n’oubliais pas sa cruauté, comment il avait été près à brûler sa propre fille sans même l’ombre d'une hésitation. Un monstre.
Et si l’envie de le faire disparaître définitivement de ce monde m’avait parfois tenté, l’amour que lui portait Antonia m’avait retenu.
Si seulement elle pouvait ouvrir les yeux et le voir comment tous le voyait. Un être égoïste et totalitaire, tyrannique, qui ne voyait que son propre intérêt.

Je m’étais égaré quelques instants dans mes pensées et revenant au présent, je raccompagnais Lucy jusqu’à la porte de la cabine avec un sourire amical.

« Si tu as besoin de moi, tu sais où me trouver. »

Puis revenant vers Anne je l’enlaçais pour l’embrasser passionnément.

« Je suis désormais tout à toi. »




CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anne Bonny
▻ Messages : 1160
▻ Date d'inscription : 13/07/2017
▻ Localisation : Les sept mers

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne] Sam 8 Sep - 13:22



► Deux ans après la malédiction
Entre pirates, on se soutient...
Lucy & Hook

Me suivre jusqu’au bout du monde… Il était bien rare que j’aille loin. Voguer sur les Sept Mers me suffisait, et je ne doutais pas qu’un jouer, Lucy finirait par prendre son envol pour suivre son véritable chemin. Elle était une excellente pirate, elle avait appris très vite et savait très bien se débrouiller sur un navire. Mais sa véritable nature, les événements qu’elle avait traversés me faisait dire que sa place ne serait pas éternellement à mes côtés. Elle aurait toujours une place dans mon cœur, mais plus tard, elle quitterait le Revenge pour poursuivre ses recherches, trouver la route qui la mènerait à la vie qu’elle devait avoir. Malgré ses pensées, je souris à la jolie rouquine.

- Alors allons chercher se trésor.

Je pensais que nous partirions dès le lendemain, mais le capitaine du Jolly Roger avait d’autres projets pour les jours à venir. Il voulait aller voir de deux ses amies qui semblaient avoir une place particulière dans son esprit. J’aurais bien aimé en savoir un peu plus. Mais si je ne me trompais pas, il avait déjà évoqué ces retrouvailles en essayant de piquer ma jalousie. Moi ? Jalouse, ce n’était pas mon genre, surtout que je laissais mon frère libre de ses faits et gestes sans la moindre hésitation. Je lui faisais entièrement confiance, et puis, nous n’étions pas en couple. C’était une relation qui allait au-delà de ça. C’était particulier, mais j’appréciais grandement. Rapidement, Killian rajouta tout de même qu’il n’allait pas partir ce soir. Arquant un sourcil, un sourire espiègle se dessina sur mes lèvres.

- Mais faites comme bon vous semble, pirate… Je ne doute pas que de nombreuses demoiselles vous attendent… Répliquai-je moqueuse. Mais je serais, en effet ravie de rester avec vous ce soir.

Et de toute évidence, Lucy savait très bien que ce que Killian et moi avions en tête pour ce soir, car elle eut la soudaine envie de nous laisser juste tous les deux. Elle retournerait sur mon navire et je la rejoindrais que le lendemain matin.

- Tu me montreras sur une carte où est ton île et nous nous retrouverons là bas dans une semaine. Sois prudente en retournant sur le Revenge, Lucy. Et s’il y a le moindre problème à bord, tu sais où me retrouver, je viendrai au plus vite.

Après les derniers événements, j’espérais que l’équipage la laisserait tranquille comme il l’avait fait jusque là. Serait-il enclin à accepter une sorcière à bord ? Si je l’ordonnais, bien sûr que oui. Personne ne risquerait de finir en pâtée pour loup. Mais ce soir, je ne serais pas là pour me faire entendre et donner les ordres à suivre. Restée avec Killian, était-ce vraiment une bonne idée aujourd’hui ? J’en crevais d’envie, mais ce n’était peut-être pas raisonnable… L’orgueil de Lucy accepterait-il ma prudence ? J’avais confiance en elle, mais pas en tout l’équipage. Mais James saurait certainement maintenir l’ordre en mon absence qui ne durerait qu’une nuit. Je partirais tôt le matin.

De toute façon, c’était trop tard. Ma petite mousse avait déjà franchi la porte de la cabine, accompagnée par Killian. Relevant le nez, je me retrouvais nez à nez avec mon frère qui posa ses lèvres sur les miennes, entrouvrant ensuite la bouche pour un baiser passionné que je prenais plaisir à prolonger.

- Tout à moi ? Vraiment ? Demandai-je avec un sourire charmeur.

Mes doutes sur l’idée de rester s’envolèrent aussi vite qu’ils étaient venus. Ma place était bien ici, aux côtés du pirate au Crochet. Aucune raison d’hésiter. C’était ici que je me sentais bien. Et j’avais bien le droit, une fois de temps en temps, d’être égoïste et de penser à mon bonheur à moi. De penser à ce que je désirais moi plutôt que de penser aux autres. Mes retrouvailles avec lui étaient bien trop rares à mon goût… Plus je le voyais, et plus j’avais envie de réduire le temps entre nos rencontres.

- Préviens au moins tes hommes qu’il ne faut plus te déranger… Dis-je en l’embrasse tendrement dans le cou.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne]

Revenir en haut Aller en bas
[FB] Entre pirates, on se soutient... [Lucy & Anne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
" Entre amis, on se soutient | Reine des Neiges. || END.
" Une escarmouche épique à l'entrée de Grand line.
" La compétition entre la marine et des pirates : À la recherche du trésor de Frinkeinstein. [Kokoyashi Town, Rang A, Pirate]
" Enquête sur l'an 777 par Lucy Heartifilia
" Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: Le comté de Nottingham-
Sauter vers: