HAPPY ENDINGS CHRONICLES
Besoin d'une raison de nous rejoindre ? Cliquez sur lecture et vous verrez !




 

Partagez|

[FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Aurore de Boisdoré
▻ Messages : 305
▻ Date d'inscription : 18/08/2017
▻ Localisation : La Forêt Enchantée

MessageSujet: Re: [FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore Sam 27 Oct - 23:18

Tu es sûre de cet homme ?
Quelle jour excitante. Ce matin en me levant, je savais que ce sera une bonne journée. Tante Paquerette n'avait pas raté ses tartes, la veille Tante Flora m'a terminé une nouvelle jupe et Tante Pimprenelle m'a offert un nouveau livre pendant le petit déjeuner. Tous les signes montraient qu'aujourd'hui serait une bonne journée qui s'annonçait.

Comme à mon habitude, j'ai rejoint Ariane dans la forêt. J'avais hâte de retrouver mon amie et nos discutions si passionnées. Souvent elles duraient toutes l'après-midi, voir plus. Il m'est déjà arrivé de rentrer après le coucher du soleil. Ces fois-là mes tantes n'étaient pas contentes, mais après elles me pardonnent vite, heureusement pour moi. J'ai apporté un gouter pour qu'on puisse manger tout en parlant de nos petites histoires. Ariane m'a raconté tout ce qu'il se passait dans le royaume puis elle m'a parlé de son histoire avec Jean-Christophe. Une très belle histoire d'amour naissante, je n'avais jamais vu mon amie comme ça et ça m'a fait tellement plaisir de la voir heureuse. Elle rougissait quand elle me parlait de lui, elle me racontai toutes les belles intentions qu'il avait envers elle. C'était si romantique.

Ariane venait de me promettre qu'elle m'apporterati des livres et des gravures du royaume. C'est à ce moment-là que j'eus un regard furtif dans la direction du château du roi Stéphane. Et pourquoi ne pas y aller maintenant comme ça je verrai tout de mes propres yeux. C'est la première fois je crois que je pense à désobéir à ce point à mes tantes. Là ce n'est plus de l'ordre de rentrer un peu tard, non là j'envisage de quitter la forêt. Certes temporairement mais je le quitte quand même. Je ne sais si je dois enterrer cette idée dans ma tête ou en parler à Ariane. Peut-être qu'elle comprendra mon envie de voir autre chose que la forêt, peut-être qu'elle acceptera de m'emmener!

Enfaite je n'ai pas eu le temps de réfléchir autant puisque ma bouche a déjà posé la question à Ariane. Je pense que toutes les deux nous nous sommes regardée avec un air incrédule. Je viens de me rendre compte de ce que j'avais dit et j'ai peur qu'Ariane refuse purement et simplement. Mais elle accepte de m'emmener mais si je fais tout ce qu'elle dit et que je cache mon identité. Je ferai tout ce qu'elle voudra moi tout ce que je veux c'est voir la ville.

-Oh merci Ariane !! Je suis tellement contente merci beaucoup !!!!Je lui saute dans les bras pour lui faire un gros câlin. -Promis !! dis-je avec un grand sourire et pour montrer ma bonne foi je mets tout de suite ma capuche pour qu'on ne voit presque plus mon visage. -Enchantée aussi ma bonne amie Je ris en lui prenant le bras.

Nous entamons notre marche vers le royaume du roi Stéphane. Je suis tellement excitée à cette idée de le voir enfin de mes propres yeux. Depuis le temps que je l'admire du haut de la colline, que j'imagine tout ce qu'il peut s'y passer. Je sens comme des fourmis qui montent dans mes jambes, l'envie me ferait presque courir mais je reste au bras de mon ami. Notre marche continue en direction du château. je le vois grandir de pas en pas.

Au loin je vois les murailles qui entourent la ville mais ce qui me frappe en premier c'est le monde qui se presse au niveau de la porte d'entrée. A ce moment je suis partagée entre la peur et la surexcitation. J'attrape le bras d'Ariane pour m'assurer qu'elle est toujours là mais sans quitter toute cette effervescence des yeux. C'est trop incroyable pour moi ! Et comme me le dit Ariane, au loin je vois parfaitement le château du roi !

-J'y suis ...



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariane Eeyore
▻ Messages : 49
▻ Date d'inscription : 01/05/2018
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore Lun 29 Oct - 11:23

Devrais-je avoir confiance en cet homme ?
Feat Aurore de Boisdoré

Enfreindre les règles, voila quelque chose qui ne ressemblait pas du tout à Rose… Bien sûr, en venant régulièrement à ma rencontre, elle désobéissait déjà. Mais aller en ville, c’était bien plus important que de voir une amie ! C’était surement la preuve qu’elle était restée trop longtemps éloignée de la vraie vie, des autres personnes de son âge. Il était temps pour elle de sortir de sa prison dorée, de voir à quoi le monde ressemblait vraiment. C’était bien beau d’entendre mes descriptions et de voir des gravures dans des livres, c’était autre chose de voir tout ça en vrai. Si j’étais un peu dubitative à l’idée de l’emmener, je finis par accepter. Je voulais l’aider à voir ce qu’elle ratait. Et peut-être qu’elle pourrait mieux expliquer à ses tantes son besoin de voir le royaume après l’avoir vu ? Peut-être que ça lui donnerait des arguments supplémentaires. Après tout, pourquoi devait-elle restée ainsi cacher ? Ne méritait-elle pas de vivre comme tout le monde ? Même en étant fille d’écurie, j’avais le droit de sortir, m’amuser pendant mon temps libre. Je partais à cheval avec François, j’allais voir Rose. Bien sûr, normalement, je n’avais pas le droit d’emprunter les chevaux royaux… Mais ça faisait du bien aux destriers de se défouler un peu quand il restait plusieurs jours au box.

Il fallait être prudentes. Personne ne devait la voir. En tout cas, personne ne devait connaitre sa véritable identité... Sinon, ses tantes seraient furieuses… On lui avait trouvé une fausse identité. Nous étions donc prêtes pour partir. Il fallait espérer que nous ne croiserions personne qui allait compromettre notre couverture.

- Je t’en prie. Je la serrai contre moi et la laissais mettre sa capuche. Je suis tout aussi enchantée… Nous dirons que tu es une amie d’un autre royaume, que je te montre le marché pour t’indiquer quel est le bon matériel pour les chevaux.

C’était au cas où nous verrions quelqu’un que je connaissais et qu’il poserait des questions.
Nous nous mîmes donc en route pour le royaume du roi Stefan. Je restais attentive à ce qu’il se passait. Le chemin jusqu’à l’entrée de la ville se passa très bien. Tout le monde était de sortie ! C’était l’heure d’aller chercher des produits frais pour le dîner. Certains flânaient, d’autres faisaient leur courses avec beaucoup de sérieux. Cela ressemblait à une fourmilière géante. Ça grouillait de partout. C’était vivant ! Très différent de la vie en forêt.

- Oui, tu y es… Alors ? Qu’en penses-tu ?

Pour un premier aperçu de la ville, c’était déjà pas mal. Je lui pris la main et l’entrainais vers l’intérieur des murailles. Maintenant qu’elle avait vu tout ça de loin, il était temps d’entrer et de découvrir les détails de cette vie mouvementée qu’est la vie au sein d’un royaume. Tout se passerait très bien, j’en étais persuadée… Enfin, jusqu’à l’entrée fracassante de François.

- Eh bien, eh bien ? Que nous ramènes-tu là ? Demanda-t-il en sortant de nulle part.

Je le regardais avec de grands yeux. Mais d’où sortait-il ?! Je ne l’avais même pas vu arriver ! Mais.. Mais…

- F… François… Mais… Tu n’es pas aux écuries… ?
- Tous les chevaux sont dans les prés, je n’ai plus rien à faire. Réponds donc à ma question maintenant… Je vais finir par croire que tu fais quelque chose de mal.
- Quelque chose de mal… ? Mais non ! Je… Je te présente Léonore… Une ami d’un autre royaume que j’ai rencontré une fois au marché d’ici…
- Enchanté Mademoiselle Léonore… Je suis étonné qu’Ariane m’ait cache votre existence.

Il imita les manières de nobles en s’inclinant, et en lui faisant un baisemain. Il reposa ensuite son doux regard sur moi pour m’interroger.

- Je voulais lui montrer le sellier…
- Laissez-moi vous accompagner, je m’y connais mieux que toi en selle. Et je vous acheterai des marrons chauds.


(c) sweet.lips


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aurore de Boisdoré
▻ Messages : 305
▻ Date d'inscription : 18/08/2017
▻ Localisation : La Forêt Enchantée

MessageSujet: Re: [FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore Mar 30 Oct - 14:28

Tu es sûre de cet homme ?
Il y avait quelque chose d'excitant à enfreindre les règles. Je sais que je risque beaucoup, si mes tantes venaient à l'apprendre, elles pourraient ne plus jamais me laisser sortir dans la forêt. Mais j'en avais besoin et l'occasion ne pouvait pas être plus belle. si j'avais prévu cela à l'avance je pense que mes tantes auraient vu que je cachais quelque chose. L'improvisation a du bon quand même vu que nous-même n'étions pas au courant de ce que nous allions faire, personne ne pourrai nous attendre. Enfin c'est ce que je j'espère surtout. Je sais que je ne risque rien , je fais confiance à Ariane pour ça mais je suis un peu anxieuse quand même. Est-ce que ça va me plaire ? Est-ce que je ne vais pas être déçu par ce que je vais voir. Il n'y a pas de raison. Mon amie m'a toujours dit que de belle chose sur le royaume du roi Stéphane, pourquoi en serait-il autrement ?
Je ne dois pas penser à ça, sinon je ne ferai jamais rien pendant ma vie. Je dois aller jusqu'au bout et je veux aller jusqu'au bout! Je mets ma capuche pour me cacher des gens qu'on pourrait rencontrer. Je ne dois pas me faire voir sinon mes tantes pourraient apprendre que je suis venue, elles vont parfois en ville pour faires des courses et elles peuvent parler à des gens ou entendre des rumeurs. Je ne dois pas être le centre des discussions. Je prends le bras d'Ariane, nous entamons notre marche tout en parlant de ce qu'on raconterait aux gens si certains venaient à nous poser des questions enfin surtout pour ceux qui connaissent Ariane.

-Peut-être vaut-il mieux que je ne parle pas pour ne pas attirer l'attention, je serai capable de dire des bêtises plus grosse que moi dis-je avec une petit rire nerveux. Je ne sais pas comment je dois me comporter en ville, peur de me faire remarquer! Et ce n'est pas le jour. Ariane me dit qu'elle me fera passer pour son amie qu'elle a déjà rencontrée et qu'elle veut e montrer des selles. J'acquiesce, c'est une très bonne idée.

Nous nous approchons doucement de la cité et des murailles. Il y a déjà beaucoup de monde, des groupes de gens entrent et sortent parfois avec des charrettes remplies d'objets, de tissus ou de nourritures. Des cavaliers traversent également le pont. Je n'ai jamais vu une telle effervescence !

-C'est incroyable tout ce monde et tu as vu toutes ces denrées ! Je connais à peine un quart des objets qu'ils transportent! Les tissus sont magnifiques. Je vois des fils d'or briller de certaines étoffes, les motifs sont somptueux. je dois avoir les yeux qui s'illuminent tout autant. Inconsciemment je tire doucement Ariane vers l'entrée je veux en voir plus. Une très bonne odeur commence à se dégager des ruelles, je sens une odeur de brioche toute chaude, mais aussi de viande cuite.

-Comme ça sent bon!

Il a aussi une très forte senteur d'épices qui vient d'un petit étalage. Pour moi c'est une exaltation de tous mes sens, la vue l'odorat l'ouïe ! J'entends beaucoup de gens parler, le hennissement des chevaux, les cries des différents animaux, les oies, des cochons. Je n'en avais vu en vrai, seulement dans les livres de mes tantes.

-Regarde, des cochons ! dis-je en heureuse.

Plongée dans ma contemplation je n'ai pas remarqué l'homme qui s'approchait de nous. Je le vois quand il interpelle Ariane, ils doivent surement se connaitre. Surprise et impressionnée je me tais et attends de voir ce qu'il se passe. C'est un jeune homme plutôt grand avec des cheveux bruns. Il a une belle allure très élancée. Je comprends tout de suite qui c'est quand Ariane l'appelle par son prénom, c'est François, le jeune homme qui travaille avec elle dans les écuries du royaume.
Il soupçonne qu'on fait quelque chose de mal notre couverture ne serai quand même pas déjà tombée. Heureusement mon amie sait parfaitement quoi dire et l'excuse que je sois une amie à qui elle veut montrer des elles ça fonctionne. Quand elle me présente je fais une petite courbette comme me l'ont appris mes tantes. A son tour, il me fait un baise main. Je n'ai pas pu m'empêcher de rougir. Ça fait beaucoup pour moi, je suis en train de désobéir mes tantes nous sommes dans le royaume du roi Stéphane, et un homme vient de me parler. C'est beaucoup de nouveautés en une seule fois.

-Bon..Bonjour monsieur Je n'arrive pas à tenir son regard, je préfère regarder les pieds.

Il propose de nous accompagner au sellier, je ne sais pas si c'est une bonne idée mais je fais confiance à Ariane si elle accepte qu'il vienne c'est qu'elle lui fait confiance. Et j'avoue ne pas être contre des marrons chauds!
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariane Eeyore
▻ Messages : 49
▻ Date d'inscription : 01/05/2018
▻ Localisation : Storybrooke

MessageSujet: Re: [FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore Sam 3 Nov - 13:32

Devrais-je avoir confiance en cet homme ?
Feat Aurore de Boisdoré

Désobéir était un acte à la fois excitant et effrayant. Si elle se faisait prendre, qu’allait-il se passer ? Ses tantes me puniraient-elles aussi ? Même si elles ne me connaissaient pas ? Et si nous étions découvertes, j’étais persuadée que ses trois marraines feraient en sorte que nous ne puissions plus nous voir, parce qu’elles penseraient que c’était pour la sécurité de Rose. Mais je ne lui voulais aucun mal, au contraire. Elle était celle que je considérais comme ma meilleure amie. Je n’avais aucune raison de m’en prendre à elle, surtout qu’elle m’aidait énormément avec Jean-Christophe, que nous nous amusions bien semble. Sans oublier monsieur Hibou qui était également de bonne compagnie. En fait, il ne fallait pas qu’on se fasse prendre. Nous prendrions toutes les précautions possibles. J’inventais une histoire qui me semblait plausible et exposai mes idées à Rose qui répliqua qu’elle préférait se faire muette.

- Si la bêtise est aussi grosse que toi, tout va bien, tu es toute fine. Répliquai-je en riant. Mais plus sérieusement, ça serait encore plus étrange que tu ne répondes pas si on venait à te parler, les gens penseraient que tu as quelque à cacher. Contente de réponse brève et évasive. Dis-je avec un petit sourire.

Elle finit par acquiescer face à mon idée. Après tout, c’était tout à fait possible que je veuille conseiller une connaissance en selle. Le domaine équestre était un univers que je connaissais très bien, et dans ce royaume, il y avait de très bons selliers. Mais je préférais espérer que nous ne rencontrerions personne, les choses seraient plus simples ainsi. Je doutais tout de même que le hasard nous épargne une rencontre avec une connaissance. J’étais assez douée pour m’attirer des ennuis. Et jamais rien ne se passait comme je le voulais.

Au lieu de penser au pire, je préférais emmener Rose en ville. Ainsi, je ne pourrais plus faire marche arrière, et je ne la décevrais pas en la ramenant chez elle. Enfin, en la ramenant dans la forêt. Tout ce qui me semblait familier et insignifiant était une véritable découverte pour mon amie. Son regard volait à gauche à droite. Elle était émerveillée devant des choses que je ne regardais plus. Apparemment, il y avait plein de choses dont elle ignorait l’existence. Ses réactions me faisaient sourire. J’avais l’impression d’être avec une enfant qui trouvait du bonheur dans chaque petite chose qu’offrait la vie. En la voyant faire, je me disais qu’il fallait que j’apprenne à regarder de nouveau ces petites merveilles, ces petits plaisirs qui m’échappaient parce que je passais à côté sans y accorder la moindre attention.

- C’est vrai que les tissus sont très beaux. Tu auras peut-être une robe dans un beau taffetas bleus quand tu rencontreras ton prince ? Déclarai-je avec un petit rire.

Une vraie princesse face à la rencontre de l’amour de sa vie. J’étais persuadée qu’elle serait sublime avec du bleu. Ses tantes lui feraient peut-être une jolie robe un jour. Je lassais mon ami mener la visite, elle allait où bon lui semblait. Pendant que ses yeux se posaient à gauche à droite, je veillais à ne croiser personne, mais je ne pouvais pas suivre tout ce qu’elle me montrait et garder l’œil attentif sur tous les individus que nous croisions.

- Oui, ça sent bon. On n’est pas loin du boulanger, il fait toujours de bons gâteaux. Expliquai-je.

J’imagine que c’était très différent de voir ces choses dans des livres et de les voir en réalité. Les odeurs, les bruits et les couleurs n’accompagnaient pas les images fades des pages. Je comprenais parfaitement qu’elle puisse s’extasier ainsi. Je trouvais même dommage de ne pas pouvoir m’émerveiller comme elle. Ça devrait être quelque chose d’agréable que de découvrir un nouveau monde ! Je l’enviais dans un sens. Son bonheur face aux cochons me fit rire.

- Méfies-toi quand même d’eux, ils peuvent manger tout et n’importe quoi. Et s’ils ont faim, ils peuvent être agressifs.

On ne comptait plus le nombre d’accidents qui impliquaient des enfants et des cochons. C’était que ces bêtes pouvaient être bien plus méchantes qu’elles n’y paraissaient. Mais en regardant ces porcs, je ne remarquais pas l’arrivée soudaine de François. Il était censé être aux écuries ! Sauf que les chevaux étaient de sortie pour l’après-midi, il avait donc eu son après-midi aussi. Qu’allais-je faire ? Je devais m’en tenir au plan et lui dire ce qui était prévu ! Il a l’air de me croire et tant mieux. Cependant, il n’avait pas l’air de vouloir nous laisser entre filles. Bien au contraire, il voulait nous aider avec des selles et nous offrir des marrons chauds. Il fit même un baisemain à Rose qui devint rouge comme une tomate.

- Ne rougissez donc pas, ce ne sont que des salutations polies. Lui dit-il en lui faisant un clin d’œil. Monsieur ? Il éclata de rire. Oh non, pas monsieur. Je suis simplement François. Vous saluez comme les princesses vous savez ? Je n’ai jamais vu quelqu’un du peuple se courber avec autant de grâce. Je suis tout ébloui, Léonore.
- Tu es un incorrigible flatteur et charmeur ! Rouspétai-je.
- Non, ça, je ne le suis qu’avec toi. Serais-tu jalouse mon Ariane ? Demanda-t-il avec le regard plein de malice.
- Pas le moins du monde… Mais pour la peine, tu nous payeras bien des marrons chauds !
- Mais je ne demande que ça… Répliqua-t-il en me prenant la main pour y déposer un baiser également.

Ce fut à mon tour d’avoir les joues en feu. Il était incorrigible !

- Allons mes dames, allons voir ce sellier et ensuite, nous irons manger ! Je connais très bien Luc. Il pourra te faire un bon prix, Léonore.
- Je crois qu’elle veut juste regarder, tu sais…
- Alors, allons regarder.

Il nous prit toutes les deux par le bras et nous entraina en plein cœur de la ville…
(c) sweet.lips


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore

Revenir en haut Aller en bas
[FB] Tu es sûre de cet homme ? Feat. Ariane Eeyore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
" Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
" L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
" Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
" Monture sang-froid et homme lézard
" Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPY ENDINGS CHRONICLES :: Le monde des contes :: Les Terres de l'Est :: La Forêt Enchantée-
Sauter vers: